A ma chérie que j'aime, avec tout mon amour. Tristan
Du 22 juin au 14 juillet 2018
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Bonjour,

L'aventure a commencé le 17 juin 2017, un beau samedi où nous nous sommes dis oui devant des personnes merveilleuses. Un an et 5 jours plus tard, c'est le début de notre voyages de noce qui s'annonce fabuleux, qui nous amènera au pays des kangourous, puis vers les îles paradisiaques de la Polynésie Française.

Bonne découverte à tous et que l'aventure continue...

2

Bagages enfin prêt c'est parti pour l'aéroport de Toulouse Blagnac. Nos mines réjouites trahissent les quelques 27h de vols et d'escales qui nous séparent de notre objectif: Sydney, notre première étape.

Arrivés à Amsterdam, nous décollons 3 heures plus tard pour les émirats arabes unis et Abu Dhabi.

Après un vol de 6h30, nous sommes accueilli à 20h00 de manière chaleureuse: 34°C.

Puis nous trouvons notre gros oiseau qui nous amènera à destination. Un A380 d' Etihad.


.

Et c'est parti pour 13h30 de vol au dessus de l'Inde, de l'océan Indien et de l'Australie.

A ce propos 9 heures après notre décollage, on aperçoit les côtes australiennes.

4 heures et demi plus tard et une traversée de l'île continent, la descente débute vers Sydney, sous le coucher de soleil.

Et enfin l'arrivée tant attendue où la métropole du pays des kangourous nous souhaite la bienvenue. Et maintenant repos pour bien attaquer la suite.

3

Cette journée commence sous le soleil et des températures qui nous rappelle le printemps. En sortant de l'hôtel, on ne peut s'empêcher de prendre la direction de Hyde Park, situé juste en face, et d'en découvrir un de leurs habitants.

Puis c'est l'heure pour nous de découvrir l'un des monuments, si ce n'est LE bâtiment le plus célèbre d'Australie : nous parlons bien sûr de l'opéra de Sydney, magnifique technique architecturale qui ne nous a pas laissé de marbre...😊. Et juste à côté, le Sydney Harbour bridge offrant un superbe point de vue sur l'opéra.

En revenant du Sydney Harbour bridge, Petit détour par "the Rocks" quartier historique de Sydney

Enfin pour continuer et finir la journée, nous avions décidé de faire une sortie en bateau dans la superbe baie de Sydney et puis de pousser vers l'océan Pacifique pour observé les baleines. Et nous n'avons pas été déçu avec un retour sous le coucher de soleil.

4

Ce jour débute comme le précédent, sous le soleil et les températures fraîches. Par ce beau temps, direction la Sydney Tower qui culmine à 309m et qui offre une vue a 360°. La beauté de la baie de Sydney ainsi que la taille de la métropole sont ainsi révélées.

Ensuite, direction l'activité la plus attrape touriste mais qui regroupe l'essentiel des choses à voir : le bus touristique.

Et un premier arrêt sur le paradis des surfeurs, Bondi beach, avec une plage en croissant de lune.

Retour en fin d'après midi sur les quais afin de profiter du coucher de soleil sur l'opéra et sur le Sydney Habour bridge.

Et enfin, on ne s'en lasse pas... et on en profite pour s'imprégner des lumières de l'opéra dans la nuit australienne ainsi que ses environs.

5

Départ ce mardi matin pour l'aéroport Sydney Kingsford Smith pour s'envoler vers le centre rouge, en plein milieu de l'Australie, dans l'outback. 3h de vol nous en séparent.

L'approche sur l'aéroport d'Ayers Rock se fait dans une atmosphère rougeâtre sentant bon l'outback australien. Nous pouvons sans problème, peu avant l'atterrissage, voir les Kata Tjuta et le rocher Uluru, notre destination.

Récupération de notre bolide qui doit nous mener dans les chemins les plus ensablés. Attention on n'oublie pas qu'en Australie on roule à gauche sous peine qu'un kangourou ne nous voit pas arriver...😊

Après être passé à l'hôtel (où nous avons appris notre surclassement), direction uluru pour déjà s'imprégner du lieu.

Retour à l'hôtel afin de prendre la navette vers notre activité : un dîner sous les étoiles suivant le coucher de soleil sur Uluru. Moment frais mais magique

6

Ce matin, grands courageux, réveil a 5h30 pour se préparer et profiter du lever de soleil sur Uluru. Arrivés sur place, même le froid de la nuit dans le désert (3°C) ne peut nous enlever notre plaisir.

Nous décidons ensuite de faire le tour d'uluru pour avoir un point de vue différent.

Et on finit par une petite ballade au pied d'uluru car il va être temps pour nous de reprendre la route.

Et c'est parti direction Alice Springs mais nous ferons au préalable une escale à Kings Canyon. La route nous dévoile son paysage désertique, marquée par quelques montagnes ou plateaux, découpant la plaine.

Depuis Ayers Rock, sur la Lasseter highway, bifurcation vers Kings Canyon.

Kings Canyon : 165km

Alice Springs : 513 km

À peine arrivés et les bagages posés, direction Kings Canyon et sa redoutable Kings Canyon Rim Walk : une boucle de 6km au bord du canyon qui s'ouvre par une montée de 1000 marches...

Mais une fois tout en haut, la paysage et la vue sont à couper le souffle.

PS: petit moment d'angoisse en apercevant notre premier animal de l'outback australien: un serpent dont nous n'avons souhaité prendre la pose avec lui 😁

3h de marche plus tard, retour à l'hôtel pour prendre un peu de repos bien mérité avant notre prochaine étape.

7

Ce jeudi, debouts relax mais motivés. Aujourd'hui c'est la Mereenie Loop qui nous attend. Une piste faite de sable rouge et de graviers de 150km, accessible qu'en 4x4, avec un taux de crevaison très élevé. Et c'est sans compter la glisse due au sable. Il faudra 4h pour la traverser soit une moyenne de moins de 40 km/h. Une vraie aventure dans un paysage toujours somptueux qui démontre que le "Centre Rouge" porte bien son nom.

Donc après 4h où nous avons mis la voiture et notre dos à l'épreuve, nous bifurquons sur Namatjira Drive qui nous fait passer dans le parc national des West McDonnell Ranges.

Ayant un peu de temps avant le coucher du soleil, nous improvisons un petit arrêt dans les West McDonnell Ranges, à Ormiston gorge qui nous permet de profiter d'une magnifique vue en hauteur sur sa gorge. Randonnée moins éprouvante que la veille néanmoins.

Le coucher de soleil nous accompagnera jusqu'à Alice Springs, pour conclure cette journée sportive et magique.

8

Bienvenue aux "sources d'Alice", ville située en plein milieu de l'outback australien. Les grandes villes les plus proches :

- Darwin à 1550km au nord

- Adélaïde à 1490km au sud

Et du désert d'est en ouest


Nous profitons de la fraîcheur du matin pour repartir non loin d'Alice Springs, dans les West McDonnell Ranges, à Standley Chams. Ce site touristique permet de s'approcher au plus près des parois ocres que nous avons pu apercevoir au cours de notre voyage. La beauté du site est saisissante

Retour à l'hôtel pour un moment de détente avant de nous préparer pour un des moments phares de ce voyage: une visite du Kangaroo Sanctuary. Ce sanctuaire, tenu par Brolga, alias Kangaroo Dundee, a été créé par lui même afin de venir en aide aux petits kangourous orphelins des innombrables collisions entre voiture et animaux. Et dans la majorité du temps, quand la mère est tuée, le petit vit encore dans la poche. Bref une visite très enrichissante et qui nous aura permis d'approcher aux plus près l'un des emblèmes si ce n'est, l'emblème le plus reconnu d'Australie.

9

Aujourd'hui, direction l'aéroport d'Alice Springs pour nous envoler, après le New South Wales et le Northern Territory, vers le troisième et dernier état australien de notre périple : le Queensland. Le Queensland est connu pour abriter l'organisme vivant le plus grand mais aussi le plus menacé du monde, la Grande Barrière de corail.

Notre première étape nous amène à Cairns, ville développant le tourisme sur la Grande Barrière.

Ainsi nous delaissons notre climat assez frais et sec du centre rouge pour le climat tropical, chaud et humide, de Cairns. Et notre arrivée se fait sous le ciel gris.

Nous allons finalement rester tranquillement chez notre hôte de Cairns, une australienne qui nous laisse sa maison nichée sur les hauteurs, dans la forêt tropicale. La vue bien que sous les nuages est superbe. La salle de bain ouverte sur l'extérieur rend le lieu atypique.

10

Aujourd'hui, debout aux aurores à 6h30. En effet, notre activité du jour est la raison pour laquelle nous nous sommes installés pour quelques jours sur la côte est australienne. Direction donc snorkelling sur la Grande Barrière de Corail. 1h30 de bateau nous sépare de notre plateforme qui nous accueillera pendant 5h. Et ce qu'on peut dire, c'est que le beau temps n'est pas vraiment au rendez vous.

Qu'importe notre envie de découvrir cette merveille vivante est trop forte. Mais l'eau étant un peu fraîche, nos hôtes du jour ont eu la bonne idée de nous prévoir des combinaisons. Pour les vagues, le vent et la pluie, on fera avec.

Préparation de la GoPro, briefing de fonctionnement et c'est parti.

Quelques animaux dont l'espèce est inconnue...

Et on continue sur les riverains de la zone

Et voilà que la journée s'achève déjà. Le retour se fera à nouveau sous les nuages, mais fatigués par notre sortie du jour, on n'en verra qu'une petite partie...

11

Aujourd'hui réveil sous la pluie... oui bon la grosse pluie, du coup départ de notre cabane perchée plus tard que prévu...

Sortie exceptionnelle et introuvable en France, un parc de crocodiles !

Donc arrivés au Hartley's crocodile aventures en fin de matinée mais sans pluie.


On commence par un petit tour en bateau sur un lac magnifiquement verdâtre et infesté de crocodiles, dont voici quelques habitants sympathiques.


Pour information, les crocodiles australiens vivent en bordures de côtes ou dans les eaux stagnantes. Ils aiment beaucoup piquer une tête en mer, ce qui peut être assez surprenant à trouver dans son couloir de nage.

Ils peuvent vivre plusieurs dizaines d'années et ont été responsables que de 15 décès sur les dix dernieres années en Australie ( moins que les chevaux par exemple).


Voici quelques beaux spécimens...


Les australiens ont créé des spectacles complètement fou qui s'appelle des "croc attacks show".

En gros : il y a un ÉNORME crocodile dans un petit bassin et le but c'est de vous montrer comment ils peuvent attaquer en prenant un mec un peu malade qui rentre dans le bassin avec des appâts...


On a aussi pu voir d'autres animaux tout autant amicaux...

Heureusement des vitres étaient présentes et nous ne les avons pas vu directement dans la nature lors de nos randonnées.

Il y avait quand même des habitants beaucoup plus sympa et moins agressifs. Un poil dormeur quand même.

Pour continuer la journée, nous avons cheminé tranquillement jusqu'à Port Douglas, pour aller voir la fameuse Four mile beach. Une plage immense et large qui donne directement sur le pacifique mais dont la baignade n'est pas "recommandée", car il y a des requins et des méduses les trois quart de l'année.

Nous sommes donc restés sur le sable.

Après un arrêt lessive, nous voici de retour dans notre maison dans la forêt, où l'on a pu finir la journée avec une belle surprise.... Une grenouille verte fluo dans le salon, que l'on a pas réussi à déloger..

La nuit va être longue...

12

En ce mardi, pas grand chose à raconter car ce sont 600km et 7h de route qui nous séparent de notre prochaine destination, Airlie Beach, dans le Queensland.

Nous préparons nos affaires sous le soleil et en profitons pour faire quelques photos de la maison que nous allons quitter, qui fut sympathique malgré la proximité avec la nature peu évidente. Nous n'aurons d'ailleurs pas de nouvelles de notre grenouille.

Après récupération de notre nouveau bolide, c'est parti direction le sud-est.

Nous arrivons fatigués à Airlie Beach mais pour le coucher de soleil, nous offrant ainsi un panorama superbe. La découverte d'un jacuzzi dans notre chambre, avec vue sur l'océan Pacifique et la piscine rajoute un énorme plus à cette étape qui s'annonce mémorable.

13

Mercredi 4 juillet, le soleil se lève malgré quelques nuages à l'horizon. Le réveil est un peu dur à 6h mais les images sont déjà belles.

Départ pour l'aéroport (ou plutôt aérodrome) de Whitsunday Airport Australie.

13 passagers et c'est parti pour découvrir le fabuleux paysage des Whitsunday Islands, avec notamment Whitehaven Beach (parmi les plus belles plages du monde) et la barrière de corail dont le Heart Reef, un ensemble de coraux en forme de cœur. Nous sommes sous le choc de ces merveilles.

Retour sur terre et à la réalité pour faire route vers la marina d'Airlie Beach. Nous partons dans les Whitsunday Islands avec Ocean rafting, à bord d'un bateau propulsé à environ 50km/h sur l'eau. Sensations garanties. La premiere étape est un arrêt sur un récif de corail pour une pause snorkelling.

Puis arrêt sur Whitehaven Beach, plage de sable blanc (pour de vrai) de 4km baignée par des eaux turquoises. Un vrai "paradis blanc" comme son nom l'indique.

Puis randonnée vers Hill Inlet, offrant un point de vue somptueux, où le bleu de l'eau et le blanc du sable se mélangent pour offrir les plus belles nuances de turquoises.

Ce rêve s'achève par un retour à la marina, pour prendre le chemin de Mackay, à deux heures de là, où notre vol du lendemain matin doit nous amener vers Brisbane. C'est en tout cas les yeux éblouis, le cœur léger et rêveurs que nous quittons cet endroit qui nous semblera (pour l'instant) être le plus beau du monde.

14

Départ donc en début de matinée pour Brisbane depuis Mackay.

Nous prenons la direction du Lone Pine Koala Sanctuary de Brisbane. C'est un zoo spécialisé dans les soins et le bien être apportés aux koalas. Leur espérance de vie en est rallongé, notamment car ils sont peu touchés par une maladie qui sévit chez les koalas sauvages et les condamne.

Bref, début de visite, notamment par des chauves souris à minima deux fois grandes que chez nous.

Un habitant mais vraiment à l'état sauvage

Puis, nos stars du jour

Le Lone Pine Koala Sanctuary est également réputé pour permettre de porter un koala dans ses bras. À savoir qu'une loi du Queensland n'autorise le "travail" des koalas que 30 min par jour. C'est un peu attrape touriste mais l'occasion ne se représentera peut être pas donc...

Un plus loin nous rencontrons les kangourous. Et coup de chance énorme, nous avons eu l'occasion de voir un bébé dans la poche de sa maman.

Fin de balade parmi les animaux australiens dont les dingos et autre diables de Tasmanie.

Cette journée étant notre dernière sur le sol australien 😢 nous nous adonnons à une séance shopping souvenir sous la pluie.

De retour à l'hôtel, avec tout nos achats, on se demande comment tout va rentrer dans nos valises.

15

Et voilà, l'Australie c'est fini. Réveil tôt ce matin pour partir au terminal international de Brisbane. Chose à retenir pour la suite: la Polynésie se situe de l'autre côté de la ligne de changement de date. Nous allons passer d'un décalage horaire de +8h en Australie a -12h en Polynésie. En d'autres termes, on arrivera avant d'être partis^^ et allons vivre deux vendredi 6 juillet.

Notre escale du jour nous amène à Auckland en Nouvelle-Zélande.


Quelques derniers souvenirs australien avec la compagnie locale Qantas, "l'esprit de l'Australie"

Arrivée à Auckland trois heures plus tard. On se rend bien compte qu'on est bien au pays des all blacks

En parlant des all blacks, arrêt obligatoire à leur boutique. Il y a du choix, la décision est dure à prendre.

Mais voilà que l'heure approche d'embarquer à nouveau. Direction Papeete-Tahiti

Et enfin on monte dans l'avion pour 4h30 de vol.

C'est après un vol quelque peu chaotiques (turbulences durant les trois quarts du vol) que nous atterrissons à Papeete. Ciao Air New Zealand...

Et bienvenue à Tahiti!!

Et accueil chaleureux.


Il est 3h du matin quand nous arrivons enfin à l'hôtel, exténués mais heureux.

16

Le réveil à 9h30 pique un peu ce matin après un coucher à 3h. Finalement, on s'affranchit très vite des 4h de décalage que nous avons avec l'Australie.Mais nous n'avons pas forcément le temps de traîner car nous devons à nouveau prendre l'avion. Direction Maupiti!! Maupiti est une île de la Société situé au large de Bora Bora. Elle est d'ailleurs nommée la petite Bora Bora. Un lagon tout aussi beau sans le côté bling bling et touristique de Bora. Il n'y a par exemple pas d'hôtel sur Maupiti, que des pensions de famille. Un nouveau petit paradis.

Départ du coup depuis Papeete à bord d'air Tahiti.

Le vol nous permet de passer au dessus de quelques îles dont nous pouvons apprécier le lagon malgré les nuages (et les pales d'hélice... )

Et nous voilà à l'aéroport de Maupiti

Arrivée à notre pension, où nous serons logé dans un bungalow fait en feuilles de palmier tréssées

Et remise du traditionnel collier de fleurs de tiaré.

Petite séance sieste sur la plage et baignade avant de profiter du magnifique coucher de soleil.

17

La veille nous nous sommes renseignés sur les activités de notre pension et une a particulièrement attirer notre attention : le snorkelling avec les raies mantas. Du coup, ni une ni deux, petit dej englouti, nous voilà partis sur le bateau pour aller à leur rencontre.

Puis arrêt un peu avant la passe (canal réunissant le lagon et l'océan) pour admirer ces animaux en toute délicatesse.


L'un de nos guides part à la chasse aux benitiers, coquillages très goutus avec du citron. Mais également très appréciés des poissons locaux. Cela nous offre un superbe spectacle sous marin.

Pour le midi direction l'un des motus de l'île pour découvrir le four tahitien. C'est une famille qui organise tous les samedis un repas de ce type avec tous les habitants des pensions pour nous faire découvrir leur culture. Un trou est creusé dans le sable puis des pierres volcaniques y sont posées puis mises à chauffer. La nourriture est posée dessus et recouverte de feuilles de bananiers et de couverture. Tout cela est ensuite recouvert par du sable permettant une bonne cuisson à l'étouffer. Au menu du jour : porc, poulet, salade de poissons marinés, uru, bananes plantains, benitiers au lait de coco curry, poisson cru au lait de coco fermenté... Tout ça dans une bonne ambiance des tropiques.

Peu après retour à notre pension où nous passons la fin de la journée sur la plage, cocktails au rhum à la main.

Et on profite comme la veille du coucher de soleil, toujours aussi magique.

18

Ce jour devait commencer par l'ascension de la montagne de Maupiti offrant une merveilleuse vue sur le lagon. Malheureusement, notre héroïne s'étant entaillé le talon la veille avec une pierre, la montée est reportée au lendemain, si l'état des troupes le permet. Direction donc snorkelling pour l'un et bronzette pour l'autre.

Malheureusement comme on peut le voir sur la photo, le temps s'annonce menaçant et la pluie commence à tomber peu avant midi, des rafales de vent de 90km/h s'ajoutant à ça. Nos compagnons de pensions qui devaient partir aujourd'hui, apprenent que leur vol est annulé. On commence à se demander si nous arriverons à partir le lendemain matin. Nous passerons donc l'après midi au repos dans notre bungalow, entre sieste et films sur tablette.

19

Notre dernier jour à Maupiti commence bien. Le vent s'est légèrement calmé (rafales à 65km/h) et il ne pleut plus. Mais arrivé l'heure du petit dej, c'est la douche froide. Notre vol pour Papeete est annoncé avec 1h de retard, rendant le transfert vers notre prochaine étape impossible. Notre hôte nous aide en appelant air Tahiti mais à la vue des options que nous avons nous n'avons que le choix de garder notre vol et de dormir à Papeete avant de partir le lendemain matin. On perd notre première nuit dans notre hotel 5 étoiles qui devait magnifiquement ponctuer notre voyage.

Donc recherche à la hâte d'un hôtel près de la gare maritime de Papeete. Le temps de gérer tout ça on réalise que nous n'aurons pas le temps de faire la montée de la montagne de Maupiti😡. Voilà ce que nous avons rater du coup.

Nous décidons de faire donc le tour de l'île à vélo, ce qui prend nettement moins de temps. Cette balade nous offrira à nouveau et pour la dernière fois quelques jolis point de vue sur ce lagon qui fait parti, selon tous et selon nous même, l'un des plus beaux de la Polynésie française.

À notre retour c'est le moment de partir pour l'aéroport de Maupiti. Nouveau collier de fleurs de tiare pour nous souhaiter bon voyage, puis trajet en bateau jusqu'à l'aéroport.

2h plus tard, notre avion est prêt à nous recevoir et bonne nouvelle, il pourra partir malgré le vent. Maupiti est magique mais on est clairement dépendant de l'avion et de la météo. On décolle, un dernier regard sur Maupiti, et on atterrit 50 minutes plus tard à Papeete.

Notre taxi nous récupère pour nous emmener à notre hotel où nous préparons notre prochaine journée qui va s'annoncer un peu sport.

20

Suite à nos péripéties de la veille, nous voilà debout aux aurores pour prendre le premier bateau reliant Tahiti à Moorea. Les deux îles étant séparées d'une vingtaine de kilomètres, la trajet se fait en une petite demi heure. Là, depuis la veille, pas de réponses de l'hôtel où nous logeons à Moorea pour le transfert depuis la gare maritime. Va pour le taxi à l'arrivée, qui peut nous emmener à l'hôtel mais pas à notre prochaine activités. Arrivés à l'hôtel, bagages posés, changés, l'hôtel demande à notre prestataire s'il peut nous récupérer 5 minutes avant notre heure de rdv... Finalement pas de soucis, on arrive un peu en retard mais fin prêt pour une session quad dans les montagnes de Moorea.

Le soleil est au rendez vous et nous en profitons pour avoir des vues superbes, notamment depuis la montagne magique, point le plus haut auquel nos pouvons accéder. D'ailleurs la montée (et la descente) donneront quelques sueurs froides à certaines... dont nous tairons le nom.

Retour à l'hôtel en début d'après-midi pour un peu de repos bien mérité. On en profite pleinement pour découvrir notre nouveau lieu de vie.

Mais pas le temps de traîner il faut se préparer pour notre soirée découverte de la culture polynésienne au Tiki village. Ce village propose des visites et activités diverses la journée, avant de présenter un spectacle certains jours de semaine. Au programme : show noix de coco, four traditionnel polynésien comme nous avons vu à Maupiti, buffet de produit locaux, initiation aux danses polynésienne et spectacle sur l'histoire de la Polynésie. De quoi en avoir plein les yeux.

21

Ce matin, retour au Moorea Activities Center pour une session sportive mais qui promet d'être superbe. Trois heures de jetski sur le lagon. Le soleil brille, pas ou peu de nuages, c'est le temps idéal pour pouvoir profiter des couleurs du lagon.

Petit arrêt snorkelling entre les deux motus au nord ouest de l'île. C'est un site protégé sur lequel la pêche est interdite. Cela permet d'observer plus de variétés de poissons

Le tour se termine en apothéose avec un dernier arrêt sur un site prisé par les raies pastenagues et les requins à pointes noires. Les requins sont effrayés par l'homme et évitent de trop s'en approcher. Les raies sont par contre parfaitement habituées, rendant le contact possible et la rencontre magique.

Après cette matinée magique et pleine d'action, retour à notre hôtel où nous passons l'après midi à profiter de notre rêve polynésien : le bungalow sur pilotis

Fin de journée en profitant du coucher du soleil et d'un petit dîner sur notre terrasse, au dessus de l'eau.

22

Aujourd'hui sonne la fin de notre séjour sur Moorea. Nous profitons au maximum de notre bungalow. La beauté du lagon dans le matin nous rappelle un peu plus notre départ et ce que nous aurons vécu en Polynésie. Un petit pincement au coeur se fait sentir.

Le séjour ayant été actif, nous nous octroyons un moment massage polynésien. Après ce moment de détente et de lâcher prise, dernier regard sur les bungalow, depuis la plage.

Il est maintenant l'heure de quitter Moorea. Nous arrivons au port où nous prenons le bateau vers Papeete en jetant un dernier regard sur Moorea.

Arrivés Papeete, nous prenons un taxi pour notre hôtel situé en face de l'aéroport, horaire de départ le lendemain oblige. Nous récupérons nos valises laissées préalablement à la consigne de l'aéroport, afin d'organiser nos bagages. Il faut tout recaser, sans oublier la tonne de souvenirs ramenés. Ça y est, c'est notre dernier soir en Polynésie Française.

23

Et voilà, on y est. C'est l'heure de partir et de rentrer à la maison. Lever matinal, comme bien souvent au cours de ce voyage, notre vol étant planifié à 7h le matin. Nous arrivons à l'aéroport encore dans la nuit.

Passées toutes les modalités habituelles de l'aéroport, nous nous installons dans le lounge de l'aéroport pour un petit déjeuner. On en profite pour prendre en photo quelques avions que nous ne voyons pas forcément souvent.

Arrivés 8h plus tard sur Los Angeles, nous retrouvons un avion que nous connaissons bien.

Arrivés à Los Angeles, nous nous dirigeons vers les services d'immigration, même si nous reprenons exactement le même vol qui doit nous mener à Paris. Et, ce qui aura été notre fil rouge au cours de ce voyage se produit...

"Petit flashback"

Afin de ne pas être ennuyée, Elodie a fait refaire son passeport avec son nom de mariée et son nom de jeune fille. Toutes les réservations ont été faites au nom de mariée (voyages, visa, etc...). Seulement, le nom enregistré sur la partie détectable par les services administratifs (compagnies aériennes, service d'immigrations, etc...)

Résultat: à chaque fois que nous avons quitté un pays, il nous aura fallu passé devant la police pour des inspections complémentaires...

Et donc à Los Angeles, ou aux USA, vu qu'on ne rigole pas avec ça, on a eu droit à la totale (but de notre voyage, vérification de toutes les empreintes digitales, ..). Bref, nous réussissons à passer le contrôle, et tout ça pour reprendre le même avion qui décolle deux heures plus tard.

Arrivés dans le terminal, nous en voila quitte à repasser tout le processus de contrôle (où Elodie se fait fouiller valise, tablette, téléphone,...) avant d'arriver au final devant notre porte d'embarquement.

Et c'est donc parti pour Paris.

Nous atterrissons à Paris CDG 12h plus tard en ayant traversé, les USA, le Canada, l'Atlantique et le Groenland.

Une fois débarqués, nous apprenons que notre vol aura 1h30 de retard, à cause de l'espace aérien fermé le matin pour cause de 14 juillet (à retenir pour la prochaine fois). Direction le lounge, où, nous l'avouons, nous sombrons quelque peu dans le sommeil par moment après un voyage qui dure déjà depuis 22h.

Puis nous embarquons pour Toulouse, où le coucher de soleil nous accompagne pour rentrer à la maison. Arrivée à Toulouse à 21h30.

24

Nous aurons vécu pendant 23 jours un véritable rêve, à l'autre bout du monde. Emportés par des paysages aussi différents que paradisiaques, nous avons découverts des lieux, des personnes et fait des rencontres inoubliables. Ce fabuleux voyage clôt magnifiquement cette étape de notre vie, qui aura commencer un peu plus de 3 ans plus tôt, à genoux, dans un parc naturel enneigé, au Canada.