Norvège 2023, autour de Tromso et Senja

Du 21 février au 4 mars 2023
12 jours
1
1

Etape 1 : Chercher la bonne période pour l'observation des aurores boréales. C'est en mai 2022 que nous avons choisi la période de février ou mars

Etape 2 : l'achat du billet d'avion. Pour obtenir le meilleur tarif, nous avons rechercher les vols en juin 2022

Etape 3 : Se faire un circuit raisonnable de 10 jours

Etape 4 : l'achat des vêtements grand froid (Décathlon a tout ce qu'il faut au meilleur prix)

Etape 5 : la location de la voiture (début janvier)

Etape 6 : avant que tout soit loué, trouver les 3 appartements ou chambres pour dormir, prendre le p'tit dèj. et le dîner. Le déjeuner étant constitué de sandwichs pris dehors ou dans la voiture.

Etape 7 : réserver quelques activités pour le début du séjour

2

Deux vols KLM et un vol Wideroe en deux jours avec une escale d'une nuit à Amsterdam chez Florian, le fils de Nath et Karla sa copine. Prendre un Uber à 5h45, ça pique un peu.

Au départ de Bordeaux, puis au départ d'Amsterdam

Atterrissage à Bergen dans le brouillard

Atterrissage à Tromso

Premier cours de Norvégien

Péripéties de voyage :

- valise suspecte à la fouille d'Amsterdam, juste avant la notre : branle bas de combat, GIGN, chiens renifleur, démineur et j'en passe 😀 ; bref on a failli manquer notre vol !

- départ retardé de 3 heures à Bergen : Air France nous avait dit que nos bagages en soute seraient transférés sur les trois vols. Nath était dans le doute : après renseignement, ben non, nos bagages nous attendaient sur le tapis roulant en bas de l'aéroport ! Trop tard pour aller les récupérer ! L'hôtesse nous a proposé de décaler notre départ au prochain vol qui était 3 heures plus tard.

- Hervé une demi-heure avant l'embarquement : m....... je ne trouve plus ma carte d'embarquement (nous n'avions que celle version papier délivrée 3 heures auparavant) ; et que je te déballe tout, qu'on se marre car bon, le début du voyage était plutôt.... animé ! puis le "tilt" salvateur : Hervé court jusqu'à la fouille et là, dans une panière bien en vue, sa carte d'embarquement. Visiblement ce genre d'oubli est assez courant !

3

Quelques maisons de Tromso

Les deux églises de styles très très différents, dont la fameuse cathédrale artique.

La faune locale est présente au centre ville, ça fait peur.

Le cimetière de Tromso. Quelle ambiance sous la neige !

4

Les paysages traversés

Notre bateau et la patronne qui nous a fait une excellente soupe de poisson. Ambiance familiale à bord, des histoires racontées, une partie de pêche fructueuse, des rires et des échanges. On est passé du grand vent et grosse houle, au soleil, à la neige. La lumière est chaude, douce, changeante comme le temps.

Il fait un peu froid, mais ça va.

5

Le bus nous attend au départ de Tromso. La route jusqu'au centre de mushing est superbe, entre montagne et fjords.

Prêts pour le départ, bien équipés de combinaisons, bottes et moufles. Les chiens sont plus impatients que nous, ils trépignent, ils aboient, ils hurlent comme des loups ! Ce sont des attelages de 5 chiens, un muscher et un passager.

Et c'est enfin parti !

Le vacarme du départ !

Le départ dans un paysage sublime.

La joie de la glisse (pour nous mais aussi pour les chiens). La sensation de glisse est top, les chiens adorent courir, il faut les freiner souvent et là ils se retourne vers toi, l'air : mais tu vas nous laisser jouer oui ?

Assis dans le traineau ou guider est vraiment une expérience forte : voir les chiens en action, impatients, se rouler dans la neige, les guider, profiter du silence et du paysage.... et croiser 3 élans qui nous observaient à l'abri des arbres !

A l'arrivée on remercie nos chiens avec des caresses et on va dire bonjour, jouer, papouiller tous les autres chiens qui sont d'une incroyable sociabilité.

Une petit chocolat chaud, une soupe à la viande de rennes dans une maison traditionnelle sami et.... tu as juste envie d'y retourner de suite 😀

la maison Sami et notre guide.

6

Hier samedi soir, le KP est bon, 57% de chances de voir des aurores, le top quoi ! bon il faut juste que le ciel se dégage, ce n'est pas gagné. Allez c'est parti, on prépare le pique nique et on va sur la plage à 4 km de notre appart ! Et là, commence l'attente, dans le noir, l'oeil rivé sur l'appli "Aurora", quelques personnes arrivent, repartent... Il fait bon, 2 degrés. Enfin de faibles lueurs, très pâles apparaissent... on est heureux !

Elles sont timides mais la magie opère.

Mais déjà les nuages arrivent en masse, il est temps de partir en trépignant déjà à l'idée d'en voir d'autres, puissantes et lumineuses.

On va dormir la tête dans les étoiles.

7

Aujourd'hui, randonnée en voiture entre fjords et vallées. Les paysages sont grandioses. Les sommets qui nous narguent sont à 2000m, mais nous ne les verrons pas, toujours dans les nuages. La neige tombe toutes les 1/2 heure pendant 10mn.

8

Notre studio de Tromso (vous vous en foutez un peu, c'est juste pour nous, pour le souvenir !)

Puis celui de Skaland dans l'île de Sinja. La tradition veut que les habitants laissent une lumière ou bougie allumée à l'entrée de leur maison ou le plus souvent devant une ou deux fenêtres. C'est un symbole d'accueil, un repère aussi pour les voyageurs et à l'époque pour les marins qui rentraient chez eux. Ca apporte un peu de chaleur, c'est vraiment réconfortant.

Et enfin le luxe dans un hôtel pour les 3 dernières nuits

9

Les paysages sont époustouflants et les lumières incroyables, presque irréelles. Notre appart est sur les bords de cette baie que vous voyez ici bas. La voiture noire est notre petite Suzuki boite auto, pneus neige et avec une assistance de conduite neige (bien pratique car ça permet de pousser à 80 km/h).

10

La météo est catastrophique pour les aurores. Neige, pluie, grésil, vent et surtout un ciel empli de nuages. Mais à 21h, nous sortons quand même. Nous sommes récompensés par quelques trouées qui se profilent. La trop forte luminosité de la lune nous empêche presque de les voir à l'oeil nu.

11

50 kms, 6 fjords, 10 averses de neige, 4 sandwichs norvégiens dans la voiture et 6 tunnels. Il n'y a souvent qu'une seule route d'un côté du fjord et on passe au suivant par un tunnel de 500m à 2kms. Il y a un élevage de saumons ou truites par fjord (les parcs ronds dans l'eau).

12

Petit délire avec les sous-vêtements grand froid qui nous ont fait pensé "au grand bleu" !

13

Aujourd'hui, sur un plateau en bord de mer nous avons fait une rencontre magnifique et émouvante..... un trio de rennes sauvages. Je pense que c'est un couple avec son petit.

Ils n'avaient vraiment pas peur. A 200m de la route. Ils se sont même laisser filmer.

14

Charmant village que celui d'Husoy . Un grand port de pêche, une digue de protection servant de route pour entrer sur l'île sur laquelle les habitants se sont installés. Incroyable bout du monde, comme de nombreux villages et ports de ce pays. Sur la côte près du pont trônent de grands séchoirs à morue.

15

De rares moments sans averses de neiges aujourd'hui, donc peu d'images. L'eau est parfois verte émeraude, elle est d'ordinaire plutôt verte foncée et souvent noire dans les fjords qui sont très profonds.

Sur les tombes, les norvégiens posent des petites lumières.

16

Au bout du fjord, un petit port.

17

En partant de l'île de Senja, pour éviter les 4h de voiture de l'aller par la même route, nous avons pris le ferry avec 35 minutes de fjord et pleine mer. Le petit port de pêche où arrive le ferry puis le pont qui nous permet d'accéder à une autre île ou se trouve notre hôtel à Sammoroy. Des rennes semi sauvages, sans doute élevés par les samis (lapons)nous ont accueillis. Sur la dernière photo, au milieu se trouve notre hôtel.

Sammoroy est paradisiaque, avec de nombreuses toutes petites îles et une eau turquoise, on oublierait presque que nous sommes en Norvège ! Ici les habitants ont déposé une demande officielle au gouvernement pour "arrêter le temps", en tout cas ne plus le subir. Et on les comprend, avec les 69 jours annuels sans nuit, c'est un peu du n'importe quand au niveau des activités : les enfants jouent dehors à minuit pendant que les parents tondent la pelouse, ils mangent quand ils ont faim et dorment quand ils ont sommeil... Pas mal, non ?

• • •
18

Encore une balade traversant des paysages grandioses. Encore de la neige. La mousse et à manger pour les rennes qui subsiste sous la neige.

19

Et voici enfin le soleil qui s'était fait très discret depuis notre arrivée !

On a plutôt vu la neige tomber...

20

Petite promenade à pieds autour de notre hôtel.

21

Dans la journée, un magasin de tabac et de chocolat chaud (délicieux en Norvège) , beaucoup de coeurs sur les maisons (un reste des décos de Noel ? un signe amical ?).

Un renne qui cherche du lichen pour se mourir.

En fin d'après-midi, rencontre inespérée avec l'élan (ou orignal). Cet animal très craintif (comme le cerf chez nous) est attiré vers les fjords par les mousses, branches jeunes, bourgeons et feuilles qui y sont moins gelés. Les deux élans étaient soit des femelles, soit des mâles ayant perdus leurs bois l'automne dernier.

En rentrant à la tombée de la nuit, rencontre avec un énorme troupeau de rennes (+ de 100 bêtes). Ils ont traversé un lac gelé sur la gauche de notre route puis ont traversé juste devant nous. Nous les avons suivis en voiture à 5km/h. Certains ont des colliers qui permettent aux Samis de les retrouver. Les Samis, dernier peuple autochtone du grand nord vivant essentiellement en laponie norvégienne, les élèvent selon les traditions ancestrales, en totale liberté dans le nord du pays.

Déplacement du troupeau de rennes

Et enfin vers 20h30 l'AURORE BOREALE que l'on attendait depuis 10 jours. Faites défiler les images avec la flèche droite pour voir l'animation (ces photos ont été prises sur 1 minute). Cette aurore a duré environ 30 minutes. Elle a débuté tout doucement, comme un arc en ciel vert dans le ciel, puis, lentement s'est intensifiée pour exploser en bouquet final avec du vert, du orange, du rouge même !

Quel émerveillement, cette puissance toute en couleur, qui danse sur l'écran géant de la nuit !

La seule photo où on voit nettement le rouge, dans l'aurore du fond. Le rouge se reflète d'ailleurs sur la montage au fond.

22

Décollage de notre avion. La place au hublot est la bienvenue pour filmer le décollage puis le coucher de soleil

C'est fini. Mais que c'était beau. Des paysages à couper le souffle. Une luminosité incroyable malgré le temps chargé grâce à la neige qui renvoie la moindre lumière. Des couleurs improbables que j'ai eu du mal à conserver même avec photoshop. Nuages jaunes-roses, brouillard bleu-ciel, eau émeraude ou grise, arbres (bouleaux) oranges-roux, quelques mousses vertes, neige blanche qui reflète toutes ces couleurs... en tons pastels ; rien de plus difficile à rendre pour un appareil photo et un photographe. Il faudra que je retravaille les photos.

Par contre difficile de parler des norvégiens car les régions visitées sont peu peuplées, la météo n'incitait pas vraiment à sortir et il n'y avait pas de café, très très très peu de restos et encore moins de boutiques.

On a trouvé un peu d'agitation à Tromso, la seule grande ville de la région. Le week-end, dès que le temps s'y prête, les habitants partent dans les montagnes en famille faire des randos skis de fond ou raquettes, ils pique-niquent sur les bords des fjords, font du jogging et se promènent.