Carnet de voyage

Le Laos, à la chasse aux cascades

Dernière étape postée il y a 503 jours
Itinéraire d'un mois du Nord au Sud du Laos.
Du 14 novembre au 13 décembre 2022
30 jours
Partager ce carnet de voyage
14
nov
14
nov
Publié le 10 décembre 2022

Mon étape au Laos démarre au bord du Mékong à la frontière entre la Thailande et le Laos. D'un coté du pont Chiang Khong, un village thaïlandais et de l'autre Huay Xai, son homologue laotien. Je suis arrivée la veille à Chiang Khong où j'ai passé la nuit dans une auberge avec vue sur les montagnes laotiennes. Après un rapide petit déjeuner, le proprio de l'auberge nous a emmené un couple et moi au poste frontière.

La sortie du territoire thaïlandais c'est fait en 5 min, un petit coup de tampon sur le passeport et c'était réglé. Ensuite j'ai pris le bus qui fait la navette sur le pont entre les deux postes frontières. Arrivé coté Laos il fallait faire le "visa à l'arrivée". Rien de compliqué, juste un peu de paperasse, des fils d'attente, une photo d'identité et 40$ et c'était plié. On m'a rien posé comme question. Il y a vraiment des passage de frontière plus simples que d'autres...

Ensuite j'ai pris un tuk-tuk (ou plutôt un espèce de pick-up parce que ça n'a rien avoir avec les tuk-tuk thaïlandais) jusqu'au terminal de bus de Huay Xai. J'ai acheté mon billet pour Luang Namtha, ma première destination au Laos. Point étonnant, le billet comprend une assurance en cas d'accident ou de décès, je sais pas si c'est rassurant ou inquiétant... 😅

Comme j'avais un peu de temps avant le départ je suis allez manger dans un des petits boui-boui a coté du terminal. Il y avais pas de menu en anglais donc j'ai juste pointé une photo qui ressemblait à une soupe avec des nouilles de riz. Le laotien c'est comme le thaï, c'est pas l'alphabet latin donc impossible de deviner quoi que ce soit, les photos ça me sauve la vie. La soupe était très bonne, par contre il y a un des aliments je sais pas du tout ce que c'était... Ça ressemblait à un cerveau de souris avec une texture spongieuse et un goût pas très prononcé. Va savoir ce que j'ai mangé... 😂

Miam, un petit cerveau de souris

Puis c'est partie pour 4h30 de routes cabossées et sinueuses dans un minibus avec des suspensions inexistantes 😅. Oui les bagages sont accrochés sur le toit, vaut mieux pas qu'il pleuve !

Arrivée au terminal de bus de Luang Namtha, je prends de nouveau un tuk-tuk/pick-up jusqu'au centre-ville et me voilà enfin dans ma chambre ! Ici pas d'hostel, c'est pas une destination de backpacker donc pas de dortoir. J'ai une chambre pour moi toute seule, et une chambre double en plus ! Bon je paye une blinde (par rapport au prix du Laos) mais j'avais pas trop le choix, c'était la chambre la moins cher reservable sur booking.com. Je suis pas encore assez aventureuse pour me pointer dans une nouvelle ville sans rien réservé, en frappant à la porte d'une auberge au hasard pour demandé si une chambre est libre 😅

Comme si j'avais besoin d'une chambre aussi spacieuse 😅
15
nov
15
nov

Ayant à peine dormi 5h la nuit d'avant, j'ai fait une grasse mat' ce matin. J'ai été testé un restaurant à côté de mon hôtel, je voulais commandé une soupe de riz (le petit-dejeuner typique au Laos), je me suis retrouvée avec une soupe de nouilles. Les aléas du voyages avec la barrière de langue, pas grave c'était très bon.

Ensuite j'ai loué un scooter et je suis partie explorer les alentours de Luang Namtha. Luang Namtha c'est une toute petite ville rurale au nord du Laos avec seulement une rue principales. Tous autour on trouve des petits villages au milieu des rizières appartement à différentes ethnies. Les routes sont pas tout le temps goudronnée mais bon ça va, j'ai l'habitude des chemins caillouteux maintenant. J'adore me balader en scooter dans les campagnes d'Asie du Sud-Est. C'est tellement paisible et les paysages sont souvent très dépaysant. En ce moment on arrive dans la période de récolte du riz donc les rizières ont une couleur dorée et on voit un peu partout les locaux s'activer dans les champs à récolter le riz.

J'ai plus ou moins suivis un itinéraire trouvé sur le site de l'Office du tourisme de Luang Namtha et un des points d'intérêts était la cascade de Namdee. Quand je suis arrivée sur place j'ai demandé la direction de la cascade à la première personne que j'ai croisé et elle m'a montré un chantiers de construction avant devant un panneau écrit "cascade de Namdee temporairement fermée".

Sauf que quand je me suis approchée du chantier les ouvriers sur place m'ont demandé si je cherchais la cascade et m'ont fait signe de traverser le chantier. Visiblement au Laos les panneau c'est juste pour décorer et un touriste peux très bien se promener au milieu d'un chantier de construction 😂 Je sais pas quels genre d'infrastructures ils sont en train de construire mais c'est imposant ! Je me suis fait saluer par tous les ouvriers devant qui je passais, tu parles de discrétion 😅

Bon j'ai fini par arriver au bout du chemin jusqu'à la cascade (en passant par des ponts dont j'étais pas 100% confiante sur la solidite du truc) et il faut avouer que la cascade était plutôt jolie.

Retour au scooter pour continuer ma boucle autour de Luang Namtha. J'ai suivi les indications de l'Office du tourisme et je me suis retrouvée sur un chemin en terre qui menait à une rivière enjamber par un pont en bois. Il y avait des collégiennes en train de se baigner toutes habillées dans la rivière. Quand elles m'ont vu m'arrêter pour prendre des photos du pont et du paysage elles sont venus en courant pour me parler. On a réussi à avoir un semblant de conversation en anglais où elles m'ont demandé mon nom, m'ont donné le leur, m'ont demandé d'où je venais, etc. Elles ont aussi comparé la couleur de leur peau à la mienne, malgré le bronzage j'ai la peau carrément blanche à coté d'elles 🥲, et la taille de mon nez, les laotiens ont le visage assez plat donc oui si on compare j'ai un grand nez 😂. Bref s'etait très marrant comme échange.

J'ai fini pas leur demandé via des signes si je pouvais traverser le pont avec mon scooter elles m'ont dit oui oui ! Donc je me suis lancée.... Alors oui c'est possible vu que je suis arrivée de l'autre côté en un seul morceau mais honnêtement j'ai cru que j'allais mourir 😱. D'une c'était hyper étroit avec seulement des cordes pour faire office de rembardes. J'ai habituellement pas de souci à rouler en ligne droite mais là avec le vide de chaque coté c'était super stressant. Je suis pas certaine que les cordes empêchent le scooter basculer dans le vide si je fais une erreur de conduite. Et de deux ça avait pas l'air solide du tout, le pont était entièrement en bois et il y avait des moitiés de planche qui manquait par endroit. J'ai remis en question tout mes choix de vie et décisions impulsives 😂

L'épreuve du pont passé, j'ai continué ma route. En partant j'avais été mettre de l'essence dans le scooter car la jauge indiquait que le réservoir était vide. Comme je connais absolument pas le prix de l'essence au Laos j'ai demandé 1L (habituellement ça me suffit pour tenir la journée sans problème et je voulais pas faire un plein alors que je eu le scooter vide). Sauf que la nana à compris 10 000 kips, ce qui correspond à peu près à 0,5L. Bon je me suis dit que ça suffirait vu que j'allais pas me promener bien loin. Évidement la jauge d'essence étant cassé j'avais aucune idée de l'état de remplissage du réservoir (qui fait à peu près 5L en général), je me suis dit que j'allais vérifier le niveau visuellement entre chaque étape. À la moitié du parcours ce qui devait arriver arriva, je suis tombée en panne sèche... Je sais pas à quelle moment je me suis dit 0,5L ce serait suffisant... Avec le recul c'était une erreur de débutante 😅

Du coup j'ai pas eu 36000 solutions. J'ai rangé le scooter sur le bord de la route. J'ai pris une petite bouteille d'eau que j'avais heureusement avec moi et je suis partie à pieds à la recherche d'une station essence. J'ai eu de la chance, il y en avait une à 10/15 min de marche. J'ai fait remplir ma petite bouteille d'eau (avec le colorant on dirait deu sirop de grenadine, ça me donnerait presque envie d'y goûter 😅) et je suis retournée à mon scooter. Ça m'a largement suffit pour retourner ensuite à la station essence avec le scooter.

J'ai enfin pu continué ma route à travers les rizières. Bon pas pour très longtemps puisque quelques minutes après il s'est mis à pleuvoir et comme je savais pas combien de temps ça allait durer et que j'avais froid avec mes vêtements mouillés je suis rentrée. J'étais quand même très satisfaite de ma balade. Rouler à travers les rizières dorés avec en toile de fond les montagnes c'est un vrai plaisir.

Quelques minutes avant la pluie
16
nov
16
nov
Publié le 12 décembre 2022

Ce matin je me lève à 7h30 pour me rendre tôt au terminal de bus. Le proprio de l'hôtel m'a dit qu'il n'y avait pas de bus direct vers Nong Khiaw donc que je devais d'abord prendre un bus pour la ville intermédiaire (je ne souviens plus du nom) et un deuxième pour Nong Khiaw et que celui si partait à 9h. Bon arriver sur place à 8h30 il s'est avéré qu'il y avait bien un minibus direct pour Nong Khiaw et qu'il partait à 11h !

Bon, comme j'avais 2h30 et demi devant moi, j'ai commencé par allez prendre mon petit déjeuner. Le restaurant le plus proche avant évidement pas de carte en anglais, juste en laotien sans image, intraduisible. Heureusement il y avait un panneaux avec des images de plats donc j'ai montré celui que je voulais, un plat de riz avec un oeuf et de la viande, en général c'est le choix le moins risqué de visuel 😂

Au final ça va je m'en suis bien sortit c'était bon et pas trop épicé, et j'ai eu le droit à une petite soupe d'accompagnement. Par contre il y avait la dose de poivre, heureusement que j'aime ça !

Comme il me restait encore 2 bonnes heures d'attente, j'ai fait une sieste sur une rangée de siège (oui bon, j'avais dormi que 4h aussi, merci l'insomnie !). Vers 11h30 je me décide à me bouger et essayer de trouver mon minibus. En chemin je croise deux françaises qui cherchent aussi ce minibus. On fini par le trouver et là, grosse galère en approche, le minibus est déjà quasi plein, une demi-heure à l'avance, et le filet qui tient les bagages sur le toit est déjà plein a craqué. On donne nos bagages au chauffeur qui installe tant bien que mal nos bagages sur le toit avec deux cordes (à tout les coups au moindre nid de poule ça dégringole !).

On fini par monter dans le minibus, il ne reste plus que 3 "places". Une vraie place à l'arrière pas bien large et deux places sur des caisses avec un coussin au milieu de l'allée ! Je prends la place du fond, il y a une nana qui a mis ses affaires sur le coté de sa place et dépasse sur la mienne donc je suis assis sur le bord de mon siège avec les épaules et les cuisses qui touchent mes voisines de chaque coté. Et les deux françaises prennent les places sur les caisses. On a 7h de trajet à tenir comme ça, ça va être sympa ! On croise les doigts pour que des gens descendent au fur et à mesure et qu'on puisse récupérer de meilleurs places. Et dire que j'aurais pu réserver une bonne place en avance vu que je suis arrivée tôt au terminal... Ça me servira d'expérience !

7h sans dossier, ouch !

Évidement, ce qui devait arriver arriva, après 1h de trajet mon sac a glissé et c'est retrouvé à pendouiller sur le bord du minibus. Heureusement une des cordes passait par les bretelles du sac donc il s'est pas fait complètement la malle sur la route. Le chauffeur s'est arrêté et a refixé tout ça sur le toit, en espérant que cette fois ça tienne !

Au bout de 3/4h de trajet on s'est arrêté prendre une nouvelle personne, problème tout les sièges sont occupés. Et bien au Laos il y a toujours une solution ! Le chauffeur nous a dit de nous serrer à l'arrière... La meuf a coté de moi à donc enlevé ses affaires et on s'est retrouvé à 5 sur 4 sièges 😵

Déjà qu'à 4 on était serrés alors autant vous dire qu'à 5 j'avais l'impression d'être dans une boîte à sardine, et sans la clim en plus, donc il faisait bien chaud ! Après 2h à rouler comme ça, toute tordue parce qu'on pouvait pas avoir toutes nos épaules posées sur le dossier, j'ai commencé à avoir mal au dos et un début de mal de tête. La fatigue et les cervicales qui prennent cher à chaque nid de poules (et faut dire que la route était défoncée) n'ont pas aidés.

Après 6h30 de trajet on a fini par s'arrêter à un terminal de bus intermédiaire pour faire une pause. J'ai grignoter un paquet de chips et une clémentine. Avec les françaises on s'est dit que des gens allait descendre et qu'on aurait enfin un peu plus de place mais que nenni ! Une seule personne est descendu et 3 autres sont montées ! On s'est retrouvé à 24 dans un minibus qui est sensé n'avoir que 16 places ! Bon je m'en suis bien sortit parce qu'à l'arrière au lieu d'être 5 adultes on s'est retrouvé à 4 adultes + un enfant sur les genoux de son père donc j'avais de nouveau de la place pour m'assoir correctement. Par contre comme tout le monde pouvait pas tenir assis il y a un qui a fait les 1h de route restant debout...

Après 7h30 interminable de bus de l'enfer on a fini par arriver à Nong Khiaw. J'étais crevé, j'avais mal au dos et mal au crâne. Heureusement ma guesthouse était à 7min de marche. Du coup je me suis arrêté sur le chemin pour dîner et arrivée à l'hôtel je me suis étalée sur le lit et j'ai plus bougé de là. A 9h30 je dormais déjà 😅

17
nov
17
nov
Publié le 14 décembre 2022

Hier soir quand je suis arrivée à Nong Khiaw il faisait déjà nuit donc je n'ai pas pu voir a quoi ressemblait le village. Donc ce matin quand j'ai ouvert les rideaux de ma fenêtre j'ai eu la bonne surprise de tombé sur une jolie vue avec la rivière en contrebas et les montagnes en arrière plan.

Je suis ensuite partie me balader dans le village pour découvrir les environs, trouvez un trek pour demain et faire un massage. J'ai encore un peu mal au crâne, probablement mes cervicales. Le village à en tout cas beaucoup de charme.

Je suis ensuite descendu au bord de la rivière Nam Ou pour admirer la vue dégagée sur les montagnes. Cette rivière est un affluent du Mékong qu'elle rejoint au niveau de Luang Prabang.

Puis je suis allez manger au Couleur Café, où j'ai craqué sur le magret de canard au chutney de mangue accompagnée de purée et ratatouille. Hormis le chutney de mangue, c'est un plat bien français !

Puis je suis allez réserver un trek de 2 jours pour le lendemain, une journée de 6h de marche dans la jungle et dans les rizières pour arriver jusqu'à un petit village au bord de la rivière Nam Ou où on passera la nuit chez l'habitant et une journée avec du bateau sur la rivière Nam Ou et encore 4h de marche pour allez voir un point de vue, une grotte et une cascade. Ça promet !

Après ça j'ai continué ma balade pour passer de l'autre coté du pont qui enjambe la rivière Nam Ou. Là aussi très jolie vue dégagée sur la rivière et les montagnes.

Après ça je suis allez faire un massage d'une heure "dos - cou - tête" pour mes cervicales. Bon ça valait clairement pas le massage thaï d'il y a quelques jours mais ça m'a quand même fait du bien et elle m'a massé avec du baume du tigre donc ça devrait aidé à détendre mes cervicales.

Après ça je suis rentrée à ma chambre. Je suis juste ressortie pour allez manger de nouveau au Couleur Café. En rentrant le proprio m'a proposé de goûter le Lao Lao, l'alcool local. Une espèce de liqueur de riz, proche du goût de l'arak indonésie. Pas mauvais mais très fort ! Il m'a aussi fait goûter de la peau (ou cartilage ?) de buffle. Ça j'ai pas aimé. Trop compliqué à mâcher et trop fort en goût pour moi.

18
nov

Aujourd'hui je pars pour deux jours de trek avec une nuit dans un petit village laotien au bord de la rivière Nam Ou, un affluent du Mékong. On est 5, le guide, un couple, un autre gars et moi. Pour ce premier jour on a 6h de marche devant nous. On traverse des paysages de rizières dorés (c'est le début des récoltes en ce moment).

Parfois il faut enlever les chaussures pour traverser des cours d'eau. Et d'autre fois on traverse des zones à sangsues alors on court sur les chemins de randonnée pour s'éloigner au plus vite tout en inspectant nos chaussures pour repérer les sales bestioles qui nous grimpent dessus pour nous pomper le sang. Sur le moment j'ai pas trop apprécier mais après on en rigole parce qu'on avait l'air un peu con, entre les cris de dégoût quand on voit les sangsues gigoter sur nos chaussures "Argh, j'en ai trois sur moi !", "Beurk, elle est énorme celle là !" et qu'il faut les retirer à la main et les autres derrières qui sont en mode "T'arrêtes pas, ça grouille de partout !" "Avance, vite, vite !".

Après toutes ces émotions forte on est arrivé dans un petit village pour déjeuner chez l'habitant. Dans leur cuisine ils avait un rat grillé à la broche, on a pas goûté mais j'imagine que ça a un goût de lapin 😅

Et puis c'est reparti pour marcher jusqu'à un autre village où on passera la nuit. Cette fois si ça grimpe dure, j'en ai bien chier ! Mais le point de vue au sommet en valait la peine.

Encore quelques minutes de marche, en descente cette fois ci) où on partage la route avec des buffles et des vaches et nous voilà arrivés dans le petit village de Ban Houay Hoi.

On est allez faire un petit tour au bord de la rivière pour une petite baignade et pour tenter de pêcher un ou deux poisson pour le repas de ce soir. Les enfants du villages sont venus nous rejoindre au bord de la rivière et les autres sont allez jouer dans l'eau avec eux, moi je me suis contenté d'observer de loin, j'avais trop froid pour me baigner (oui il fait froid au Laos dans les montagnes !). Bon, la pêche c'était pas concluant, mais on a quand même bien mangé !

Après le repas on est aller boire du Lao-Lao (la liqueur de riz) autour d'un feu de camp puis on est parti se coucher assez tôt sur nos tatamis installés à même le sol dans le salon, on était claqué de notre journée !

19
nov

Aujourd'hui on a un peu moins de marche, "seulement" 4h ! On devait partir vers 9h pour prendre un petit bateau et remonter la rivière Nam Ou jusqu'au village de Muang Ngoi sauf qu'il pleuvait des cordes !

Finalement vers 10h ça c'est calmé et on a pu rejoindre le bateau. On avait qu'une 10aine de mètre à faire jusqu'à la rivière mais le chemin était tellement boueux que je suis arrivée au bateau avec 1kg de boue accrochée à chaque chaussure. Et la petite descente jusqu'à la rivière qui avait l'air de rien hier était devenu un vrai toboggan. Je me sais pas par quel miracle je ne me suis pas retrouvé le cul dans la boue...

Ensuite on a remonté la rivière jusqu'au village de Muang Ngoi. Il y avait encore de la brume un peu partout ça donnait un aspect un peu mystique aux montagnes, très beau comme balade.

On a fait que traverser le village de Muang Ngoi mais ça avait l'air très pittoresque et encore une fois les vaches qui se promènent en liberté dans le village. Ça change des autres pays d'asie où on les voit attachées dans un champs ou sur le bord de la route.

Un peu de grimpette et quelques sangsues plus tard on arrivait à notre premier stop : une grotte. Bon c'était pas une grotte exceptionnelle mais c'était sympa à visiter. Évidemment il y avait une grosse araignée et deux des mes potes préférés (ironie), les milles-pattes des enfers. J'ai moins le coeur qui s'emballe en mode panique quand j'en croise maintenant, il y a du progrès 😊

Après ça, encore un peu de grimpette pour arriver jusqu'au point de vue sur la vallée. C'était technique vu que c'était pas des escaliers mais des entassements de rochers rendues bien glissants par la pluie et la boue. Ça ressemblait plus à de l'escalade que de la randonnée mais je préfère largement ça, les escalier je trouve ça tellement ennuyant... En tout cas, la vue à 360° tout en haut était à couper le souffle !

La descente était un peu coton mais on a prit notre temps pour assurer chaque pas et éviter la chute et ça l'a fait. Après ça on a repris le bateau direction une cascade pour se baigner et pic-niquer. On avait une petite heure de marche au milieux des champs de riz, encore une fois c'était très jolie et on a vu des buffles prendre leur bain de boue quotidien.

La petite baignade à la cascade était bienvenue, cette fois je me suis baigné, j'avais bien besoin d'un petit rafraîchissement. C'est que ça tape le soleil sur les heures du midi.

On a mangé des nouilles de riz sautées emballées dans une feuille de bananier, écologique j'aime beaucoup le principe. Au retour on s'est arrêter boire un smoothie dans un petit restaurant très sympathique puis on est remonté dans le bateau pour rentrer à Nong Khiaw. J'étais contente de retrouver mon lit le soir, c'est que ça casse deux jours de randonnée, 6h et 4h de marche mine de rien !

20
nov
20
nov
Publié le 23 décembre 2022

Aujourd'hui je me rends à Luang Prabang, l'ancienne capitale du Laos (maintenant c'est Vientiane). Un tuk-tuk vient me chercher à ma guesthouse pour m'emmener jusqu'à la gare routière ou un mini-van m'attends pour m'emmener à Luang Prabang. Cette fois ci le minivan est remplis uniquement de touristes et seules les places "normales" sont occupées, aka personnes sur des caisses au milieu de l'allée. Et en plus de ça j'ai la place à côté du conducteur royale !

On est passé devant un accident entre deux camions, ça rassure pas sur la conduite laotienne...

Arrivée à Luang Prabang j'ai filé jusqu'à ma guesthouse pour déposer mes affaires puis direction un restaurant indien pour le repas du midi.

Après je suis retournée à la Guesthouse ou je suis tombé sur un breton du nom de Valentin qui avait passé 5 mois à faire le tour de l'Europe en vélo et qui maintenant faisait une pause en Asie en attendant que l'hiver passe. De retour à mon dortoir je rencontre mes roommates qui sont enfaite les gens avec qui j'étais dans le minivan de ce matin. Ils me proposent de me joindre à eux pour allez manger au night market avant d'aller au bowling... Oui, ici les bars ferment assez tôt donc tous les touristes se retrouvent au bowling alley qui lui ferme à 2h du mat'. Il y a des pistes de bowling, du tir à l'arc, la musique à fond, la bouteille de vodka à 2€ et pleins de gens bourrés... C'est un peu craignos à première vu mais il y a une bonne ambiance.

J'avais pas envie de boire de la vodka alors je me suis pris une bouteille de soju, de l'alcool de riz aromatisé (myrtille ce coup ci). La bouteille est de la taille d'une bière et ça se boit comme du jus de fruit mais c'est sacrement traître parce que c'est a 14° 😅.

On a fait une première partie de bowling où j'ai très largement perdu. Je crois que j'ai même pas dépassé les 50 points... Puis prise dans l'ambiance j'ai repris une bouteille de soju (erreur de débutante) et on a fait une deuxième partie de bowling. Cette fois si j'ai gagné haut la main... en jouant à ma manière, c'est a dire en tirant la boule à deux mains entre mes jambes. J'ai fait 112 points, deux strikes et un spare alors c'est peut être pas une technique conventionnelle mais ça fonctionne ! 😂

Après ça je suis allez dehors pour tester le tir à l'arc. Première fois que je tirais à l'arc, j'ai mis une flèche dans la cible sur les 6 que j'ai tiré. Je trouve que je me suis pas trop mal débrouillée considérant que j'avais deux bouteilles de soju dans le sang.

Après ça on m'a challenger sur un duel, le gagnant paye la partie de l'autre et une bière. Évidemment j'ai gagné et j'ai eu ma bière 🍺. Bon c'était visiblement la bière de trop puisqu'après ça je n'ai plus aucuns souvenirs de la soirée... 🙈

21
nov
21
nov

Bon, j'ai longuement hésité à raconter ce lendemain de soirée (mamie soit pas choquée, je fais un peu n'importe quoi des fois mais tout va bien !) mais c'était mémorable donc tant pis, je rentrerais juste pas dans les détails 😂

Donc comme je disais dans la publication d'hier, j'ai fait un black out en fin de soirée. Mon dernier souvenir j'étais au bowling à boire une bière puis après plus rien... Je me suis réveillée le lendemain dans un hostel qui n'était pas le mien, vêtu d'un t-shirt de foot qui n'étais pas le mien, avec une entorse à l'index et mon sac à main et mon portable portés disparus...

J'ai cherché partout impossible de trouver mon sac, mon portable ou mes vêtements et j'avais aucune idée de comment rentrer à mon hostel parce que je reconnaissais pas la rue... Heureusement j'ai croisé le propriétaire du t-shirt de foot qui m'a raconté qu'hier soir j'avais sauté dans la piscine toute habillée avec d'autre gens de l'hostel et que comme je trouvais pas ma chambre (tu m'étonnes, c'étais pas mon hostel...) et que j'étais frigorifié dans mes vêtements mouillés, il m'avait prêté un t-shirt à lui. Il m'a rendu mes vêtements (toujours trempés) mais impossible de retrouver mon sac avec mon portable et mes sous... Il a été sympa il m'a payé le taxi jusqu'à mon hostel ou j'ai pu me changé et récupérer de la monnaie et ma carte bleue (heureusement que je suis prévoyante et que j'emmène pas mon passeport ou ma carte bleu en soirée...). Mes roommates ce sont bien foutu de ma gueule (gentiment) et que j'aurais mieux fait de rentrer avec eux du bowling... Ça m'apprendra 😅

Il s'est avéré que l'hôtel où j'avais passé la nuit était en faite l'hôtel que j'avais réservé pour la suite de mon séjour sur Luang Prabang. J'y suis donc retournée dans l'après-midi pour faire mon check-in et potentiellement retrouvé mon portable. J'ai tout essayé, appelé avec un autre portable, la localisation du portable avec l'ordi (dernière localisation à 3h du mat' dans ce même hostel), demandé à l'accueil, etc. mais ça n'a rien donné... J'ai donc passé le reste de l'après-midi à décuver au bord de la piscine... Et le soir je me suis consolée de la perte de mon portable en allant manger des spaghettis carbo sans gluten puis je suis aller me coucher bien sagement 😅

22
nov
22
nov
Publié le 26 décembre 2022

Bon, ce matin j'ai de nouveau demandé à la réception si quelqu'un avait trouvé et ramené mon sac et mon portable mais rien. J'abandonne donc l'idée de le retrouver un jour et je pars en ville à la recherche d'un magasin de smartphone. J'ai fait 3 magasins avant de trouver quelque chose qui me convienne, ça m'a prit une bonne partie de l'aprem !

Je suis rester à profiter de la piscine le reste de l'aprem puis dans la soirée j'ai fait la rencontre d'un petit groupe de personnes qui m'ont proposer de me joindre à eux pour allez faire une ou deux partie de bowling. J'ai hésité mais j'ai fini par accepté, par contre pas de soju pour moi ce soir ce sera uniquement de la bière 😅

Cette fois ci j'ai pas fait de miracle au bowling avec ma technique de lancé de boule à l'arrache mais c'était pas catastrophique...par contre au tir à l'arc je m'en sors pas mal. 3 flèches tirées, trois dans la cible. Peut être une vocation ?


23
nov
23
nov
Publié le 28 décembre 2022

Aujourd'hui je me suis dit qu'il était temps de se bouger un peu et d'allez visiter la célèbre cascade sur 3 étages de Kuang Si à quelques kilomètres de Luang Prabang. En montant dans le mini-van réservé via l'hostel, je tombe sur Josh, un anglais que j'avais rencontrée pendant le festival de Yi Peng en Thaïlande il y a quelques jours. On décide donc de faire la visite de la cascade ensemble.

Avant d'arriver au pied de la cascade on passe d'abord par le sanctuaire des ours noirs à collerette, un centre de sauvetage et réhabilitation de cette espèce en voie d'extinction. Le centre fais environ 1 hectare et sert de refuge à une vingtaine d'ours qui y circulent librement, à l’abri du braconnage.

Regardez moi cette peluche !

Puis on arrive enfin au pieds de la cascade qui, à se niveau là, se compose d'une série de piscines naturelles peu profonde. La couleur de l'eau, un bleu turquoise très vibrant, est à couper le souffle. On peut s'y baigner mais comme j'ai pas franchement chaud (oui il fait frais à l'ombre des arbres) et que l'eau est glaciale, je me suis abstenue.

Puis en remontant on finit par apercevoir la principales chute de 50m de haut. C'est honnêtement une des plus belle cascade que j'ai pu voir. Et je commence à en avoir vu un certains nombre ! La multitude de chutes, la succession de bassins et la couleur hors du commun en font un lieu très féerique.


Après la visite de la cascade on est rentré chacun à notre hostel pour se poser un peu puis on s'est retrouvé le soir pour allez manger un bout. On est ensuite aller nous balader au marché nocturne et on a finit par allez acheter une bouteille de rouge dans un restaurant... Qu'on a dégusté dans des verres en plastiques, devant le match France-Allemagne de la coupe du monde, sur la place principale du marché où il y avait un écran géant installé pour l'occasion. L'ambiance était géniale, du côté des supporter de l'équipe Japonaise en tout cas.

24
nov
24
nov
Publié le 29 décembre 2022

C'est finalement l'heure de quitter Luang Prabang pour Vang Vieng, une des villes les plus touristique du Laos réputée pour son ambiance fêtarde. Au moment de faire mon check-out, le mec de la réception m'annonce qu'ils ont retrouvés un petit sac noir dans le "jardin", bingo c'est le mien et tout est encore dedans, portable compris ! Alors je sais pas ce qu'ils appellent le jardin, il y a rien qui y ressemble dans cette hostel, un tas de buisson peut être ? Mais peu importe, j'ai retrouvé mes affaires !


Le portable à passé plusieurs jour dehors, dans le sac mais sous la pluie. J'essaye de l'allumer rien, je le branche à ma batterie externe, l'écran de charge s'allume. Yes, c'est bon signe ! J'attends un peu, mais même brancher à la batterie il ne veux pas démarrer, juste l'écran de charge. Et en regardant d'un peu plus près il y a de la condensation au niveau de l'objectif d'appareil photo, le téléphone à pris l'humidité, aïe, c'est pas si bon signe que ça finalement. Je demande du riz au restaurant de l'hôtel et je mets le portable dans un sac de riz pour la nuit, on croise les doigts.

Puis direction la gare de Luang Prabang pour prendre le train. La gare est toute récente, elle a été inaugurée en décembre 2021. Elle à été construite par la Chine et fait partie d'un grand projet ferroviaire visant à relier Kunming (en Chine) à Singapour. La gare est imposante, on dirait un hall d'aéroport. Ça se sent que la Chine cherche à impressionner.

Un petit Tuk-Tuk plus tard j'arrive au Nana Backpacker hostel, un party hostel où je vais passer quelques jours. Dès mon arrivée j'apprends qu'hier un gars en voulant faire demi-tour avec son scooter à rouler trop près du bord de la piscine et à basculer dedans avec le scooter, ça promet. J'ai vu la vidéo de la caméra de surveillance c'est magique 😂

Pour le repas du soir j'ai repéré un restau coréen qui avait l'air délicieux. J'ai commandé un seul plat, du riz avec du porc sauce aux haricots rouges, mais comme d'hab dans les restaurants coréens je me suis retrouvée avec 36 000 plats d'accompagnement. Je me suis régalée et contre toute attente j'ai réussi à tout finir ! C'était pas un mince exploit 😂

Puis j'ai rejoint Josh et des amis à lui dans un bar irlandais pour tester un peu les soirées de Vang Vieng. Et bien ça vaut le coup, on à bien profiter de la soirée 😁

25
nov
25
nov
Publié le 30 décembre 2022

Après la nuit dernière bien endiablé, j'ai passé ma journée tranquillou à l'hostel au bord de la piscine. J'en ai aussi profité pour allez déposer mon téléphone portable (celui que j'avais perdu et qui a pris l'eau) au réparateur juste à côté de l'hostel. La nuit dans le riz n'a pas été miraculeuse, l'écran ne s'allume même plus pour afficher la charge... Le réparateur à démonté le portable et séché et nettoyé chaque composant mais ça n'a pas suffit. D'après lui c'est le connecteur de l'écran qui est mort et il faut donc que change l'écran entier sauf qu'il n'a pas ce modèle en stock. Je récupère donc mon portable avec encore un mince espoir de récupérer mes données si j'arrive à trouver un réparateur qui a en stock le modèle d'écran qui va bien pour mon portable.

Puis, en fin d'après midi, Josh me propose de me joindre à lui et une autre nana (j'ai oublié son nom 😬) pour allez faire une petite rando d'une demi-heure pour grimper jusqu'à un point de vue sur Vang Vieng au coucher du soleil. La montée est raide et ressemble plus à de l'escalade au milieu des rochers qu'à de la rando mais ça se fait quand même plutôt bien. Et honnêtement je trouve qu'escalader des rochers c'est beaucoup plus intéressant que de monter des marches ! Le point de vue à 360° est incroyable !

Il y a même une vieille moto qui a été ramener là je ne sais trop comment, ça fait de belle photos pour insta !

On a regardé le soleil se coucher derrière les montagnes puis on a commencé à descendre par que la nuit tombe très vite ici. Alors avec les couvert des arbres autant dire qu'on a fini la descente dans le noir ! C'était pas une mince affaire. Autant grimper des rochers à la lumière du jour j'adore, autant descendre des rochers quand tu vois pas où tu mets les pieds c'est un sacré challenge. Bon en prenant notre temps et en tâtonnant pour trouver des appuis stables ça l'a fait. Parce que oui, j'ai préféré me servir des mes deux mains pour me tenir à tout ce que je trouvais et habitué mes yeux à l'obscurité plutôt que de tenir mon téléphone avec le flash.

Le soir j'ai retrouvé Valentin, le breton de Luang Prabang, qui était avec un groupe de français. On a pris l'apéro, joué aux cartes, puis on est de nouveau sortit en ville faire la fête.

26
nov
26
nov
Publié le 10 janvier 2023

Aujourd'hui je vais tester l'attraction phare de Luang Prabang : le tipsy tubing. Aucun backpacker ne peut dire avoir visiter Luang Prabang sans avoir tester cette activité qui consiste à descendre le Mékong pendant une aprem sur une bouée (une chambre à air de camion) tout en s'arrêtant en chemin dans des bars le long de la rive (d'où la partie "Tipsy").

Je suis acompagnée pour ce tipsy tubing des français rencontrés la vieille et d'au moins une cinquantaine d'autre backpacker de l'hostel. Quand je disais que c'était l'activité phare de Luang Prabang c'était pas à la legere. Il y a plus de cinquante personnes à partir de l'hostel chaque jour pour cette activité !

Arrivée au départ de l'activite, on se rejoint avec le groupe de français pour une petite photo de groupe.

Puis c'est parti pour un premier tronçon de rivière pour arriver jusqu'au 1er bar. On a flotté à peine une dizaine de minute avant d'arriver au vue du bar. De là le staff du bar nous lance une corde pour nous ramener jusqu'au rivage. On reste une petite demi-heure le temps de se rafraîchir avec une bière et d'en prendre une autre pour la route.

Et c'est repartie sur les bouées pour un tronçon d'une heure cette fois ci. On dérive pas très vite mais c'est agréable de passer l'aprem à flotter tranquillement sur la rivière une bière à la main en admirant le paysage. Une expérience que je ne suis pas certaine de pouvoir retrouver ailleurs !

Un peu avant le second bar on arrive sur une partie moins profonde avec des rochers qui affleurent ou pire, a quelques centimètres sous l'eau quasi invisible. Dès qu'on voit des remous dans l'eau on fait travailler les abdos pour pu avoir le cul dans l'eau, c'est que ça rape les rochers ! Un peu plus loin on arrive sur des rapides. La manœuvre est compliquée en bouée, mais on arrive à s'en sortir pas trop mal. J'ai failli me craché sur un arbre à moitié tombé dans l'eau et on s'est retrouvé coincé quelques secondes sur un rocher prit dans la bouée mais au final on s'en est sortie indem et sans renversement de bouée ! Par contre sur la fin le soleil avait disparu et on commençait à avoir bien froid le cul dans l'eau. Heureusement arrivés au deuxième bar on a une la bonne surprise de tombé sur un petit feu de camp, le bonheur !

Le dernier tronçon on avait pas trop envie de remettre le cul dans l'eau froide mais au final ça l'a fait, on avait une petite demi-heure jusqu'au troisième et dernier bar. Là aussi on a eu le droit à un petit feu de camp fort agréable ! On est resté dans ce bar un bon moment à danser puis en voulant rentrer à l'hostel on s'est rendu compte que les tuk-tuks qui étaient sensés nous ramener jusqu'à l'hostel était déjà partis... Du coup on s'est retrouvé à traverser la ville de nuit en maillot de bain (parce que oui on avait tout laissé à l'hostel), expérience pas franchement agréable je dois dire, je me sentais observé et très vulnérable à moitié à poil dans la ville comme ça 😅

Après une petite douche on est allé mangé puis on s'est posé au bar de l'hostel, je dois dire que j'ai pas fait long feu. À minuit je dormais !

27
nov
27
nov
Publié le 11 janvier 2023

Bon alors aujourd'hui j'ai pas fait grand chose à part m'informer sur la boucle de Thakhek, une boucle à moto assez célèbre au Laos que je compte faire dans les prochains jours.

Le soir je tombe sur Kevin qui revient du Tipsy Tubing, un français que j'avais croisé à Luang Prabang. Je passe donc la soirée avec lui et des amis à lui.

28
nov
28
nov
Publié le 11 janvier 2023

Alors j'ai pas fait grand chose de plus aujourd'hui à part profiter de la piscine et chiller toute l'aprem. J'ai parlé de la boucle de Thakhek à Kevin il est partant pour me suivre et faire la boucle avec moi donc demain on part pour Thakhek, direction l'aventure !

29
nov
29
nov
Publié le 11 janvier 2023

Et nous voilà partis pour la petite ville de Thakhek, point de départ de la fameuse boucle à moto de Thakhek. Pour ça on prends un premier minivan d'environ 2h pour Viantiane, la capitale du Laos. Une petite pause repas dans la capitale et nous voilà repartis pour 6h de bus jusqu'à Thakhek.

Arrivée sur place il fait déjà nuit, direction le marché de nuit pour se mettre un petit truc sous la dent.

En repartant on passe devant le Mekong, on peut voir la Thaïlande de l'autre côté du rivage. C'est fou de ce dire qu'il suffirait de traverser la rivière pour arriver dans un nouveau pays. Surtout qu'ici c'est pas comme en Europe, on passe pas d'un pays à l'autre librement, il y a des controles, il faut des visas, etc...

On traine pas plus que ca, demain il faut qu'on se lève tôt pour démarrer notre première journée d'excursion en scooter !

30
nov
30
nov
Publié le 15 janvier 2023

Réveil de bonne heure pour se premier jours de roadtrip dans la campagne laotienne à l'assaut de la fameuse boucle de Thakhek. On démarre la journée par une soupe de nouilles de riz, petit déj' à la laotienne.

Première étape, louer un scooter ! Je jète mon dévolue sur un scooter semi-automatique, plus agréable à conduire dans les montées et les grosses descentes, puis je rejoint Kevin qui est allé loué un scooter auto dans une autre agence de location et on est partie sur la route !

Le premier arrêt de notre périple, une grotte au nom de Buddha Cave, est à peine à 30min de route. Après avoir garé les scooter on se lance à la recherche de la grotte, on est pas trop sûrs du chemin à prendre mais on repère un petit sentier qu'on décide de suivre. On arrive à un petit pont en bois qui à vu des jours. Puis à un ponton qui donne sur une petite plateforme d'observation sur un lac.

Après ça le sentier est de moins en moins entretenu on se pose la question avec Kevin si on est vraiment sur le bon chemin mais un pêcheur nous confirme qu'on est bien sur le bon chemin et qu'il faut continué pendant encore 5 min. On finit enfin par tomber sur la grotte à moitié innondée.

On s'attendait pas à ça, d'une la grotte est sensé être touristique donc on pensait que le chemin qui y mène serait plus entretenu et de deux on s'attendait pas à ce qu'elle soit inondée. Elle est sensé refermé pleins de statuette de bouddha mais on en voit pas la trace. Kevin se sacrifie pour allez voir un peu plus loin avec une lampe de poche si il voit des statuette mais rien. Il ne s'est pas aventuré très loin parce qu'on voyait pas grand chose et qu'on entendait des bruits qui ressemblait pas à des gouttes d'eau. Il avait une petite ambiance "The Descent" (un film d'horreur avec des créatures cauchemardesque dans une grotte).

Bon au final, après vérification sur l'application Maps.me, il s'est avéré qu'on était pas du tout à la Buddha Cave mais à la grotte de Pa Seuam ! Du coup on rebrousse chemin et en route on croise Tadas (un lituanien), Jawad (un marocain) et Vicky (une française) qui sont paumés et qui essayent eux aussi de trouver la Buddha Cave. On finit enfin par trouver cette fameuse grotte qui au final est décevante. Il s'agit juste d'une toute petite grotte avec des status de bouddha et complètement amenagé pour les touristes avec des babioles, des tapis au sols etc. Ça dénature la grotte et c'est franchement bling bling. Et en plus c'est payant ! Heureusement qu'on s'est perdu avec Kevin parce que l'autre grotte était carrément plus jolie.

La vue depuis Bouddha Cave, les photos étant interdites à l'intérieur...

Après ça Tadas, Jawad et Vicky nous propose de les accompagner jusqu'à Tha Falang un petit coin sympa où manger au bord de la rivière et se baigner. Les gars partent devant et je reste à l'arrière avec Vicky qui n'est pas très à l'aise avec son scooter et qui du coup roule lentement.

Tha Falang est vraiment très sympathique pour faire une pause repas, il y a des petites cabanes en bois le long de la riviere pour manger. On se pose sur un table et on commande à manger. Le menu est en laotien et les photos pas très clair. Après une communication laborieuse avec la serveuse qui ne parle quasiment pas anglais on à commander avec Vicky du poulet grillé et du riz. On s'est retrouvé avec un poulet entier en morceau, oui entier, avec la tête et les pattes !

On a bien mangé mais parcontre pour la baignade c'est compromis, l'eau est salé et ne fait pas du tout envie. On avait dans l'idée d'aller se rafraîchir dans la cascade de Song Sou plus loin sur la route, un peu avant d'arriver à notre ville étape mais on à pas mal trainé à manger et on a peur de manquer de temps si il faut faire de la randonnée pour accéder à la cascade. A la place on décide de remonter la rivière, sur les conseils d'autres touristes, qui nous on dit avoir trouver une eau beaucoup plus propre en amont. On s'est retrouvé à garer les scooters sur le bord de la rivière et se baigner au milieux de nulle part mais c'est un super moment !

- Pas le temps pour la Waterfall, on va se baigner plus loin sur la rivière, au milieu de nulle part

- Route de nuit jusqu'à Thalang, vaches qui traversent, moustique dans l'oeil

- Sabaidee le soir avec BBQ et pétanque

Au final on a pas mal trainé et on s'est retrouvé à finir la dernière portion de route jusqu'au village de Thalang de nuit. Autant dire que c'était pas franchement agréable, on voyait pas les nids de poules et on a bouffé du moustique. On a finit la soirée autour d'un barbecue et feu de camps. Et chose insolite, on a même joué à la pétanque (c'était pas glorieux 😅)

1
nov
1
nov
Publié le 17 janvier 2023

Aujourd'hui on se lève de bonne heure parce qu'on à 150km à parcourir 3h15 annoncé par le GPS ce qui veux dire au moins 5h pour nous vu qu'on roule pas vite. A 9h30 on était sur nos scooter avec la même team qu'hier, les gars devant (parce qu'ils aiment pas rouler doucement) et moi derrière avec Vicky parce que j'aime pas laissé quelqu'un tous seul derrière (surtout quelqu'un de pas à l'aise en deux roues) et que ça me dérange pas de rouler doucement. Comme ça je peux admirer le paysage tranquillement.

D'ailleurs le premier paysage qu'on traverse est assez atypique, une forêt d'arbres morts sur des kilomètres. L'explication ? Les chinois ont construit un barrage en partenariat avec EDF pour des besoin en électricité, le projet était colossal puisque le coût estimé correspondait à environ 40% du PIB du Laos. Dû à la création du complexe hydroelectrique, ils ont crée un lac artificiel "Nam Theun" qui a immergé des dizaines de miiers d'arbres sur environ 450 km2, qui sont aujourd'hui morts. C'est triste pour la planète (et les 30 000 laotiens qui ont dû être deplacés) mais c'est unique au monde et vraiment beau à voir.

Puis c'est reparti sur les scooter jusqu'à un endroit sur le bord de la route avec des statuts de bouddha sculptées directement dans la roche de la falaise.

Alors j'ai fait un truc qui est probablement interdit ou du moins très mal vu (oh la rebelle) je suis allée m'assoir sur la tête de Buddha pour prendre une photo. Dans la religion bouddhiste la tête est sacré, donc poser mon cul dessus était probablement pas très respectueux... Oupsi 😬


Comme l'heure du déjeuner approche on décide de rouler jusqu'à la prochaine ville, Lak Xao, pour refaire le plein d'essence et d'energie. En arrivant à Lak Xao on tombe sur un temple, comme on est pas encore trop affamé on décide d'y jeter un petit coup d'oeil. Il était plus sympa mais j'en ai vu des plus intéressants.

On voulait manger rapidement, au final on a perdu 2h parce que le temps d'attente avant d'être servi était interminable. Et le pire c'est que c'était pas franchement appétissant. Du coup plus le temps de trainer on à encore beaucoup de route devant nous.

Bon plus le temps de trainer, plus le temps de trainer on a quand même fait un ou deux arrêt photo avec Vicky.

Bon là ça faisait déjà quelques heures de route dans les pattes, ajouté à ça la nuit courte (oui on a un peu trainé devant le feu de camp hier) et la digestion j'étais en train de piquer du nez sur mon scooter. Oui, il est possible de s'endormir en scooter, je me suis fait peur à un moment parce que je me suis endormie une micro seconde et j'ai rouvert les yeux j'etais très très proche du bord de la route...

Heureusement quelques minutes après on arrivait à notre avant dernier spot, un petit point d'eau du nom de Cool Pool. Bon on a pu y rester à peine 15/20 minutes parce qu'il était déjà tard et qu'on voulait pas finir la route de nuit, ce qui est bien dommage parce que l'endroit avait très sympa pour se poser mais c'était suffisant pour que ferme un peu les yeux et que je sois de nouveau concentré sur la route.

Après ça il nous restait encore au moins une heure et demi de route et clairement pas assez de temps avant la tombé de la nuit donc on a tracé, bon au rythme de Vicky, c'est a dire pas plus de 40km/h. On s'est quand même fait une petite photo souvenir tous les 5 devant un panorama où les gars avait fait une pause pour nous attendre.

Puis on a entamé la dernière portion de route avant d'arriver à notre village étape pour le nuit, près des grottes de Kong Lor. Alors là pour le coup j'avoue que c'était très frustrant de rester à 40km/h derrière Vicky sur la grande ligne droite dégagée de cette portion de route. Ça me demangeait de faire une petite pointe à 80 km/h comme les gars mais je voulais pas laisser Vicky toute seule derrière alors j'ai pris mon mal en patience. Au bout d'un moment les gars on finit pas tracer devant sans faire de pause pour nous attendre parce que la nuit commençait à vraiment tomber et ils voulaient pas rouler de nuit ce que je comprends.

On a fait la dernière demi-heure dans la nuit noir sur une route defoncée, avec des vaches qui traverse la route qu'on voit au dernier moment. C'était éprouvant de rester autant concentré sur la route, surtout en fin de journée avec tous les kilometres dans les pattes. Fait étonnant et absolument pas logique Vicky roule quasiment à la même vitesse, c'est a dire environ 40km/h de jour en ligne droite comme de nuit sur une route pleine d'ornieres 😅

On a fini par arriver à l'hostel et étonnement on a pas vu les gars alors qu'il était sensé être loin devant nous. Un petit message plus tard il s'est avéré qu'aucun des gars ne connaissait le nom de l'hôtel qu'on avait réservé pour la nuit. Effectivement j'avais réservé pour Kevin et moi et Vicky avait réservé pour elle, Jawad et Tadas. C'est ça de laisser les femmes s'occuper de tout et puis de pas les attendre 😂

2
nov
2
nov
Publié le 27 janvier 2023

À l'origine on avait prévu avec Kevin de faire la boucle de Thakhek en 4 jours, ce qui veux dire qu'aujourd'hui on était sensé faire la visite de la grotte de Kong Lor (qui dure au moins 2h) puis refaire tout le chemin parcouru hier ! Déjà qu'hier on était frustré de pas avoir eu le temps de se poser et qu'on a eu l'impression de tracer alors qu'on avait toute la journée devant nous ça nous paraissait infaisable avec Vicky de rajouter à ça deux heures de visite en plus.

Du coup après discussion, on a préféré rajouter un jours à la boucle et donc de couper le trajet jusqu'à Thalang en deux. Kevin était aussi ok avec ça par contre Tadas et Jawad voulait rester sur quatre jours de scooter donc ils restent avec nous pour la journée d'aujourd'hui mais demain plutôt que de repartir à Thalang avec nous ils iront finir la boucle dans l'autre sens. C'est un choix qu'on aurait pu aussi faire mais ce bout de route là est intéressant d'après les infos qu'on a pu avoir et moitié dangereux avec pleins de camions.

Bref, on est parti de bon matin avec toute la bande visiter l'impressionante grotte de Kong Lor à deux pas de là où on a passé la nuit. La grotte traverse la montagne karstique de part en part sur environ 7km de long. Elle atteint par endroit 100m de haut et 90m de large, rien que ça. A l'intérieur une rivière appelée Nam Hin Bun y circule, formée par des millions d'années de ruissellement dans les fissures rocheuses.

On monte donc dans deux pyrogues différentes avec chacun un guide. La traversée prends environ 30min dans le noir complet.

À mi-chemin on s'arrête sur une petite plage d'où on peut faire un petit bout à pieds pour admirer les stalactites et stalagmites dans la seule partie éclairer de la grotte.

Puis retour sur les pyrogues pour finir la traversée jusqu'au petit village qui se trouve de l'autre côté de la grotte. Là on a quelques panneaux qui nous apprennent l'histoire de la grotte et explique sa formation. La grotte n'est pas traversée depuis très longtemps, pendant des années les villageois des deux villages à chaque bout de la grottes devait escalader la montagne pour se rendre de l'autre côté, ce n'est que plus tard que des expéditions ont eu lieux dans la grotte pour la cartographier et tenter la traversée en bateau. Il y a aussi des femmes en train de tisser avec des métiers à tisser naturelle. J'avais déjà vu ce genre de tissage à Flores en Indonésie mais la les machines à tisser sont faite différemment et la technique de tissage n'est pas tout à fait la meme.

Puis on est reparti pour faire la traversée inverse. Le guide est vraiment impressionnant, il connait chaque rochers sur le bout des doigts et avec juste une petite lampe frontale il arrive à naviguer à un rythme soutenu sans jamais heurter les parois ou un rocher caché sous l'eau.

On s'improvise une petite séance photo devant la grotte avec Kevin en attendant les autres qui visiblement n'ont pas un guide aussi bon que le nôtre parce qu'ils du mettre. Au moins 10/15 minutes de plus que nous à faire la traversée.

Puis comme c'est l'heure du repas on se dirige vers un restaurant tout près de la grotte, très bien noté sur Google Map. On a pas été déçu ! C'était très bon et très copieux. Puis on c'est reparti sur les scooters, les gars sont partis loin devant comme à leur habitude et moi je suis restée avec Vicky. Comme on était pas pressé vu qu'on avait juste 1h30 de route jusqu'à notre prochain hôtel on a pris notre temps sur la route pour faire des arrets photos et vidéos il faut dire que c'était quand même beaucoup plus agréable que de se presser.

Au niveau de la grande ligne droite dégagée que j'avais trouvé frustrante de faire à 50km/h la veille j'ai laché Vicky pour me faire un petit plaisir et me faire une pointe de vitesse à 80/90 km/h. J'avais convenu avec elle de l'attendre à la fin de la ligne droite pour finir la route ensemble. Quasiment arrivée à la fin je croise Kevin qui revenait en sens inverse pour nous retrouver et prendre des photos. On fait donc une petite séance photo rapide tout en guettant d'un oeil la route pour faire signe à Vicky quand elle passera.

Au bout d'un moment toujours pas de Vicky donc on commence à s'inquiéter et on finit par retourner en direction du début de la grande ligne droite là où je l'avais laissé pour vérifier si elle avait pas eu un probleme. Sauf qu'arriver là, aucune trace de Vicky.... Après un petit coup de fil il s'est avéré qu'en faite pris dans notre séance photo on l'avait pas vu passer et qu'elle nous avait pas vu arrêter sur le bord de la route ni à la fin de la ligne droite comme convenu donc elle s'était dit qu'on l'avait pas attendu et elle a continué sa route jusqu'à l'hôtel 😅 Plus de peur que de mal, au finale j'ai eu le droit de faire trois fois la grande ligne droite à 90km/h, j'ai eu ma petite dose d'adrénaline je suis contente.

On est arrivé avant la nuit, pour une fois, c'était franchement agréable. On s'est un peu posé dans la chambre d'hôtel puis la nuit tombée on est allé faire un tour dans le village mais c'était vraiment mort.