avec 
3 participants
Grande Marche internationale vers Genève, pour un monde plus juste. Organisée par ActionAid France - Peuples Solidaires. Celle de l'ouest France partira de Guérande (44) pour rejoindre Genève (CH).
Du 30 juillet au 26 septembre 2020
59 jours
Partager ce carnet de voyage
KM
0

Cette marche est organisée par ActionAid France - Peuples Solidaires, tous les détails et objectifs de celle-ci sont décrits sur la page Jai Jagat 2020 : marche mondiale pour la justice et la paix

Cette marche est ouverte à tous, vous pouvez la rejoindre à tout moment, il faut être en accord avec la Chartre de Jai Jagat 2020 et il est préférable de s'inscrire ici pour faciliter l'organisation.

N.B : Les publicités s'insérant dans ce blog ne sont pas de notre fait...

Après une marche de "mise en bouche" d'une dizaine de kms le matin, avec les copains de NAPS (commerce équitable) et de la Maison des Citoyens du Monde de Nantes, dans et autour de Guérande , l'après-midi visite des marais salans avec Olivier, paludier et participant à la coopérative Terre de Sel, et l'un des administrateurs de l'association Univers Sel. Aussi passionnant que pédagogique.

Après une lutte pour contrer l'installation d'une riviera sur le site des marais, les paludiers se sont constitués en société coopérative ouvrière de production. Alliance entre des jeunes arrivants et des anciens du territoire.

Le soir conférence pour la présentation mutuelle de Jai Jagat, d'une part, et des actions menées par Univers Sel, notamment vers la Guinée Bissau (riziculture et saliculture). De nombreuses aides techniques vers ce pays et d'autres (Côte d'ivoire, Madagascar, Cambodge, Sénégal etc...).


Pour accéder aux étapes de la marche Jai Jagat de l'ouest cliquer sur :

https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/marche-jai-jagat-ouest_469671#11/47.2694/-1.3163

Pour accéder au site des marches en France :

https://www.actionaid.fr/agir-avec-nous/jai-jagat-une-marche-mondiale-pour-la-justice-et-la-paix

KM
18


Jeudi 30 juillet à 10h. Guérande (44)

Dans l’esprit de la pensée gandhienne, pour mobiliser face au dérèglement climatique, la montée des inégalités, les guerres et violences de toutes sortes, la grande marche Jai Jagat qui relie Delhi à Genève (10 000 kms) a débuté le 2 octobre 2019, et doit atteindre Genève le 26 septembre 2020.

Plusieurs actions seront menées le Jeudi 30 juillet à Guérande: la marche symbolique et festive de 9 kms proposée par la maison des citoyens du monde du 44, départ à 10h à "Terre de Sel" Pradelles.

la visite des marais salants à 15h30 ,

et le soir à 20h, une animation à Terre de Sel, autour de l'association "Univers sel" sur les actions locales et à l'international.

 Le paludier Olivier en cueillette du sel - Il fait chaud aujourd'hui - Majo en action sur la récolte de la fleur de sel
KM
20

Après avoir été accueilli dans une ferme, qui a mis à notre disposition un terrain pour les tentes, ainsi que douche et wc nous avons passé une bonne nuit après la très chaude journée d'hier.

Nous retrouvons Gaelle et Marie-Odile pour un départ à 10 h de la place de la mairie, un petit groupe constitué de 6 personnes prennent le chemin de Saint Nazaire

Départ de la porte de Guérande 
KM
8
KM
8

Aujourd'hui, c'est repos. Nous sommes (bien) reçu à St Marc, dans la maison de Pascale et Stephane (Frères des Hommes). Le temps nettement moins chaud que les jours précédents. Hier soir passage à la fête populaire le long de la plage, avec tous les souvenirs de M. Hulot (hôtel de la plage - Jacques Tati).

Repos étant une notion très relative pour Pascal (Charcosset), nous retrouvons (après 3 heures de marche) Sarah et Jean François, libraire et militant. dans de nombreuses associations. Créateurs (entre autres) de Alis 44 et Snalis 44, récupération d'ordinateurs destinés au don - après une formation gratuite - et reconditionné avec un système d'exploitation pour logiciels libres et gratuits.

KM
0
KM
0

"repos". Rencontre avec Marie Elisabeth, du collectif pour les sans papiers et membre de Action-Aid.

Un repas fort sympathique avec toute l'équipe présente et un petit tour sur la plage de M. Hulot, puis une soirée studieuse pour préparer les étapes et interventions à venir.

Le soir nos hôtes nous projettent un petit film sur leur voyage au Brésil qu'ils ont fait avec Tamidi et concernant les communautés du mouvement des sans-terres.

Une équipe très studieuse... 
Avec Pascale et Stéphane et... Monsieur Hulot 
KM
15

Une journée de marche plutôt tranquille et arrivée à la ferme de Bois Joubert. Accueilli par Nicolas, éleveur avec sa compagne, de vaches Pis Noires, une race bretonne de petite taille. Cette ferme fabrique de très bons fromages (on les a goutés), notamment un fromage de gros lait absolument succulent. On vous conseille ! fermedeboisjoubert@orange.fr

Ensuite rencontre avec Bretagne Vivante qui nous présente son projet antérieur d'accueil de scolaires sur le thème de l'environnement (arrêté en 1999) et à venir, 3 projets d'implantation : Production de petits fruits (62 variétés de pommes), Plantes médicinales et un paysan - boulanger.

KM
26
KM
26

Après une belle étape dans les marais, rencontre sympathique avec des cyclistes, dont certains en tandem avec des non-voyants et visite du sémaphore. Nous sommes reçus chez Odile et Jean -Pierre (Frères des Hommes) qui avaient organisé un repas avec des amis de la conf., et un responsable syndical municipal. Soirée vivante autour d'une belle table couverte de produits frais de leur jardin respectif.

Sémaphore - Des cyclistes bien sympathiques - Repas à Cordemais 
KM
19

Jean-Pierre nous accompagne jusqu'au GR 3 que nous empruntons. Passage par St Etienne de Montluc et arrivé à le ferme de l'Ousinière, chez Angélique et Mickael. Repas partagé et discussion sur le fonctionnement passé et actuel de la zad de notre dame des landes. Mode de vie communautaire qui semble bien fonctionner, malgré les tensions inhérentes à ce type de fonctionnement.

Mickael et l'équipe donnant à manger aux 200 brebis de la ferme
KM
19
KM
19

Nous sommes partis de St Herblain avec un cageot de légumes et fromage, offert par la zad.

Nous rejoignons Nantes (musée Jules Verne) en camion et commençons notre périple vers Thouaré. En chemin rencontre avec Myriam et John qui nous accompagne pendant quelques km. Egalement une dame dont la fille travaille à New Delhi et milite pour Ekta Parishad... donc bonne connaissance de la Jai Jagat. 2 cyclistes du Beaufortain qui avaient également connaissance de la Jai jagat. Arrivé chez Rémi et Monique (Frères des Hommes). Mènent de très nombreux projets en Afrique.

Départ la butte Ste Anne 
KM
25

Rémi nous accompagne pendant 1 heure et demie au départ de chez lui. La journée s'annonce très chaude (plus de 40°...) et les bouteilles d'eau ne suffisent plus. Nous passons, toujours sur le GR 3 et la Loire à vélo par Mauves, Cellier et Oudon. Là nous attend au bord du chemin une amie de Anne, Sabine, avec des boissons fraîches bienvenues. Enfin arrivés chez Mado et Jean (Resto du coeur), il est 19 h ! Chez qui nous allons passer la nuit, après un diner convivial.

Avec Sabine à Oudon 
KM
20
KM
20

Jean nous accompagne pour sortir de Ancenis. Encore une journée qui s'annonce très chaude, mais comme il n'y a que 20 km, ça devrait le faire. Paysage magnifique sur une Loire très basse et ensablée. Une arrivée somme toute facile à Ingrandes, chez Jessica (nièce de Pascal) et Keven. Après le repas, petit tour à la fête du village.

 Peu d'eau dans la Loire...
Superbe point de vue ! 
KM
0
KM
0
Publié le 16 juillet 2020

Un repos bien mérité après ces 3 journées écrasantes de chaleur. 7 étapes et environ 170 km de bouclés. Nous sommes contents il n'en reste que 700...

KM
20

Etape une nouvelle fois très belle, nous sommes toujours en bord de Loire. Un peu de pluie sans importance nous accompagne; plutôt plaisant après les grosses chaleurs.

Nous aussi on fait la route du sel... 

Reçus dans la ferme du Petit Faîteau à St Georges, par Florian et Camille. Musicien, organisateur de spectacles, dresseur de chien, agriculteur, pension pour chien et chevaux, accueil de groupes en formation autour de l'éducation populaire (cemea)...

KM
19
KM
19

Nous suivons la Loire à vélo. Ce matin nous prenons le départ avec Marie-Reine pour la demie-journée. Toujours autant de rencontres sympas où l'on explique notre démarche. Certains veulent participer à leur manière, par exemple en nous offrant melon et concombres du jardin.

KM
15
KM
15

Un orage dantesque nous laissera attendre jusqu'à 8 h 30 pour pouvoir rejoindre le véhicule à cause de la route totalement inondée. Mais nous partons enfin, accompagnés de Monique, Arlette et Jacky en direction du Thoureil. La présence de Jacky, qui connait bien le chemin, nous est d'un grand secours. Rencontre avec un ancien de la lutte au Larzac qui n'hésitera pas à faire demi-tour avec son camion pour venir discuter avec nous et nous encourager dans notre lutte "gardarem lou Larzac, gardarem Jai Jagat !"

Ici les vignes sont très entourées de haies ou d'arbres. Nous campons près de la cave d'un viticulteur bio (depuis 50 ans !), qui nous accueille ans en nous présentant longuement son travail de culture et de vinification en bio; suivie d'une dégustation réconfortante de divers vins d'Anjou (nombreux cépages...). Les pâtes du repas sont les bienvenues... Gros orage la nuit.


Départ d'Angers - Arboriculture industrielle -  Des vignes d'Aubance
KM
25


Très beau GR. De charmantes dames nous offrent un café très spontanément. Nous arrivons chez Edith et Emmanuel, arboriculteur bio, et éleveur de chevaux. Nous profitons d'un repas en commun chez eux, pendant que l'orage qui tombe laissera toutes nos chaussures jouer au sous-marin... Emmanuel nous parlera de son métier une bonne partie de la soirée, et des difficultés inhérentes à celui-ci.

Ils sont adhérents d'une épicerie solidaire - le bocal - sur Les Rosiers sur Loire, gérée par des bénévoles. Celle-ci ne vend qu'à ces adhérents; tout en bio, local et le plus possible en vrac.

Après la pluie ... le beau temps 
KM
24

Etape plus longue que prévue (7 km de Saumur). Sylvie, éducatrice spécialisée nous rejoint à Gennes pour cette journée. Alors que nous prenions un petit café au bar de St clément des Levées, un couple, curieux de notre marche, se propose de nous l'offrir. Bon bah... on a accepté.

Le soir, l'ancienne voisine de Pascal met son terrain à notre disposition. Nous allons beaucoup parler cheval car Charles travaille comme palefrenier au Cadre Noir et Alice vient de terminer sa thèse sur le bien-être du cheval dans les grands élevages.

Repas le midi en bord de Loire - Arrivée sur Saumur - Relax après une grosse étape 

Une blogeuse rencontrée sur le chemin parle de nous...

Au bout d’un moment, je distingue au loin un groupe de marcheurs. Ils ont une allure étrange, habillés de blanc et vert, un énorme drapeau pointant au dessus leurs têtes.Ils m’interpellent joyeusement lorsque je les croise. Ils m’expliquent qu’ils ont entamé une marche pour un monde plus juste, en soutien à la “Jai Jagat” (“La victoire de tout le monde” en hindi). Cette marche partie de New Delhi en octobre 2019, arrêtée en mars 2020 à cause de la pandémie, a parcouru des milliers de kilomètres jusqu’en Arménie. Genève est la destination finale de la Jai Jagat. “D’un côté, c’est là que nous pouvons observer le dysfonctionnement du système international : course aux armes, explosion de l’exil, dérèglement climatique, violation des droits humains, drames humanitaires et pillages des ressources naturelles…De l’autre, c’est la ville qui symbolise les droits humains et la solidarité internationale avec les acteurs majeurs.” peut-on lire sur le dépliant qu’ils me tendent. L’objectif de ce cheminement est de recueillir les propositions grâce aux échanges et débats organisés entre tous les participants. Ces propositions visent à lancer un processus de changement sur le terrain, qui pousserait les gouvernements à changer leurs politiques de développement. Les 4 piliers fondamentaux de cette marche sont la réduction de la pauvreté, le combat de l’exclusion sociale et la réduction des inégalités, l’action pour le climat et l’environnement, et la réduction des conflits par la non-violence.

Je les félicite de leur action, qui me semble très courageuse et ambitieuse, et je repars vers l’inconnu, avec confiance grâce à toutes ces initiatives incroyables !

Lorsque rien n’est prévu, tout est possible

KM
23
KM
23

Chrystelle marche avec nous pour la journée. Finalement nous irons faire étape au Bivouac de Vienne (+ 5 km), ce qui nous parait mieux que de rester sur la plage de Candes... La soirée, animée par Jean-Marie Lemoine, arboriculteur bio nous parlera avec beaucoup d'humour et de passion de son métier. Pas moins de 15 personnes assisteront à ce débat (ils ont même apporté à manger et à boire). Beaucoup d'entre eux viendront marcher avec nous lundi. Nous irons dormir chez Majo et Marc qui habitent à quelques kilomètres. Un vrai lit nous fera du bien aussi, nous venons de boucler nos 300 kilomètres.

En fond le château de Montsoreau - Rassemblement au Bivouac
KM
0
KM
0
Publié le 16 juillet 2020

On se repose... à peu près. Bon, on marche pas quoi...

KM
18

Après une bonne journée de "repos" bienvenue chez Marc & Majo, nous retrouvons toute l'équipe au Bivouac de Vienne, et pas moins de 13 personnes se mettent en route. Rencontre avec un un journaliste de la la Nouvelle République dont nous attendons un article dans les prochains jours. Rigny-Ussé, 18 h 30 chez Nicolas et Marie Mériguet nous avons une initiation avec Gérald Erens, sur : "la méditation vue par Gandhi, et accessible à tous (m.b.s.r)". Plusieurs intervenants pratiquants, occasionnels, confirmés ou même en totale découverte pratiqueront quelques exercices de méditations.

Départ du Bivouac - Rencontre avec un journaliste de la NR 
KM
20

Encore 8 personnes à prendre le départ ce matin, car nous sommes rejoints par Béatrice de la Conf. Les bords de l'Indre et de la Loire sont vraiment magnifiques, et le temps va être clément pour se déchainer juste au moment ou nous arrivons chez Cédric (producteur de semences en biodynamie) et Marion sa compagne, boulangère. Ce soir nous dormirons sous le tunnel de plantations.... On se prépare une belle gamelle de courgettes chaudes qui se partage dans une superbe ambiance.

Débat sur l'environnement, - du nucléaire à la paix -avec Philippe Gardelle, et nous sommes rejoints par Cédric qui nous révèle les dessous de son métier. Encore un personnage passionné et passionnant. Oup's il est déjà 23 heures et une longue étape nous attend demain.

 Pas la peine de monter les tentes... -  Départ de la Fillonnerie 
KM
28

Cette grosse journée va se dérouler en grande partie sous la pluie, et le pic-nic du midi se prendra à l'abri d'un pont d'une hauteur d'environ... 1,20 m.

Arrivée à Tours où nous sommes attendus par un journaliste de la NR, et une douzaine de personnes de Peuples Solidaires, femmes du Kurdistan, ATD...

17 h 3O : Traversée (masquée) deTours depuis le carrefour de Verdun, près du Cher, jusqu'à la Guinguette. Débat à 18 h 30 sur l'alimentation de qualité pour toutes et tous : Installation d'agricultrices (teurs), commercialisation en circuit-court, projet de la mairie, potagers partagés, amélioration de l'alimentation dans les cantines et autres institutions. Avec ATD, des habitants de quartier, Convergence Services Publics, et Peuples Solidaires Action Aid... Absence de la Confédération paysanne et des élus prévus... Dommage ! Regrets unanimes des participants.

Sous le pont. - Marche à Tours  - Le débat
KM
20

Départ de Tours après une courte nuit. Aeckeline nous accompagne pour 2 étapes' et N'gagné un petit bout de chemin.

Accueil à la ferme du Biotope (en maraichage bio) à Husseau/Montlouis sur Loire. Fabien nous fais faire le tour de la ferme et nous admirons la production maraichère. Du bio et du très beau légume ! 3 associés (bientôt 4) et 5 salariés sur cette exploitation.

Départ de Tours - Un beau panneau  
KM
7

Départ de la ferme Biotope, non sans que nos hôtes nous offrent, là aussi, un cageot de légumes. Pour une fois, sachant l'étape très courte, nous prenons notre temps. Des gens nous interpellent sur la route pour en savoir plus sur notre démarche, et tout cela se termine autour d'un café. Pendant presque une heure nous pouvons échanger sur notre marche qui leur parait si longue.

Arrivée à la ferme Eulalie où nous sommes accueillis par Sandra et Lionel. Sandra est en train de monter une activité autour du jus de raisin bio et du vin naturel, et d'une ferme pédagogique. très engagée politiquement chez les Verts, sa liste fera 23% aux dernières municipales, à Amboise.

Le soir repas en commun avec Thierry Bouvet, pêcheur professionnel de Loire; et fabricant du Garum, (sorte de Niok mam), à partir d'une recette romaine.

Accueil chaleureux autour d'un café - Seul au monde - Préparation du repas - Partage du repas
KM
30

Ce matin partis de bonne humeur, nous prenons la route vers Pontlevoy... à l'envers. Il nous faudra faire 30 km pour rejoindre notre lieu de repos, l'ESAT de Pontlevoy. Celui-ci a mis à notre disposition une parcelle de terrain ombragée avec les commodités (dont des douches... chaudes !). Visite de Pierre Lucarelli, administrateur de la revue Silence et organisateur de la Jai Jagat Lyon-Genève. Anne nous quitte quelque temps.

Le départ de la ferme Eulalie 
KM
0
KM
0
Publié le 16 juillet 2020

Dimanche 23 août à Pontlevoy (41), on se repose... "Grasse" matinée, nous récupérons de la journée d'hier. Nous allons chercher Edith à la gare de Montrichard, elle doit marcher avec nous pendant pour 5 jours.

 Bon, on bosse un peu quand même...
KM
18

Etape tranquille mais dans un paysage plutôt moins beau que d'habitude. Il faut dire que l'on s'est habitué à de superbes étapes. mais l'accueil pour la soirée va être à la hauteur. C'est David qui nous reçois dans son élevage de chèvres où il produit d'excellents fromages. Nous visitons l'élevage et la visite se termine par une dégustation de fromages... Hum, on se régale.

Pascal nourrit les chèvres -  A table les filles ! - Les têtons de David
KM
33

Une étape longue avec beaucoup de route goudronée. Nous arrivons fatigués mais sommes immédiatement pris en charge dans la maison que Geneviève Dartau à mis à notre disposition par les amis de "Romo citoyenne" (liste électorale aux municipales), peuples so et des sympathisants. Un repas palestinien préparé par Chantal, nous attends. Très très bon et bien arrosé.

Maison solognote du XVI siècle - Sieste du midi - Accueil chaleureux 
KM
18

Ce matin c'est Nadjet et sa fille qui nous concocte un petit déjeuner marocain, et nous partons accompagnés pour la demie-journée par Chantal et Florine. Nous suivons le canal de Berry pour faire la halte du soir à Chatres sur Cher. Une grande première, nous sommes au camping. L'employée de celui-ci, enthousiasmée par notre démarche, vient discuter avec nous et nous offrir l'apéritif.

Départ de Romorantin - Le canal de Berry 
KM
20

Nous partons avec une température de 10° le long du canal de Berry qui nous mène jusqu' à Vierzon. Là je prends la bus avec Majo pour retourner chercher le van (12'), pendant que les autres arpentent la ville pour faire de l'info et faire tirer quelques photos qui nous servirons pour l'expo prévue à Bourges. Nous sommes reçus par Yvelyne et John. Nous avons passé les 500 kms (503 exactement) et quelques bobos et autres douleurs commencent à arriver.

 500 kms ... et plus ! 
KM
18

Anne nous a rejoint et Corinne aussi pour quelques jours. Encore une étape intégralement le long du canal. cette nuit nous dormirons au camping de Mehun, n'ayant pas trouvé d'hébergement ailleurs. Edith nous a quitté ce soir, après une semaine en notre compagnie.

KM
20

Elodie et Emmanuelle, A.S.I.E nous rejoignent au camping de Mehun pour marcher aujourd'hui avec nous. Encore une étape entièrement le long du canal. Nous faisons une halte au Pont Vert pour manger, et Alain (A.S.I.E) arrive avec plein de bonnes choses à manger. Le soir c'est toujours A.S.I.E qui nous offre le camping ainsi que le repas. A noter le gâteau au chocolat de Philippe. Le soir petit tour dans la ville pour "les lumières bleues". Le lendemain matin nous refaisons un tour dans Bourges, et comme l'on passe devant chez Dominique et Evelyne, de vieux amis de Marc; un petit coup de sonnette et l'on se retrouve invité à l'apéritif puis à manger. L'après-midi, intervention à l'invitation d'ASIE, au muséum de sciences naturelles. Passage du film sur Jai Jagat 2020 en Inde, chansons par Josiako, interventions de Alain et des marcheurs de la Jai Jagat Ouest. Tout cela se termine par un repas.

Quand il pleut, on improvise - Départ de Mehun/Yevre - Pic-nic au Pont Vert 
KM
0
KM
0
Publié le 17 juillet 2020

Dimanche 30 août à Bourges (18), on se repose... Non, je rigole.

Un éléphant... de l'Inde - 25 personnes malgré la covid - Alain Payen président de A.S.I.E
KM
18
KM
18
Publié le 17 juillet 2020

Aujourd'hui, ayant emprunté le tour du lac d'Auron, nous rencontrons beaucoup de monde et pouvons échanger avec celles-ci sur Jai Jagat. Arrivé à St Just après un beau chemin en compagnie de Jeannick (mouvement pour la paix), qui nous accompagne pour la journée. Corinne nous quitte ce soir après 4 jours de marche. Nous dormons sur un terrain prêté par la mairie. R.A.S. Le matin, réveil avec 5° de température.

Petit message de Jeannick : Coucou les fous* marchants*dans mon univers c'est plutôt flatteur, les fous sont les acteurs de l'utopie et l'utopie c'est la réalité de demain (soyons le changement que l'on veut pour le monde) . Mission accomplie, je ne sais pas ce que cela donnera cette petite émission. Radio.L'émission passera samedi à 10 h 03 et lundi à 19 h 15. C'est la 1ère d'une nouvelle chronique "comme une planète" sur RCF en Berry. Pour le pod Cast il faut chercher "Comme une planète en Berry".Vous voilà maintenant dans l'Allier. Je vous accompagne à distance. Plein de belles énergies à vous tous.

Jeannick

 En route - Au petit  matin
KM
17

4 à marcher ce matin. Nous arrivons à Osmery où nous attendent le maire, une adjointe et le secrétaire de mairie. , Anne qui conduit le véhicule nous attend aussi avec de nouvelles provisions. Ils mettent à notre disposition un terrain avec un point d'eau (chaude et froide !) et des toilettes. Un accueil vraiment sympathique.

Une élue avec nous ! - Notre place pour la nuit. - repas du soir.
KM
24
KM
24

Départ par un chemin... qui n'existe plus. Donc nous coupons à travers champ. Le paysage des premiers kilomètres n'est pas vraiment interressant, constitué de grands champs sans beaucoup de végétation. Mais quelque temps après, un vrai bocage, avec haies, arbres et verdure. Nous arrivons à Sagonne où le maire nous accueille... avec une bouteille de vin blanc bien frais. Le village est vraiment très beau mais il y a pratiquement une maison sur trois à vendre. Nous bénéficions d'un beau terrain et le maire nous laisse les clés d'une salle avec eau chaude et froide (ça nous change d'hier !).

Avec le maire de Sagonne - Le lavoir - Chateau de Sagonne 
KM
20
KM
20

Avant de partir nous allons faire un tour au château de Sagonne. La route est belle mais... c'est de la route. Malheureusement tous les villages traversés depuis 2 jours sont désespérément vides de tout commerce ou même endroit où nous aimons nous arrêter pour boire un café. La chaleur est revenue. A notre arrivée à lurcy-Levis, c'est une véritable réception qui nous attend. Un pot est organisé devant la mairie, avec 2 élus, la presse locale, des gens de la population, etc... Il ne manque que la fanfare. Tout cela a été organisé par Pierre, l'animateur très dynamique du centre social. Et ce n'est pas fini puisque nous nous dirigeons vers l'étang local où nous est servi un repas partagé avec des gens à très faibles revenus. De bons souvenirs encore.

KM
15

Après un bon petit déjeuner offert par Pierre, nous prenons la direction de Franchesse, accompagnés de Fatima et Dominique. Ce jour, la chaleur est écrasante, et la douche de l'arrivée sera la bienvenue. Nous sommes maintenant dans le Bourbonnais, pays de bocage bien agréable à parcourir, car les parcelles de prés et champs sont toutes entourées d'arbres et de haies. La municipalité a mis à notre disposition un espace près du terrain de football où nous pourrons profiter des vestiaires. Le soir le maire (éleveur en bio) et une adjointe du village ainsi qu'une douzaine de personnes nous rejoindrons pour un repas partagé.

Arrivée à Franchesse - Repas partagé avec, entre autres, le maire de Franchesse 
KM
22

Comme l'étape prévue était petite, nous décidons de commencer la journée en passant par le marché de Bourbon-l'Archambault. Nous trouvons un marché, qui bien que de petite taille, est à 80% en bio. Anaïs (la Bicyclerie) qui propose des livres (bio, Gandhi, Kaisen, décroissance, etc) à la vente, nous laisse un petit coin où nous pourrons installer quelques documents. Nous en profitons pour distribuer - masqués - quelques uns de ceux-ci, sous l'oeil des gendarmes (déambulation interdite ... à cause du covid sans doute). Le soir nous arrivons dans un écolieu, à la Beaume. Je me répète, mais là aussi l'accueil de Béatrice, la propriétaire, et des habitants de cet écolieu, est des plus sympathique ! Et nous nous retrouvons une bonne douzaine autour d'un repas. Merci encore à Anaïs pour toute cette organisation.

Repas du soir -  
KM
0
KM
0
Publié le 17 juillet 2020

Dimanche 6 sept à Couzon (03), on se repose...

A table ! 
KM
14
KM
14

Départ de la Baume avec Marie, Vincent (Conf.) et leurs 2 filles de 7 et 9 ans pour une demie étape de 7 kms. nous mangeons sur la place de Agonges puis reprenons notre chemin jusque chez Anaïs et David, où nous serons reçus une fois de plus, royalement. Une petite étape donc près de Marigny. Diner, douche, chambre pour chacun, ambiance, et le petit déjeuner lorsque l'on se lève. On se croirait en vacances... Annie, la femme de Marc, nous a rejoint par le train, elle va marcher avec nous jusqu'à Digoin.

La presse à la Chaume 
KM
14

Et encore une étape très raccourcie, l'hébergement étant parfois changé. Le Port de terre où nous sommes arrivés est un Ecolieu, qui est un habitat intergénérationnel partagé. La pièce maitresse du lieu, Marie-Hélène, est tout à l'écoute et en positif, avec tous et chacun. Repas avec de nombreuses personnes, une assiette étant toujours prévue pour quelqu'un qui passe. La gentillesse des gens du lieu n'ayant d'égal que leur générosité. Ce soir c'est l'anniversaire de Marie-Hélène et un repas très festif a été organisé. Mais vers 22 h 30, nous déclarons forfait pour cause de fatigue...

Anniversaire de Marie Hélène 
KM
20

Départ accompagné un petit moment par 4 des habitants de Port de terre. Les prés sont vraiment secs, la région (entre autres) souffrant de sécheresse pour la 4ème année consécutive. Nous retrouvons les berges du canal en fin de soirée, et la chaleur se fait lourde (les jambes aussi !). Nous en sommes à 705 km parcourus !Ce soir c'est le camping qui nous attend, et nous y recevons la visite d'Erik Todts, responsable financier de la Jai Jagat Internationale, ainsi que celle d'Anaïs et David. Grande discussion sur les bord du lac de Pierrefite/ Loire.

Etape à Port de Terre 
KM
23

Encore une étape plus longue que prévue, mais presque intégralement le long du canal du centre. Nous souffrons pas mal de la chaleur (28°), et il parait que ce n'est pas fini. Nous dormirons ce soir dans une station de stabulation (les vaches ne sont pas là !) d'une ferme d'élevage de charolaises, mheueueu !

L'un des pont-canal - Camping à la ferme 
KM
26
KM
26
Publié le 17 juillet 2020

Etape plutôt longue vers RABUTIN, presque entièrement au soleil, et ça chauffe, ça chauffe ! Certainement l'une des plus éprouvantes depuis les 45 jours que nous marchons. Maurin vient à notre rencontre à environ 10 kms de chez lui et Ratoune, où nous allons passer la nuit. Heureusement la première partie de la journée s'est déroulée le long du canal du centre où nous avons rencontré beaucoup de gens. La douche est vraiment la bienvenue. Nous sommes conviés par nos hôtes à déguster un excellent repas. Belle convivialité et beaucoup de rigolade avec quelques amis invités.

On arrive !  - Chez Maurin  et Ratoune
KM
20
KM
20

Anne et Pascal s'arrêtentm à Charolles devant l'épicerie bio de Anne : Epivrac. Ils vont passer 2 heures à informer les gens sur la marche Jai Jagat que nous faisons. Nous nous retrouvons vers 13 h pour partager le pic-nic. Depuis que nous avons quitté le canal, quand la route ne descend pas, elle monte. Fini le terrain plat ! Bon ce n'est pas encore de la haute montagne, mais on est plus habitué au relief. Arrivée chez Eric qui est éleveur de poules pondeuses et de quelques vaches laitières et où nous allons rester ce soir et demain. Ici aussi l'accueil est des plus chaleureux, Eric reçois des "woofeurs" régulièrement. Une jeune femme venue d'Alsace termine demain alors que deux personnes vont arriver. Avis aux amateurs qui veulent découvrir pour un temps (ça peut être une semaine) le travail de la ferme : Eric Privat 06 49 66 88 72. Ferme Les Grands Noyers 71 Verosvres.

Le relief s'annonce !  - La presse en parle (journal du 71)
KM
0
KM
0
Publié le 17 juillet 2020

On se repose... Quelques personnes nous rejoignent pour partager le repas de midi et parler avec nous. Et puis c'est jour de lessive, on fait aussi du cidre... bref on s'occupe

ça cause, ça cause ... - Fabrication du cidre 
KM
14

Nous sommes 10 à partir vers Bergesserin, et nous passons la ligne du partage des eaux (Atlantique-méditerranée). Jean Pierre qui nous suit avec son van (et du café !) nous a trouvé un super coin à l'ombre - ce qui est rare sur cette route - pour le pic-nic. Nous arrivons pour l'étape chez "acrobath' un lieu à la fois de parc dans les arbres, et l'Arbrazed qui est un groupement forestier qui gère et entretien - d'une façon responsable, écologique et respectueuse - des bois et forêts. François l'un des administrateurs de ce GF nous fais une visite commentée et explicative de la forêt environnante.

 François nous parle de la forêt - Borne partage des eaux
KM
15
KM
15

Cette fois nous avons quitté la route pour un sentier de randonnée. Notre groupe de 12 personnes est accompagné par Stephane, qui travaille à l'ONF. Ayant à peu près la même vision que François concernant l'avenir de la forêt, nous avons là encore droit à de beaux exposés sur la gestion de celle-ci. Arrivée à Cluny ou plusieurs personnes et une représentation du conseil municipal nous attends. La visite et le petit discours de Jean Luc, président de la com. com. du Clunisois est très apprécié. Après une petite collation, Gilles, un paysan érudit et truculent nous fais une petite visite de Cluny en nous contant son histoire. Repas partagé dans les jardins de l'abbaye puis nous nous rendons au cinéma pour y voir : Nouvelle Cordée. Un film sur Mauléon l'une des 10 villes retenues pour l'expérience zone zéro chômeur de longue durée. Un film plein d'espoir qui sera suivi d'un débat sur ce thème, toujours avec JL, qui avait demandé à être ville en ZZCLD.

Arrivée à Cluny - Pour la Jai Jagat ? 
KM
15
KM
15

Nous prenons par le GR et une vraie première montée nous attend dans sur ce GR. Arrivée à Macon où nous tentons une distribution de tracts dans une rue commerçante. Sans grand succès il faut l'avouer; nos rencontres en campagne nous manque déjà... Heureusement l'amap du coin a organisé sa distribution de paniers là où nous sommes reçus, au château Lapalus de Sance. Beaucoup de monde à qui nous pouvons une fois encore expliquer le sens de cette si longue marche.

KM
18

Une petite équipe de 5 personnes aujourd'hui retrouve les routes très très ensoleillées qui nous emmènent dans l'Ain, dernier département à traverser avant la Suisse. Il fait vraiment très chaud et nos organismes sont mis à mal. Mais l'arrivée à Confrançon va vite nous faire oublier la fatigue. l'accueil sur le terrain de foot mis à notre disposition, avec ses équipements (les vestiaires, pas les ballons !) Présence d'élus avec un mot du maire. Les voisins sont là aussi et nous sommes conviés à diner sur la terrasse de la maison voisine. Nous y seront également invités pour le petit déjeuner. Arrivée de Lou, un jeune homme de 20 ans qui veut aller avec nous jusqu'au bout. Et ce n'est pas fini car le lendemain matin...

Il fait chaud pour du maïs... - Accueil à Confrançon 
KM
21

... ce ne sont pas moins de 24 personnes, venues de Bourg en Bresse qui vont partir avec nous. Arrêt pic-nic dans une ferme bio. Le soir débat sous le marché couvert. Lectures et prises de parole de plusieurs personnes, dont un témoignage en forme d'appel au secours de la part de réfugiés africains jeunes majeurs. Tout cela est orchestré par Anne, la dynamique élue de la municipalité de Bourg.

Débat à Bourg  -  Arrivée du midi
KM
18

La journée va commencer avec une quarantaine de personnes pour défiler sur le marché de Bourg où nous faisons des haltes pour y chanter quelques chansons de Ferré, Manu Tchao, Lavilliers... Très très fort moment de notre périple. Nous déjeunons au château de la Garde dont les propriétaires nous reçoivent avec beaucoup de gentillesse et de chaleur. Tout deux travaillaient à l' O.N.U... Et nous reprenons notre chemin, dont une partie (enfin ?) sous la pluie. Ce soir c'est camping, bof, un peu dur après les journées précédentes.

Jai Jagat sur le marché  -  L'arbre de la Paix
KM
19
KM
19

Réveil sous la pluie qui s'arrête gentiment au moment de partir. Nous prenons rapidement le chemin de compostelle (Genève - St Jacques) et ça monte dur. Le dénivelé est important mais comme la température a chuté de près de 10° tout va bien. enfin après avoir passé par le col de Sappel nous arrivons à Outriaz où nous sommes reçus par Françoise et François, comme de vieux amis.

Tout le monde accueille la Jai Jagat ! - Outriaz c'est... derr!ère les montagnes ! 
KM
19
KM
19
Publié le 17 juillet 2020

Finalement nous partirons de Brénod pour raccourcir un peu l'étape. La première demie-journée se déroule sur un GR et le temps n'est pas au beau, sans être pluvieux. L'après-midi c'est de la route avec un peu de pluie cette fois, mais rien de sérieux. Nous sommes sur le plateau du Retord et après avoir emprunté (en voiture...) une piste sur 5 kms nous arrivons chez un vacher qui nous reçoit chez lui. Nous allons diner et passer la nuit ici. Il nous allume un feu de cheminée car il fait 12° (on est a 1250 m d'altitude) soit une chute de 20° en 48 heures. Notre hôte habite seul ici, toute l'année, et son rôle en tant que salarié est de s'occuper de 4OO vaches, sur 500 hectares. Mais il adore son boulot et est très heureux de sa situation.

 Au fond, les Alpes. - C'est dans quel sens ?
KM
16
KM
16
Publié le 17 juillet 2020

Au programme ce matin, 650 m .de dénivelé négatif. Bien que marchant sur le GR, dans le brouillard, nous apercevons des paysages magnifiques. Après un petit pic-nic au soleil qui s'est levé, nous allons à Confort où nous retrouvons la Jai Jagat de Lyon. Comme ils sont 40, ce n'est pas du tout la même organisation. Un bus restauration bio, un camion pour le matériel, et une remorque derrière une voiture avec ... 2 toilettes sèches, les suit. Ce soir Il pleut des cordes et tout le monde couche dans l'église. Ambiance plutôt joyeuse.

Sur le camion du MAN - Chatillon en Michaille 
KM
14
KM
14

Une étape entièrement sur le chemin de Compostelle, ça nous fait bizarre de marcher avec un groupe si important, et nous ne sommes pas habitué aux règles imposées - mais obligatoires - du déplacement pédestre de près de 50 personnes. Une chose intéressante, des temps de marche en silence. Nous passons par le fort de l'écluse d'où l'on aperçoit Genève, et même le jet d'eau du lac Léman... enfin, on nous dit que c'est lui. De toute façon, on se rapproche.

 La Jai Jagat Lyon-Genève  -  Au loin c'est Genève
KM
10
KM
10

Dernière étape avant notre passage en Suisse, demain c'est le "grand jour". Nous progressons sur de petites routes. La pluie s'invite de plus en plus. Nous dormons chez un viticulteur bio, et dans la soirée et la nuit, vent violent et orage : ça tombe dru !

Au loin la Suisse - De la pluie aussi 
KM
14
KM
14

Cette fois ça y est ! Deux kilomètres après avoir quitté Challex nous sommes en Suisse. Seule un poste désaffecté nous l'indique, pas même un panneau. A midi, arrêt casse croute, il fait très froid et la pluie ne veut pas vraiment nous laisser tranquille. Nous suivons une petite route à travers les vignes (suisses) qui vont jusqu'à la banlieue de Genève. Après être passé près du CERN nous arrivons à Meyrin. Petite réception où nous retrouvons la marche du Jura. Soirée zoom avec l'Inde (Raja Kopal, Jil,...), tout cela sous la houlette de Benjamin Joyeux, le coordinateur de la Jai Jagat. Après un spectacle de danse et un petit repas nous allons nous coucher bien fatigué, il est 23 heures. Tout le monde dort... dans un abri anti-atomique mis à notre disposition (1OO personnes quand même).

Y'a autant de vignes que ça en Suisse ?  - Départ de Challex
KM
15
KM
15

Réveil à 5 h 45 ! Après le petit déjeuner (merci Lyon, car notre camion est garé trop loin) nous prenons la direction du centre de Genève et de l'ONU. A l'arrivée il y a beaucoup d'émotion, et après quelque temps à chanter devant le siège, nous nous déplaçons vers la statue de Gandhi. Puis direction la grande place de Plainpalais (bon sang qu'elle est loin...) où nous attends un (excellent) repas en plein air, accompagné par de très bon musiciens. Là encore une grande émotion de réaliser enfin que cette marche, nous l'avons terminée : 59 jours et 990 kms.

ONU - Chaise brisée - Gandhi - Avec la banderole offerte à Bourg en Bresse