Carnet de voyage

MYANMAR

Dernière étape postée il y a 1708 jours
မင်္ဂလာပါ (ça veut dire bonjour)
Du 31 décembre 2017 au 28 janvier 2018
29 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 6 juin 2018

Hey you,

Voici le début de nos aventures avec Elo la frite (aucune explication).

Pour notre premier pays nous avons décidé de partir au Myanmar (ou en Birmanie, au choix - mais c'est pareil). Je dois avouer que j'ai choisi ce pays et Elo le Népal. Ne me demandes pas pourquoi, je n'en sais rien. Je ne me rappelle même pas avoir vu des photos du Myanmar, ou alors si oui, toutes ces stupas dorées ont dû m'attirer.

Anyways, on se rejoint donc comme prévu le 31 décembre 2017 à l'aéroport de Yangon. Et là pour commencer je me tape une intoxication alimentaire qui me vaut de vomir toutes mes tripes, l'eau de mon corps et mes cellules et tout ce qui peut être éjecté par vomissement. (J'ai jamais dit que j'allais être glamour alors ne te plains pas pour ces détails please, tu seras gentil). Je disais donc, ce qui est "marrant" est que la femme de ménage des toilettes de l'aéroport, en me voyant faire des allers-retours plutôt que d'attendre sagement dans la file pour faire mon visa a fini par venir me voir et m'a fait un massage du dos de 5 minutes. J'étais tellement touchée... Autre anecdote: je suis passée tellement en retard à cause de ces conneries qu'il ne restait plus qu'un poste de douane ouvert avec la dame qui allait partir et que ma valise était posée à côté d'une hôtesse de l'air d'Air Asia qui l'a surveillait. Ca m'a bien faire rire dans mon malheur.

Et là, une lumière est apparue, j'ai rejoint Eloïseeee! Mdr, toujours plus.

2
2
Publié le 6 juin 2018

Comme tu peux te l'imaginer, malade comme un chien, je n'ai rien fait pour le Nouvel An. J'ai d'ailleurs entendu les feux d'artifices de mon lit en me disant que j'avais raté quelque chose. Elo était endormie, elle s'était droguée aux somnifères pour son vol mais ils n'ont fait effet que plus tard. Des mamies quoi; mais il y en aura d'autre des nouvelles années.

Bon allez on passe à la partie intéressante. Nan je rigole, les deux premiers jours j'étais toujours malade donc on n'a rien fait à part se balader dans le tiequar ("quartier" pour les viocs), visiter un parc et c'est à peu près tout. En plus "pas de chance" la pagode Shwedagon était fermée pour cause de cérémonie religieuse qui a réunie plus de 18000 moines (oui tu as bien lu, je ne me suis pas trompée de zéros).

la seule photo que j'ai ahaha - elle va me détester  
3

02.01.2018:

Levé à 5h40. Ca pique.

On avait réservé la veille un bus pour faire le trajet Yangon-Moulmein (oui toujours pas de téléportation en vue) et le petit mec (oui ils sont petits les birmans) de l'accueil nous avait conseillé de partir 3 heures avant pour arriver à la bus station. Je crois qu'il avait des problèmes de distance/heure car il s'est avéré que seulement une heure suffisait pour s'y rendre; légèrement marseillais sur les bords. Du coup on a zoné à l'arrêt de bus en compagnie de deux frenchies qui deviendront plus tard nos potos (#affaireàsuivre). La station de bus est grandiose, il y a environ 5000 bus datant des années 50 (au moins), des motos, des taxis, des vendeurs à la sauvette et plein d'autres choses indescriptibles.

Une fois l'heure du départ arrivée nous nous retrouvons dans un bus plus que kitch, paré de rideaux roses en satin à franges dorées et tutti quanti (voir la photo d'Elo plus haut dans ce bus). On a même eu le droit à de la musique/prières (on ne sait pas trop) ainsi qu'à un feuilleton plus que mal joué qu'Elo a adorée! Elle est restée scotché devant pendant 6h20; perso j'écoutais du Biggie (Hypnotise me; best music ever) en boucle.

Une fois à Moulmein, nous voici devant pleins de taxis avec lesquels on a réussi à négocier. Attends on ne va pas payer 2€50 au lieu de 2€, faut pas déconner non plus! Mdr le taxi à 50chf ne va pas me faire rire en rentrant. N'ayant rien réservé le taximan nous a emmené à Breeze Guesthouse qui s'est avéré être un endroit tout à fait sympathique si on omet le fait que ça ressemblait plus à un ancien hôpital psy qu'à une guesthouse. Fun fact: les portes fermaient à 21h (t'a intérêt à manger tôt #heuresbirmanes), et la wifi à 22h, gros lol. Mais on a rencontré Tonio le poulet (toujours pas d'explication à ce surnom) qui nous a sagement montré un album photo de toutes les cartes postales de remerciement qu'il a reçu et franchement ça impressionne. Par contre il ressemblait à une tortue et pauvre de nous cela nous a bien fait rire (mauvais karma on us). Du rooftop on a eu le droit à un magnifique coucher de soleil sur le fleuve; oui il était bien placé cet hôpital!

Notre chambre dans l'hôpital psy  

03.01.2018:

Aujourd'hui visite de la colline des trois pagodes. On a marché un peu beaucoup dans le bidonville qu'Elo trouvait fascinant pendant que moi j'étais au bout de ma vie. Mis à part ça, les pagodes étaient je l'avoue magnifiques et luxuriantes, pleines de dorures et de miroirs. Apparemment Kim Kardashian était la décoratrice d'intérieur! J'ai été photographié par plein de birmanes: le shooting sans fin allait commencer (oui tout le monde veut me prendre en photo, idk why)(je dois être sur tellement de compte instagram, ça fait peur)!

Toujours le 03.01.2018:

Le soir venu l'épreuve du repas est arrivée. Car oui, nos premiers jours n'ont pas été un succès culinairement parlant; alors pour moi, grosse mangeuse, cela m'a beaucoup déstabilisé.

A contrario nous avons passé un long moment avec un ancien moine qui nous a donné un cours super cool sur le bouddhisme, les personnes enluminées, et tutti quanti. On a même eu le droit à une médiation de 20min que perso j'ai adoré. Ca a mis Elo dans le mal, elle était brassée à la fin... Mon pauvre bébé. Ce même homme nous a dit au revoir le lendemain en nous faisant un câlin et nous reniflant les joues (sans bisous). La réaction d'Elo était hyper drôle, elle ne s'y attendait pas. Personnellement je savais que dans certains countries ils sentaient plutôt que de faire des bises, mais je ne savais pas que le Myanmar en faisait parti.


04.01.2018:

Encore une nuit difficile pour Elo, toujours en jetlag. De plus, elle a été réveillée tôt le matin par des prières birmanes et un voisin de chambre un peu spé, en train d'agoniser et de crier (lui je l'ai entendu le soir - faut quand même partager un minimum nos épreuves). Petit-déj en compagnie de notre pote le moine (il s'appelait Ivan au passage) puis départ en scoot avec des taxis pour visiter le plus grand bouddha couché du monde. J'ai (enfin) retrouvé les joies du scooter: cheveux au vent, soleil brûlant la peau, etc. J'suis fan!

A part le fait que ce soit impressionnant cet énorme bouddha il n'y avait rien de très intéressant mais à la fin nos potes les taxis nous ont emmenés voir un temple de l'autre côté de la montagne, à 40 min de scooter. Ce jour là était la fête Pyatha. Moment culturel en vue: c'est le jour de l'indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni en 1948. Le pays est sorti du Commonwealth, et le premier ministre U Nu a instauré le 4 janvier 1948 une démocratie parlementaire qui a perdurée jusqu’en 1958 - (merci google pour les dates). Du coup tous les 10 mètres il y avait une sorte de kermesse géante avec défilé, compétition de monté sur mât, chant, tire à la corde etc. C'était hyper drôle et touchant à voir!

Retour à l'auberge, dîner dans un resto (plutôt chic #seulenourriturepotable) et dodo.

4
4
Publié le 6 juin 2018

06.01.2018:

Nous sommes parties de Moulmein en bateau direction Hpa-an. Enfin bateau c'est un grand mot. C'était plus une petite barque rudimentaire avec banc en bois et toilettes de fortune à l'arrière qu'autre chose. Nous avons navigué 6 heures sur le fleuve Salouen sur lequel nous avons pu voir les bateaux aspirateurs de sable et l'activité de bord de fleuve. Sur le chemin, arrêt dans un petit village pour visiter un monastère (dont je ne connais pas le nom #sorry) avec une petite balade en tuk-tuk. Ce même monastère est très beau, paré de dorures (oui, encore). Par contre 6 heures de bateau sur un fleuve marron bordé d'ordures (nan mais faut le dire) c'est long...

Arrivée à Hpa-an où nous nous retrouvons dans la même guesthouse que les frenchies de l'arrêt de bus. On a décidé d'aller manger des nans dans un petit resto rudimentaire mais très bon.

(il me semble que cette photo est à Elo. Merci baby.) 

07.01.2018:

Avec Camille et Kevin (les fameux) nous avons décidé de partir faire une excursion en tu-tuk pour visiter les alentours soit Sadan Cave et la piscine naturelle au bord de laquelle nous avons déjeuné. Le chemin pour accéder au Sadan Cave était une mini épreuve, car très très poussiéreux (mon t-shirt blanc est ressorti marron - je publie plusieurs mois après et malgré de nombreuses laundries il ne s'en est pas remis) mais tout de même sympa à faire. A la fin de la visite de Sadan Cave, une petite balade en barque dans les rizière nous attendait. C'était magnifique et rien que ça en valait la peine!

fameux tuk tuk et fameux t-shirts  
intérieur de la grotte 
balade en barque dans les rizières 

Après un retour à l'hôtel/guest-house nous sommes retournés dîner dans le même restaurant que la veille pour (encore et toujours) manger des nans. Avec Elo la frite nous sommes restées sur la terrasse pour la fin de soirée où nous avons rencontrés deux nouvelles frenchies. Elodie et Sarah, avec lesquelles nous avons vraiment sympathisé. Ces filles sont géniales! (coucou les girls)


08.01.2018:

Petit-déjeuner à l'hôtel sur la terrasse avec une très belle vue (il faut le dire) sur le fleuve où nous rejoignons les filles pour une visite privée des alentours de Hpa-An (ce sont elles les guides). Elo a conduit pour la première fois une scooter et a d'ailleurs tout vécu. Malgré un début un peu "difficile" lors du démarrage et freinage elle a adorée!

vue de la terrasse  

Avec les girls on a visité les mêmes piscines naturelles dans laquelle elles se sont baignées. Nous sommes également allées voir les rizières, magnifiques, où Elo(die) et Sarah ont aidé une dame à planter les pousses de riz; on a même eu le droit à des bébés cochons et leur mummy (et dire que vous mangez ça, que j'ai mangé ça..). Pour terminer cette belle journée, nous avons bu une bière en regardant le spectacle des chauves-souris sortant de leur grottes par milliers, un demi million pour être exacte, au coucher du soleil. Perfect day.

Elo x2 et Sarah 
no filter  

Globalement, nous avons adoré Hpa-An; et ça, ça fait du bien.

la trace noire est en fait des milliers de bat 
5
5
Publié le 6 juin 2018

09.01.2018:

Aujourd'hui, nous sommes parties en bus en direction de Kinpoun qui est le camp de base du Rocher d'Or. En effet, cette petite ville fantôme (de nuit tout du moins) se situe au pied de la montagne où le rocher d'or la surplombe.

Clairement, nous nous sommes faites arnaquer par deux petits cons (taxi moto à leurs heures perdues), que j'ai d'ailleurs refusé de payer. Ca m'a d'ailleurs fait une petite frayeur quand il a ouvert le coffre de son scooter lors de notre "dispute" (j'ai cru qu'il allait sortir un flingue et me tuer). Avec nos gros backpacks sur le dos, le trajet d'une demi heure sur une nationale/départementale paraissait beaucoup plus long.

Arrivées dans ce fameux village, grâce au routard, nous avons atterries dans un hôtel rudimentaire, et comme des princesses ont a choisi de prendre un bungalow. Ca ne nous as pas évité d'avoir l'impression d'avoir des puces de lit dans le mien, donc je suis partie me réfugier dans le lit (double) d'Elo! D'ailleurs ça lui a crée une petite paranoïa et ça l'a grattait aussi ahaha.


Toujours le 09.01.2018:

Après une rapide vue d'ensemble de cette ville plutôt glauque on a décidé d'aller le jour même visiter le rocher d'or pour pouvoir partir au plus vite (mdr). Monter au Rocher d'or s'est avéré plutôt épique car on devait prendre un camion-bus. Alors, imagines un camion rempli de poulet entassés, et maintenant imagines des humains à la place des poulets. Et bien oui, c'étaient bien nous! Je ne te parle même pas du fait qu'on nous ai fait changer trois fois de camion à l'arrêt d'en bas et que le moine assit à côté de Elo a changé de place avec un autre mec (les moines bouddhistes n'ont pas le droit de toucher/bousculer des femmes). Pour arriver tout là-haut, le camion roulait à fond de balles (au moins 80/90 km/h) sauf que la route était un espèce de chemin de montagne en S du coup on était plus sur le manège Space Mountain qu'autre chose! Légère frayeur..

Après toutes ces épreuves nous voici ENFIN à côté de ce fameux et si attendu rocher. Malheureusement, les femmes ne peuvent pas s'en approcher et encore moins le toucher; plaisir gâché... Cela reste tout de même impressionnant à voir et la vue sur la vallée et les montagnes est splendide! Quelques photos plus tard, l'observation du manège des familles s'installant sur le sol du monastère pour y passer la nuit et quelques dollars en moins dans les poches (car oui cette excursion coûte un bras) retour à l'hôtel, toujours sur Space Mountain. Pas de dîner ce soir, j'ai mangé des popcorns troooop bons fait devant mes petits yeux (#gourmande).

10.01.2018:

Voulant partir au plus vite, nous prenons un bus local de 4 heures (à côté d'un beau gosse eheh) pour retourner dans la jungle urbaine de Yangon. Cette fois-ci nous avons réservé un hostel neuf, propre et confortable pour se remettre de nos émotions (toujours plus ^^). En plus de ça, il était (il est toujours d'ailleurs) très bien placé ce qui nous a permis d'aller visiter la Pagoda Shewdagon; qui cette fois-ci n'était pas envahie de moines (les 18000 du début) et ouverte au public. Après avoir liquidé nos poches, nous voici enfin devant cette majestueuse pagode faite d'or. On a faim, on est épuisées, on rentre.

Pagoda Shewdagon de nuit 
6
6
Publié le 6 juin 2018

11.01.2018:

Bagages faits, refaits et re-refaits; comme tous les jours j'ai l'impression. Au bout.

Cette matinée de chill plus tard, départ pour un looong trajet en direction de Kalaw: 2 heures de taxi et 11 heures de bus. Petit plaisir coupable, on a réservé un bus VIP, avec couchettes, TV, couettes et tout et tout. J'ai même eu le droit à des gâteaux dégeulasses que j'ai engloutis devant Dory, au top (j'adore les dessins animés #j'aideuxans)! Tellement plus agréable de pouvoir se reposer. Oui parce qu'on a pas dormi, faut pas pousser. A l'arrivée dans cette bourgade montagneuse à environ 4h du mat, le froid montagnard (logique) nous saisi les fesses et les pieds. On est tipar pour 1km de marche avec nos 15 kilos sur le dos. Thankfully, on a pu faire un early check-in et on est allées dormir jusqu'à 9 heures.

12.01.2018:

Réveil d'urgence pour moi qui avait très faim et ne voulait pas louper le petit-déjeuner eggcellent (dédicace à Sindboule)(si tu lis ça, jtm babe). J'ai d'ailleurs couru (j'ai honte) et réveillé Elo la frite avec le bruit de mes pas. D'ailleurs, depuis elle me fait toujours autant rire à imiter mes petits pas cherchant désespérément la salle du petit déj sur les trois étages. Demandez lui de m'imiter avec mimes, c'est très drôle! On a pas fait grand chose de la matinée; surtout moi en fait car Elo est partie voir un viewpoint (t'as vu ça sonne mieux en anglais, et c'est plus court à taper). On s'est rejointes au marché de Kalaw pour faire deux trois emplettes (pour moi) et déjeuner. Cette ville est assez "drôle" on se croit tantôt (la suisse et ses expressions me manque) au Texas, tantôt à Londres avec une tour style Harry Potter posée au calme en plein milieu d'un carrefour.

Le soir j'ai bu du très bon vin; et ça, ça mérite d'être souligné! #winelover. Puis comme depuis Kalaw on s'est endormies en doudoune en toute tranquillité (en vrai on tremblait de froid).


13.01.2018:

Cherches pas on n'a rien fait. (à part faire une succulente dégustation de bonbons)

Oh mais si!! On a visité la grotte aux milles bouddhas. Mon dieu, cette expérience était hyper bizarre.


Du 14.01.2018 au 16.01.2018 (oui en même temps j'ai pas marché un mois)

Départ pour un trek de trois jours, très connu, de Kalaw au Lake Inle. On s'est retrouvées avec un groupe de 7 (jeunes) frenchies. Globalement on a marchés une vingtaine de kilomètres par jour (allé je sens que tu veux savoir en détail donc respectivement 20, 25 et 15km), dans des conditions plutôt faciles, soyons franches. Les lieux dans lesquels ont dort sont rudimentaires mais tout à fait honnêtes, les repas excellents et les soirées légèrement alcoolisées parfaites (Elo est très sage et ne consomme pas de rhum) auprès du feu ou autour de jeux.

7
7
Publié le 6 juin 2018

Suite du 16.01.2018:

Lorsque nous arrivons au fameux Inle Lake nous avons le droit à un petit trajet en bateau avec quelques arrêts que perso je n'aime pas: femmes girafes, atelier d'argenterie etc. Un peu useless..

Sur les conseils d'Hugo, dîner dans un restaurant de dumplings et comme prévu c'était très bon!


17.01.2018:

Rien d'intéressant. Ah siiiii, j'ai mangé un PAIN AU CHOCOLAT. My gosh, hyper bon. Du coup si tu es intéressé c'est au restaurant French Touch que ça se passe. Je me suis également faite masser: massage tradi birman; c'est un massage "sec" sous un draps. Avec tous mes noeuds j'ai adoré et en suis ressortie relax.


18.01.2018:

Journée vélo.

On est allées faire une longue balade autour du lac pour principalement visiter les vignobles. Ironie de la situation, je suis française née et ai vécu dans le Rhône en France (donc vignobles) et vie à 10 minutes de vignobles en suisse et ne suis JAMAIS allée en visiter. J'ai réussi à ce que les premiers soient à XXX kilomètres.. Toujours choisir la simplicité... Hugo nous avait conseillé le rosé car le vin blanc et rouge n'était pas ouf; on a bien évidemment pris.. du blanc et du rouge. Lol. Et il avait raison!

Par la suite, on a continué notre excursion jusqu'au pont en bois traversant un bout de lac. Rien de très fou mais tout de même beau. Au retour, massage balinais qui était tout sauf balinais (dsl pour toi masseuse mais je m'y connais plutôt très bien là-dessus) qui était tout de même très agréable.


19.01.2018:

Aujourd'hui nous avons décidé (nous=nous deux cette fois-ci; oui il m'arrive de participer aux décisions) d'aller se faire une petite balade romantique dans une barque sur le lac. Après une dure négociation (qu'on a d'ailleurs du renégocier à la fin car le cher monsieur a voulu nous arnaquer de deux heures) nous voici embarquées et assises sur de magnifiques fauteuils en bois. Vu qu'on est luxe on a même eu le droit à des coussins!

La balade fût fort sympathique. Nous avons vu des faux pécheurs prendre des poses de lorsqu'il péchaient encore traditionnellement (et nous demander de l'argent par la suite-ce qu'on a refusé), des jardins flottants un peu crevés, des plants de tomates (crevés également), des maisons et villages flottant, ainsi que des temples sur l'eau (toujours et encore). On s'est à plusieurs reprises demandées comment tenaient ces maisons en bois, puis rigolé sur leurs "garages souterrains" version barque sous les maisons sur pilotis.

Le soir, et la nuit, nous avons pris un bus de nuit en direction de Bagan. Princesses comme jamais on a décidé de reprendre un bus VIP avec tous les trucs trop cool. Cette fois-ci pas de Dory car pas d'écran. On était hyper déçues mdr. Pour ne pas manger un espèce de plat dans leur restaurant d'autoroute version birmane, on s'était (j'avais) fait de beaux, et bon, petits sandwichs avec fruits (parce qu'on est healthy) et soda (parce qu'on est pas healthy tant que ça). On n'a de nouveau pas dormi mais c'était plus reposant qu'un siège de bus valdinguant tradi.

8
8
Publié le 6 juin 2018

20.01.2018:

De nouveau une arrivée à 4 heure de matin dans un froid polaire. En attendant d'avoir nos chambres (car oui, pas d'early check-in dans cet hostel) nous avons pris un e-bike pour partir à la conquête de pagodes.

Pour notre premier levé de soleil (sunrise pour les bilingues), on décide de suivre le plan de Maps me (meilleur GPS, les voyageurs rigoleront)(en vrai il est trop bien!) et d'aller voir celle nommée 365. Comme une aventurière (ou débile au choix) je décide d'escalader les échafaudages en bambou, sincèrement pas solides, de nuit, pour arriver on top of the top pour admirer une vue à 360 degrés sur la ville. En toute honnêteté ce sunrise n'était franchement pas ouf. Par contre la descente n'a pas été de la même simplicité. De jour, j'ai vraiment flippé en me disant que j'allais mourir lorsque cette construction de bambou tenue par des ficelles élimées allait tomber. Heureusement (ou pas) il n'en ai rien, ma vie est sauve.

Elo la frite, dans toute sa sagesse, m'a attendue en bas et n'en a pas profité. Ce fut un raté pour elle (ou pas). Du coup, nous nous sommes dirigées vers un autre temple pour admirer cette fois-ci les montgolfières rouges s'élevant dans le ciel bleu. Paysage magique, même vue d'en bas. On a également profité d'un petit feu de bois de fortune qu'une petite-fille venait de faire. Du coup, on a acheté des cartes postales à sa mummy (décidément les enfants sont un atout commercial de taille - voir le Népal).

De retour à l'hostel, nous retrouvons nos potos du trek (enfin seulement un) pour une petite visite guidée de la ville par Hugo en e-bike. On a escaladé des pagodes, vu des vues (répétition de taille) de dingue sur des milliers de pointes dorées.

Aprem tranquille avec Elo, au revoir les copains.


20.01.2018:

C'EST MON ANNIVERSAIIIIIIIIRE! 24 ans. Merde. Petite introspection: célibataire, sans enfants, sans emploi, sans logement mais heureuse; alors tout va bien. En plus j'ai un sac à dos de 46L plein, je ne manque de rien. Au passage si tu ne me l'as pas souhaité tu as le droit de t'abonner et de laisser un pouce bleu à la fin. Ah merde, je ne suis pas sur Youtube. Oupsi!

Elo avec ses merveilleuses idées me souffle l'idée de se faire un tatouage. J'en ai toujours rêvé (toujours=depuis mes 17 ans=il y a déjà 7 ans-merde bis), elle le sait, mais je n'ai jamais sauté le pas. Je me laisse tenter par l'idée et choisi un petit tatouage en rapport avec la mer, l'eau, le sable, la chaleur (n'oublies pas que je suis une island girl) et choisi de le faire à un endroit des plus improbables. Ma meilleur amie ayant déjà une vague, je choisi un mignon petit coquillage. Par contre le choix du salon est plutôt restreint, il n'y en a qu'un dans Bagan. En arrivant dedans je me dis qu'il est propre (mais que je n'aurais jamais fait un tattoo en France/Suisse dans le même établissement). Le tatoueur fume son cigare traditionnel en faisant je ne sais quoi sur son ordi. Apparemment c'est normal. Je passe en première, je flippe ma race (déso je ne sais pas comment le dire), encore plus quand je vois son pistolet à deux centimètres de ma poitrine (oui le tatouage se situe là). Il commence, tout va bien, juste une microscomique (expression depuis mon enfance-tmtc la mif) douleur. Et là, il change d'aiguille, je demande pourquoi il ne me répond rien. Rassurant lol. Il repasse sur les lignes fraîches pour les estomper (info d'Elo), ça fait mal cette fois-ci, mais rien d'insoutenable. Quand à la fin je lui demande combien d'aiguilles il y avaient (m'attendant à 3) il me répond en souriant/rigolant qu'il y en avait NEUF. Tu m'étonnes que je l'ai sentie cette fois-ci. Je suis hyper satisfaite du résultat mais ne réalise toujours pas. Shella (son surnom)(à mon tattoo) est née et vivra avec moi tout au long de mon existence. C'est grisant.

Je décide d'aller déjeuner dans un restaurant végétarien pour fêter ce tatouage, et mon anniversaire et pleins de trucs géniaux dans ma vie (et peut-être dans la tienne). On est même retournées le soir dans le grand frère de ce resto - dans le vieux bagan cette fois-ci.

Ah oui. Au fait. J'ai loué un scooter (un e-bike mais laisses moi rêver please) pour mon anniversaire et on a roulé toute la journée. J'ai adoré! Je ne rêve que de louer un vrai scooter désormais (mais je n'ai pas le permis).

21.01.2018:

Aujourd'hui, petit tour organisé (gratuit) des différentes pagodes. Au bout de la première on a décidé de faire notre petit bonhomme de chemin toutes les deux avec nos scoots - être cinquante ne nous intéressait pas. Par contre, je retiens juste un truc: no sex avant le mariage, je m'en doutais. Mais le truc horrible c'est que le soir même, le mari n'a pas le droit de coucher avec sa femme. Il doit la "prêter" à un moine du village pour la nuit. Du coup, on ne sait jamais de qui vient le premier enfant. Si toi aussi tu trouves ça glauque à mort lèves la main (non mais ne le fait pas, je ne te vois pas débilos menthe à l'eau, à prononcer OS - merci Manon pour tes fabuleuses expressions).

On s'est baladées des heures durant dans le vieux Bagan et ses milliers de pagodes, stupas, temples et autre; la poussière ocre des chemins terreux dans les cheveux (emmêlés), le soleil brûlant la peau de manière si agréable (sur nos coups de soleil) et faisant refléter ses rayons dans la poussière.

Petit sunset au calme avec un très belle vue, depuis un temple. On était si seules, c'était bien. Puis est arrivé un car (juste une voiture, mais c'est pareil) de chinois (la nationalité, pas l'expression) mais ils sont restés derrière nous à faire des photos ridicules de leur mains attrapant le soleil. Enfin ridicule, il est libre à tout à chacun de laisser exprimer sa créativité de quelque manière qu'il soit; mais je trouve ça ridicule quand même (t'en as marre du mot ridicule? Moi aussi, c'est ridicule...)(mais quel humour!).

9
9
Publié le 6 juin 2018

Bagan

Tout d'abord de nos jours Bagan compte plus de 2000 temples (c'est énorme) mais il faut savoir que plus de 4000 ont été construits entre le XIe et le XIIe siècle. Malheureusement, cette ville magique se trouve dans une zone sismique et lors de nombreux tremblements de terre qui l'ont secouées, plusieurs (environ 2000 du coup) sont tombés en ruines. Je ne suis pas sûre à 100% de l'exactitude de mes propos donc si ça t'intéresse vraiment, va checker les internets.

Bagan a également loupé de peu son inscription au patrimoine mondiale de l'UNESCO à cause de nouvelles constructions telles qu'un immense golf ainsi qu'une tour moderne. Dans mon souvenir elle a été construite par les chinois, pour les chinois, et est à boycotter d'après Le Routard. Cette tour qui ressemble à un crayon fait clairement tâche dans le paysage, c'est dommage...


Le Bétel

Eloïse: Tu me diras c'est quoi le bétel ? Eh bien si tu vois des tâches rouges qui parsèment les rues... et juste le sol tout entier de la Birmanie (j'exagère juste un tout petit peu) c'est qu'il s'agit de cela. Mais alors qu'est-ce dont ? Pour info, nous pensions au début avec Manon qu'ils crachaient du sang après mastication d'une certaine substance inconnu au bataillon. En fait, il s'agit à l'origine d'une plante grimpante aux propriétés médicinales dont la feuille sert à fabriquer un petit "pochon" dans laquelle est insérée de la noix d'arec aux vertus antidouleurs (et parfois de la chaux.) Ainsi après une longue (et mauvaise) mastication, le bétel se transforme une sorte de pâte rougeâtre un peu visqueuse qui teinte et ronge les dents de leur consommateur.... (Merci Elo).

Manon: Allez vas-y, j'arrête de faire la flemmarde, j'écrit. Les premières fois où je les ai vu cracher, soit par terre, soit dans une bouteille en plastique TRANSPARENTE leur litres de "sang" j'avais clairement envie de vomir! Puis j'ai compris. Nos potes ont testés de mâchouiller ce truc horrible et rien qu'à voir leur tête j'ai "inconsciemment" oublié de crash tester ^^.

10
10
Publié le 6 juin 2018

La suite est écrite par Eloïse et moi-même, en alternance #teambuilding. Les commentaires en italiques sont toujours écrit by me 😉


22.01.2018:

Manon: Today, pour faire plaisir à Elo qui en rêvait nous partons pour Mandalay par bateau sur le fleuve de l'Irrawaddy.

Eloïse: Malheureusement, ce trajet fut perturbé. Notre bateau a été bloqué dans un banc de sable pendant près de 2h30 avant que l’équipage se décide enfin à nous « transférer » dans un bateau secondaire, beaucoup moins chouette et beaucoup plus petit (carrément pourri en vrai #manonstandards).

Nous avons pu tout de même profiter du fleuve puisqu’il y avait un petit «ponton » où nous nous sommes installées pour profiter de la vue et du soleil.

Manon: Je me suis même endormie, bercée par le doux bruit de l'eau.

Eloïse: Lors de notre transfert dans le bateau secondaire, on nous a dit que nous récupèrerions un autre bateau, cette fois-ci, comme le premier. Chouette, pour 32 $ j’espère bien. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons appris que finalement, ce qui ferait office de bateau, serait simplement un bus. Beaucoup moins « glam ». Ici les bus c’est toujours la même chose … ils pensent que la route leur appartient en roulant simplement au milieu de deux voies. Soit. Tant qu’ils nous amènent à bon port, cela me convient (presque).

Manon: Moi ça me faisait carrément chier d'avoir payé autant pour ça; mais j'ai fait quelques beaux plans vidéo (que tu auras peut-être la chance - ou le malheur, tjr à toi de décider - de regarder plus tard).

Eloise: Après 15h de trajet périlleux nous arrivons enfin à Mandalay! Notre hostel est très sympa. Très coloré et rempli de jeune, pour une fois. Nous retrouvons Hugo et Anne K (c'est kiffant de se dire qu'on se retrouve dans trois villes différentes) et passons les deux premiers jours pour visiter Mandalay et ses alentours en leur compagnies.

Manon: La bière bien fraîche à l'arrivée me fait tant de bien.


23.01.2018:

Manon: Aujourd'hui, avec Hugo et AnneK (et Elo - je ne l'ai pas abandonné pour ceux qui me demandent), on a réservé un tour "privé" des anciennes capitales royales: Amarapura, Ava (ou Inwa) et Sagaing. Nous allons également voir un temple au passage pour débuter la journée de bon pied. En milieu de matinée nous allons assister à la procession de plus de 2000 moines pour aller déjeuner. C'est hyper impressionnant. Par contre je regrette que des personnes prennent des photos. Franchement, imagines toi aller au self entouré de centaines d'inconnues (dont moi #guilty) te prenant en photo et vidéos. Weird.

Eloïse: Les anciennes capitales royales qui entourent Mandalay sont ce qu’il y a probablement de plus intéressant à faire dans cette région. Toujours des pagodes et des temples mais avec un peu plus de caractères cette fois-ci, étant plus anciennes. Le fameux pont d’U Bien bridge (dernière étape de notre tour) tout en teck du côté d’Amarapura, au couché du soleil était simplement merveilleux. Le soleil rouge, qui se reflète dans le lac, avec le doux bruit des barques qui l’y traversent était un moment très apaisant. (Le tchin de nos pintes de bière avec Hugo avec ce beau sunset en arrière fond était aussi très apaisant, mdr)

24.01.2018:

Eloise: Nous décidons d’aller un petit peu plus loin. Destination : Pyinolwin à 1h30 de Mandalay. Au programme – le marché shan et l'immense jardin botanique puis visiter le champ de fraise, étant leur « spécialité » Là bas. La journée fut assez courte finalement car les deux français avec qui nous étions parties pour la journée devais prendre un train pour Yangon à 17h.

Manon: Cette journée était bien cool, un peu sad de dire au revoir à ces acolytes de quelques jours. Les pauvres, ils retournent en France faire des études. Je les plains.

25.01.2018:

Eloise: Pour ce qui est de la visite de la ville de Mandalay même, nous avons décidé de louer des vélos pour la journée, ainsi nous pouvions arpenter agréablement les rues et voir plus de choses (et manquer de se faire écraser mille fois). C’est une ville que j’ai trouvé assez chouette dans l’ensemble. Parfois une impression d’être à New-York, avec ses rues très larges, nommées « street 28th » par exemple ou bien les câbles électriques qui y pendent (Elo était toute paumée avec le système quadrillé des rues, trop drôle, et mignon).

Nous avons aussi pu voir des Golden Leaf workshop (faiseurs de feuilles d’or) et sommes allées voir la Mandalay Hill. En somme rien de bien grandiose à part voir encore des Pagodes, mais la vue donnant sur la ville était très belle, comme d’habitude (et surtout sur la prison, j'adore!)!

Manon: j'ai tant adoré voir ses femmes et leur doigts si habiles et délicats (ne soit pas pervers stp) plier et replier ses feuilles d'or pour les mettre au format carré - si petit. On étaient seules alors du coup lorsque j'ai demandé si je pouvais prendre une photo, plutôt que de rester derrière la vitre en les regardant telles des bêtes de foires je suis allée m'assoir par terre autour de leur table à côté d'elles (Elo m'a rejoint par la suite). Une jeune femme est allée chercher un petit bout de feuille d'or et me l'a collé entre les yeux. Elo y a aussi eu le droit, elle s'était assise avec moi entre temps. Des asiatiques sont arrivés après nous et n'ont pas eu le droit à cette jolie attention. Je me sentais si jolie avec ce petit point doré entre mes deux gros sourcils (et c'est rare lol).

Reste du séjour:

Elo a eu une petite flemme de détailler, et moi aussi. Rien de bien fou ne nous ai arrivé. On a juste fait une dégustation de bonbon face caméra, bientôt sur grand écran. #lol Et on a mangé, pleins de bonnes choses veggies. Parce que la nourriture végétarienne c'est bon. Eh oui petit carnivore!

Eloise: Nous sommes restées une semaine à Mandalay ce qui était un peu trop long à mon goût, mais cela nous a permis de nous reposer avant le Népal.

Manon: Personnellement je n'ai pas trouvé ça trop long. Voyageant sur une longue durée j'ai parfois besoin de me poser dans certaines villes, défaire mon sac, ne pas penser au transport que je vais devoir prendre demain, faire des bookings etc. Et cette "pause" est arrivé à Mandalay.

Par contre, un mois au Myanmar c'est beaucoup. Si vous souhaitez y aller en vacances "tradi" allez-y seulement 15/20 jours.


Luv