Carnet de voyage

Colombie suite

5 étapes
19 commentaires
26 abonnés
Dernière étape postée il y a 1946 jours
Du Nord au Sud...
Octobre 2018
1 jour
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 10 décembre 2018

Et « si on allait siffler la haut sur la coline… » ( c’est pour toi pep!!! ),

Un autre village colonial aux murs blancs et toitures briques, perché sur les hauteurs, entre 2 Rios.

Encore plus mignon que Villa de Leyva (c’est possible !), voici Barichara.

Car oui, Barichara est magnifique mais ses rues sont surprenamment vides. Il n’y a qu’à la sortie des classes que, tout à coup, une vague animation agite les rues et nous rassure : il y a bien des gens qui vivent ici! Mais alors que font-ils, toute la journée ? peut-être sont ils occupés à attraper las hormigas: fourmis à gros cul, spécialité culinaire du lieu!!!

2
2
Publié le 10 décembre 2018

Des plages de Santa Marta en passant par Minca vers Carthagène des Indes et enfin Isla Mucura!

Nous souhaitions voir la mer!? Nous la verrons et le plaisir en restera là! Dommage non? Les forts courants marins interdisent toute baignade d’une part et la couleur brune de l’eau d’autre part, font tomber le cliché des eaux turquoises de la mer des Caraïbes!!!!

plages de Santa Marta 

La chaleur humide, le camping car rempli de sable, le linge mouillé en permanence et quelques dizaines voire centaines de piqûres de moustiques plus tard, nous nous décidons à aller prendre le "frais" à Minca, tout est relatif!

Ce pueblito comme ils disent ici est perché à 600m au dessus du niveau de la mer dans une forêt tropicale où règnent en maîtres des lieux une multitude d’animaux en tout genre: oiseaux aux couleurs multiples, reptiles….

Nous y ferons d'ailleurs la belle rencontre d’un couple de jeunes Caribous: Mathieu et Marialine ( Eh oui une autre!! Même si l’orthographe diffère un peu!!!); vous l'aurez deviné, ils sont Canadiens!!

Nous longerons ensuite la mer jusqu'à Carthagène des Indes.

La belle, l'incontournable ville cernée de remparts lui servant de protection contre les pirates et armadas de colons, ses couleurs, son ambiance très vivante à toute heure du jour et de la nuit, malgré une chaleur humide étouffante à l’image des vendeurs de rue un peu trop nombreux et insistant à notre goût! en feront un grand coup de coeur dans notre voyage!

notre camping car en retraite quelques jours en périphérie de la ville, nous avons trouvé refuge dans une chambre d'hotel climatisée en plein coeur de carthagène; je ne peux oublier ce détail qui a largement contribué à rendre ce séjour des plus agréable!


Plaza de los Coches 
de la couleur encore et encore... 
Barrio de Getsemani 
quelques beaux spécimens dans un parc de la ville 

Il nous faudra prendre le bateau, direction Mucura: petite île de l’archipel San Bernardo pour dire de goûter au plaisir immense de voir des poissons ailleurs que dans notre assiette et des eaux autant cristalines que celle que nous buvons !!

Depuis Tolu, petit village de pêcheurs, nous embarquerons vers cet archipel et là! en effet nous nous trouvons dans un véritable décor de carte postale pour le plus grand bonheur des enfants mais surtout de notre pêcheur en herbe!!


Mais pour tout vous avouer: 3 jours suffiront !!!!

3
3
Publié le 12 janvier 2019

Nous pensions y passer 2 ou 3 jours mais comme souvent dans les lieux où nous nous sentons bien! nous y resterons 10 jours.

C'est à Casa Kayam: auberge de jeunesse, (oui! ils nous ont acceptés!) que nous éparpillons nos tongues d'un coté, livres d'école de l'autre. En clair, que nous prenons nos aises!

les enfants s'y trouvent très bien, discutent et jouent avec tous les voyageurs de passage, apprennent l'art du macramé et la réalisation de bracelets, participent à la cuisine, jouent de la musique, des soirées à thèmes sont organisées et en plus il y a une vielle console de jeu Nintendo sur laquelle il faut bien l'avouer nous nous adonnons tous à essayer de faire gagner Mario notre héros des années 1990!!!! quelques vieux souvenirs ressurgissent!

Mais ce n'est pas tout:

Guatapé adossé à la Piedra del Peñón 

Guatapé se savoure comme beaucoup de villages Colombien en flânant dans ses ruelles pour s'imprégner au mieux de l'ambiance et la vie de ses habitants ( même si les touristes y sont nombreux! ). C'est aussi admirer les "zocalos", peintures murales décorant chaque façades de maison tel un album de coloriages géant!

Malgré le temps passé ici, je me rends compte en écrivant que notre appareil photo a été un peu fainéant dans ce village!! Mais bon vous l'aurez compris, comme partout en Colombie, les peintres disposent d'une palette de couleurs aussi vives les unes que les autres.

Quant à la Piedra del Peñón dont la vue du sommet, mais aussi ses 659 marches nous ont coupées le souffle, elle mériterait bien, elle aussi un petit coup de peinture!!!

Guatapé nous offre aussi les plaisirs de son lac artificiel dont les eaux se sont installées dans ce paysage très valloné il y a quelques dizaines d'années, faisant surgir par-ci par-là de multiples ilots de végétation et aujourd'hui d'habitations.

4
4
Publié le 12 janvier 2019

Nous quittons la pleine nature, après un bref passage à Santa Elena, pour nous retrouver en quelques heures dans une des plus grandes villes du pays! nous pensions notre halte assez brève mais comme la séduction est au rendez-vous, nous y passerons une semaine! Il faut spécifier que l'accueil de Caroline et Hervé nos copains Franco-Colombien installés dans un cartier agréable de la ville, y est pour beaucoup! Nous partagerons un peu de leur quotidien, puisque garé devant chez eux!

A peine débarqués, le papa de Caroline et Tio, son oncle, nous prennent sous leurs ailes pour une petite virée dans la ville du printemps éternel! mais comme tout n'y est pas rose surtout en cette période de Noel, la vigilance est le mot d'ordre!

Notre guide de choix: le papa de Caroline /  remarquerez la propreté des couloirs du métro!
Place Botéro 

Benvenido à la Comuna 13

Vous non plus vous ne savez pas de quoi il s'agit? Ou seulement une petite idée? Je vais tenter de vous illustrer ce quartier en quelques images ! mais le choix des photos est difficile à faire! Alors voici!

J'ai un peu de scrupules à vous laisser sur ces images sans vous donner un brin d'explications permettant de comprendre un peu mieux l'histoire de cette ville.

Quand on entend le nom de Medellin, les images qui viennent instantanément à l'esprit sont celles du chaos et de la violence liée à l'histoire des cartels de la drogue qui menaient la danse dans les années 1970 à 2000 avec comme chef de file le sinistre narcotrafiquant, Pablo Escobar. Les médias ont fait connaitre au monde entier cette ville comme étant une des plus dangereuse du monde! en effet la guerre des cartels, les fusillades et règlements de comptes en pleine rue, les attentats étaient une triste réalité. Même si aujourd'hui la page du trafic est loin d'être tournée, la mairie retrousse ses manches. Elle opère à un ambitieux programme de désenclavement des "barrios", quartiers perchés sur les collines et autrefois tenus par les narcos. Pour ce faire, elle construit des Métrocables, pour nous téléphériques! S'ils sont synonymes dans notre pays de divertissements sportifs, ils ont pour conséquences à Medellin, la création d'emplois, un retour dans la vie économique de la ville pour des milliers de famille. La criminalité chute alors dans la foulée.

Medellin, parvient en une décennie à passer de l'âge du crime à une certaine "normalité", invitant un bon nombre de touristes à en être les témoins!

Métrocable 
5
5
Publié le 26 mars 2019

Si on nous avait dit que le paradis était à Jardin, nous ne l'aurions pas cru!

Si on nous avait dit que nous ne voudrions jamais en partir, nous l'aurions cru encore moins! Alors comme la curiosité nous habite, nous y sommes allés quelques jours d'abord et puis 1 mois et demi plus tard, nous y serons encore!!

Bien plus qu'un joli village, Jardin, comme son nom le laisse entendre s'est lové sur un coussin de verdure, encadré de collines verdoyantes où se mêlent champs de bananiers, avocatiers, jungle, cascades, cours d'eau... L' ambiance y est à la fois paisible et ressourçante mais aussi très animée surtout les week-ends et en cette fin d'année....

Des couleurs, il y en a sur chaque maison de chaque rue. Les habitants ne résistent pas à l’idée d’ajouter du rouge, du vert, du jaune, du bleu à leurs façades, portes, fenêtres, tout ce qui pourrait être un peu trop terne.

Incontestablement, Jardin, c'est notre village coup de coeur en Colombie et ce à l'unanimité! Outre le cadre, les raisons sont multiples, les concours de circonstances, les rencontres ont fait de chacun des instants passés un émerveillement!

vue depuis notre lieu de vie! 

Sur la place principale du village, les habitants aiment à se retrouver pour y déguster leur énième tinto de la journée! Ils peuvent en boire encore et encore, il ne leur fera pas mal celui là tant la caféine est diluée dans des litres d'eau!!! Avis aux amateurs de café, s'abstenir!!!

Ici, Il n'y a rien d'étonnant à voir les hommes coiffés d'un couvre chef, se balançant sur leur chaise ou faisant parader leur monture dans les rues de la ville!




Magda, Silvio, Laura et Manuella, nos hôtes de la Truchera Montemar nous ont ouvert les portes de leur maison. Les enfants y ont apprécié la compagnie d'une "abuela" de substitution

Augustin et son bagout légendaire, même en espagnol, a eu vite fait de mettre Magda dans sa poche tant pour s'occuper de la pisciculture à en devenir le guide officiel, que pour s'improviser critique culinaire des multiples fritures de Magda ! Ce qui n'était pas pour lui déplaire!!!

Pendant ce temps, notre Adèle profite des vacances scolaires des petits Colombiens pour faire le plein de jeux avec Fabiana: bicyclette, muñeca, promenade dans le village... et puis nous ne savons pas tout car le temps passé auprès de nous étant limité aux repas et encore!

Margaux, Adèle, Emilie  et Fabiana
La truite: de sa préparation jusque dans l'assiette! 

C'est aussi à jardin que nous avons passé ce premier Noel loin de nos familles! Après 9 jours de préparation ( la Navidad ) avec les 600 enfants du village, le père Noel est passé sous le sapin! quelle surprise !!!

Ce village restera gravé dans nos mémoires et si nous demandons aux enfants ce qu'ils ont préféré de la Colombie, sans aucune hésitation: leur petit bout de vie à Jardin!

Allé! il est temps de remettre en marche le moteur de notre vieux camion, en effet notre renouvellement de Visa arrivant presque à son terme, il nous faut passer en Equateur!

Voici une belle découverte avant le passage de frontière: La Cathédrale de Las Lajas construite sur un pont adossée à la falaise.