Carnet de voyage

Le Laos du Nord

11 étapes
12 commentaires
31 abonnés
Dernière étape postée il y a 826 jours
Pays coup de coeur lors d’un voyage en 2017, nous y voilà de nouveau pour visiter le Nord...
Du 14 au 28 novembre 2018
15 jours
Partager ce carnet de voyage
14
nov

Après une journée bien remplie par toutes ces démarches et tous ces trajets, nous arrivons dans la petite ville de Luang Namtha au Laos en fin d’après-midi. On vous explique :

Côté Thaïlande :

Nous prenons le bus de 7h30 depuis Chiang Rai pour passer la frontière, direction le Laos. Il y a des bus toutes les 1/2 heures. A bord, nous sommes les seuls touristes. 65 baths par pers. pour 2h de trajet.

Gare routière de Chiang Rai 

Bus pour la frontière

Bus pour la frontière  à Chiang Rai

A 5 km avant Chiang Khong, au moment où l’on arrive à un croisement et que l’on voit la pancarte

"border -> 5 km", il faut demander au chauffeur de vous arrêter mais la petite dame qui vous a fait payer dans le bus devrait vous le signaler. En descendant du bus les tuk-tuk nous attendent...

Un tuk-tuk nous emmène donc jusqu’à la frontière.pour 50 baths par pers.

On passe les contrôles : on donne son passeport et le petit papier d’immigration et nous voilà avec le tampon de sortie.

On arrive à un guichet pour prendre un ticket de bus (20 baths par pers.) qui va nous faire traverser le Mékong et au même guichet, nous en profitons pour faire du change car le taux est intéressant.

Maintenant nous ne sommes plus en Thaïlande mais pas encore au Laos.

Le Mékong frontière entre les 2 pays 

Arrivés au poste frontière Laos, nous faisons nos visas. On paie les 30$. Un petit souci avec Hubert, on lui refuse son billet de 20$ ? Serait-ce un faux ? hahaha !!!

Puis de nouveau nous reprenons un tuk-tuk pour 15 000 lak (et oui on change encore de monnaie) pour rallier la gare routière de Huay Xai et de là, nous achetons nos billets de bus (60 000) pour la destination finale du jour, Luang Namtha. Nous rencontrons deux petites jeunes françaises en voyage pour 1 an et un monsieur qui voyage tout seul pour 1 mois.

Gare routière Huay Xai et notre bus 

Le bus part à 12h30 comme prévu. Plus rien à voir avec les bus Thaïs. Au fur et à mesure, le bus se rempli... tous les strapontins sont occupés. Il y a même les poules. Et pour sortir du bus à un arrêt « pipi » il faut enjamber tout ce petit monde, y compris les sacs et les poules !

Complet ! 
Avec les poules ! 

Les paysages traversés sont de petits villages aux maisons en bois ou en bambou sur pilotis. Beaucoup de champs de bananiers, de papayes, d’ananas et de rizières.

Nous arrivons à la gare routière de Luang Namtha après 4h de rodéo sur des routes pourries.

Après un mois passé en Thaïlande, Bienvenue au Laos !

Nous reprenons un tuk-tuk pour 20000 lak jusqu’au centre ville. Nous arrivons à la guesthouse, dehors c’est le déluge ! Il était temps d’arriver !

Les 2 bananes du matin étant parties bien loin dans nos estomacs, nous nous dirigeons vers un resto lu dans un blog et ce soir c’est Steak Frites au menu ! Waouh que ça fait du bien ! Il y a si longtemps ...

Total bus et tuk-tuk côté Thaïlande : environ 7€ pour 2 pers.

Total bus et tuk-tuk côté Laos : environ 19,50€ le 4h de bus pour Luang Namtha tout compris

Toulasith guesthouse 6€ la nuit sans petit déj. Salle de bain avec Eau chaude

15
nov
15
nov
Publié le 15 novembre 2018

🌧 Il pleut. Mais pas une petite pluie fine ! Ça tombe à grosses gouttes ! ☔

Pas question d’aller faire un trek dans la gadoue. Pas question de louer un scooter pour aller visiter les environs.

Nous reprenons une nuit de plus et réfléchissons à la suite du programme.

Une accalmie nous permet de mettre le nez dehors. Luang Namtha est une petite ville, non loin de la frontière chinoise au rythme Lao, doucement le matin et pas trop vite le soir...

16
nov
16
nov
Publié le 17 novembre 2018

Aujourd’hui, nous faisons appel à Bouddha 😇 pour que les nuages ne nous tombent pas sur la tête et restent bien loin accrochés dans le ciel et louons un scooter, direction Muang Sing à quelques kilomètres de la frontière chinoise. Nous sommes dans le parc national de la Nam Ha.

Aujourd'hui, la province est peuplée de plus de 20 groupes ethniques, ce qui en fait l'une des provinces les plus diversifiées du Laos. Parmi ces éthnies, nous rencontrons les Hmongs, les Yaos, Tai Dam, Kalom, Akhas...

Dans un premier temps, nous essayons de nous rendre au petit village de Nam Dee. La route se transforme en chemin, et chemin se tranforme en mare de boue sur fond de cailloux. Nous faisons demi tour.

Nous reprenons la route, bien asphaltée, mais notre espoir est de courte durée, de suite elle se transforme en route pleine de nids de poule ou plutôt d’autruche ! Nous roulons pendant presque 1h30 à éviter tous les trous. Au passage, nous nous arrêtons dans quelques villages.

Le village Ban Hong Leuay

Un peu plus loin, le village de Phin Ho où les enfants nous saluent d’un « Sabaidee » Bonjour ! En laotien.

Je ne me lasse pas d’admirer ces maisons sur pilotis, de voir ces visages timides nous observer.

Le stock de bois, pour la cuisine se trouve toujours sous les maisons.

Puis nous sommes doublés par un camion avec des gamins dans la benne qui nous disent de venir dans leur village...

qui se trouve de l’autre côté de la rivière, après un chemin un peu boueux, il faut traverser un petit pont en bambou. Le nom du village en laotien .... je ne vous le dirais pas... Mais il n’y a pas plus typique comme village !

Peut être le nom du village 

Nous passons le petit pont. La lessive dans la rivière. Des enfants nous regardent comme des extraterrestres. Ils veulent me toucher. Nous nous sentons un peu gênés. Ici pas de touristes. Pas de marchandes de chinoiseries. Vous ne verrez pas trop de photos, je les ai faites à l’improviste ou au zoom (zoom de 30) en étant très très loin de l’autre côté de la route car certaines éthnies du nord du Laos pensent qu’en prenant une photo d’eux, nous volons leur âme …

Nous arrivons à pas de loup... 

Les vaches, les poules, les chiens, les cochons se baladent dans les villages et entre les maisons. Ça, c’est le Laos. Dans les villages, tout est paisible. Certains font même la sieste, n’importe où. On avait oublié que le rythme des laotiens était si lent...

En dehors des villages, le paysage est superbe ! Quelques rizières en contrebas au bord de la rivière Nam Tha.

Un petit marché au bord de la route.

Nous reprenons la route ...? Heu ? c’est une route, sauf que le goudron a laissé place à des cailloux. Nous continuons un peu, le temps est incertain, nos fesses sont à rude épreuve, il reste une vingtaine de kilomètres... nous décidons de faire demi tour.

Chaud le dos ça secoue ! 

Et nous en profitons pour prendre plus le temps de visiter ces petits villages.

La vaiselle au bord de la route 

Je reprends des photos du paysage car la lumière n’est plus la même. Le soleil illumine de jaune les rizières. Nous savourons ce moment de pur bonheur ! La région est tout simplement magnifique.

Récolte du riz 

Location d’une petite moto 125 : 80 000 kip soit 8€ dans la rue principale

17
nov
17
nov
Publié le 17 novembre 2018

Nous nous sentons bien dans cette petite ville paisible du nord du Laos. Nous y restons encore une nuit de plus et ce matin, nous allons faire le « morning market » le marché du matin. Et nous ne sommes pas déçus, c’est un vrai marché authentique.

A vendre, poules, coqs, canards ...

Des herbes, beaucoup d’herbes, c’est la région, menthe, coriandre ...épices...

Des fruits, ananas, bananes, mangues, fruits du dragon ...

Des marchés comme on les aime.

Mécanique 

Petite balade dans la ville au bord de la rivière où les enfants s’amusent et d’autres se lavent les dents ! Le soleil est revenu et il fait très chaud !

Nous décidons de partir demain pour Oudom Xai afin d’explorer cette région non touristique.

Nous achetons nos billets de bus et rigolons avec les gars de l’agence ! « Lao beer is not included in the price of the bus ticket !! » Toujours aussi rigolos ces laotiens ! khop tchaï ... (Merci) Surtout en bus local !!

Et nous partons manger un bon Lap ... avec une bière Lao pour Hubert et un bon jus de fruits mixés pour moi. (mangue, ananas, lemon)

Lap au poulet 
18
nov
18
nov
Publié le 18 novembre 2018

Nous quittons Luang Namtha ce matin, non sans un petit pincement au cœur. Nous nous sommes vraiment sentis bien dans cette ville !

Toulasith guesthouse - 6€ sans petit dej. Sympa - Chambre correcte propre mais lit un peu dur, sdb avec eau chaude mais WC qui fuit

Laï’s place - pas cher, très bon, copieux et supers gentils

Nous prenons un tuk tuk qui nous emmène à la gare routière, après le beau soleil d’hier, nous avons eu de la pluie et un orage cette nuit, ce qui fait que le sol est ... très gras. Nous faisons attention où poser nos sacs. Nous montons dans le bus local. Il est 8h30. Il part à l’heure. Il n’est pas plein.

Entre les sacs de riz, que le conducteur essaie de caser quelque part sur le toit du bus ou dedans entre deux sièges, il y a de l’animation, on ne s’ennuie pas. Les indigènes se poussent et se tassent même à 2 sur des petits tabourets au mileu.

Les villages que nous traversons sont toujours petits et les constructions rudimentaires, en bambou, ou en bois sur pilotis. Certains ont l’air très pauvres.

La végétation est luxuriante, des montagnes magnifiques, des champs de bananiers....

Mais aussi des trous à éviter, la route qui s’effondre... dans le vide.... Un accident, un camion en panne et toutes les pièces mécaniques sur la route.... Un camion poussif qui n’arrive plus à grimper la côte....et plein d’usines de cimenteries. Au bout de 4 heures pour faire les 140 km, nous voilà enfin arrivés à destination. C’est presque la route de l’impossible !

Nous avons croisé beaucoup de camions chinois, il faut dire que les Chinois investissent au Laos dans des barrages, mais aussi apparemment dans un grand chantier de construction de train ! Pour en savoir plus c’est par ici

J’ose espérer que ces Chinois remettrons en état le réseau routier qu’ils détruisent avec leurs camions !

Notre guesthouse pour 10€ est un peu en dehors de la ville. Nous essayons d’en trouver une autre, mais toutes celles que nous testons, les lits sont hypers durs ou alors c’est plutôt miteux !

Nous passons l’après midi à essayer de trouver un loueur de scooter, mais ... ici personne ne parle anglais. En désespoir de cause, je rentre dans un atelier de mécanique, en fait il est sur le trottoir, nous faisons des gestes de conduire un scooter et ... il a compris ! Il téléphone à quelqu’un ( en fait un loueur) me passe son téléphone, mais au bout du fil, on me parle en laotien ou juste 3 mots d’anglais. Il me répond « go back » je suppose qu’il arrive .... I ´m coming !

Tous attendons 5mn de laotien et voilà le petit jeune qui arrive ! C’est parti ! 600 m à pied ! Et nous voilà avec une petite moto... Yes ! Le nord du Laos se mérite, voilà ce que c’est que de vouloir aller dans des endroits non touristiques !

Location de scooter : Sunti Travel and motobike rentals - pas facile à trouver, on passe devant le centre infos touristiques, passer le pont, après la station essence prendre la route à droite il y a un panneau pour 2 guesthouses, on passe devant ces guesthouses, puis la route tourne un peu à gauche, on continue jusqu’au bout puis prendre la route à gauche et c’est 100 m environ sur la droite !

19
nov
19
nov
Publié le 22 novembre 2018

Pour changer un peu, nous partons avec notre petite moto, direction le petit village de Muang La sur la route de Muang Khua. Mais la route étant plus que défoncée, notre moto, pas terrible du tout, Hub a du mal à passer les vitesses, derrière, je fais des bons d’une fesse sur l’autre ... bref, ce n’est pas l’éclate comme d’habitude !

Pourtant le paysage est toujours joli. La petite ville super agréable.

Un buffle et son petit dans les rizières 

Mais, nous ne pouvons pas aller dans les Hots Spots (sources chaudes) car juste à côté un français a racheté le Muangla Lodge et s’est approprié les sources. Pas top !

Nous décidons de continuer un peu plus loin.

Un pont en bambou sur l’eau 

Nous sommes fatigués, nous rentrons sur Oudom Xai. Rendons la moto. Et essayons d’expliquer avé les mains à un chauffeur de tuk tuk comment nous ramener à notre guesthouse. Pas facile mais on y arrive !

Et puisqu’il a l’air sympa, nous essayons de lui demander s’il peut venir nous chercher « Mue Une » ( demain en laotien ) pour nous emmener à la station de bus pour Luang Prabang. Toujours gestuel et bout de papier sur lequel on inscrit l’heure !! Et la gare !

Nam Neung guesthouse - 100 000 lak la nuit soit 10€ - à 1,5 km du centre mais super grande chambre et literie nickel - lavabo de la sdb qui se bouche

Resto au Charming Hôtel - le gérant parle français - cadre reposant dans la verdure loin de la route - bon rapport qualité prix

Sur le parking de ce resto, un camping car, immatriculé 01. Des français, je suis intéressée par leur parcours. Nous discutons un peu, mais leurs enfants sont un peu fatigués, ils reprennent donc la route ...

20
nov

Aujourd’hui nous attend une grande journée !

Notre chauffeur de tuk tuk est bien au rendez vous. Il est 7h30 direction la gare routière. Nous achetons nos billets pour un départ à 9h.

Le bus part à l’heure. Le chauffeur distribue le rituel « sacs en plastique » les Laotiens ne supportent pas les transports !

Et c’est parti ! Nous traversons des villages aux maisons en bambou avec le minimum technique. La grande route est pourrie, le goudron disparait par endroit et dans les petits villages les transverses ne sont pas goudronnées. Les enfants toujours vêtus avec de vieux vêtements à moitié troués, jouent sur le bord de la route et les gros camions qui passent me font toujours peur pour eux !

Et ça c’est rien ! 

Nous croisons des petits marchés où sont vendus les costumes des ethnies.

Le bus roule à peine à 20 km/heure ! A ce rythme là, nous ne sommes pas prêts d’arriver ! Sur la route encore quelques éboulis.

Vers 13h le bus s’arrête. Arrêt casse croute !

Je descends du bus et j’aperçois le camping car d’hier arrêté juste devant nous. J’en profite pour aller leur faire un petit coucou. Et nous prenons le temps de discuter. J’ai envie d’apprendre comment ils sont arrivés jusque là. Nous échangeons des infos sur les pays traversés. Nous échangeons nos blogs, nos adresses mail et peut être nous reverrons nous quelque part ! Quel beau projet ! L’adresse de leur blog est par ici

Le bus repart.

Nous arrivons à la construction d’un barrage. Toujours par les Chinois. Suivons aussi le trajet du futur train !

Nous longeons une rivière. Le paysage est vraiment beau. Dommage d'être dans le bus. J’essaie quelques photos.

Rivière Nam Tom 

Et 6h plus tard et 190 km, nous arrivons à Luang Prabang !!

Sacs au dos, nous faisons la série des guesthouses ... Au bout d’un kilomètre et après en avoir vu 4 ou 5, nous atterrissons à la Chantaphone guesthouse mais pas terrible. Nous partons manger et cherchons une autre guesthouse ! Voilà aussi ce qu’est un peu notre quotidien.

Nous passons la soirée avec 2 jeunes filles bien sympathiques, elles aussi parties pour 1 an !

Aujourd’hui, nous fêtons nos 3 mois de Voyage !

Et on mangerait bien un bon couscous ou bonne tajine !

21
nov
21
nov
Publié le 21 novembre 2018

Trois mois de voyage.

Nous avons l’impression parfois d’être partis hier. Et nous avons aussi l’impression d’être partis depuis ... une éternité. Quelle étrange impression.

Trois mois ... et nous nous posons quelques jours dans cette ville reposante qu’est Luang Prabang.

C’est un lieu où l’on peut se ressourcer et prendre le temps de la réflexion. Savourer la chance d’être ici.

Nous apprécions ces moments de détente et encore plus aujourd’hui où nous n’avons rien fait. Enfin, presque puisque nous avons passé un bon moment à regarder où aller les prochains jours (et tout ça prend du temps) . Mais c’est pourquoi nous allons rester ici quelques jours afin de ne plus penser au lendemain. Se laisser envahir par cette atmosphère, se laisser aller, comme ce fleuve majestueux qu’on appelle le Mékong.

Ce soir, c’est avec Emilie de Bruxelles que nous dinons et qui fête ses 32 ans !

Puis le moment magique du soleil qui doucement, lentement disparait derrière les montagnes pour enflammer ce Mékong. Instant privilégié. Chuuut .... doucement s’en va le jour ... à pas de velours... (comme le dit la chanson)

Coucher de soleil sur le Mékong 
22
nov
22
nov
Publié le 23 novembre 2018

Nous n’allons pas visiter tous les temples de la ville, car nous l’avons déjà fait l’année dernière. Juste une petite incursion au Wat Xieng Thong car la lumière du jour illumine le temple et je voulais revoir la mosaïque de verre sur l’un des murs.

Nous prenons plaisir à nous balader. Nous remarquons pas mal de nouveaux magasins...

A cette saison, le pont en bambou qui se trouve tout au bout de la ville n’a pas encore été reconstruit. La rivière est bien plus haute à cette saison qu’en Février. Seul, le pont pour aller vers le restaurant tenu par une canadienne a été refait.

La mosaïque de verre sur le côté du temple, l’arbre de vie ... 
Le pont n’a pas encore été reconstruit 
Moines à Luang Prabang

Pour plus d’infos et photos sur les temples et sur les villages au nord du Luang Prabang, retrouver notre carnet de voyage au Laos en 2017.

Muang  Ngoi au nord du Luang Prabang 
23
nov
23
nov

Après ces 3 mois de voyage, nous trouvons notre équilibre entre visites, balades et repos. Nous retournons déjeuner chez la canadienne, le lap est toujours excellent ! Pour y aller, il faut traverser la rivière Nam Khan.

Le pont en bambou 

C’est la journée des retrouvailles. Nous retrouvons les 2 petites jeunes rencontrées à la frontière Thaïlande - Laos.

Puis quelques pas plus loin c’est Charlotte et sa copine que nous croisons. Passons un bon moment ensemble autour d’ un bon expresso.

Belle rencontre 

La vie s’écoule lentement.

Et les couchers de soleil toujours aussi magiques !

Notre resto du soir au bord du Mékong 

Et nous retrouvons Emilie face au Mékong en train de lire un bon bouquin. C’est son dernier jour... Demain elle rentre en Belgique.

Le lendemain, le pont est en construction.

Construction du pont en bambou qui permet de rejoindre les villages des tisserands 

Et encore un coucher ... on ne s’en lasse pas ...

Notre guesthouse au calme dans une toute petite rue.

Dernier soir, dernier regard sur un beau coucher de soleil... que nous consommons sans modération !


Il est temps de repartir .... ça nous démange ....

Une porte se ferme, une ouvre s’ouvre, un nouveau pays, de nouveaux horizons, de nouvelles cultures, nous avons hâte !

Nous prenons l’avion demain le 28 novembre pour le Myanmar. Retrouvez la suite de notre aventure sur le carnet de voyage en Birmanie (Myanmar).

https://www.myatlas.com/lespashub/en-birmanie

Somjith guesthouse - 120000 kip la nuit soit env 12€ sans petit déj.

Sarika restaurant - notre cantine du soir au bord du Mékong se trouve juste au bout de la rue de la guesthouse

27
nov
27
nov
Publié le 27 novembre 2018

Notre ressenti de l’année dernière (Voyage au Laos en 2017) n’a pas changé :

« Un vrai coup de cœur pour ce pays, je pense que nous y retournerons pour aller plus vers les montagnes du nord ou j'ai adoré ce paysage et cette douce quiétude ! »

Le Laos est resté fidèle à lui même.

Le nord du pays est vraiment superbe. Il se mérite !

Nous avons été touché par la gentillesse des gens

Par les couleurs à n’importe quel moment de la journée, qui donnent une lumière si particulière aux paysages. Par cette quiétude de vie ...

Luang Prabang est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco. Flâner dans les rues de cette ville au bord du Mékong et de la rivière Nam Khan est un vrai régal, visiter les temples et le palais royal, passer par le marché local, traverser la rivière sur des ponts en bambou et découvrir des villages de tisserands, se balader le soir au marché de nuit, admirer un coucher de soleil sur le Mékong.... et tout ça au rythme Laotien, ici no stress !

Le seul point négatif du Laos est ... l’état du réseau routier qui est vraiment lamentable !