La Scandibérique en VAE

Par
L'année dernière, j'ai suivi la Scandibérique d'Aix la Chapelle à Paris. Cette année, je pars récupérer mon nouveau VAE à Angers pour ensuite reprendre cette voie verte au sud de Tours
Juin 2019
20 semaines
Dernière étape postée il y a 1 jour
1
1

Bonjour ! Me voilà de retour pour une nouvelle itinérance sur les voies vertes avec un nouveau vélo à assistance électrique que je viens de récupérer aujourd'hui à Angers.

C'est avec tristesse que j'abandonne au garage mon vieux VAE avec lequel j'ai parcouru environ 25000 Kilomètres. Presque dix ans c'est le grand âge pour lui, mais si sa structure tient parfaitement, c'est le moteur électrique qui donnait des signes de fatigue. Alors pour éviter de tomber en rade, il était temps d'investir dans du neuf.

J'ai choisi un Riese & Muller fabrication Allemande, type supercharger. C'est un modèle "route marathonien" avec la plus grande autonomie existante sur le marché avec ses deux batteries incorporées dans le cadre. Il est homologué VAE (vélo à assistance élec) car limité à 25 km/h. En réalité il coupe l'assistance à 26, 27 km/h.

La Loire à vélo 

J'ai passé pas mal de temps cette AM pour apprivoiser l'engin et surtout lire le mode d'emploi du petit ordinateur de bord car il y eu des évolutions en 10 ans avec les vélos élec !

Demain je vous donnerai mes impressions à ce sujet. Aujourd'hui, j'ai rencontré des cyclistes Allemands qui s'interessent a mon VAE Allemand ! Malheureusement la com est difficile, car moi la langue de Goethe !

J'ai quand même roulé sur l'Eurovélo3 (la Loire à vélo) entre Angers et Saumur avant de suivre la Vienne jusqu'à Chinon. Le soleil est arrivé en fin d'AM pour faire quelques photos 🌞

La Loire avant Saumur et la Vienne à Chinon 
Ma route aujourd'hui 

Demain les prévisions sont mauvaises surtout l'AM. Je partirai assez tôt ......☔⚡

Après cette étape transitoire, je vais rejoindre la "Scandibérique" au sud de Tours. La carte ce sera pour demain !

2

Ce jour, 1/2 heure après le départ, le temps se résume à ça ! ☔💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧💧🌂

et ça, en arrivant au terme de l'étape ⛅ à 17h.

Au nord de Châtellerault, à Nouatre, j'ai rejoint la voie des pèlerins de Compostelle à partir de Tours. J'ai croisé un panneau "Compostelle 1330 km" ! Dans ce cas il faut rester zen🙏

Je n'ai pas pu faire de photo, car ma tablette n'a pas bien réagit à cette saturation d'humidité. La fonction digitale de l'écran ne voulant plus fonctionner. Je n'avais plus également la possibilité d'utiliser la carte IGN. Certain d'entre vous qui continuent d'utiliser les cartes papier ont leur revanche. Heureusement le programme de guidage vocal continuait de fonctionner. Quand je sortais de la voie, j'étais prévenu par un "vous êtes sorti du tracé, veuillez faire demi-tour" ! Mais dans certains carrefours complexes, vous imaginez le problème pour trouver la bonne voie. Quelquefois une seule solution, les tester l'une après l'autre 😖 ( je précise que le balisage est nul sur ce tronçon).

Heureusement à l'arrivée après un bon coup de sèche-cheveux, tout est rentré dans l'ordre.

Avec cette pluie continue, de toute façon impossible d'apprécier les paysages le long de la Vienne avant Chatellerault.

Par contre, j'ai pu tester mes vêtements de protections que j'avais choisi complètement étanche. J'ai particulièrement apprécié le sur-pantalon avec le recouvrement total des chaussures. J'ai bien fait de prendre aussi la coiffe de casque étanche.

Je n'ai vu qu'un seul autre cycliste sur le chemin aujourd'hui. Une "taigne" comme moi semble t'il, ou comme toi mon petit Gaël qui ne lâche rien !

De Chinon à Poitier 110 km 

J'ai pu tester aussi l'étanchéité du vélo, surtout au niveau du petit ordinateur de bord qui est fixé par aimantation ! Et bien ras à ce niveau après 4h sous la pluie.

Le kiox incorporé au centre du guidon 

J'ai pu mesurer l'excellente tenue des freins à disques sous les intempéries.

Par contre la selle n'est pas super, je préférais l'ancienne ! Comment est-ce possible de faire cette impasse sur un vélo pareil 😭 pourvu que mon séant résiste !

Faute de place en hôtel et en chambre d'hôtes à Poitiers, j'avais réservé sur Rbnb. Quand je suis arrivé sur place le proprio était aux abonnés absent 😱. Alors je me suis rabattu au final sur l'auberge de jeunesse au sud de la ville. Heureusement je suis seul dans une piaule pour 6 !

Demain éclaircies, mais 5 degrés en moins.

3

Bonjour ! Heureusement ce matin de belles éclaircies après les énormes précipitations de la veille.

Quelques photos du centre ville la veille grâce à l'éclaircie de fin d'AM 

Je galère pour contourner Poitiers et rejoindre la voie verte. En cherchant à tout prix d'éviter les grands axes, je fais des fausses routes à répétition 😤 Cette ville deviens dense elle aussi. Il me faut au moins 45 mn pour retrouver le chemin.

La vélo-route traverse des bois des forêts. Les sentiers sont humides, voir très gras après les pluies. Je roule avec prudence. Par endroits les agriculteurs ont défoncés les chemins de terre. C'est fini le beau vélo est crotté et moi aussi. Comme il n'y avait pas âme qui vive, il n'y aura pas de photo, c'est pas plus mal ! J'enlève le plus gros surtout sur les freins à disques grâce à un ruisseau providentiel !

Après beaucoup de petites routes vicinales, je rejoint la Vienne avant d'atteindre Lussac-les-chateaux. Ensuite on serpente d'une rive à l'autre de la Vienne. L'eau de cette rivière est très sombre, presque noire par endroits !

La Vienne  et un beau spécimen local

Au nord de l'Ile Jourdain je m'arrête dans un petit resto. La patronne viens de se marier avec un anglais. Je lui dis qu'elle coïncidence, je viens d'assister samedi à un mariage entre un voisin et une fille d'origine anglaise ! Rien d'extraordinaire ici dans la Vienne c'est très courant me dit-elle. C'est vrai que dans le restaurant il y a plus d'anglais que d'autochtones......!

L'Ile Jourdain 
Confolens et  château fort de Saint-Germain de Confolens
100 kms avec des  détours entre Poitiers et Confolens

Petite étape ce jour. Peut-être les restes de la galère d'hier. On me dit qu'une nouvelle dépression arrive par la Bretagne ! Ça suffit, j'ai donné, j'espère qu'elle épargnera le Sud-Ouest 😎

4

Salut la compagnie !

Les prévisions météo malheureusement étaient bonnes 😤. La grosse dépression était là. La pluie s'est déchaînée dès 5h pour cesser à 9h. Je suis parti sur des chemins humides à souhait. Mais très vite le ciel de traîne est arrivé avec ses averses successives.

J'ai donc enfilé de nouveau ma combinaison de plongée comme vous le voyez. Le vent était toujours présent et on pouvait voir des dégâts de cette fin de nuit. Pas un cycliste à l'horizon, un ramasseur de champignons accepte de me photographier. Pas doué le gaillard avec une tablette entre les mains, ce fut laborieux. Meilleur je lui souhaite pour les champignons !

Deux heures après et quelques averses, je visite le château de La Rochefoucauld. La plus grande partie est restée dans son jus. Il est la propriété d'une famille noble depuis très, très longtemps. Ils font visiter eux-mêmes. Rien à envier aux châteaux de la Loire !

Après 14h, le reste de la tempête se réactive de plus belle. Vent 30 km/h, rafales à plus de 60 km/h. Il n'y a que le long du Rhône en vélo, que j'ai subi pareil traitement. En prime, des petites giboulées !

Après Chazelles la voie emprunte l'ancienne voie ferrée Angoulême-Nontron.

A 16h j'arrive enfin sur Angoulême et je jette l'éponge. De toute façon face à un vent pareil, mes batteries n'étaient plus en mesure de m'aider ! L'énergie consommée face au vent devait se rapprocher de celle de l'escalade d'un col.

Un vent à écorner les bœufs ! 
Étape modeste pour cause de conditions météo  (85kms)

Angoulême est une ville que je trouve triste, elle est en travaux partout. Je pense que le temps doit y être pour quelque chose !

Encore une giboulée ! Je rentre voir les bleues du foot jouer à la télé le premier match de la coupe du monde féminine. Demain sera un meilleur jour côté météo et j'aborde le vignoble Bordelais.

Centre ville d'Angoulême 
5

Bonjour, formidable, le soleil est revenu ⛅avec un brin de vent 💨

Sur la route encore les restes à terre des éléments déchaînés de la veille !

Pour le dernier obstacle au centre, demi-tour car je ne veux pas abîmer mon beau vélo 

Au début le tracé suit les méandres de la Charente. A Saint-Simieux, beau panorama sur la boucle du fleuve, puis je bascule rive gauche pour rejoindre Châteauneuf-sur-Charente.

A Sireuil, j'ai un flash, je me souviens que c'est dans cette petite ville que se trouve la petite usine du fabricant de mon premier vélo électrique "marque ISD". Je m'arrête, mais nous sommes samedi et c'est fermé ! Dommage j'aurais bien donné des nouvelles de mon ancien vélo au directeur...

Usine ISD à Sireuil  et les vignobles du Cognac à perte de vue !

L’itinéraire quitte les bords de la Charente pour entrer en « Grande Champagne », il emprunte de petites routes parmi les vignobles du Cognac et du Pineau.

L’itinéraire se poursuit sur la Galope Chopine, superbe voie verte de 21 km, aménagée sur une ancienne voie ferrée. Vallonnée et bien ombragée, elle évolue entre landes boisées, prés et vignobles, traversant de beaux petits villages.

Pourquoi ce nom, il faut aller chercher dans les Chouans de Balzac, il s'agirait d'un logis important dans ce roman.

Ensuite la voie verte de haute-saintonge très agréable, suit en grande partie la vallée de L’Ary sur une quinzaine de kilomètres et permet de rouler en toute tranquillité de Chevanceaux à Clérac.

L’étape se déroule ensuite sur de petites routes paisibles aux confins de la Saintonge boisée en majorité de pins maritimes. Depuis Guîtres, le parcours suit la vallée de l’Isle à travers les vignobles de Pomerol, file vers Libourne puis Saint-Emilion, classée au patrimoine mondial de l’Humanité. Je cherche une chambre à Libourne, mais tout est pris car il y a des compétitions internationales sur le lac et en plus c'est un w-e prolongé. Je cherche au sud et je trouve un hôtel à Sainte-terre en plein dans le vignoble Saint-Emilion.

Malheur, la batterie de ma tablette est vide et donc plus d'enregistrement ! Vous ne verrez pas ma trace en train de slalomer dans le vignoble sans GPS !

Au moins 150 kms aujourd'hui 

Cette étape fut difficile car extrêmement vallonnée sur près des 2/3 du parcours.

Je pense que demain je vais faire l'impasse sur la boucle de Bordeaux pour éviter les désagréments de cette métropole.

6

Bonjour. A propos de la piste cyclable d'hier, la fameuse "galope chopine", au restaurant un amateur de randonnées me donne une explication simple et plausible. Ce nom viens d'un relais de la poste à cheval. Donc "galope" en rapport avec le cheval et "chopine" pour la petite bouteille de vin qui était le contenant utilisé dans les auberges à cette époque.

Encore une averse ce matin au réveil, vite évacuée à l'Est. L'hôtel est perdu entre les vignes et la Garonne. Le pont pour franchir le fleuve n'est pas loin.

Une fois remonté sur le plateau, on traverse le vignoble de l'entre deux mers (entre Dordogne et Garonne). Plus de 80% de blanc sont produits ici. Pas d'arrêt pour moi car je suis fâché avec les vins blancs.

Allez, une petite révision des cépages bordelais pour la route 😗

J'ai traversé l'entre deux mers entre Saint-Émilion et Langon (en photo vue du pont)

A Bazas, on croise la voie verte entre Bordeaux et Toulouse (le long du canal latéral à la Garonne).

Les petites routes sinueuses après Bazas sont très bucoliques. Ensuite on rentre dans le département des Landes avec ses longues lignes droites. Mais je ne plaint pas car quand j'y suis passé lors de mon tour de France, il pleuvait !

Attention, dans ce département on y mange tellement bien que remonter sur le vélo deviens problématique. J'ai une longue discussion devant le restaurant avec le président du club de cyclotourisme des Landes. Le sujet du vélo électrique est sensible, car a peine évoqué par leur fédération. Mais il devra évoluer lui aussi avec l'âge !

Je termine à Mont-de-Marsan après 140kms très roulants. La wifi est trop médiocre, pour avoir la carte il faudra attendre demain.

Au loin j'aperçois les Pyrénées, demain je devrais atteindre Saint-Jean-Pied-de-Port si tout se passe bien, mais ça devrait aller !

Il existe un autre itinéraire en vélo pour rejoindre le "Camino Frances" en passant par Hendaye et la côte, mais il faut compter un jour de plus 😥

Certains se demandent comment est-ce possible de faire ce carnet de route. Hé bien, le secret c'est que c'est le plus souvent fait en direct (en live) au fur et à mesure de la journée, à condition d'avoir une connexion Wi-Fi ou une téléphonique potable 😎

7

Hello ! Temps couvert ce matin ☁ inquiétude pour passer les Pyrénées demain !

Un cyclotouriste me dit que j'ai fais une erreur de prendre par Mont-de-Marsan. La voie dite de Vézelay est plus belle que celle de Tours du moins pour les cyclistes. Toutes les routes de Compostelle se rejoignent à Saint-Jean-Pied-de-Port. Je le crois sur parole et il m' indique comment la rejoindre à 20kms à l'est. En moins d'une heure j'ai les preuves que je suis sur la bonne route 😄

Effectivement les routes ne sont pas larges, mais le revêtement est luxueux pour Compostelle ! Très vite je traverse l'Adour à Grenade sur Adour qui est un beau village comme j'aime. C'est peu après que je rentre dans le Béarn.

Grenade sur Adour 

Midi arrive, l'appétit aussi, malheureusement j'ai oublié que nous sommes un jour férié et dans les villages c'est porte close. Sur les conseil d'un brave homme qui travaille son jardin, je me dirige en dernier recours vers Salies de Béarn en sortant de la voie. Cette ville est une station de cures avec plein de restos. Ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer à jeûner !😇

Plus loin arrive Sauveterre de Béarn, très beau village avec sa tour de Montréal.

Sauveterre de Béarn 

Je suis déçu, je ne rencontre aucun randonneur de Compostelle. Peut-être que l'on ne part pas faire Compostelle à la Pentecôte ? Dernière info, je viens de rencontrer un couple de cyclo sur la route de Compostelle. On mange ensemble au restaurant de l'hôtel.

Au bout de 125kms, l'énergie en batterie chute car je suis sur des routes de montagne, le ciel menace, je préfère m'arrêter à Saint-Palais 30kms avant Saint-Jean-Pied-de-Port.

125 kms ce jour 

Aïe la météo est mauvaise, demain je vais passer le col de Roncevaux sous la pluie peut-être ! 😤

Pour les cyclistes, voici quelques infos que je viens de découvrir dans mon ordinateur de bord :

Je brûle 2100 Kcal par jour à pédaler a 62 tour par mn. Je développe 89 watts, à 24km/h. Ce sont des moyennes. Je suis à la moitié du chemin en distance, soit 850 sur 1700kms !

8

Hello la compagnie !

Hier soir enfin j'ai pu manger avec des cyclos Rochelais qui partent pour Compostelle. Un couple très sympa, madame fait du vélo électrique, mais monsieur persiste en vélo "randonneuse". Ainsi, il font le trajet avec des étapes de 50kms max sur presque 2 mois. Dommage j'aurais bien fait un bout de chemin avec eux !

Quelques chose me disait que cette journée ne serait pas confortable et ce fut le cas. Au départ, il y avait bien un petit rayon de soleil jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port ce qui m'a permis de faire quelques photos de cette petite ville alors que les premières gouttes firent leurs apparitions.

Saint-Jean-Pied-de-Port 

Mais le début de l'ascension du col, la pluie s'est invitée. En haut, à Roncevaux, c'était de la neige fondue avec un petit 3 degrés. Je me suis arrêté au refuge des pèlerins avec les doigts "gelés". Je m'attendais que côté Espagnol, le soleil reviendrait. Hé bien non. Les paysages étaient très beaux sous la pluie des deux côtés des Pyrénées, mais je n'ai pas sorti la tablette du sac pour éviter les problèmes d'humidité.

C'est dès le début de la descente que j'ai fais la constatation que mon pneu arrière se dégonflait lentement. C'est ce que les cyclistes nomment une crevaison lente. Pour rejoindre Pampelune, j'ai du regonfler tout les 2 kms sur les 30 kms jusqu'à Pampelune.

J'ai préféré passer chez Décathlon à l'entrée de la ville plutôt que me lancer dans une réparation sur le bord de la route. Je craignais le démontage de la roue arrière sur un vélo électrique. Finalement mes craintes étaient non justifiées. Le moteur étant dans le pédalier, il n'y a pas le problème de mon vieux VAE qui avait le moteur dans le moyeu de la roue arrière. En une demi-heure c'était reglé. J'ai passé plus de temps à négocier, car normalement ils ne réparent pas ce qui n'a pas été acheté dans leurs magasins !

Chez Décathlon, des pros à l'œuvre 

A la sortie de Décathlon, je visite Pampelune sous les averses, il fait 14degrés seulement. Regardez le ciel au dessus de la belle Plazza del Castillo. C'est dans les rues parallèles à cette place qu'ils lâchent les taureaux tout les ans pour les fêtes de San Fermain (encierro).


Pampelune 

Demain enfin le temps s'améliore heureusement pour les randonneurs avec retour sur le Camino frances

Etape de 125 km
9

Bonjour, le beau temps est enfin revenu sur le Camino Frances 🌞

Les pèlerins aussi. Dès la sortie de Pampelune un petit chapelet de marcheurs étaient déjà parti avant moi. Au bout de 10km on escalade un col sur lequel sont plantés un groupe de 50 éoliennes. Incroyable, il y a beaucoup de vent, les engins ne sont pas là par hasard !

Plus on monte, plus le sentier se rétrécit et ça monte beaucoup. Plus possible de doubler, je suis contraint de descendre de vélo et de monter à pied le col. Je ne pousse pas mon VAE , je le tiens et il monte à coté de moi. C'est grâce à la fonction "aide à pied" que connaissent les heureux possesseurs de ces engins de plus en plus sophistiqués ! Le sentier est composé de gros cailloux qui bougent ! Arrivé en haut, un guide pour pèlerins me conseille d’éviter la descente dangereuses où il y a beaucoup de casse, même à pied. Alors sur ses conseils je prends pour descendre le chemin destiné à l'exploitation des éoliennes.

Col Alto d'El  Perdòn (1037m)

Dans cette partie du Camino, la voie est caillouteuse et donc instable pour les cyclistes, alors prudence dans les descentes. Plus loin on découvre Puenté La Reina. Le pont de la reine (épouse de Sanché le grand, roi de Navarre). A cette époque la Navarre allais jusqu'à Toulouse. L'église est serrée de près par les immeubles anciens qui sont très hauts.

Puenté la Reina 

L'étape est dure pour les randonneurs car se présente un second col ! Je fais l'impasse et prends la route. Se présente Lizarra/Estella qui mériterait une journée pour elle seule.

Il y a de beaux villages sur le Camino. Je constate, qu'il y a très peu de Français sur le chemin. Toutes les nationalités sont présentes, même des chinois, des Japonais ........

A 10 kms de Logrono on passe de Navarre en Rioja. Cette ville est très urbanisée. Je visite la vielle ville et je décide de continuer plus loin pour chercher un lit.

Logrono 

Je termine l'étape en arrivant à Navarette un village médiéval entièrement habité. J'ai bien aimé les passages sous les immeubles. Pour ce deuxième repas du soir, j'ai mieux compris que les espagnols font du grignotage. Si on a faim, on y retourne une deuxième fois et ainsi de suite !

Navarette  

Aujourd'hui quelques 115 km. Pas de tracé de route, j'ai fais une fausse manip 😬 Demain direction la Castille.

10

Salut ! Excellente météo sur le camino Frances 🌞

Hier sur le chemin des Nantais ont parlé du problème des puces de lit sur le Camino. Rien que d'y penser ce matin, cela me donne envie de me gratter, 😰 j'espère que c'est de l'autosuggestion !

Quelles sont les motivations des pèlerins autres que religieuses ?

Pour moi c'est le changement du mode de vie en plus simple, vivre le moment présent, et ne pas trop savoir où vous dormirez le soir, ce qui fait entre autre le charme quelque soit l'itinéraire et la destination.

Sur le camino s'ajoute un environnement culturel et religieux très particulier.

Inconvénients, faire avec un minimun de linge et donc faire un peu de lessive !

Départ à 8h direction Najera adossée à une colline de roches ocres. Vers le 10ème siècle cette ville était considérée comme la capitale de l'Espagne. La cathédrale est de style roman modifiée ensuite partiellement en gothique. Elle a un faux air de celle d'Albi il me semble !

NAJERA 

Beau village, je vous ai fait en décors rouge ou jaune au choix 😃

On est dans la province de la Rioja connue pour ses vins. Le paysage est une plaine à perte de vue. Une trentaine de kilomètres plus loin, se trouve Santos Domingo de la Calzada et ensuite surprise, il faut escalader le col de Pedraja (1130m) sur 4 km dans une superbe forêt de pins et de chênes.

A midi pour manger je m'arrête dans un minuscule restaurant. Ici c'est la patronne qui décide ce que mange le client ! Une vraie furie pour son pauvre mari.....La rue se nomme ochabro sans le T, alors j'ai montré ce que ça voulait dire en français avec sa soupe qu'elle m'a pratiquement imposé . J'ai mangé avec des français d'Orléans qui font le camino en 3 mois ! Ce n'est pas loin d'ici que l'on passe dans la province de Castille & Léon.

Descente sur Burgos qui me paraît immense. Entre l'entrée dans la ville et le centre historique 8kms ! La cathédrale est vraiment magnifique. C'est la plus belle que j'ai vu en Espagne pour le moment. Il n'y a que quelques touristes sur la place. Les jeunes sont en classe, les adultes font la sieste 😴 J'en profite pour circuler librement en vélo dans la vielle ville.

Je préfère quitter cette métropole pour trouver une chambre et ne pas me trouver dans les encombrements du matin. Je termine à Tardajos après 130km et une journée bien remplie.

En fin d'AM, le vent d'ouest c'est levé. Ce n'est pas bon pour moi, s'il est toujours là demain je vais l'avoir de face.

Pierre C nous à quittés mardi suite à sa maladie. Je me suis demandé si je devais rentrer. Je pense qu'il souhaiterait que je continue ce voyage d'une vie. Alors après réflexion j'irai jusqu'au bout en pensant souvent à lui....

11

Hello ! 🌞 encore aujourd'hui, j'espère que le vent s'abstiendra.

Aujourd'hui grande traversée des terres Castillanes. Le paysage est fait de grandes plaines avec culture de céréales entre 600 et 800m d'altitude. Au bout de 50 km se profile Castrojeriz avec plusieurs monuments , collégiale, église, château en ruine et couvent......

Castrojeriz 

Les terres sont arides mais cultivables grâce par endroits à une irrigation intensive. Avec ce beau pont en pierre après Itero de Castillo suivi d'un deuxième plus petit, on rentre dans la province de Palencia.

Le premier à gauche le pont de la Mule à 11 arches  

Après 60 km de routes plates et monotones arrive Fromista et sa magnifique église romane San Martin. Il y a deux autres églises dans cette petite ville !

Fromista, église Saint-Martin (roman)

Plusieurs chemins vers Compostelle ont déjà convergés. La fréquentation augmente sérieusement. Les cyclistes sont rares, un sur 500 environ sur le camino. Il y en a d'autres qui soit mal équipés, soit écoeurés par la difficulté sont sur les routes goudronnées.

A la pause repas de midi, je rencontre et mange avec des marcheurs de Blois. Celui qui semble être l'organisateur du groupe, me dit qu'à partir de maintenant jusqu'à Léon, nous sommes sur le tronçon le plus déplaisant du camino. En effet, le tracé longe des routes et une nationale. Le serveur confirme, c'est trois jours très ennuyeux qui arrivent.

Alors en repartant, je décide de rouler le plus loin possible pour dépasser cette partie déplaisante et monotone. Voilà un avantage du VAE dont il faut profiter....

En effet, les informations se confirment, les villages sans charme défilent et entre eux, des cultures à perte de vue irriguées par aspersion. Et à côté de nous le trafic routier 😬

Je termine à 20km de Léon à cours de batterie et d'énergie physique après 155km de route ! C'est beaucoup trop, presque 7h de vélo, à ne pas refaire ! J'ai brûlé 2800Kcal aujourd'hui, au retour j'aurais retrouvé mon poids de forme 😎

Demain de bon matin, la visite de Léon est programmée. A suivre

12

Bonjour. Aujourd'hui éclaircies, 6 degrés seulement à 7h, 22 degrés à midi sont prévus et on m'annonce une riche journée en visites.⛅

Je commence enfin à prendre le rythme des pèlerins. Ce matin départ 7h30 et j'ai le privilège de déjeuner une heure plus tard devant la cathédrale de Léon en terrasse au soleil. Le centre ville est désert à part quelques pèlerins 😂

A Léon se trouve l'équivalent de la cathédrale St-Denis. Un panthéon royal où se trouve les sépultures de 11 rois et 12 reines. La cathédrale "Punchs Léonina" est gothique et défie les poids de l'équilibre tant il y a de vitraux.

  La cathédrale "Punchs Léonina"

Entrée et sortie de Léon sont une épreuve. Les marcheurs les plus malins prennent le bus 👍 En vélo dès que l'on entre au centre ville, on est les rois ! Du moins avant l'envahissement par les touristes...

A Astorga le palais épiscopal est une œuvre de Gaudi. Je visite le musée qu'il abrite. Il est surtout orienté vers les routes du pèlerinage vers Santiago de Compostelle et son histoire.

Palais épiscopal œuvre de GAUDI 

La cathédrale avec des pierres aux teintes cuivrées, mélange les styles gothique, renaissance et baroque. J'ai beaucoup aimé cette ville pleine de vie et d'histoire.

La cathédrale ,la mairie et un pèlerin en vélo !

Au repas je mange avec des cyclistes espagnols qui parlent Français. J'en profite pour poser quelques questions sur leur région. En voici deux parmi d'autres !

Q - pourquoi sur certaines routes importantes qui sont pourtant en excellent état il n'y a pratiquement pas de voitures qui circulent ?

R - 70% des autoroutes sont gratuites dans nos provinces. Alors pourquoi rouler moins vite sur des routes parallèles !

Q- Pourquoi n'y a t-il pas d'habitat dispersés comme en France (36000 communes), il n'y a pas de petits villages et de maisons isolées ?

R - L'habitat dispersés n'est pas autorisé, et pour les dérogations quand il y en a, tous les frais de construction sont à la charge du propriétaire (routes, raccordements, assainissement....). Remarque de l'un d'entre eux : votre phénomène des JG a peu de chance d'exister chez nous et il n'y a pas les suicides d'agriculteurs isolés dans leur ferme ..

A méditer !

Juste après, il faut monter le col Cruz Del Ferro (1424m) sur 12km avant de redescendre sur Ponferrada. La descente me donne des frayeurs. Je me calme, Il faut éviter l'euphorie provoquée par la vitesse. Les collines sont envahies par les genets et des éoliennes par dizaines !

Sur les colonnes des éoliennes par dizaines ! 

Ponferrada arrive directement après la descente du col. Ce fut un bastion ibérique de l'ordre des Templiers.

Ponteferrada 

Je termine cette étape, une des plus belles depuis le départ à la sortie de Pontferrada. Demain un nouveau col à franchir et je rentre dans la province de la Galice. Reste deux étapes avant Santiago probablement 😎

125 km aujourd'hui  avec dénivelé (2300m)
13

Salut et merci à ceux qui me suivent depuis 13 jours. Dans les montagnes entre les provinces de Léon et de Galice, le temps sera beau 24 degrés 🌞

Certains m'ont demandé si j'utilise la crédence qui est une sorte de passeport (accréditation) sur le camino de Compostelle. La réponse est non. Pour moi c'était plutôt une contrainte de faire tamponner ce document et un peu folklorique aussi. De plus j'avais décidé de ne pas dormir dans les Albergues (logements collectifs publics ou privés mis à disposition des pèlerins pour un coût modique). Ceci pour être sûr de récupérer correctement c'est la clef de la réussite pour tenir et durer....

Départ tôt, le soleil semble tarder à se lever à Villafranca del Bierzo située dans une vallée encaissée. Dans cette ville, les pélerins malades qui abandonnaient, obtenaient quand même une indulgence leur permettant de sauver leur honneur !

Villafranca del Bierzo 

Dans la montée du col j'entends un bruit bizarre à l'arrière. Petit coup de stress, mais c'est seulement une des fixations du garde boue arrière qui c'est fait la malle et ça frotte un peu ! On peux plus faire confiance au matériel neuf maintenant, il faudrait tout resserrer à réception ! J'essaie de mettre un bout de ficelle ou de fil métallique, mais un cyclo de Fribourg (donc un Suisse alémanique) s'arrête et sort sa caisse à outils. Deux petit colliers plastiques font l'affaire. C'est beau la solidarité entre cyclistes et en plus pas de ségrégation envers les adeptes du vélo électrique.

La montée du col Alto do poio (1337m) est exigeante avec ses 14km en montée. En haut, voici une photo du côté Galice. Un peu plus loin on quitte la province de Léon.

A droite la réparation de fortune

Dans la descente je fais une fausse route de 10km et pour revenir je traverse les vrais villages de montagne Galicien. C'est très bucolique et beaucoup plus près de la réalité que les abords du camino. C'est à la sortie d'un village que je me retrouve face à un chien loup qui semble me dire "tu ne passeras pas". J'appelle le maître sans succès. J'ai pas envie de refaire le chemin de mon détours en sens inverse et quand j'avance il montre les cros et gratte le sol avec ses pattes. Ça crains pour moi, alors prenant mon courage à deux mains, je sort ma bombe anti agression spécial pour chien 🐕. Une fraction de seconde, il me viens à l'esprit que vieille de 4 à 5 ans, elle ne fonctionnera peut-être pas. Miracle, elle crache son gaz et le molosse Galicien en prend plein la gueule. Il n'aime pas du tout ça car il recule et détale en geignant. Très efficace le produit à base de poivre, je recommande.

Voici une photo du monastère de Samos qui est un passage obligé pour les pèlerins. Et en effet juste avant c'est un véritable chapelet sur le sentier !

Monastère de Samos 

Je passe à Sarria, la ville est très calme, c'est l'heure de la sieste, je passe mon chemin sans les réveiller 😴

Portomarin était une cité médiévale qui fut submergée par un lac artificiel créé par un barrage. Quelques monuments ont été reconstruits sur les hauteurs. C'est le cas de l'église fortifiée.

Portomarin 

Je termine à Hospital. Plusieurs villages portent ce nom. C'est parceque ici on soignait les pèlerins pour les remettre en état de repartir. Il manque les 20 premiers kilomètres sur la trace, l'enregistrement était en sommeil ! Vous la voyez la fausse route au début dans le col !

De Ponferrada à Hospital 120km 

Demain dernière étape de 90 km pour terminer. Route sans grand intérêt semble t-il, mais au bout Saint-Jacques de Compostelle !

On est bien en Galice, voici la photo du premier grenier que j'ai vu ce jour.

Grenier Galicien 
14

Esta mañana niebla al inicio , dégradation al final del día☔

Visibilité limitée à 50m pendant les premiers kilomètres pour finir de monter et descendre un petit col (800m). Les villages que je traverse perdent de leur intérêt. Attention il ne faut pas faire preuve d'impatience et se déconcentrer sur la route !

Une stèle sur le camino et un magnifique grenier Galicien en pierre, un cimetière à la verticale , des cigognes !

L'arrivée à Santiago est bizarre. De loin on aperçoit les flèches de la cathédrale, mais en se rapprochant, elle se cache et on ne la découvre qu'au dernier moment en entrant par la porte qui donne accès à la place de l'Obradoiro. Quelquefois certains pèlerins sont attendus par leur famille ou des amis ce qui donne quelques scènes émouvantes. La place est bien entourée de bâtiments historiques dont un qui sert pour un hôtel 5 étoiles.

Plaza do l'Obradoiro 

Un petit V de la victoire et comme décidé aujourd'hui avec d'autres cyclistes, après un petit tour du centre, nous allons à la la poste Espagnole expédier en retour nos vélos pour la France. Très efficace "Correiros" pour tout et ce sont des jeunes femmes qui font le job. Dommage quelles ne souhaitent pas être sûr les photos. Pour les électriques, il faut garder les batteries et le chargeur pour rester en dessous de 20kgs. Me voilà débarrassé de mon compagnon, ce sera mieux pour visiter car il y a des escaliers partout !

C'est dans une crypte à l'intérieur de la cathédrale que sont conservés les reliques de Saint-Jacques. Le chantier immense de rénovation tant à l'extérieur qu'à l'intérieur est commencé depuis un an et n'est pas prêt de se terminer !

Les pèlerins qui ont fait oblitérer leur crédence sur leurs parcours peuvent obtenir le lendemain la Compostela qui leur sera remise à la messe du pèlerin tous les jours à 12h, à la cathédrale. Pour souhaiter la bienvenue aux pèlerins, la célébration commence par la lecture des pèlerins arrivés à Compostelle. L’on cite le nom, la nationalité et le point de départ de tous ceux qui se sont vus remettre leur compostela dans les 24 dernières heures.

Je passe à la maison des pèlerins pour me renseigner. 30% de ceux qui se sont fait connaître on randonné seul. J'avais remarqué que mon cas n'était pas rare ! Pour certains ce n'est pas le terminus, ensuite ils vont à la pointe extrême des terres de la Galice à l'ouest. D'autres, des routards du vélo partent vers Lisbonne et l'Algarve pour aller au bout du bout du Portugal......

Concernant les motivations :

25 %, la rencontre avec les autres : 24 %, la découverte patrimoniale et historique : 20,7 % (en constante augmentation au fil des ans), la quête spirituelle 20,2 %, le pèlerinage religieux au strict sens du terme 9,9 %, le défi sportif 8,9 %

A lui seul le camino frances représente la moitié des participants.

Une jeune "pilgrim" qui montre sa Compostela pour une photo

Quelqu'un me dit qu'il existe une compostela spécifique pour ceux qui font le chemin pour des raisons non religieuse (itinérants, routards, défits sportifs, motivations culturelles) mais pas de citation avant la messe pour eux ....

Ce centre ville relativement petit rappelle l'ambiance des contes. Son centre-ville historique a été déclaré Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO.

Devises à méditer.  Les pieds, ce n'est pas le plus important n'est ce pas !
80 km pour terminer ! 

Demain et après demain le seul train par jour est complet, alors ce sera 24h de car vers Paris demain à partir de 11h.

Bilan chiffré : 1720 kilomètres d'Angers à Santiago de Compostelle en deux semaines avec l'assistance électrique. Pour cette même distance il faut le double en vélo et cinq à six fois plus en marchant !

Ce magnifique chemin que je recommande provoquera peut être l'envie à certains. Chacun aura ses propres motivations, peu choisir son propre rythme et son moyen de déplacement sans pollution bien sûr.

Ce soir le temps vire à la pluie, normal la Galice ce sont des Celtes, c'est la Bretagne Espagnole ! 😉

Et ce matin pour aller à la station de bus, une bonne pluie persistante ☔ A un jour près, j'ai faillit terminer comme cela avait commencé !

Allez à bientôt peut-être pour une autre itinérance.....