Carnet de voyage

L'Asie d'Antho et Lulu

25 étapes
124 commentaires
40 abonnés
Dernière étape postée il y a 7 heures
Suivez-nous, c'est par ici !
Octobre 2018
22 semaines
Partager ce carnet de voyage
5
janv
5
janv
Publié le 16 janvier 2019

Cinq jours dans la capitale pour découvrir la vie urbaine Cambodgienne et s'imprégner de l'histoire du pays !

Champs de la mort de Choeung Ek ou Killing fields

L'histoire du Cambodge est liée aux Khmers, population composant 90% du pays. L'empire Khmer a jadis été énorme et il régnait sur une grande partie de l'Asie du Sud-Est, avant de décliner au fil des siècles, de subir la loi du protectorat Français et de devenir le Cambodge d'aujourd'hui. La partie impériale, nous vous en parlerons plus en détail lors de nos prochaines aventures à Angkor😀...A Phnom Penh, nous nous attardons sur un passé proche et très marquant : le génocide engendré par le gouvernement Khmers rouges de 1975 à 1979.

En 1975, les Khmers rouges prennent le pouvoir par la force, expulsent l'ensemble de la population de la capitale et des villes et l'envoie dans les campagnes. A leur tête, le général Pol Pot qui va commanditer pendant 4 ans, une extermination massive du peuple, opposants, intellectuelles de tous horizons, etc (savoir parler une autre langue ou porter des lunettes pouvait te coûter la vie!). Au total, 25% de la population de l'époque soit environ 1,7 millions de personnes vont mourir avant l'intervention des Vietnamiens en 1979.

Pour comprendre, nous avons visiter un ancien camp d'extermination ou près de 20 000 personnes ont perdu la vie (à l'arme blanche!). Comprendre qu'aucun Cambodgien n'est sorti indemne de cette période, comprendre que dans la démence et l'horreur certains hommes n'ont aucune limite, comprendre que la vie s'est reconstruit et se reconstruit encore aujourd'hui. La guerre contre les khmers rouges s'est poursuivi jusqu'en 1998 dans la région frontalière avec la Thaïlande principalement et les procès des commanditaires sont encore en cours...

Visite de l'ONG PSE

A contrario des descriptions ci-dessus, la détermination peut également permettre de déplacer des montagnes pour changer et améliorer les choses ! Nous avons visité l'école de l'ONG "Pour un sourire d'enfant ", ONG fondée par deux retraités Français Il y a 23 ans. En voyant tous ces enfants dans la rue, vivre et se nourrir dans une énorme décharge de la ville, ils ont décidé de consacrer le reste de leurs vies à améliorer les leurs (recherchant les fonds en dehors du pays, les bons acteurs locaux, puis en créant une ONG!). En 1996, une paillotte et 30 enfants encadrés, en 2018 une immense école, plus de 6000 enfants scolarisés, des formations professionnalisantes (les premières du Pays), un internat, une école spécialisée pour les enfants handicapés pour ne citer que ça. Bref, une deuxième claque en deux jours et une bonne leçon de vie ! Le documentaire "Les pépites" que nous avons vu depuis, raconte l'histoire de cette ONG, on vous le recommande !!! 😉

Phnom Penh by nigth, nous dans un resto Français (pour ne pas oublier le goût du fois gras !!!) et dans le tuk tuk !

En ce qui concerne la vie urbaine, on a trouvé la ville agréable. Une vie nocturne animée, des immeubles d'une hauteur raisonnable et de nombreuses propositions culinaires à disposition! Par contre, on vous l'avoue, au bout de 5 jours, les hordes de tuk tuk à chaque coin de rues aux tarifs américains nous ont un peu gonflé!

Après le départ de Paul (et oui, les bonnes choses ont une fin!), on a terminé le tour de la ville par des visites :

Cité impériale, ses beaux temples et ses belles fresques
Musée national, Monument de l'amitié Vietnamo-Cambodgienne, Temple
3
janv
3
janv
Publié le 11 janvier 2019

Après une journée de transports sur les routes dézinguées du Cambodge nous déposons nos valises à Kampot !

La ville et la région sont connues pour le poivre, premier produit d'agriculture Cambodgienne à avoir ce que l'on appellerait en France une appellation d'origine contrôlée. Qui plus est, ce poivre serait utilisé par de nombreux chefs cuisiniers Français. Nous n'avons qu'une journée pleine sur place, et pour voir le plus de choses en un temps record, nous choisissons le moyen touristique le plus utilisé au Cambodge --> le Tuk Tuk motorisé !

Visite des campagnes à bord de notre bolide et découverte des maisons traditionnelles Khmer sur pilotis
Puis visites de deux coopératives de production du Poivre de Kampot : Champs, boutures et égrainage manuel du poivre long

1. Les différents poivres : Le poivre grain a été jadis importé d'inde, il ne se récolte qu'une fois par an sur une bouture qui à une durée d'exploitation de 30 ans. Le poivre tige a lui été importé d'Indonésie et il se récolte tous les 3 mois. Durée de vie d'une pousse également de 30 ans.

2. Les différentes couleurs : Lors de la récolte, deux couleurs de poivre sont ramassées. Les grains verts, mais aussi les grains rouges correspondant à un stade plus avancé de maturation. Ensuite, pour obtenir du poivre noir, on va faire sécher le poivre vert et pour obtenir du poivre blanc, on va enlever la peau du poivre rouge. On notera que le poivre vert ne se conserve que 10 jours sauf si il est conservé dans de la fleur de sel !

Pour terminer, nous prenons un cours de cuisine Khmer chez l'habitant avec visite explicative au marché :

Prahok : Pate de poisson dont rafolent les locaux, fruit de lotus, cours et création : Amok au poulet et Salade Khmer..Huum
30
déc

Cette fois ci nous ne commençons pas la découverte de ce nouveau pays par sa capitale, sa culture et son histoire mais nous choisissons son côté paradisiaque ! Direction les iles du sud du Cambodge, destination idéale pour fêter au mieux le passage de la nouvelle année, les pieds dans une mer bleue turquoise 😛😀 !

2 jours sur Koh Rong, sur sa plage paradisiaque de Sok San, puis sa plage principale festive pour une soirée les pieds dans l'eau
Et ensuite, 2 jours sur l'ile voisine Koh Rong Samloem, au calme pour se remettre de ses émotions et faire ses bras en canoé 

A noter que le départ en bateau pour ce petit paradis se fait depuis la ville de Sihanoukville, ville que les F***ing investisseurs Chinois ont transformé en chantier géant pour créer leur nouveau Macao...Pas moins de 50 casinos actuellement en construction...Espérons qu'on ne leur laisse pas le pouvoir de détruire tout le littoral et les iles !

PS : Si cela n'est pas déjà fait, on profite de cet article pour vous souhaiter une très bonne année 2019 à tous !

30
déc
30
déc
Publié le 7 janvier 2019

33 jours de plaisir nous séparent de notre arrivée, le temps pour nous d'exprimer notre ressenti sur ce pays :

1 - Nourriture :

Pour commencer, nous avons bien entendu trouvé quelques similitudes avec la cuisine Chinoise, logique quand on sait qu'une très grande partie des Vietnamiens est issu d'une immigration Chinoise. Le rythme, excepté dans les grandes villes, se rapproche de la grande sœur Chinoise, avec un premier repas au lever du soleil, un déjeuner vers 11h30 et un diner vers 18h. Toujours peu de sucré dans les assiettes, mais profusion d'étales de fruits et de commerces de jus de fruits frais, au grand plaisir de lulu qui est devenue première consommatrice mondiale de "mango juice" 😀!

Du côté assiette, nous avons trouvé la cuisine Vietnamienne succulente. Basée sur le riz et les nouilles, elle s'oriente aussi bien sur les produits de la mer que sur des viandes de tout horizons. On y trouve également de nombreuses spécialités dont voici une liste non exhaustive tirée de nos essais gustatifs : le célèbre Pho ( soupe de nouilles traditionnelle, le petit déjeuner de base), les nems frais ou fris, le Bun Cha (vermicelle de riz au porc), le Banh Mi (sandwich Vietnamien à base de baguette Française), le Banh Xeo (crèpe garnie et sa sauce cacahuette), le Banh Bao (raviolis translucides) et les Wontons (chips de riz garnie).

Coconut, Banana et Mango juice, Banh Xeo, Bun Cha, Bun Cha et Wontons, poissons frais 

2 - Transports :

Ici c'est une "autoroute à touriste" ! Au Vietnam, tous les hôtels proposent divers tours (sur un, deux, trois ou plus de jours) et de nombreux services de réservation (bus, train ou taxi). En y ajoutant les très nombreuses agences de voyage avec pignon sur rue, il est très facile de trouver un transport et de faire jouer la concurrence si on le souhaite. Le petit défaut, c'est que l'on s'est senti un peu trop encadré. Le côté aventure à l'état pur, tu le laisses de côté et si tu cherches à prendre ton bus local seul comme un grand, tu perds beaucoup de temps et aussi beaucoup d'argent (les agences et les hôtels ayant des prix optimisés comprenant notamment les trajets pour aller aux départs des bus) !

Pour les types de transports, deux options s'offrent aux voyageurs : les bus, avec des bus de nuit pour les longs trajets (sachant qu'il ne s'agit pas d'autoroutes à la Française, la quasi totalité des trajets sont de longues durées) ou les trains, qui peuvent être de nuit également. Ces options sont également les moyens de transports empruntés par les locaux, pour l'illustration, en voici un aperçu avec quelques photos :

Train couchette ; Bus de nuit ; Bus local pour une petite visite (autant de temps de recherche pour le prendre que de trajet)

Question confort, le train de nuit c'est sympa par contre les bus couchettes sont adaptés au gabarits asiatiques...Autant dire qu'il ne te reste plus qu'a plier les jambes pour la nuit 😀 Question prix, comme l'ensemble de la vie au Vietnam, les transports sont vraiment "cheap", au total on aura dépensé 114 € par personne pour traverser le pays du Nord au Sud...L'équivalent d'un billet aller de TGV Paris-Nantes...

En quelques chiffres :14h30 de Train de nuit, environ 67h30 de bus, 4 taxis, 65 Km de scooter, 161 Km de Vélo, 35 h de bateau et encore une fois sans oublier la marche à pieds ou on à lever un peu le pied : 347 Km.

3 - Hébergements :

Un rapport qualité-prix imbattable ! Nous avons osciller entre hôtels et homestays, avec pour certains la possibilité de partager le repas avec la famille. En moyenne, nous avons payé aux alentours de 10 euros la nuit pour une chambre double avec les petit dej! Les chambres sont d'un standing correct, la seule particularité réside dans la salle de bain, où les douches sont rapprochées des toilettes, voir au dessus 😀

4 - Vietnamiens et Vietnamiennes

Plus ici qu'ailleurs, le peuple Vietnamien est le poumon du pays. Une cinquantaine d'ethnies compose ce peuple, les Han, l'ethnie d'origine chinoise, représentent 90% de la population. Ils vivent avec le soleil, ils se lèvent tôt, très tôt (à 5 heures du matin les rues se remplissent de sportif de tout âge) et se couchent tôt. Ils peuvent pratiquer une ou plusieurs religions à la fois ou être athées, cependant le bouddhisme reste majoritaire. Leurs vies s'organisent autour de la famille et plusieurs générations résident souvent sous le même toit. Ayant en mémoire les évènements du siècle dernier, ils profitent au jour le jour de la chance qui leur ait donnée de vivre dans un pays libre et sans conflit.

De notre côté, on aurait envie de résumer les Vietnamiens et Vietnamiennes en trois mots : Sourire, Gentillesse et Echanges. Ci-dessous le détail de notre ressenti :

Sourire : Fait référence aux milliers de sourire croisés, aux milliers de "Hello" échangés et aux milliers de visages qui se sont illuminés sur notre passage. **tin, ça fait du bien et ça illumine bien des journées même sous la pluie!

Gentillesse : Peut se résumer par la philosophie du Ying et du Yang --> il est important de donner aujourd'hui pour recevoir demain… Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidé pendant cette traversée, en passant par cet homme qui a pris du temps pour nous trouver le bon bus local et qui a profité de l'attente pour nous acheter et faire goûter des fruits régionaux ou en passant par cette vendeuse à qui nous n'avons rien acheté après moultes négociations mais qui nous a gardé le portable oublié dans sa boutique...

Echanges : Fait référence à tous ces jeunes Vietnamiens qui ont voulu discuter avec nous pour apprendre l'anglais dans la rue (nous ne savons toujours pas qui a le plus appris, haha), à tous ceux qui nous ont gentiment fait gouter le fruit de leurs récoltes sans demande, à ces bras levés à travers champs en guise de bonjour, et à tous ces Homestays où nous avons pu partager un repas familiale.

Bref, pour nous une des première richesse de ce pays est la chaleur dégagée par ses habitants!

Rencontres avec des locaux dans le train, autour d'un arrêt de bus ou au détour d'un parc.

5 - Si c'était à refaire :

Si vous recherchez la grande aventure, le grand air sans aucun touriste, le Vietnam n'est pas forcément une destination pour vous. Cependant, la beauté et la diversité de ses paysages ainsi que la richesse de son peuple sont immanquables ! Nos coups de cœur : Les vietnamiens et les vietnamiennes, les paysages de la baie d'Along depuis la mer, les montagnes autour de Sapa, la ville de Hoi An et le désert de sable blanc de Mui Ne.

Si c'était à refaire --> Pour une première visite, on est satisfait de notre itinéraire et de nos découvertes.

Si on avait eu une semaine ou dix jours de plus --> Sur les conseils d'autres voyageurs, on aurait fait étape au Nord-Est dans la ville de Cao Bang, on aurait exploré les plateaux montagneux du centre et les iles du sud!

Si on avait été limité par le budget --> Pas de problème, le Vietnam est vraiment très bon marché😀

27
déc
27
déc
Publié le 2 janvier 2019

Avec "Michel Vaillant" N'guyen aux commandes, notre trajet en bus de nuit est réduit de 2 heures... Nous arrivons donc à 3H45 pétante dans la ville de Vinh Long...Heureusement, ici la vie commence très tôt, nous profitons donc de ces heures matinales pour visiter le marché avant de rejoindre notre gite sur l'ile de An Binh. Après une petite sieste, nous partons à la découverte de la vie organisée autour du Mékong, à bicyclettes :

Le Mékong est un fleuve qui prend naissance au Tibet, avant de parcourir environ 4500 Km à travers la Chine, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam où il termine en formant son delta avant de rejoindre la mer.

Les possibles visites sont nombreuses, nous choisissons le bateau pour un aperçu synthétique de la région :

Visite d'un marché sur l'eau, d'une fabrique de produits locaux (miel, bonbons à la coco, pop corn à base de riz) et navigation

Pour finir cette étape, un petit mot sur notre havre de paix, ce magnifique petit homestay, au calme au bord du Mékong. Nous avons mangé comme des rois, tout en partageant l'habitation de notre hôte Oanh et avec de superbes rencontres. Merci Stéphanie et Thierry pour ces deux jours très agréables en votre compagnie !

Ngoc sang, un coin paisible au bord du Mékong mais aussi un repère à français pour de belles rencontres

La visite de la région se termine dans la ville de Ha Tien, ville sans interêt en bord de mer, où nous passons une nuit et préparons la traversée de notre première frontière terrestre en direction du Cambodge!

24
déc
24
déc
Publié le 30 décembre 2018

Pour noël, nous choisissons de nous ressourcer en montagne. La ville de Da Lat, autrefois station balnéaire, permettait aux colons ou aux familles aisées d'échapper à la chaleur d' Ho Chi Minh ou aux moussons.

Les terres de cette région font force d'une agriculture flamboyante, on y cultive en grande quantité la fraise et les fleurs (sous de nombreuses serres) ainsi qu'un café de très grande qualité.

Paysages rencontrés pendant la randonnée représentatif de la région

Pour démarrer les festivités, nous décidons de randonner jusqu'au mont Langbiang, le plus haut sommet du sud du Vietnam avec ses 2167 m d'altitude. Nous obtenons un bel aperçu de la vie agricole de la région et notre ascension nous amène dans une jungle dense et humide, pour terminer la tête dans le brouillard ! 😀

On a tout de même fait honneur à l'esprit noël avec plusieurs petit repas dans notre auberge ou au restau :

Les diverses repas de noël : Un gâteau à l'auberge, un riz de randonneur affamé et un combo fromage-saucisson-vin-bières !

Après avoir repris des forces, nous reprenons la découverte de la région par la visite d'une des plus belle cascade des alentours et par les attractions à disposition plus ou moins à proximité de la ville :

Cascades de l'éléphant, après 40 minutes de bus depuis Da Lat et au moins deux fois plus de temps pour le trouver !
1er train desservant la ville à l'époque des colons, vue sur le lac Tuyen lam et photo de la crazy house et du sol du salon !

Enfin, pour terminer le séjour, visite très instructive d'une petite usine de fabrication de café. Le Vietnam est le deuxième producteur de café au monde. A Da Lat, on produit de l'Arabica car les caféiers doivent pousser en altitude, à l'air frais et sur des pans de terre inclinés (contrairement au Robusta, type de café aussi produit en grande quantité au Vietnam). On y a découvert toutes les étapes de la création de ce café avec un fort goût aromatique (récolte, séchage avec trois méthodes disponibles, tris en fonction de la qualité et de la couleur des grains, torréfaction, services à l'aide de la cafetière vietnamienne et enfin dégustation !).

Cours de service du café Vietnamien à l'aide d'une Phin (cafetière typique) à droite et séchage des grains dans l'entrepot
20
déc
20
déc
Publié le 27 décembre 2018

Saigon, appelée Ho Chi Minh depuis la réunification, est la capitale du Sud du Vietnam. Plus de 12 millions de personnes et presque autant de scooters se bousculent et bourdonnent dans ses ruelles encombrées, ses rues piétonnes et festives, ses quartiers de luxe, au coin de ses buildings et des ses nombreux marchés.

En comparaison à Hanoi, la ville semble être la capitale économique du pays, une plus grande richesse s'en dégageant. Elle a également gardé de plus grandes traces de son passé à la Française avec ses nombreuses églises (10% de la population est catholique au Vietnam) et certains de ses bâtiments administratifs.

Hôtel de ville, Vues de la Poste centrale en intérieur et en extérieur et photo d'une des églises de Saigon

Nous avons donc pu faire le tour des bâtiments aux architectures particulières et historiques, des différents marchés (dont celui des vestiges des différentes armées passées ici) et également du musée des vestiges des guerres, qui comporte une collection importante, stupéfiante et choquante de photos du dernier siècle.

Diverses marchés de Saigon 

Et enfin, notre duo s'est transformé en trio pour 3 semaines avec l'arrivée de notre petit expatrié préféré. Pour fêter cela comme il se doit, on a testé sans relâche les rooftops et la vie nocturne animée Saïgonnaise !

Vie nocturne très très très animée de Saigon

PS : Règle numéro 5 du "guide de l'immersion du voyageur" appliquée par Antho : Salon de coiffure tu iras, coiffure locale tu testeras…Problème de compréhension sur la taille des côtés, du coup le mec l'a fait 100% à la Vietnamienne 😀, 3,8 € pour la prestation !

17
déc
17
déc
Publié le 21 décembre 2018

Après un minibus, un sleeping bus, 2h30 d'attente dans une vieille agence de voyage, un van et un deuxième sleeping bus, pour environ 21h de trajet, nous voilà enfin arrivés au soleil ! YEAH !

On y va doucement avec le soleil : au programme playa et cocktails

Pas grand chose à dire sur la ville de Mui Ne, à part qu'ici tout le monde parle Russe ! Station balnéaire pour nos amis du Nord de l'Europe et de l'Asie, parqués dans des gros hôtels avec piscine au bord de mer (bien loin de notre hôtel de backpackers 😉). De notre côté, on ne va tout de même pas rester à la plage toute la journée, on décide bien entendu d'aller explorer les environs!

Etape 1 : Dunes de sable rouge
Etape 2 : dunes de sable blanc, à couper le souffle, on aurait pu y rester des heures…


Le scooter c'est comme le vélo, ça ne s'oublie jamais...sauf quand tu n'en as jamais fait haha ! Initiation musclée et ensoleillée avec notre petit 125 cm3 rouge à 3 € la journée. Attention à droite, gauche, derrière, coup de klaxon et chaud devant 😀😀😀

12
déc
12
déc
Publié le 19 décembre 2018

Après notre premier bus de nuit, nous voila arrivés dans le centre du Vietnam. Bon, on aurait pu aussi appeler l'étape : Hué, Hoi An et la pluie ! Et oui, ici c'est encore la période des pluies, heureusement, on a nos ponchos !

En haut, la cité impériale et en bas, tombeau impérial de Tu Duc (empereur de 1847 à 1883)

Démarrage par la ville de Hué, ancienne capitale de l'empire. Hué ayant été au centre des guerres d'Indochine et du Vietnam, les monuments n'ont que moyennement survécu et nous paraissent peu entretenus…

A noter que le tombeau visité est celui de l'empereur Tu Duc (Dynastie des Nguyen), empereur sous lequel les Français ont colonisé le Vietnam...Sacré tombeau pour celui qui a contribué à la fin de sa dynastie !

Puis passage par le musée d'histoire avec un aperçu de vestiges d'une époque plus moderne :

De gauche à droite pour les connaisseurs : UH-1, Mig  21, A-37 Aircraft (datant de la guerre du Vietnam 1965 -1973)

2 jours plus tard, après moultes hésitations et nombreux combats avec les averses, nous décidons de rester dans la région pour visiter Hoi An. Un choix payant car nous tombons littéralement sous le charme de cette petite ville côtière préservée du temps, avec son mélange culturel, ses tailleurs et ses petites boutiques.

Quelques photos pour un aperçu de la ville et de ses maisons coloniales 

Hoi An est un ancien port d'attaches des marchants japonais, Chinois et européens et garde également les traces de la colonisation française, notamment avec son architecture, ce qui lui donne une identité particulière.

Marchés de Hoi An (Où on y prépare aussi le match - photo de droite)

Et enfin, un samedi soir pas comme les autres : finale retour de la Suziki Cup (coupe d'Asie du Sud Est de football) entre le Vietnam et la Malaisie (2-2 à l'aller). Victoire 1-0 du Vietnam qui n'avait pas gagné la coupe depuis 10 ans...On n'aura jamais vu de notre vie autant de scooters en folie, nous avons du attendre au moins une heure pour oser reprendre nos vélos ! 😀 L'ambiance était vraiment superbe, joyeuse et bon enfant !

Le match, le soutient, la victoire ! 

PS : Pas besoin de Mbappe pour gagner quand tu as Nguyen dans l'équipe et en plus il coûte moins cher 😉

9
déc
9
déc
Publié le 14 décembre 2018

Le bus devait nous déposer dans la ville Ninh Binh mais nous emmène à Tam Coc dans un village à 10 km. Changement de programme très positif, nous passons deux jours chez un couple très sympathique, au calme.

Balade en bateau à Trang An avec passage dans les grottes et pieds à terre pour visiter des temples

Malgré le mauvais temps, balade en barque de quelques heures pour découvrir les paysages de la région qu'on surnomme "la baie d'Along terrestre" agrémentée de visite de temples et de passages en grottes sous les karsts.

Puis la visite continue à vélo, pour découvrir l'immense pagode de Bei Dinh. Bien que très beau, nous avons trouvé que le site manquait d'âme et surtout d'histoire en comparaison à nos visites Chinoises...crée en 2010 pour devenir le plus grand lieu de culte de la religion bouddhiste d'Asie du Sud Est, c'est aussi un très grand lieu touristique...

Néanmoins quelques beaux ouvrages  à photographier : Bouddha sous plusieurs formes aux pagodes de Bai Dinh et Bich Dong
5
déc
5
déc
Publié le 11 décembre 2018

Pour découvrir la baie d'Along, rien de mieux qu'une croisière en bateau de deux jours au départ de l'ile de Cat Ba (Moins touristique mais plus pour très longtemps) offert par la famille et les amis 😀😀😀 :

Jonque privée pour nous deux !
Baignades, canoé et navigation pour découvrir la baie, ses ilots et ses grottes
Paysages Karstiques (cette fois-ci sur l'eau) et visites d'un village flottant de pécheurs 

Pas de photo pour le moment, mais on a également mangé comme des rois pendant deux jours. Et pour l'anecdote, l'équipage s'est mis une "bonne grosse caisse de marin"...ils ont voulu nous faire boire et chanter pendant un long moment ...folklorique mais pas très romantique !

Pour clore ce chapitre sur la côte Nord-Est du Vietnam et afin de se remettre de ses émotions, rien de mieux que quelques jours sur l'ile de Cat Ba, entre touristes occidentaux !

plages, baignades, randonnées et VTT au rdv, le soleil lui moins !
1
déc
1
déc
Publié le 8 décembre 2018

Le Nord-Est du Vietnam est une région connue pour ses montagnes, ses différentes ethnies et ses très belles rizières en terrasse. Après quelques recherches, nous mettons les agences de voyage de côtés et faisons le choix de faire confiance à un guide local (contact trouvé sur un forum) afin de nous guider pour trois de jours de trek...Choix qui s'avère plus que payant ! Magnifiques paysages, nombreuses découvertes culturelles et très belles rencontres, le tout sous le soleil. En bref, trois jours de pur bonheur !

Jour 1 : départ de Sapa pour 14 km de marche entre montagnes, rizières et forêts de bambous
Nuit 1 : chez l'habitant dans une famille appartenant à l'ethnie des Dao Rouge avec petit bain médicinale avant d'aller se coucher
Nuit 1 : grosse soirée karaoké avec France, Edouard, nos 2 guides puis essayage des tenues traditionnelles le lendemain matin
Jour 2 : Magnifiques paysages parfois plutôt tropicaux (serpents) ou agricoles (champ de thés au centre) pour 20 km de marche

Nuit 2 : Pas de photo, pas de Karaoké mais jeu de carte Vietnamien chez une famille très accueillante fabriquant son alcool de riz ! Toujours en compagnie des deux mêmes frenchies et d'autres backpackers !

Jour 3 : Autour des animaux et des cascades pour 16 km de marche pour terminer ce trek
Nhu, notre super guide appartenant à l'ethnies des Hmong noir

Photo de conclusion avec Nhu, notre guide de 21 ans et sa deuxième fille de 6 mois, qui a passé une journée avec nous (16km sur le dos de sa maman!). Nhu parle un anglais et un français impeccables en les ayant appris quasiment seule…Elle n'a jamais voyagé mais connait les sentiers (non touristiques) de sa région par cœur ! Au cours de ces 3 jours, elle nous a fait découvrir sa culture et celle des autres ethnies, allant jusqu'à nous ouvrir les portes de sa modeste maison, une personnalité en or avec qui nous sommes très heureux d'avoir partagé trois jours!

PS : 1ère expérience en train de nuit Vietnamien, cabine de 4 pour des rencontres et travailler son anglais!

28
nov
28
nov
Publié le 6 décembre 2018

Premiers pas au Vietnam dans sa très animée capitale, bercée par les moteurs et les klaxons de ses scooters !

Vigilance, les piétons ne sont pas prioritaires et il n'y a pas beaucoup de feux de circulation !

Hanoi a gardé quelques traces de son histoire impériale (indépendance sur les Chinois définitivement obtenue au 10ème siècle) et beaucoup plus de sa période coloniale (1882 pour Hanoi -1954), les colons français ayant modifié de nombreuses choses en arrivant...Cette ville, pleine de vie, semble connaitre une croissance effrénée (pollution plus que présente!). Elle constitue un parfait point de départ pour découvrir l'histoire et la culture Vietnamienne. Pour nous, une acclimatation rapide réussie dans ce nouveau pays qui grouille de voyageurs !

Temple de la littérature pour les deux photos de gauche et à droite la porte sud de l'ancienne cité impériale
Ouvrages légués par les colons : Pont métallique ferroviaire, opéra et palais du gouverneur d'Indochine devenu présidentiel

D'un point de vue histoire, on a également pu visiter le mausolée de HO CHI MINH, fondateur du partie communiste vietnamien, du mouvement Viêt-Minh et premier président du Vietnam libre (1954-1969). Dans le bâtiment, on réalise un passage bref devant le corp de l'ancien président, conservé depuis prêt de 50 ans...un peu glauque mais pas sans manque de signification aux yeux des vietnamiens puisqu'il fût le principal acteur de la lutte pour un Vietnam libre ayant permis la fin du régime coloniale Français en Indochine en 1954 !

Et enfin ci-dessous, petit aperçu de la vie nocturne Hanoïenne, que l'on a appréciée et très vite adoptée.

bières locales, animation nocturne et très belle fresque venue colorer les voies de chemin de fer dans la vieille ville
28
nov
28
nov
Publié le 1er décembre 2018

Après 33 jours passés sur les terres de l'empire du milieu, voici notre rapide retour sur la culture découverte :

1 - Nourriture :

La cuisine Chinoise est une cuisine extrêmement variée, avec de nombreuses spécialités propres à chaque région. Pour les choses qui changent : les Chinois mangent à toutes heures et sont les rois du grignotage en tout genre (Jess, Xav, vous seriez au paradis ici 😉). Il n'y a pas ou très très peu de plats sucrés proposés à table donc ton petit déjeuner pain/beurre/confiture/céréales tu essayes de l'oublier rapido…

Exemple de breakfast : Raviolis au beauf ou plus populaire le riz aux légumes et aux œufs accompagnés d'un thé froid ou chaud

Après, on ne pourra jamais vous détailler toutes les spécialités essayées mais dans les grandes lignes : beaucoup de soupes ou bouillons de nouilles, toutes sortes de pâtes chaudes ou froides (excellent avec des cacahuètes!) ,viandes laquées, raviolis aux légumes, au bœuf, au porc, le poivre et le piment du Sichuan, poissons frais à la sauce brune, etc. L'accompagnement favoris reste bien entendu le riz que l'on trouve sous de nombreuses formes.

Dans la partie grignotage, on trouve des brochettes, des brochettes et encore des brochettes, à l'agneau, au calamar, au poulpe, à la patate, à la semoule, aux fruits confits et on en passe. Les fruits frais et les quelques gâteaux sucrés se mangeant également entre les repas.

Bœuf aux légumes et aux oignons, concombre avec des cacahouètes et sauce pimentée et pates aux légumes
Fondue du Sichuan où tu viens faire cuire tous tes aliments dans un bouillon hyper hyper hyper hyper hyper pimenté !

Comme le montre les deux photos ci-dessus, à table tous les plats se partagent, rendant les repas beaucoup plus conviviaux ! De plus, les Chinois mangent très peu chez eux, il y a des restaurants partout.

Bon parfois on a su revenir aux fondamentaux : Le Double Whopper Chinois est excellent aussi :) ! 

2 - Les transports :

Ils ne faut pas stresser, c'est du Chinois haha. Parfois un peu perdus car aucune inscription en Anglais, nous nous en sommes sortis à chaque fois, par contre il ne faut pas oublier la photo de la destination en Chinois! 😉

Nous avons parcouru de grande distance sans jamais prendre l'avion, merci au réseau TGV! Hyper récent, traverse les montages et les vallées, toujours à l'heure (et oui c'est possible), des salles d'attente par train, des hôtesses par wagon, des prises pour tout le monde...et question prix, compter 6 euros de l'heure environ, on a eu des trajets à 3 euros...certaines entreprises françaises devraient aller l'essayer...

En quelques chiffres : environ 23h20 de TGV, environ 15h30 de bus, 7 taxis (et une seule arnaque, il en fallait bien une ^^) et 5 métros domptés (Pékin, Xi'an, Chengdu, Canton et Hong Kong…Heureusement le métro c'est fini 😀) Sans oublier la marche à pieds! 465 km parcourus sur le sol chinois, soit en moyenne14km/jour.

3 - Les hébergements :

Pas grand chose à dire, les hôtels sont facilement accessibles (sauf ceux réservés exclusivement aux Chinois…), nous avons pris des chambres pour deux dans des hôtels/auberges/guest house (salles de bain privatives ou non) pour un prix moyen de 12 euros par nuit hormis Pékin (30 €/nuit) et Hong Kong (40 €/nuit pour 8m2) !

Partie commune stylée de notre logement de Xi'an à gauche et ancien temple dans lequel nous avons séjourné à Pingyao 

4 - Les Chinois :

On a trouvé le peuple Chinois sympathique même si au premier abord il ne semble pas trop "friendly" (plutôt bien froid !). Tout au long de notre parcours les locaux nous ont aidé avec ou sans demande et avec ou sans notion d'anglais. Ici, certains vieux crachent encore partout mais cela ne nous a pas plus choqué que ça. Le pays est hyper propre (des agents à chaque coin de rue même dans les plus petites villes), des toilettes publiques partout (et oui, pas de WC dans les restau et les magasins) et il est également très bien (trop) surveillé (innombrables policiers et caméras, bagages scannées sur tous les lieux touristiques et à l'entrée des métros). Les services sont impecables au détriment de l'homme (amplitudes horaires, securité, flicage des citoyens, etc.) et de l'environnement (pollution permanente, dvpt de la technologie comme le tgv au detriement des habitats). L'autre hic...les touristes Chinois en masse, toujours en voyages organisés, sans aucune gène, ils crient, poussent, etc...et encore on n'était pas en pleine saison touristique...on ne préfère pas imaginer sinon !

Notre copine de la tribu aux cheveux longs de Dazhai

5 - Si c'était à refaire :

La Chine est le départ de notre trip, on a donc apprécié la visite qui nous a permis de nous lancer en douceur. Sa grande histoire est à découvrir. La grande muraille est sans aucun doute notre coup cœur à tous les deux.

Si c'était à refaire --> Canton, on y passe plus rapidement, voir pas du tout et on prend du temps pour visiter Datong (ville du Nord) et Emeishan (dans le Sichuan) qui étaient des destinations à côté de notre parcours.

Si on avait eu une semaine ou dix jours de plus --> on serait passé voir la région du Yunnan et ses montagnes.

Si on avait été limité par le budget --> Hong Kong est à oublier pour les voyageurs à budget serré !

23
nov
23
nov
Publié le 28 novembre 2018

Fin du trip Chinois à Hong Kong, sur ce petit morceau de terre composé de 262 iles, avec ses 2667 habitants au km2, ses innombrables buildings et son identité anglaise léguée après plus de 150 ans d'appartenance !

Clairement, on n'est plus en Chine, le "New York asiatique" est un pays à part entière, surpeuplé et qui vit pour le BUSINESS ! La preuve avec sa monnaie, son dollar local made in UK et ses billets marqués d'un beau H.S.B.C (Info pour les incultes, comme nous avant ce voyage... --> H.S.B.C = Hongkong.Shanghai.Banking.Corporation)

Deux premières journées sur Hong Kong Island avec l'ascension du Victoria Peak pour une belle vue sur la vallée de buildings
Petite journée à OCEAN PARK avec ses animaux marins (Pingouins et Phoque sur les photos) et ses attractions à sensation
Suite du séjour sur la péninsule, à Kowloon avec ses marchés, ses buildings (encore), sa circulation et son spectacle de lumière 
Pour finir, balade sur l'ile de Lantau. Visite du village de pécheur de Lai O, poissons séchés et maisons recouvertes d'alu au rdv

Notre ressenti après ces 5 jours passés dans ce petit pays est mitigé. On a aimé la diversité des paysages (mer, montagne et ville) et on a adoré la mixité culturelle de la ville, ce mélange sino-occidental qui se retrouve partout (nourriture, langues, activités, humains, etc.). Cependant, la marrée d'immeubles, le coût très (trop) élevé de la vie (prix Parisien !!!) et le nombre d'habitants au m2, c'est sympa mais pas trop longtemps 😀

19
nov
19
nov
Publié le 23 novembre 2018

Canton, premier port chinois ouvert sur le monde, le premier à s'ouvrir au commerce avec les colons européens au 15è siècle et berceau de la révolution chinoise ayant mis fin au régime impérial en 1911 ! Tout en essayant de copier ses voisines dans l'ultra modernité (Hong Kong et Shanghai), la ville garde des belles traces du passé.

Cela vous a mis en appétit ? Sur le papier nous aussi... Après 4 jours sur place on ne va pas vous mentir, notre "french paper guide" nous a vendu un peu trop de rêve! Séjour un peu long, même si on a renoué avec le soleil (#25°C)... on était donc bien content "Canton" est reparti !😉😀

Vieille ville

On a tout de même apprécié se balader dans la vieille ville, avec ses p'tits vieux regroupés autour des parties de Mahjong, ses rues étroites et son immense marché de Jade.

Cela a été aussi l'occasion de découvrir le plus grand marché consacré à la médecine traditionnelle chinoise :

Champignons, poissons, hippocampes et autres divers produits séchés utilisés pour leurs vertus médicinales

Et pour finir, petites balades à pieds et en bateau à la découverte du nouveau Canton et de ses gratte-ciels dont la fameuse Canton Tower qui, avec ses 600m de haut, est la 3ème plus haute tour du monde !

15
nov
15
nov
Publié le 20 novembre 2018

Yangshuo est une petite ville située entre les rivières Li et Yulong, avec de jolis paysages karstiques :

Yangshuo, ses rivières, ses "bamboo boats" et ses environs

A pieds, à vélo ou en fameux "bamboo boat", nous avons combattu la pluie et bien exploré les environs!

Nous avons notamment vu dans le village de Xingping le paysage des billets de 20 yuans (dsl pas de photo, l'attrape touriste était payant) et on notera cette fois qu'on ne s'est pas fait voler nos vélos !!! Vive la Chine !

Paysage vu le long de la rivière Yulong
Vu de la rivière Li depuis un belvédère

Pour finir, petit aperçu de la vie urbaine et ultra touristique de cette bourgade. Une vision moins militaire de la Chine s'est offerte à nous avec boites de nuit et danseuses plus ou moins vêtues devant les vitrines des bars.

Vie nocturne de Yangshuo
12
nov
12
nov
Publié le 14 novembre 2018

Après 1500 km de tgv, un taxi et un bus, nous voilà arrivés aux rizières en terrasses de Longji, en pleine nature.

Coupure bénéfique de quelques jours entre ces grandes villes surpeuplées!

Pas de soleil mais de beaux paysages en perspective après quelques heures de marche
7
nov
7
nov
Publié le 10 novembre 2018

Chengdu , dans la province du Sichuan mondialement connue pour son poivre!

La ville n'a aucun intérêt sauf pour les maxi méga trop mignons cute pandas...

Base de reproduction des pandas : giant et baby pandas

Il est bon de savoir que vous pouvez louer à la Chine 1 panda pour la modique somme d'1 million d'euros par an. Tout en sachant que tout panda né hors de la chine reste propriété de celle-ci. Pas fous ces chinois!

Et pour rester en forme, petite séance de Kung Fu!

Petite étape à 120km de Chengdu pour apercevoir l'un des plus grand bouddha du monde (71m de haut et 8,5m de large) taillé directement dans la montagne. Le terme "apercevoir" est adapté car nous n'avons pas pu descendre à ses pieds et à une journée près, les échafaudages pour sa rénovation arrivaient devant son visage!

Nous ne commenterons pas non plus le montage des échafaudages en toute sécurité devant des touristes chinois impassibles...un chinois est certainement facile à remplacer...

Le "Giant Buddha", que nous avons tout de même vu en entier au musée!
4
nov
4
nov
Publié le 8 novembre 2018

Xi'an, 3ème ville de Chine aux paysages très contrastés, qui reflète bien d'après nous l'image de la Chine : ville surpeuplée mêlant monuments et quartiers historiques au milieu des buildings et écrans géants.

Bien qu'un peu déstabilisés en arrivant dans cette marée humaine, nous avons beaucoup apprécié la diversité de la ville et plus particulièrement l'effervescence de son quartier musulman !

Qui dit ancienne capitale, dit maxi remparts !  ci-dessus vus de nuits
Le quartier musulman, très populaire, avec toutes ses petites échoppes

Xi'an étant le point de départ de la route de la soie, les orientaux lui ont laissé un héritage religieux, représenté par ce quartier comprenant la plus grande mosquée de Chine (Une "mosquée temple" bien entendu😀).

Ci-dessous, la célèbre et incontournable armée enterrée en terre cuite ! Pour la petite histoire, l'empereur qui a donné sa forme actuelle et son nom à la Chine était tellement mégalomane qu'il a souhaité se faire enterrer entouré d'une armée d'environ 10 000 soldats, de quelques chevaux et bien plus encore...!

L'armée de l'empereur Qin datant de deux siècles avant JC

Et pour finir, randonnée sur le mont Huashan (2160 m et des centaines de marches au cœur des falaises). Pour tous ceux à qui nous avons clamé haut et fort que nous n'allions pas avoir d'hiver en Asie en voici la preuve...

A gauche, ce que nous avons vu (de la neige et du brouillard) et à droite ce qu'on aurait pu voir...lol

PS : Grâce à deux semaines de buchage intensif de "l'anglais pour les nuls", on a réussi à avoir nos premiers échanges fournis avec Paolo de Milan et Ryan de Vancouver. Our English accent is perfect !

2
nov
2
nov
Publié le 5 novembre 2018

Étape à Pingyao, dans la province du Shanxi, cette ville préservée depuis des siècles incarne l'identité chinoise.

Ruelles typiques avec ses commerces aux façades préservées, très animées à la tombée de la nuit

Pingyao est une ancienne capitale économique où nous avons pu faire la visite de la toute première banque chinoise datant de 1824. C'est une ville de caractère avec un charme fou qui a su conserver ses temples et ses remparts. Elle est d'ailleurs l'une des seules à avoir résister à la révolution culturelle de Mao.

Les remparts (photos extérieures) et au centre, temple dédié à Confucius (grand philosophe chinois auteur du fameux confucianisme)
30
oct

Peu de commentaires...c'était tout simplement démesuré et grandiose!

6700 km... environ 1 million de morts pour la construire... tout ça pour ne pas réussir à stopper certaines armées ennemies !

Avec 7 heures de marche, c'était déjà pas mal pour nous !

27
oct
27
oct
Publié le 28 octobre 2018

Pour commencer le dépaysement en douceur...

La capitale : Beijing ! Population très sympathique, bien qu'ils nous observent beaucoup...

Après une petite nuit blanche, nous avons pris notre chambre dans un ancien temple du vieux Pékin :

Puis enchainement des visites comme des vrais touristes😀 :

La cité interdite (Magnifique!)
Le temple du ciel (En haut à gauche), les hutongs (vieux marchés en haut à droite) et le parc BEIHAI (en bas)
La place Tian'anmen où le culte de Mao est encore visible de nos jours...dictateur adulé?

PS : Apparemment deux blonds réunis est une situation inédite pour certains chinois ! On a eu le droit à 4 demandes de photos avec des locaux aujourd'hui...

Suite et fin des visites à Pékin :

Le temple des Lamas (à gauche) et le palais d'été avec son bateau en marbre... juste pour prendre le thé! (photos de droites)

25
oct
25
oct
Publié le 25 octobre 2018

Pekin nous attend !

24
oct
24
oct
Publié le 21 septembre 2018
Nos sacs sont enfin prêts !  Entre 10 et 11 kg chacun, on a respecté notre objectif ! 😀
Sans oublier l'étape des vaccins, pas toujours facile pour Anthony ! 😀