Par mocach
Un week-end de 3 jours. Nous partons en direction des Pyrénées pour explorer les cours d'eau à la recherche de minéraux.
Juin 2019
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Juste après le boulot, nous mettons en route en direction des Pyrénées et plus particulièrement de Bagnères-de-Bigorre.

A 17h30 nous mettons en route ce Vendredi 7 juin sous un ciel couvert. Nous prenons la nationale. Une rapide pause ravitaillement de pain et nous arrivons devant le château de Mauvezin vers 19h30.

Nous devons changer la bouteille de gaz pour démarrer le frigo et attaquons le repas. L'endroit et calme et naturel. Quelques bruits de cloches se font entendre. Après une petite promenade avec Noisette nous somme accueillis par un taureau très énervé et très bruyant, ça ne plaît pas du tout à Noisette.

Nous regardons d'un œil le premier match de l'équipe de France et tout le monde au lit, une grosse journée nous attends...

Le château de Mauvezin
Le château de Mauvezin
Le parking P1
Le parking P1
C'est l'heure de se coucher
C'est l'heure de se coucher
Ho ! La vache
Ho ! La vache
2

Noisette à envie de faire pipi, réveil aux aurores. La nuit a été calme et ce matin les vaches font tinter leurs cloches.

Nous nous préparons pour la visite du château.



Le château
Le château
Une vache
Une vache
3

10 heures, c'est l'ouverture de la visite. Nous montons au château qui vient d'ouvrir et nous ne sommes pas les premiers.

Après avoir acquitté les 7 euros par personne nous commençons la visite par un film qui retrace l'histoire du château. Dans la cour des grosses machines de guerres sont exposées ensuite nous allons voir les salles basses du donjon. Pour finir on monte sur le chemin de garde et nous rentrons dans la partie haute du donjon.

Ce château est très bien restauré et vaut vraiment la visite. Des scènes sont présentées dans différentes salles et donne une idée de leur utilisation.

Maintenant direction Bagnères-de-Bigorre pour remplir le frigo.


4

Rapide halte à Bagnères-de-Bigorre pour se ravitailler en nourriture et en carburant. Repas sur le parking de l’Intermarché et remise en route en direction de la Mongie.

Nous arrivons en ce début d'après-midi au lac de Payolle, une zone pour les camping-cars se trouve à proximité. Nous nous garons en retrait histoire d'être tranquille car le parking est presque complet. Nous faisons le tour du lac qui est en fin de compte une base de loisir. Activités pour les enfants, promenades pour les autres, c'est pas l'endroit idéal pour celui qui recherche la tranquillité.

Finalement comme nous sommes venus pour chercher des pierres, nous remontons le petit cours d'eau à la recherche de quelques précieux. Nous trouvons des cailloux qui présentent quelques cristallisations. Nous les casserons de retour à la maison bien au calme. Maintenant nous rentrons au camping-car pour nous reposer. Entre temps l'endroit tranquille n'est plus aussi tranquille nous avons de nouveaux voisins. Un peu de repos bien mérité en attendant l'heure du repas...


Noisette est à table
Une place traquille
Difference de niveau
Le cours d'eau
Une place pas trop tranquiile
Notre trouvaille
Des cristaux
5

Ding dong! Plic ploc!. Notre réveil est réglé sur 6 heures. Quelques gouttes de pluie et un troupeau de vaches s'occupent de nous sortir de notre sommeil.

Malgré cela nous nous rendormons et le réveil officiel se fait vers les 8h30. Maintenant ce sont des chevaux qui font le spectacle.

Petit déjeuner, vaisselle, poubelle et en route à la recherche d'un camping pour notre dernière nuit.


Les vaches
Ça broute
Les chevaux
Les chevaux
Le pic du midi
6

La route nous mène à Lourdes. Comme l'année dernière nous posons nos roues au Camping du Loup. Emplacement 14, une légère pente nous fait mettre les cales.

A peine installés nous partons en visite à pieds vers le centre ville. Il est l'heure de manger, un petit resto "Le Palacio" nous semble convenir pour ce repas de midi.

7

Inutile de présenter Lourdes haut lieu du catholicisme, sa grotte miraculeuse et l'histoire de Sainte Bernadette à qui est apparue la Vierge Marie.

Sa cathédrale, son sanctuaire, ses boutiques de bondieuseries et ses nombreux restos, Lourdes est en cette saison surpeuplée et sillonnée de toutes parts par des groupes de pèlerins de tous les coins du monde.

Ça fait mal aux pieds. Après quelques achats et l'allumage de cierges nous rentrons au camping pour un repos bien mérité.

La nuit ne tarde pas à arriver, il est l'heure de fermer les yeux.

8

Après une nuit sous la pluie et les orages. Les gouttes ne semblent pas vouloir se calmer.

Si ça ne s'arrête pas nous quitterons plus vite que prévu.

9

Devant ce mauvais temps persistant nous décidons de remettre en route direction maison. Départ du camping à 10 heures.

Nous allons prendre la nationale direction Auch.

Pour la pause repas nous faisons un arrêt à Auch, ensuite vidanges sur l'aire de services de Gimont. Et arrivée à la maison vers 14h30 après avoir parcourus 375km.

Il nous reste plus qu'à regarder de plus près les pierres que nous avons trouvés et de déterminer en quoi elles sont.