Petites vacances à l’île de ré, entre balades et restaurants !
Du 6 au 9 août 2020
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Infos sur l'ile de Ré :

• 4e plus grande ile de France

• Reliée à La Rochelle par un pont à péage (à partir de 16e, divisé par 2 en hiver : tarifs ici)

• Surnommée "Ré la Blanche" à cause de la blancheur des murs de ses maisons traditionnelles

• Vous trouverez ici le lexique à connaitre pour mieux visiter l'Ile 😉

 Camping Campiotel avec sa piste cyclable située au milieu des vignes

Ayant décidé de partir au dernier moment, nous avons trouvé ce charmant camping **** étoiles : Camping Campiotel

Points forts :

• Idéalement situé, entre la très jolie ville d’Ars-en-ré et la pointe de l’île où vous trouverez le célèbre phare des baleines à Saint Clément des baleines

• Se trouve juste en face de la piste cyclable et des vignes

• Location de vélos sur place

Point faible : le petit déjeuner à 8,50€ par personne qui ne les vaut pas du tout ...

Pour ce premier jour nous avons testé le restaurant « Chez Rémi » situé sur le port. Bien que les produits soient locaux, les assiettes restent très simples. Il vaut mieux préférer les prochains restaurants que je vais vous montrer, conseillés par un local.


Charmante balade à Ars-En-ré, au coucher du soleil...

Infos sur Ars-en-Ré :

• Figure parmi les "plus beaux village de France"

• Ars est chargé d’histoire, l’église de style roman et gothique en est le cœur. Construite au VIIème siècle, elle est surtout connue pour son clocher blanc visible de loin avec sa flèche peinte en noir, repère pour les bateaux avant la construction des phares.


2
Phare des baleines 

Aujourd’hui, en route pour l'un des plus hauts phares de France ( 57m de haut ) : le phare des baleines !

Le site des baleines se compose de :

  • la vieille tour : "construit en 1669 sur ordre du roi : A l'époque le trafic maritime commercial et militaire est de plus en plus dense et les naufrages de navires sont de plus en plus nombreux. Les ports et côtes français ne sont pas suffisamment équipés pour guider les vaisseaux qui sillonnent la mer. On décide alors la construction de ports profonds et de tours à feux pour en baliser l’accès. A été classée Monument Historique le 22 juin 1904".
  • du phare des baleines : "construit en 1864. Vers 1800, le trafic maritime augmentant, le premier phare des Baleines n’était plus suffisamment efficace. On décide alors de construire deux phares, l’un à terre à proximité de la Vieille tour, l’autre en mer sur le plateau rocheux de la pointe des Baleines. Le phare des Baleines a fonctionné au pétrole jusqu’en 1882 et a ensuite été doté d’une centrale de production d’énergie électrique à vapeur vers 1904, puis a été raccordé au réseau électrique en 1949".
  • du musée du phare : "Le musée est situé dans le bâtiment aux pieds de la vieille tour des Baleines. La structure servait de remise et d’habitation pour les gardiens et leurs familles. En 1949 y est aménagée une école de formation de gardiens de phares car à cette période la plupart des phares sont reliés au réseau électrique et il faut former les hommes pour qu’ils s’adaptent à cette nouvelle technologie. Elle cesse toute activité vers 1970. Entre 2005 et 2007, cette ancienne école des gardiens est totalement restaurée intérieur et extérieur. Elle y accueille un espace d’exposition sur les phares qui décrit l’histoire du balisage depuis le dix-septième siècle et les grandes missions menées par l’Etat pour la sécurité en mer. Pour que le sujet traité soit plus attractif possible, Patrimoine Océan a travaillé avec Jamy (animateur de l’émission « C’est pas sorcier ! ») qui raconte la grande aventure des phares en général et notamment ceux de la région, dont le phare des Baleines est emblématique".
Plage de la côte sauvage

N'ayant pas anticipé l'attente pour la visite du phare nous avons décidé de partir à la chasse aux crabes sur la plage située en face du phare. Celle-ci est très rocheuse, même à marée haute, la baignade y est difficile. Cette plage est surtout superbe pour pratiquer la pêche à pied à marée basse et construire des tours de galets 😉

Plage de la conche des baleines 

Un spot sympa pour faire bronzette ?

Longez encore un peu la plage de la côte sauvage et vous tomberez sur la plage de la « conche des baleines ». Cette plage est surveillée en juillet et août. En bordure de plage, on trouve de belles dunes avec quelques blockhaus.

Restaurant "Le palace épicerie" :


En repartant du phare, n’hésitez pas à vous arrêter dans ce très bon restaurant, retiré du centre touristique. Excellent rapport qualité prix !

Mais allez-y sans être pressé, la gérante est seule à servir 😉 .

( en photo la petite salade de crevettes et le thon mi-cuit au foie gras poelé ! )



Glacier  « la Martinière » 

Maitre glacier de renom ici depuis 1970 avec pas moins de 66 parfums à découvrir ainsi que des gaufres.

Glaces fait maison avec des produits locaux ... miam !

2012 : Classement au Top 5 Gault & Millau.

2014 : La Martinière, 1er glacier français, 8ème glacier mondial au classement italien Dissapore.

Marais salants  

Au XIXème siècle il y avait plus 1000 sauniers (appellation des producteurs de sel) sur l’Île de Ré, aujourd’hui il n’en reste qu’une centaine...

"Sur l’Île de Ré, un marais salant est composé de 3 grands ensembles de bassins : le vasais, les métières, et le champ de marais. Ces bassins ont été savamment creusés dans l’argile naturelle afin que l’eau passe de l’un à l’autre par gravité. Chaque jour, attentif au moindre changement de temps, le saunier augmente ou diminue les débits d’eau entre chacun des bassins.La formation du sel est donc totalement tributaire des conditions météorologiques et la saison de récolte ne dure en général que de juin à septembre. Il suffit d’une averse pour réduire à néant plusieurs jours de récolte..."

Rien de mieux en fin de soirée que de profiter d’une balade à vélo à travers la rizière. Vous pourrez même vous y procurer de la fleur de sel que les producteurs laissent à la vente au détour des chemins.

L’écomusée vous propose dès le mois de mars et jusqu’à la fin novembre de découvrir l’histoire de la saliculture et la technique de production du marais salant ré- tais. Une exposition suivie d’une visite guidée d’un marais en activité dévoile son fonctionnement, le parcours de l’eau depuis la mer jusqu’à la cristallisation, les outils et les méthodes de ce métier séculaire de saunier.

La Java baleine  

Petit tour en fin de journée dans ce champ plein de charme. Vous trouverez un grand chapiteau ainsi que plusieurs food-trucks pour ravir vos papilles ! En fin de journée vous avez également des artistes qui présent leurs travails. Bonne ambiance garantie !

Restaurant le "Kré d'ars" 

Puis diner dans ce très bon restaurant situé en face du port à Ars ! Rapport qualité prix 👌🏼

3
Le « Fricoter »  

Petit déjeuner du feu de dieu à Porte en Ré.

Le gérant est vraiment très gentil, disponible et serviable. Comptez un petit peu d’attente mais elle vaut le coup ! Les crêpes sont à tomber par terre 😉

Idéal pour un réveil en douceur...



Aujourd’hui balade en vélo pour atteindre le banc du bûcheron ! Sur le chemin n’hésitez pas à faire de petits détours pour tomber sur ces plages magnifiques.




Plage "le banc du bûcheron" 

Situé tout au bout de l'ile de Ré, voici le célèbre banc du bûcheron! Le banc est à l'entrée du Fier d'Ars, est une bande de sable de 4 kilomètres de long qui ne se découvre que lorsque l'océan se retire. Vous en aurez peut être entendu parler à la télé car les touristes se font souvent avoir par la marée ! En effet le banc de sable peut disparaître très vite.

Coquillages et crustacés ... 

Vous pourrez observer ces coquillages assez rigolos par leur forme. Attention ⚠️ Ils sont vivants !

Vous trouverez aussi bigorneaux et palourdes qui se déplacent sous vos pieds ...

Plage de Montamer 

Destination Sainte Marie-de-Ré et sa plage. Vous y aurez une vue agréable sur l'île d'Oléron.

Restaurant "Le bistrot du bar à quai" :


Idéal pour un repas tardif et fait maison ! Ouvert en continu, idéal pour trainer longtemps le matin à la plage et déjeuner ensuite sur le pouce.




Hôtel « Le peu Breton » 

Pour cet avant dernier jour nous nous sommes offert un super massage au "Peu breton". L’institut de soins de l’hôtel vous accueille pour un moment de détente et de relaxation avec une masseuse très sympa, qui sait analyser vos besoins.

Restaurant « O de mer » 

Pour cette fin de journée, retour à Ars-en-Ré pour continuer à se faire plaisir dans ce restaurant bistronomique ! Une adresse gourmande au pied du célèbre clocher d'Ars-en-Ré.

4
L'abbaye Notre-Dame-de-Ré, dite des Châteliers

Dernier jour pour nous... mais sur le chemin du retour il nous reste une dernière étape située à "La Flotte". Fondée par des moines cisterciens au XIIe siècle, l’abbaye des Châteliers fut l’une des plus grandes abbayes du centre ouest de la France. Malheureusement, les assauts des Anglais, puis les guerres de Religion la ravagèrent. Ses pierres furent ensuite largement récupérées pour la construction du fort de la Prée. Classée aux Monuments Historiques !