Roadtrip en Irlande via la Wild Atlantic Way

Beauté sauvage, entre terre et mer. Un goût de bout du monde qui nous a émerveillé...
Juillet 2019
7 jours
3

Malheureusement nous n'avons pas pu suivre la Wild Atlantic Way dans sa globalité faute de temps. Pour un roadtrip vraiment exceptionnel, je conseille d'arriver à Cork (par avion ou bateau) et de zapper Dublin (qui peut se visiter sur un week-end) pour pouvoir la parcourir dans son intégralité.

Arrivée à Dublin à 10h00. On récupère la voiture : un Peugeot Expert 9 places hyper spacieux, parfait pour le roadtrip familial qui nous attend !

Volant à droite, papa nous emmène vers le centre ville pour une première journée de visite. Au programme : un petit tour dans Temple Bar puis flânerie au parc Saint Stephen Green en passant par le marché couvert de Georges Arcade Street. C’est jour de « Gaypride », la ville et les gens sont parés de couleurs arc-en-ciel.

Nous passons la nuit à l’auberge de jeunesse « The Gardiner House », assez chère mais plutôt haut de gamme.

Etape 2 // 342 km // environ 6h15 de route

On prend la route vers le col de Sally Gap. Première rencontre avec les moutons irlandais et premières émotions face à la beauté du paysage dans ce ciel tourmenté : c’est l’Irlande qu’on attendait !

Nous poursuivons notre chemin vers le lac glaciaire de Lough Tay, surnommé « Guinness Lake » à cause de sa couleur sombre relevée d’une frange claire. On s’arrête le temps de quelques photos puis nous repartons en direction des cascades de Powerscourt. Avec leurs 121 mètres, elles sont les plus hautes d’Irlande. Le lieu est plutôt touristique avec de nombreuses aires de pique-nique, moins à notre goût.

La journée se poursuit par une petite randonnée autour des lacs de Glendalough. La pluie est de la partie, rendant l’atmosphère unique.

Et puis c’est repartis pour 4 heures de route pour rejoindre Cobh où nous retrouvons Marc et Andrew, nos hôtes pour la nuit. Ils nous font découvrir leur jolie maison familiale, anciennement Consulat de Sardaigne, un véritable petit cocon avec vue sur mer.

Etape 3 // 281 km // environ 5h30 de route

La journée commence par un petit tour de Cobh, petite ville côtière connue pour avoir été la dernière escale du Titanic avant sa tragique destinée.

La première étape de la journée nous conduit à Kinsale, petit village de pêcheurs aux façades colorées. Un petit tour sur le port et on s’arrête manger dans un petit resto bien sympathique : le Nine Market Street.

Ensuite, changement de programme : on décide de longer la côte sud jusqu’à Mizen Head. C’était pas prévu mais on va finalement commencer à suivre la Wild Atlantic Way dès maintenant. Ça fait beaucoup de route mais tout le monde est chaud. C’est un roadtrip que diable ! On arrive vers 17h, c’est presque la fermeture du site et les touristes se font plus rares. Le vent, le pont, le vieux phare et les falaises sont à couper le souffle…

J’y crois pas tellement c’est beau !

Etape 4 // 200 km // environ 4h30 de route

Départ de notre petite maison de Killarney pour rejoindre le Ring of Kerry qui démarre à Kenmare. On voulait passer par le Parc National mais la route est coupée pour travaux. Dommage ! On profite de Kenmare pour faire quelques emplettes : pull en laine de mouton irlandais, « gapettes » et autres souvenirs.

La route côtière se poursuit. On décide de s’arrêter pique-niquer sur un petit embarcadère entre Caherdaniel et Waterville. L’endroit est idéal pour quelques prises de vues exceptionnelles.

Notre chemin se poursuit par le Skelling Ring et les impressionnantes falaises de Kerry Cliffs. Le vent souffle fort mais la mer est plutôt calme. On aurait aimé la voir se déchaîner contre les rochers pour rendre le spectacle encore plus magique. C’est dingue, on en vient presque à se plaindre d’avoir trop beau temps !

On reprend la route en direction de Castlemaine pour une nuit chez Mary dans sa ferme-maison d’hôte à la déco « so British ». On profite de la soirée pour déguster « le meilleur fish & chips d’Irlande » - délicieux !

Etape 5 // 325 km // environ 6h de route

Après un petit déjeuner irlandais - à ne pas confondre avec l’English Breakfast - des plus copieux, nous nous mettons en route vers la charmante petite ville de Dingle. Il est encore tôt, les boutiques ouvrent à peine.

Le temps de quelques courses et c’est parti pour rejoindre la pointe occidentale de l’Europe : Dunmore Head ! Un goût de bout du monde qui nous a émerveillé. On y est resté si longtemps qu’on a dû revoir le programme de la journée !

On reprend la route vers le Nord en passant par le col de Conor Pass, plus haut col d’Irlande. On en profite pour une petite rando improvisée dans les pâturages, mais nos tentatives d’approcher les moutons irlandais restent vaines - trop timides ces bêtes là !

Ensuite c’est de la grande route jusqu’à Galway où nous rejoignons notre AirBnB pour les deux prochains jours.


Etape 6 // 175 km // environ 4h00 de route

La journée commence au rythme de la célèbre chanson de Michel Sardou. Ici, changement total de décors par rapport aux paysages des jours précédents : une terre brune, ajourée de multiples lacs sombres, sauvage.

Sur les conseils de notre blog de voyage préféré, on voulait aller voir le Ballynahinch Castle, un sublime château du XVIIeme siècle aujourd’hui transformé en hôtel. Après une heure de marche autour du lac avoisinant, on a enfin trouvé la vue recherchée - plutôt pas mal !

Ensuite, direction le parc national du Connemara pour une petite randonnée dans les landes avant de rejoindre l’Abbaye de Kylemore. Il y a beaucoup de touristes et l’entrée est assez chère donc on décide de se contenter de la vue extérieure : majestueux !

Puis on passe la fin de journée dans les rues piétonnes de Galway et ses chanteurs de rue. Ambiance très sympa !

Etape 7 // 210 km // environ 2h30 de route

Retour à Dublin pour une dernière journée avant notre départ. On commence par la visite de la Jameson Distillery et…c’est un peu de l’arnaque : pas de visite de l’usine, uniquement un « cours amélioré » sur la fabrication du whisky, et pas en français en plus !

On poursuit la journée par une visite de la bibliothèque du Trinity College et son petit air de Poudlard : le rêve !

La soirée se passe dans un pub de Temple Bar avant de reprendre la direction de l’aéroport. Goodbye Ireland !