Carnet de voyage

Les Perruches en Europe

33 étapes
31 commentaires
49 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Les perruches, Ensemble dans la vie comme au boulot depuis presque 30 ans, après avoir consacré la majeure partie de notre temps à entreprendre : Une pause voyage s'impose !
1
1
Publié le 7 juin 2019

Nous avons passé plus de temps à regarder des documentaires sur le net et à la télévision !

qu'à voyager pour de VRAI et bien çà va changer !

Nous avons fait l’acquisition d'un fourgon aménagé le Hymer car free 600 bleu évolution, et ces derniers weekends , nous partons le tester avec "Boy" notre pointer qui fera parti de l'aventure !

Hymercar 600free
Hymercar 600free
2
2
Publié le 3 juillet 2019

Les perruches, c'est comme çà que nos amis nous surnomment.

Ensemble dans la vie comme au boulot depuis presque 30 ans,

après avoir consacré la majeure partie de notre temps à entreprendre :

Une pause voyage s'impose !

Notre itinéraire est organisé, nous l’affinerons au fil des kilomètres et de nos envies.

Un temps pour  rêver  
3
3
Petite fête entre amis avant le départ  
Derniers petits moments à Buzy 

Et voilà nous quittons notre chère maison et nos chers voisins.

4
4
Publié le 12 juillet 2019
Bonne sieste  

Parcé, c’est mon village natal.

Nous y sommes pour 4 ou 5 jours, histoire de rassurer ma maman, de finaliser le chargement du camion et de visiter les voisins et le reste de la famille .

5
5
Publié le 12 juillet 2019
Falaises d’etretat 
La France est leader mondial de la production de lin, la Normandie en produit déjà elle seule  50% . 

Minute ECOLO Si chacun en France pouvait acheter demain une chemise en lin au lieu du coton, on économiserait l’équivalent de l’eau bue par les Parisien pendant un an.

6
6
Publié le 13 juillet 2019

En partant d’étretat pour filer jusqu’à Amiens , nous faisons une petite halte à Lyons la Forêt , l’un des plus joli Village de France !

Lyons la Forêt
7
Cathédrale d’Amiens 

Nous avons passé la soirée sur Amiens, chez un ami perdu de vue depuis vingt ans !

8
8
Publié le 13 juillet 2019
Bruges  

Après avoir laissé le camion aux abords de la ville, nous avons sillonné les rues de la belle Bruges de long en large.

Nous y avons flâné toute l’après-midi et la soirée, les nombreuses ruelles datant pour certaines du 9eme siècle et les canaux nous ont charmés .

N’a pas rater: les WAFFLES ( gaufres) , la bière de Bourgogne des Flandres

9
9
Publié le 16 juillet 2019

Changement Radical, le ciel se charge et ne laisse passer que quelques rayons de soleil le soir vers 18h avec un bon 17•c !

Mer de Nord 

Petit entraînement pour les prochaines étapes plus au nord.

Nous traversons donc les pays bas avec des haltes à Katwijk voir Gerhard ( anciens fournisseur) et la mer du Nord.

2 nuits , 2 jours dans les environs de Leyde. Découvrir les canaux, la campagne, et passer une soirée avec Paul notre ancien acheteur et sa Famille !

Partis pour une randonnée de 15km à la découverte du coin, nous avons du très largement élargir le parcours , les canaux sont de vrais casse-tête !

Trouver un bac qui nous fait passer d’une rive à l’autre ajoute indiscutablement un bon nombre de kilomètres. Et Louis le spécialiste des chemins sur internet, nous a dégoté des chemins qui se terminent sur des propriétés privées !

Et la on ne rigole pas avec les règles ! Demi tour et vite !

Bilan 31km mais contents, la faune y est tellement présente des lapins qui vous déboulent sous le nez, aux envolées d’oies, de canards. Spectacle !

Vaches Lakenvelder 
10
10
Publié le 17 juillet 2019

Nous quittons les Polders et les éoliennes, pour longer le canal Ijssel, et découvrir le coin.

Visite à Vélo de la ville de ZWOLLE , les pistes cyclables sont impressionnantes, à coté des grandes voies:

Zwolle 

Zwolle est une des villes hanséatique, comme Hattem, et Deventer dès le moyen Âge , elles formèrent une association marchande , qui apportera richesse et prospérité.

Giethoorn, petit village à coté du parc de weerribben.

Un peu trop touristique pour nous, mais c’est toujours interessant de s’imaginer comme les fermiers construisaient sur la tourbe leur fermes au toit en chaume au milieu des canaux .

Les jardins sont magnifiques, Annabelles, hortensias ,et autres hydrangeas font ressortir le vert des pelouses fraîchement tondues .

Ce village se visite exclusivement à pied et de préférence le matin , la lumière est plus jolie

Et les hollandais ferment très tôt !

11
11
Publié le 21 juillet 2019
UN PETIT PARADIS VERT 

Il nous est impossible de faire plus de deux jours sans être au vert !

Nous avons donc opté pour un mini camping à la ferme à Anderen.

Accueil chaleureux du charmant propriétaire, qui propose un bout de son champs au campeurs, des sanitaires tout confort et le wifi sans se déplacer.

Ainsi que des circuits de randonnées pour découvrir faunes et flores qui nous entourent.

12
12
Publié le 21 juillet 2019

Pour ceux qui me connaisse, l’été dernier j’avais pris des auto-stoppeurs à Pau, je les avais invité à venir à la maison se rafraîchir...

Bref ils sont restés à la maison plusieurs jours, j’ai gardé contact avec eux et à leurs tours ils nous invités chez eux .

Un des trois compères : Pieter nous à fait visiter sa ville de Groningen. Un moment de retrouvaille bien sympathique.

Le restaurant ou Pieter travaille
Le Mofongo’s Bar  et son bar’robot

Visite du très bel établissement, ou travaille Pieter.

Pink street  

Équipement très high-tech tech dans une ambiance rétro. je n’avais jamais vu çà !

13
13

On nous avait dis que cette île était un endroit sauvage : en effet çà valait vraiment le coup ! Juste un petit village et rien que des Landes , des oiseaux par milliers , une plage immense .

nous avions pris nos vélos pour faire le tour , Boy a très vite adopté ce mode de déplacement , c’était plutôt drôle ! 27 km plus tard il avait encore la patate !

14

Nous allons chercher Typhaine à l’aéroport d’Hambourg.

La météo est capricieuse, nous passons de 17 à 30 degrés puis un énorme orage coupe court à notre visite de Brême ( retard de deux heures sur le vol)


Brême  

Heureux de retrouver notre choupinette, nous décidons de passer la soirée dans un bois, qui nous semblait calme au premier abord et bien que NIni ! Un groupe de jeunes avait organisé une soirée en musique,nous avons donc profité de l’ambiance !

Typhaine n’était pas trop rassurée : c’était sa première soirée en camion .

Au petit matin nous reprenons la route pour le Danemark vers Ribe , une très ancienne ville, la base de la Cathédrale date de l’an 900.

Rue de Ribe 

Sur la route la pluie ne cesse de tomber, nous roulons toujours vers le nord, quitte à ce qu’il fasse mauvais autant continuer.`


Rouler Au milieu des paysages de landes, de forêt de pins et ces dunes à perte de vue, où les toits de chaumes se confondent à la végétation : c’est tellement beau !

Nous optons pour un camping, histoire d’avoir un peu de wifi et de prendre une vraie douche.

L’emplacement est un peu venteux ,mais le vue sur le village est très belle.

Bovbjerg 

Quelle surprise au petit matin, le vent à soufflé toute la nuit et les nuages sont partis...

Variante de gris 


Petite randonnée sur la grève et sur la plage avec les parapentes qui virevoltent au dessus de nos têtes.Boy essaye désespérément d’attraper les mouettes : peine perdue.

L’heure du déjeuner arrive, une envie de poissons se fait sentir, au menu assiette de poissons fumés et marinés, salade à base poissons : un régal !

Encore un peu de poisons ? 
15
15
Publié le 25 juillet 2019

Reprenons la route pour une centaine de kilomètres, et dénicher un coin extraordinaire pour passer la nuit.

Bingo ! Au bout d’un long chemin caillouteux, nous arrivons devant un immense fiord !

Ce n’est pas l’idée du fiord que je m’étais fais, on a tellement feuilleté les guides sur la Norvège, mais c’est bien un bras de mer dans les terres.

Là c’est différent, on peu marcher dans l’eau jusqu’aux genoux pendant des kilomètres ,

Un spot idéal pour débuté le kitesurf.

Le coin est paisible, nous y restons une bonne partie de la journée à randonner dans les alentours !

Juste une petite aparté, sur les routes des producteurs et ou villageois propose à la vente leurs produits du jardin. Pommes de terre, petits pois, fraises et même de bûches de bois

Il ne reste qu’à déposer l’argent dans une boite et se servir !

J’adore le concept !

Blokhus, c’est la destination du jour, quelle a été notre surprise quand au bout de la route la seule alternative que nous avions : c’est de rouler sur la plage, immense plus de 10KM ou chacun arrive avec son véhicule, se gare et pose ses chaises de camping .

C’est une expérience toute particulière, un peu gêné, je suis partagée d’un point de vue Ecolo

Garer sa voiture avant ou après la dune s’est discutable , en attendant zéro déchets !

Nous décidons d’y passer la nuit : c’est toléré.

Encore une nuit fabuleuse bercé par le clapotis des vagues !

Au réveil, impossible de résister au bain matinal certes un peu fraîche 16 degrés maxi, je dois être un peu maso mais çà fait un bien fou !

Après un bon petit déjeuner, quelques parties de pétanques, un va chercher baballe avec Boy et quelques autres baignades avec Typhaine ,nous décidons de reprendre la route direction Vendsyssel .

Les Dunes de Lonstrup et son phare qui devrait disparaître d’ici quelques année tellement les dunes se sont érodées !

La fin de journée s’annonce et notre périple chez les Danois aussi . 
16
16
Publié le 29 juillet 2019


Nous embarquons donc à 20H sur le Ferry colorline à Hirtshals :c’est une première pour nous de prendre un tel navire avec le camion.

En regardant descendre et sortir les innombrables camions et voitures que l’on peut se rendre compte de la capacité d’un tel ferry !

Nous avions réservé nos billets sur le net quelques jours avant, pour un coût de 532€ la traversée.

Le chien est resté à bord du camion, c’était moins stressant pour lui.

De notre coté, nous étions confortablement installés sur le pont  

Nous avons débarqués vers minuit et filés directement vers un coin tranquille pour la nuit, arrivés à Kristiansand.

Bonjour la Norvège, dès les premiers kilomètres ,le paysage est radicalement différent, terminé le plat pays Danois.

Premier bain à Ana Sira et visite du typique village de Sogndals avec ses maisons en bois.

Village de Sogndals
17
17

Des paysages époustouflants, nous ne savons pas ou donner de la tête, l’eau est partout:

Nous y avons passé la nuit, et randonnés le lendemain matin pour ce mettre en canes ! 
Bruyère, et orchidée  
Fossmorkvegen 
Joli spot ou nous nous sommes baignées et où la cueillette de myrtilles a été généreuse. 
18
À ne pas manquer, nous avons étés très chanceux , le soleil était là : il a grandement facilité la montée qui dure 2h .

Il faut y aller le plus tôt possible après 10 heure, les bus déversent les groupes de touristes, et la, la montée un peu glissante et la descente ne plus une partie de plaisir !

La vue est spectaculaire, un vrai bonheur !  
Nous avons tenu Boy en laisse : il valait mieux !
19
Nous reprenons un ferry ⛴  pour nous diriger vers Roldal
Eglise de bois debout  appelée au Stavkirke construite en l’an 1300 .

Il ne reste plus que 28 églises en bois debout actuellement sur 750, seules les communes qui n’avaient pas les moyens pour les construire en pierres, les ont laissés tel quel ! Ce qui en fait leur valeur touristique aujourd’hui !

Petite halte au Camping de Saltvold  

Nous passons la nuit au camping pour y recharger les batteries, laver le linge, prendre une bonne douches et partons le ventre plein de myrtilles dans la région Odda.

Visite de la petite ville de Odda point de départ des stations d’hiver. 

Nous y avons acheté du saumon fumé, et des cerises : c’est la pleine saison :elle sont fraîches et croquantes !

rond point dans les tunnels !


no man’s land 

Nous arrivons en fin de journée sur les plateaux du parc national du HARDANGERVIDDA !

Changement radical de végétation, de température, de paysage ! 

Perso, j’ai adoré cet endroit, pas si inhospitalié que ça ! Les mousses et les lichens apportent un peu de douceur sur ces plateaux !

Très bonne soirée bien au chaud dans le fourgon autour d’une partie de Monopoly ou Typhaine nous as plumé !

La nuit fut fraiche et venteuse, et notre randonnée prévue fut vite écourtée ! On n’aura pas vu les Rennes.

Nous reprenons la route en direction de Bergen

Site historique ancien village Viking .
Les stocks diminuent, il faut y remédier ! 
Sur la route de Bergen  
20
20
Publié le 9 août 2019

Deuxième plus grande ville de Norvège, avec son port qui fût un des plus grand port des pays scandinaves.

« Cette ville est la plus célèbre dans le pays, embellie avec une forteresse royale et avec les reliques de nombreuses vierges ; le corps de sainte Sunniva repose ici, sur une élévation dans la cathédrale. De plus, il y a plusieurs monastères et couvents. Un très grand nombre de personnes vit dans la ville, qui est riche, et débordante de marchandises. Il y a du poisson séché en nombre impressionnant. Navires et hommes arrivent de partout ; il y a des Islandais, des Allemands, des Danois, des Anglais, des Groenlandais, des Suédois, des Gotlandais et d'autres nations trop nombreuses pour les mentionner. Toutes les nations peuvent être trouvées ici si quelqu'un prend la peine de regarder. Il y a aussi beaucoup de vin, de miel, de farine, de beaux vêtements, d'argent et d'autres produits, et pour chacun des échanges affairés[5]. »

Description que des soldats Norvégiens ont laissé en 1911.

Située sur la côte sud-ouest, Sept petites montagnes l’entourent ainsi qu’au moins trois fjords.

Ancienne ville de Bergen 
Le port accueil de gros ferrys mais aussi de splendides navires .

J’ai aimé l’ancien marché aux poissons, réhabilité en petits restaurants, et boutiques d’art.

À ne pas confondre avec le marché aux poissons, qui est très alléchant après c’est un peu décevant .

Nous décidons de faire la randonnée préférée  des habitants de Bergen  

Le Floyen, qui culmine à 327 mètres,

Les touristes prennent en général le funiculaire, j’avais lu que les quartiers accrochés au flan de ce mont étaient agréables : tennis au pieds, nous nous lançons !

Jolie vue , encore une belle journée.
21
Le glacier de Austdalbreen 
Après 1h30 de kayak, nous débarquons sur le glacier encadrés par deux guides de ICETROLL 

Ce glacier mesure actuellement 24km, avec le barrage de Jostedola construit en 1988, sa surface réduit d’environs 50 mètres par an ! Avec les Glaciologues, l’état de Norvège tente de réguler sa fonte .

La Surface du glacier, nous paraissait bien noire, en fait c’est les cendres de l’éruption du volcan Eyjafjoll Islandais en 2010, ces cendres étaient emprisonnées sous la glace et neuf ans après :elles réapparaissent .

Après l’excursion chaussés de nos crampons, nous regagnons les kayaks et revenons tranquillement.

Contents mais conscients d’avoir découvert un site qui disparaîtra dans 150 ans.

22
22
Publié le 11 août 2019

Après notre petite escapade au frais, redescendons vers Geirangerfjord en reprenant la E39.

Jotunheimen national park 

Pause café à Lom, village de montagne apparement assez prisé par les Norvégiens, pour toutes ses pistes de ski de fond et son église en bois debout.



Église en bois debout de Lom 

Nous décidons d’aller dans un coin tranquille pour passer la nuit et pêcher. Il n’y a plus grand chose dans le frigo !

Sur la route ,.

Les forêts de sapins se densifient, éventuelles présences d’Elans
Entrée de la réserve où nous allons passer la nuit  

Nous empruntons un chemin assez abrupt et boueux, le camion monte lentement mais sûrement, normalement au sommet il y a un lac.

Louis a vraiment hâte de déballer son matériel de pêche !

Le camion en version bi-colore  
Le lac est là 
Surtout, ne jamais resté derrière ... 

Et moi pendant ce temps la ... 🎶 je m’en vais cueillir les myrtilles.

Au moins, on aura quelque chose à étaler sur le pain noir . 
23

Puisque la pêche en eau douce n’est pas brillante, nous reprenons la route pour Alesund, ville côtière plus réputée pour son implantation sur l’île et son architecture que pour ses maquereaux.

ALESUND vue de l’escalier du mont d’en face  (418 marches )
Ville de style art nouveau, reconstruite après l’incendie de 1904. 
Ancien port  
Ce soir maquereaux grillés, Fameux ! 
22h50 le soleil se couche et nous aussi . 
24
24
Publié le 18 août 2019

Les routes s'élargissent, et nous réserve encore une fois, une jolie surprise visuelle, la topo change, les montagnes sont arrondies, et pelées, les première forets de Picéas ou épinettes.

Nous prendrons un petit moment pour flâner à Trondheim, charmante ville très active avec ses 30000 étudiants, ses brasseries, sa boulangerie qui propose de sandwich aux crevettes super bons, vu le nombres d’habitués qui viennent apparement juste pour çà : on va bien en goûter un !


La cathédrale Nidaros : vaut le détour, sa construction débutera en 1070 et se terminera au 12ème siècle.

Nous y sommes rentrés, les photos sont interdites , bien dommage l'éclairage est époustouflant .

Tout est mise en valeur: bref c’est magnifique .


Trondheim 

Nous profitons du climat chaleureux de ses anciens quartiers.

 c’est dimanche ,il fait beau  : on est bien !

Le musée national de la musique populaire, mérite le détour :le Rockheim .

25
25
Publié le 19 août 2019

C’est en quittant Trondheim que je me rends compte que nous sommes au milieu du pays, il va falloir rouler un moment si l’on veut attraper le dernier ferry de 18H30 .

Après la pluie  
Nous embarquons enfin sur le ferry et apercevons le passage du cercle polaire 
Encore une vue extraordinaire   


Promis,  nous allons acheter des moufles et un bonnet pour notre Vaiana 

Direction Bodo ou nous reprendrons le ferry pour les Lofoten, îles si convoitées, nous sommes impatients d’y débarquer !

En attendant notre ferry pour les Lofoten,  

Nous en profitons pour aller observer ces fameux maelström : forts courants qui se rencontrent et forment des tourbillons, la vue du pont est beaucoup plus impressionnante, mais impossible de s’y arrêter ! .

Les eaux y sont très poissonneuses, paraît-il !

Un églefin chacun, ça suffira  grandement pour le dîner !
Quand on traverse les montagnes, les fiords, la taïga ! On imagine parfaitement ce qu’on pût vivre ces familles à cette époque .
26
26
Publié le 19 août 2019
Les îles se dessinent au loin 

La traversée dure 3 heures, une saucisse mayo plus tard et nous y sommes .

Nous filons au sud de l’ile, l’idée est de remonter en quatre/cinq jours pour passer à une autre île .

1er village : Å
Super rando à faire autour du lac, une bonne douzaine  de kilomètres !   

Mieux vaut avoir un GPS ou une bonne appli : les randonnées ne sont pas toujours bien indiquées : vous passez vite fait des pistes bleus aux rouges !

En général vos mollets s’en souviennent !

Compliqué de trouver du poisson frais dans les petits villages: en fait ce n’est pas la saison.

C’est à Reine que nous nous arrêtons chez Anita sjømat

Séchoirs à morues  
Plage  de klålvika  où baie des baleines 

Très jolie rando pour arriver sur une plage magnifique de sable fin. Au retour nous croisons des randonneurs qui y passeront la nuit !

Bonne petite grimpette ! 
Cabane construite par deux norvégiens qui y passeront 9 mois ! Lieu insolite qui peut encore servir en cas de mauvais temps !
27
27
Publié le 21 août 2019
Nous reprenons la route pour les îles Vesteralen 

Les plages sont plus nombreuses, et en ce moment peux fréquentées.

Chaussures de rando aux pieds, nous partons explorer les lieux.

Le soleil est au rendez-vous, ce n’est pour nous déplaire.

Unstad: la plage des surfeurs 

Bien protégées dans leur combi, les surfeuses se mesurent aux déferlantes !

Petit déjeuner sur la plage  

Direction le nord de l’ile, avec un arrêt sur une des 5 œuvres d’art, pas si simple a trouver, on a tourné et viré !

Œuvre de  Dan Graham usa 1996  
Vue de l’autre côté, le site est splendide  
Nous passerons plusieurs de ces ponts, effet saut-mouton.
Spot dodo à Stø 

Trouver un bon spot dodo, n’est pas toujours simple, nous essayons de passer au moins 2 à 3 nuits en “sauvage” et 1 nuit en camping , histoire de faire une machine et de prendre une vraie douche.Nous gérons plutôt bien le stock d’eau et de batteries.

La difficulté en Norvège, même si sur les guides on vous dit que l’on peut camper partout: c’est pas tout à fait vrai, beaucoup de petits coins sympa sont privés, et vu le nombre en constante augmentation de touristes en van et camping car, les places sont vite occupées !

Nous nous mettons en quête du super spot dès la fin d'après- midi.

Prendre le temps de se poser, d’observer et d’apprécier la nature qui nous entoure.

Boy est toujours prêt pour la balade 
Superbe rando de Stø à Niksund 

C’est avec un beau soleil que nous partons découvrir le village de Niksund qui avait été déserté dans les années 70.

Ils ne sont qu’une dizaine à y vivre à l’année. Avec la volonté et les efforts de certains habitants, ce village retrouve petit à petit son âme.

Sur les hauteurs nous faisons connaissance de Tommy, qui nous invite à prendre le café dans l’ancienne maison de son père.

Maison, qu’il a entièrement rénové, où il propose aussi un gîte.

Nous passerons deux bonnes heures à écouter Tommy et Astri nous compter l’histoire de leur famille et du village.

😊Merci à vous deux pour votre gentillesse et tes cookies, Astri !🙏

www.loftet.info

Tout joyeux nous reprenons notre rando , sur les hauteurs et cueillons ces fameuses et convoitées mûres Arctiques!

Succulentes et étonnantes : un goût que je ne parviens pas à expliquer si il m’en reste je vous ferais goûter !

Opération confiture .

Confiture de mûres Arctiques et de myrtilles sauvages  
28
28
Publié le 25 août 2019
Soupe de morue, et  sauté de rennes  

Après un bon repas local, nous reprenons un ferry pour les îles Senja, ça tangue un peu, je passe une bonne partie de la traversée à l’extérieur, je compte bien garder ma soupe de morue !


Îles Senja  

Il se fait tard, nous irons nous trouver un bon petit spot pour la nuit.

Le Cadac est en chauffe en attendant la pèche miraculeuse ! Finalement ce sera côte de porc fumée et ses petits légumes .

La météo n’est pas fameuse, averses et nuages bas pour les jours à venir, nous irons donc visiter le Polar parc à Bardu sur la E6

Découvrir la Norvège sans observer les Èlans nous est inconcevable.

Ce parc est très vaste et présente les animaux de cette région dans un bel environnement.

Sur la route vers Tromsø 
Spot dodo  
Belle surprise au réveil, allons nous dégourdir les papattes! 
Ville de Tromsø 

Nous visiterons Tromsø entre les averses, avec quelques regrets, cette ville est à visiter surtout l’hiver pour ses aurores boréales qui sont apparemment nombreuses et spectaculaires, il faudra y revenir.

Visite du Polaria, l’architecture du bâtiment est superbe, c’est un peu plus décevant à l’intérieur, les presentations sur la fonte des glaciers et les pauvres otaries dans leur petit bassin ....


 les airelles  cueillis sur les bords de routes

Nous avons quittés les îles depuis un moment en direction d’Alta

Nous reprenons de la hauteur, et une fois de plus , nous sommes en admiration devant ces paysages ! 
Alta Museum:Gravures rupestres en l’an 5000 à -500 avant Jc

Nous nous sommes arrêtés à l’Alta muséum, qui s’est avéré très intéressant et très agréable à découvrir puisque les gravures sont ciel ouvert.


l’application chargée sur nos portables, la visite est très complete et très enrichissante.

29
29

Quand l’idée de partir faire le tour de l’Europe, nous est venue: le Cap nord est un des premiers points sur la carte que nous avons posé.

C’est complètement symbolique de vouloir aller au bout du bout, mais finalement après l’avoir fait, nous sommes dans un autre état d’esprit : une page est tournée.

Cap nord  

Au fil des kilomètres, nous ajoutons une couche de vêtements en plus, le froid se fait sentir, les sommets sont pelés, la végétation se raréfie et donne place aux grandes étendues de toundra, où avec émerveillement nous apercevons les premiers rennes !

La route du bout du bout ! 
 Surprise, les premiers troupeaux de Rennes sont là! 

Nous nous passerons la nuit sur un parking à quelques kilomètres du Cap Nord ( touristique), nous irons prendre quelques photos demain car pour le moment c’est vraiment bouché, le brouillard est tombé et les degrés aussi 4•c

Une bonne soupe, nous fera du bien! 

Motivés, et équipés: nous irons randonner jusqu’au vrai Cap Nord à 18km

Pas vraiment agréable, le sol n’est que pierres et passage dans des tourbières, ça semble long : c’est peut-être juste psychologique allez au bout de ce bout !

Voilà, nous y sommes! 
Registre signé 😊
le chemin du retour ! 
Pépite blanche . 
30
30
Publié le 30 août 2019
C’est souvent vers les plages que l’on peut observer les rennes. 

Aucuns baigneurs pour déranger ce beau troupeau.



Trollholmsund

Nous avons repris la route, et un peu vanés , nous nous mettons à rechercher un spot pour passer la nuit .

Merci Google pour ton aide. Trollholmsund : allez-y dites le !

Perdu au milieu du grand nord, nous dénichons cet endroit qui sera parfait pour y passer la nuit et découvrir cette curiosité !

Une nuit , une cueillette de myrtilles et une fabuleuse rencontre avec les rennes plus tard.

Nous irons avec grand plaisir observer ses fameux trolls statufiés.

J’avoue, c’est un peu tiré par les cheveux, mais on ne discute pas les légendes.

Parlement du peuple Samis 

Nous redescendons tranquillement, la météo n’est pas prévu bonne pour les prochains jours, pluie continuelle.

Ce qui nous empêchera pas d’apprécier ces magnifiques plaines qui s’étendent sur des kilomètres et des kilomètres.

Et voilà nous avons passé 29 jours dans ce pays Extraordinaire !

Nous avons voyagé du Sud au Nord et derrière chaque virages, au bout de chaque routes, de chaque chemins ou sentiers, nous avons étés émerveillés par la beauté des paysages.

les quelques rencontres que nous avons eu, présentent un peuple simple, et vrai, qui a du et qui su s’adapter avec cette nature qui peu nous sembler vraiment rude.

Bon baisers de Norvège ! 

En route pour la Finlande 🇫🇮

31
31

A peine rentré en Finlande, le décor est planté : immenses forêts de pin sibérien; d’épicéas et de bouleaux. La forêt Boréal ou Taïga que l’on traverse sur des kilomètres de routes rectilignes.

La route est limitée à 100 km/h mieux vaut ralentir!
Pause verdure dans un parc , histoire de bien s’imprégner de cette nature qui nous entoure.

Le village de Père Noël est à Rovaniemi

Nous sommes en Août, le père Noël est en vacances!  

En imaginant cet endroit sous la neige, je peu admettre que c’est à visiter.

Expérimentation: faire cuire un gâteau aux myrtilles sur le barbecue et bien ça marche ! Enfourner 35 mn à 120’c à peu prêt .
Les marmites du géant vers Askola
C’est la saison, on trouve dans toutes les villes et villages des baies comme les myrtilles, les airelles,les framboises artique, ...

Nous passerons une nuit et une matinée à visiter Oulu !

Comme beaucoup de villes en Finlande , les incendies ont détruit la plupart des vieux Quartiers, nous ne sommes pas fans des centres commerciaux, cela dit ce centre urbain est très bien équipé en pistes cyclable, en parc sportif !

Plus nous descendons, plus les cultures de blé, de seigle sont importantes !  
Rauma, une superbe petite ville qui a gardé ses anciennes maisons et ses décors aux fenêtres  Typique  à la Finlande  

Nous nous sommes arrêtés déjeuner à Tullin caffe.

Un endroit hors du temps, où les habitants viennent y prendre le café ou le plat du jour ! Ambiance chaleureuse et plat typique .

Sauté de rennes purée ou saumon purée !

Parfait !


Commandez un Lapskoussi . 
Tumulus  de Sammalahdenmäki dans le village de Lapi

Encore une curiosité, ce sont des Tumulus funéraires de l’age de bronze (1500 -500 av. J.C.)

Et une petite cueillette de myrtilles au passage ! 
Spot dodo au bord de l’eau  
Soupe de saumon au lait : un grand classique  

En visite à Turku :

En général nous commençons toujours par faire un tour au halles .meilleur moyen de voir de quoi se régalent les autochtones, puis on goûte !

Halles installées  dans l’ancienne gare , on attend presque de voir passer le train.  ! 

Les Finlandais ont un large choix de pain, certains briochés, d'autres avec une mie très serrée et le plus répandu est Reikäleipä en forme de couronne avec un trou au milieu

Facile à conserver et à stocker et parfait avec un peu de poisson fumé 

Pour la facilité la digestion, nous irons visiter le musée Luostarinmäki toujours à Turku.

Cet endroit est là seule zone épargnée par l’incendie de 1827.

Ce quartier a été préservé et transformé en musée de plein air comprenant des ateliers d’artisanat.

32
32
Publié le 10 septembre 2019

Direction Hanko à la recherche d’un spot dodo en pleine forêt où nous rencontrons des locaux qui campent à 6km de chez eux. Histoire de changer d’air !

Louis par à la pêche mais il y trop d’herbes. Il va falloir revoir le menu !

Réveil la tête dans les pins, la tente au dessus du camion est vraiment un plus , l’air y est plus frais et on profite souvent d’une superbe vue.

Balade matinale à vélo sur les bords de plage,  Il fait beau c’est vraiment agréable.

Hanko est une ville balnéaire où un bon nombre d’habitants D’Helsinki Viennent profiter des plages en été et patiner en hiver.

Comme presque tout les dimanches, c’est vide-greniers et vente de produits locaux, j’y achète de belles chaussettes tricotées mains et de quoi grignoter sur la plage, le soleil est là et l’ambiance y est tellement conviviale qu’on a du mal à en partir.

Étape à Porvoo avant Helsinki  
Helsinki by rain ! 

Nous arrivons à Helsinki sous la pluie, ce qui nous empêchera pas d’aller faire un petit tour en ville.

Sibelius 
Temppeliaukio dans le quartier de Toölö 

Le temppeliaukio est une église construite sur la roche, son toit en coupole donne une acoustique incomparable, on a juste la sensation de prendre une douche de son , un pianiste jouait ce jour là , moment de grâce.

La gare 

Deux jours pour visiter Helsinki est un minimum, nous aurions aimé visiter certains musées, mais l’heure d’embarquement pour le ferry vers Tallinn est proche !

Nous avons vraiment aimé déambuler dans helsinki, les gens y sont sympathiques et on sent bien qu’ils profitent au maximum de toute les infrastructures (sportives, culturelles que la ville leur offre).

Il faudra y revenir en hiver !


33
33
 rue de Tallinn au matin 
Kiek in de Kök , tour d’artillerie  
Place de l’hôtel de ville  
Cathédrale Alexandre Nevsky 
Passage Sté Catherine  

Non loin de la mer Baltique, nous visiterons Tallinn la capitale de l’Estonie.

La vieille ville médiévale est entourée de remparts, ses ruelles en pavés , et ses jolies échoppes vous invite à vous balader et lever le nez tant les façades sont hautes !

Comme à notre habitude, nous prendrons les vélos plus allez jeter un œil sur les extérieurs et surtout au marché de la gare, où les produits sont magnifiques et où l’on peut manger sur place.

Un joli moment au vert, dans le parc national de Soomaa

Nous cueillerons quand même un cèpe !

Ce park est splendide pourtant il est bien peu fréquenté !

Nous partons en randonnée pendant quelques heures.

Haut, si haut ! 
Au printemps à la fonte de neiges, ces forêts sont infondées , seule solution :s’y déplacer en canoë !
De longues passerelle sont posées sur la sphaigne  
5 mètres de sphaigne et de tourbe sous nos pieds. 
Soomaa 
C’est ma fête aujourd’hui, du coup mon chéri m’offre le resto !
Succulent ! 

Demain direction la Lettonie 🇱🇻