avec 
2 participants
Un séjour de deux jours dans la capitale française pour mon anniversaire, quoi de mieux !
Du 11 au 12 juillet 2018
2 jours
Partager ce carnet de voyage

Un Lille - Paris est possible en voiture : 218 km soit 2h20 de route (sans pause ni ralentissement). Mais il faut prendre en compte les péages qui ne sont pas forcément donnés ; puis garer la voiture dans la capitale doit être compliqué. De plus, avec des fous du volant qui ont leur permis depuis vingt ans, et toi ça fait à peine trois mois... huuum... comment dire que ce n'est pas une bonne idée !

L'avion ? Le train ? Pas rentable...

Prenons le bus alors ! Avec la filiale Ouibus de SNCF tu peux aller où tu veux à bas prix.

11
juil

Pour commencer ce petit séjour, quoi de mieux que de prendre des forces dans l'un des restaurants les plus réputés de la capitale ?

Brasserie de 1896 offrant un menu classique et à prix abordable.

L'endroit est juste magnifique et typiquement parisien -on se croirait dans Ratatouille.

Je ne suis pas critique culinaire mais je n'ai pas vu les 4 étoiles...

Dès l'accueil on ressent le côté commercial du restaurant... Placée près de l'accueil alors qu'il n'y a personne ; la présentation du menu est banale : une feuille de papier pliée en deux et basta ! Et le service était beaucoup trop rapide pour des plats fait maisons. Alors oui, nous français, nous râlons beaucoup et surtout pour à rien, mais c'est flagrant ! C'était certes bon, mais je m'attendais à beaucoup mieux !

Ils ont vu des gamines de 18 ans (meme si j'en fais 15) et nous avons eu droit à un service pour enfant ?
11
juil

Les jardins parisiens sont vraiment ressourçants. Le plus près du restaurant est celui du Palais Royal. Une fontaine pour se poser à côté de l'eau, les oiseaux (pigeons ?) qui gazouillent, l'ombre des arbres lors de grande chaleur, rien de mieux pour la digestion.

Pour une photo so instagramable -c'est pas trop ça 😂

La Cour d'Honneur où se situe les célèbres colonnes de Burren permettent de créer de beaux souvenirs. Tu peux jouer sur la perspective, taper la pose et te prendre pour un ange pendant quelques secondes. Un bon moment de fou rire entre amis lorsque tu galères à avoir la photo parfaite.

11
juil

Huit siècles nous séparent de sa construction, passant par tous les styles : médiéval, renaissance, classique. Devenu officiellement musée sous la Révolution (1793), le plus grand musée au monde se dresse toujours devant nous.

(à gauche : la dite  pyramide tant controversée lors de sa construction, mais qui est désormais synonyme du muée ; à droite : vu s...

J'ai toujours voulu le visiter et j'étais vraiment excitée dans la file. Heureusement elle n'est pas très longue, juste une question de 15min pour passer le portique de sécurité et l'escalator. Et avec tout ce monde on se croirait dans un aéroport, vraiment ! Des groupes, des familles, entendre une autre langue que la nôtre à gauche et à droite.

Pour ma part, je n'ai pas dû refaire la queue pour un billet ; étant étudiante, la carte d'identité suffit.

Mon objectif était de voir les sculptures antiques, la Joconde (bien évidemment), les tableaux connus de Rois et Reines français et les momies. Mais le palais est tellement énorme que tu n'as pas le temps de tout voir et trouver.

Pour ce qui est du célèbre tableau de De Vinci tu ne peux le voir que deux secondes : avec l'espace de sécurité (barrière, vigiles, verre), l'amas de monde devant. Et il faut le dire : il est très petit. Mais on peut se consoler avec le St Jean-Baptiste ou La Vierge et l'enfant.

Et bonne chance pour trouver les momies... l'espace de l'Egypte Antique est tellement grand qu'on ne les trouve pas.

Si ce qui t'intéresse se sont les stèles hyéroglyphiques, les Sphynx ou autre, c'est au 2e étage. Les momies et sarcophages au rez-de-chaussée -proche des anciens remparts du château.

La Victoire de Samothrace
Saint Jean-Baptiste
(à gauche : La victoire de Samothrace ; à droite : Saint Jean-Baptiste de De Vinci) 
12
juil

Dire qu'elle devait être détruite au lendemain de l'Exposition Universelle de 1889... les parisiens ont mis beaucoup de temps à se faire à cette Drôle de Dame. Certains l'haïssaient, d'autres l'adulaient. Qu'aurait été Paris sans elle ?

Désormais symbole de la France et de sa capitale dans le monde entier, 7 millions de visiteurs y montent chaque année. Avec moi, cela fait 7 000 001 !

Venir deux jours avant la fête nationale (le 14 juillet) n'est pas une bonne idée. Surtout si vous ne souhaitez pas rester jusque là pour les festivités : concerts, feux d'artifices, parade militaire, etc.

J'aime ce monument pour son authenticité, son histoire et son architecture ! 

Cependant, je souhaitais vraiment y faire l'ascension. L'ayant fait plus petite avec mes parents, je n'en avais aucun souvenir... hormis le prix exorbitant d'un hot-dog qui ne m'avait pas particulièrement plus 😅

Escalier ou ascenseur ? Jusqu'au sommet ? Pour ma part, je me suis stoppée au 2e étage (ce qui est déjà pas mal, surtout en prenant l'escalier).

Dans mes souvenirs, le forfait escalier jusqu'au 2e était à 10€ (étant étudiante, cela est revenu à 5€) ; pour aller jusqu'au sommet 19€.

C'est quand même dingue de se dire qu'il y a un peu plus d'un siècle, cette tour n'existait pas...

Un étage plus tard...

J'aime le vide. Et donc m'aventurer à deux pieds joints sur la vitre transparente (qui entre-nous, n'est plus trop transparente) pour contempler le bas, ne me fais pas peur.

Monter 347 marches sous plus de 30° est trèèès dure.

La salle de projection est dans le noir, climatisée et avec des sièges. Reposes toi 5 à 10 min, le temps de reprendre des forces, tout en découvrant un mini film sur la tour (sa construction, les points de vue, les illuminations). Il y a aussi les toilettes -mais c'est moins glamour !

Se rendre compte de la petitesse des hommes...

327 marches plus tard...

Découvre Paris d'encore plus haut ! Et cherche à distinguer d'autres monuments. La Défense, Notre Dame, Les Invalides, le Sacré Cœur, etc.

D'ici tu vois tout Paris sous tous ses angles !
12
juil

Retour dans la nature. Ici on pourrait croire qu'il n'y a aucune pollution dans Paris. Des allées d'arbres créant de l'ombre sous ce soleil crevant, des bancs pour se poser, les oiseaux qui gazouillent, la senteur des fleurs qui te montent au nez, et des musées grandioses. Même les non-scientifiques trouveront leur bonheur : grande serre de plantes exotiques, paléontologie, minéralogie, entomologie, musée de l'Evolution, etc.

Ne restant qu'une petite après-midi, le musée de l'évolution était celui choisi.

Le bâtiment en lui même m'a réellement fasciné : dans un style industriel, avec une énorme verrière changeant de couleurs.

Comparé à d'autres musées de ce genre, celui-ci était très bien agencé et expliqué. On peut y voir de nombreuses espèces et en découvrir des nouvelles. Se rendre compte que l'Homme n'est vraiment rien à côté ; nous ne sommes qu'une espèce parmi tant d'autre.

De plus, il y avait des casiers gratuits ! Le Graal pour notre dos ! Forcément se trimbaler deux sacs toute une journée (et surtout lors de l'ascension de la tour Eiffel) n'est pas de tout repos.

12
juil