Carnet de voyage

Lyli en Amérique du Sud

12 étapes
33 commentaires
45 abonnés
Dernière étape postée il y a 2 heures
De l'Uruguay à la Colombie en moto durant 3 mois: janvier-avril 2019. Arrivée prévue à Montevideo le 8 janvier 2019. Notre projet est d'atteindre la Colombie 3 mois plus tard en Africa Twin.
Janvier 2019
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
14
déc
14
déc
Publié le 14 décembre 2018
Il est temps de commencer les bagages: il faut que tout rentre pour 3 mois!

Découvrir en moto l'Amérique du Sud, nous y pensions depuis longtemps. Après des lectures, des rencontres, nous nous sommes décidés. Et les questions concrètes -et certaines qui paraissaient simples- ont surgi et demandaient à bien anticiper les démarches: transport de la moto à Montevideo (nous avons choisi le transport aérien), assurances (Eh oui! les assurances françaises n'assurent pas le véhicule là-bas! Il a donc fallu trouver une assurance en Amérique du Sud nous "assurant". En fait il n'y a aucune assurance tous risques), vaccins (un mois de délai pour les vaccins: fièvre jaune, typhoïde, hépatite A),...

Le mois de décembre est donc bien occupé à finaliser ce voyage. Départ le 8 janvier 2019.

22
déc
22
déc
Publié le 23 décembre 2018

Après-midi studieuse: préparation de la moto pour le transport. Bien sanglée, bien emballée, elle n'attend plus que le transporteur le 26 décembre pour embarquer à Paris.

Destination Montevideo où nous la récupérerons le 10 ou 11 janvier.

8
janv
8
janv
Publié le 9 janvier 2019

Après une escale à Panama, nous voici arrivés ce matin à Montevideo. Hôtel près de la Rambla, dans la Ciudad Vieja.

Panama city avec les bateaux attendant devant le Canal 

Passage à l'immigration pour préparer l'arrivée de la moto, il ne reste plus qu'à attendre en espérant que nous récupérons le moto sans problèmes (le 10 ou le 11 janvier normalement).

En attendant visite de la ville...

Plaza Independencia 
El pais de la carne! et du maté, boisson nationale, que nous n'avons pas encore osé goûter!
11
janv

Après 2 jours d'attente et de visite de Montevideo, on nous confirme enfin que nous pouvons récupérer la moto. Rendez-vous ce 11 janvier à 10h à Wave Logistics, transitaire qui s'est occupé de transport en avion de la moto. Un membre de leur équipe nous accompagne au fret pour les démarches douanières et après presque 3h d'attente et d'inquiétude devant l'incertitude de l'état de la moto, voilà enfin qu' apparaît notre boîte en carton!

et la moto sort de sa boîte ... intacte 
11
janv
11
janv

En Uruguay c'est les vacances d'été: 3 mois de vacances scolaires (décembre-mars) et comme beaucoup d'Uruguayens, nous partons sur la côte près de Punta del Este pour le week end! Préférant la nature à la grande station balnéaire, nous logeons sur les plages avant cette ville. Le samedi après-midi et en soirée, beaucoup de de familles et d'amis se rejoignent à la plage avec glacières, chaises et parasols jusqu'au coucher du soleil.

Playas
Sur la route de Punta del Este: Casa Pueblo; Punta Ballena
Punta del Este 
14
janv
14
janv

Nous continuons notre route vers l'est. Découverte de Barra de Valizas, petite hameau "hippie", bohême sur la plage.

Plage de Valizas avec les dunes en face sur lesquelles on peut surfer 
L'auberge de jeunesse où nous avons logé; la rue principale avec différents stands artisanaux: bijoux, vêtements... 

La pluie étant de la partie, nous allons devoir rouler mouillés jusqu'à Punta del Diablo, notre prochaine étape...

15
janv

Arrivés trempés à Punta del Diablo: l'un les bottes "waterproof" remplies d'eau, l'autre les gants à tordre! Ce qui nous oblige à rester ici deux nuits au lieu d'une initialement prévue, le temps de profiter du soleil du lendemain pour faire sécher nos vêtements (en s'aidant quand même d'un sèche cheveu) et de profiter de faire notre lessive car, avec seulement 4 tee-shirts (pour celle qui a joué le jeu!!), les lessives reviennent vite!

Journée lessive! 

Heureusement que le deuxième jour est ensoleillé, ce qui nous permet de nous promener dans ce petit village de pêcheurs, à une quarantaine de kilomètres seulement du Brésil. Ambiance à nouveau "hippie" ici avec, le soir, stands de bijoux, musiciens qui vont de restaurants en restaurants...

Beaucoup de Combis ici: peace and love!
17
janv
17
janv
Publié le 18 janvier 2019

Notre tour vers l'est (et vers la frontière brésilienne) est terminé: il est temps de repartir vers l'ouest et l'Argentine! Petit tour dans la campagne verdoyante au milieu de troupeaux de vaches, moutons, chevaux... Çà et là nous apercevons une faune plus exotique: un tatou traversant la piste devant la moto, des iguanes et des nandous (animaux proches de l'autruche). A part des palmiers en plein milieu des champs, la végétation se rapproche de la flore européenne: chênes, eucalyptus,...

Déjeuner dans la Bodega Garzon, un lieu impressionnant par son architecture contemporaine au milieu des vignobles:

Vue de la terrasse du restaurant 
Dégustation de vins uruguayens par le sommelier
19
janv

Nous avons vraiment avancé: plus de 300 kms vers l'ouest! Notre dernière étape en Uruguay. Heureusement car, comme nous disait notre ami à la babouche jaune, à ce rythme, ce n'est pas 3 mois qu'il nous faudrait, mais 6! Nous voilà donc dans la jolie petite ville de Colonia del Sacramento: la plus vieille ville d'Uruguay fondée en 1680 par les Portugais et figurant dans la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Petit d'air d'Herculanum ou de Pompéi! 
Petit air de Cuba... 
Notre posada (Posada de la Flor) a une terrasse donnant sur le Rio de la Plata 
Balade à vélo le long des plages du Rio de la Plata où, comme c'est dimanche, les familles se retrouvent autour du barbecue 

Demain est un grand jour: nous passons en Argentine en traversant le Rio de la Plata en ferry!

20
janv
20
janv
Publié le 21 janvier 2019

Adios URUGUAY!

Nous avons beaucoup aimé ce petit pays qui compte moins de 3,5 millions d'habitants pour une superficie de 176220 km2. Nous y avons été bien accueillis partout, dans les différents lieux que nous avons parcourus. Les gens viennent facilement vous parler en voyant la moto en en sachant que nous sommes Français.

Cela nous a donné l'impression d'un pays en plein essor (la dictature ne s'est arrêtée que dans les années 80 et l'armée a continué à surveiller étroitement la scène politique jusqu'aux années 2000) et sans doute à 2 vitesses: d'un côté le milieu rural plus pauvre et de l'autre une population dont nous avons pu constater l'aisance en admirant l'architecture très contemporaine et luxueuse de nombreuses villas à Montevideo et Punta del Este, mais également des villas s'inspirant du pavillon normand par exemple.

Quantité impressionnante de villas contemporaines de tout style que nous avons aperçues sur la côte
Villas en bord de mer à Montevideo 

Cette année l'été ici n'est pas très beau. Les gens ici nous ont expliqué que cela venait du phénomène El Niño: pas de grande chaleur (ce qui, pour nous, ne nous dérange pas pour voyager), mais, hélas pour nous, beaucoup de pluie, ce qui nous a obligés à nous arrêter 2 jours de plus, bloqués par la pluie. Cela ne nous a pas permis d'aller plus à l'intérieur du pays, dans le pays des Gauchos.

Un souvenir mémorable: un dîner à la posada près de Punta del Este où, sur la même table, étaient rassemblés avec nous:

1) un couple très sympa de voyageurs partis de Guyane dans leur 4x4 et bloqués dans notre posada par une des (nombreuses) pannes qu'ils ont rencontrées dans leur voyage,

2) des amis retrouvés par hasard qui ont vécu à St Martin

3) un couple de Chiliens dont le monsieur parlait français et connaissait les chansons de Gilbert Bécaud!

20
janv
20
janv

20-22 janvier 2019

Après 1h de ferry de Colonia del Sacramento, nous sommes arrivés dans la soirée à Buenos Aires et avons été acceptés sur le territoire argentin avec notre moto!

Nous ne restons pas plus de 2 nuits car la pluie nous suit et, si nous voulons l'éviter, nous devons partir avant le mercredi 23. Cela nous laisse juste une journée pour visiter la ville. Nous nous rendons donc à la Boca, un des quartiers emblématiques de la ville, quartier historique où les premiers immigrants européens -plutôt pauvres- se sont installés. C'est un quartier pour les touristes, il faut bien le dire, mais agréable à visiter avec les devantures colorées, l'animation des danseurs de tango!

Caminito, le cœur de la Boca 
Déjeuner dans un Bodegon; la ville de Mafalda; boutique où l'on vend le fameux "dulce de leche"
21
janv

Quittant Buenos Aires le matin, nous commençons notre traversée (pour atteindre Mendoza à 1100km) par la RN 7 qui, au bout de 200km, se trouve fermée! Ce qui nous oblige à récupérer la RN 8 par un détour de 70km sur une petite route, et rallongeant notre périple en pleine chaleur: plus de 35°! Arrivés en plein milieu de l'Argentine, où il n'y a pas grand chose, la moto nous joue des tours avec des ratés: on dirait qu'il y a de l'eau dans le carburant! Nous en avions pris dans une petite station quelque temps avant. Arrêt dans une petite ville, Arias où nous trouvons un petit hôtel tout simple mais très bien pour une étape.

petit apéritif pour patienter avant le dîner servi seulement à partir de 21h30!

Deuxième jour de route: plus de 600km à parcourir pour arriver à Mendoza. La moto semble ne plus avoir de problème. Mais c'est la pluie qui est au rendez-vous pour le départ.

On s'équipe bien! On n'hésite pas à mettre des gants pour la vaisselle!  Par contre l'état de la moto avec les camions croisés!

Finalement, avec une température de 39°, nous arrivons à Mendoza, mais juste quelques kilomètres avant l'arrivée, la moto recommence ses ratés. Programme de demain, avant la dégustation de vins, c'est le garage Honda!!

A suivre...