Carnet de voyage

Uganda

6 étapes
1 commentaire
1 abonné
Dernière étape postée il y a 1844 jours
Dans le cadre du stage interculturel de ma formation, je pars voyager en Ouganda pour y découvrir une culture totalement différente. Ma mission principale est de réaliser un site web pour Simon, hôte.
Juillet 2019
8 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 3 juillet 2019

2 Juillet 2019

Arrivé bien en avance à l'aéroport Charleroi, il a fallu changer de plan quand je ne voyais pas mon vol affiché : je me suis trompé d'aéroport et j'ai dû faire très très vite pour atteindre l'aéroport Zaventem, mais après une petite course en voiture comme à pieds, j'ai pu passer les contrôles et boire une dernière bière avant le décollage.

Pendant le vol, j'étais assis aux côtés d'un Ougandais mais je n'ai pas beaucoup discuté car beaucoup dormi 😄

2
2
Publié le 3 juillet 2019

2 Juillet 2019

Après une escale à Kigali, sans être sorti de l'avion, j'atteris à Entebbe.

Je passe le contrôle de santé (vaccination contre la fièvre jaune), je fais mon visa, et cherche enfin Sam. Sam est un ami de Simon, mon hôte pour ce voyage.

Après m'être fait abordé par les taxis et avoir dit au revoir à mon compagnon de vol, je trouve donc Sam et son collègue qui m'attendaient avec une pancarte à mon nom. Ils m'emmènent dans leur 4x4, prennent le temps de m'accompagner dans un restaurant encore ouvert (à 23h).

Je mange un plat très garni :

- un bol de viande rouge en sauce, un peu comme la carbonnade flamande

- du riz

- une petite salade de choux

- du posho, difficile à décrire, plat typique qui accompagne un peu tout

- une sorte de purée de pommes de terres très compacte

Je me fais ensuite conduire à l'hôtel, dans un cadre sympa et une chambre basique mais très clean.

Mon lit avec moustiquaire
3

3 Juillet 2019

Sam vient me chercher à 9h30 à l'hôtel. Il est occupé de tout pour moi, m'a emmené déjeuner dans le même restaurant que la veille au soir. Cette fois j'ai choisi moi-même, mais ne connaissant rien, j'ai pris un kebab : ça n'a strictement rien à voir avec un kebab en France 😂 Lui a mangé un plat à base de bananes, élément de base de l'alimentation en Ouganda.

Ensuite il m'a accompagné pour que je puisse changer des dollars en shillings Ougandais, puis acheter une carte Sim.

Les cartes prépayées fonctionnent de manière étrange : pour les recharger, il y a de minuscules stands un peu partout dans les rues, pour les 2 opérateurs principaux (Airtel et MTN), où une personne nous envoie de l'argent par message, puis nous lui donnons l'équivalent en monnaie. Ensuite il est possible de transformer une partie de cet argent en données Internet, ou le garder pour les appels et SMS.

Pour moi, accès à Internet a été compliqué et il a fallu une configuration spéciale pour mon téléphone (Créer un APN)

Après tout cela, nous avons pris la route vers le bureau de Sam, pedant laquelle j'ai essayé de capturer le lac Victoria :

Une fois arrivé dans son bureau (Sam propose des excursions, un peu comme Simon), j'ai fait une sieste, parlé un peu à ses collègues qui passaient. Les enfants du village m'ont vu et ont été intrigués : ils venaient tous me faire coucou, ma présence les amusait. Ils n'avaient aucune peur, bien qu'ils ne doivent voir que très rarement des étrangers.

En guise de repas, Sam a interpellé un marchand de fruit qui passait en vélo et m'a acheté un morceau de "jackfruit" que j'ai mangé avec lui et un de ses collègues :

Un quart de "jackfruit"

Nous sommes ensuite descendus au bord du lac Victoria pour boire un café :


Depuis ce spot partent des petits bateaux vers les îles du lac, un petit ferry qui fait l'aller retour jusqu'à une côte très proche en bateau, mais loin par les chemins terrestres, ainsi que des bateaux de pêche (le poisson le plus pêché est le Tilapia).

Nous sommes restés un moment et ai eu l'occasion de discuter avec tous les collègues de Sam, qui sont également de bons amis de Simon

4
4
Publié le 4 juillet 2019

3 Juillet 2019

Simon nous a rejoint au bord du lac Victoria. Nous sommes ensuite partis en direction de Kampala, à 6 dans 2 voitures.

L'ambiance était très bonne, c'est à ce moment que j'ai compris que Simon et les autres sont de très bons amis avant d'être des collaborateurs.

On est arrivé dans un bar dont ils avaient l'habitude, qui fait aussi quelques plats. Nous avons commandé plein de brochettes de viandes au barbecue, accompagnées d'avocats, de bananes et de tomates. Tout était servi dans de grands plats à disposition de tous.

J'ai goûté ma première bière, la "Nile". C'est la bière Ougandaise la plus réputée, brassée près du Nil (d'où son nom) qui prends sa source au lac Victoria. À 5.6% d'alcool, c'est une bière plutôt forte vis-à-vis des autres. Le goût ne vaut pas celui d'une bière belge, mais ça suffit !

Les autres de la troupe boivent également de la bière (des bières Ougandaises ou de la Guiness), et Sam lui a bu du Gin Ougandais !

Simon (blue t-shirt), Sam (red t-shirt)

Après 2 pintes de Nile et un bon repas, on change de bar pour aller dans un bar live, où un groupe joue tout au long de la soirée. La femme d'un des gars nous a rejoint. L'ambiance est très bonne, bien que cela m'étonne de ne voir personne danser !

Simon, lui, paraît tout-de-même stressé et est très occupé par son téléphone (messages et appels). Nous avons parlé un peu de la pression, et ils se demandaient si en France nous étions également stressés. Ça m'a surpris car tout le monde avait l'air très détendu et jovial.

Après 2 autres pintes de Nile, on s'est rapproché d'Entebbe pour aller dans un dernier endroit, où je me suis très vite mis à danser avec Sam. C'est à partir de ce moment que je me suis totalement lâché, nous étions les deux seuls à enflammer la piste 😄 On a pas arrêté pendant 1 ou 2 heures, les autres nous rejoignait pendant quelques moments, surtout Simon qui finalement a su se déconnecter de son téléphone ! C'était vraiment très fun, mais j'étais exténué au retour 😆 Nous avons dormi dans l'hôtel où j'avais passé ma première nuit.

5
5
Publié le 4 juillet 2019

4 Juillet 2019

Après une nuit courte et alcoolisée et un réveil difficile, je rejoins Simon afin de prendre la route vers Kampala.

Simon doit profiter d'être proche de la capitale afin de faire réparer son 4x4. Après avoir fait la route et déposé le véhicule, on va manger dans un restaurant assez proche. Au menu, un luwonbo au boeuf (mixture de viande cuit dans une sorte de plat formé par des feuilles de bananes préparées). Le plat est accompagné de riz et de Matooke, purée de bananes plantains que j'avais mangée le premier soir et confondue avec des pommes de terre.


Comme à chaque repas que j'ai fait dans un restaurant, j'ai trouvé la quantité énorme. J'ai donc demandé à Simon qui m'a dit que c'était dans la culture de servir des repas très copieux.

Ensuite nous sommes retournés au garage où nous avons attendu toute l'après-midi, ce qui n'a pas été très intéressant. Cependant j'ai pu constater comment fonctionne le commerce avec les mécanos : le capot est ouvert dans la rue, ils peuvent être 4 à travailler dessus, il n'y a pas de RDV, mais le plus étrange est la manière de payer : quand un problème est trouvé, Simon donne un nouveau billet pour le résoudre, en constante négociation. Si le garage possède une pièce en bon état pouvant remplacer une autre sur le véhicule, ils essaient de la vendre à Simon.

6
6
Publié le 5 juillet 2019

4 Juillet 2019

Après tant de temps passé dans le garage, nous avons pu faire une pause avant de reprendre la route pour Entebbe. On a donc rejoint d'autres amis de Simon, dont la plupart sont ses collègues. J'ai cette fois goûté une autre bière, la "Club", une Pils. Nous avons un peu discuté, malheureusement quand la discussion est en luganda je ne peux pas la suivre.

Nous avons mangé du poulet, dans des plats à partager comme la dernière soirée, avec le même genre d'accompagnement.


Dès que je rencontre des amis de Simon, ils insistent pour tout payer et même si nous ne discutons que peu en anglais, ils sont toujours très contents de m'accueillir.