Quand mon cœur voyage d'Istanbul à la Cappadoce..

Du 27 décembre 2018 au 3 janvier 2019
8 jours
27
déc


Par où commencer... Il y a tant à dire... Tant de choses qui m’ont déjà ébloui...

Quelle fut ma grande surprise lorsque dans l’avion, un vent de sympathie et de familiarité m enveloppa... Je voyage depuis un moment déjà et jamais je n’avais vu une telle ambiance dans un avion... Seulement 3h30 de voyage et pourtant chacun se parle comme si ils se connaissaient, chacun fait attention à l'autre et se préoccupe des personnes qui l’entoure... Les gens sont debout et rigolent, l’un me passe son téléphone pour que je prenne une photo, l’autre me réveille doucement pour savoir si je veux un thé...

Une heure de retard en avion et pourtant sans ça je n’aurais jamais pu admirer le coucher du soleil à travers le hublot juste au-dessus des nuages... Quelle image... Quel calme face à ce spectacle...

Vol avec Turkish Airline  

Une fois au sol, je me fais embarquer par la grandeur de cet aéroport international, où se mêlent tant de nationalité, de visages et d'habits différents... Il y a des femmes portant fièrement le voile et maquillées de sorte que leur yeux sont mis en valeur, des femmes qui laissent voir leur cheveux, des émirs en longues robes blanches, des européens, des asiatiques... Ici nuls ne se regardent et se juge, chacun parcours les 300 mètres de queue Disneyland qui séparent le hall du contrôle des passeports... Il m’a fallu près d’une heure pour sortir de l’aéroport.


Un homme m’attend avec mon prénom, il me souhaite la bienvenue et me prend mon sac en souriant. Il m’accompagne à mon taxi. Et me souhaite un bon séjour.


Je suis dans le taxi, de la musique pop turque dans à la radio. La route dure une demie heure sur une grande autoroute où se mêlent les hôtels luxueux, les restaurants, des résidences magnifiques à côté de tours immenses. La route est bondée de monde, cette ville est gigantesque... Tellement vivante et tellement verte ! Des parcs et des arbres s’étendent partout...


J entraperçoit la grande mosquée... Cela m’indique que je suis bientôt arrivée... Sultanahmet... La vieille ville... Le quartier ancien d’Istanbul où je vais loger pendant mon voyage... Les rues en pierre... Les hôtels illuminés... Les familles qui se baladent dans la rue et les petits chats qui se frottent à tes pieds... Je suis amoureuse...

À l’auberge on me montre la réception et je suis accueilli par un sympathique garçon qui complimente mon hijab et me souhaite la bienvenue en français... Ici j’ai l’impression qu'on aime l’image de la France... Des français... Pourquoi ? Je n’en sais trop rien encore... Il me donne un plan de de la ville et m indiqué une grande rue "c’est nos champs Elysées mais en moins cher"... J’enchaîne que au moins ici leur champs Elysée ne sont pas en guerre, il rigole, ici aussi on a vu Paris à la télé... Il me souhaite un bon séjour et me dit qu’Istanbul est sur et qu'il n y a pas la guerre dans les rues ! Haha Il me demande si je préfère partager une chambre avec des colombiennes ou avec des Kazakhs... Peu importe les rencontres seront dans tous les cas enrichissantes. Je suis donc dans la chambre des Kazakhs ! Elles sont sympathiques et à ma grande surprises ressemblent à des européennes... Comme quoi j’ai encore beaucoup d’idées reçues...


Je décide de sortir faire un tour en ville... Elle est tellement belle de nuit... On m’indique le petit bazar artisanal non loin de la... Je déambule, il y a plein d’échoppes de thé, de tapis, de lampe... Ç est un régal pour l’odorat et la vue... Je suis tranquille, je finis mon tour dans un restaurant. Je me prends ce qu'on appelle des pancakes turques que des veilles dames font devant moi... Je prends un jus de Grenade fraîchement pressé. Je regarde autour de moi, des familles, des hommes qui jouent au baccara, des femmes seules... Ici tout le monde se retrouve pour manger et boire un thé. Les narguilés sont poses à côté de chaque table. La terrasse sent la Grenade et le narguilé à la pomme... les gens écoutent le chanteur turc accompagné de tambours et d’une guitare particulière. Je finis par un thé et un narguilé citron menthe... Je regarde un derviche tourneur faire sa danse... Je suis sereine, je pense que je peux rentrer me reposer.


Voilà comment s achevé ma première journée de Stambouliote.

Balade nocturne dans les rues de Sultanhamet  
28
déc

Aujourd’hui je me réveille avec la ville... Cette nuit fut calme et horriblement chaude pour moi qui n’ai pas l’habitude de dormir dans des lieux surchauffés mais je ne vais pas me plaindre d’avoir un toit sous lequel dormir !


Je veux commencer ma journée tôt et arriver avant la foule au palais Topkapi, alors je me lève à 7h30 et m’habille en silence pour ne pas réveiller mes voisines Aynour et Alina. 8h00 pétante je suis au petit déjeuner ! Je prends une place près de la fenêtre. Décidément je ne suis pas née dans le bon pays : ici le petit déjeuner se prend avec du pain, des concombres, des tomates, un fromage qui ressemble à de la fêta et des olives ! À cela s’ajoute du miel et du beurre... Je suis fan ! On me demande si je veux un thé ou un café pour commencer la journée, mais il est trop tôt pour moi.

Je préfère regarder la fenêtre, la ville qui était vraiment calme au réveil est en pleine effervescence, les cars de touristes arrivent. Un... Deux... Trois. Aie je ne veux pas me retrouver entourée de touristes asiatiques qui s’amusent à se prendre en selfie partout !


Avant de partir je vois un vieux dans la rue avec une table sur le dos, sur laquelle est posés plein de petits pains. Je pense tout d’abord qu'il apporte du pain à une boulangerie mais je comprendrais plus tard dans la journée qu'il vend ses pains au croisement des rues.

Je prends mon sac à dos et me voilà partie direction Topkapi ! Ha non il me faut une bouteille d’eau ! On m'a dit de ne pas boire l’eau du robinet, alors je vais voir Hassan à l’accueil et lui demande une bouteille. Il me la tend mais, en ce début de journée, il n’a pas encore de monnaie sur les 5 livres que je lui tends (rappelons que 10 livres font 1, 66euros... Je vous laisse donc deviner combien me revient une bouteille d’eau à 3 livres...). Il me dit qu'il n y a pas de soucis, je paierais ce soir en rentrant ! Je le regarde surprise, le remercie et pars enfin à l’aventure.

Qu'elle ne fut pas ma bonne idée que de suivre les cars de tourisme pour arriver à ma destination... Elle aurait été bonne si je n’avais pas suivis les cars vides ! Et oui sous le hijab je suis bien blonde... On ne change pas une équipe qui gagne !

Je demande alors mon chemin à une occidentale qui me grogne dessus et s’en va... Vive la cohésion de groupe entre étranger madame ! Mais heureusement une petite mamie qui balaye devant sa porte m indique que j'ai juste à remonter tout droit jusqu'à tomber dessus ! Enfin je crois que c’est ça parce qu’elle parle turc ! Seule "Topkapi" et des gestes de la main me font comprendre sa phrase ! Je la remercie chaudement et reprend mon chemin !


Enfin je suis arrivée au palais et bingo ! Il n y a pas grand monde ! Je peux donc admirer sereinement les grandes cours qui m’entourent et... Quelque chose me frotte la jambe juste avant d'entrer dans la deuxième cours... Ç est un chien, il se frotte à moi et réclame des câlins. Ils sont nombreux à être dans les rues et les jardins... Ici les chiens appartiennent à la rue... Comme les chats... Ce n’est pas un pays pour la Brigitte bardot que je suis ! Alors je lui parle à ce chien et il me suit. Et à chaque arrêt il me gratte le mollet. Je suis à deux doigts de l’adopter ! Je l appellerais Topkapi ! Mais les gardes l’empêchent de me suivre dans les autres parties du palais... J'ai l’impression de l’abandonner mais bon la vie doit continuer !

De l'auberge jusqu'à l'entrée de Topkapi Palace 

Les différentes parties du palais, intérieures comme extérieures sont tellement grandioses et belles. L’architecture est bien différente des palais que l’on a en Occident et les fresques au mur n’ont rien à voir avec les tapisseries de nos rois. Ç est très riche, avec des ornements en pierre et en or, des jardins sobres mais immenses et une réelle impression de calme et de sérénité. Je m’imagine facilement le sultan et son barème déambuler dans certaines parties...

Topkapi Palace 

Je finis ma visite et me dirige vers le musée archéologique. Il n'y a que trois parties car le quatrième est en rénovation. Le bâtiment babylonien et égyptien, le bâtiment romain et un bâtiment avec de la vaisselle. J’aime déambuler dans des vestiges d’une autre civilisation, et avoir toujours envie d’en apprendre plus... J’adore l’histoire depuis que je suis petite, ça ne m’est pas passé en grandissant !

Musée Archeologique d''Istanbul 

Histoire de continuer sur ma lancé des musées... Direction le musée des sciences islamiques ! Mais pour cela je dois passer par le parc Gulhane. Il est midi, je me dis qu'il peut être intéressant de grignoter en m asseyant un petit peu au parc. Je prends donc ce qui ressemble à un bretzel avec du kiri à l’intérieur et rentre dans le parc.

Tout le parc abrite des fontaines, des ponts, des architectures jouant avec l’eau... Je visite le parc comme s'il s’agissait d’un musée et non d’un parc municipal... Je partage mon bretzel avec mon nouvel ami... Le corbeau ! J’attire vraiment les animaux !


J aperçoit le musée, je m'y rends mais avant je dois vous raconter ce qui m’a fait réellement peur juste avant d’y entrer ! Je me suis dit que faire une pause pipi était une idée... En entrant dans les toilettes, j'ouvre la porte... Des toilettes turques !! Ben oui on est à Istanbul ! La blonde le retour ! Mais pour être clair. Ç est ma phobie depuis que je suis petite, je peux ne pas faire pipi ! Je ne sais pas faire... Je promets que je vais tenir jusqu'à ce soir ! Même si ça va être dur vu tout ce que j'ai bu ! Heureusement plus loin je découvre des toilettes pour les touristes comme moi, qui sont handicapés du pipi en pleine nature ! Ouf ! Je vais pouvoir repartir sereine !

Parc Gulhane  

Le musée des sciences me scotché... Il est en 4 langues, sans audio guide j entend, dont le français. Je peux donc aisément lire toutes les découvertes issues de l’Orient en matière d’astrologie, de physique, de chimie, de mathématique, de géographie et d’ingénierie... Et je me rends compte que en Occident ces découvertes sont soit plus récentes soit issues de découvertes islamiques... Les dynasties islamiques des 10 premiers siècles mettaient un point d’honneur à ce que religion et savoir de conjuguent. Certains chercheurs occidentaux, notamment allemands ont permis de mettre en lumière ces travaux.

Musée des sciences islamiques 

Nous sommes vendredi... L’appel à la prière du vendredi résonne dans les rues de la ville. Ici cela fait partie intégrante de la vie stambouliote. Les chants se taisent lorsque j’entre dans la citerne basilique. Cette citerne souterraine n est aujourd'hui plus en fonction mais elle est visitable puis qu'elle renferme deux têtes de Médusa pour lequel les visiteurs se pressent... Le souterrain est sombre et le chemin est bordé de petites lumières rouges feu. Les gens jettent des pièces en faisant un vœu, je ferme les yeux et écoute la musique qui résonne du fond de la citerne auquel s’ajoute l’odeur de pierres mouillées et chaudes qui me rappellent le hammam... La visite est rapide, je retourne à la lumière.

CIterne Basilique 

Je dois faire Aya Sofia et la mosquée bleue demain, car aujourd'hui avec les prières je n’étais pas sûr de pouvoir visiter. Mais je veux aller voir la petite Sofia, celle qui est plus loin, beaucoup plus petite mais tout aussi belle. Malheureusement, où plutôt heureusement pour moi, C’est l’heure de la prière à la petite Sofia... Des hommes en retard se pressent à l’entrée du jardin, font leur ablutions et ensuite enlèvent leur chaussure à l’entrée du lieu de prière. Je m’assois sur un banc dans le parc, on entend la prière par les fenêtres, je n’y comprends rien car C’est en turc mais c’est assez reposant. Et puis je ne suis pas seule... Je suis avez Sofia ! Ma nouvelle copine ! Sofia c'est le chat qui a élu domicile de son propre chef sur mes cuisses quand je me suis assise et qui est restée à ronronner tout le temps de la prière.

Une fois la prière finie, une nuée d’hommes sort de la salle... Mais comment peut-il y avoir autant de personnes dans un si petit endroit ? Ils remettent leur chaussure et retournent vaquer à leur occupation... Pas de femmes ici, je n’ai pas l’impression que je vais pouvoir visiter, des gens doivent encore prier... Alors je pars me balader dans ce petit quartier à côté.

La petite Sainte Sophie et Sophie le chat 

Je me balade dans un quartier pittoresque... Beaucoup de travaux, de petites boutiques locales, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un quartier très riche. Je ne m’y sens pas en insécurité, C’est mignon ici, d’une certaine façon. Et si tout passe bien tout en haut je dois tomber sur la colonne de Constantinople à côté du grand bazar !


Bingo! Je suis devant la colonne... Mais par où entrer dans le grand Bazar ? On m’indique, on m’oriente toujours très gentiment et avec le sourire... Et c’est comme ça que avant de rentrer dans ce monstre de ruelles, je visite ma première mosquée de l’intérieure ! Elle est ouverte au public et se trouve pas loin de l’entrée du grand bazar... J enlevé mes chaussures et rentre dedans... Je n’ai pas de mot... Peut-être est-ce parce que c’est la première et que je ne m’extasie plus depuis longtemps devant les églises dans lesquelles je rentre, mais ici c’est... Gigantesque et moelleux ! Gigantesque par la grandeur du lustre et la hauteur du plafond et moelleux pour la moquette dans laquelle mes pieds s’enfoncent ! C’est donc ça une salle de prière ?! J’adore ! On sent bien la novice en mosquée que je suis...

Balade jusqu'au Grand Bazar 

Je ne veux pas déranger d’avantage le vieux monsieur qui prie dans un coin alors je ressort et me jette dans la gueule du Bazar... Je me retrouve d’abord dans la partie actuelle du bazar dans laquelle on vend des sweat, des chaussures, des sacs... Je m’éloigne vite, ce n’est pas ce que je cherche. La ! C’est le traditionnel que je cherche avec les lanternes, les bijoux, les épices ! J'ai deux solutions... Suivre le plan ou me perdre dans ce dédale... Le choix a été vite fait, je range mon plan et je déambule... À droite, à gauche... Tellement bien déambulée que je me retrouve dans le grand bazar extérieur incapable de savoir de quel côté est mon point de repère = Aya Sofia. Je parle Avec un vendeur de thé qui m’offre du loukoum et du thé. Il est très sympathique et nous rigolons un moment.

Grand Bazar 

Je décide de marcher tout droit, après tout je finirais bien par sortir de ce labyrinthe ! Un vieux monsieur me guide et m accompagné, C’est sur son chemin. Puis une autre personne me vient en aide et tout le long de ma marche je me fais Indiquer mon chemin, toujours avec le sourire et de manière toujours très courtoise... À chaque fois on me demande d'où je viens, 3t quand je réponds France, on me sourit et me donne deux trois mots en français....il faut vraiment que je demande ce que cela leur renvoi comme image d’être français et pourquoi on nous apprécié ici !

Après une heure de marche je finis par me retrouver sur la magnifique place d’Aya Sofia et de la Mosquée bleue ! Je peux rentrer me reposer !

Place de l'ancien Hippodrome et Mausolée Sainte Sophie 

Avant d’arriver à l’auberge je croise un vieux monsieur qui cire des chaussures, et une dame qui tissé des tapis avec un métier manuel... Il faut que je me renseigne, pourquoi les personnes âgées travaillent t elles encore et qui plus est sur des travaux aussi harassant ?

Je pose mes affaires dans la chambre, en essayant de ne pas réveiller Inès, notre nouvelle colocataire depuis aujourd'hui. Mais elle n’arrive pas à dormir elle a trop froid ! Je lui donne ma couverture, je meurs de chaud la nuit ! Elle me regarde étonnée et me demande comment je peux avoir chaud ! Elle vient d’Égypte apparemment il ne fait pas aussi froid les hivers qu’ici ! Elle a pris le lit vers le radiateur, cela me fait rire... On dirait ma meilleure amie qui dort avec sa couette même en été !

Je vais me poser dans la salle du petit déjeuner, au même endroit que ce matin, je commande un thé. J aperçoit Hassan, je lui paie la bouteille de ce matin et il me demande s’il peut s’assoir avec moi. Il me demande d’où je viens et si mon voyage me plaît. On parle de la gentillesse des stambouliotes et des idées reçues que l’on a en France. Il me parle de mon hijab, me dit qu'il me va bien ! Je lui explique que je ne suis pas musulmane mais que je voulais être respectueuse des coutumes et de la culture. Il trouve ça cool et me dit qu'ici les femmes sont libres de le porter ou pas, Ce n’est pas une contrainte. On parle de la diversité des gens ici, et de la différence d’hospitalité entre ici et la France. Je lui explique pourquoi cela m’a surprise qu'il me fasse crédit ce matin et lui m explique que pour eux C’est normal quand une personne a l’air de confiance... Je lui réponds qu'en France on ne fait jamais confiance aux étrangers haha et que je suis heureuse d’être venue ici pour oublier les idées reçues.

Je retourne enfin dans ma chambre, fatiguée de ma journée et surtout parce qu'il est temps d’écrire mon blog ! La rédaction se fait au son de l’appel à la prière que j’entends par la fenêtre... Vivement la suite

29
déc

Je me réveille ce matin aussi motivée que la veille ! Je veux visiter ! Je me lève, take a shower and go to the breakfast! Yes I am so bilingual now!

Avant de partir Hasan m offre un thé et on se fixe un horaire pour prendre un Narguilé à la terrasse ce soir.

J’espère apercevoir le lever du soleil... Mais aujourd'hui il pleut... Pas de soleil en vue...

Aya Sofia tu es pour moi ce matin ! C’est toi, moi et... Les chats ?! Oui oui je rentre dans la basilique mosquée... Ç est un fabuleux mélange entre l’architecture des basiliques que l’on connaît et l’architecture des mosquées... En réalité c’est une basilique avec des inscriptions de sourate et des noms de dieux et de ses prophètes. Et il y a... Plein de chat. Après tout la maison de dieu est pour tout le monde ! Je fais le tour... La majeure partie est en rénovation... Ç est dommage on ne voit pas correctement la grandeur du lieu... Et le manque de lumière extérieur rend la basilique vraiment sombre, les spots ne suffisent pas vraiment à faire ressortir la magnificence du lieu... Mais cela vaut quand même le détour !

Basilique Sainte Sophie 

Histoire de continuer sur mon lancer je fais 100 mètres et commence la longue queue pour visiter la mosquée bleue ! Étonnant comme les gens font la queue de manière ordonnée alors qu'il n'y a pas de ligne...

Pendant ce temps d’attente je lis un fascicule en français qui expliquent ce qu’essaye de transmettre la religion musulmane et comment elle est née ainsi que sur quoi elle repose. Ç est très intéressant... Surtout pour une Agnostique comme moi... J apprend les fondements de la vie de Mahomet, la notion de savoir lié à la religion, la mise en valeur de la femme, les piliers de l’Islam... Comment fonctionnent les prières... Il y a quelques années J'ai lu des livres sur la place de la femme au sein de la religion islamique et je me suis procuré le Coran. Au même titre que la Bible et la Torah. Ce que j’aimerais faire comprendre à travers mon écris ici, C’est que pour la première fois, sans la question de toute puissance, de Dieu, ou de autres choses sur laquelle J’ai mes propres réserves, j’ai compris la volonté de paix et d’amour que doit rechercher un musulman... Et pour ce qui est de la place de la femme, aujourd'hui, en ce lieu, je l’ai vu plus comme quelque chose à protéger et chérir que comme quelques choses à cacher et soumettre. Les endroits réservés aux femmes sont faits pour qu'elles soient à l’aise pour prier sans le regard des hommes sur elle, comme un moment qui leur est réservé. Dans le Coran, il y a une sourate qui parle de la prière du vendredi... Les hommes doivent aller à la mosquée mais la femme doit prier là où il lui convient le mieux de le faire... Ici à Istanbul je prends conscience que la religion n’est pas vécu de la même manière ici que chez nous... J’arrive à l'entrée, j enlevé mes chaussures et déambule... Des hommes prient d’un côté... Des femmes prient de l’autre... J’essaye de prendre des photos qui font ressortir ce que je ressens en les voyants... C'est calme... Reposant... Beau à regarder.

La mosquée est en pleine rénovation aussi... On ne voit pas tout... Dommage, ils auraient pu commencer les travaux après mon passage quand même ! Mais bon ! Je ressors pleine de bonnes ondes... Et sereine

En sortant je laisse un don pour la mosquée, car elle n’est pas payante mais l’un des piliers de l’Islam est l’aumône, les gens donnent en sortant. En échange de mon don, le monsieur me remet un... Reçu? Je trouve ça drôle ! Il m’a donné 5 tickets pour les 5 livres que j'ai donnés. Je suis comptable... Je me demande donc si c’est déductible des impôts! Hahaha

La Mosquée Bleue 

Nouveau challenge pour moi = aujourd'hui je prends les transports en commun ! Je prends le tramway pour aller à l’extrême nord, il y a un palais à visiter face à la rive asiatique du Bosphore et une immense rue commerçante à descendre. Next stop le Palais Dalmabache. Un petit logo m interpellé = il est interdit aux hommes d’écarter les jambes et de prendre deux places... Ç est drôle!

C’est un palais construit par les Sultans et qui a fini par être la résidence du président ATATURK lorsqu'il établit la république. D'ailleurs entre parenthèse, lorsqu'il est monté au pouvoir il a transformé intégralement la Turquie... De l’alphabet à la manière de pensée... Et je vous assure que ça tire beaucoup plus sur l’occidentalisation que sur le radicalisme que l’on parle à la télé !

Bref la visite est géniale mais j’ai interdiction de prendre des photos ! Le seul bémol C’est que la visite est longue... Longue... Longue... Et pas chauffée hahaha et oui c’est grand un palais ainsi que la visite du harem ou chaque femme principale à ses lieux, chaque femme Secondaire à ses appartements, la mère sultane loge aussi... Y en a du monde la dedans dit donc ! Elles avaient intérêt à bien s’entendre !

Et an amazing thing! Le président ATATURK à fait mettre un ascenseur dans le harem car il s’en servait pour recevoir des invités politiques et vu qu'il était vieux... Les escaliers ce n’était plus trop son délire !

Palais Dolmabahce 

Il est 13h... Déjà ? Et je n’ai pas mangé !!! J’ai entendu parler du petit restaurant en bord de Bosphore, il n’est pas très cher et plutôt bon. Je me dis que vu qu'il pleut, que j'ai froid et que j'ai déjà fait plus de 10 000 pas selon mon téléphone... Je peux m’offrir une pause douceur ! Je me fais donc la totale ! Raviolis turc, the et baklava à la pistache ! Je suis une foooooollle. Et surtout vue la tonne de miel, ne vous avisez pas de les manger à la main... J'ai tout de suite compris pourquoi le serveur me donnait une fourchette !

Je vois les mouettes volées en nuée au-dessus de l’eau... Les gens se baladent en bord de Bosphore... Main dans la main... Un couplé s enlacé... Ce sont deux hommes... Cela fait plusieurs fois que je me fais la réflexion depuis mon arrivée, il y a pas mal de couplé gais qui s’expose dans la rue... Encore une idée reçue ? Je vous laisse juger...

Restaurant de l'horloge de Dolmabahce 

Aller hop je repars ! Mon but est de descendre la rue Istikal et de visiter encore deux trois trucs !

Sur la route je croise une station essence = le gazole est à 5.63 liras et l’essence à 5.83 liras... Par conformisme nous dirons que C’est parce qu'ils ont du pétrole ? En réalité on pourrait remettre en question le prix excessif de l’essence chez nous... Bref ce n’est point le sujet...

Je croise depuis 3 jours des hommes avec des pansements tout autour de la tête... Sans comprendre pourquoi... On dirait une secte... Est-ce religieux ? Mystique ? Et bien j'ai eu enfin la réponse ! Non... Ç est simplement que la chirurgie d implant capillaire est assez bon marché en Turquie, qui est apparemment célèbre pour cela, et les gens du golfe arabique et d’Europe viennent ici se faire implanter des cheveux ! Un mystère de résolu... Ç est moins drôle qu'une secte secrète mais bon...

Afin de m’intégrer d’avantage et surtout parce qu'il fait froid... Je prends le funiculaire pour aller sur la place Taksim. Ils ont des détecteurs de métaux partout à l'entrée des musée des monuments et aussi des métros mais étant donné que ça bip tout le temps... Je ne sais pas trop l’utilité ha haha

Le trajet dure 3 minutes, C’est rapide. J’arrive sur la place et d’un côté il y a un marché de Noël et de l’autre... Une grande barrière de police. Les gilets jaunes sont là aussi ? Non c’est la sécurité du marché de Noël. Ici aussi on renforce la sécurité...

Place Taxsim 


Je fais le tour du monde pour entrer dans l’église que j’aperçois...juste avant de perdre patience je trouve l’entrée...un vieux monsieur m offre deux cierges à poser. À l’intérieur une famille se prend en photos, C’est drôle comme situation, des selfies dans une église !

Eglise de la place Taxsim 

Je retourne sur l’artère Istikal... Et devinez quoi ? Et bien il y a les mêmes magasins qu’en Europe... Mango, Zara, Yves rocher... Des vêtements, des sous-vêtements... Je vous garantis qu'une stambouliote s épanouie pleinement à Istanbul ! J'espère qu’après trois jours à lire mon blog vous avez changé de vision sur cette ville et ce pays !

Je déambule sur cette longue avenue... Des hommes crient pour vendre des billets de loteries dans la rue... Des magasins de douceurs offrent des loukoums aux passants... Même Greenpeace est de la partie ! Et cerise sur le gâteau... Ici aussi ils ont les indiens d’Amérique qui jouent de la flûte de paon et vendent leur album ! Et oui ! Ils sont partout !

Rue Istikal 


Ma visite continue dans une autre église... L’ambiance est festive...il y a une grande crèche et des sains... Des guirlandes... Des lumières... Toutes les religions visitent cette église.... Je me pose et écoute la musique... Quand je voyage j'aime me poser dans une église et réfléchir aux choses... Je me remets souvent en question... Je ne crois pas en Dieu... Mais comment des religions différentes, nées à des moments différents, sur des continents différents, peuvent parler des mêmes personnes, de choses similaires... Il y va-t-il réellement quelque chose de tout puissant ? Nous regarde-t-il ? Nous parle t-il ? Est-on incapable de l’entendre ? Comment a-t-on pu construire des bâtiments aussi majestueux pour quelque chose d’aussi abstrait ? Comment une chose aussi impalpable peut réunir autant de personnes ? Comprendre et apprendre C’est remettre en cause en permanence ses croyances et ses apprentissages... Mais aujourd'hui encore je ne trouve pas de réponse...

Eglise Rue Istikal 

Je décide de visiter le musée des Derviches tourneurs... Jusqu'à hier soir ce mouvement était une totale équation pour moi... Réellement... Depuis que j’ai vu un Derviche dansé je me questionne et enfin j'ai les réponses ! Alors je les partage avec vous ! J’ai trouvé cela vraiment intéressant !

Voici un lien qui résume bien les choses = https://www.google.com/amp/www.istanbul-city.fr/traditions/derviches-tourneurs/amp/

Musée des Derviches Tourneurs 

Je continue ma balade en descendant une rue remplie de magasins de musiques... Et de vendeurs de fruits. Ici on aime beaucoup le jus de Grenade frais... Miam

Je dois faire attention... La conduite est assez animée et pour traverser C est souvent compliquée haha ... Comme dans le sud chez nous et surtout ça klaxonne beaucoup...


J’arrive saine et sauve en bas de la rue et passe sur le pont Gataca... Je pensais que c’était un bon assez beau à voir... Mais il s’agit d’un simple pont en métal. Sa particularité ? Les pêcheurs dont regorge le pont ! Tout le long on pêche du poisson et on le mange ! Oui oui on en fait des sandwiches ! Je ne goûté pas, je préfère juste regarder... Je ne suis pas très rassuré avez le poisson !

Quartier Galata et Galata Bridge 

Je finis mon escale à la mosquée neuve ! Petit tour très rapide car C’est l’heure de la prière et je ne veux pas déranger !

Je me fais héler par un groupe d’adolescent qui doit interviewer des touristes pour un projet de classe d'anglais ... Mais je vois à leurs têtes et à l’aisance qu'ils ont de parler anglais que ce n’est pas leur matière fétiche ! Nous terminons par une de groupe et je m’en vais.

Juste avant de rentrer à l’hôtel, un serveur m interpellé et me demande où est ce que j'ai trouvé mon Hijab avec des strass comme une princesse. Je lui. Explique que c’est du deux. En un... Ça m’empêche aussi d’avoir froid et que je m’en sers pour mon Hijab en décoration !

Il me demande d’où je viens, et me dit qu'il sait dire quelques mots en français : bonjour, au revoir, comment ça va ? Et... Gilet jaune!!!! J’ai tellement honte... Voilà ce que les informations montrent de la France... Notre pays se résume à cela pour l’étranger à l’heure actuelle ! Et puis je réfléchis... En sens inverse les pays du moyen Orient se résume bien chez nous à des guerres et du terrorisme... Alors qu’en réalité à Istanbul on en est loin...

Je rentre à l’auberge... Dans la chambre il y a Inès, nous parlons politique et elle m’explique la vie impossible en Égypte... Autant au niveau scolaire, éducation, pauvreté... Elle n’aime pas son pays et en est parti pour pouvoir donner une vraie vie à ses enfants et être une femme à part entière. Mais elle m’explique aussi qu’en tant que touriste la vie est totalement différente car les touristes ont des droits alors que les égyptiens n’en ont pas...

On parle aussi voyage, ouverture d’esprit, mythe et réalité entre Orient et Occident à travers les médias... Ç est fort intéressant !

Minyi, notre nouvelle roommate Chinoise nous rejoint. Nous discutons un peu... Inès nous avoue n’avoir jamais vu la neige... Ç est fou!

Sur un coup de tête nous décidons d’aller voir la ville de nuit et de monter en haute de la tour Galata ! La vue est splendide ! Nous voyons tout Istanbul... Avec des lumières partout !

Visite de Nuit entre Roomates 

Inès nous propose d’aller boire une boisson typique d’ici, C’est du lait avec de cardamone. Nous décidons de le faire à l’hôtel nous sommes mouillées et fatiguée.

À l’hôtel nous prenons les boissons, un narguilé et un kebab à partager. Nous discutons et rigolons, Hassan et son ami nous prenne en photo et nous partageons le narguilé avec eux.

Petit chat s invite aussi... Le kebab c’est cool... Il veut bien être notre ami ! Il me monte dessus et veut manger mon assiette ! On dirait mon chat Choupi ! Quand il comprend qu'il n y a plus rien il se couche contre moi et s’endort.

Il est tard allons-nous coucher... Demain est une grosse journée... Demain je visite... Mais demain c’est aussi le moment où je pars en Cappadoce !

Retour à l'Auberge 
30
déc

Cette nuit j’ai dormi d’une traite et pour le coup sans me soucier de la chaleur... Je crois que la fatigue de la marche commence à se faire sentir ! Je sais qu’aujourd’hui je peux prendre le temps donc je me lève tranquillement vers 8h30 et reste au petit déjeuner jusqu'à 9h30...

Je reviens dans ma chambre, tout doit rentrer dans mon sac de voyage car je n’ai pas envie de porter deux sacs toute la journée ni de revenir à l’hôtel chercher mes affaires alors que je serais au total opposé... Quand on veut tout rentre ! C’est souvent ma devise... Mais la c est tendu quand même... J’en viens à m’excuser auprès de Nounours, mon doudou de l’écraser... Rien ne rentre plus... Il reste mes super baskets de compétition pour la rando que ma maman m’a offert pour la Cappadoce ! Je les attaches à lanière du sac par les lacets et 4 nœuds plus tard... Je ressemble à Franklin la tortue ! Si on me pousse je tombe !

Je dis au revoir à mes colocataires, elles me souhaitent un bon voyage et je pars prendre un dernier café avec Hassan pour le remercier de son accueil. Le café turque c est pas dégueu quand on aime le café fort et avec du marc de café dans la bouffe haha non vraiment j'ai bien aimé ! On se dit à dans trois jours et je décolle !

Mon but aujourd’hui est de visiter l’ouest d’Istanbul. C'est le quartier plus conservateur... Beaucoup moins... Touristique. Un peu l’arrière-plan d’Istanbul la magnifique. Maman calme toi, je te vois déjà le regard rond devant l’ordi "mais elle n’a pas fait ça, mais elle est inconsciente" haha si tu lis ça c’est que je suis arrivée à la gare routière et que je suis dans le bus, tout va donc pour le mieux, la journée s’est bien passée hahaha

Départ pour l'aventure  

Je prends donc le tram direction la mosquée de Sulaymānīyah. Je me fais déjà remarquée par mon gros sac. Effectivement j'ai enlevé mes chaussures Mais j'ai toujours les chaussures accrochées à mon sac ! Je ne dois pas les porter sur moi... Je laisse mon sac dans un des petits casiers avec mes chaussures.

Ici on ressent vraiment la grandeur du lieu, je suis plus impressionnée par celle-là que par la mosquée bleue car ici je peux voir la coupole et les inscriptions tout autour du dôme. Il y a un point free document for information. Je vais voir, des documents m’intéressent sur le rôle de la femme au sein de l’islam et le port du Hijab mais ils sont en turc... Cela ne va pas m’aider à comparer avec mes précédentes lectures... J interrogé la femme à l’entrée qui porte un habit d’agent de sécurité. Elle est désolé ils n’ont plus que cette langue ou de l’allemand... Je prends allemand... Je comprends toujours mieux que turque ! Et je retourne visiter la mosquée.

Elle revient me voir et me demande de la suivre, elle me fait entrer dans la zone de prière interdite au public, et se met à chercher un livre dans des tiroirs. Elle finit par me sortir le Coran en français et me l’offre en s’excusant de ne rien avoir d’autres. Elle me sourit et retourne à son poste.

Je le garde avec les autres documents en langue étrangère et reprend mes affaires... Je les entends hurler d’un coup et à courir vers moi ! Mais que se passe-t-il ?

Je m’aperçois que j’étais en train de remettre mes chaussures dans la mosquée... Boulet un jour... Boulet toujours ! La femme lève les mains comme si j’étais armée et me dis "doucement, asseyez-vous sur les étagères et enlevez vos chaussures". Je m’excuse en boucle, et elle et son collègue se mettent à rigoler. Ils ont bien compris que j’étais à l'ouest ! Et ils ont bien compris que je n’étais pas musulmane !

Je me balade ensuite dans les jardins et finis par m’assoir à une terrasse pour boire un jus de Grenade qu'il presse devant moi. Il me le temps et me demande 10 liras. Quoi ? J'ai bien pris l’habitude des jus à 3 liras ! Je deviens exigeante sur les prix ! Il a su où se mettre pour attirer le peu de touriste ! Je paie et pour la peine je reste assise pour le siroter !

Mosquée de Suleymaniye

Je continue ma route, je dois trouver une autre mosquée... Réellement ? Je l’avoue... J’en ai marre d’enlever et remettre mes chaussures ! Haha je crois que je fais une overdose... Je vais finir par me balader en chaussette ! Et puis enlever et remettre Franklin sur mon dos... Ça commence à me soûler aussi !

Je trouve la prochaine mosquée sur ma route, des gens prient alors je prends une ou deux photos et part visiter l’arrière court qui est vraiment très jolie !

Au moment de partir, une nuée de touriste arrive ! Je suis plutôt fier de toujours éviter les queues!

Mosquée 

J atterris dans un parc municipal où se trouve les vestiges de l’aqueduc que je voulais aller voir. Je m’y balade un peu et croise un chien qui me suit. Je me pose et commence à lui expliquer que je n’ai qu’une compote mais que s’il veut on peut la partager. Je l’ouvre et met de la compote sur le doigt... Et bien ici les chiens sont errants Et difficiles ! La compote C est pas leur kiffe! Il me laisse donc en plan à la recherche d’un humain plus intéressant.

Depuis tout à l’heure un vieux papy fume sa cigarette dans le parc en me suivant de loin. Je pense qu'il me surveille, parce que je détonne un peu dans le décor. On dirait Colombo version turque ! Je lui passe devant, lui sourit et continuer mon chemin !

Je capte alors un truc, le symbole de la ville d’Istanbul n’est pas une main de Fatma mais un bâtiment... De loin je 'avais pas vu... Il faut que je regarde si cela est fait expert... Sinon ce serait une coïncidence troublante !

Parc Municiapal et Aqueduc 

Et la commence Pékin express... Réellement je veux absolument voir le monastère du christ pancréator... Je commence donc à partir dans des rues qui n'ont plus rien à voir du tout avec l’Istanbul que je connaissais. J atterri en plein quartier de banlieue, avec des bouchers partout, comme un marché. Des têtes des moutons exposées comme nous exposons les têtes de cochon...les femmes font les courses, les hommes vont sûrement à la prière. Ici pas de touriste...Je range mon plan et fait comme si je savais ou j’allais. Je ne prends pas de photos pour ne pas trop me faire remarquer.

Je finis par atterrir dans une énième mosquée, elle change un peu elle est en brique orangées.

Mosquée en Brique Rouge 

Puis je continue mon chemin... Sur le GPS je suis passée devant le monastère... Je l’ai dépassé...je cherche...je savais d’avance que j’allais galère à trouver...mais la... Je commence à longer le Bosphore...je me retrouve nez à nez avec des oies et des poules en liberté... Et quand je demande à des gens où est ce monastère personne ne sait... Mais ils me disent que pour aller voir l’étape d’après je 'ai pas intérêt à continuer par la, ce n’est pas très bien fréquenté, il faut mieux prendre le bus et passer par l’autre côté. Alors le monsieur me note l’arrêt de bus et la direction et me souhaite une bonne journée.

A la recherche du Monastère perdu... 

Retour sur mes pas... 200 mètres plus loin... J’arrive en même temps que le bus que je dois prendre... Coïncidence ? Je ne pense pas ! C’est un signe ! Je monte dedans, et direction... Le musée Chora ou l’église de Saint sauveur in Chora. Le bus remonte un long boulevard sur lequel s’étendent plus de 20 magasins de robes de mariés et de mobiliers de mariage... Je pense que tout le monde doit venir ici pour les festivités !,

Pour trouver cette église il faut passer par une ou deux rues vraiment défavorisées... Si tu cherches un musée et que tu n’as pas de plan... Tu ne vas jamais le chercher la ! Je tourne la tête et je croise trois gars sur une motocyclette comme au temps de nos grands-parents qui transportent des poules mortes à la main... Je crois qu'ici C’est normal ?!

Mais ça valait le coup ! Il s’agit d’une église byzantine tout en mosaïque... Pfffffiou elle est vraiment belle... Contente de ne pas avoir écouté mes pieds finalement ! La visite est assez rapide, une partie est... En rénovation ! Haha

 Eglise Byzantine Saint Sauveur in Chora

Mon but actuel ? Marché jusqu'au métro en contrebas pour aller jusqu'à la gare routière ! J’aurais peut-être un peu d’avance mais bon... Mes pieds ne tiendront plus bien longtemps !

Je ne commence à descendre le boulevard... Longeant les ruines d’une muraille... Je me retrouve à côté d'une immense mosquée... Elle n’est pas sur la carte ni dans le guide... Mais vu sa grandeur elle doit être belle dedans ! C’est la fin de la prière et je ne veux pas déranger... Je n insisté pas et passe mon chemin... Mais j'ai trop envie de la visiter... Tout à coup j aperçoit un chat sortir par une porte à l’arrière de la mosquée... Je ne réfléchis pas plus longtemps... Ç est un signe... Je rentre par la porte ! La cour est magnifique et l’intérieur est juste... Waouh ! Je pense que c’est la plus belle mosquée que j'ai vu jusqu'à aujourd'hui... Avec du verre et des vitraux... Je ne regrette pas d’avoir suivi le chat !

Mosquée 

Par contre le trajet jusqu'au métro est long ! Mais qui a eu cette idée aussi pourri de marcher jusqu'à cet arrêt ? La même personne qui s’est dit que ce n’était pas loin sur carte haha...

Je longe la muraille... Je longe... Je longe... Je longe... Ç est l’autoroute de la longitude !

Trajet le long de la muraille 

Enfin j’arrive au métro ! Et 4 arrêts plus tard je suis à l Ottogari ! Moi qui avais prévu 1h de trajet... Autant quand je suis en retard je ne suis pas bien mais là je suis sacrément en avance !

Bon vu la grandeur du parc de bus... Je vais déjà essayé de trouver ma compagnie ! Bon c’est en cercle donc au pire je fais le tour et je finirais bien par trouver !

Ho Kamil Koc compagnie ! Ici ! Au milieu des 70 autres compagnies qui composent la gare !!

Je rentre l’intérieur est propre... Les gens accueillant... Je explique que j’ai mes tickets chez eux pour la Cappadoce et que je voudrais savoir où se prennent les bus. Le monsieur en face de moi me regarde bizarrement... Il n y a pas de départ avant ce soir ! Oui je sais... Peut-être que j'ai un peu 5 heures d’avance... Il sourit et me demande mon nom. Apparemment mon nom et mon prénom sont compliqués à comprendre et prononcer ici, il me demande donc mes papiers de réservation... Aller petit jésus Marie Joseph je n’ai pas fait tous ses lieux de cultes en 4 jours pour être aussi poissard aujourd'hui... J'ai même pas dis des choses méchantes sur qui que ce soit depuis que je suis ici ! Enlevé moi cette poisse que j'ai depuis toujours et que mon père m’a transmis avec son nom de famille... Ne dis-moi pas que n’y a pas mon nom sur le registre ?!

Ah si c’est bon ! Mais apparemment je ne sais pas épeler mon nom de famille ! Il n y a pas de C dans mon nom de famille selon le monsieur à l’accueil... Ah ben oui chui bête... N’Y a pas de C... 25 ans que je l’écris avec un C ! On est bien tient !

Bon il m’a trouvé et me dit que tout est OK, le bus partira à 20h.

Bon je peux enfin faire ce que je rêve de faire depuis ce matin... Diviser à nouveau mon sac en deux ! Je reprends mon sac à dos, et vide un peu mon sac de voyage en gardant les choses importantes sur moi ! Haaaaaaa ça fait du bien !!

Eh bien voilà... On en est là... Il reste 4h30 à attendre... Ça va être bien... Il n y a pas la Wifi... Je ne peux même pas jouer avec le petit dinosaure Google qui saute au-dessus des arbres...

Un serveur passe avec du thé et des bretzels. Ça m’étonne depuis le début du séjour, peu importe le moment de la journée... Il a toujours des personnes qui distribuent du thé et à manger aux commerçant... Il m’offre un thé et. Offre un bretzel à la petite fille à côté de moi'

Je vais voir le monsieur de l’accueil pour lequel je ne sais pas épeler mon prénom et je lui demande si je peux laisser mon sac quelques part pour aller au centre commercial à un arrêt de métro de là. Exceptionnellement il le garde sous son bureau avec les affaires du personnel.

Kamil Koc Compagnie à l'Ottogari 

Direction... Le centre commercial ! Le forum d’Istanbul ! C’est un centre immense sur 3 étages avec ni plus ni moins que... Un Legoland et un aquarium et relié à une passerelle à un... IKEA ?!

Bon ben je sais ce que je vais faire... Ikea me voilà !!

Je dois passer par le centre commercial... Les gens font la queue... Je comprends vite que c’est pour passer les portiques de sécurité... Une fois dedans je flâne un peu et passe la passerelle. En tournant la tête j aperçoit le château de la belle au bois dormant ! Ouiiii le même que à Disneyland !!! Il y a un parc d’attraction le bas!! C’est fou !

Bref restons focus... Ikea, Ikea, Ikea!

Je repasse des portiques de sécurité... Oui Fanny je pense comme toi... Y a réellement des gens qui veulent s’attaquer à Ikea ? Quel message voudraient-ils transmettre ? Hahah

Bon hormis ça je vous rassure Ikea C est partout pareil ! Les mêmes serre-livres Billy, la même étagère Kallax seul les spécialités suédoise de Turquie changent à la cafétéria ! Les mêmes couples qui s’embrouillent au rayon literie, les mêmes maris qui ont depuis longtemps abandonnés l’idée d’avoir un mot à dire et discutent donc sur les canapés d’expo. La même envie de commette un meurtre dans ce dédale où tu ne peux pas prendre de raccourci !

Je m’amuse à faire quelques comparatifs (oui j'ai que ça à faire la...ç était soit ça soit allé à l’aquarium... Et la clairement je préfère Ikea !)

Centre commercial Forum et Ikea 

Bon aller je retourne au centre commercial... Je reprends le métro et rentre à Kamil Koc... Il me reste 3h30 à attendre... Je peux donc commencer à rédiger mon blog, en buvant un Sahlep, la boisson à base de lait et de cardamone que m’a fait découvrir Inès hier.

À l’heure où je termine l’article il est 17h30...encore 2h avant la suite de la grande aventure !

31
déc

Il est 20h à Istanbul le 30 décembre quand je prends le bus de nuit pour aller en Cappadoce au centre de la Turquie. Je suis plutôt bien, le bus est classe, j'ai une place seule contre la vitre, un écran si je veux regarder des filmés... je vais pouvoir dormir tranquillement !

J'ai choisi cette compagnie avant de partir pour son confort et le fait que le bus arriverait directement dans l autogare de Gorème, où il y a mon hôtel.

J'ai pu réserver mes billets sur internet pour ne pas avoir à me soucier des transports une fois sur place.

Départ d Istanbul avec la Compagnie Kamil Koc

Le bus s'arrête à divers endroit à Istanbul, sur la rive est et ouest pour récupérer des gens. Une fois le bus plein, nous commençons notre voyage. Le serveur nous propose du thé, du café et des gâteaux. C'est vraiment cool.

Nous faisons plus gros arrêts, toutes les 2h30 environs. La première fois tout le monde descend, les autres fois le sommeil à raison de nous. Surtout que dès notre première grosse pause vers minuit, l’endroit est plein de neige et le thermomètre indique -3. Cela laisse présager la suite...

À 4h du matin nous sommes contrôlés par la police qui vérifie chaque passeport. D'ailleurs le miens ne lui a pas trop plus car il a même été vérifié si j’avais bien le coup de tampon d’entrée sur le territoire sur les autres pages...

Il est 7h40, le chauffeur nous indique que l’on est arrivé. J émerge sans trop comprendre où je suis... En descendant du bus on me parle en turque... Je marmonne que je parle anglais et que je ne comprends pas le turc... On me parle de taxi. Je tilt... O' est à Nevşehir... Et non à Goreme ! Les bus n’ont finalement pas eu l’autorisation de rentrer à nouveau dans la ville... Apparemment je ne suis pas là seule surprise ! Une autre fille cherche les navettes qui emmènent à Goreme. Il n’y en a pas ! Juste des taxis ! Alors on décide d’en prendre un pour deux et le taxi man nous indique 100 liras... Ç est excessif et nous négocions... Finalement ça sera 80 liras et on sera 4 dans le taxi !

Plus nous nous rapprochons de Goreme plus des paysages lunaires apparaissent... Mais comment la nature peut-elle faire ses choses comme ça, c'est fou !

Je n’ai qu'une hâte... Arriver à l'hôtel et être assez chanceuse pour que le réceptionniste me laisse avoir accès à la chambre avant le check in de 13h!

Arrivée à Goreme, je ne sais pas où est mon hôtel, ma voisine de taxi regarde son GPS et m indiqué le chemin. Je la remercie et monte le sentier pour aller à l’hôtel. J’arrive devant... Miracle il est la ! Je trouve la réception... Le réceptionniste me sourit et me dit qu'il est désolé... Ce n’est pas le bon hôtel... Je suis à l’hôtel stone house et moi je loge à l'hôtel old Town stone house... Nooooon... Il me tend une map, me trace la route à suivre et me souhaite une bonne journée.

J'ai froid, je suis fatigué, mon sac est lourd... Je veux juste m allonger et surtout prendre une douche et laver mes cheveux qui finissent par sentir le poney !

Enfin mon hôtel ! Il est là... Le réceptionniste me regarde amusé, je lui explique mes péripéties. Il me sourit et me dit que ma chambre est libre, je peux aller me reposer et que si j'ai faim je peux aller petit déjeuner.

Ma chambre est magnifique... Je suis conquise ! Je décide donc de prendre le petit déjeuner... De prendre un bain et de dormir une heure ou deux pour me remettre d’aplomb et commencer à visiter cet après-midi !

Hôtel Old Town Stone House

Je me réveille vers 12h. Mehmet, le réceptionniste m'a dit de descendre à 13h, pour voir si je peux faire le vol en montgolfière aujourd'hui. Tout dépend si les nuages se lèvent ou pas !

13h30 d'autres pensionnaires et moi partons en minibus pour le centre de AirBallon. Ici on conduit sans chaîne, à la dure... Un peu comme moi quand je reste en première dans une montée pour ne pas caler et que mon moteur crie à l’agonie... Et la priorité est à celui qui s’impose le plus... Je vous dis pas le bazar dans les routes à une voie en montée...

Nous retrouvons la bas une centaine de personnes qui attendent la même chose que nous : voler au-dessus des cheminées de fées !

On nous demande d’attendre, bientôt je pourrais monter dans le bus 5 pour partir.

Après un thé, on nous indique de monter dans les minibus. Bizarre le conducteur est le même que celui qui nous a emmené, il est aussi pilote de montgolfière ?

Le trajet se finit... À Goreme ?! Ma voisine se retourne et me demande si j'avais compris que C étais annulé. Ha bon c est annulé ? Ah ben non je ne savais pas... Bon...

Compagnie Voyager Balloons

J’en profite pour aller voir Kamil Koc compagnie pour leur demander comment cela se passera pour mon retour à Istanbul le 2 janvier. Malheureusement je crois que le chat me comprend mieux que le monsieur à l’accueil... Il ne parle que turc... Nous échangeons donc par traducteur de téléphone interposé. Je lui explique calmement que je suis légèrement contrariée de devoir payer le taxi alors que j'ai justement pris leur compagnie pour être à côté des départs... Et que quitte à prendre un taxi aussi cher j’aurais mieux fait de prendre l’avion.

Après plusieurs minutes de négociation, une navette partira à 19h45 de Goreme pour m’emmener à Nevşehir prendre mon bus de nuit ! Alléluia !

Bon... Il est 15h et je n’ai pas fait grand-chose de ma journée... OK demain je fais le green tour mais aujourd'hui je dois faire quelque choses, je déteste avoir l’impression de ne pas rentabiliser mes journées. L’open Air Museum est à un kilomètre de là... Je suis parée pour la marche et le froid ! Je me mets donc en route.

Le paysage est magnifique... Des roches, de la neige, des poteries, des chevaux... Je crois plus de chiens que d’humain... Qu'est-ce que C’est silencieux quand il n y a pas de voiture... Ultra reposant'... D'ailleurs j entend des jappements... Comme un chien blessé ou coincé quelque part... Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je ne peux résister à l’appel de la bête blessé... Brigitte Bardot c’est moi!

Je sors de la route pour m enfoncer sur la colline pleine de neige... Je suis les couinements... Ils viennent d’un trou dans la roche la haut ! Je finis de monter et au moment d’arriver vers le trou... Deux chiens sortent de nulle part, croc en avant et m encerclé... Les couinements continus. Je comprends la situation...une femelle est en train de mettre bas et les males la protège... Je recule et part rapidement 3n sens inverse... Les chiens continuent à me suivre en aboyant et me tournant autour. Je cours jusqu'à la route et reprend mon souffle, les chiens ne s’éloignent pas des rochers.

Voilà qui m apprendra... Il ne m’est rien arrivé avec des humains mais j'ai failli finir mangée par des chiens sauvages... Haha

Je reprends mes esprits et arrive à l’open Air Museum. Il s’agit d’un complexe monstera composé d’églises et de réfectoire datant entre le Xème et le XII ère siècle. Il est interdit de prendre la plupart des peintures à l’intérieur en photo... Mais c’est impressionnant... Des gens ont vécu ici et ont creuse la roche pour créer ceci ?! C’est fabuleux... Ce qui est moins fabuleux c'est le monde... Pour rentrer dans des caves en pierre C’est compliqué...


Chemin menant à l open air museum et Open Air museum

Sur le chemin du retour je m’arrête au ranch devant lequel je passe. Finalement ça pourrait être sympa une balade à cheval au lieu de la montgolfière... J’y réfléchirais !

Je passe devant un éleveur de Chamelle qui me demande si je veux faire un tour dessus. Je lui explique que non, je ne veux pas leur faire mal. Il me propose alors de les caresser. Ç est bizarre le bruit du chameau ! Vraiment bizarre !

Je continue ma route et passe par un magasin de poterie... Ç est joli... Ça n’irait pas chez moi mais c’est joli ! Et il y a l arbre avec les talismans... Ç est magnifique! J’adore !


Le magasin de poterie et les arbres portes bonheur

Je rentre me mettre au chaud... J’en profite pour écrire mes cartes postales. Mais mon ventre se rebelle... Il a faim... Je me décide pour un petit restaurant à 100m de l'hôtel, dont les critiques sur trip advisor sont bonnes.

Je me laisse tenter par une soupe de lentille, du riz paf et une poterie de bœuf et de légumes mijotés... Un régal...je recommande vivement ce restaurant... Le service est aussi bon que le plat !

Pour faire passer le tout je finis avec un thé et des baklavas... Je pense que je peux dormir tranquille... Mon tôt de sucre est à son maximum !

Ici pas de menus spécial nouvel an hors de prix, pas de soirées spéciales non plus... Les gens n’ont pas l’air d’être différents de ce matin... Je me demande si on fait le nouvel an ici.

En rentrant à l’hôtel je questionne Mehmet, il me répond que les gens font justes des petits feux dehors et de la musique. Je vais me reposer un peu et j’irais faire un tour vers minuit voir ce qu'il en est !

Me connaissant à minuit et dix minutes je serais déjà en train de dormir ! Ça tombe bien demain je pars en rando toute la journée il faut que je sois en forme !

En tout cas je vous souhaiterais tous avec 2h d’avance la nouvelle année !

Restaurant "Cappadocian Cuisine"
1
janv

A minuit moins dix je descends dans la rue... Tout est calme... Les restaurants sont fermés. Les gens ne fêtent vraiment pas la nouvelle année ? Je me rapproche des restaurants du centre, il y a une seule rue d animée, deux trois restaurants d ouverts. Je me rapproche... Des feux de joies où les gens se réchauffent un verre... D’alcool?! A la main. A l’intérieur ça chante, ça danse... Les filles sont habillées très "festifs" j’espère que l’alcool les réchauffera!

Toute la ville semble regroupée dans la rue. Comme si c’était tous ensemble que l'on devait passer à la nouvelle année !

Il est minuit, des feux d’artifice s’élèvent dans le ciel ! Les gens sécrètent... Un homme à un genou à terre et vient de faire sa demande en mariage... La jeune femme répond oui ! C’est un bon début d’année pour eux !

Nous regardons tous ensemble le feu d’artifice, puis je m’éloigne, le calme est revenu. Je peux doucement aller me coucher. Ç est comme cela que commence 2019 à Goreme. Ç est comme ça que commence ma nouvelle année !

Nouvel an à Goreme, bienvenue en 2019

Ce matin, je peux dire que le soleil a fini de bouder. Le passage en 2019 lui fait du bien ! Mais le temps ne doit pas être suffisamment dégagé, car les montgolfières n'ont toujours pas le droit de voler. Et puis bon il faut être honnête, le soleil ne fait pas bien son boulot. Il fait -9°C!!!!

Pas très grave car aujourd'hui je fais le Green tour ! Mais qu'est-ce que C’est Jamie ? Si vous n’êtes pas véhiculé (dédicace Najat) et que vous ne souhaitez pas louer de voiture, C’est meilleure alternative pour découvrir une partie cette vaste région. Il y a trois tours :

- le Green tour, qui couvre le plus de surface et est compliqué à faire par ses propres moyens du fait des distances entre les lieux

- le Red tour, que tout le monde conseil de faire par soit même car il est largement faisable à pied (je vous dirais ça demain, C’est mon challenge de la journée)

- le Blue or Silver tour, personne n’en parle. Pour le coup je pense que c’est le moins touristique des trois car Ce n’est pas celui que vous conseilleront les guides ou les hôtels. Mais C’est peut être le mieux pour découvrir la Cappadoce autrement...

Je choisis donc le Green Tour pour voir les principaux emblèmes de la Cappadoce. Le minibus fais le tour des hôtels, nous récupère et nous voilà parti avec Mustafa notre guide pour la journée ! Le tour s’effectuera en anglais, langue commune à la plupart des gens présents.

Départ pour le Green Tour et Map explicative

Nous voilà parti pour la première étape dans notre minibus. Nous arrivons au Panorama de Goreme. Cet endroit surplombe la ville... Ça démarre fort, c’est vraiment un très bel endroit ! Il y a pas mal de pigeons... Normal, la vallée des Pigeons de termine ici !

L’endroit est vraiment immense...on se rend difficilement compte de l’étendue du territoire en réalité... On dirait que C’est sans fin !

Mustafa nous explique l’origine du mot Cappadoce. Cela vient de l’empire Perce qui aimait beaucoup les chevaux, et à renommer cet endroit "le pays des beaux chevaux". Je sais cependant de mon côté que le terme Cappadoce a été remis en question début 2018 et serait en fait lié à un ruisseau nommé Cappadox qui passait dans cette région ou plutôt au nom Khepat, nom d’un dieu de la région. Mais suite à des histoires politiques de 1980 il aurait été préférable de choisir la phrase poétique des chevaux persans. Je vous laisse donc livre choix quant à l'origine que vous préférez !

Ce qui est sur C est qu'aujourd'hui le royaume de Cappadoce n’existe plus mais que l’appellation a été gardée !

1rst step : Goreme Panorama

Direction ensuite la pigeon Valley et la fabrique de bijoux en Onyx et de Zultanite

Mustafa nous explique tout d'abord la différence entre une pierre semi précieuse, précieuse et non précieuse. Il nous explique aussi que l’Onyx est travaillée dans la fabrique que nous allons visiter et que sa particularité est d’être translucide une fois polie. Mais la pierre la plus remarquable de la fabrique s avéré être la Zultanite. La Zultanite de grande qualité n'est exploitée que dans un gisement sur les hauteurs des montagnes de l'Anatolie en Turquie. Cette pierre une fois taillée change de couleurs en fonction de la lumière qu'elle reçoit ! Elle est appelé pour cela le Diamant turc.

Mustafa nous en apprend plus sur la fabrique que le maître des lieux, ici uniquement pour nous faire découvrir la boutique ! Ce n’est pas vraiment le genre de bijoux que je porte... Je sors donc pour aller en face voir la Pigeon Valley

Mustafa nous explique en rigolant qu'il y a un dicton ici qui dit qu'il y a une pierre pour deux pigeons ! Effectivement vu le nombre de pigeons ici, il n y a peut-être pas assez de pierres pour eux ! Il nous explique aussi que le nom de la vallée est à l’origine dû aux pigeonniers taillés dans la roche depuis l’antiquité ! Et que au fur et à mesure du temps les habitations ont été elles aussi transformées en pigeonniers.

Un écriteau indique que l’on peut faire un don pour la préservation des Pigeons et de leur environnement. Mais pourquoi vouloir garder des Pigeons alors que chez nous on aimerait s’en débarrasser !

Je pense qu'entre le froid et les pigeons, C’est à ce moment que j’aurais définitivement perdue ma meilleure amie si je l’avais emmené ici !

Si les pigeons sont si chouchoutés, c'est parce qu'ici on se sert des excréments de pigeons comme engrais naturel ! Et oui, si les fruits de Cappadoce sont si bon c’est apparemment parce qu'ils sont entretenu par du caca de pigeon ! Je ne vais plus voir la Grenade de la même manière...

Tout à gauche nous apercevons le château d'Uchisar. Il s’agit enflait de la formation rocheuse naturelle qui servait à l'époque comme poste de garde. Ce rocher surplombe la ville d'Uchisar.

2nd step : Fabrique de bijoux en pierre et Pigeon valley

Hop nous remontons dans le bus. Direction la prochaine étape à 40 km de Goreme : la ville souterraine de Derinkuyu. En anglais Deep vallée, du fait de la couleur de l'eau en profondeur. Cette ville souterraine est la plus profonde de la Cappadoce. Elle s’enfonce jusqu'à 85 mètres de profondeurs et contient pas moins de 600 portes et plus de 4 étages. Cette formation souterraines étaient utilisées pour des séjours plus ou moins cours en cas d’insécurité à l’extérieur. Elle pouvait accueillir un grand nombre de personnes et était organisée de telle sorte qu'il y avait des cuisines, des zones de stockage, une église, des écuries, réfectoire, cave à vin...

Juste avant de rentrer deux chiens me prennent en sympathie et viennent quémander des caresses. Ils m’accompagnent jusqu'à l’entrée de la ville souterraine.

Il est fortement déconseillé aux personnes claustrophobes ou ayant des problèmes de santés d'y pénétrer. Je comprends pourquoi lorsque qu'il n’est possible de passer dans un tunnel, qu'en canard et un par un...

À la sortie la lumière et la réverbération de la neige m éblouie. Et pourtant nous n’avons passé qu'une demi-heure la dedans... Je n’imagine pas ce que vivaient les gens qui y restaient plus longtemps !

Les chiens m ont retrouvé ! Et ils sont avec leurs bébés ! Ils sont trop mignons ensemble ! Ils veulent jouer. Ils me sautent dessus et se roulent dans la neige. Le bébé me gratte la jambe... Mustafa explique que ce sont des chiens typiquement des régions froides de la Turquie. Ils sont faits pour vivre dans la neige et il est interdit de les emmener. Un couple d américain rigole et me dit que les chiens ont l’air de beaucoup m’aimer !

3rd step = ville souterraine de Derinkuyu

Juste avant d’aller manger Mustafa nous explique qu'à cause de la neige ils ont dû changer leurs itinéraires, nous irons donc voir un lac et nous ne verrons que la vue de la vallée d Lara.

Le lac Acıgöl (= lac acide) ou lac Nar Gölü (= lac grenade, du fait des cultivateurs de Grenade aux alentours) est magnifique dans ce paysage... Ç est un lac issu d’une activité sismique forte, mais ce lac volcanique n’a pas une eau de couleurs rouge... Son eau est bleu limpide. Ç est ce qui en fait ça beauté...

Lac Acıgöl

Avant d’aller manger Mustafa nous emmené sur une falaise surplombant la vallée d'Ihlara

La vallée a été un refuge pour des milliers de chrétiens qui ont fui les Arabes depuis la Syrie, la Palestine ou la Mésopotamie à partir du 7ème siècle.

Il y a de belles randonnées à faire et des églises ainsi que des monastères à voir. Au vu de la neige je ne suis pas sûr qu'une randonnée soit une bonne idée.

Le panorama est vraiment beau... Il règne un calme majestueux sur la vallée... Ç est reposant.

Vallée d'Ihlara

Aller hop allons manger. Mustafa nous explique que c’est un restaurant pour manger vite et bien mais que ce n’est pas le restaurant le meilleur que nous ferons. Effectivement C’est à la chaîne... On arrive... On commande entre 5 plats différents. Je choisi le kebab de poulet. L’entrée et le dessert sont les mêmes pour tout le monde. Soupe de lentille et baklava. Les boissons ne sont pas inclues dans le prix. Les serveurs ne nous calculent pas...

Juste le temps d'échanger avec mes voisins de tables et de manger des piments sans pleurer. Et une fois finis nous nous en allons.

Le seul truc sympa c’est le décor dans lequel est le restaurant : prêt du ruisseau.

Restaurant "Star restaurant"

Nous terminons notre tour par une ancienne fabrique d'huile de lin. En effet à l’époque l'électricité n'existant pas, les bougies étant cher et le feu produisant beaucoup de mon oxyde, l'alternative la plus économique et la moins risquée était la production d'huile de lin pour s’éclairer.

Le panneau explicatif en turc et traduit en en anglais nous fait rire, rien n’est bon dans la grammaire, ni les mots, ni les espaces.

Fabrique d'huile de lin de l empire ottoman

Voilà le tour est fini, le minibus va nous ramener à nos hôtels respectifs. Mais avant Mustafa veut éclaircir deux points.

Le premier est l’œil de Nazar. Ce petit œil bleu utilisé comme porte bonheur. Il s'agit en fait d'un œil de protection. Cet œil n'a rien de religieux, il est chamanique. Pour les croyants en cette superstition, les mauvaises ondes, intentions, énergies d'une personne envers vous passaient de ses yeux à vos yeux. Transmettant alors le mauvais œil qui engendrerait accident et malheurs. Le fait de porter l'œil de Nazar, serait donc comme un trompeur d'œil, les mauvaises ondes allant des yeux du responsable directement à celui de Nazar et non sur vous. Cette croyance est aujourd'hui restée en Turquie mais aussi en Grèce. La couleur de Nazar reflète les différentes couleurs du ciel.

La deuxième chose que veut éclaircir Mustafa c’est notre vision de la Turquie. La Turquie est un pays islamique, démocratique et séculaire ! Quèsaco ?! - Islamique pourquoi ? Parce que plus de 90% de la population pratique la religion musulmane MAIS c’est tout !

- Démocratique et séculaire pourquoi ? Parce que la constitution de la république turque interdit les lois religieuses du gouvernement et de la société de domination et exige que l’état et la religion soient séparés ! Lors de la montée au pouvoir du premier président ATATURK, le gouvernement prend soin d'empêcher L’Influence des lois religieuses. L'égalité du droit aux femmes, la réforme de l’éducation et la fin l'obligation des cours de religion... Sont entre autres des choses faites par le gouvernement de la première présidence.

- Le drapeau turc n’a rien de religieux. La Légende raconte que Le rouge du drapeau symbolise le sang versé pendant la guerre d'indépendance en 1701. Le croissant de lune et l'étoile ne serait que le reflet des astres aperçus sur cette mare de sang par un des soldats.

Voici comment s achevé ce Green tour et après une heure de sommeil comment je me retrouve à monde hôtel.

Œil de Nazar et Drapeau Turc

J'hésite à dormir un peu ou retourner gambader.... Bon je me décide je vais aller voir le Château d Ushisar ! Un bus part du centre de Goreme et me dépose devant normalement !

Aller hop je reprends mon sac et me dirige vers la gare routière. Un Dolmus, bus local part toutes les demies heures, j'arrive juste à temps.

Quelle bonne idée de prendre le bus ! Certes ce n’est qu'à dix minutes de bus mais C’est une assez grande montée ! Je n’aurais pas eu le courage de la faire à pied.

Il me dépose à l’ opposer du château... Je crois que je me suis fait avoir... Mais bon. Je marche à travers les maisons, demande mon chemin, on m’indique toujours très gentiment le chemin et me propose plusieurs fois de m’offrir un thé. Ici aussi on aime bien ma tête apparemment !

J'arrive au château... Il est 17h32 et il a fermé à 17h10... Bon soyons réalité le château d Ushisar n’est rien autre qu’une formation rocheuse, il n y a rien à voir dedans mais il y a apparemment un super panorama en haut. Tant pis ! Je décide de prendre quelques raccourcis observé à travers le bus à l’aller pour descendre la ville à pied et rejoindre la route principale qui mène à Goreme.

Il commence à faire nuit, les lumières s'allument. La ville d Ushisar est vraiment jolie, toute en pierre aussi. Je ne regrette pas d'être venue !

Je rejoins la route principale après avoir emprunté quelques petites routes. C'est une sorte de nationale. Il y a assez de place sur le côté de la route pour ne pas se faire écraser par les voitures et celle-ci est longée par des éclairages. Je descends donc tranquillement cette route pendant les 20 minutes de trajets qui me séparent du centre de Goreme.

Là où en France j’aurais été stressé de me faire embêter et klaxonner par des mecs en voiture... Je n'ai pas connu plus serein trajet !

Ushisar

Je décide d’aller manger avant de rentrer à l'hôtel. Même restaurant que hier, j’avais apprécié la cuisine et le service. On me reconnait, on me souhaite la bienvenue en français !

Je m'installe et commande. On est toujours très polie avec moi, plus que avec les autres gens des tables d’à côté. Une vieille dame s’approche de moi, elle fait partie du restaurant. Elle me demande d’où je viens. Et pour la cinquième fois aujourd'hui je réponds que je suis française. Ce n'est pas ce à quoi elles attendaient. Elle me demande si je suis française ou si j'ai des origines. Je ne réponds non aucune autre origine. Elle sourit et me dit que j'ai le visage des filles d’Arabie !

Je comprends mieux pourquoi l’on me demande chaque jour d’où je viens et pourquoi cela paraît étonnant que je sois française... Les gens ne voient que mon visage bronzé et mon hijab, je pense que cela joue énormément.

Et si je suis certaine d’une chose, C’est que durant mon voyage on a toujours cherché à me protéger, à être avenant avec moi, à m’aider, plus que les touristes lambda et plus que cela n'arrivera jamais en France. Est-ce pour ma nationalité ? Pour les origines que mon visage renvoi? Pour le fait que je sois une femme seule ? Que je porte le hijab ? Que je sois reconnaissante et souriante ? Pour tout cela ? Je n’en sais rien...mais c’est très agréable de ressentir autant de bienveillance !


Casserole de poulet au restaurant "Cappadocian Cuisine"
2
janv

Aujourd'hui c’est le dernier jour à Goreme, le dernier jour en Cappadoce. Il faut que j’en profite encore un peu ! Pour ce dernier jour le ciel est bleu ! C’est super ! Mais toujours aucune montgolfière en vue !

Je prends mon dernier petit déjeuner à l’hôtel, fais mon sac et descend régler Mehmet pour le Green Tour et le petit déjeuner du premier jour. Il m’offre un magnet de la Cappadoce et me dis que comme ça je serais toujours un peu ici !

Dernier matin à Goreme

J'ai pu laisser mon sac à l’hôtel, c'est donc légère que je pars faire ma petite randonnée pour faire les étapes du Red tour !

Il y a bien un Dolmus qui fait Goreme-Avanos en passant par Cavusin. Je décide donc de commencer par visiter Avanos avant d’aller faire le reste des étapes.

Pour être honnête je ne comprends pas trop comment sont fait les arrêts des Dolmus... J'ai plutôt l’impression que chacun s'arrête où il veut sur le chemin !

En chemin pour Avanos je ne suis pas très convaincu... La ville n'a vraiment pas l'air top... Pourquoi j'ai fait ce choix ? Mais bon je laisse la place au doute, si il est dans le Red tour c’est bien que quelque choses doit être à voir !

Effectivement une fois passée la ville moderne, je me retrouve dans une petite ville assez sympathique, on dirait une station de ski mais au lieu que les sculptures soient en bois elles sont en poterie !

Un chien se prend d’affection pour moi et nous faisons toute la ville ensemble. Je marche, il me suit. Je m’arrête, il demande une caresse. Je rentre quelque part, il se couche.

Nous visitons ensemble la vieille ville, qui n’est autre que les anciennes habitations abandonnées pour la plupart et un bout de la petite ville le long de la rivière. Il y a même un Macdonald ! Trop chou il est tout petit et tout mignon !

Pour récompenser le chien de m’avoir si gentiment tenu compagnie et avoir attendu avec moi un bus dont je m'étais trompé d’horaire, je lui achète du pain. Ma chienne adore ça... Et bien pas ici ! Ici on n’aime pas le pain ! Je n’ai rien d’autres mon ami... Je suis désolé ! Il est épuisé, il se couche et s endors... Au milieu de la route... Normal...

Il est temps pour moi de quitter Avanos pour rejoindre Cavusin

Avanos

J'arrive à Cavusin. Aller direction un bout de la vallée rose pour trouver les cheminées de fées !

Je passe par un chemin en terre... Cool la neige fond! Mes chaussures accrochent mieux ! Les paysages sont magnifiques... Mais y a plus de chemins... Que des traces d’animaux... Ouai bon je suis sûre que je n’ai encore pas pris le bon chemin...

Je traverse la montage... La boue... La neige... Je ne vois personne... Heureusement que la boussole du GPS marche et que je vois la nationale ! Moi et les randonnées ça a toujours été le grand amour !

Je finis par retrouver ma route nationale préférée ! Bon ne nous éloignons pas trop hein, il me reste un jour ici autant pas me casser une jambe ou me perdre maintenant !

Vallée rose

Un truc m’étonne vraiment... Tu peux ne voir personne pendant 1h... Et d'un coup tomber sur un panorama touristique et voir 150 personnes... Ç est ce qui m'arrive quand je découvre le site de Pasabagi, les cheminées de fées. Avant le rocher, personne... Derrière le rocher... Des marchands, des taxis, des touristes et... Des chameaux !

Les cheminées de fées sont des formations géologiques issus de volcans et d’érosion sur des millions d’années. Les byzantins les ont par la suite habitées

Pour information C’est la chamelle qui s’est collé à moi pour la photo et non l’inverse haha

Pasabagi 

Prochaine étape, open Museum de Zelve ! Je marche encore sur la nationale... Google map il te dit pas que c’est en montée le trajet ! J aperçoit la route pour ma prochaine étape...ça ne va pas être possible, j'ai plus les jambes pour après une semaine de visites intensives ! Il va falloir que je trouve une autre solution !

En attendant je visite Zelve. L’avantage par rapport à celui de Goreme... C'est qu’il n y a personne et qu’il est bien moins cher !

Je commence ma balade... Je crois que je n’ai encore pas pris le bon chemin... J'ai commencé par la fin... Tant pis... L’important c’est que je revienne ! Il y a pas mal d’escaliers, de sentiers, C’est plutôt chouette comme endroit ! En plus avec le soleil il fait bon !

Bon j'ai les chaussures et le pantalon plein de boues mais bon... Ç est les risques du métier...

Je vais mon petit tour en une heure. Le vent commence à se lever... Ce n’est pas bon ça...

À l’accueil je demande s’il y a un bus pour aller à Urgup... Car selon mes calculs cela me permettrait de pouvoir passer par les destinations qui m'intéressent !

Oui oui il y a bien un Dolmus, je dois attendre. J attend donc dans un café où je prends leur fameux yaourt à boire ! La femme du tenancier m offre une pomme de terre chaude et son mari me la sale. Je crois qu'ils ont compris que j'ai froid hahaha

Open air museum de Zelve

Bon le Dolmus arrive ! Je monte dedans. Il démarre et prend à gauche... Non non non c était pas ce sens la... Mais en fait le Dolmus fait un circuit circulaire... Je vais donc passer par Goreme pour aller à Urgup et non par la Devrend Valley... Bon tant pis je verrais les Twin Chimneys

Twin Fairy Chimneys

Et bien me voilà à Urgup ! Le bus indique qu'il repartira à 16h ! J'ai donc 1h30 pour visiter la ville et ensuite si me trompe pas je devrais pouvoir passer avec le bus devant la Devrend Valley et Aktepe !

Je visite donc Urgup. Petite ville sympathique, aux airs de stations de ski, mais sans skis et avec cette sublime odeur de fruits et de grains séchés...mmmm cela sent vraiment bon.

Je vais à l'office du tourisme pour savoir ce que je peux visiter ici. Il m'indique 4 points à voir, tout est gratuit. Je commence par le musée, c'est assez étrange car le gardien m'ouvre une grille comme si je rentrais en prison... Personne dans le musée, sympa !

Le tour est vite fait il n y a que deux pièces !

Je veux aller voir ce drapeau au sommet de la colline ! Mais je ne sais pas où est l'entrée. Personne plusieurs m'indiquent le chemin, et ils finissent par dire "ce n’est qu’à dix minutes !"... Ha ben oui... Dix minutes avec une pente raide comme ça, personne ne m'a prévenu !

En haut du Temenni Hill, la vue est sympa, je vois tout Urgup et les montagnes. Ç est l'heure de la prière, l'appel résonne dans la ville. Le vent aussi... Il commence vraiment à faire moche... Je redescends et me prend en amitié avec deux chiens ! On joue ensemble et je vais me prendre un Sahlep avec des gâteaux dans un petit café à côté de la Gare.

Le sahlep c’est comme un Chai latte mais c'est à base d'orchidée ! C’est tellement bon !

Il me reste dix minutes avant le départ du bus. Je retourne à la gare routière et monte dans mon Dolmus.

Urgup

Bon et bien me voilà dans le Dolmus... Et il ne prend encore pas le chemin que je veux... Bon tant pis je vais retourner à Goreme, C’est tout aussi bien ! Je ne comprends vraiment rien au trajet ! Hahaha

Juste pour information Aktepe est une montagne où le point de vu est apparemment sympathique et la Devrent Valley ou Imagination Valley est une vallée où il n y a que des formations rocheuses qui peuvent être comparées à des animaux, un peu comme on fait lorsque l'on regarde les nuages !

Je retourne à l’hôtel en attendant l'heure pour prendre mon bus de nuit pour retourner à Istanbul... Je sens que je vais bien dormir !

Devrent Valley ou Imagination Valley
3
janv

Arrivée en bus à 8h30 à la gare d Esenler. Je me réveille doucement. Les 11h de trajets se sont plutôt bien passé. En plus le serveur m'a gâté pendant que je dormais ! J'ai plein de gâteaux sur ma tablette ! Il a dû croire que j’allais mourir de faim!

Mon but maintenant avec mes sacs est de retourner à mon hôtel ! Normalement je devrais y arriver pour le petit déjeuner ! Et même avoir le temps de dormir un peu avant que mon taxi arrive !

Après un métro et un tramway, me voici à Sultanahmet. Dix minutes de marche plus tard je suis accueilli par Hasan. Ç est cool de le revoir !

Au moment de poser mes affaires dans la chambre je croise Inès ! Ma roommate! Elle part ce matin pour retourner chez elle. Nous discutons un peu et elle me propose de venir chez elle pour mon prochain voyage ! C’est une bonne idée ! Il ne faut pas me le dire deux fois haha

Je retourne à l’entrée pour aller prendre mon petit déjeuner. Hasan tente de me parler mais je suis vraiment fatigué je ne capte pas grand-chose ! Je suis juste capable de le remercier pour le thé et lui demander s’il y a des français présents pour la compétition de ski qui est à la tv... Super dialogue !

Il me propose d’aller dormir une heure, et d'aller manger ensuite ! Bonne idée ! Aller hop au dodo !

Dormir m’a fait du bien! Il est 10h30, je bois un café en terrasse en attendant Hasan. Nous partons manger un morceau, il n’a pas beaucoup de temps de pause et moi je dois prendre mon taxi à 13h. Il m’emmené donc manger dans un restaurant cantine et m expliqué que les turcs mangent ici le midi. Toute cette nourriture ! Tout à l’air trop bon! Je ne sais pas quoi choisir ! Alors il fait des choix pour me faire goûter plein de truc. On va manger tout ça ? Lui apparemment oui ! Il m’explique qu'il est d'une famille de 9 enfants et qu'à la maison il y avait beaucoup plus à manger que ici haha

Dire que je suis fille unique... Je n’imagine pas le bordel avec 9 enfants à la maison !

Je ne mange pas tout je n’ai plus faim ! Pas de soucis, on prend à emporter ! Je le mangerais chez moi ce soir !

Mais une chose est sûre : c’est la meilleure nourriture que j'ai mangé de mon séjour à Istanbul !

Restaurant local à Istanbul

On repart direction l’hôtel, mais pas par le même chemin. Il veut me faire passer le long de la mer. Je n’ai pas vu Istanbul le long de la mer ! C’est vraiment un paysage splendide ! Plein de chats pêchent le poisson directement dans l'eau ! C’est drôle ! Et en été Hasan m'explique qu'ils peuvent se baigner la ou sauter du pont Galata. On parle des différentes îles à visiter, on rigole un peu et on rentre vite, min taxi vient d’arriver. Je lui explique la différence entre ici et la France avec les touristes. On ne voit pas les choses pareil C est claire ! En France on n’est pas amicaux comme ici avec les touristes !

Il me souhaite un bon voyage, je le remercie pour le restau et la balade. Aller hooooo byebye Istanbul!

Balade le long du Bosphore

J’arrive à l’aéroport avec 2h d’avance... Je suis large! Ou pas... Il faut passer des contrôles pour... Entrer dans l’aéroport ? Ha oui ça rigole pas ici... 20 minutes pour passer les contrôles... 20 minutes pour avoir mon billet d’avion... 20 minutes pour passer les contrôles de passeport dans la queue de Disneyland et 10 minutes pour passer les contrôles bagages... Que l’on me dise encore une fois que les terroristes viennent de chez eux et je les envois à l’aéroport !

Je trouve enfin ma porte d’embarquement... Vérification des passeports... Le Stewart me regarde, regarde mon passeport... Il le passe à son collègue, il regarde le passeport, regarde ma tête... Je soulève le haut de mon hijab et on rigole tous les trois. OK C’est bon je me ressemble finalement je peux monter dans l’avion !

Nous embarquons à l’heure et nous nous faisons expliquer les consignes de sécurités par des Lego ! Oui oui des Lego! C’est sympa comme idée haha

Explication de vol dans l avion Turkish airlines

C est ainsi que s achève mon récit d aventure... Je rentre à la maison.

See you soon!