La ville éternelle en une semaine

Je rêvais de visiter Rome pour son architecture et son patrimoine artistique. J'ai été plus que comblée. Je suis tombée sous le charme des places et des fontaines.
Juillet 2015
8 jours
3
1


Je me retourne. Un grand prêtre noir vêtu d’une soutane et d’un chapeau à larges bords noirs. Pas de doute nous sommes à Rome.

Nous rejoignons l’hôtel Julia, situé au centre du cœur historique de Rome, tout près de la fontaine de Trévi qui malheureusement est en travaux. En dépit des barrières qui l’enserrent, elle resplendit de beauté. Il ne manque que le doux murmure de l’eau.


La fontaine de Trévi, envahie par les marchands et les barrières


2

Nous déjeunons d'une salade dans une trattoria et partons déambuler dans les rues romaines. Au hasard des rues nous découvrons la place de Venise et son palais qui recèle une très belle collection de peintures renaissance et une très belle collection de porcelaines

3

Musée du Palazzo Venezia


Le Musée du Palazzo Venezia été créé en 1921. Ses collections ont été formées à partir d' un noyau de sculptures et d’œuvres issues du château Saint-Ange, de la Galerie nationale d'art antique et des collections du Musée encyclopédique du Collège romain (fondé au XVIIe siècle par le jésuite Athanasius Kircher). La collection originale est principalement constituée d' œuvres d'art du moyen-age et de la Renaissance, dont beaucoup d’objets et de mobiliers, de céramiques et de bronzes. Dans les années 20, ont été ajoutés des objets d'origine religieuse dont des sceaux ; puis, des peintures sur bois et des toiles des XV- XVIIIe siècles, pastels, sculptures sur bois, etc Sont aussi hébergés des toiles d'artistes tel que Carlo Maratta, Gian Lorenzo Bernini, Guido Reni, Pisanello, Benozzo Gozzoli, Beato Angelico, Giorgione , Giotto.

4


Le Panthéon demeure un lieu de culte. Raphaël, qui s’en est inspiré pour la basilique Saint-Pierre, y repose pour l’éternité. Ce monument dégage toute sa beauté de l’intérieur. La coupole en est la pièce maîtresse. Percée d’un oculus, elle culmine à 43 mètres au-dessus du sol. Elle diffuse un faisceau de lumière tellement fort que j’ai cru à un moment qu’une équipe de télévision y tournait un film. Ce faisceau a été calculé de manière à rappeler à l’homme qu’il n’est qu’un grain de poussière au regard de l’univers.

Déjeuner face au Panthéon est un plaisir immense. Attention au coup de bambou sur la carafe d'eau et le service

5

Le forum et le palatin valent le détour même par 36° à l'ombre. Port du chapeau obligatoire. Cet endroit renferme tellement de merveilles que l'on ne sait plus où porter le regard. On reste admiratif devant le génie des bâtisseurs romains.

Les vestiges des temples cohabitent avec la ville moderne 


Les villas romaines 
6


En dépit de notre réservation sur Internet pour 9h30, la caissière nous annonce que nous ne pourrons entrer qu’à… 14 heures. Les groupes sont prioritaires.

Le Colisée, symbole de l'art de construire romain




Flot ininterrompu de touristes
7



La villa Médicis, une enclave française


Loin de la cohorte du tourisme de masse, la villa Médicis, créée en 1666 par Louis XIV est une enclave française. Le roi soleil trône dans sa toge romaine en haut de l’escalier de la villa. Dès l’origine, l’Académie s’est voulue résidence d’artistes, rôle qu’elle remplit toujours. C’est elle qui attribuait le fameux prix de Rome pour l’architecture (de 1751 à 1968).

Le cardinal Ferdinand de Médicis s’était porté acquéreur de cette villa en 1576 pour en faire un instrument de campagne électorale. Le cardinal visait, en effet la papauté, et y organisait des fêtes pour les politiques et VIP de l’époque.

La façade extérieure est volontairement de facture austère. Il faut pénétrer à l’intérieur puis se rendre dans le jardin pour admirer une éclatante façade. Le chiffre 6, celui des Médicis, y est décliné à l’infini.

Les visites s'effectuent sous la conduite d'un conférencier par groupes de 25 personnes maximum

Cinéma de plein air à la villa Médicis

Chaque été, la villa Médicis organise un festival du cinéma de plein air qui rend hommage aux grands cinéastes français. Festival très fréquenté par les Romains. Excellente occasion d'apprécier la douceur de vivre à la romaine avec asti et autres gourmandises.




 Vue imprenable sur la ville éternelle et ses différentes strates, de la période antique à nos jours.
8


Où est passé le vœu de pauvreté de Jésus Christ ? Dès l’entrée dans le Vatican, on est saisi voire écrasé par la volonté de l’église d’asseoir sa puissance. L’escalier en volute en est le premier symbole. Le musée renferme une collection d’œuvres des peintres les plus prestigieux comme Raphaël ou encore plus proche de nous, Salvador Dali.


Le plus : la réservation des billets et audio guides par Internet. Un agent de Rome muséum attend au point de rendez-vous indiqué, vous accompagne, prend les tickets à la billetterie et vous les remet. Il n’y a aucun temps d’attente.


L'escalier du Vatican : une œuvre d'art magistrale




C’est un véritable feu d’artifice de fresques. On en est tout étourdi. Mais la pièce maîtresse est sans nul doute la Chapelle Sixtine. J’y suis rappelée à l’ordre pour mes épaules très légèrement dénudées et surtout pour avoir pris des photos. Une chance que la police ne m’ait confisqué mon appareil.

La chapelle Sixtine 
Le musée du Vatican 
9


Aucun mot ne peut qualifier l’immensité de l’œuvre artistique qu’il s’agisse de la place dessinée par Bernin ou de la basilique elle-même. En ce jeudi matin, nous avons une chance extraordinaire : la foule a déserté Saint-Pierre de Rome. Nous ne boudons pas notre plaisir et prenons tout notre temps pour admirer et photographier la Pietà, la coupole… Nous visitons la grotte où sont enterrés tous les papes, le dernier en date étant Jean-Paul II.


Mais le plus impressionnant se situe au sommet des 511 marches qui conduisent à la coupole. Derrière les statues, un panorama à couper le souffle s’offre au regard.

La coupole de Saint-Pierre de Rome 
Rome du haut de la coupole 

On ne saurait quitter Saint-Pierre de Rome sans un détour par la place du même nom

10

La galerie Borghèse est située dans la villa Borghèse, un quartier de Rome qui accueille également la villa Médicis. Ce quartier se situe sur la colline du Pincio, un endroit très agréable par les chaudes journées d'été. Nous avons bien sûr confondu galerie et villa et avons dû traverser une bonne partie du parc avant d'arriver à destination.

La galerie Borghèse est une véritable caverne d'Ali Baba tant elle recèle d’œuvres des peintres et sculpteurs les plus prestigieux comme le Caravage, Boticelli, le Bernin, le Perugin, Rapahaël... pour n'en citer que quelques-uns.

Le Caravage : Garçon avec un panier de fruits

La galerie accueille également des expositions temporaires comme les collections de robes haute-couture qui trouvent là un décor particulièrement prestigieux.

11

Des places

Des fontaines

De la gastronomie

Et le voyage est réussi.