Carnet de voyage

Lud'Australie - Perth

Par
39 étapes
58 commentaires
Par link
Première étape de mon aventure au pays des kangourous et des longues distances ; Côte ouest : Perth.
Du 14 février au 30 mars 2020
45 jours
Partager ce carnet de voyage
6
fév
13
fév

Départ depuis Roissy Charles-de-Gaulle.

première étape ! place 77 : la meilleure que je pouvais avoir !  
13
fév

Premier trajet de 7h environ... pour m'entraîner !

Emirates, c'est la classe ! 

Mon moment préféré... Celui qui me vient tout de suite à l'esprit quand je sais que je vais prendre l'avion... LA TRAVERSÉE DE LA MER DE NUAGES ! 🤩😎Coché dans ma liste de choses à faire une fois dans ma vie. Et voir les baleines aussi !

Quand "mode avion" prend tout son sens !!!
Emirates, équipement Hi-Tech 
Stretching

Tableau de bord très complet chez émirates qui permet d'avoir toutes les infos du vol comme si on était dans la cabine du capitaine...

Quelques étirements au passage histoire d'allier l'utile à l'agréable et surtout de supporter l'immobilité, ce qui est loin d'être évident pour moi.

13
fév

Me suis amusé à faire des reflets avec ma montre... de toutes façons, elle n'est déjà plus réglée sur le bon fuseau horaire...

Coucher de soleil et situation en vol ! 

On mange bien à bord, on boit bien...

Food on board 

Mais quand on veut trop boire et qu'on demande un deuxième verre pour avoir de l'eau, ça peut finir par rafraichir la cuisse droite et l'entre-jambes au passage... Et quitte à bien faire les choses, j'ai renversé mon verre par deux fois, jusqu'à la lie !!!Un prétexte pour me dégourdir aux toilettes !

Arrivée à Dubaï de nuit !!! Un spectacle que je ne regrette pas !

Malgré les apparences, c'est un aéroport, mais ça ressemble plus à un énorme centre commercial qu'autre chose ! La Samaritaine n'a qu'à se rhabiller !

Quelques vidéos accélérées pour une visite express du temple de la consommation !

Visite express ! 
14
fév

Une fois l'aéroport de Dubaï visité comme un touriste assoiffé d'emplettes (mais je n'ai cédé à aucun démon de la consommation, de toutes façons, c'est bien trop "luxe" pour moi), embarquement pour Perth...

10 heures de vol environ...

Embarquement en classe économique... pour Perth !!!  

La fatigue est là et m'empêche un peu de savourer ce dernier moment avant l'Australie pour de bon, jusqu'au moment où je croise des australiens reconnus par leur passeport bleu !!!

Et là, c'est la crise ! J'ai failli en interpeler un pour photographier son passeport, avec le kangourou dessus... mais je n'ai pas voulu passer pour le sérial-photographieur ! Alors je me suis contenté de le ranger bien au chaud dans ma mémoire !

14
fév
on n'arrête pas de manger... tant mieux, car je ne sais pas ce que je pourrai manger une fois arrivé.
TEEEEEERRRRREEE !!! Perth !  

Après un vol essentiellement de nuit et sur l'eau, ça fait une émotion d'apercevoir un bout de terre !!! Le pays continent ! 😁

14
fév
Première image, encore dans l'aéroport, Perth !!!

La photo n'est pas exceptionnelle, mais elle représente le premier pas que j'ai posé sur le sol australien !!! Neil Armstrong non pas non plus fait LA photo du siècle avec son pied sur le sol lunaire, mais ça l'a marqué ! Et bien, c'est mon sol lunaire à moi !!!

en attendant le bus pour aller à la résidence universitaire

Enfin arrivé après un trajet en bus un peu long, mais plutôt agréable. Le temps de m'installer, et la nuit sera tombée...

Quelques images de ma chambre, un twodio, où pour le moment, je suis en solo ! Et une vue depuis le 10e étage, sur Perth.

Installé... Puis douché ! 

Tout le monde m'a dit d'en profiter à fond... Alors pour la St Valentin, la visite touristique attendra, il y a une boîte à 400m de ma chambre !!! AU$ 5 pour l'entrée, ce qui est très raisonnable... Alors douche, t-shirt dédicace (la concernée se reconnaîtra) et en route !

Les filles se sont incrustées sur mon selfie, mais c'était très drôle ! 

À gauche, ce qu'il reste de la soirée, en plus des souvenirs ! Avant de changer d'heure... 7h de plus au cadran...

15
fév

Premier jour... Premières émotions australiennes : un réveil en sursaut avec l'alarme incendie, en anglais évidemment, ce qui me rappelle bien que ce n'est pas un rêve (car un français ne rêve pas en anglais, ça se saurait)Tout ça pour deux misérables toasts qu'un étudiant a laissés brûler dans le grille-pain !Du coup, les étudiants des 11 étages se sont retrouvés en bas. Mais je ne regrette pas, car les pompiers australiens sont plutôt mignons !Une fois l'alerte passée, il est 8h, je retourne me coucher.

Une fois que le sommeil réparateur m'aura permis de retrouver un peu d'énergie, première visite de la ville sous un soleil qui fait le timide...Pour le moment, à part un clin d'œil sushi à R.J (il se reconnaîtra) je flâne sans trop savoir ce que je vois.

Le bar avec le drapeau LGBT est celui où j'ai passé ma nuit hier.

Découverte de quelques produits "locaux" mais pas "low cost" ! Ils resteront dans le rayon... J'ai ma fierté de français, avec des origines normandes de surcroit ! "Mon ami" restera à côté de son pâté !

inattendu !

Et voici mes premières courses du jour pour survivre avant d'avoir validé l'ouverture de mon compte bancaire australien qui me permettra de payer sans les commissions de change !

Le vegemite est l'incontournable spécialité australienne... dérivé du marmite anglais. Eh bien, c'est très salé malgré la version "reduced salt" et un peu amer... Il ne faut pas trop être généreux sur la dose, sinon, ça attaque les papilles ! Mais au moins, j'ai testé !

Ce soir... j'hésite encore... sortie, pas sortie... verdict très bientôt !

15
fév

Soirée naze ! Ça m'apprendra à enchaîner deux boites dès les deux premiers jours.

Plus cher, moins bonne musique et beaucoup plus petit ! Bref, je ne referai pas. Au moins, j'ai profité d'une petite balade nocturne, mais je n'en ai ramené que cette photo...

The Brass Hotel... Si on regarde bien, on peut voir des singes en terrasse ! 

La suite très vite !!!

16
fév

Après une journée un peu grise hier et propices aux courses et premières découvertes de la ville, j'ai enfilé aujourd'hui une tenue plus "aussie" : bermuda, t-shirt, lunettes et casquette !

Direction le centre de Perth. Toujours pas vraiment habitué au sens de circulation des voitures, je ne regarde pas vraiment du bon côté avant de traverser... Mais comme tout le monde est discipliné, j'attends sagement que le petit son caractéristique des passages piétons retentisse (cf. vidéo ci-dessous).

c'est lent... tu attends... Ça explose, t'es content... Ça accélère, tu traverses VITE !  

Voici un petit aperçu de l'architecture, je passe devant ces bâtiments pour rejoindre l'hyper centre depuis ma résidence universitaire.

L'hôtel de ville (en dessous) 
Le parcours du jour sur la carte ! 

Les jardins Stirling Garden et Supreme Court Garden, juste à côté l'un de l'autre.

Le mélange de l'architecture et de la nature est tout simplement parfait !  

La "Bell Tower", et le quartier Swan (du nom de la rivière qui traverse Perth)...

La Bell Tower 

South Perth et le Quai Elisabeth. Le petit vent frais, les embruns et l'animation d'un chanteur de plein air pour mettre "in the mood" ! (je ne l'ai pas photographié, il n'était pas photogénique 😄)

Elisabeth Quay 
South Perth, Elisabeth Quay, and the famous Swan !  

Un cormoran (merci Nico pour l'info) qui s'est prêté sans broncher (sans se plumer !) au jeu du reportage photo. Ça doit être un habitué, une sorte de Lady Gaga local... Autant le chanteur n'était pas photogénique, autant le cormoran a été parfait !

Petit parcours dans le David Carr Memorial Park, aux abords de King's Park que je ferai plus tard en vélo (voir la carte pour se repérer un peu).

David Carr Memorial Park  

Parce qu'un grille pain, c'est toujours utile ! Surtout si l'envie de vous faire un toast vous prend en pleine balade...

Ces bestioles ont tenté de m'attaquer et m'ont gueulé dessus pour me dissuader de trop les approcher (ou pour me reprocher de ne leur avoir rien donné à manger). Ouai ben travaille et paie ta bouffe on verra après ! Et puis je suis les indications ! Je ne suis pas en France, alors je respecte la loi ! Don't feed the birds... c'est clair !?

Black&White mysterious bird NOT TO FEED  

Retour à Elisabeth Quay (et pas à Brockeback Mountain)

Elisabeth Quay (toujours). Sauf en rouge, c'est pas Elisabeth !!!

Un bâtiment bi-colore et bi-matière !Eh non, pas du tout, c'est un effet de perspective !!! À l'arrière l'exchange tower, centre d'affaires, à gauche, devant, le Lawson's appartment, qui abrite notamment le Balthazar un restaurant chic ! Et en arrière à gauche, en damiers noirs et blancs, un bâtiment qui abritent des commerces...

La magie de la perspective... Le bâtiment gris-bleu (exchange tower) n'est pas le même que le beige clair (Lawson's appartment) 

Suite de la visite du centre. "The Espanade" désigne une grande allée. J'ai photographié "QUAY PERTH" car j'aime beaucoup la typo.

London Court... une échappée hors du temps, en pleine ville ! On y rentre par une arche très particulière, et à l'intérieur c'est une allée avec une architecture en colombages. Je n'ai pas l'historique mais il y a plein de magasins...

London Court 

En vrac... Dont le jazz club où les gens font déjà la queue à 16h30 !

L'hôtel de ville de Perth

Le Carillon City Food court

Un passage sous la ville, avec plein d'enseignes pour manger... juste en-dessous d'un ensemble de carillons !

Quelques images pour terminer la balade...

Retour à la maison... Le frigo est pire qu'un frigo d'étudiant mais grâce à Mel, j'ai de quoi résister !!! (bon, j'avoue avoir craqué pour un petit sandwich à 4 AU$ au McDo...)

Réconfort... La bouffe, une valeur sûre !  
17
fév

Premier jour à l'école Navitas English Perth...

Autant j'avais entendu beaucoup de mal de l'école EF, qui est une pompe à fric aux dires d'un étudiant de ma résidence... Ils ne restent qu'entre français et ne progressent pas... Autant à Navitas, c'est vraiment une toute autre atmosphère !!! Je n'ai pas eu de cours aujourd'hui mais une présentation de l'école (je n'ai pas fait de photos... j'étais studieux et attentif), et un petit tour dans le quartier pour le présenter au groupe d'étudiants que nous étions.

Nous avons passé un petit test d'anglais quand-même pour nous répartir dans nos groupes dès demain... Des QCM de vocabulaire et de grammaire, un petit échange oral avec une "senior teacher", en gros une enseignante a responsabilité et une petite rédaction sur les raisons qui nous ont poussées à venir étudier l'anglais en Australie. Évidemment, il ne fallait pas trop remplir la page, mais il a fallu que je dépasse du cadre ! J'ai recopié ce que j'ai écrit (pas pour me vanter, mais parce que je voulais garder une trace de mon état d'esprit en arrivant pour le relire plus tard). En voici un petit aperçu. En résumé, j'ai surtout dit que j'avais envie de "make significant changes in my life, and to get involved in things that matter to me". Pas sûr que ce soit vraiment ce qu'ils attendent, mais au moins ils auront un bout de ma biographie !!!

Marion, tu vas être contente ! Voici la bouille de mes "mates" !

J'ai sympathisé avec trois d'entre eux, les trois juste derrière moi. Et devinez ! La fille à gauche (juste au-dessus de l'Union Jack et devant la partie lumineuse du tableau), elle est... de Bordeaux !MAAAAAAIIIIIS, je vous vois venir, nous n'avons pas parlé un mot de français ! English exclusively ! D'ailleurs, c'est très bien comme ça, car on a tous la même optique de progresser, et on s'oblige à ne parler qu'anglais. C'est fortement recommandé dans l'école, au point que si on nous "surprend" à parler anglais entre nous dans les couloirs, on a un sticker bonus qu'on peut aller coller dans notre classe, et si on est la classe qui en avons récolté le plus, on a une "pizza party" offerte !!! Ça c'est l'Aussie life ! J'adore !Je continue le petit tour (ah oui, je n'ai pas retenu les prénoms...) juste derrière moi, c'est un petit italien tout gentil et à droite, un brésilien (ce qui est assez rare dans cette école nous ont-ils dit). Hyper bavard et super sympa !Nous avons eu un échange à trois avec notre prof lors de la petite présentation orale, c'était très sympa de découvrir un peu l'histoire de l'autre à cette occasion.

J'ai voulu être le superman arborant fièrement la cape de l'Australie !
• • •

Après la fraîcheur dans l'école, petite visite des alentours. J'ai eu l'occasion de parler danse avec Natalie une de nos profs. Elle aime le même bar que moi, celui du premier soir ! Une valeur sûre !

Une fois ma carte d'étudiant récupérée, nouvelle balade dans la ville, avec notamment la visite de la cathédrale St George, dont le prêtre qui parlait un peu français et connaissait Bordeaux m'a présenté un peu les différences entre les catholiques et les anglicans. Comme je n'y connais rien, j'ai surtout retenu qu'ils avaient des prêtres femme. Cette cathédrale est la principale église anglicane de Perth.

St George Cathedral  

Jeudi matin à 7h... mon programme est défini ! Pilates sur la pelouse de la cathédrale !

• • •

Dernier point fort de la journée... les courses !!! J'ai même trouvé de la lessive J.-C. VanDamme ! ET DU CHOCOLAT !Promis, la prochaine fois je documente un peu plus en photos. J'ai été un peu fainéant aujourd'hui...Mais au supermarché "Woolworth" : Victoire et satisfaction, j'ai trouvé de quoi m'adonner à ma manie du nettoyage à la lingette microfibre. Couleurs désignées : ce sera jaune pour la douche, vert clair pour la salle de bain et violet pour la cuisine. Trop bien !

les courses et le ménage, l'équilibre parfait pour un karma harmonieux ! 

Après avoir dépensé l'équivalent de 50€ en bouffe et courses diverses, il était hors de question de dépenser encore dans du matériel de cuisine ; car si nous avons une cuisine toute équipée induction, fours, hottes, etc. (ok je ferai la photo bientôt), point de prêt de matériel de cuisine, hormis les couverts de base. J'ai donc usé de mon pouvoir de manip... conviction pour faire l'aumône (anglicane ?) et me faire prêter du matériel par un groupe de filles asiatiques rencontrées en cuisine ! J'ai donc officiellement accès à leur batterie de cuisine — incluant même un santoku, couteau japonais idéal pour couper les légumes — avec la condition de leur rendre propre. Elles ne me connaissent pas encore ! Avec mes lingettes et mes éponges, elles vont prendre un coup de soleil en ouvrant leur casier à vaisselle !!!

Bref... tout ça pour cette merveille de cuisine franco-italienne, j'ai nommé la pasta alla cipolla e funghi e courgette ! Un régal après les bananes que j'arrête pas de bouffer depuis deux jours ! Comme quoi, Mowgli a raison, "il en faut peu..."

Bon trêves de bavardages... Il est grand temps d'aller me doucher et me coucher ! Surtout après un premier cours de yoga donné gratuitement par le centre d'hébergement !

18
fév

Grand jour aujourd'hui ! Je suis officiellement étudiant !Petit dej sobre, mais suffisant !Et comme je me suis réveillé assez tôt pour ne pas être en retard, voici quelques photos de ce que je vois sur mon trajet :

Vues du matin 

Nous avons été répartis selon notre niveau d'anglais suite aux tests passés hier, j'ai donc laissé quelques uns de mes copains d'hier pour en retrouver d'autres. Tilia est avec moi (la fille de Bordeaux) mais je n'ai pas travaillé avec elle aujourd'hui, ni avec Axel, un autre français. On privilégie les échanges internationaux entre locuteurs d'autres langues pour être obligés de communiquer en anglais.

Et petite fierté, j'ai été mis dans le groupe de plus haut niveau dans le module que j'ai choisi de travailler pendant 3 mois : General English. Si je veux progresser davantage après, je devrai changer de module et choisir : Academic or Cambridge English. Mais je n'en suis pas encore là...

Emploi du temps, "Advanced" !!! Étudiant heureux !  

L'organisation est assez simple pour les cours : un cours avec toute la classe de 8h20 à 10h20. À savoir que nous sommes 10 en moyenne dans un cours, ce qui est très confortable ! Ce matin, c'était présentation, "same / same / different", on devait parler de deux choses qu'on avait en commun avec notre partenaire et une chose qui différait, ce qui 'est une bonne occasion de faire connaissance. En l’occurrence, Filippo un jeune italien de 22 ans et un suisse avec un prénom italien dont je ne me souviens pas !

Life is good ! 

Puis quelques notions de grammaire, beaucoup d'activités variées autour des constructions de mots / phrases.

Une fois ce cours terminé, pause de 10 min, puis, chaque jour, on a une heure de 10h40 à 11h40 pour choisir de se perfectionner dans un domaine, ou d'assister à un atelier en anglais (aujourd'hui il y avait la possibilité de fabriquer des animaux avec des ballons, activité proposée par un autre étudiant et qui donne l'occasion d'échanger de manière ludique en anglais). Mais j'ai choisi un échange autour du mariage et des relations où j'ai pu converser avec un japonais, un coréen et un taïwanais.Jeudi, je mettrai cette heure à profit pour travailler mon C.V. australien.

Pause déjeuner. J'ai parlé un peu italien avec un italien ! Il est même d'accord pour que je m'entraîne un peu avec lui de temps en temps ! C'est une super occasion. Mais je me rends compte à quel point je me sens démuni quand il s'agit de parler du quotidien !!! Duolingo, c'est bien pour les pommes, les villes, les canapés et les portes, mais je manque de pratique pour aligner quelques phrases !

Après cette courte pause, reprise des cours à 12h30 jusqu'à 14h30. L'occasion de travailler un peu plus sur les nuances abordées le matin (should, could, quite should, might... bref) puis échange avec une espagnole et un brésilien. Et quelques devoirs pour demain !

Il est 14h45, j'ai rendez-vous à la banque pour commander ma carte et pouvoir enfin accéder aux 5000 AU$ que j'ai versés depuis la France il y a quelques semaines ! Je tombe sur une banquière très sympathique qui est en Australie depuis 8 ans et qui est originaire des Pays Bas (si je me souviens bien). Ici, on parle facilement de soi et avec tout le monde ! J'ai même eu droit à un petit compliment sur mon anglais ! — il faut savoir que l'accent français, reste le plus marqué des accents quand on parle anglais ! On est donc repérés de loin !Mais il paraît que les australiens préfèrent qu'on parle en gardant l'accent français, car ça les fait craquer ! (je prends note !!! 😎)

Petit essai culinaire de brioche asiatique végétarienne... 

Petit tour en ville, puis rendez-vous à GoStudy (l'agence qui aide les étudiants étrangers dans toutes les démarches pour venir en Australie) pour retrouver tous les arrivants de la semaine ! Plein de français... décidément, et beaucoup d'italiens aussi ! À se demander, pour les uns comme pour les autres, s'il n'y a pas un effet fuite de la situation politique en Europe !

Quelques vues de Perth CBD (Central Business District)... en gros, l'hyper centre ! 

Je vous présente Julien et Lisa (photo de gauche) avec qui j'ai sympathisé tout de suite, car eux comme moi, ne souhaitons pas trop parler français, notamment entre nous ! On a donc échangé sur les bons plans et lieux à visiter, voire même planifier des coups à boire prochainement, en anglais ! Les autres sont essentiellement des français et italiens arrivés fraichement !

Je vous laisse ! Time to eat and do my homework !!!

Et dodo !

19
fév

Aujourd'hui, comme le titre ne le dit pas, j'ai restructuré tout le blog en ajoutant des vidéos (le décollage Paris - Dubaï, deux vidéos de l'aéroport de Dubaï et son centre commercial, une du cormoran rencontré sur le Elisabeth Quay et enfin les piafs qui m'ont attaqué !). Toutes les photos ont été converties en version bien plus lumineuses et encore plus fidèles à ce que je vois... Vous en aurez plein les yeux si vous parcourez à nouveau les étapes !

• • •

Chaque jour, pendant un créneau d'une heure en fin de matinée, on peut choisir de travailler un point particulier (conversation, écriture, accent, écoute) ou de s'inscrire à une activité plus ludique (mais toujours en anglais évidemment) qui s'appelle Boomerang. Ça change toutes les semaines, et il y en a même le week-end, ce qui permet de découvrir des choses à faire dans le coin (visites, activités sportives).Pour le deuxième cours aujourd'hui, je m'étais inscrit à l'activité Boomerang "Yoga". Je n'ai pas encore pu récupérer la photo prise à la fin de la séance, mais c'était vraiment très sympa !!!

Activités Boomerang 

Cet après-midi, rédaction!!! sur les apports de la technologie dans le sport... Sorte de commentaire argumenté, avec introduction, argumentation, et conclusion ! L'occasion de voir les phrases de liaison et de structurer un peu l' "essay". Pas facile, mais très utile, notamment pour un futur entretien de boulot ou pour argumenter en soirée !

Nouveauté du jour, Nicolas (un italien), m'a demandé de l'aider en anglais en échange d'une aide pour m'apprendre l'italien courant ! Nous nous sommes donc retrouvés dans l'après-midi et avons échangé nos compétences. Et chacun de découvrir que certaines notions sont intuitives et parfois difficiles à expliquer. Comme par exemple l'utilisation de "stare" et "essere" (qui veulent tous les deux dire être) mais qui ne s'utilisent pas de la même façon, voire même parfois de manière un peu étrange. Je confirme que Duolingo c'est bien pour la base et pour à cquérir quelques structures et vocabulaire, mais on ne peut pas caser facilement "i penguini vanno nei frigoriferi" au quotidien !

Aucun rapport avec l’italien mais j’ai ENFIN rencontré Chris ! Photo à l’appui 😂

The Brass Bar avec ses singes ! Et une mouette en plein envol 

Enfin, pour finir la journée sans s’ennuyer, on a eu une deuxième alarme incendie ce soir !!! Des boulets à mon étage ont enfumé leur chambre. Ils n'étaient même pas dedans... Du coup, je vous gratifie d'un excellent enregistrement de ce doux son qui retentit dans toutes les chambres ! Et qui m’a réveillé le premier matin aux aurores !

Dodo tôt ce soir... Car demain matin Pilates dans les jardins de la cathédrale, à 7h ! Et je n'ai pas intérêt à rater, car une fille qui a fait le yoga avec moi compte sur moi pour qu'on fasse le chemin vers l'école après le Pilates !

Vous en saurez plus demain !

Vado a fare una doccia, a cena e poi al letto !

20
fév

Réveil à 6h ce matin pour aller faire du Pilates dans les jardins devant la cathédrale St George. Je ne me suis pas photographié car j'étais à peine réveillé 😀 mais voici un petit aperçu de l'atmosphère...

Tant que je suis dans les activités "bien être", j'ai pu récupérer les photos du yoga d'hier avec notamment une d'entre elle où l'on peut voir Natalie (à droite, sur la moins bonne photo), qui est une prof de l'école, mais que je n'ai pas.

Néanmoins, fermons la parenthèse, le Pilates terminé (45 min), direction l'école pour une nouvelle journée. Avec un moment un peu spécial, car, comme toutes les fins de semaines, il est probable que certains élèves partent, comme le lundi, il est probable qu'on en accueille de nouveaux. Ce qui fait que la classe est en perpétuelle évolution, mais c'est une bonne occasion de se présenter et de pratiquer l'anglais !

Toutefois, aujourd'hui, tant que tout le monde est là, Simon — notre prof — ci-dessous sur la photo (oui, car on photographie souvent le tableau et on diffuse tout ça au groupe) a pris une photo du groupe autour de Shotaro, qui repart au Japon dimanche, (en fauteuil au milieu).

Simon, un de nos deux profs, qui est Néo-zélandais, et très drôle ! 
La classe avant le départ de Shotaro 

Rangée du haut : Simon (prof), Marta (Espagne), Axel et Thi Léa (France), Soon (Corée)Rangée du bas : Roger (Amérique du sud... je n'ai pas retenu), Filippo (Italie), Shotaro (Japon), moi, Augusto et Estella (Brésil).

Le blason est celui de l'équipe préférée de Shotaro.

Pas grand chose de particulier ce jour, hormis les habituelles petites photos du jour (le capuccino est fait par Grey, à l'école, qui tient le café des étudiants). J'en reparlerai plus tard, car je me suis inscrit à son atelier "Coffee with Grey"... mais je n'en dis pas plus !

La saucisse rappelle que l'Australie fait partie du Commonwealth ! Mais à leur façon... 

Pour fêter le départ de Shotaro, évidemment, on est sortis faire la fête !

Et on a sympathisé avec une japonaise (on ne la voit pas, elle prend la photo), une malaisienne et un espagnol.

Chloé, moi, Augusto (de ma classe), je ne sais pas son prénom mais il est espagnol, et Shotaro 

À noter que quand je dis "sympathiser", c'est davantage une rencontre d'un soir qui donne lieu à des rigolades, des traductions parfois hasardeuses en anglais et d'autres expérimentations linguistiques... J'essaie par exemple de caser à chaque fois mon fameux "doko ni kutsushita ga arimasu ka" à tous les japonais que je croise, qui signifie "où sont mes chaussettes ?" Bref la phrase essentielle à tout voyageur !

La japonaise, qui prenait la précédente photo ! 
Une petite idée de l'ambiance (plutôt calme) du soir ! 

Fin de soirée... Demain, c'est vendredi, et ça va être très dur de se lever...

21
fév

Une semaine déjà que je suis là ! Ça passe vite, et j'ai déjà besoin de récupérer un peu pour être en forme pour les activités du week-end !!! Dont je ne vous dévoilerai rien avant qu'elles aient eu lieu !

À la fin de la période d'inscription de chaque élève, il y a une phase d'examen (graduation), voici donc les photos de la remise de diplôme de Shotaro, avec un discours émouvant des profs qui l'ont eu et qui résument ce qui a été vécu dans la classe (la nôtre donc). Ici, on peut voir tous les élèves — tous niveaux confondus — qui ont été récompensés ce jour. Avec un petit coup de pub pour l'école, et quelques "indices" pour qu'on n'oublie pas qu'on est en Australie ! Mais ça reste très bon enfant, et ça permet de réutiliser les drapeaux, smileys et autres accessoires !

Petite anecdote du jour : hier, nous nous sommes filmés pour un exercice nous donnant l'occasion de s'exercer à l'oral sur certaines situations grammaticales. Et comme à l'accoutumée, nous postons nos travaux en ligne pour que tout le monde y ait accès... Et il se trouve que Soon (cf. photo de classe à droite), nous a pondu un merveilleux "Oh my God" en début de sa prestation avec Axel. Il n'en a pas fallu plus à un élève pour créer une vignette de Soon avec OMG, Soon devenant ainsi un peu notre mascotte du jour... Voir ci-contre.

J'ai donc saisi l'opportunité, voyant que l'esprit du cours est très libre pour faire (hier soir), à partir de la bande son de la vidéo, un petit remix audio de la prestation de Soon et d'Axel... C'est devenu l'hymne de la journée !!! J'avoue être fier d'avoir fait mon petit effet ! 😎 (vidéo à gauche).

Évidemment, c'est moins drôle hors contexte, mais les phrases originales qu'on peut distinguer sont "Oh my God, Axel, how are you, we haven't seen for long time (...) you must come".

Et ne croyez pas que je fais mon timide et que je ne veux pas vous montrer la vidéo où je suis, car il n'y en a tout simplement pas, puisque je filmais mon groupe ! Ce qui m'arrangeait je dois bien l'avouer... Mais nul doute que sous peu, vous aurez l'opportunité d'entendre mon fabuleux french australian accent !!!

• • •

Et pour finir la semaine, évidemment, un petit verre s'impose !

Estella, Leonardo (un autre brésilien rencontré à l'occasion), moi, Axel 

Et maintenant... miam !!! et GROS DODO avant d'attaquer le week-end !

22
fév

Après vous avoir fait languir en annonçant hier qu'aujourd'hui allait être un peu particulier... Voici l'info du jour enfin révélée : journée à la plage de Scarborough.

Beaucoup de photos et vidéos aujourd'hui (qui c'est qui va être contente !?). Peu de commentaires car les images parlent d'elles-mêmes (enfin, surtout les vidéos en fait !)

la plage de Scarborough 

Quelques images du traditionnel barbecue ("barbie") qu'aiment tant les australiens, au point d'en avoir installé un peu partout !

Australian barbie 

Remarquez sur le petit panorama le barbecue atypique avec coussins roses, ballons et bonbons roses partout ! C'était un anniversaire !

C'est le moment tant attendu... du plongeon !Verdict : l'eau est super claire, super bonne et on ne se bouscule pas sur la plage !

Elle est vraiment très bonne... 
• • •

Petit interlude pour passer à la seconde partie de la journée, après que les copains sont partis, j'ai décidé de rester à la plage pour profiter du calme, de la chaleur, et surtout pour me repayer une petite tranche de baignade !

Et là... Je vous vois venir... Tout seul ? Avec son téléphone, son sac plein, avec son passeport, ses affaires, sa batterie de secours et son argent ! Mais ne vous méprenez pas... Nous ne sommes pas en France ! Le policier australien rode, surveille qu'on ne boit pas d'alcool hors de chez toi (les éventuelles bouteilles de bière que vous aurez aperçues éventuellement sur les vidéos sont évidemment factices et remplies de jus de pomme gazeux...)

Pour l'anecdote, ils sont déjà venu une fois précédente voir les copains pour leur signaler qu'ils devaient jeter les bouteilles... Si ça arrive une deuxième fois, c'est l'amende. Ici, on ne rigole pas avec l'alcool ou la loi.

Par exemple, en boite de nuit, pour l'entrée, c'est scan presque systématique du passeport ou de la pièce d'identité, et photo ! Au moins, s'il arrive quelque chose, tu peux pas dire que t'étais pas là. Mais ça a ses avantages, ambiance très détendue pendant la soirée.

Pour donc en revenir à la plage. J'ai demandé à une australienne que j'ai croisée, si je pouvais me baigner sans craindre pour mes affaires, et elle m'a rassuré me disant que si vraiment je craignais, je pouvais toujours aviser un voisin pour qu'il jette un œil à mes affaires pendant que je me baigne. C'est ce que j'ai fait. Et, force a été de constater que beaucoup de gens viennent seuls, laissent leurs affaires sur le sable, sans aucun problème !

Voici donc la suite en images...

Suite de la balade, un peu en retrait de l'océan (Indien !!!).J'ai découvert une piscine municipale qui propose une vue plutôt sympathique, et qui de plus, est chauffée toute l'année par géothermie !Il y a toujours de l'animation, comme ce bal à la plage, où j'ai rencontrée ma prof de yoga de la semaine dernière. J'ai d'ailleurs encore tendance à tendre la joue pour faire la bise, mais ici, on se serre la main ! Ce qui finalement est bien plus hygiénique et pratique — surtout depuis le coronavirus !

La fin de la journée approche... et le coucher de soleil avec !

Ce panoramique a l'air un peu bizarre, mais il reproduit bien l'impression d'immensité et les couleurs ! 

Pour terminer... Deux prises, la première, stable, et la deuxième où j'ai trébuché et ai failli me planter dans le sable !

Je vous laisse sur ces images et vais me coucher après cette journée pleine d'émotions... Ça faisait une semaine que je n'avais qu'une envie, c'était de voir une plage australienne ! C'est maintenant chose faite, et ça ne sera pas la dernière !!!

À bientôt pour la suite...

23
fév

International Student Welcome 2020

J'ai dormi ce matin, histoire de récupérer un peu et de pouvoir faire à nouveau la fête cette semaine 😉 ! Puis vers 17h, je suis allé à un rassemblement organisé par Study Perth, pour accueillir tous les étudiants, le International Student Welcome 2020. Il fallait s'inscrire mais ça valait plutôt le coup, car l'inscription gratuite donnait accès à un coupon de $10 permettant de s'acheter à manger dans l'un des différents stands présent sur le site. Pour ce qui était des boissons, sodas à volonté ! Et accès à de l'eau aussi ! Car le sucre, c'est mauvais pour la santé 😇

La petite mascotte sur ma carte était l'occasion de partir à la rencontre d'autres étudiants ayant le même animal totem, pour avoir un sujet d'accroche nous incitant à aller les uns vers les autres. Ma mascotte est un Quokka. Au final, j'ai retrouvé Nicolas (l'italien qui m'aide à progresser dans la langue de la Cicciolina... enfin, de Vivaldi pour être plus distingué !!!) et un groupe d'amis italiens avec qui j'ai passé l'après-midi.

Une vue de loin, de l'événement (tentes colorées) 

Quelques animations avaient lieu, comme un stand de tatoo avec des paillettes, un stand de photo avec déguisement... J'ai passé mon tour pour les tatoos, mais je me suis laissé convaincre par un groupe de copains italiens (comme j'évite les français à tout prix) et voici un aperçu ci-contre à gauche... 😀

Tous les gars sont italiens (enfin, à part moi), la petite est japonaise, les deux filles sur la droite espagnoles, et celle au fond avec les lunettes rouges est italienne aussi — et pour la petite histoire, elle a bossé 3 mois à Bordeaux, chez un chocolatier "Luc Dorin", mais qui, après recherche, n'est pas si connu qu'elle me l'a dit —. Néanmoins, le monde est petit !!!

• • •

Coup de gueule et colère...

On arrive maintenant à la raison du titre du jour... Mon coup de gueule... Comme une image en dit parfois plus que des mots, je vous laisse apprécier. Même si la qualité des photos est vraiment moyenne, car je ne suis pas encore à l'aise quand il s'agit de capturer des moments "live", et de saisir l'action.

😡😡😡

Et oui... Scène affligeante où une file de naïfs étudiants touristes, amadoués par la nouveauté, viennent se faire prendre en photo, caressant deux pauvres koalas, perchés sur deux troncs de bois morts, dont seules quelques misérables branches nous rappellent qu'une fois vigoureux et parcourus de sève, ils appartenaient à la grande famille des Myrtaceae, parmi lesquels on compte près de 760 espèces d'eucalyptus...Notez la dernière image à droite, où l'animal regarde en l'air, semblant implorer ses ancêtres et se demander ce qu'il fait là, perdus au milieu de ces bipèdes bruyants. Car, vous n'avez pas le son, mais lui, ainsi que son partenaire de misère, étaient baignés du doux son d'un concert de plein air (not unplugged at all), dont on peu apercevoir le chanteur en fond, avec son chapeau de paille, si bucolique !

Inutile de vous dire que je n'ai pas posé avec ces pauvres bêtes, et me suis contenté de documenter ce misérable spectacle, où chacun semblait passer un délicieux moment à caresser cette peluche de foire, posant de ci, de là, à grand renfort de selfies...

J'ai quand-même interpelé mon groupe d'amis, leur donnant mon point de vue, mais — une fois n'est pas coutume — avec diplomatie et sans insistance...

Et si vous croyez que ce fut le seul moment de déception auquel j'assistai aujourd'hui, détrompez-vous, car, que serait l'Australie sans ses fameux kangourous... Aussi, voici l'opportunité rêvée, aujourd'hui, ici-même dans notre musée de l'exploitation animale, d'approcher deux jeunes kangourous dont un rarissime individu albinos !

Je ne tiens pas à m'étendre davantage là-dessus et j'avoue penser sérieusement à me rapprocher d'un organisme de protection des animaux, ou de m'investir dans une cause similaire, comme prochain job étudiant. Je suis certain que je serai capable de déployer une énergie formidable pour, sinon éviter, au moins pousser les gens à réfléchir à ce genre de comportement aberrant. Je n'ai pas osé demander aux personnes qui faisaient partie du "Caversham Wildlife park" ce que pouvaient ressentir ces bêtes... Je trouverai sûrement l'occasion d'aller dans un parc similaire et me faire une idée plus documentée. Pour l'heure, je suis surtout dépité et, sur le moment, en colère.

... 
• • •

Je ferme cette regrettable parenthèse (car il se passe bien pire ailleurs), pour terminer la journée, avec trois photos du groupe d'italiens, espagnols et de la japonaise (à qui j'ai inévitablement demandé où étaient mes chaussettes) avec qui j'étais.

Petite révision ?

Doko ni kutsushita ga arimasu ka

Doko : où

ni : indique que le mot qui suit est complément d'objet dans la phrase

kutsushita : chaussettes

ga : indique que chaussettes est le sujet du verbe qui suit

arimasu : se trouver

ka : indique que la phrase est interrogative

Sayonara !

À noter que Filippo, avec sa galette de maïs au fond à gauche est dans ma classe. Et Nicolas, devant à droite, est celui avec qui j'apprends l'italien. J'ai fait la connaissance des autres aujourd'hui seulement.

PS : mon burger au premier plan est végétarien (Marine !!!).

Retour à la résidence universitaire, l'occasion de prendre Elisabeth Quay et la mairie en tenue de nuit (et de remarquer le Ritz-Carlton !).

Time to do my homework... At last !

See ya tomorrow guys !

24
fév

Aujourd'hui, peu de choses à vous raconter... C'est un lundi de reprise, avec une évaluation ce matin pour voir si les notions apprises la semaine passée sont acquises... 28/40, ça me laisse de quoi progresser !!! J'ai surtout eu du mal avec les nuances entre les "should have, may have, could have, might have, will have, ought have et can have" qui décrivent plusieurs niveaux de certitudes dans les prédictions futures... J'étais surtout habitué à n'en utiliser que quelques-unes... Mais je suis content du reste que j'ai bien assimilé ! Et puis, pas de stress ici, on est là pour progresser, et pas pour pointer ce qui ne va pas ! La France a de quoi s'en inspirer pour raffraîchir son système éducatif !

En parlant de raffraîchir, petite actualité météo du jour: First rainy day ! Take a look at the pictures ! It's been quite a lot of rain at once ! Mais aussitôt l'épisode pluvieux passé, la chaleur a repris ses droits...

Rain ! 

Pas grand chose de plus ! Demain, évaluation sur la conversation. Je commence à être plus à l'aise pour aborder les gens et parler spontanément en anglais, ça fait plaisir !

25
fév

Je pensais n'avoir que quelques anecdotes sans trop d'intérêt à vous raconter ce soir, mais c'était sans compter sur l'hospitalité du groupe d'italiens avec qui j'ai sympathisé et qui m'ont invité ce soir à un repas italien ! (et ce qui est très pratique, c'est dans ma résidence !).

Mais avant tout, voici les moments clés du jour : j'ai récupéré ma carte bancaire ! J'en ai profité pour aller glaner des conseils sur les différentes façons de trouver un job ici, comment faire un CV australien, sur lequel par exemple, il est très déconseillé de mettre soit son âge, soit sa photo, car c'est discriminatoire vis-à-vis des autres candidats ! Encore quelque chose dont la France pourrait s'inspirer...

Carte bancaire utilisable sur mon téléphone, et en réel !!! 

Moment phare également ! Découverte culinaire... Les Tim Tam : "the most irresistible chocolate biscuit" "there is no substitute" comme le dit l'emballage... Bon, alors, honnêtement, ce n'est pas une extase gustative, mais ce sont de bons biscuits au chocolat qui se déclinent en de nombreuses versions. C'est bon ! Très proche des biscuits BN Superman (d'après quelqu'un qui a goûté les deux). Mais n'attendez pas, hormis les Tim Tam et le vegemite (voir article précédent du 15 février) que je vous fasse rêver avec l'art culinaire australien, car il n'y en a pas ! Ici, c'est plutôt cuisine du monde à chaque coin de rue, mais rien de typiquement australien. Et comme le barbecue de kangourou ne fait pas partie des essais que je compte faire... Soyez prévenus !

Je n'ai pas encore goûté les "Dark" 

Mieux que la "gastronomie" australienne, bien que le terme ne soit vraiment pas adapté, la gastronomie italienne !!! Et des plats préparés par des italiens ! La lasagna ! Je vous laisse découvrir. Notez l'astuce lorsqu'on n'a pas de marmite qui soit adaptée à l'induction, on met une poêle dessous !

Nicolas (en foncé), Christian (en blanc) et Alberto (en gris) 

Pendant que les spécialistes travaillent, nous on papote.

Christian, Cecilia (en jaune, la copine de Christian), Alessia, et moi 

Et pour terminer cette soirée, enfin... la dégustation ! Davvero, la pasta era buonissima ! Et je suis super content, car j'ai parlé toute la soirée italien. C'est même presque plus facile que l'anglais, en tous cas, les progrès sont plus sensibles !

Couché à 3h ! Je vous laisse imaginer la journée suivante, aussitôt les cours terminés, je suis rentré pour me reposer ! Ce soir, devoirs, un bouquin et dodo !

27
fév

Ce jeudi, journée peu chargée (hormis les cours). Vers 15h, j'avais réservé une session "Coffee with Grey", proposée par "Grey" Graham, notre barista de l'école (celui qui s'occupe de la préparation des cafés). Car si l'Australie, faisant partie du Commonwealth, a une culture britannique dont elle est encore très imprégnée, c'est aussi un pays qui s'est construit avec de nombreuses vagues d'immigration, dont la Colombie (et l'Amérique du Sud en général) et l'Italie en particulier. Et comme les Australiens sont particulièrement fiers de leur pays (cf. petits sélection ci-dessous) — on trouve à peu près sur tous les emballages un petit kangourou et un logo le rappelant, avec la petite réglette dessous pour illustrer le pourcentage de composants australiens.

Au cas où on ne saurait pas lire, la réglette est là pour aider à consommer australien avant tout ! 

C'est donc naturellement qu'ils se sont rapidement approprié le café et en ont créé tout un tas de déclinaisons... À tel point qu'ici, si vous voulez travailler dans un café, il est préférable d'avoir passé une certification au préalable, au moins pour être préparé aux nombreuses préparations existantes. Dans la pratique, ça n'est pas obligatoire, car les employeurs ici sont davantage intéressés par la personne, ce qu'il dégage et ce qu'il fait concrètement, que par un papier ou une attestation quelconque.

Nous avons donc eu l'occasion aujourd'hui de mettre les mains dans le café, mais surtout de s'entraîner à préparer le lait moussant et à l'ajouter aux différentes déclinaisons. Toujours pour la même raison, le "dash of milk" english (que les français — et non l'inverse — ont traduit dans Astérix chez les Bretons par "nuage de lait") a inspiré la majorité des cafés ici, qui sont à 95% mélangés à du lait. Petit panorama en images (et il en manque !)

Wan't an australien coffee ? 

Quelques photos de Grey apprenant à Nicolas à faire la mousse.

Et pour que personne ne soit jaloux avec la pluie en France, la preuve qu'ici aussi il pleut parfois !

C'est tout pour aujourd'hui !

29
fév

Journée standard d'étudiant hier, avec petite soirée sympa en boite avec un groupe de l'école. Ça m'a permis de découvrir le Brass Monkey de l'intérieur (vous savez le fameux bar avec les singes sur le balcon-terrasse, cf. ci-contre pour un petit aperçu).

Promis, la prochaine je prendrai des photos de l'intérieur...

• • •

Mais aujourd'hui, il n'était pas question d'être fatigué, car, direction la plage de Scarborough (la même que la dernière fois) pour un cours de surf avec un groupe de nouveaux arrivants sur Perth (beaucoup de français et d'italiens essentiellement et quelques espagnols). Les photos spécifiques du surf arriveront plus tard (elles sont là), car ce n'est pas moi qui les ai prises, j'étais trop concentré à essayer de me redresser sur ma planche ! Mais je compte bien m'y remettre, maintenant que j'ai les bases !

Hélas pas de photos en pleine action... Mais promis, comme je ne compte pas m'arrêter là, d'autres suivront !

Au passage, je suis content, j'ai presque compris tout ce qu'on dit nos 3 moniteurs. Comment sortir d'une baïne (riptide ou rip current), comment prendre la vague au bon moment, et comment se redresser. Faute de photos au cours de la leçon, en voici quelques-unes pour vous donner une idée de l'ambiance et des couleurs !!!

Plus tard dans la journée, après la leçon, Sara m'a rejoint (une italienne qui partage beaucoup de centres d'intérêt avec moi). Nous avons passé l'après-midi et la soirée ensemble.

Morceaux choisis

Nous étions déçus qu'il y ait tant de nuages au moment du coucher de soleil... mais nous avons vite changé d'avis !!!

Les couleurs sont réelles, pas de filtre, pas de retouche. 

En se promenant sur la plage, nous avons assisté à un cours de danse africaine, face au coucher de soleil. (En violet à droite, de dos, c'est Sara).

Dance class by night 

La suite et fin de notre soirée. En duo au restaurant, fish & chips, bière locale (cricketers pale ale).

Quelques photos du coucher de soleil pour terminer la balade...

Et avant de rentrer chez moi, deux captures nocturnes des éclairages de Perth (la première est un bâtiment vue d'en bas, la deuxième une partie surélevée d'un passage près de Yagan Square, une place animée en plein cœur de la ville). Sur ma route en rentrant chez moi, j'ai été frappé par l'ambiance nocturne qui règne en ville, on se croirait dans une discothèque géante, la musique se diffusent depuis tous les endroits animés. Je prendrai des photos des files d'attente devant ces endroits une prochaine fois.

les alentours de Yagan Square 
1
mars
La plus grosse zone verte, c'est King's Park ! 

Aujourd'hui, repos le matin, puis cet après-midi, j'ai chaussé mes baskets, direction King's Park, un "modeste" parc en plein milieu de la ville, d'une superficie d'un peu plus de 4 km² !!! Il a en outre l'avantage de surplomber la ville, puisqu'il est situé sur le mont Eliza, offrant ainsi une belle opportunité d'admirer un beau panorama !

Mais avant d'arriver au parc en question, quelques photos prises sur le chemin.

La balade en pleine nature peut commencer. À noter que King's Park est aussi un jardin botanique qui abrite quelques espèces rares. Voici donc quelques photos...

Petite vue surplombant Perth 
La lumière n'est pas extra aujourd'hui car c'est assez nuageux... J'y retournerai à un moment plus propice aux photos réussies ! 

On peut se faire une idée du vent qu'il y avait cette soirée...

Les pelouses sont propices aux piques-niques. 
Tout petit échantillon botanique... 

Vertical mais moins végétal, sur la route du retour...

Dans l'ordre : "Woodside building" "Macquarie Bank" , vue sur "Woodside building", "Chevron corporation" 
En vrac... 

C'est tout pour ce premier jour de mars !

2
mars

Aujourd'hui, sachez que nous sommes lundi, mais contrairement aux apparences, nous n'avons pas fait l'école "poissonière" (buissonière n'est pas très adapté), car en WA — Western Australia — c'est le Labour Day, c'est donc FÉRIÉ !!! Je précise bien en WA uniquement, car pour tous les autres états, c'est lundi prochain !

Férié et beau temps, combinaison idéale pour aller à Cottesloe beach pour une petite balade avec Sara et un groupe d'amis.

Après 20 min de train depuis le centre de Perth, arrivé dépaysante avec une architecture très cosy (disons carrément friquée) en bord de mer. Et le golf à côté de la plage.

Aucune vague aujourd'hui, la plage semble être plutôt familiale et isolée. Mais elle s'étend de chaque côté de la zone protégée. Les vues ci-dessous sont prises depuis la jetée (sur laquelle je me trouve pour photographier la première en haut à gauche).

La plage elle-même (vue depuis la jetée) 
Cottesloe beach, côté sauvage, la plage "publique" est sur la droite après les bouées jaunes 
Côté gauche de la jetée 
Aucune vague aujourd'hui, mais un vrai plaisir pour nager en toute tranquillité !

L'eau est super bonne et très claire. Une fois l'après-midi terminée, nous avons fait route vers la partie qu'on voit en fond de la photo ci-dessus à droite, pour être plus tranquille (après avoir fait le "plein" de vin australien...)

Sunset by the beach 
Sara, et des amis italiens (Mattia en orange est arrivé d'Italie en même temps que Sara). 
Coucher de soleil... 

Nous arrivons sur le lieu de notre "soirée". Très douce au demeurant car sans aucun vent. Le jumper est inutile ce soir (sweat shirt en "australien").

ce n'est pas moi... 
La nuit tombe mais il fait toujours très bon (le vin australien peut-être) 
C'est Mattia qui est à l'honneur, mais j'ai eu l'occasion de tester aussi ! C'est très amusant ! 

Fin d'une super soirée... Je vous passe les photos du retour en train (30min environ) où Sarah était un pocchino bevuta ! Mais c'était une très bonne soirée !!!

3
mars

Aujourd'hui, comme tout premier jour de la semaine (généralement c'est le lundi mais je vous rappelle qu'hier c'était férié), c'est l'hebdomadaire évaluation à l'école. Mais aujourd'hui, double peine, en plus d'être évalué sur ce qu'on a vu la semaine dernière, "writing essay" sur le thème : selon vous, est-ce que étudier à l'étranger présente des avantages... Introduction, survol en hélicoptère du thème, focus plus précis sur le thème, deux arguments à exposer et détailler, avec un contre argument pour chaque, et enfin, conclusion... Ça rigole pas !

Concernant le test de début de journée, je m'en suis bien sorti, 33/40 ! Pour l' "essay", on verra bien. Néanmoins, rien n'est déterminant pour la suite, c'est juste un moyen de savoir où j'en suis et d'adapter ma façon de faire la fê... euuuu, de travailler en semaine !

Peu de photos aujourd'hui pour illustrer mes actions du jour, qui ont consisté à aller me faire faire une "photo card", document officiel (et payant), qui permet d'éviter d'avoir à faire suivre son passeport pour attester de son identité, lors de sorties en boites, bars ou autres lieux où l'alcool est susceptible d'être servi, puisque je vous rappelle que la loi est très stricte ici concernant l'alcool, et qu'une photo et un scan des pièces d'identité sont effectués à l'entrée.

Deuxième action du jour, haircut !!! J'ai même réussi à négocier avec la coiffeuse, arguant que j'étais un pauvre étudiant fauché et que $25 c'était trop cher... Alors elle me l'a fait à $20 ! Mais pour cette fois seulement. De toutes façons, il y a beaucoup de coiffeurs à Perth 😁. Allez, c'est bien parce que c'est vous... Un AVANT-APRÈS avec le même "jumper" bleu, histoire de faire plus pro !

Le mec à droite a l'air super content de sa coupe !!!

Oui bon, c'est pas non plus flagrant, mais ce n'est qu'une coupe de cheveux !!! Pas de quoi en faire un plat. D'ailleurs, à propos de plat, voici ma "folie" du soir...

Et maintenant, je vais manger !!! À demain pour d'autres aventures... Lever à 6h30 pour être à 7h à mon cours de Pilates gratuit sur la pelouse ! Et rebelote jeudi matin ! Je vais être frais 🤪

6
mars

Peu de choses à raconter cette semaine. Je m'apprête à entamer la prochaine étape importante de mon aventure ici : trouver un job. J'ai déjà rédigé mon CV australien, je dois le faire vérifier par un prof et dès lundi j'attaque les recherches. Je ne sais pas trop par où commencer, mais les réseaux sociaux sont là, même si ce ne sont pas vraiment mes amis. Il faut parfois savoir quitter ses habitudes et aller vers la nouveauté !

Bref. Juste un petit post aujourd'hui. Pour le fun, une petite photo des fêtes de Pâques qui se préparent ici... à la façon locale ! Et oui, ici ce sont les koalas qui pondent les œufs en chocolat !!! 🤪

Bon, je ne vais pas photographier les allées des supermarchés ici, j'imagine qu'il y a plus intéressant... Passons donc directement à la soirée......avec Andrea, une colombienne de ma classe. L'occasion de rencontrer Chris, son coloc (et proprio d'après ce que j'ai compris). Et de me rendre compte que le VRAI accent australien est quand-même assez prononcé. Et pour peu qu'on sorte dans un endroit un peu bruyant et animé, comme dans les boites et bars, vous aurez une petite idée de la difficulté que j'ai eu à tout comprendre !

Mais c'était une soirée bien sympa !

Co nv er se

Bon... ok, voici deux vidéos. J'ai hésité à mettre celle où je danse, mais bon, ça fait partie du jeu de ce blog ! C'est bien parce que c'est vous !!!

Allez hop, au lit maintenant !

8
mars

En route vers une nouvelle plage... Sorrento

Aujourd'hui, j'ai voulu échapper à la ville, au bruit et au tumulte de la foule. Perth a beau être une ville à taille respectable et plutôt détendue, il n'en reste pas moins que je préfère le calme des grands espaces et de la nature.

Direction la plage de Sorrento, en rouge ci-dessous. J'en profite au passage pour vous indiquer qu'en début de blog, il est possible de voir les différents emplacements que j'ai parcourus, sur la carte, avec les dates correspondantes.

Voici donc un petit aperçu de la végétation bordant les routes et jouxtant les habitations — plutôt aisées — du coin. On est loin du bidonville !

Un peu de botanique

Petit clin d'œil pour Marine, avec les fleurs de frangipanier, aussi appelé Plumiera du nom de son découvreur M. Plumier, puis transformé en Plumeria, plus facile à prononcer à l'international. Le nom commun, frangipanier, vient d'un marquis italien Frangipani qui avait créé un parfum à base d'amande, proche de celle de la fleur. C'est d'ailleurs pour cette raison que, jusqu'à il y peu, je ne connaissais de la frangipane que la crème qui sert dans la galette des rois. En tous cas, la fleur dégage un parfum très agréable vanillé, mais à mon avis, pas si proche de l'amande. Cela dit, ça n'a rien à voir avec la fleur de tiaré, qui sent beaucoup plus fort et qui ne me semble pas pousser ici en Australie.

Fleurs de frangipanier (ou Plumeria) 

Plus local, mais sans certitude quant à l’identification, je crois avoir croisé une des 800 variétés d'eucalyptus, essence qui ne pousse que dans cette région du globe. J'essaierai d'en savoir plus un peu plus tard lors de mes aventures prochaines... La photo n'est pas très représentative, car je voulais surtout prendre l'espèce de pédoncule, probablement le reste de la fleur... Mais ça fait un peu de couleur, à défaut d'une information pertinente sur la plante !

Peut-être un eucalyptus... 

Après ce petit interlude botanique, direction la plage... Et comme c'est dimanche, qu'il fait beau et que j'ai décidé de prendre mon temps, je fais la plupart du trajet entre l'arrêt de train et la plage à pied. L'occasion de passer dans les secteurs résidentiels et de goûter à la tranquillité des alentours. Quelques photos. Au passage, vu les chaleurs qui règnent ici, je suis toujours stupéfait de voir à quel point les parcs publics sont verdoyants et entretenus... Pas si écolo que ça l'australien ! Cela dit, pour avoir fait le même trajet de nuit à mon retour, c'est vraiment très agréable, calme et très sûr.

en vert et contre tout ! 

Je me rapproche enfin de l'océan — Indien... c'est tellement agréable de pouvoir dire autre chose qu' Atlantique, et la connotation est si exotique ! À cette heure de la journée, le soleil n'est pas mon ami pour les photos, car il me fait face... Mais je me suis assuré quand-même que les couleurs et l'ambiance sont fidèles à ce que j'ai traversé ! C'est que je prends très à cœur ma mission de reporter !!!

L'océan se rapproche... ou bien je me rapproche de l'océan... Comme dans dans le train, qui du quai ou du train avance !?

Pour la suite, je ferai moins de commentaires car les photos sont assez représentatives de la beauté du site !!! Les couleurs sont différentes selon que je photographie le côté opposé au soleil ou celui qui est baigné par la lumière. Mais une fois de plus, l'ambiance est fidèle, pas d'effets, de filtres ou autre... C'est vraiment comme dans un tableau !

Petit passage par une jetée où un pêcheur et son fils sont installés. Puis je m'éloigne de cette jetée pour rejoindre la plage principale, toujours vers le nord.

Avant d'arriver sur la plage principale, petit passage par une petite jetée
Nouvelle jetée avant la plage de Sorrento (qui est derrière moi)
À gauche, partie sud, à droite partie nord 
Arrivée sur la plage principale, peuplée par plusieurs types d'espèces !

Au nord, on peut apercevoir des arbres, c'est le port Hillary's Boat Harbour. Petits visite à venir 😀

Sorrento Beach 

Je me suis un peu amusé avec mon téléphone ! Et pour ceux qui n'avaient jamais vu mes doigts palmés, les voici dans leur élément favori !!!

Plouf plouf... 

Et une petite dernière avant de quitter la plage...

Avant que la nuit ne tombe, je profite du soleil couchant pour prendre encore quelques clichés des environs.

Les toilettes ! 

Encore quelques clichés avant de partir vers le port Hillary's Boat Harbour.

Hillary's Boat Harbour

Plus au nord, je quitte la plage pour arriver vers un "petit" port tout calme, et où l'eau, malgré les nombreux bâteaux, est toujours aussi limpide ! Beaucoup de commerces alentours, où le fish & chips côtoie les glaces au yahourt et autres fantaisies moins "maritimes".

Hillary's Boat Harbour 

Retour nocturne vers la plage avant de rentrer...

Bien que l'alcool soit fortement surveillé et interdit en public, j'ai pu jeter un œil au contenu des sacs de ces jeunes gens... Ce n'était pas de l'eau gazeuse !

Il est grand temps de prendre le chemin du retour... D'autant qu'avant de rejoindre le prochain bus, j'ai encore 5km de marche... Voici un aperçu (mais je ne sais pas si on se rendra compte du côté désert) de l'arrêt de bus en question...

Vous ne voyez pas d'arrêt de bus ??? Juste une route qui s'étend de chaque côté d'un poteau orange... Et bien c'est lui !!! Et j'ai plutôt intérêt à faire signe au bus si je ne veux pas attendre le prochain 40 min ! Heureusement, il fait très doux. Et la végétation alentours est plutôt odorante. D'ailleurs, je suis plutôt agréablement surpris par l'état de propreté des zones piétonnes (enfin des chemins). Je pense qu'on peut imaginer que les distances sont si grandes pour si peu de population, que la pollution n'a pas le temps de s'étendre. Et c'est tant mieux !

Quelques phares attestent que ce n'est pas une route déserte !!! 

Retour à la maison bien fatigué mais des couleurs plein les yeux et la peau salée et sableuse ! Mais c'est plus agréable que le vent, la pluie ou la neige pour certains !!!

Bonne nuit à tous... Demain, reprise des cours avec la traditionnelle évaluation du lundi ! Au programme, vocabulaire, modal verbs (je ne les ai pas révisés) et listening test.

15
mars

Hier, ça faisait déjà un mois que j'avais atterri à Perth !

Il y a eu beaucoup de nouveautés depuis mon arrivée, mais ce qui m'attend est encore plus excitant, maintenant que j'ai pris mes repères !

Je n'ai pas de révélations à vous faire concernant la semaine passée, sinon que Cecilia et Christian ont acheté une voiture et ont terminé leurs cours à l'école, ce qui veut dire qu'ils partent pour l'Outback sauvage à la découverte de nouveaux territoires, et notamment à la recherche de fermes. Faire ses fermes ici, c'est ce qui représente le passage quasi obligé de tous ceux qui ont un visa Working Holiday (ce n'est pas mon cas, car il faut avoir moins de 35 ans), et qui, pour le renouveler, doivent passer 80 jours à être exploités (il n'y a pas d'autre mot) par l'état australien, pour faire de la cueillette (fruit picking) ou de l'emballage de fruits (fruit packing). Ceci, près de 10h par jour, pour un salaire assez faible, et avec une pause méridienne ridicule (une heure s'ils ont de la chance). Mais pour les plus chanceux, il est toujours possible de tomber sur un fermier un peu plus sympa et humain. Mais dans tous les cas, c'est une occasion de vivre une expérience intense, car souvent c'est l'occasion de partager des "galères" mémorables, et des bons moments évidemment !

J'espère en tous cas qu'ils repasseront par Perth et qu'on aura l'occasion de passer à nouveau du temps ensemble.

Allez, j'ai hésité, mais puisque je l'ai filmée, voici la graduation de Cecilia et celle de Christian (ils sont en couple et je les aime beaucoup). Ça vous donnera une idée de ce qui se passe chaque vendredi, alors que les élèves qui ont terminé leur cursus quittent l'école et sont récompensés, en présence de leur prof. Il y a un petit côté "pub" pour l'école, avec les traditionnelles photos à la fin. Mais n'oublions pas qu'on est dans un système anglo-saxon, et que toute école est payante. Dès lors, la publicité fait partie du jeu, comme dans tout commerce !

Je sais qu'il n'y a rien qui me concerne directement dans ces vidéos, mais ça me fait plaisir de partager ça, car ce sont deux personnes que j'apprécie énormément. Pour la petite histoire, Cecilia – fait rare pour une italienne – adore la France, elle a bossé quelques mois à Bordeaux dans une chocolaterie "Luc Dorin" mais il faut l'entendre le prononcer, c'est tellement "italien" !!! Elle adore la France et le français, qu'elle parle très bien !Elle me demande souvent de parler en français pour le plaisir d'entendre cette langue. Ce sont d'ailleurs les seules occasions où je parle vraiment français ici ! C'est vrai que ça nous a rapproché, car j'apprends l'italien avec elle (et les autres du groupe mais elle est plus impliquée dans mon apprentissage !), et je l'aide parfois en français, même si son niveau est déjà très bon ! Bref, voici un petit hommage !

Juste quelques commentaires pour comprendre... La prof de Cecilia explique au début ils ont travaillé les conjugaisons le matin et demande ce que Cecilia sera en train de faire dans une semaine. Elle répond qu'elle espère être en train de cueillir des myrtilles dans une ferme. La prof fait ensuite référence à la voiture qu'ils ont achetée. Puis Cecila explique qu'elle avait préparé un speech mais qu'elle n'arrive pas à le dire, et qu'elle est très contente du temps passé à l'école. De son côté, Christian, qui est un grand timide, explique qu'il n'aime pas parler en public et remercie toute l'équipe des profs.

Pour les autres événements de ma semaine, deux repas "maison" chez mes potes italiens, où j'ai pu goûter un vrai risotto et de vrais pâtes carbonara et bolognaises. Seul le vin, rouge "fruité" australien premier prix m'a laissé un mauvais souvenir tant il ressemblait plus à un jus de fruit qu'à du vin... Pourtant, il y en a qui sont bons, mais quand on ne connaît, pas, c'est le prix de l'expérimentation !

Tant que j'en suis à vous relater mes expériences culinaires... Voici une soupe typiquement coréenne que j'ai achetée chez le traiteur coréen qui est juste à côté de l'école (pour une poignée de dollars, c'est un dépannage d'étudiant). Rien d'extraordinaire, ce sont des nouilles, c'est assez épicé, mais surtout, c'est "décoré" !!! Je vous laisse découvrir !

Soupe au panda !!! 

Nous sommes allés à nouveau sur la plage de Cottesloe, à l'occasion d'une exposition de plein air "sculptures by the sea" qui n'avait rien de vraiment mémorable, sinon cette toile d'araignée géante que j'ai beaucoup aimé et une autre interprétation d'un célèbre personnage des Simpsons... À vos commentaires pour trouver ce qu'a voulu dire l'artiste ! C'est facile, alors pas d'indice !

Cottesloe, sculptures by the sea

Petit cliché nocture du Yagan Square.

Yagan square, at night 

Alberto et Francesca lors d'une soirée "italienne". Francesca dont vous aurez sûrement l'occasion d'entendre parler ultérieurement... nous avons un petit projet en vue, mais chuuut, c'est un secret ! Et non, ça n'a rien de sexuel !

Alberto et Francesca

La semaine reprend demain. Avec démarchage pour trouver un boulot. Car oui, le temps des cerises est fini, il est temps de mettre les mains dans le moteur et de découvrir l'Australie de l'intérieur ! (tout du moins, le monde du travail), car il faudrait une vie pour découvrir l'Australie !!!

À très vite ! Et n'oubliez pas, j'attends vos idées pour le thème de la sculpture !

19
mars

19 mars... Un peu plus d'un mois après mon arrivée ici, il est malheureusement déjà l'heure de dire au revoir à mes amis, au kangourous que je n'aurais pas eu le temps de voir, et à toutes les merveilles qui m'attendent encore ici.

Mais c'est promis, je n'ai pas dit mon dernier mot, et ce n'est pas un f$%#* virus qui va me démotiver et m'empêcher de vivre une aventure ici !!! I'll be back !

C'est donc avec le cœur lourd, mais sans amertume que j'ai pris la décision aujourd'hui de rentrer en France aussi vite que possible, car il me semble que la situation ne peut qu'empirer ici au cours des prochains mois et m'éloigner de ce pour quoi j'étais venu... D'ici deux semaines au maximum, la plupart des lieux publics vont fermer, autant dire que ce n'est pas le moment idéal pour chercher un travail, et quand bien même je trouverais quelque chose, je n'ai pas l'intention de rester cloitré chez moi, sans pouvoir sortir et profiter des extraordinaires coins de nature qu'offre l'Australie...

Je vous dis donc à bientôt, pas ici, mais plus proche de vous, pour vous soutenir dans cette épreuve, et pour vous apporter un peu de soleil !

Bientôt le détail de mon retour au pays des gens qui ne respectent pas les consignes sanitaires et qui se sont laissés envahir par un petit machin microscopique en moins d'un mois !!! Ah bravo !!! C'est malin ! Et maintenant "On fait comment ©" ? 🤪

21
mars

Aujourd'hui, pas question de céder à la dépression depuis que j'ai décidé de rentrer en France, mais plutôt de profiter des moments qu'il me reste ici !

Comme le soleil s'est levé du bon pied ce matin, j'ai décidé d'aller faire un tour à la plage, et puis en allant vers la plage, je me suis dit que c'était bien de continuer à découvrir quelques autres coins de Perth que je n'avais pas encore vus (ce qui évidemment est une quête sans fin !).

Et surprise... J'ai rencontré mon premier kangourou aujourd'hui !!!

Kangourou en pleine ville ! 

😄😄😄 Il est tellement concentré à boire, qu'il n'a pas bougé une oreille...

Allez, en route pour Heirisson Island, une petite île en plein milieu de Perth, très agréable à visiter sous le soleil, avec la gourde à portée de main, car il fait chaud !

Pour ceux qui sont curieux, voici ce que ça donne vue du ciel. C'est l'occasion de voir pourquoi la rivière s'appelle Swan (cygne)...

C'est frappant de voir à quel point Perth mélange nature et modernité ! 

Après le côté aride, un peu de rafraichissement...

Et une rencontre insolite...

Ci-dessous la statue de Yagan qui a donné son nom à la place avec le grand panneau vidéo cylindrique au milieu (voir précédents jours). C'était un aborigène du peuple noongar, né en 1795, qui a mené une série d'attaques contre les colons britanniques... tué par un colon en 1833.

Son histoire — comme toutes celles reliées aux aborigènes — est triste, car sa tête a finie par être expédiée depuis Perth à Londres pour y être exhibée dans un musée, avant d'être enterrée en 1964. Après avoir été ramenée en Australie, il a fallu attendre 2010 pour qu'elle soit inhumée dans la tradition noongar, dans un quartier de Perth (Belhus). Il n'aura connu l'apaisement que 177 ans après sa mort !

Yagan 

Depuis l'extrémité est de l'ile, on peut apercevoir l'Optus Stadium ainsi que l'emblématique pont qui y conduit. C'est le troisième plus grand stade d'Australie, inauguré en 2018. Il peut accueillir plus de 60 000 spectateurs ! Depuis l'île, il n'est pas bien impressionnant, mais j'aurais peut-être l'occasion de l'approcher plus les prochains jours.

L'Optus Stadium 

Après cette balade sous le soleil de mi-journée, retour à la ville ! Quelques rencontres florales et atypiques sur le chemin... Je vous présente des anigozanthus flavidus, aussi appelées pattes de kangourou !!!

Ce qui est amusant, c'est que je me promenais nonchalamment dans Perth quand je suis revenu sur mes pas pour photographier cette plante intrigante, dont je ne savais rien alors ! Comme si elle m'avait appelé !

Les pattes de kangourou 

Outre les fleurs, laissez-moi vous présenter, avec une grande émotion, la rencontre la plus émouvante du jour... Pour ménager le suspens, vous comprendrez que c'est un petit flashback sur l'île ! Mais quand je pense aux fleurs qui m'ont appelé !!! Cette journée a décidément été placée sous le thème de cette charmante bête.

Sachez que j'ai eu de la chance de l'observer, car c'était le seul visible de la journée sur l'île, et quand j'ai voulu revenir pour faire d'autres clichés, après avoir fait une balade d'une bonne heure, il était introuvable... Vous ne le verrez que de loin, car je n'ai pas voulu le déranger, ayant lu sur les panneaux que ce sont des animaux très sensibles au stress, et qu'ils peuvent développer une maladie qui touchent les muscles. Et comme leur corps n'est qu'une masse musculaire, je vous laisse imaginer l'impact.

Toutefois, c'est mon premier kangourou et je suis ravi de l'avoir vu dans un espace où il est libre d'évoluer. D'autres congénères habitent l'ile, mais sont restés discrets aujourd'hui.

Comme souvent, quelques photos sur le chemin du retour... La lumière ici est toujours magique !

21
mars

Juste pour préciser que j'ai encore une petite semaine pour profiter des dernières splendeurs de l'Australie avant de rejoindre les intérieurs confinés français ! Mon retour est prévu le 29 mars.

Je vais donc essayer de vous faire voyager autant que possible d'ici là !!!

22
mars

Aujourd'hui, petit tour dans la banlieue "bobo" de Perth : Fremantle. Bobo, mais pas trop. Les artistes ont investi la ville et ça se sent, mais ce n'est pas non plus Woodstock ! Ça reste bon enfant et très agréable.

Premier contact avec la ville et son côté très artistique, la rencontre avec une chimère à tête de lion à six yeux, corps de chèvre et à queue de serpent... Pesant plus d'une tonne, elle a été créée par Kerry Harmanis et installée en octobre 2018, mais l'idée originale vient d'une artiste de Fremantle, Susan Flavell, qui l'avait confectionnée 4 ans plus tôt en papier mâché.

Chimera 

Voici un aperçu du style de la ville, mêlant le côté colonial marqué avec d'autres originalités qui font le charme de la ville. Au milieu, un parasol d'un café qui donne le ton de l'esprit de Fremantle ! Atypique et libre.

Ci-dessous, une idée très originale pour acheter un livre... Le rendez-vous à l'aveugle avec un livre. Seules quelques idées notées sur l'enveloppe craft sont là pour tenter le lecteur d'en savoir plus et franchir le cap en l'achetant à l'aveugle... Évidemment, on achète avant d'ouvrir !!!

to read or not read... but which book ??? 

J'arrive à present au marché de Fremantle. On peut notamment lire sur le porche "Depuis 1897, les marchés de Fremantle continuent à être les meilleurs de Perth"...

Jetons-y un oeil dedans pour vérifier.

Alors je dois avouer, je n'ai pas vu beaucoup de nourriture, il y a surtout de l'artisanat et des originalités, parfois de bon goût... Mais l'atmosphère est très sympathique.

En route vers la plage, quelques clichés pris au passage, et une curiosité pour le moins étonnante !!! Après le chien avec un t-shirt en Espagne (petit clin d'œil à DC, elle se reconnaitra !), je vous laisse découvrir le skate dog !

Et me voici arrivé à South Beach, une plage familiale, mais surtout canine !!! Je vous laisser en juger par les équipements installés pour nos compagnons !

Et oui, une bibliothèque de bâtons !!! Ils sont d'ailleurs sacrément bien habitués, car ils viennent même ranger leur bâton après avoir joué !

Je suis allé assez tardivement en balade aujourd'hui, si bien que le coucher de soleil n'a pas tardé !

Sunset on South beach 

Toujours des couleurs magiques...

Et pour finir, quelques clichés pris lors du chemin retour vers le bus, de nuit... Au moins, le pot de peinture a été rentabilisé dans ce Pretzel – c'est une chaîne de cafés assez répandue ici, où on sert des gros bretzel avec plusieurs garnitures, des glaces et les habituels cafés australiens déclinés à l'infini ou presque...

Pink Pretzel 

C'est tout pour aujourd'hui... La suite demain à Trigg beach... Je fais une orgie de plages avant de rentrer !!!

23
mars

Aujourd'hui, après les préparatifs pour le vol, j'ai décidé de découvrir une nouvelle plage des alentours de Perth, Trigg beach...

Mais avant tout, quelques infos palpitantes sur l'organisation de mes bagages... J'ai pesé scrupuleusement toutes mes affaires pour que les 30kg en soute et les 7kg en cabine ne soient pas dépassés, mais il restait l'épineuse question du seul bagage cabine autorisé, alors que j'ai deux sacs, et qu'il n'est pas sûr que le petit sac à dos soit considéré comme le sac à main autorisé pour ces dames... Voici donc mon astuce... À gauche, deux sacs, à droite, un seul !

La magie du rangement, non pas par Marie Kondo, mais par moi-même !

Après cet astucieux tour de passe-passe, petit déj avec un équivalent du vegémite australien, mais moins fort et que je préfère, le marmite néo-zélandais, sur un muffin anglais ! Et là, vous vous dite, il n'a vraiment pas grand-chose à nous montrer aujourd'hui pour s'étendre sur son toast ! Eh bien détrompez-vous, c'est juste que j'aime partager, voilà tout !

Plongeons dans le vif du sujet, sachant que la journée a été animée par diverses réservations et annulations de vols. La plage était donc nécessaire pour préserver l'état de mes nerfs...

Ce qui est toujours extraordinaire dans l'hémisphère sud, c'est la vitesse à laquelle le soleil se couche... Il faut moins de 5 minutes pour passer de la première photo ci-dessous à la dernière.

sunset on Trigg beach 

Il est maintenant temps d'avouer... Je n'avais en effet pas beaucoup de choses à partager pour cette journée plutôt calme. Mais comme à l'accoutumée, quelques photos prises lors du retour, où vous pouvez constater l'humour des publicitaires australiens (pour amener un peu de légèreté) et la désertification des transports en commun compte tenu de la situation...

24
mars

Première fois que je me connecte en journée pour mettre à jour le blog... mais les événements s’enchaînent et les imprévus aussi...

Le vol que je devais prendre dimanche à été annulé, et les restrictions renforcées par Thaï Airlines qui assurait le vol.

J’ai donc été contraint de trouver un autre vol, et, je croise les doigts, un “périple” moins touristique que ce à quoi je m’étais préparé m’attend !!! Départ ce soir en début de nuit, transit par Hong Kong pendant une dizaine d’heures... puis vol vers Paris. Attente une autre dizaine d’heures pour le train vers Tarbes... et l’aventure devrait se terminer avec un repos sûrement bienvenu !

J’essaierai de confirmer que je suis bien dans l’avion ce soir. Mais pour le moment, derniers instants australiens que j’ai prévu de passer à la plage avec Sara !

Les photos quand je serai un peu plus au calme !

À très bientôt, depuis l’aéroport où mieux depuis l’avion !!!

Entre temps, ce vol aussi a été annulé... Si tout se passe bien, je devrais embarquer vendredi soir pour une arrivée à Paris samedi vers 13h.

🤞🏻🤞🏻🤞🏻

25
mars

Même si personne ne le dit (car en réalité j'ai posté les deux précédents jours à la suite), je sais que vous êtes restés sur votre faim concernant le dernier post à Trigg beach... Ok, les plages sont sympas, mais c'est un peu toujours la même chose, et les transports en commun n'ont rien de vraiment sexy, surtout lorsqu'ils sont vides !

Et bien réjouissez-vous, car aujourd'hui, vous allez en prendre plein les yeux !!!

Je suis tombé du lit car j'avais prévu de voyager assez loin aujourd'hui, j'ai donc piqué ma punaise sur la ville de Mandurah, bien au sud de Perth (aussi loin que peuvent me conduire les transports en commun, puisque je suis sans voiture). Référez-vous à la carte à gauche pour repérer Mandurah par rapport aux autres endroits que j'ai déjà visités.

Prévoyant une petite heure de train, j'ai pris mes précautions et me suis nourri abondamment pour ce petit déjeuner — et oui, vous allez encore y avoir droit !!!

Comme il est prévu que je passe du temps dans les transports lors des prochains jours quand je rentrerai en France, je commence à faire le stock de protéines, vitamines et minéraux pour tenir le coup !


Au menu, porridge de flocons d'avoine au lait d'amande, et à la banane. Œufs bio mollets (au micro-ondes, mais c'est toujours mieux que crus !). Toast, muffin et crumpet au beurre bio et au fameux Marmite néo-zélandais dont je vous parlais hier, et thé vert bio ! Ça cale !

Luxury breakfast

Je vous passe le trajet en train. Téléportation directe à Mandurah.

Je ne veux pas faire le difficile, mais j'ai été déçu après avoir visité Fremantle par le côté "aseptisé" de Mandurah. Ça n'a pas de charme, c'est très carton-pâte décor hollywoodien, pour riches touristes. Mais pas d'âme, même si c'est quand-même propre et bien entretenu.

À ce propos, petit clin d'œil au peintre local... en train de redorer les poissons !

À côté une petit "plagette" locale, aménagée au cœur de la ville, mais bien peu accueillante, tant elle semble artificielle. Dernier petit point remarquable, il y a des distributeurs d'eau fort pratiques un peu partout en Australie. Celui-ci en particulier m'aura servi plusieurs fois dans la journée.

peinture sur poissons / plage / abreuvoir 

Allez, une petite vue de la baie de Mandjar (au centre de la carte).

Et quelques vues supplémentaires de la ville.

Mandurah 

La bonne surprise du coin a été la plage... Magnifique et immense !!! Sur la première carte, elle représente la totalité de l'anse depuis Mandurah jusqu'à Port Kennedy. Elle est déformée cause du panorama, mais on aperçoit à droite au fond l'anse dont je vous parle... Quant au monde, on ne se bouscule pas ici !

Mandurah beach 
Quelques spécimens locaux ! 

Au cours de ma déambulation le long de la plage, sur les chemins balisés, j'ai fait une étrange rencontre (outre la dame allongée ci-dessus)... J'avoue que je n'étais pas fier... je vous laisse découvrir...

Probablement un scinque à langue bleue 

Évidemment, contrairement au nom que j'ai donné à la vidéo, ça n'a rien d'un concombre, même si ça en a exactement la taille. Mais d'après mes recherches (et sans avoir cherché à avoir un portrait rapproché de la bestiole), il semblerait que ce soit un scinque à langue bleue, une espèce de lézard inoffensif et majoritairement insectivore qui a la particularité quand il se sent attaqué de montrer sa langue qui se colore alors d'un bleu vif, plutôt que de fuir... Pour ma part, n'ayant pas la langue bleue, j'ai opté pour la fuite ! Je n'ai pas cherché à pousser les investigations...

Dernière vue de la plage avant de remonter vers le nord...

Suite de mon périple, après une bonne marche pour rejoindre le train, cette fois, complètement désert.

J'ai décidé de remonter en direction de Rockingham, entre Perth et Mandurah. Plus précisément Peron, une extrémité rocheuse de la côte.

Entre temps, beaucoup de marche le long de l'eau, car les transports ne me permettent pas de rejoindre la côte facilement. Le ciel est couvert, c'est une bonne chose, car il est aux alentours de 11h et il est prévu 31°C à l'ombre aujourd'hui !

D'où le grand intérêt d'avoir rempli ma gourde plus tôt à Mandurah. Mais qu'est-ce que vous croyez, que je vous montre des photos inutiles et sans intérêt !? Pas du tout, c'est qu'elles servent le fil narratif de ma journée !

Mon objectif, arriver tout au bout (photo en bas à droite) 

Après avoir marché un bon moment... J'arrive à Peron (voir carte ci-dessous, indiqué comme Peron Foreshore Park).

Je me trouve au milieu de Peron, je viens du sud (photo de gauche), je me dirige vers le nord (photo de droite) et les rochers de Cap Peron. Devant moi, vers l'est, une île. Juste après, un petit panorama...

Voici ma destination ! 

Après avoir marché encore un peu le long de cette plage... Éblouissement !!! Et rencontre insolite avec des habitants majestueux.

Cap Peron 

Le détail des roches manifestement volcaniques du secteur.

Avant de redescendre en passant par une petite crique pour me diriger vers un point plus élevé (en bas à droite...).

Attention les yeux !!!

On aperçoit à gauche le "petit" rocher où sont les oiseaux... 

Après mon escale un peu décevante ce matin à Mandurah, j'en prends plein les yeux ici ! C'est grandiose !

Voici un petit résumé de ma dépense énergétique de la journée...

Une petite vidéo de ce que je vois lors du retour en train, les paysages s'apparentant à ceux du bush. Ce type de végétation est très fréquent ici.

Retour à la maison avec plein d'images et d'odeurs en tête. Je vais bien dormir ce soir !!!

26
mars

Dernier jour avant mon départ... Prévu demain à 22h50 (heure locale).

J'en profite donc pour me remplir les poumons d'air frais marin (avant de devoir mettre mon masque à l'aéroport et durant le voyage de retour).

J'ai choisi de m'éloigner un peu et de découvrir la côte au nord de Perth. Direction Joondalup en train pour faire une petite balade côtière.

Voici deux cartes afin de repérer la ville.

Joondalup 

Afin de profiter un maximum de la nature, j’ai pris le bus aussitôt descendu du train pour me rendre vers Ocean Reef (la route côtière qu’on peut apercevoir). Je n’avais pas l’intention de marcher autant, j’espérais pouvoir accéder à la mer pour me baigner, mais la carte ne laisse pas voir la configuration du coin ; en effet, c’est escarpé et les accès à la plage sont restreints pour des raisons de sécurité.

Voici donc le chemin que j’ai suivi, profitant de la vue plongeante, puisqu’un peu plus en hauteur que prévu.

On dirait un peu la muraille de Chine, mais sans la muraille…À noter que j’ai tout arpenté à pieds, ce qui m’a fait dépenser les quelques calories ingurgitées la veille (raisonnablement) avec mon repas sushi !!!

Voici donc quelques images de la vue lors de mon périple pédestre.

Un des rares accès à la plage, mais trop de rochers et d’algues pour m’y baigner, j’ai donc continué ma route.

Le soleil commence à se coucher, mais j’arrive bientôt au point le plus au nord de mon trajet : Burns beach.

Après avoir escaladé prudemment quelques rochers séparant la plage principale de Burns beach (visible à droite) d’un petit coin tranquille, je suis allé me percher sur un petit rocher pour prendre quelques photos et vidéos du coin…Petit panorama.

Burns beach, côté plus calme...

Et une fois mon petit rocher choisi, quelques photos plus rapprochées !

Avant de prendre un peu de recul et profiter du coucher de soleil depuis un point plus élevé.

Toujours ces mêmes couleurs violacées au moment où le soleil se couche 
27
mars

Dernier jour en Australie, que j’ai décidé de passer avec Sara qui m’a contactée car elle voulait me dire au revoir avant que je rentre…Rien d’exceptionnel au niveau photo, mais une nouveauté quand-même !!! Comme j’avais une opératrice, vous aurez la chance de me voir ! Dans l’eau !

Petite facétie de Sara que j'ai découverte par surprise après coup ! 
Deux vidéos de ce dernier moment d'immersion !!! 

Une fois Sara partie, j'en profite une dernière fois pour saisir des clichés de la plage sous un ciel plus menaçant. Histoire d'avoir un autre aspect du temps australien. Les couleurs n'en sont que plus vibrantes !!!

Déjà l'heure de me sécher, d'aller récupérer mes affaires et de partir pour l'aéroport ! Mais je ne t'oublie pas pays des kangourous !!! Je reviendrai !!!

28
mars

Avant de prendre le temps de vous raconter mes derniers jours en Australie, les dernières nouvelles concernant mon retour en France. Qui s'est bien passé, puisqu'à l'heure où j'écris, je suis dans un hôtel à côté de la gare Montparnasse, pour passer une bonne nuit avant de prendre le train en direction des Hautes Pyrénées demain ! Je pourrai alors souffler après les milliers de kilomètres parcourus ces deux derniers jours !

Pas tant de regrets que ça de rentrer, malgré la situation en France, car celle de l'Australie n'en est pas loin. Presque tous les lieux publics sont fermés, et le gouvernement va très certainement décider prochainement du confinement de la population. L'avantage qu'ont les australiens sur les français, à l'instar de leur comportement face aux passages piétons, c'est qu'ils respectent les consignes sans discuter ! Espérons donc que la situation n'empire pas de manière aussi dramatique qu'en France.

Voici donc une tentative de retracer un peu les étapes de mon retour en France.

J'ai réussi à constituer tant bien que mal des sacs contenant mon bric-à-brac, et j'ai eu la grande chance que le sac d'affaires superflues (car trop lourdes pour la pesée à l'enregistrement) soit accepté malgré les 2 kg supplémentaires qu'il représentait ! C'est plutôt bon signe pour le départ !En vrac donc, mon chargement (sic), une petite recharge calorique, l'affichage des vols annulés dans l'aéroport de Perth, et mes billets Qatar Airways ! L'occasion de voir aussi que le lieu n'est pas bondé !

Facile de repérer mon vol, il figure parmi les deux seuls à être maintenus ! 

Une fois les bagages enregistrés, j'ai même eu la bonne surprise que ma gourde en alu soit acceptée en cabine !!! Me voici donc prêt à décoller. Avec les précautions de base (Merci Maude) !

Assortiment entre le flacon de gel hydroalcoolique et ma gourde fétiche ! 

Le vol est looooooooong, très loooooooong, et je suis même obligé de demander à changer de place pour me retrouver sur un côté plutôt qu'entre deux personnes car j'ai la bougeotte et je ne tiens pas en place... Alors pour un vol de 12 heures, je vous laisse imaginer !

Bonne surprise, j'avais pris le temps de réserver mes diner et petit déjeuner "asiatiques végétariens" et ils étaient très bon. L'occasion aussi d'accompagner le premier d'un bloody mary !!! On ne sait jamais de quoi demain sera fait alors il faut profiter de chaque instant !!!

Arrivée sans encombre à Doha. Puis direction vers la salle d'embarquement où je prendrai le temps de faire quelques étirements à même le sol pour être prêt pour le prochain vol de 7h vers Paris ! Ça m'a fait beaucoup de bien et m'a permis de m'isoler un peu en musique.

Allez savoir pourquoi à Doha, il y a un ourson jaune en peluche géant qui trône au milieu de l'aéroport !!!

L'avion en provenance de Perth. La salle d'embarquement. Le mystérieux ourson jaune !

Rien de particulier pendant ce vol qui est passé beaucoup plus vite que le premier car j'ai réussi à dormir. J'ai aussi déouvert un super dessin animé japonais "Mary and the witch flower".

Quelques vidéos du vol... et de l'atterrissage.

vol Doha - Paris 

Arrivé à Paris, je m'équipe, car les français ne respectent pas la distance recommandée de 1 m entre les personnes. Je prend mes précautions et choisis les allées où personne de va (mais même sans être en période de confinement et de mise à distance, je choisis toujours les chemins les moins empruntés — comme le fameux livre de Scott Peck).

Arrivée à Paris sans problème donc. Grâce à l'itinéraire précis préparé par mes parents et mon frère, j'ai les numéros exacts du bus à prendre, de la porte où je dois me rendre, pour rejoindre au plus vite la gare Montparnasse où j'ai déjà une chambre réservée à l'hôtel avant de rentrer demain en train.

Voici des clichés pris dans le bus aéroport-gare Montparnasse de Paris... désert.

La gare Montparnasse, avec ses 3 ou 4 trains quotidiens, n'est pas non plus très accueillante...

Heureusement, pour oublier ces images d'une ville vidée de sa population, je me suis commandé une pizza et un tiramisu... Et à l'heure où j'écris, je n'ai malheureusement plus que des miettes à vous montrer... Ce qui est donc sans intérêt ! Mais je vous confirme que c'était très bon !

Demain matin, petit déjeuner à 9h, puis attente jusqu'à 13h40 de mon train pour Agen où mon chauffeur viendra me chercher !

29
mars

Après une bonne nuit à l’hôtel, réveil dans un Paris tout aussi calme et désert que la veille. Avec un petit déjeuner dans la chambre, à la place de l’habituel buffet, restrictions sanitaires obligent.Mais je ne me suis pas privé quand j’ai sélectionné ce que je voulais dans mon plateau !

Petit clin d’œil au passage pour les amis italiens à qui j’ai envoyé une photo des reliquats de mon repas de la veille (livré sur place).

La fille de l’hôtel m’a gentiment proposé de me garder la chambre plus longtemps qu’à l’accoutumée pour que je puisse y laisser mes affaires sans avoir à arpenter Paris jusqu’à la gare pendant des heures, chargé des mes 4 bagages. J’ai donc profité de cet espace de liberté restreinte pour prendre d’autres clichés (qui deviendront vite historiques tant la situation est particulière et rare) de Paris sans humains !

Les cerisiers du japon en fleurs me disent à leur manière qu’ils n’ont pas oublié de passer à l’heure d’été aujourd’hui !

La nature se moque bien du virus... Elle semble même profiter du calme retrouvé et de l'air plus pur ! 

Après la poésie, la réalité… La tour Montparnasse et la gare vers laquelle il est l’heure que je me dirige pour attendre patiemment mon train…

Un peu moins déserte qu’hier à l’approche des heures où les quelques trains qui circulent vont entrer en gare…Et c’est parti pour un trajet Paris - Agen, où mon frère viendra me récupérer pour que je puisse purger ma quarantaine dans ma chambre à la campagne !Mon compagnon de voyage… et une vue du trajet ! (On est loin des plages australiennes, mais la civilisation, sans les humains, a son charme aussi… enfin si on veut).

Bien accompagné pour mon avant-dernier trajet avant la voiture.

Je ne m’étendrai pas sur le retour mais je peux vous dire qu’il s’est très bien passé ! Et que les sandwiches au fromage préparés par ma mère, au pain maison, étaient plus que bienvenus !!! Accompagnés de chips, de fruits et de quoi me rappeler tout ce que j’avais laissé en France !

30
mars

Alors qu’il y a 3 jours je me baignais dans une eau à près de 25°C, la surprise au réveil est de taille ce matin !

Heureusement, les cerisiers n’auront subi cet assaut de neige que peu de temps, car elle a vite fondu. Espérons que la nature n’en sera pas trop affectée ! J’ai voulu faire un « avant -après »… Même pieds, sensation très différente !

Ici se termine ce blog… Qui ne sonne pas la fin de mes aventures car j’ai décidément pris goût au voyage et à la découverte ! Même si on n’a pas toujours besoin d’aller très loin pour saisir la beauté des choses…

À bientôt pour mes prochaines aventures !

Merci de m’avoir suivi, de vos commentaires… Plus de 1200 vues quand-même !