Carnet de voyage

lulosolilatina

11 étapes
149 commentaires
98 abonnés
Dernière étape postée il y a 5 jours
Un an en famille sur les routes d'Amerique du Sud avec "HAPPY-33", notre camping-car...parce que la vie est précieuse et que c'est maintenant que ca se passe!
Septembre 2018
335 jours
Partager ce carnet de voyage
11
11
Publié le 12 octobre 2018

Après 8 jours à Canoa, nous venons de passer 2 nuits dans la Finca Rio Muchacho et revenons de nouveau à Canoa pour 2 nuits de plus dans notre Guest House (réparation Happy oblige).

En 8 jours nous nous sommes bien imprégné de l'ambiance du coin. La ville que l'on trouvait quelconque à notre arrivé est aujourd'hui plus familière. Nous savons que le Week-end elle est prise d'assaut par les travailleurs équatoriens au repos, que les rues et la plage se remplissent et que ca danse la salsa le samedi soir puis, tout s'accalmi de nouveau dés le lundi. Nous avons bien profité de la famille Autrichienne avec soirées confidences et discussions très intéressantes. Nous nous sommes habitués à leur présence et nous avons plaisir a les retrouver aujourd'hui. Nous commençons aussi a bien connaitre Roberto et Tony les responsables de la Guest house qui nous aident et nous font des fleurs (une nuit offerte/conseils d'un copain mécano/gardiennage de Happy durant notre virée a Rio Muchacho).

En fait, nous avions prévu de partir le Week end dernier à Rio Muchacho mais en voyant arriver du monde à Canoa nous avons décidé de repousser notre départ à lundi. Puis, c'est les problèmes d'Happy qui sont devenus notre priorité. Nous avions un souci avec la pompe à eau, élément indispensable pour nous car elle alimente la douche, les éviers et les toilettes. Donc David (de la famille autrichienne) et Ludo on travaillé dessus plusieurs jours mais elle finissait toujours par déconner. C'est Roberto (de la Guest house) qui nous a conseillé un ami a lui mécano. Roberto et David ont accompagnés Ludo chez le mécanicien a 20 bornes de Canoa Lundi. Ils y ont passé la journée entière parce qu'ils en n'ont profité pour tout montrer: le problème de frein, le frigo et la batterie secondaire faiblarde. Ludo les a invité a manger le midi pour les remercier et s'en trop savoir pourquoi Roberto nous a offert la nuit suivante. Bon on a bien fait parce que la pompe est réparée et le problème de frein été vraiment sérieux et dangereux. Il fallait changer la pièce hydraulique qui produit le pression nécessaire a un bon freinage. Donc Ludo est rentré doucement jusqu'à la Guest House et le mécano est venu prendre la pièce pour trouver exactement la même dans une grande ville. Pour le frigo RDV vendredi au garage car il y a aussi une pièce défectueuse qu'ils sont sensés s'être procuré. Donc Happy étant immobilisé jusqu'à ce qu'ils trouvent la pièce de freinage, on n'en a profité pour aller à Rio Muchacho en laissant Happy à la Guest House (avec l'appréhension qu'on se retrouve bloqué 1 mois sans pièce adapté). Super surprise en rentrant tout à l'heure, le mécano était là , avec la pièce et "succès total" les freins marchent très bien. Ca nous a coûté 180$. Mécano super sympa qui a prit notre problème au sérieux et l'a fait passer en priorité à un bon prix en plus. En espérant que ca roule aussi bien demain pour frigo et batterie. Bon ouf voilà pour le chapitre Mécanique.

Chapitre école: Le temps passé ici nous a permis de mettre en place une nouvelle méthode de travail basée sur le jeu qui semble beaucoup mieux fonctionner. Alors, nous jouons aux cartes de l'alphabets (memory et mistigri), aux dés, à la pêche aux lettres, au soleil chiffre ou soleil lettre, on cherche des chiffres dans un bac à sable, on range des haricots dans une boite à œuf décorée par Lila et numérotée, on fait des ateliers créatifs...on essai de travailler une trentaine de minutes le matin mais c'est pas toujours possible. Par contre l'école du voyage c'est tout les jours 😀 : ils s'autonomisent, se sentent plus à l'aise avec les animaux, ils goûtent à tout et apprennent des choses en même temps que nous…

PS:merci à mes petites collègues pour les opercules des injectables j’en ai fait bon usage😘

Et enfin chapitre Finca Rio Muchacho. C'est une ferme qui a 25 ans et qui est très tendance actuellement puisqu'elle combine l'écologie, la permaculture, la reforestation, l'agriculture bio, l'autosuffisance...elle fonctionne grâce aux volontaires qui viennent apprendre ces méthodes d'agriculture et grâce aux touristes pour lesquels tout une panoplie d'ateliers est proposé (yoga, recyclage papier, travail du maté, balade à cheval, cour d'espagnol, cours de permaculture…) plutôt onéreux… On avait peur d'arriver dans un endroit surfait mais le charme est intact et c'est authentique. Le séjour pour nous a été bref car trop cher par rapport a notre budget fixé. C'est un peu dommage. Donc 2 nuits en chambre en bois perchée, très sommaire: un lit double et un lit simple basta!! Evidemment toilettes sèches communes et douches froides. Repas commun végétariens "du jardin". Nous nous sommes levé les 2 matins à 6h pour aider a donner a manger aux animaux (cochons, cheval, veaux, chiots, poules et le cochons d'inde). On a trait les vaches avec Darwin un fermier salarier adorable… pas si facile. Les enfants ont fait un tour de cheval (la seul activité qu'on ai prise) et visite de la ferme. Hyper intéressant de comprendre leur fonctionnement. Rien ne se perd/tout se recycle. Les restes de nos repas sont donnés aux animaux. Les excréments des animaux sont utilisés pour les composts mais aussi pour la production de gaz (une partie des excréments sont mit dans un cylindre fermé/la 💩 reste en bas et le méthane qui s'en dégage est récupéré par un tuyau situé en haut qui alimente la gazinière de la cuisine). Ils ont plusieurs sortes de composts jusqu'à la création de l'humus qui est le plus fertile (j'ai pensait à François 😉). Ils plantent prés de 300 arbres par an. Pendant ces 2 jours nous étions les seules touristes et il y avait 4 volontaire, le reste sont des salaries permanents. Le couple de gérant est très gentil et Dario nous a expliqué plein de chose. Les enfants ont adorés. Ils étaient libres dans la ferme et se régalé avec les petits chiots. Ils auraient bien aimé rester davantage. Ce qu'ils ont préféré: "le cheval, traire les vaches, les chiots et la balançoire".

Ca faisait longtemps que l'on avait pas écrit alors il y avait plein de choses a dire.

Gros bisous à tous

Créez votre road trip sur mesure, sans le coût d'une agence !

Plus de 50 circuits personnalisables inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, facile à organiser soi-même
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture
10
10
Publié le 3 octobre 2018

Après 5 nuits a Mindo nous voilà depuis 2 jours sur la côte Pacifique à Canoa . Comme un peu partout, le petit village balnéaire est en chantier. Rien n'est vraiment terminé d'être construit on dirai…? Ceci dit il y a eu un tremblement de terre de magnitude 7,8 en Avril 2016 qui a ravagé la région, ca explique en partie les re-constructions en court. Il n'y a pas grand chose a Canoa, quelques chemins de terre, des maisons en briquettes apparentes ou en bambous, une rangée de "paillottes" restau (😉 les jenckys) sur la plages, des poules et des chiens dans les rues, des bateaux de pêche. C'est ambiance relax, cocotiers, surf.. plutôt sympa. Même si ce n'est pas la meilleur saison et que le temps est partiellement couvert, il fait quand même 27-28°C et l'eau est chaude. l'Avantage c'est que ce n'est pas bondé de monde, on croise surtout des locaux. Nous sommes dans une Guest house/camping très cool, cuisine extérieur commune, hamacs et c'est que des voyageurs au long court.

spot actuel a gauche et marché à 20 min en bus à droite

Justement, on a fait la rencontre d'une famille qui voyage depuis 7 ans. C'est plus vraiment un voyage, c'est plutôt un mode de vie. Ils sont Autrichiens et ont commencés a voyage en camping-car en Europe avec leurs ...accrochez vous… 4 enfants (7, 10, 12 et 14 ans actuellement)… des vrais petits robinsons (2 garçons/2 filles) tous les cheveux longs et blonds. La petite n'a connu que ce mode de vie du coup. Donc après l'Europe, les voila depuis 2 ans en Equateur. Ils changent d'endroit tout les mois environs. David est traducteur, c'est une source de revenu mais surtout ils vivent dans des Fincas (fermes) où ils ne payent rien car ils travaillent pour le fermier en échange du toit. Une rencontre insolite et très enrichissante. Je pourrai en écrire des lignes et des lignes tellement il y a de choses a dire mais je vais m'arrêter là pour vous parler de NOTRE voyage qui est déjà bien 😀

PS: pour ceux que ca intéresse voici un lien où vous trouverez plusieurs vidéos passionnantes de leur mode de vie: https://www.youtube.com/watch?v=7flqYaVi8jc (a copier/coller)

Pour le moment à Canoa on ne fait rien de spécial. On se laisse vivre, farniente, cuisine, école, ballade dans le village, ce matin crêpes et salade de fruits au p'tit dej, on rencontre d'autres voyageurs, on fait du vélo… bref du repos et les enfants en avaient vraiment besoin… ils peuvent faire la sieste, on mange aux bonnes heures… un petit équilibre qui s'avère important pour les enfants et pour l'ambiance générale de la famille. On prend nos marques!!!

la plage est vraiment magnifique, le soir la lumière est magique

Pour revenir un peu a Mindo. On y a passé 5 nuits et du bon temps. C'est très petit, ambiance décontractée, mais cette fois tournées vers la rivière, la place centrale et la rue principale. Du coup on croise souvent les mêmes personnes et on dit bonjour à pas mal de monde. On avait Happy au bord de la rivière les 2 dernières nuits à Mindo. Donc baignade et gel douche dans l'eau froide le matin avant que tout les locaux arrivent pour se baigner, laver le chien, pêcher, regarder, papoter… super spot.


Sinon on a visité une chocolaterie ludique et intéressante et surtout on s'est régalé!!! mummmm . Pour finir, Mindo a été marqué par la rencontre d'un groupe de 5 Français (de 26 a 31 ans) qui travaillent ensemble dans une ONG à Quito pendant 3 mois et qui profitent des W-E pour visiter le pays. Ils aident à la mise en place d'une Permaculture sur les flancs de Quito. En bref, c'est des plantations de différentes variétés qui interagissent entre elles et grâce a des cultures en terrasse et des canaux d'irrigation s'autoentretiennent. .(un truc comme ca. C'est ca Charles et Ophélie?? 😉 ).


Sinon au programme, peux être demain, on est entrain de voir si possibilité de partir avec un pêcheur à la rencontre des baleines qui viennent mettre bas dans les aux chaudes du coin. Mais c'est la fin de chez fin de la période. Beaucoup sont reparties… ce serait vraiment une chance inouïe!!!! On croise les doigts.

Gros bisous a Tous !!!

PS: on vient de voir 2 iguanes dans les arbres du jardin.

9
9
Publié le 27 septembre 2018

Nous voilà à Mindo (à 40km a vol d'oiseau de Quito), la différence est radicale. Nous avons perdu 2400m d'altitude et nous sommes passés d'un climat sec et froid à un climat humide, plutôt chaud et quasi tropical.

Nous sommes finalement restés 3 nuits de plus aux alentours de Otavalo. Bien conseillé par notre hôte José (qu'on vous a présenté au précèdent article) nous avons découvert des lacs extras et visité le Parc del Condor.

Jusqu'à 3m d'envergure 

Pour éviter le fameux "mal des montagnes" nous avons essayé de faire des paliers (comme en plongé mais dans l'autre sens 😀). Donc Otavalo étant à 2560m on a fait +500m avec le lac de cratère de Cuicocha dans la réserve de Cotacachi à 3068m d'altitude . Le lac est entouré de montagne dont un pic enneigé et au milieu du lac se dressent deux îles volcaniques, c'est splendide. On a dormi a l'entrée du site devant une vue dégagée, 1er bivouac sauvage avec petit feu de camp pour le bonheur des mignons. Rando de 1h sur la crête du volcan à la fraiche mais a cette hauteur l'effort est décuplé et les mignons peinent a monter donc on écourte la rando.

A gauche c'est Soan qui prend la photo, il dit :"je veux prendre des photos comme métier"

Plus 600m avec le lac de Mojanda à 3700m . Route en pavé "magnifaïk" 1h pour faire les 17km de monté!! Cette fois nuit à fleur d'eau avec levé de lune sans nuisance lumineuse… le rêve! Par contre ca caille!!! le chauffage marche bien. Bonne tolérance de l'altitude pour tout le monde pour le moment.

Et donc Mindo. Bon c'est fini les jolies tenues traditionnelles et les prix ont biens montés++ Mais c'est agréable de retrouver un peu de chaleur et la région est belle. Rivières et cascades, forêts, oiseaux et papillons. Hier ballade dans une forêt aux multiples cascades que l'on atteint en traversant la canopée en nacelle suspendue.

sur une photo trouver Ludo qui saute

Chapitre culinaire pour "Xavier copain". Non nous n'avons pas eu location de manger du Cochon d'Inde. Nous prenons souvent le "menu del dia" qui est souvent le Churrasco: assiette avec steak fin grillé ou poulet/ riz/œuf/petite salade de choux-tomates/quelque frites et une soupe pour 3$. Il y a aussi les Empanadas: chaussons fourrés frits au fromage, viande et/ou légumes.

Gros Bisous tous!!!

PS: dédicace à Ben pour le saut de Ludo et dédicace aux guyanais car on a vu des dizaines de Morphos ❤

8
8
Publié le 23 septembre 2018

Nous venons de passer 2 nuits a Otavalo. Une ville a 2600m d'altitude entourée de volcan et peuplée d'Indiens. Beaucoup d'habitants sont encore en costume traditionnel. Les hommes ont une longue tresse fine qui arrive au milieu du dos et portent souvent un pantalon blanc et un chapeau. c'est très élégant. Les femmes portent une jupe longue et un chemisier blanc a dentelle avec de jolies broderies de fleurs colorées, elles sont souvent très couvertes par des châles, elles aussi portent le chapeau ou un tissu sur la tête et des colliers cachent leur cou.

C'est la ville des marchés. Hier, plaza des los Ponchos, marché artisanal qui propose tissus, bijoux, peintures, … bon pas très très authentique ca semble vraiment fait pour les touristes et c'est plutôt cher mais bon on a quand même craqué pour une robe pour Lila et des boucles d'oreilles 😀

Lila c'est fait une petite entorse, elle est maintenant pratiquement guérie...ouf

Aujourd'hui, samedi c'était le marché aux bestiaux et CA c'est vraiment authentique. Wouaw vaches, cochons, chèvres, moutons, poules, poussins, lapins, cochons d'inde, chats, chiens, canards…et ca négocie, ca compare, ca soupèse, ca meugle, ca bêle, ca couine, ca cri, ca sent … !!! Les enfants (nous aussi) en n'ont prit plein la vue!! Ils ont parfois eu peur mais surtout ils ont adorés caresser tout les animaux. Un super moment et un bon moyen de se rapprocher de la population.


Nous sommes garés a 12min a pied du centre ville sur le terrain d'une famille tenant un hostal. C'est très précaire tout semble en cour de construction mais on surplomb la ville, on a une belle vue sur le volcan et on aperçoit le sommet enneigé le matin quand c'est encore dégagé. Et surtout la famille indienne est adorable et le monsieur nous a donné plein d'idée pour la suite du voyage.


Gros bisous a tous et mon we

Miracle, zéro galère a raconter!!! youpiiii!!

7
7
Publié le 19 septembre 2018

Nous voila passé en temps et en en heure en Equateur. Evidemment, on garde l'amertume d'être passé à côté de la Colombie mais le pays fait 2 fois la France et nous venons de parcourir l'unique route convenable,"la Panamerica", en très peu de temps. 1200km de route quasi montagneuse sur tout le long à 50km/h de moyenne en une semaine. C'est des heures et des heures de route avec, bizarrement, beaucoup de péages et des litresss d'essence. Donc revenir en arrière aurai été très éprouvant pour tout le monde et très cher. Par contre la route est belle et les paysages sont variés.

Et puis quelques galères avec "Happy-33" que l'on apprend a connaître en accéléré avec tout ces kilomètres parcourus en si peu de temps. Donc, fuite du liquide de frein très stressante sur ces routes qui descendent abruptement. Heureusement nous avons trouvé du liquide de frein dans un des coffres. Le frein moteur ne suffisait pas du tout. Autre souci lié à la jauge pas fiable... donc panne d'essence en pleine monté, à 5km d'une ville (2h30 de galère...). Nos nerfs sont mis a rude épreuve en ce début de voyage.

Et puis, le passage de frontière...pas trop de problème mais long, 3h pour passer les 3 guichets (n°1 sortir de Colombie, n°2 entrer en Equateur et n°3 Autorisation d'importation du véhicule). Merci encore une fois aux mignons qui nous permettent de doubler tout le monde. Au passage grande prise de conscience de la chance que l'on a devant les nombreuses familles vénézuéliennes fuyant leur pays avec presque rien et stressées de ne pas arriver a passer la frontière. Les jeunes enfants avec des slips sur la tête en guise de bonnet et des chaussettes en guise de gants... des adultes avec des couvertures de l'Unicef a défaut d'un manteau dans cette région froide a 3000m d'altitude... bref la réalité en pleine tronche qui nous rappelle qu'on est bien avec nos polaires et nos manteaux de ski. Nous n'avons pas les mêmes problèmes et nos petites galères semble tout d'un coup dérisoires.

Sinon dans les trucs sympas nous sommes allés au parc nationale du café à côté de Monténégro avec nos copains Thomas, Barbara, Eliot et Emile. Parc d'attraction avec pleins de manèges et un petit musée sur le café. Dodo sur le parking du parc avec rencontre d'une nouvelle famille de Français avec qui nous avons passé la soirée. "Luclauvi en voyage" (Lucas, Clara, Aurélie et Vincent). Ils ont retapé un camion de pompier. Même temps et même périples que nous ...nous serons amenés a se recroiser.

Nous avons dit au revoir et surtout à bientôt à nos copains et nous avons déjà prévu de se retrouver en Equateur. De toute façon nous avons leur glacière en otage. 😀

Voila, nous sommes maintenant a Ibarra (127 km au Sud de la frontière Equatorienne). Autour du lac de Yahuarcocha , Finca Sommerwind (info pour les routards). Super place chez un Allemand installé depuis 8 ans. Et aujourd'hui "far niente"....enfin!! Ah oui et début de l'école pour les mignons.. faut qu'on s'améliore ah ah ah mais on y crois.

Et surtout, réel début du voyaaaage sans contraintes!!!!

On s'est mit en contact avec Arnaud (cousin par alliance de Ludo côté Gandon-leger), on se verra à Quito probablement.

Bri j'ai essayé de faire une carte qui devrai s'afficher en tête de blog. je crois que le problème c'est que la numérotation est à l'envers.

Gros Bisous a vous tous et merci pour vos commentaires c'est un plaisir de vous lire aussi!!

A bientôt!!!

6
6
Publié le 14 septembre 2018

Buenas dias

Comme prévu nous avons récupéré notre dernier papier nous stipulant qu'il nous reste 5 jours ouvrés pour quitter la Colombie ce qui nous renvois au 18 sept (grâce au we qui ne compte pas). Donc en route vers le sud. Avec les conseils de Valérie et Jérôme, premier stop à Santa Rosa. Santa Rosa n'est qu'a 200 km de Medellin mais avec Happy-33 et la route en travaux sur une grande portion, nous avons mit 6h pour arriver. Le véritable intérêt de Santa Rosa se trouve dans ses sources chaudes au milieu de la forêt entourées de cascades. Le site est ouvert jusqu'à minuit et quelle récompense de se tremper dans ces bains d'eau brulante après tant d'heures de route. Nous y sommes resté 3 bonnes heures pour le plus grand plaisir des mignons "tout rôti". C'est insolite d'être de nuit dans un endroit pareil. On a dormi sur le parking du site sans dérangement. La règle de base pour choisir un endroit où dormir c'est que nous le sentions tout les 2. Ensuite, on se sert de "i.overlander" une application où les voyageurs inscrivent les lieux de campements sécu avec info sur le branchement à l'électricité, le remplissage d'eau, la présence de douche chaude, l'accès a la wifi...il y a parfois qq photos a l'appui. Ca va du parking, au camping, en passant par la station service ou le stationnement devant une guest house...bien sur avec l'expérience on espère pouvoir se fier a notre instinct pour dénicher de nouveau lieu mais pour commencer ces plutôt sécurisant.

Hier 1h30 de route seulement, pour profiter un peu de la "zona cafetera". Nous avons choisi Filandia une petite ville coloniale "caféière" trop mignonne, toute colorée, avec des balcons magnifiques partout, une place centrale de charme où stationnent des dizaines de jeeps. Ces Jeeps proviennent de la seconde guerre mondiale via les Etats Unis et servent maintenant de taxi ou transportent des marchandises. Depuis hier soir nous dormons dans le jardin d'un couple de Français qui viennent de s'installer depuis 4 mois dans une jolie maison au milieu d'une Fincas (plantation de café). Ils produisent eux même leur café qui est délicieux et on va leur en acheter 😉 Sandrine et Vincent sont des voyageurs en cobi volkswagen qui sont tombés amoureux de la région après 2 ans de voyage sur le continent américain . Ils ont mit leur maison sur i.overlander et accueillent les voyageurs. Nos voisins sont un couple d'une trentaine d'années, Barbara et Thomas et 2 enfants, Eliot 4ans et Émile 1 un. Éliot est devenu le super pote de Soan, ils se sont trouvés ces deux là et n'ont pas arrêter de se bagarer toute l'après midi comme des chiots. Ils vivent au Canada et voyage en pickup GMC avec camper posé dessus. On a visité leur intérieur, c'est excellent. Tout y est, l'espace est optimisé a fond c'est impressionnant. Soirée super sympa tous ensemble.

Ce matin ballade a travers la campagne et la fôret jusqu'à une cascade isolée.

Nous restons une nuit de plus a filandia et demain nous reprenons la route vers le Sud.

Gros bisous à tous.

PS: Happy-33 attire l'œil et provoque la rencontre...hier midi nous avons mangé avec un couple de Français (jeune retraité) qui voyage en defender aménagé depuis le canada.

Info Happy: Ludo a découpé le lit des mignons ce qui leur fait "une chambre" chacun maintenant 😀

5
5
Publié le 11 septembre 2018

Coucou tout le monde

Et bien voilà méga grosse première galère. Comme on vous avez dit, nous sommes allés à Medellin (à la DIAN =Direccion de Impuestos y Aduana National-> direction nationale de l'impôt et des douanes) pour se procurer les fameux documents nécessaires pour rouler. Désastre, notre Importation temporaire du véhicule étant périmée depuis le 30/08 nous devons payer une amende de 190 euros/mois entamés (=663 000 pesos colombiens/mois). Puisque le doc est périmé depuis le 30/08 ils comptent aout (pour le 31/08 sans autorisation)+ septembre= amende de 380 euros. Mais le pire reste a venir, une fois l'amende payée nous n'avons que 5 jours pour quitter le territoire. Adios la Colombie nous sommes mis dehors. Bon tout ca évidemment avec les difficultés de communication (merci Valérie qui a traduit par téléphone et merci google translate), les enfants qui n'en peuvent plus, la déception et l'agacement de cette situation complètement invraisemblable. juste pour info nous y sommes arrivé a 11h30 et sortie à 16h (rien dans le ventre a part LES NERFS!!!!).

Bon voilà c'est comme ca, nous ne pouvons pas lutter, la corruption semble abolie (c'est déjà ca 😉)...

Les enfants poussés dans leur retranchement nous ont prouvés qu'ils en avaient sous le pied... moi j'ai un peu craqué perso (snif snif snif) "quand es ce que l'administratif va nous lâcher??" grrrr. Finalement je prends ca comme un signe du destin, c'est probablement mieux comme ca?... Ludo se fait vite a l'idée, "nous ferons peux être la Colombie vers la fin" et il se met en contact avec Arnaud pour notre arrivé en Ecuador.

Nous avons trouvé une super rue pour dormir devant une Guest House très sympa et on a accès aux douches/WC, terrasse, café inclus et wifi pour 25 000 PC pour tout la famille (=7euros). On raconte notre mésaventure aux voyageurs avec qui on sympathise (couple portugais, qui voyage depuis 2 ans de l'Alaska jusqu'ici avec leur van et leur chien, la trentaine, ils travaillent en même temps car ils sont traducteurs).

Aujourd'hui à 14h nous devons retourner à la DIAN pour cherche un dernier doc qui nous permet de circuler les 5 dernier jour afin de quitter les pays.

Bon quand même du bon, Ludo s'est fait la main avec Happy-33 en pleine ville, moi j'ai reçu mon titre de "bonne co-pilote", on a super bien dormi ces 2 premières nuits dans notre "nid douillé" (pour répondre à Tinou).

A Guatapé on a monté la pierra el Peñol ,une roche de 220 mètres de hauteur dont on peut escalader les 649 marches. Vu sur toute la région de Penol qui est caractérisée par des bras d'eau de toute part lié au barrage artificiel crée a la fin des années 70 qui a inondé 6.365 hectares, y compris l’ancien village du Peñol.

Nous n'avons pas pu dire réellement au revoir à Jérôme, Valérie et Charles que nous pensions revoir, mais ils nous ont été d'une grande aide pour tout+++ chose a éviter, chose a faire, traduction et déplacement avant de récup Happy 33. Nous avons aussi fait la connaissance de Timoré et Paola (elle colombienne qui nous avait donné plein de lieu a ne pas louper, on s'en servira pour descendre le plus agréablement possible vers l'équateur).

Voila, le meilleur reste a venir!!!

Gros bisous a tous


4
4
Publié le 9 septembre 2018

Holla !!

Toujours sur Guatapé, nous passons notre dernière nuit dans le petit havre de paix de Valérie et Jérôme ce soir, happy 33 est parqué sur le parking central de guatapé à 2 km de la maison d' hôte.

Nous avons checké le gros du fonctionnement du camping car avec l' aide de Jérôme et un voyageur Français qui en voyant notre bête de Chevrolet est venu a notre rencontre. Il a prévu 5 ans de voyage et est parti depuis 18 mois avec sa femme en camping car. Plutôt fiable comme mec du coup.

On a vu comment allumer le gaz qui fait fonctionner le chauffe eau, la gazinière, le four et le frigo, vidanger eaux grises et eaux noires, activer pompe a eau, les pleins d' eau et essence sont fait, bref on est de plus en plus confiant. Restera a charger toutes les affaires demain et truc bien chiant, on a 2 papiers obligatoires a se procurer avant de pouvoir rouler en toute légalité, une autorisation de circuler et un papier d' assurance. (se qui se fait a medellin...la galère... en campig car... je vais me faire sérieusement la main...) c' est un engin de fou! 4,7 tonnes !7,5m de long et très large!

On a découvert aussi les 2 vélos qui nous appartiennent désormais, les petits font de leur Bmx comme des chefs alors qu' ils ne touchent même pas les pieds par terre! on est passé chez un mécano pour leur faire monter un frein arrière tout de même pour leur sécurité..

Voila tout, on partira on ne sait pas quand pour le moment mais ce qui est sûr c' est qu 'on passe la première nuit dans happy 33 demain soir!

Ludo


Guatapé 
3
3
Publié le 7 septembre 2018

Voyage éprouvant!! Départ de France a 9h20 arrivé à Medellin à 17h20 heure locale (c'est à dire 00h20 heure Française/7h de décalage horaire ). Les 10h de vol Madrid-> Medellin en pleine journée sont passées très très très lentement. Les enfants ont dû dormir 1h30 vers la fin du voyage, difficiles pour eux de tenir en place d'autant plus qu'aucun films n'étaient en Français (on a commencé a réviser notre Espagnole). Arrivée lessivé a Medellin, passage de la douane avec les petits presque endormi dans nos bras, heureusement qu'avec les mignons on est prioritaires partout, trop bien de ne pas avoir les nombreuses queues a se faire. On faisait exprès de mettre les enfants en avant pour qu'on nous fasse signe de doubler. Quel luxe de sortie de l'aéroport avec notre caddie débordant de bagages et de voir une petite pancarte: Ludo, Lorrie, Soan et Lila. C'est heureux qu'on rencontre Jérôme et on se laisse guider jusqu'à chez lui à 75km de Medellin. Il fait déjà nuit à 18h15. Nos bagages sont rentrés sans problème dans la Renauld Duster. On découvre leur magnifique demeure dans la nuit. On rencontre Valérie et Charles leur fils de 8 ans (amateur de BMX et de Bachata la danse locale). Enfin posé, les p'tits couché, on a le droit a un petit gueuleton bien mérité: clémentine, banane du jardin et œuf de leurs poules. Bon évidemment a 2h45 du matin les petits étaient frais comme des gardons, ... (9h45 heure Française).

Bref ce matin, 5h du mat on est bien décalqué, découverte de la vue splendide, petit déj sympa (confiture des fruits du jardin et café du jardin aussi ...décidemment). Tour du proprio, Brigitte tu serais aux anges il y a des fleures magnifiques partout, un verger impressionnant, on va chercher les œufs...

et on a qu'une hâte c'est de voir Happy-33, Jérôme nous y amène en fin de mâtiné. Il démarre comme une horloge et quelle bonheur de concrétiser tout ca. On vous parlera de Happy-33 au prochain article.

Point méteo : on rentre dans la saison des pluies, pluie toute la nuit, temps couvert aujourd'hui avec qq belles éclaircies, 23°.

Gros Bisous à tous

PS: 1ere faute de débutant, on a perdu prêt de 150 euros avec un taux de change merdique à Madrid.. on en parlera pas trop.

2
2
Publié le 6 août 2018

Voilà nous sommes heureux propriétaire de "HAPPY-33", passage des clefs avec succès aujourd'hui , moment très sympat avec la famille 749, 5h de debrief ...nous sommes parés !!!!

1
1
Publié le 15 juillet 2018

rush final..déménagement, accueil locataire, chek-up santéx4, choix assurance voyage, carte de crédit adaptée, forfait téléphone adapté, trousse a pharmacie, nécessaire pour école mignons, résiliation des divers abonnements, changement adresse, vente voiture...et j'en passe mais surtout un bon petit stress qui monte doucement ..et qui sent bon la liberté.

Départ le 6 septembre pour Medellín en Colombie. Nos 3 premières nuits sont réservées chez Valérie et Jérôme un couple de Français à "la casa la vie est belle" à Guatapé (75km de Medellin). Parfait pour atterrir et récupérer "Happy-33"...il faut savoir qu'on ne parle pas un mot Espagnol donc leur aide et conseils seront les bienvenus.

Voici donc notre Blog qui permettra à ceux qui le souhaitent de suivre nos aventures...j’espère qu'on l'alimentera autant que "http://luloasia.over-blog.fr " lors de notre voyage en Asie il y a 6 ans déjà.

Hasta Pronto... (merci google translate 😀)

lulosoli

Actuellement toujours dans les mains des "749 en vadrouille" sous le nom de Patrouille