Carnet de voyage

"A la découverte de L'Asie"

Par
22 étapes
6 commentaires
12 abonnés
Dernière étape postée il y a 21 jours
Par luxelc
Comme le titre l'indique, je pars à la découverte de l'Asie pendant environ trois mois. Pendant trois mois je souhaite découvrir 3 pays, la Malaisie, la Thaïlande puis le Vietnam.
Février 2019
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
4
fév
4
fév
Publié le 21 janvier 2019

PRESENTATION

Ce road trip en Asie sera mon tout premier "vrai" voyage. J'ai déjà eu l'occasion de voyager et de séjourner dans d'autres pays comme l'Espagne, la République Tchèque, mais jamais seule et surtout jamais pendant autant de temps.

Pourquoi partir?

Mon envie de voyager a évolué au cours de ces dernières années. En effet, j'ai pu voir au fil du temps beaucoup de proches partir à conquête de nouvelles villes, nouveaux pays et nouveaux continents par le biais de leurs études ou juste par soif de découverte. Ma dernière année d'études m'a encouragé à partir à mon tour. Depuis je construis ce projet. Il devait normalement être bien différent de ce qu'il est aujourd'hui mais la réalité l'a quelque peu modifié.


LE PROJET

Dans quelques jours je pars seule pour un voyage de trois mois en Asie du Sud Est. Trois mois pour visiter trois pays; la MALAISIE, la THAILANDE, et le VIETNAM. Pour mon premier voyage je recherchais un dépaysement total par les paysages, la culture, les religions et par un mode de vie et de mentalité bien différentes de nous. Ce road trip à pour objectif de partir à la découverte de ce continent bien que séduisant, remplie de surprise.


Pourquoi l'Asie?

Je ne serais pas répondre à ça car je ne sais pas. A vrai dire, je n'ai jamais douté de ma destination, elle a toujours été la même depuis de début. L’Asie est un continent qui m'attire particulièrement. Peut-être par ce dépaysement. J'ai toujours rêvé de voir en vrai des paysages comme ceux-là, ces mers, ces îles paradisiaques, ces campagnes, ces sommets. La population et leur mode de vie sont également très importante. Je suis curieuse et envieuse de découvrir cela, d'aller à leur rencontre et si possible partager des moments avec eux et qu'ils me fassent découvrir leur quotidien.

"Si on fait vraiment la différence, l’Asie est considérée comme étant la première destination culturelle au monde. Ce petit coin du globe aime valoriser sa culture et d’ailleurs, elle n’a rien perdu de son charme ni de son authenticité malgré l’évolution du temps. C’est un continent au lourd passé mais qui s’attache principalement à son histoire et à sa culture. Jouissant d’une longue tradition, les cultes, les rituels du thé et les pratiques de bouddhisme ont fait d’elle une destination qui en vaut le détour."


6
fév
6
fév
Publié le 6 février 2019

Après plusieurs mois de préparation, mon voyage se construit peu à peu. Je sais désormais quelles seront les différentes étapes de ce travel. Les trois pays sont tellement riches et remplis de chose à faire et à voir que j'en suis venue à me demander si j'aurais assez de temps. Dans tous les cas, je n'ai pas pris de billet de retour, même si je ne pourrais pas prolonger ce voyage je peux toujours le modifier et pourquoi pas revenir ultérieurement.

En préparant ce voyage j'ai pu me rendre compte de la quantité de chose à faire et à penser avant de partir pour une telle aventure. À ce jour, une semaine avant le grand départ je pense être prête mais certaines inquiétudes sont quand même présentes. Ai-je bien pensé à tout ? Est-ce que je vais être à la hauteur ? Beaucoup de questionnement !

Je suis peu inquiète pour l'instant mais je ne suis pas pressée d'y être non plus. C'est une sensation assez étrange, je compte les jours et je me rends compte que ça y est, j'y suis !

15
fév

Voilà, on y est !

Après plusieurs mois de préparation et d'interrogation, le grand départ est arrivé.

J'ai l'impression de réalisé que maintenant ce dans quoi je me suis embarquée, et je me demande vraiment ce que je fous là. Pourtant il est temps pour moi de prendre mon premier vol direction la capitale malaisienne Kuala Lumpur.


Mais avant ça il faut que j'arrive à me repérer dans l'aéroport.. pas simple quand on a presque jamais pris l'avion.

Étant donné qu'on est en pleine nuit (2h) tout est fermé et personne à qui demandé, je me demande sincèrement si je vais réussir à décoller de Paris. Heureusement pour moi, je suis arrivée assez tôt pour tenter de comprendre.. mais c'est pas gagné !



17
fév
17
fév
Publié le 17 février 2019

Enfin arrivée...

Après un long périple me voilà enfin arrivée à Kota Kinabalu sur l'île de Borneo.

Le voyage à été long, très long. Quelques mauvaises surprises mais je suis enfin installée.

J'ai pu me rendre compte que ne pas parler anglais est un vrai handicap, je comprends personne et personne ne me comprend. J'espère sincèrement apprendre vite pour faciliter mon périple. Avec cette barrière de la langue je me suis posée beaucoup de questions. À vrai dire j'ai déjà pensé à arrêter et à rentrer.

Mais maintenant que je suis installée dans l'auberge, je pense que tout sera plus agréable. Je me sens déjà mieux.

L'auberge de jeunesse à l'air géniale ainsi que le personnel. Je me trouve en plein coeur de Kota kinabalu (KK), à peine à 500 mètres de la plage que je me languis d'aller voir.

Je reste ici jusqu'à vendredi prochain. Je n'ai pas encore déterminé ce que j'allais faire, j'attends de voir. Pour le moment je repère ce qu'il y a faire et je me repose un peu, le jet lag n'est pas simple, puis faut également que je me fasse à cette chaleur (35°).

À très vite !

22
fév
22
fév
Publié le 22 février 2019

Déjà une semaine que mon trip à commencé, une semaine de présence à Kota Kinabalu dans la région de Sabah.


Mes premiers jours n'ont pas forcément été simples principalement à cause de la langue comme j'ai pu le dire auparavant, aujourd'hui je rencontre encore quelques difficultés pour comprendre et m'exprimer mais c'est déjà mieux.

Pendant cette semaine je n'ai pas fait de grande folie, je me suis tranquillement habitué aux rythmes et aux conditions de vie. J'ai cependant visité différents parcs mais surtout Pulau (île) tiga. C'était spectaculaire, incroyable, magnifique.. j'ai pu voir différents animaux comme des serpents, des varans (énormes), des singes mais surtout des poissons en faisant de la plongée. Dans la même journée j'ai pu faire un bain de boue, particulier mais sympa.


L'auberge de jeunesse est géniale, le personnel est vraiment bienveillant et toujours présent pour répondre à mes nombreuses questions. J'ai pu faire la connaissance de deux français pendant le temps d'une journée, vraiment rassurant et appréciable. J'ai également discuté avec des anglais et des coréens et diverses nationalités. Il m'arrive parfois de ne pas être rassurée mais les gens sont tellement gentil ici, que je me sens déjà plus en sécurité.


Aujourd'hui vendredi 22 février direction Singapour. Je me languis de connaître cette ville ou plutôt cet État. Je pense que ça va être à l'opposer de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent. J'ai trois jours pour faire beaucoup de choses, là non plus je vais pas avoir le temps de me reposer. Je pense qu'après ça je prendrais une journée à la "cool" car ça devient difficile physiquement.


26
fév
26
fév
Publié le 26 février 2019

Comme je l'avais imaginé singapour est un état complètement à pars des différents pays d'Asie (pour ce que je connais). Juste une frontière pour changer de paysage et de passé d'une certaine précarité au luxe.

Singapour est remplie de chose à faire. C'est vraiment magnifique. Déjà par les nombreuses nationalités qu'on y retrouve et par la différence entre chacun de ses quartiers.

Pendant trois jours j'ai pu visiter mais surtout m'amuser à travers quelques rencontres. Un grand bol d'air frais pour moi. Pour une fois j'ai pu visiter tout en étant accompagné.

Je suis restée avec une française le temps d'une journée et pour la soirée, et je ne veux pas m'avancer mais je pense qu'elle fera partiede mes plus belles rencontres de ce voyage.



Ce que j'ai préféré : prendre des oeufs qui survolent singapour pour arriver à Sentosa (photo à l'appui) avec Clara (la française). C'était vraiment magnifique, coucher de soleil à l'aller et voir la ville de nuit au retour. Incroyable.



26
fév
26
fév
Publié le 1er avril 2019

Après Singapour me voilà de retour en Malaisie à Malacca.

Dans mon parcours initiale j'avais prévu cette petite escale à Malacca. C'est une ville située au sud Ouest de la Malaisie. J'ai pris un bus à partir de Singapour jusqu'à ici. Cette ville est réputée pour la rivière qui la traverse ainsi que sa construction autour de celle-ci.

J'ai pu découvrir cette charmante ville pendant 2 jours (largement suffisant pour visiter). J'avais pu entendre différents avis sur ce lieu mais j'ai été agréablement surprise par le cadre. En effet, la ville de Malacca est vraiment belle et cool à visiter. De nombreuses couleurs dans toutes les rues, pleins de mosquées (que je n'ai pas eu l'occasion de visiter), puis cette rivière qui fait tout le charme de la ville. Je me suis principalement baladée à pied et j'ai pris un petit bateau de touriste.

En ce qui concerne la population Malaisienne, j'ai encore beaucoup de mal à la cerner. Beaucoup de personnes très gentilles, aidantes et accueillantes mais d'autres ont parfois un regard insistant qui me met vraiment mal à l'aise, c'était la même chose dans la région de Sabah. J'essaie de respectée la religion musulmane en me couvrant comme je peux mais il est vrai que dans mon sac je n'ai pas le nécessaire, surtout avec la chaleur qu'il fait. Certaines personnes disent que les malaisiens acceptent les touristes et leurs tenues du moment qu'ils sont couverts dans les lieux religions, mais étant seule je n'ose pas vraiment. Ce détail prend beaucoup d'importance pour moi et me travaille particulièrement. J'espère que j'arriverais à trouver un juste milieu par la suite.

Bref, voilà quelques photos

4
mars
4
mars
Publié le 4 mars 2019

Après Malacca direction Kuala Lumpur, la capitale.

J'avais déjà regardé ce qu'il y avait à faire mais surtout où je pouvais dormir, et bien avant mon départ je me suis dis que je me ferais plaisir au moins une nuit en dormant dans un hôtel "luxueux". Chose dite, chose faite. Première nuit à KL me voilà dans l'hôtel Platinum Suite, 4 étoiles, le top ! Le plus de cet hôtel, la piscine débordante au dernière étage avec une vue sur tout KL mais surtout sur les tours Pretona, emblème de la capitale. Je ne peux cacher que cette nuit a été très agréable, un appartement, une douche, des toilettes et surtout un grand lit rien que moi. J'avoue que j'avais vraiment l'impression de faire tâche dans le décors avec mes deux gros sacs, mon jogging, mes baskets pleine de terre mais bon peu importe, ça fait du bien !

Malheureusement ce kiffe n'a duré qu'une nuit. Retour à la réalité et en auberge pour la suite de mon séjour. L'auberge.. une cata! Lorsque je suis arrivée, j'ai de suite déchanté. Cela n'avait rien à voir avec les photos booking. Je me retrouve dans un dortoir où je suis la seule européenne, où les gars squattent le salon et les filles restent dans les chambres. Génial!

Bref, ça va pas gâcher mon séjour même si j'avoue que cela joue énormément.

J'en profite d'être dans la capitale pour aller à la poste renvoyer un de mes sacs en France. J'ai pu me rendre compte que j'avais beaucoup trop de chose et que cela ne servait à rien.

Par la suite, quelques visites de quartiers, batu caves, vraiment top. Pleins de singes, un peu fous certe mais c'est sympa quand même. Puis visites des tours Pretronas, sympa mais vraiment touristique.


Verdict sur la capitale: sympa. Rien de fou à mon goût mais c'est quand même à faire. Ces quelques jours ont suffit.


10
mars
10
mars

Après Kuala Lumpur, direction Kuala Terengganu. Changement de programme!

Après la visite de la capitale j'avais normalement prévu de découvrir Cameron Highland mais au cours de mon voyage j'ai pu renconter certaines personnes qui m'ont en quelque sorte déconseillé ce passage là car rien d'exceptionnel. Puis étant donné que mon mois malaisien avance très vite, je ne suis pas sûre que j'aurais eu le temps de tout faire ce que j'avais prévu.

Bref. 7 heures de bus pour traverser toute la Malaisie, le temps de rattraper quelques heures de sommeil. Première impression de KT, sympa. Cinq nuits de réservées dans une auberge en plein centre. Rien d'organisé pour la semaine, je vais laisser le temps me guider.

Repos, préparation de la suite du voyage puis excursion d'une journée sur Pulau Kapas, île non loin du continent mais peu de touristes et une vue à couper le souffle. Programme de la journéee: Bronzette, découverte de l'île mais surtout du snorking, découverte des fonds marins. GENIAL!

Je me rend compte très vite que Kuala Terengganu est vraiment sympa mais que cinq nuits s'est peut-être un peu trop. Après quelques échanges avec d'autres voyageurs (français) je décide de quitter KT plus tôt que prévu afin de profiter d'autres choses.

Départ matinal pour les Iles Perhention, toujours dans l'Est Malaisien. Pour une fois je n'ai rien de réservé car peu d'hôtels sur les sites. Une fois sur place je trouve une petite auberge sur la plus petite des îles, un peu rustique (pas d'électricité) mais bon après tout c'est ça l'aventure. J'ai quand même la chance d'avoir une vue incroyable. Les îles sont tellement belles, un mélange d'eau bleue et de jungle. Que quelques touristes car sans le savoir j'arrive 10 jours avant le lancement de la saison, je ne pouvais pas mieux tomber. Je me rends vite compte que cette petite île est destinée aux voyageurs/globetrotter. Beaucoup de jeunes européens, des français mais le plus étonnant un couple de breton pour mon plus grand plaisir!

Trois jours sur cette îles entre balade, petit treck dans la jungle, snorking encore une fois (toujours pas vue de tortues, ni de requin 😦), mais aussi petite soirée sur la plage. C'était génial, vraiment génial!

Maintenant retour sur le continent et suite de l'aventure pour l'Ouest Malaisien. GO!

16
mars
16
mars
Publié le 16 mars 2019

Tout d'abord je tiens à m'excuser pour les nombreuses et fautes qu'on retrouve à travers les différents articles. Je prend franchement pas le temps de me relire.

Mais bref, ça y est je termine ma première étape en Malaisie. Déjà !

Comme j'ai pu le dire auparavant je me suis orienté vers l'Ouest de la Malaisie. J'ai d'abord visité Penang puis Langkawi.

Penang est une île rattachée au continent par un pont. Bien connue pour son street art cette ville est vraiment cool pour se balader mais surtout manger dans les streets food (tellement bon). Suite à ça, j'ai fais 3 heures de bateau pour rejoindre Langkawi (tellement long), avec une chaleur, des sièges en cuir même pas confortables mais le pire mon voisin qui voulait tout le temps parler (alors que je voulais me reposer) mais surtout qui me regardait tout le temps pour voir si je dormais .. bref, ce n'est que le début de mon périple à langkawi.

J'avais auparavant eu des contacts avec une française qui se trouvait au même moment à Langkawi donc à peine installée me voilà déjà répartie pour la rencontrer. Moment très agréable en sa compagnie. Retour à l'auberge en Grab (uber/taxi en France) et panne de voiture au milieu de nulle part. Je peux pas nier que j'étais absolument pas rassurée mais une deuxième voiture est venue me chercher pour me ramener. Par la suite je discute avec Thomas (monsieur qui m'a accueillie à l'auberge) et lui fait part de mon intéressement pour louer un scooter mais seul problème je n'ai jamais conduit un deux roues mis à part un vélo. Thomas à une excellente idée et va chercher 2 personnes de l'auberge qui eux ont un scooter et qui peuvent m'apprendre. Génial non ?

Bah absolument pas.. mon premier essai à été d'une catastrophe. Je me suis littéralement cassé la gueule (désolé d'être vulgaire) j'ai traversé une sorte de faussé en béton avec l'engin. Prise de panique je n'ai pas eu le réflexe de lâcher et j'ai dû à moitié me jeter à terre pour l'arrêter. Plus de peur que de mal mais une première expérience plutôt traumatisante.

Ma première soirée à Langkawi n'a pas été la plus simple, mais reste malgré tout un bon souvenir. Là suite par contre à été tellement cool. J'ai finalement réussi à conduire un scooter. Une sensation de liberté incroyable. J'ai pu faire le tour de l'île accompagné dr la française et voir tellement de chose.. je pense que pour la suite de mon voyage je fonctionnerais de la même manière c'est tellement génial. Ça permet vraiment de découvrir d'autres coins moins touristiques et ça reviendrais sûrement moins cher que le Grab.

16
mars
16
mars
Publié le 16 mars 2019

Petit mot pour la fin Malaisienne.


Déjà un mois que je suis partie. Je suis tellement partagée entre l'idée que c'est passé tellement vite et le faite que j'ai l'impression d'être partie il y a très longtemps, très étrange.

J'ai dû mal à réaliser que ma première étape est déjà fini. J'ai tellement voyagé à travers ce pays, j'ai vu tellement de chose, rencontré tellement de gens, c'est incroyable! Ma première semaine en Malaisie n'a franchement pas été simple et c'est seulement quand je me remémore ce passage que je comprend comment j'ai pu évoluer en un mois. Je suis partie de Kota Kinabalu à Bornéo, puis Singapour, Malacca, Kuala Lumpur, Kuala terrenganu, les iles Perhention, Penang puis Langkawi. Je suis toujours pas bilingue et je le serais probablement jamais, je galère toujours autant en Anglais mais j'ai quand même pu arrivée jusqu'à là.

J'avais tellement d'appriori sur ce pays que je connaissais vraiment pas alors que maintenant je peux vous dire qu'il est merveilleux.

Il y a tellement de chose à voir, à faire, à comprendre. Je suis consciente d'avoir fait que la moitié et encore.. mais je pense quand même avoir compris certains fonctionnement par rapport au mode de vie, la religion, la nourriture, la population. Le peuple malaisien.. tellement étrange mais à la fois tellement attachant et généreux.

Ce premier mois à été très fort! Il me tarde de continue à visiter l'Asie mais je suis en même temps assez nostalgique de quitter ce pays.

Maintenant direction la Thaïlande !


23
mars
23
mars
Publié le 23 mars 2019

Pour mon début en Thaïlande j'ai décidé de commencer par le sud pour remonter petit à petit. Le projet est (pour le moment) Koh Lipe, Koh Lanta, Koh Phi Phi, Phuket, Phang lga, Krabi, Koh Tao, Koh Samui, Chiang Mai puis Bangkok. Programme chargé mais en une semaine j'ai déjà fais les trois premières iles et je suis maintenant à Phuket.


Koh Lipe à été ma première découverte Thaïlandaise. Petite île assez touristique mais tellement sympa. Je suis rester le temps d'une journée et une nuit seulement car elle n'était à la base pas prévu au projet mais étant donné qu'on me l'a comparé aux îles Balearés je n'ai pas pu m'empêcher d'aller voir. Mais franchement aucun regret, une ambiance vraiment très sympa, peu de scooter et ça c'est agréable. Une journée m'a suffit pour faire presque le tour de l'île, découvrir les habitats des locaux et faire du snorkeling.


Suite à ça je me suis dirigée vers la fameuse ile Koh Lanta. Dingue! Je suis resté 3 nuits (je crois, ici je n'ai plus aucune notion du temps) j'ai donc pu profiter et découvrir la plus grosse partie. J'imaginais vraiment pas ça de Koh Lanta, je pensais sincèrement qu'elle serait plus développée. Certe il y a beaucoup de touristes mais beaucoup d'endroits restent très calme et très terre à terre avec leur mode de vie. L'endroit est franchement génial, j'ai pu à nouveau faire le tour en scooter le temps d'une journée, découvrir des coins de pêches, des coins plus touristiques, des belles plages, des fantastiques point de vue. Seul bémol pour moi, c'est que l'accès à ces points de vue sont soit payant ou soit un bar/restaurant y est et du coup consommation pour admirer le coucher de soleil. Mais bon le jus de mangue est toujours plaisant.

Pendant c'est quelques jours j'ai également pu faire une journée organisé. Au programme snorkeling sur 4 petites iles. Le plus dingue pour moi à été la traversé d'une grotte pour arriver sur une petite plage non accessible en bateau, seulement accessible à la nage. Après bien que ce soit magnifique il est vrai que c'est l'excurcion principale de l'île et coup beaucoup trop de monde.


Puis pour terminer Koh Phi Phi. Pas de mots pour cette ile. Incroyable.. vraiment beaucoup de touriste et énormément de français mais bon je le savais aussi avant.

J'ai fais la rencontre d'une française dans mon auberge (auberge affreuse, eau coupée à partir de 23h, pas de brossage de dents possible à part à la bouteille, la douche, mais surtout, le pire les toilettes.. Je vous laisse imaginer la scène avec 25 personnes dans un dortoir 2 toilettes sans chasse d'eau). Bref très vite j'ai été plongé dans le délire de l'île, car dès le premier soir me voilà embarquée dans la full moon, grosse soirée sur la plage, pied dans l'eau, gens à l'eau, de la danse, des petits jeux, spectacles. Franchement très cool, mais ne pas en abuser. Le lendemain j'ai du assumer car je partais en excursion encore à la journée découvrir des environs soit monkey beach et le célèbre Maya Bay du film "La Plage". Incroyablement beau. Je pense que c'est vraiment à ce moment là que j'ai vu la différence avec les paysages malaisien, rien à voir vraiment. En Malaisie c'est beaucoup de plages paradisiaques, eau bleu, sable blanc.. en Thaïlande c'est aussi des eaux bleus mais qui entourent des petits îlots de roche. Pour finir ma journée j'ai pu nager avec des planctons, très jolie.

Mais le mieux de mon séjour à Koh Phi Phi et qui restera je pense un de mes plus beaux souvenirs a été mon baptême de plongé. Je l'ai fais avec la française, on était deux sur le bateau avec notre moniteur français.

Wouah !

J'étais tellement pas sereine au début, c'est pas forcément évident pour la première fois mais après quelques minutes, une fois habitué c'est incroyable. J'ai nagé à côté de deux requins à pointes noires et de deux tortues 😲 (et c'est dans la boîte) j'en reviens toujours pas. Koh Phi Phi est vraiment très réputé pour la plongé car comme nous à expliqué le moniteur il y a tellement de poissons et tellement de sortes également. Bref une dinguerie !


Premiers impressions sur le sud Thaïlandais:

Très touristique et je remarque que c'est pas ce que j'apprécie le plus mais également très chère, vraiment. Je pensais tellement pas, après j'ai fais que des coins très touristiques mais c'est vraiment abusé. J'espère que les prix vont descendre en même temps que je remonte. Mais mis à part ça c'est splendide..


27
mars
27
mars

Déjà sept semaines que je suis partie, je suis dorénavant arrivée à la moitié de mon parcours. Je me suis enfin décidé à prendre mon billet retour qui se fera le 6 mai. Je suis toujours autant partagée entre l'idée que ce voyage passe vite et l'impression que je suis partie il y a très longtemps.

Je suis actuellement à Krabi, je suis passé par Phuket et Phang Nga juste avant mais je pense que je ferais un article ultérieurement. En ce moment fin aujourd'hui principalement, je suis vraiment très fatiguée. Il faut dire que j'ai enchainer le Sud thailandais sans vraiment me poser mais là je le ressens et je dis stop. Journée repos, je ne fais rien! Dommage que cela arrive a Krabi car cette ville à l'air génial mais je pense qu'il faut savoir s'arrêter à un moment pour pas subir le voyage. Cela fait plus de trois semaines que j'ai pas fait une nuit complète en me couchant pas trop tard et en faisant la grasse matinée, aujourd'hui levée à 10h30 puis sieste de 15h à 18h30, je pense que cela n'est même plus considérée comme une sieste et le pire c'est que je suis encore K.O, même plus d'appétit. Mes dents sont également très douloureuse (opération à mon retour). Bref.

J'apporte quand même de l'importance à mon état actuel car cela fait partie du voyage aussi. Même si, c'est juste génial, incroyable et encore ces mots ne sont pas assez puissants pour décrire ce que je vis, dans un voyage il y a aussi des bas et tout n'est pas toujours très simple.

(Changement de sujet)

Lorsque j'étais à Koh Phi Phi j'ai pu discuter avec un Américain qui était venu il y a plusieurs années au même endroit. Il a pu m'expliquer que l'île a grandement évolué et m'a rappelé la catastrophe naturel de 2004, le tsunami qui à toucher beaucoup de pays du sud de l'Asie le 26 décembre, lendemain de Noël. J'en parle là car ça me touche tellement. J'ai vu le film "the impossible", ainsi que divers reportages avec témoignages. Je suis actuellement et je suis passé par des iles, villes qui ont été atteinte par cette catastrophe. J'invite à regarder le film ou même des reportages, ça m'a retournée de voir ses nombreux touristes et locaux vivre ça. Il y a très peu de choses qui rappel cette catastrophe ici, je n'ai même rien vu, mise à part des panneaux de signalisations qui indiquent les chemins pour se protéger en haut de collines. Je pense que je n'imagine même pas comment c'était, mais c'est bouleversant. Et la fameuse question que tout le monde se poserait " et si ça arriverait là maintenant".

1
avr
1
avr
Publié le 5 avril 2019

Mon séjour dans le Sud Thaïlandais est maintenant fini, j'attaque dorénavant le Nord et je commence par Chiang Mai. Mais cet article concerne les villes visitées dans le sud.

Après avoir visité quelques îles du sud Thailandais comme dit précédement je me suis dirigée vers Phuket. Là encore mon séjour fut rapide, seulement deux nuits. Lorsque j'étais à Koh Phi Phi j'ai rencontré une Française qui à décidé de me suivre jusqu'à Phuket. Quelques heures de bateau et nous voilà à Phuket Town. Je ne connaissais que très peu Phuket, j'avais pu entendre certains avis sur cette ville mais je ne savais pas à quoi m'attendre. En vérité la ville est réputé pour la fête, l'alcool, les ladyboys, les gogo dansers et j'en passe. Mais ce que j'ai pu comprendre au cours de mon séjour c'est que Phuket est une "île" (très bien rattaché aux continents) extrêmement grande. Elle se divise en deux parties, le coté Phuket Town où je logeais et le coté Ouest "Patong". Phuket Town n'a rien à voir avec ce qui ce dit de l'île. C'est un coin très charmant rempli de street art, de street food, de marché divers et variés, de temples, etc... C'est vraiment un endroit sympa, reposant, et les citadins sont d'une extrême gentillesse, bien que arnaquer les touristes est une de leur principale occupation. Nous sommes allée visiter un aquarium assez décevant en vérité, en même temps nous avons plongé la vielle puis nous nous sommes dirigé vers le "Big Bouddha" qui se trouvait en haut d'une colline. Pour en arriver jusqu'à là ça a été tout un truc... Pas de scooter, la marche on aurait pu mais 30 km à pied ça semble assez compliqué, nous voulions donc un taxi ou un tuktuk. Bien évidemment des prix excessif mais on s'y attendait. Mais un monsieur est venu nous voir et nous à proposer un truc. Il nous emmenait jusqu'au Big Bouddha pour 100 bath chacune (à peine 3 euors) mais on contre-partie nous devions nous arrêter dans plusieurs galerie pour touristes pour voir et pourquoi pas acheter différents souvenirs. Je peux pas nier que ce marché me semblait très très bizzare. Mais par la suite j'ai compris que nous étions pas obligé d'acheter et que lui (le conducteur) gagnait 50 bath par tête lorsqu'il ramenait des touristes dans les boutiques. Après 6 boutiques et 3 heures nous sommes enfin arrivé au Big Bouddha.

Le soir même nous nous sommes décidée à aller voir l'autre coté de Phuket, Patong le coin qui ressemble plus à ce qu'on connaît de la ville. Et en effet, je n'ai jamais vu un tel truc, des touristes en masses, des bars en masse, du grand n'importe quoi. Nous nous sommes arrêter dans deux bars différents, et l'ambiance peut parfois mettre mal à l'aise, mais c'est quand même très cool à voir.


Le lendemain nous sommes partie en bus vers Phang Nga, je souhaitais absolument voir cette ville mais surtout la fameuse baie de Phang Nga, avec la célèbre île de James Bond island mondialement connue par le rocher planté en plein milieu de la plage. La française à décidé de voir ça aussi et m'a accompagné. Cette petite escale fut également très rapide pour ma part seulement 24H. L'excursion sur la baie est un peu excessive mais vaut franchement le coup car c'est très beau. Bateau privatisé, balade sur la baie, arrêt sur James bond island, un peu de canoë dans des grottes, puis arrêt sur un village flottant.

Suite à ça, la française et moi avons pris des chemins différents, elle a décidé de rester une nuit de plus et moi de reprendre mon chemin pour Krabi.

Krabi à plus été une période de repos pour ma part (comme expliqué auparavant). Ce que j'ai quand même pu voir de la ville c'est qu'elle est très charmante, plusieurs petites choses à voir et à faire, je n'ai malheureusement pas pu faire tout ce que je souhaitais mais le prix des déplacements est quand même assez cher et vu mon état de fatigue j'ai abandonné l'idée de louer un scooter. Ce que je retient de cette ville c'est franchement la gentillesse des personnes. Je l'ai déjà dit avant par rapport à d'autres lieux, mais à Krabi, dès mon arrivé les gens ont été souriants, aimables, et franchement j'ai jamais vue une ville où les personnes sont aussi gentilles.


Puis pour terminer le sud thaïlandais, je me suis dirigée vers la dernière île de mon voyage, Koh Samui. De la même manière que ces derniers jours cette étapes à été très rapide. J'ai déjà consacré beaucoup de temps au Sud thaïlandais et je ne pouvais pas m'éterniser afin de voir un peu du nord. Deux jours à Koh Samui, location de scooter comme j'adore faire maintenant, une auberge au top avec des lits tellement confortables, un vrai bonheur. Je me suis pas mal baladé à scooter voir les différentes plages, des différents points de vue recommandé et je suis allée visiter deux belles cascades. La première était très sympa, peu de marche pour y accéder, quelques touristes mais beaucoup de thaïlandais, une eau un peu plus fraiche, un petit saut de 3 mètres de hauts (j'adore) puis une belle chute sur des rochers bien glissants qui m'ont valu un beau torticolis (mais ça je ne l'ai su que après).

Je me suis ensuite dirigé vers un endroit où était indiqué plusieurs cascade et piscine naturel. Celles-ci par contre valent vraiment le coup mais il faut vraiment s'accrocher (dans tous les sens du terme) car des mi-rando, mi-escalade, mi trek dans la jungle, des petites sauts, s'accrocher aux liane pour arriver au sommets. C'était génial! Après ça je me suis quand même permis de me payer un bon repas et une bonne bière car niveau efforts, la journée a été costaude.

5
avr
5
avr

Réveil 5h, préparation du sac, 40 minutes de scooter (je deviens franchement une pro), 1h30 de bateau, 1h de van, 2h d'avion, puis 20 minutes de taxi. 15h me voilà enfin arrivée à Chiang Mai, toujours rien dans le ventre. Imaginé ce long chemin avec un mal de crâne au maximum à cause du torticolis fait la veille, c'était long, très long. A mon arrivée grosse galère pour trouver à manger pas trop loin car je suis épuisé et qu'on est dimanche tout est fermé. Une fois le ventre pleins grosse sieste.

A mon réveil, mon état est pas mieux mais je souhaite quand même aller voir le marché nocturne du dimanche soir. Vraiment cool!

Ah oui, chose importante, Chiang Mai est la ville du monde la plus pollué en ce moment. Presque tous les locaux portent un masque pour se protéger. Je n'avais jamais vraiment vu la pollution dans une ville, je pensais même qu'elle ne se remarquait pas à l'œil nu mais finalement j'ai vite compris. C'est simple on ne voit pas le ciel, ni le soleil, on le devine à travers une brume blanche. Après contrairement à d'autres je ne l'ai pas vraiment ressenti "en moi". J'ai essayé de comprendre d'où venait cette pollution et si j'ai bien compris, c'est que de nombreux feux sont allumés dans les forêts environnantes avant les saisons de pluies car la végétation se multiplie tellement vite qu'ils doivent en quelques sortes "canaliser" cela. Bref.

Je souhaitais louer un scooter mais vu la circulation, je préfère m'abstenir, c'est plus prudent pour moi mais également pour les autres. Je visites donc la ville pendant 2 jours à vélo (c'est bien aussi). La ville de Chiang Mai est remplie de temple, à chaque coin de rue il y en a un, c'est incroyable. Certains sont interdits aux femmes, je me suis fais recalée à deux d'entre eux, je l'avais plutôt mauvaise mais bon je comprend quand même.

Deux jours de balades dans la ville puis après une des plus grandes activités de mon voyage deux jours dans une ferme avec des éléphants. J'avais réservé avant auprès d'une compagnie qui m'avait été recommandé pour la bientraitance des animaux. Au cours de mon voyages j'ai pu apercevoir des éléphants à plusieurs reprises pour les touristes et la fameuse activité de leur monter sur le dos. Je me suis auto sensibilisé à cette attraction à travers divers recherches sur les moyens mis en œuvre pour rendre ces animaux aussi dociles. Et sincèrement c'est juste affreux... je vous conseille de vous renseigner sur ce que subissent ces éléphants. Je qualifierais pas ça comme de la maltraitance mais comme de la torture, vraiment. Pour faire vite, les éléphants subissent un rituel où le but est qu'ils perdent leur âme pour répondre aux exigences de l'homme. Beaucoup d'eux survivent pas à ça, ceux qui perdent la tête sont tuées, et les autres sont utilisés comme attraction aux touristes. Alors s'il vous plait si un jours vous avez l'occasion de voir des éléphants ne leur monter pas dessus, impossible d'accepter ça. J'en ai vu des éléphants avec plusieurs plaies sur la tête, se balançant la tête (signe de maltraitance) et franchement ça m'a rendu malade.

L'association où j'ai été lutte pour la sauvegarde de l'espèce et c'est une sorte de refuge. Après je ne peux pas vous assurez que cela est vraiment vrai même si je n'ai pas aperçut un signe de maltraitance, je me méfie beaucoup.

J'y suis restée deux jours. Le séjour commence par un trek dans la jungle pendant 3 heures... superbe! Après gros lunch (je mange tellement bien, je me suis habituée à leurs nourritures et pour dire la baguette française me manque plus). Après ça, balade dans la jungle avec les éléphants, préparation de nourriture, on leur donne même le repas soit en leur donnant pour qu'ils l'attrapent avec la trompe ou en levant le bras pour qu'ils lèvent leur trompe et qu'on puisse déposer la nourriture dans leur bouche. Petite baignade avec eux, en vérité ils sont tellement drôles, c'est des vrais patates, ils se roulent dans l'eau en grimpant les uns sur les autres, aucune conscience de leur taille. On aperçoit certaines fois juste leur trompe pour respirer, ils m'ont fait beaucoup rire. Puis ils sont toujours là à essayer de manger tout ce qu'ils peuvent, la nourriture est très importante pour eux. Une dame avait de la pastèque, ils lui ont couru après. Ils mangeaient les fleurs, les beaux arbres, les personnes qui s'en occupent bataillaient pour qu'ils arrêtent. Bref à mourir de rire.

Une chance pour moi (pour une fois que je suis chanceuse), normalement ce genre de séjour ce fait en groupe mais moi j'étais la seule à avoir réservé pour deux jours. Les éléphants, la ferme entière, le personnel que pour moi. Ils m'ont même pris derrière eux en scott, j'ai manger avec eux, pêcher avec eux alors que quand il y a des groupes cela est impossible.

C'était incroyable. Je ne pourrais même pas décrire ce sentiment, mais j'ai réellement eu un pincement au cœur quand je suis partie.

Mon voyage continue, toujours dans le nord thailandais. Direction Pai.

14
avr

Arrivée à Pai en pleine soirée, l'endroit à l'air franchement sympa. Je n'avais pas prévu d'aller à Pai, mais à travers différentes rencontres j'ai décidé d'y passer pour profiter de l'air zen régnant sur cette petite ville située tout au nord thaïlandais à quelques kilomètres de la Birmanie. J'ai donc réservé trois nuits mais finalement j'ai très vite prolongé mon séjour de deux jours de plus car je pense que j'avais besoin de me poser un peu plus dans un endroit et profiter pleinement de celui-ci tout en étant tranquille.

Pai est vraiment très agréable. La ville n'est pas très grande mais il y a quand même des choses à faire et à voir. Pour faciliter mes déplacements j'ai loué une scooter et grâce à ça quand même pu faire pas mal de chose. Mes visites: le grand bouddha, le mémorial bridge, le canyon et une journée organisé dans des grottes. Chaque soir j'allais dans le centre où se déroulent un marché nocturne avec beaucoup de petit stands de nourriture et de souvenirs. Avec une canadienne rencontrée dans mon auberge nous sommes allée au bar le Paradise, avec spectacle de feu, tour de magie et/où l'ambiance est franchement dingue. Très hippies, détendue, la relaxation, la méditation et tout ce qui entour cela sont au rendez-vous.

Autre petite chose importante, j'ai pu faire mon premier (je dis bien mon premier) tatouage au bambou. J'avais déjà cette idée qui me trottait dans la tête depuis plusieurs jours sachant ce que je voulais ça a été assez rapide. La tatouage au bambou est assez incroyable, puisqu'en effet c'est réellement un bout de bambou ou la personne accroche quelques aiguilles avec une ficelle. Le tatouage est fait à la main avec plusieurs petits gestes rapides. Je vous cache pas que j'ai eu un peu mal, toujours supportable bien sûre mais je ne sais pas si c'est l'endroit de mon tatouage (sur l'épaule) ou le bambou mais j'ai eu l'impression que c'était un peu plus douloureux. Je suis repartie très contente de celui-ci avec mon bambou, celui qui m'a tatoué, pas merveilleux ce souvenirs?

Pour parler un peu de Nomonita (la canadienne), ça a été une très belle rencontre. C'est une femme de 29 ans (j'avais franchement l'impression qu'elle avait mon âge), d'origine indienne. Elle a quitté l'Inde avec sa famille lorsqu'elle avait 10 ans pour le travail de son père. J'en parle car j'ai pu avoir avec elle beaucoup de conversations diverses et variées, mais elle a surtout pu m'expliquer ses origines. Elle a également quelques aprioris sur les français que j'ai tenté de changer en mettant en avant mon coté breton (bien évidemment), je pense l'avoir convaincue de venir nous voir en Bretagne.

Après 5 jours à Pai, je continue mon aventure en me dirigeant vers Bangkok la fameuse capitale thaïlandaise, qui marquera la fin de la Thaïlande pour moi.

Bangkok est immense (bien évidemment). Mon auberge est en plein centre, je peux facilement me déplacé à pied, avec des transport en communs ou en taxi, grab, tuktuk... Mon séjour est cours puisque j'ai que un jour pour visiter Bangkok et le lendemain je souhaite absolument visiter Ayutthaya une ville situé à une heure de Bangkok. Pas de temps à perdre je me lève tôt, je marche beaucoup, je prend un bateau qui traverse un peu la ville en s'arrêtant à plusieurs arrêts pour visiter (similaire à un bateau bus), je reviens à l'auberge épuisée. Mais je rencontre une espagnole, qui parle très bien le français puisqu'elle y travail depuis 10 ans, nous partons toutes les deux dans la rue de Bangkok remplie de restos, de bars, de souvenirs... Je finirais par la ramener légèrement alcoolisée vers 0h00 (ahah).

Le lendemain départ pour Ayutthaya. Je ne souhaite pas faire une journée organisée car c'est quand même assez excessive niveau prix. Je me renseigne sur les trains et bus pour y aller et franchement c'est très simple pour très peu d'argent. La ville d'Ayatthaya est l'ancienne capitale de la Thaïlande détruite en 1767, très connues pour ses nombreuses ruines et ses temples. Elle est aujourd'hui classée au patrimoine mondiale de l'Unesco. Très sympa à voir, c'est très jolie et les locaux très gentils. Grosse journée encore, je ne ferais pas long feu le soir, c'est pas plus mal car le lendemain j'ai un avion à prendre direction le Vietnam... Et oui nouvelle et dernière étape de mon voyage.




14
avr
14
avr
Publié le 14 avril 2019

Ma fin thailandaise.

Et oui déjà un mois en Thaïlande, que cela passe vite, j'en reviens pas. La Thaïlande est passé très vite, mais quand j'y repenses j'ai quand même beaucoup d'étapes ici. Koh Lipe, Koh Lanta, Koh Phi Phi, Phuket, Phang Nga, Krabi, Koh Samui, Chiang Mai, Pai, Bangkok.

La Thaïlande est assez surprenante, fin elle m'a surpris car comme j'ai pu le dire avant elle est si différente de la Malaisie. Les paysages, la culture ne sont pas du tout les mêmes. J'ai très vite été scotcher par le nombre de touristes dans le sud (même si je le savais) et le véritable buisines autour de nous. C'est pas ce que je préfère faut avouer car les locaux sont très différents lorsqu'ils y a des touristes en masses, ils arnaques, ils veulent tout vendre même le plus improbable, et sont parfois même pas aimables (très souvent même). Puis même si je suis en quelques sortes une touriste aussi, les touristes sont vraiment insupportables, à la limite du respect très souvent. Ils ont un peu trop pris la phrase "le client roi" au sérieux. Même si ce coté là n'est pas le plus agréable, il faut dire que les payages sont incroyables. Le pays thailandais est très beau. Une telle diversité de paysages entre les îles paradisiaques, les îles un peu sauvage, les grandes villes pleines de folies, les campagnes, les montagnes, les cascades, les rivières,..

J'ai encore ce petit pincement en quittant ce pays mais je suis quand même contente d'avancer car toujours négocier les prix, savoir qu'on se fait arnaquer et toujours être poussé à consommer alors qu'on veut juste être tranquille avec des locaux et profiter des habitudes d'ici n'est pas le plus agréable je dois l'avouer. Mais je pense que c'est en quelques sortes leur modes de vie aussi, les touristes font partie de la Thaïlande et la population (je dis bien la population et non le pays) reste quand même assez pauvre.

Je suis très contente d'avoir découvert ce pays, pleins de ressources et encore une fois un pays magnifique.

À très vite je l'espère, et merci.


21
avr
21
avr

12 avril: c'est parti pour mon troisième pays le Vietnam. Une sensation que tout va trop vite mais toujours la même histoire, j'ai encore l'impression d'être partie il y a très longtemps. Toujours un peu fatiguée car faut dire que la Thaïlande n'a pas été de tout repos mais bon impossible de ne pas être en forme car il me reste un peu plus de trois semaines pour visiter du Sud au Nord le Vietnam, et je sais d'avance que ça va être la course. La Thaïlande est un pays très grand mais mes étapes étaient quand même concentrées dans des régions bien particulières alors que pour le Vietnam je souhaite aller un peu partout, encore une chance que ce pays soit plus en longueur car cela est plus simple pour remonter le pays. Bref, Vendredi 12 avril, départ de Bangkok vers Ho Chi Minh, ma première ville Vietnamienne.

Chaque changement de pays demande quand même un peu d'efforts supplémentaires car il faut se réhabituer à tout un système. Même si ces pays se ressemblent sur beaucoup de choses, ils sont très différents. Je sais d'avance que c'est la monnaie qui va encore m'embêter le plus, car pour que vous imaginez un peu, 1€ équivaut en Malaisie à 4,64 ringgits, à Singapour 1,52 dollars, en Thaïlande 35,77 baths, et au Vietnam (plus il y a de chiffres, plus cela devient compliqué pour moi) 26 082 dong.

Arrivé au Vietnam, je prend directement un bus qui va dans le centre où se trouve mon auberge. Je remarque très rapidement la conduite des vietnamiens. C'est dingue. Une chose est sûre je ne prendrais pas de scooter ici, en tout cas pas à Ho Chi Minh City (HCMC). Ca va dans tous les sens, parfois d'immenses croissements n'ont pas de feux, tout le monde avance, klaxonne pour prévenir de son arrivée. Beaucoup de scooters, fin non, presque que des scooters. C'est assez impressionnants. HCMC est une ville immense et compléments folles et mon auberge est situé dans une des rues les plus fêtardes, où il y a des bars à en perdre la tête, des lumières partout, la musique à fond. Je suis encore une fois assez surprise car, ça fait vraiment ville jeune, de fêtes, d'alcool (fin ma rue), je me serais presque cru dans un pays plus riche vu tout ce qu'il y a. Mais parmi tout cela on aperçoit quand même les personnes plus démunies qui tentent de vendre, des lunettes de soleil, de la nourriture, et toute sorte de chose inimaginable. Deux personnes m'ont même suivit pour laver mes chaussures (imaginer moi levant les pieds pour pas qu'ils touchent mes pieds), c'est parfois assez oppressant car ils ne lâchent pas l'affaire juste en leur disant "non merci".

Le lendemain de mon arrivée je décide de visiter à pied la ville. Avant même d'arriver au Vietnam, je voulais absolument visiter des lieux cultes, des musées... rappelant la guerre d'Indochine. Ce pays à un longue histoire (une bonne partie avec la France d'ailleurs, j'y reviendrais plus tard) et je souhaitais sincèrement comprendre tout cela. Je suis allée visiter les palais de la réunification (ou d'indépendance) puis un musée de prestiges de guerre. Le musée à été très perturbant car il y avait beaucoup de photos très choquantes de la guerre, avec de nombreux cadavres et toutes autres horreurs. Et j'ai également appris que ces nombreuses années de conflits avec l'Amérique où même entre les différentes régions du pays ont généré de nombreuses difficultés. Principalement sur le développement des personnes et sur toutes les toxines dans l'air qui avait des repercussions sur les nouveaux nées (déformations).

Le lendemain je me suis dirigée vers les tunnels de Cu Chi. Ce sont des tunnels créées par l'armée Vietnamienne pour se protéger et pour surprendre les américains lors de la guerre. C'était vraiment incroyable de voir cela ainsi que les différents pièges créer pour tuer. J'ai pu tirer pour la première fois avec un AK 47 (si je ne me trompe pas), j'étais fière d'avoir essayé, ahah!


Le lundi 15 je suis partie en bus vers Can Tho. Premier bus Vietnamiens et le meilleur bus que j'ai eu jusqu'à présent. Tout simplement car ce sont des bus en couchettes et où tu peux être allongé. C'était royale pour moi. Je comprend même pas pourquoi il y en a pas plus en France, car c'est vraiment top.

Can tho est une petite ville située au Sud de HCMC. Elle est plutôt réputée car c'est la grande ville proche du Delta du Mékong. Même si il doit y avoir des touristes, j'en ai pas vu des masses dans mon quartiers. Les gens avaient l'air très surpris de me voir, ils me souriaient beaucoup, rigolaient. Leurs comportements étaient parfois questionnement. Par exemple, je suis allé mangé dans une sorte de resto (je pensais), et tout le personnel était autour de moi le temps que je fasse mon choix, ils me proposaient des cigarettes et me souriaient dès que je levais la tête.. Et finalement c'était même pas un restaurant mais des petits trucs à grignoter. Tous les restaurants étaient fermés à 20H30...

Le lendemain je suis aller faire une excursion sur le delta du Mékong, balade en bateau, petit tour dans un marché flottant. C'était très sympa. A l'auberge il y avait une vietnamienne qui dès mon arrivée la veille m'a ajouté sur Facebook et m'a parler via Messenger car elle ne parlait pas un mot d'Anglais. A mon retour, nous nous sommes assise toutes les deux, sommes aller manger ensemble tout ça en utilisant Google translate pour communiquer. Bien evidemment j'ai eu le droit à ma petite photo avec elle. C'était vraiment intéressant car même si nous parlons pas la même langue et que le dialogue était compliqué, nous avons beaucoup échangé autour de nos pays respectifs, des coutumes, des mœurs, des religions. Elle a pu m'expliquer la vie au Vietnam, avec les salaires moyens (23O euros pour un homme de bureau). On a même pu comparer le prix d'un repas chez nous et ici. Avec l'exemple d'un repas à 20 euros en France pour une personne, elle m'a dit que pour cette somme ils pouvaient voyager pour plusieurs jours dans le pays.

Après cette grosse journée, il est temps de dormir, le lendemain je pars pour 9 heures de bus pour Mui Ne.

26
avr
26
avr
Publié le 28 avril 2019

23h00, me voilà enfin arrivé à Mui ne. C'est une ville un peu plus au nord, tout proche de l'océan. Je vais dormir pendant 2 nuits dans une auberge de fou. Etant donné que j'arrive assez tard, je peux vite apercevoir la folie de l'auberge. 3 piscine, vue sur l'océan, deux bars. C'est un bel hostel de backpackers, rempli de jeunes. Je décide de pas trop trainer pour me reposer un peu.

Première journée à Mui ne, je profite de la piscine, de la plage à proximité et j'organise ma journée du lendemain. Je finis la journée rouge écarlate malgré une tonne de crème solaire. C'est fou comment ici la crème solaire n'est pas suffisante. Je sais pas si c'est qu'elle s'enlève avec la transpiration, où qu'elle n'est pas assez puissante par rapport au soleil. Mais dès que je m'expose un peu (protégée) je crame.

Le soir venu je décide de profiter de l'ambiance de l'hostel. Il y a des petites activités proposé dans la piscine et autres jeux. Je commanderais une petite bière, mais étant donné que les l'happy hour je me retrouve avec deux bière pour moi toute seule ahah. Après avoir bien mangé je vais m'inscrire à un tournoi de bière pong, une monsieur s'inscrit avec moi, nous passons les deux premiers tour (plutôt pas mal). Ensuite ils installent le jeux (impossible de me rappeler du nom) où le but est de passer en courbant le dos en dessous d'une tige et/où après chaque passage ils descendent le niveau pour augmenter la difficulté. Et aussi étonnant que ce soit, je gagne ce jeu et avec en cadeau un bucket (petit seau) de mojito. L'avantage de cette soirée c'est qu'elle m'a pas couté vraiment cher et je me suis bien amusé.

Malheureusement le lendemain je ne suis pas au meilleure de ma forme et je dois partir en excursion pour voir diverses choses autour de Mui ne. Cette grosse journée et cette grosse fatigue tombe quand même bien car à 22 h je pars prendre un train non loin de Mui ne pour monter dans le nord. J'ai 13 heures de train, donc vais donc avoir largement le temps de dormir.

En effet, je passe environ 12heures sur 13 à dormir, le trajet passe assez vite. J'arrive à Da Nang vers midi. Un monsieur vient me voir pour me demander où je vais. Comme à chaque fois en Asie, dès que tu descend d'un bus, d'un train où que tu sors de l'aéroport une foule de personne viennent te voir pour savoir où tu vas pour t'y emmener. L'avantage avec cela c'est que je ne suis jamais inquiète de ne pas trouver de taxi. Ce monsieur qui vient me voir ce jour là est très gentil, il connaît quelques mots français (comme beaucoup de Vietnamiens).

On discute un peu de mon voyage, du Vietnam puis je décide d'accepter sa proposition de m'emmener à mon auberge. Mon auberge de trouve à Hoi An, a environ 30 minutes de Da Nang. Avant de prendre la route, le monsieur m'explique qu'il est également guide, et que il prend souvent des touristes pour leur faire découvrir les environs de Hoi An. Je n'ai jamais fais ce genre de chose alors que c'est assez régulier de rencontrer des motards qui t’emmènent un peu partout. Très souvent ces journées là sont chères. Je l'écoute malgré tout mais avec non grande motivation de payer 38 euros pour cela. Pendant tout le trajet j'y réfléchi malgré tout, après tout c'est bientôt la fin de mon voyage, je pourrais peut-être en profiter un peu plus bien que il ne me reste plus beaucoup d'argent.

Lorsque j'arrive à l'auberge je lui dis finalement oui pour cette excursion d'une journée en moto. Il viendra me chercher le lundi (on est a ce moment la samedi). Cela me laisse une journée et demi pour visiter Hoi an et ses plages.

Hoi An est une vieille ville classé au patrimoine de l'UNESCO. Ma balade de l'après midi et du soir me montre l'ambiance qu'il y a, c'est franchement trop mignon. Il y a des lampions partout dans les rues, beaucoup de lumière, pas mal de petites boutiques qui travaillent le cuir, pas mal de touristes aussi. Cette ville est très charmante.

Le lendemain je prend un vélo, et je décide de ne rien faire et d'aller me faire bronzer sur les belles plages de Hoi an. C'est donc ce que je ferais, les plages sont vraiment très belles, l'eau est belle, le sable aussi. Idéale.

En fin de journée je décide d'aller chercher mes chaussures. Car oui j'ai cédé à la tentation de me faire créer des chaussures sur mesure. C'était l'endroit pour les faire, et qu'elle souvenir aussi de rapporter des chaussures perso. J'ai choisis le cuir, la couleur, la forme, tout ! Afin d'avoir les bonnes dimensions de mes pieds ils ont pris le contour de mes pieds sur une feuille. Originale.

Le lendemain comme prévu le monsieur vient me chercher. Nous visitons différents petits lieu tels que un endroit où ils fabriquent des tuiles pour les maisons (à base de boue), un lieu de fabrication d'huile de cacahuètes (la cacahuète est beaucoup cultivée au Vietnam), une petite maison où il fabrique de la pâte de riz pour les rouleaux de printemps mais également les nouilles, une fabrique d'encens puis après cela nous allons dans différents marchés locaux, à My Son (lieu très connu car ce sont des ruines de la guerre) et dans pleins d'autres endroits. Cette journée passe vraiment vite, c'est tellement intéressant de voir autres choses que les lieux où il y a des tonnes de touristes. J'ai également pu en apprendre d'avantage sur les habitudes vietnamiennes.

Le lendemain rebelote, je pars pour Hué (jusqu'à là rien d'important) mais je fais le trajet en moto encore une fois. De la même manière que la veille, il est très fréquent que des motards proposent d'emmener les touristes en moto d'un endroit à un autre en passant par des endroits sublimes. Cela est également chère mais je pense que c'était l'endroit pour le faire car la route qui relie les deux se passe dans les montagnes. Et franchement c'était incroyable. Je n'ai absolument aucun regret d'avoir fait ça. Les paysages étaient juste dingues, le monsieur tellement gentil, tout était parfait.

La visite de Hué se fait en deux jours, premier jour en excursion de groupe à visiter la ville. Hué est la capitale impériale du Viêt Nam. Impossible de trouvé les bons mots pour vous expliquer donc merci Wikipédia. « Le fait qu'elle a été capitale impériale du Viêt Nam (appelé à l'époque par les occidentaux empire d'Annam), donne un caractère particulier à Hué à laquelle la culture aristocratique des mandarins, la finesse de la poésie de ses lettrés et l'agilité intellectuelle de ses habitants confèrent tout son charme ».

J'ai apprécié cette journée, mais ce n'était pas la meilleure excursion de mon voyage. Beaucoup de choses à faire donc c'était assez speed, puis avec la chaleur c'était très fatiguant d'écouter de l'histoire mais quand même très intéressant.

J'ai trouvé la ville de Hué très mignonne, le centre est charmant et les gens sont très gentil. Après la ville ne montre pas vraiment l’authenticité du Vietnam, c'est assez riche je trouve. Rien à voir avec ce que j'ai pu voir dans les alentours de Hoi An.

Le lendemain je me balade tranquillement et prépare mes affaires car à 17 heures départ pour Phong Nha (4 heures de bus, easy).

3
mai
3
mai
Publié le 3 mai 2019

Après avoir chiller à la plage toute la journée, je prend le bus direction Phong Nha. J'arrive assez tard et ne tiens pas plus d'une heure avant d'aller dormir. Un lit tellement bien ça faisait longtemps que j'avais pas si bien dormi. En me levant, grand petit déjeuner compris dans le prix, fort agréable. Puis surtout l'incroyable surprise d'avoir une splendide vue avec piscine et derrière un aperçut de ce qu'est la ville de phong nha où plutôt le parc ! Phong Nha est un parc national très connue pour ses paysages et ses diverses grottes. C'est un peu comme une baie terrestre.

Aujourd'hui, je n'ai pas envie de faire grand chose. Au programme, repos, lavage de linge mais surtout organisation de la suite enfin la fin de mon aventure.

Le lendemain je décide de prendre un scotter pour la première fois au Viêt Nam. Je ne sais pas trop où je souhaite aller mais rien que de me balader me convient. Je me renseigne quand même sur les plus belles grottes du coin. Je prend ensuite la route et découvre enfin la beauté des paysage de ce parc. Et puré c'est d'une beauté inimaginable. En conduisant je prend soudain conscience que je suis entrain de voir ce que je m'imaginais des campagnes du Vietnam. Et c'est encore plus beau de ce que j'avais imaginer. Je vais jusqu'à une grotte, je décide de m'arrêter. L'entrée est un peu chère (pour moi) mais bon c'est à voir. Je marche et je marche.. longtemps mais surtout en montant. J'arrive en haut, à l'entrée de grotte trempée. Je visite cette fameuse grotte et wouah. Elle est immense et tellement belle. L'endroit et très protégé et c'est très agreable. Malheuresement le peu de photos que je fais ne reflète absolument pas la vrai beauté que je peux voir. Suite à ça je reprend la route et décide d'aller voir une autre grotte. Ce n'est pas forcément le grotte qui m'intéresse pour cette deuxième, mais plutôt les activités qu'on peut y faire autour. Au programme, tirolienne, kayak, baignade et visite de la grotte. Je rentre dans l'après midi KO, mais je souhaite quand même profiter de la location de scotter alors je vais me balader dans le centre de Phong Nha où j'observe pendant un bout de temps les femmes qui pêchent sur le canal.

Le soir je profite un peu de l'ambiance de l'auberge autour de bière avec des personnes de différentes nationalités. Je dois partir le lendemain mais assez tard donc je ne me presse pas pour aller dormir, je ne prévois pas grand chose à part me baigner dans la piscine, bronzer, lire et me détendre car le soir je pars pour 17 heures en bus pour rejoindre le nord du Vietnam.

Dimanche 28 avril, 21heure je pars de l'auberge soit 30 minutes avant mon bus, large! Sauf que... en faisant mes recherches de bus j'ai pris différentes captures d'écrans de bus et depuis le début de la journée je regarde une de ces photos qui m'indique 21H30 à un endroit précis. Lorsque je pars de l'auberge je cherche cet endroit sans grand succés, je demande alors aux locaux et personne n'a l'air vraiment de savoir. Je décide de regarder ma réservation pour avoir une adresse exact. Et là, le drame. J'ai bien réservé un bus qui va de Phong Nha à Sapa seul petit hic c'est qu'il était à 21h. Un stress incroyable arrive, mais je continue de chercher. Lorsque je trouve l'endroit, j'ai l'impression que le bus n'est pas encore passé, grand soulagement mais je stress jusqu'à ce que je sois assise dedans.

Une fois ce petit coup de pression et une fois bien installée je crois dormir toute la nuit. Petit réveil pour changer de bus puis je continue ma nuit. J'arrive à 15heures le lendemain à Sapa. Sapa est située tout au nord du Vietnam à une trentraines de km de la Chine. Directement je remarque la différence de température, oui oui il fait "froid", grosse averse et orage à mon arrivée, pas terrible comme accueil mais ça fait du bien.

J'ai booker une auberge assez loin du centre, je voulais me retrouver dans la campagne et avoir un paysage de fou. 45 minutes de taxi (qui m'a clairement arnaqué en plus) et je suis enfin arrivée.

Les paysages sont juste dingues. Pourquoi je suis venue à Sapa? Car cette région possèdent de magnifiques rizières dans les sommets. Et je ne pouvais pas partir d'Asie sans passer par là, je voulais les voir ces rizières! Déjà dans le bus j'étais impressionnée mais plus je me rapproche plus je suis contente d'être venue malgré les 17 heures de bus.

L'auberge à une vue de folie sur les rizière et la grande vallée de Sapa. C'est une petite famille qui tient l'endroit trop mignonne et tellement gentilles. L'ambiance y est vraiment apaissante, calme. Je me sens bien, et la fraicheur des sommets fait un bien fou. Puis petit plus je rencontre une française et deux français.

Le lendemain nous décidons tous les quatres d'aller faire du trekking dans les rizières, passage obligé. Nous marchons pendant presque 6 heures dans les rizières dans des villages. Nous nous perdons, certains tombent dans les rizères, nous avons chaud, et hâte de rentrer mais c'est incroyable. Tellement beau, authentiques, je recommande tellement.

Par contre nous rentrons H.S, impossinle de faire quoi que ce soit après ça. Nous passons une petite soirée tranquil à l'auberge et ne tardons pas à aller dormir.

Le lendemain je dois normalement partir avec un bus de nuit pour aller à la capitale. Je me lève donc tranquillement et réfléchissant au programme de la journée. Je regarde mes mails et me rends compte que mon bus du soir est annulé. Encore une fois gros stress, car nous somme le 1er mai. Tous les bus sont complets, plus aucune places nul part. Comment je fais? Sachant que le lendemain je pars en croisière sur la baie d'Halong. La panique!!!! Je chercher partout sur les sites, rien! Je décide d'aller soliciter la dame de l'auberge, bien qu'elle met déjà dit qu'il n'y avait plus de bus, car je sais plus quoi faire. Je lui explique mon problème avec tout le désespoir possible. Après plusieurs coup de fil elle trouve enfin un bus, YES! Bon malheuresement il est en pleins après midi donc je peux rien faire d'autre que d'attendre le bus. Je book le premier hostel que je trouve au prix le plus bas car après tout c'est que une nuit.

6heures de bus et me voilà à Hanoi, capitale du Vietnam. Pas le temps de visiter il est 23h et je me lève tôt le lendemain. Je tombe malheuresement dans une auberge catastrophique. Une odeur horrible, un lit plus dur que le parquet de ma chambre, pas de draps, pas de coussins, rien, puis la douche je vous en parle même pas... Mais bon je sais c'est une nuit...


3
mai
3
mai
Publié le 3 mai 2019

J'arrive à la fin de mon voyage et je me rend compte que j'ai beaucoup de retard sur l'écriture de ce blog.

Je trouve peu de temps pour l'écrire, le mettre en ordre, corriger, mettre des photos, et parler de d'autres choses. Je pense que je prendrais le temps après mon retour et tout arranger ça, en allant un peu plus loin de certains ressentis, certaines émotions, certaines péripéties et certaines histoires drôles qui on eu lieu tout au long de mon voyage.

Mes prochains articles seront dédiés à mes deux dernières étapes et à mon retour, c'est possible qu'ils ne soient publié qu'après mon retour aussi. Aucune obligation de les lires après tout je serais là, mais ce blog est aussi pour moi, pour pouvoir voir dans quelques temps ces récits de mon aventures.

5
mai
5
mai
Publié le 5 mai 2019

Réveil matinal ce matin encore, aujourd'hui je pars pour une croisière sur la Baie d'Halong. Cette croisière à été tout un truc, car faut savoir que les visites sur la baie coûtent très chère. J'ai longuement hésité à en faire une, j'ai chercher par tous les moyens de visiter la baie mais d'une autre manière, en dormant près de la baie, faire une journée organisé mais par manque de temps et d'informations je me suis lancée pour une croisière de deux jours et une nuit. Cela m'a couté cher mais bon c'est la fin de mon voyage et pourquoi pas ce faire un plaisir.

Je pars donc vers l'agence, 2km5 avec mon sac, celui-ci commence vraiment à être lourd. 2km paraissent pas énorme mais avec un sac qui atteint presque les 20 kg je vous assure c'est pas simple. Une fois arrivée, je prend une navette pendant 3 heures qui nous emmènera directement près de la baie. On est un groupe d'une vingtaine de personnes. Beaucoup de famille, de couple, j'ai pas l'impression qu'il y a de français, dommage mais bon je commence à avoir l'habitude car dès que je fais une journée organisée je tombe jamais avec des français. Nous traversons la baie avec un petit bateau qui va rejoindre le grand bateau. A ce moment là, je ne sais absolument pas à quoi m'attendre. En faite, j'ai pris une croisière qui a de bons commentaires, mais aucune photo. Elle fait également partie des moins chères, certains commentaires sur internet déconseillent les croisières moins chères car très souvent c'est un peu une arnaque mais je ne pouvais pas me permettre plus.

Mais dès que j'arrive sur le grand bateau, wouah!!!! Il est immense, magnifique et je pense que ça va être génial. Nous nous installons dans le réfectoire luxueux comme jamais où nous est offert un petit cocktail. L'agence nous explique le déroulement des deux jours et nous distribue les clés de nos chambres. J'avais très hâte à ce moment car rien que de voir le début du bateau je sais que la chambre va être dingue mais en plus j'aurais une chambre que pour moi et ça c'est génial après 3 mois d'auberges de jeunesse à dormir dans des dortoirs. Et pareil qu'à l'arrivée sur le bateau, la chambre est wouah! Même ce wouah ne suffit pas je crois. C'est un tel luxe, c'est beau, tout brille, c'est grand et j'ai surtout une magnifique vue sur le baie d'Halong. Un grand lits, un mini-bar, un coin café, la salle de bain... on touche le jackpot, une douche immense et en plus une baignoire avec de grandes fenêtres donnant encore une fois une vue incroyable sur la baie. Je me promet d'au moins essayer la baignoire. Ah oui, et j'ai aussi un balcon privatisé.. génial! Après ça nous allons manger, et le repas est à la hauteur du bateau, des chambres et de tout le reste, il est dingue. Un buffet à volonté de tout pleins de choses, de la nourriture vietnamienne, européenne, etc. Obligée de tout goûter évidemment. A table, une fille qui semble voyager seule aussi s'assoit en face de moi, vu c'est grand cheveux blonds et c'est yeux bleus je me suis dit qu'elle devait venir de l'Est européen. On commence à discuter en Anglais jusqu'au moment où nous nous rendons compte qu'on parle toutes les deux français, et oui elle est belge. A ce moment c'est un grand soulagement car nos discutons auraient été vite limitées. Elle à l'air aussi ravie que moi, au moins nous pouvons passer c'est deux jours ensemble et ça c'est cool.

Après la digestion nous allons nous balader sur la Baie en kayak, on passe sous des grottes, nous nous baignons, c'est top. Je pars ensuite faire le bain que je mettais promis. Petite musique d'ambiance, pleins de mousse, et cette vue... Je m'y crois franchement. Bien sûre je test absolument tout dans ma chambre, les peignoirs, les chaussons et tous les petits échantillons qui sont délicatement posés un peu partout dans la chambre. Ensuite nous participons à un cour de cuisine, nous faisons des rouleaux de printemps et franchement c'est très simple, je me demande pourquoi j'ai pas essayé avant. Nous profitons ensuite de l'Happy Hour puis nous allons manger à nouveau. Encore une fois le repas est dingue. Cette fois ce n'est pas un buffet, ça ressemble plus à un restaurant français étoilé. Cinq plats de petites quantités et de bonnes qualités. Nous prenons même un petit verre de vin histoire d'encore plus se croire dans un resto européen. Une fois le repas fini nous tardons pas, la journée à été longue et rythmée et j'avoue que je suis trop pressée d'essayer ce grand lit.

Le lendemain, réveil matinale encore et ça pique, mais ma nuit à été parfaite et le fait de ce réveiller avec une vue toujours sur la baie d'Halong ça réveille. Nous participons à un cours de yoga en quelques sortes (je ne me souviens plus de nom), histoire de se réveiller et réveiller nos muscles avant de manger. Bon j'arrête de vous parler de la nourriture je pense que vous imaginez très bien comment est ce petit déjeuner. Après ça petite balade sur l'île de Cat ba à vélo en passant par de petit village très sympa.

Au retour il reste déjà plus grand chose de la croisière, nous devons faire nos affaires pour préparer le départ. Nous avons quand même le temps de profiter du bateau, prendre des tonnes de photos. Puis retour à Hanoi en navette.

Cette croisière avec l'agence Serenity Cruise était parfaite, magique et je la recommande vraiment car elle vaut vraiment le coup. Le personnel est aux petits soins, tellement gentil, c'était parfait.


Hanoi sera ma dernière ville du Vietnam et même de mon voyage. En effet, nous sommes vendredi et je prend mon avions pour rentrer en France Lundi, et oui déjàààààààà! Je ne prévois pas grand chose ici, je souhaite juste faire des boutiques à souvenirs, me promener tranquillement, et dépenser tout l'argent qu'il me reste ahah histoire de bien rentrer fauché en France.

Donc voilà, j'achête pleins de choses pour les proches, pour moi. Je suis obligée d'acheter une petite valise car mon sac est full. Je me fais une nouveau tatoo ahah, c'est le dernier mais je trouve ça tellement parlant de le faire ici sachant qu'il représente l'Asie. Et pour l'objectif d'être fauchée je pense que je l'ai amplement réussi, dès le samedi je n'ai plus rien.

Je revois également la belge de la croisière et la française de Sapa. Samedi je réalise pas du tout qu'il me reste que deux jours. Masi aujourd'hui c'est dimanche, je pars demain et là c'est trop bizarre comme sentiment. Je commence à réaliser je crois..

Prochain article sur mes impressions, mon départ et tout ça. Jamais simple les départs, j'ai même horreur des départs, cette journée va être bizarre je pense mais je veux profiter à fond de mes derniers instants en Asie.


Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires