Carnet de voyage

Méli et Hunter en Oz

Dernière étape postée il y a 1397 jours
Un an en Australie
Août 2018
40 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 1er septembre 2018

Ça fait trois semaines aujourd’hui qu’on est arrivé à Melbourne et mine de rien on avance petit à petit. Comme on dit tout vient à point à qui sait attendre! On a fait des progrès chaque semaine et on a fini par s’habituer au jetlag.

Semaine 1:

On avait réservé un hostel facile d’accès, qui nous paraissait pas trop mal et propre dans le centre ville de Melbourne CBD (Central Buisness Dustrict). En effet c’était très pratique d’être juste à côté de la gare pour pas courir partout avec nos gros sac à dos quand on n’a pas dormis depuis trois jours. Nous sommes partis de Genève puis première escale à Dubai oú il faisait 45 degrés la nuit quand on est arrivé. Notre deuxième avion en direction de Singapour avait 4h de retard car la clime ne marchait pas et il faisait bien trop chaud pour faire embarquer les passagers. Le deuxième vol était vide de monde dans un avion à deux étages donc on a pu choisir nos sièges et faire une grosse sieste de 7h c’était plutôt cool!

Nous avons ensuite volé de Singapour à Melbourne et il nous a fallu deux heures pour passer la douane à cause de nos chaussures de rando qui étaient trop sales à leur goût donc petit nettoyage gratuit hop hop hop et ça y est on se retrouve dans le froid gacial de Melbourne, le vent et la bruine ça calme d’entrée de jeu.

J’avais bien entendu oublié qu’ils roulent à gauche donc imaginez petite Méli avec un sac plus gros qu’elle et quatre gros pull courir partout au milieu de la route pour éviter les voitures!

Nous avons passé la première semaine principalement à avoir froid, à dormir, à avoir très froid et à dormir encore un peu. Mais nous avons aussi ouvert notre compte en banque, créé notre numéro de taxe pour pouvoir travailler et trouvé un nouvel hostel plus chaleureux (dans le sens cool mais aussi dans le sens chaleur parce que y avait le chauffage).

Semaine 2 et 3:

Voilà qu’arrive le vendredi heure de quitter l’hôtel donc nous étions excités comme des gosses a l’idée de s’installer dans un nouvel endroit au chaud. Bonne pioche car cet hostel est sûrement le meilleur de Melbourne c’est sympa, accueillant, nettoyé tous les jours et il y a des activités toute la semaine. Nous avons eu le droit à quelques bières gratuites quand nous sommes arrivés (et croyez moi l’alcool ici c’est cher même pour boire de la poser de chat)!

Le dimanche c’était concert live, lundi trivial, mardi karaoké, mercredi mario kart, jeudi BBQ gratuit et vendredi billard le tout arrosé de « free drinks » à chaque fois que tu gagnes une partie.

On s’y sentait chez nous, à l’aise et nous avons rencontré plein de gens géniaux de tous les coins du monde. C’est aussi un moyen d’échanger de bons conseils et c’est comme ça que Hunter a pu trouver un job (de merde mais un job quand même ).

Nous sommes donc resté deux semaines dans ce backpack puis nous avons décidé de bouger dans un appartement pas trop loin pour le même prix mais avec une chambre privée. Nous avons pesé le pour et le contre et il faut savoir que vivre en backpack c’est:

POINTS NÉGATIFS:

  • Il faut avoir un très bon system immunitaire pour résister à la saleté et aux microbes car tu partages tout! Les toilettes , la douche et même l’assiette sale du voisin (car les gens sont crades et ne lavent jamais leur vaisselle ils rincent juste).
  • Il faut supporter le bruit car tu vis avec cinq autres personnes qui sont plus fetardes que toi ou qui n’ont tout simplement pas le même emploi du temps que toi
  • Il y a toujours de l’annimation donc vous me direz « mais enfin Méli c’est génial de quoi tu te plaint? »! Ben c’est chiant des fois! Des fois tu veux juste te poser et réfléchir à la vie mais tu peux pas parce que Micheline est en train de t’interpréter l’hymne national de son pays et qu’elle va continuer jusqu’au bout pour avoir sa bière gratuite!
  • Il faut avoir les mêmes goûts musicaux que tout le monde et supporter la musique très très forte parce que tout le monde s’en fout de Michel Sardou et préfère la techno qui casse les oreilles!
  • Il faut aimer dormir sur le lit en haut du lit en hauteur et pas avoir peur du vide parce que y a pas toujours de barrière ou être un petit singe parce que y a pas toujours d’échelle.
  • Il ne faut pas voir d’inconvénient quand tu te douches et que quelqu’un est clairement en train de poser une pêche dans le box d’à côté.
  • Si tu vis avec des filles ça sent le parfum et le deo mais si c’est des garçons tu trouveras des caleçons et chaussettes sales partout.

Mais vivre en backpack c’est aussi:

  • Faire de super rencontres
  • En apprendre sur les cultures du monde entier
  • Apprendre à cuisiner des spécialités d’autres pays
  • Ne jamais s’ennuyer
  • Toujours avoir quelqu’un à qui parler
  • Être fier de partager ta culture avec les autres
  • Avoir envie de pleurer en partant même si tu connais les gens depuis deux semaines

Alors rien que pour ça on n’hésitera pas à retourner en backpack lors de notre voyage mais on va quand même profiter de notre chambre et de pouvoir déballer nos affaires!

2
2
Publié le 22 septembre 2018


Après un peu plus d’un mois passé à Melbourne (10-15 degrés) nous nous envolons pour Cairns (30 degrés) pour bosser dans les champs de bananes et de cannes à sucres. Nous devrions passer près de trois mois à bosser au moins 5 ou 6 jours sur 7, près de 10 heures par jour. Nous avons trouvé un working hostel où vivre et qui nous envoient dans les fermes pour bosser et faire le boulot que personne d’autre ne veut faire. Malin les Australiens!

On est content de partir de Melbourne mais à la fois pas très rassurés parce qu’il parait que la où on va c’est une des villes les plus humide et chaude à la fois. J’ai une très faible tolérance pour le froid mais également pour les grosses chaleurs. C’est à dire que si il ne fait pas précisément entre 24 et 29 degrés je me plaint et je suis très mais alors très pénible. En plus de ça j’ai cru comprendre que la zone est très reptilienne et vu tous les machins mortels qu’ils ont faire pipi dans les champs ça va être Koh Lanta sans le collier d’immunité.

En ce moment il y a une grosse polémique en Australie parce que plusieurs personnes ont retrouvé des aiguilles dans des fruits! Oui, oui des aiguilles cachées dans les fraises, les mangues et les pommes. Il y a donc un ou plusieurs petits malins qui se sont dit « wesh vas-y on leur fait une blague »! Donc on va ouvrir bien grand nos yeux histoire de pas rentrer l’estomac perforé parce que même si la saison des raclettes n’a pas encore commencé ben elle me manque déjà.

Donc Hunter va travailler aux champs, grimper aux bananiers et souffrir de la chaleur alors que nous les femmes nous feront les petites mains qui trient et mettent dans des boites, un travaille tout autant gratifiant qu’enrichissant et passionnant!

Ce genre de boulot n’est pas fantastique mais il y a beaucoup d’heure et un salaire raisonnable si tu ne te fais pas avoir. En plus pour pouvoir avoir le droit à une deuxième année de visa il faut avoir travaillé 88 jours en ferme. Et oui les Australiens ont tout compris ils ont de la main d’œuvre jeune et en pleine forme qui donne tout pour avoir le droit de rester un peu plus longtemps à rêvasser sur leurs plages paradisiaques!

Notre petit périple commencera lundi soir par avion puis bus et bus et encore bus et peu être aussi un peu de bus.

Petit conseil de baroudeur si tu ne veux pas payer l’hôtel pour une courte nuit dans une grande ville d’escale, vas au McDo. Il fait chaud, ça sent bon, y a le wifi et en général ils ne te cassent pas les pieds!

En route pour l’aventure!

3
3
  1. Un tiers des Australiens marchent pieds nus

Ils se baladent dans la rue, dans les magasins, dans les centres commerciaux pieds nus et vont même parfois au boulot sans chaussures pour ensuite enfiler une paire de bottes si ils travaillent dehors. Les enfants aussi bien que les adultes marchent comme ça et tout est normal apparemment ! Personnellement j’ai essayé et j’ai chopé des ampoules au bout de 20 minutes.

2) Ils disent tout le temps “too easy”

Pour dire «oui » ou «ça roule » et « je vois » ils utilisent « too easy ». Pourquoi? Je ne sais pas j’ai jamais compris. Pareil pour dire qu’il n’y a pas de problèmes au lieu de dire « no problem » ils disent « no drama mate ». Ça fait plus de deux mois qu’on est là mais je ne m’y habitue toujours pas.

3) Ils conduisent à gauche

C’est bizarre on va pas se mentir c’est clairement pour se la raconter et ne pas être « comme tout le monde ». Mais des fois ils nous font des petit suspens et les Escalators se prennent à droite sans raison. On dirait qu’ils ne sont pas allé au bout d’un raisonnement logique et ont décidé de faire les choses en faisant plouf plouf.

4) Ils ont un accent qui vient d’une autre planète

Si vous pensez parler anglais venez en Australie et vous verrez! Mon copain est Américain et il ne comprend rien de ce que les gens disent non plus. Leur accent est plus proche de l’accent anglais mais avec un truc en plus qui rend le tout très compliqué.

5) Les pubs à la télé

Ils ont des pubs toutes les cinq minutes à la télé sans exagérer et elles durent plus longtemps que l’émission en elle même. Nous avons donc regardé Harry Potter en 3h40 au lieu de 2h et quelques.

6) Les dites pubs sont très étranges

Ils ont des pubs à propos de funérailles joyeuses dans la mer pour une banque et aussi une pub sur la constipation avec un monsieur déguisé en caca qui cours de partout.

7) Le sport

Même le sport est compliqué en Australie. Vous pensez connaître le foot? Ben cherchez sur Wikipedia ce qu’est le foot Australien appelé aussi « footy ». C’est joué au pied et à la main parce qu’ils n’ont pas su choisir et le ballon est plus proche du ballon de rugby. Ils portent des espèces de débardeurs moches et le terrain est rond. Même le quidditch paraît plus logique comme sport. Le Basket? Ben en Australie ils ont décidé de faire jouer les filles en robe et de tourner les paniers de manière à ce qu’ils ne soient pas en face du terrain mais perpendiculaires. Et ils ont aussi retirer le panneau parce que sinon c’est trop simple.

8) Les pièces de monnaie

Les pièces de $2 sont plus petites que celles de $1. Les pièces de 50 centimes sont plus petites que celles de 20 centimes qui sont énormes et pas rondes sinon c’est pas drôle ! Il n’y a absolument aucune logique mais c’est ça qui les rend si particuliers.

9) La mode capillaire

Le mulet et la moustache sont de retour ici en Australie et s’accordent très bien au style pieds nus arboré par nos jeunes Australiens inconscients qu’il s’agit là d’une faute de goût qui mériterait la peine de mort!


Malgré tout ça on les aime bien quand même nos amis les Australiens. Puis faut dire que leur pays est chouette!