Carnet de voyage

A la découverte du monde

3 étapes
3 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 3 jours
Désolé pour ce changement de blog, il a fallu trouver une nouvelle aventure blogeuse car l'autre n'est plus dans nos moyens. Donc c'est partie pour l'Indonésie.
Mars 2018
25 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

La lassitude commence à se faire sentir, on est plutôt fatigué de bouger. Donc on choisit de se poser quelques temps. Mes parents devaient nous rejoindre mais malheureusement ils n'ont pas pu alors on décide de s'installer un peu sur Yogyakarta, histoire de poser nos valises. Pour ça, il faut choisir un bon hôtel et ici ce n'est pas ce qu'il manque. On vous le présente, grande piscine , de grandes fenêtre dans la chambre, du linge propre et beaucoup de farniente.

Voilà une esquisse pour voir si il est simple de naviguer sur ce blog. Merci de nous faire un retour en cas de problème ou si c'est vraiment pas simple pour vous. 😀😘

2

Il existe de nombreux temples en Indonésie, dans cette région nous sommes allés en visiter deux. Le premier est une construction bouddhiste, le temple de Borobudur.

Accompagnés de notre super guide et Mathias ayant revêtu la tenue de circonstance, nous voilà partis à la découverte de l'histoire de ce temple datant de l'an 800 environ.

Il fut abandonné puis recouvert par la forêt, ce n'est quand 1814 qu'il est remis à jour. Le monument est en forme de mandala avec plusieurs étages qui représentent les étapes à passer pour atteindre l'illumination, c'est une représentation cosmique du bouddhisme. Sur chaque niveau il y a des sculptures représentants les étapes de la vie, il faut les passer afin d'atteindre la sagesse. Les bouddhas représentés ont différentes postures selon la direction où ils sont, représentant les cinq étapes importantes de la vie de bouddha.

bouddha au zénith
1)Au Sud 2)Au Nord  3) Au zénith 4) A l'ouest deux mains réunis 5)A l'Est, une main vers le sol, il prend la terre comme témoin

Avec la guide, nous avons fait notre pèlerinage jusqu'au sommet afin de méditer sur notre propre existence et sur le sens de la vie.

Sous chaque cloche un bouddha 

On en a aussi profité pour faire une séance photo, le site est très photogénique avec cette verdure qui l'entoure.


Le deuxième temple visité est celui de Prambanan, il est hindou. Il n'est pas fait que d'un seul bâtiment mais de plusieurs temples. De nombreuses structures restent encore en rénovation à cause des séismes mais elles sont peu à peu remontées.

Ce coup ci le guide est un peu particulier et nous avons des difficultés à le suivre. A la fin de cette visite nous n'avons pas compris toutes les subtilitées de la culture hindou. Ce que j'en retiens c'est que ce n'est pas une religion comme on la conçoit, c'est plutôt une philosophie, enfin ça reste très vague quand même.

Voilà notre guide , il a le style quand même et Mathias est un bon éléve

Nous avons fait cette visite avec une amie, Céline que nous avons rencontré au volcan Bromo. Une super fille avec qui nous nous sommes bien entendu. On a donc passé quelques jours avec elle le temps où nous étions sur Yogyakarta.

Merci Céline 
3

Nous quittons notre belle hôtel pour partir vers l'Est de l'île de Java, voir le volcan Bromo. C'est une longue route qui nous attend. D'abord il faut prendre le train, nous en avons pour 9 heures de trajet. Il y a différentes classes dans le train, on choisit celle du milieu, avec des banquettes un peu plus grande, dans la première Mathias n'a pas la place pour ses jambes.

La gare de Yogyakarta 

Jusque là le voyage est agréable, nous arrivons le soir dans la ville de Probolinggo à quelques kilomètres de notre destination. Là, commence le vrai défi, la recherche du fameux bus qui doit nous amener jusqu'au terminus. On se rend au terminal de bus, commence le harcèlement "vous allez où" "je vous emmène" ..... beaucoup de rabatteurs à des prix démentiels. Dans tout ça on apprend que notre bus ne part que le lendemain, c'est en fait un mini bus qui démarre que lorsqu'il est plein. Donc tant pis on cherche un hôtel pour la nuit demain nous serons plus en forme pour affronter toute cette oppression.

Le temps pour nous d’apercevoir les célèbres "voitures coccinelles" revêtues de lumière.

On nous avait dit qu'il régnait une drôle d'ambiance ici, effectivement c'est vraiment le cas, les gens ne sont pas sympathiques dans cet ville par rapport au reste de l'île,c'est très pesant de rester ici. Le lendemain on cherche le bus, mais nous ne sommes que quatre même au bout d'une heure d'attente donc si l'on veut partir il va falloir payer triple. Là, c'est la goûte d'eau de trop. On prend nos sacs et on part à pied de la ville. C'est donc en stop que l'on entreprend notre chemin.

Sur la route on est interpellé par des "Hello" très souvent, puis on rencontre un groupe d’élève sortant de l'école, ils nous courent après pour nous serrer la main, faire un bout de chemin avec nous et bien sûr prendre une photo. On est aussi arrêté plus loin pour un selfie, de vrais stars 😉

Les écoliers 

Lorsque nous étions en ville personne ne s'est arrêté mais des la sortie, on retrouve des gens agréables et prêts à nous aider. De quoi retrouver le sourire et nous aider à marcher sous la chaleur.

Transport 

C'est donc à l'arrière de plusieurs véhicules que nous atteignons notre but en début d'après midi. OUFF. Il a juste fallu faire le dernier kilomètre à pied, le temps d'admirer la végétation luxuriante et mon beau chéri.

Dans la montée vers le village 

C'est étrange mais bien que touristique le coin reste authentique avec des personnes souriantes.

On s'installe à l'hôtel qui nous apprend que nous ne pourrons rester que deux nuits ici car le 17 mai c'est le Nouvel an Balinais, Nyepi, appelé aussi jour du silence. Ce jour là ce n'est pas comme notre nouvel an où l'on fait la fête, personne ne travail et tout le monde médite chez soi. Interdiction de sortir dans la rue et pas de lumière. Ils font la fête les jours précédents. Donc nous devons accélérer nos projets, on dépose nos affaires et partons directement voir la bête.

A l'instant où nous arrivons près du volcan, nous oublions tout, la vue est fantastique, un drôle de paysage s'offre à nous, c'est assez irréel.

Le Bromo 

Aller, vite on descend, j'ai envie de voir ça de plus près et surtout les entrailles du monstre fumant.

La plaine au pied du volcan 

Après la descente et la traversée de ce paysage lunaire, l'ascension commence.

Nous voilà au sommet, l'odeur du sulfate envahie nos narines.

Aux portes du gouffre 

Le soleil commence à descendre et le froid se fait sentir. Il y a bien longtemps que nous n'avons pas eu froid (Non il n'y a aucune nostalgie dans cette phrase). Il va falloir redescendre.

Le soleil teinte les volcans 

On s'installe dans un Warung pour un dîner avant un bon dodo.

Warung au bord de la route 

Le lendemain nous nous levons à 3h15, c'est un peu dur et l'air est frais. Mais nous devons être en haut de la montagne avant 5h pour ne pas louper le lever du soleil sur la vallée. Malgré la fraîcheur on arrive trempé de sueur en haut et l'attente ressemble à ça.

Le soleil commence a faire son apparition, le ciel se teinte de rose et doucement la vallée nous apparaît.

Ça fait du bien de sentir le soleil réchauffer nos visages.

La montée et l'attente ont été éprouvante mais le paysage fut une belle récompense.

Vers 10 heure nous sommes en bas, après une bonne douche on se repose et en début d'après midi il faut de nouveau chercher un mini bus et attendre qu'il se remplisse pour partir, cela a pris 3 heures. Les joies du voyage passe aussi par les galères.:)


Nous sommes contant de retrouver la belle piscine en rentrant, après une nuit passé dans un bus pour retourner sur Yogyakarta où nous avions laissé nos gros sacs.

Ah de vrai routard 😉

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.