Carnet de voyage

Marseille

6 étapes
1 commentaire
Bien que je sois venu plusieurs fois à Marseille, beaucoup de choses à découvrir et ce n’est pas terminé.
Juin 2022
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

La Cathédrale de La Major est située dans le 2ème arrondissement de Marseille, entre le quartier du Panier, la Joliette, et à proximité du Vieux Port. Proche du MUCEM, la Cathédrale de style romano-byzantin contraste parfaitement avec l’édifice moderne qui lui fait face

La Cathédrale de la Major, c’est dans cette cathédrale que se sont déroulés les obsèques de Bernard Tapie.
2

L'abbaye Saint-Victor de Marseille est fondée au Ve siècle par Jean Cassien à proximité des tombes de martyres de Marseille, parmi lesquels saint Victor de Marseille († en 303 ou 304), qui lui donne son nom. L'abbaye prend une importance considérable au tournant du premier millénaire par son rayonnement dans toute la Provence . L'un de ses abbés , Guillaume de Grimoard, est élu pape en 1362 sous le nom d'Urbain V. À partir du XVe siècle, l’abbaye entame un déclin irrémédiable. En 1968, le maire de Marseille Gaston Defferre fait replacer dans les cryptes de l'abbaye la riche collection de sarcophages de la fin du IVe siècle à la première moitié du Ve siècle que contenait l'église.

Les navettes et leur histoire: C’est également à proximité de l’Abbaye que se trouve la plus ancienne boulangerie marseillaise qui propose les fameuses navettes. Ces pâtisseries symbolisent l’arrivée de Saint Lazare et des deux « Maries », Sainte Marie Magdeleine et Sainte Marthe qui débarquèrent aux Saintes Maries de la Mer il y a près de deux mille ans. De là les disciples du Christ partirent évangéliser Massilia alors ville romaine.

L’abbaye Saint Victor et sa crypte et sarcophages  
3

La découverte de la grotte Cosquer

Commençons par le commencement.

En 1985, Henri Cosquer, plongeur scaphandrier expérimenté, et passionné de fonds sous-marins, part plonger dans les Calanques, son vaste terrain de jeu. Ce jour-là, il plonge vers le cap de Sormiou,lieu qu’il a l’habitude d’arpenter. A 36 mètres de profondeur, une cavité creusée dans la paroi rocheuse l’interpelle et il décide de l’explorer. C’est alors le début d’une grande aventure pour cet homme qui va réaliser une découverte majeure qui va bouleverser sa vie. Au bout de cette galerie immergée, étroite de près 175 mètres de long, il découvre un véritable trésor vieux de 30 000 ans : plus de 480 œuvres peintes ou gravées sur la roche, des pingouins, cerfs, bouquetins, bisons mais aussi des empreintes de mains, ou encore des traces de foyer.C’est au terme de plusieurs allers-retours sur une période de 6 ans qu’il va dévoiler au grand jour sa découverte. La grotte a été visitée par nos ancêtres pendant une longue période, qui s’étend entre 33 000 ans et 19 000 ans avant JC. La mer à cette époque était à 120 mètres en dessous du niveau actuel, l’eau se trouvait alors à plusieurs kilomètres. Le climat était froid et le paysage n’était pas le même qu’aujourd’hui.


En 1991 la grotte est authentifiée et révélée au grand public. Un an après elle est classée monument historique. Depuis elle n’a cessé d’être étudiée par les historiens et chercheurs.

Malheureusement, avec la montée des eaux, cette grotte est vouée à disparaitre, certaines peintures sont déjà en partie immergées. La nécessité de faire “émerger” cette grotte unique et de la faire partager au monde entier va devenir une priorité. La grotte est aujourd’hui inaccessible et son entrée a été condamnée. À l’entrée du Vieux-Port de Marseille, un fac-similé de la grotte est ouvert au public depuis juin 2022, dans la Villa Méditerranée située à côté du Mucem.

Visite très agréable et grotte très bien reconstituée. Je la conseille vraiment.

Photos de cartes postales représentant les œuvres peintes dans la grotte. Photographies  interdites lors de la visite . 
4

Après avoir visité la grotte Cosquer et déjeuner avec des amis, nous plongeons au cœur du plus vieux quartier de Marseille. Pour profiter de ce quartier mythique, le meilleur moyen est de flâner jusqu’à se perdre dans les ruelles étroites. La convivialité et la douce ambiance qui y règnent sont agréables. Entre petites terrasses de café, façades colorées de street-art et petites boutiques de créateurs, nous ne savons plus où donner de la tête : c’est un vrai musée à ciel ouvert ! Il faut néanmoins une bonne forme physique pour monter et descendre les escaliers.

Street-art  dans le quartier du  Panier. 
5

Le château de La Buzine est un édifice du XIXe siècle situé dans le 11e arrondissement de Marseille. Il doit sa célébrité à Marcel Pagnol qui l'évoqua dans ses souvenirs d’enfance et en fut le propriétaire.

À partir de 2010, il accueille la « Maison des Cinématographies de la Méditerranée », gérée par la Cinémathèque de Marseille puis par l'Association du Château de La Buzine dans le cadre d'une Délégation de Service Public avec la ville de Marseille, propriétaire du Château.

.

6

Pour terminer, voici quelques clichés de la ville de Marseille. Nouvelles aventures au prochain numéro.

Différentes vues de Marseille.