Carnet de voyage

Espagne - entre Sierra, mer et désert

18 étapes
40 commentaires
64 abonnés
Dernière étape postée il y a 286 jours
"Le vrai voyageur n'a pas de plan établi et n'a pas l'intention d'arriver". Laozi
Mai 2023
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
22
mai
22
mai
Publié le 25 mai 2023

Voilà quelques jours où le temps dans le sud de la France est bien maussade, ce qui est rare dans notre région. Une envie de prendre la route nous titille déjà depuis longtemps. Surtout depuis que nous avons notre nouvelle roulotte. Une tipi 4x4 sur le dos de Toyote. C'est parti. Courses faites. Nous quittons la maison tranquillement en direction de l'Espagne. La carte sur les genoux, je repère les chemins et petites routes. Nous traversons le désert de Monegros, impressionnant toutes ces dunes blanches...

Désert des Monegros 

Puis nous traversons des villages aux maisons carrées ... Tiens tiens, cela ressemble au Mexique ! 😂😂 Comme c'est bizarre. Et le Mexique ressemble à l'Espagne ! 🤔🤣🤣. En tout cas, on rigole bien dans la voiture ! Nous finissons par trouver un chouette bivouac du côté d'Albarracín.

23
mai
23
mai
Publié le 25 mai 2023

Nous quittons notre sympathique bivouac et commençons à apercevoir des remparts. Nous approchons du village de Albarracín à quelques kilomètres de la ville de Terruel.

Ce petit village perché à 1 180 m d'altitude est une superbe citadelle médiévale d’origine arabe. Des murailles entourent le village. En bas la végétation profite de la rivière Guadalaviar.

Nous partons visiter le village à pied, même si le nombre de marches peut effrayer. Au hasard des rues. Magnifique ! Un gros coup de coeur pour ce joli petit village de montagne !

Tout en haut, la vue est magnifique !

Nous quittons ce joli village sous la pluie... et traversons des paysages aux décors fascinants qui nous font penser à l'Argentine...

Nous prenons des toutes petites routes puis des chemins et encore des chemins pour finir dans un beau bivouac où le soleil refait son apparition ! Et une nuit avec des étoiles partout dans le ciel, magique. Mais pas de photo.

24
mai
24
mai
Publié le 26 mai 2023

C'est avec un beau soleil que nous quittons notre super bivouac.

Direction Alcaraz et belle découverte, ce village est charmant.

Alcaraz 
Un Village de montagne 

Nous faisons un arrêt pour la nuit dans un champ sur la CM-3216 après Vianos.

25
mai
25
mai
Publié le 26 mai 2023

Magnifique ciel bleu ce matin, la nuit a été fraiche. Un p'tit coup de chauffage et hop, il fait bon dans la tipi.

C'est parti. Je reprends la carte et regarde où sont les chemins. Direction la Sierra de Cazorla en passant par Castello de Segura,

Hornos,

Des paysages superbes ! Bon, nous n'avons pas vu traverser de grenouilles 😂😂😂

le barrage del Tranco, magnifique lac d'une couleur bleu vert entouré de champs d'oliviers !

Le ciel se couvre et se noircit de plus en plus. L'orage gronde dans le lointain, puis se rapproche et finit par s'éloigner. Nous trouvons un chouette bivouac près de la rivière Guadalquivir au sud du barrage. Nous partons marcher un peu et trouvons des traces de d'animaux... Des sangliers ? De grosses traces ? Nous ne le saurons jamais, quelques heures plus tard, un garde forestier arrive en klaxonnant ! Il faut partir ! Vous êtes dans une réserve naturelle ! Bref, il ne rigole pas, le monsieur. Il attend jusqu'à ce que nous partions. Et là, l'orage refait surface. Nous finissons au camping dans le petit village de Coto Rios à quelques kilomètres. Le ciel est noir. Ça gronde dur, ça claque, des éclairs immenses, waouh. J'adore ! Il tombe quelques gouttes. Pas autant que le ciel est noir. On est super bien dans notre Tipi. Que du bonheur ! Demain c'est repos. Lavage et plein d'eau. Avec nos 100 litres d'eau au total, on arrive à tenir 5 jours !

🤔Le fait de prendre des chemins ou des petites routes perdus est que nous n'avons pas toujours du wifi... Il va falloir se pencher sur le sujet pour notre grande escapade l'année prochaine...

27
mai
27
mai
Publié le 27 mai 2023

Après une nuit bien arrosée par un bel orage, nous quittons le tout petit camping rural où nous étions tout seuls et reprenons notre parcours. La chance est avec nous, nous commençons par apercevoir plein d'écureuils, puis une maman sanglier avec ses petits, puis de jolis daims pas farouches du tout. Normal, nous sommes dans la Sierra de Cazorla. Avec ces 214 300 hectares c'est le parc naturel le plus important d'Espagne. C'est un espace protégé pour les animaux, ce pourquoi, le camping dit sauvage est interdit. Nous suivons le rio Guadalquivir.

Sur la route en direction du village de Cazorla, c'est un festival de champs d'oliviers. Impressionnant. Nous nous arrêtons faire quelques courses et en profitons pour acheter des olives pour l'apéro de ce soir.

La Iruela ce château sur un piton rocheux était par le passé invulnérable.

Et tout au bout, on y trouve le joli village pittoresque de Cazorla aux rues étroites qui fut fondé en 550 avant J.C. Puis les arabes y construisirent le château de la Yedra.

Apparemment, pas question de dormir n'importe où au risque de se faire déloger, un orage... et oui, encore un s'approche doucement mais surement, nous trouvons un joli camping écolo de 5 places, pas fait du tout pour des camping-car, la montée pour y arriver étant très raide ... Nous nous installons sous la pluie et le grondement de l'orage qui stagnera au dessus de nous durant plus de 2 heures ! Pas de randonnée pour au aujourd'hui. Demain sera un autre jour ...

Soit on continue, soit on rentre ?

28
mai
28
mai
Publié le 29 mai 2023
29
mai
29
mai
Castillo de Toya

Jour de piste

Publié le 29 mai 2023

Après cette journée de repos aujourd'hui nous allons nous diriger vers la piste qui mène à “Nacimiento del rio Guadalquivir” depuis le village de Cazorla. Le soleil est au rendez vous, nous en profitons pour faire une petite randonnée sympa dans un paysage superbe mais toujours pas de chance avec les cascades, comme au Mexique, il n'y a pas d'eau...

Nous reprenons la direction du sud, en espérant que les dernières pluies d'orage n'ont pas trop abimées la piste. Quelques écureuils, une biche qui passe un peu vite. Pas le temps de dégainer l'appareil photo. Nous roulons dans un super décor.

On attaque la piste 

Ah ? On passe ou pas ?

Si ça passe ! Ouf ! 

De l'autre côté...

Nous roulons entre la Sierra de Cazorla et la la Sierra de Pozo quand soudain un animal passe devant nous. Nous stoppons le véhicule. Sur le bord de la piste, un joli renard s'est blotti dans une touffe d'herbe. Une bien belle rencontre...

Oups !

Nous passons au large de la petite ville de Quesada

Cette fois, nous rentrons dans les champs d'oliviers. Toujours impressionnant.

Mais pas facile de trouver un coin pour ce soir dans ces champs d'oliviers... Nous finissons par trouver un drôle d'endroit. Le site du tombeau princier de Toya... Et devinez où ? Dans un champ d'olivier ! 😂😂😂

Le paysage qui nous entoure est de toute beauté.

Et ce tombeau ? Nous ne voyons pas grand chose. Le site est fermé.

Pour finir, un beau coucher de soleil

30
mai
30
mai

Nous quittons le bivouac sous un ciel bleu et route en direction du désert de Gorafe en passant par des chemins. Au passage, nous apercevons plein de bassines... ? en Espagne aussi ! ben oui, faut bien arroser tous les oliviers... sûrement au détriment d'autres utilisateurs. Toutes les rivières et cascades sont à sec malgré tous les orages et toutes les grosses pluie que nous subissons depuis notre arrivée ... cherchez l'erreur ? Chaque pied d'olivier est arrosé. Vu les milliers d'oliviers, ça représente des milliers de mètre cube d'eau ! Bref, c'était l'aparte du jour. 🤔

Sur la 1ère photo, on peut apercevoir 4 bassines et une autre au loin immense ! 

De très vieux oliviers... ceux là n'ont pas du connaitre les bassines.

On continue la route, quelques cactus. Petit coup d'œil à ma "tite" soeur ! (Souvenir du Mexique)

La ville de Jódar... pleine de petites rues en pente. Ne pas faire comme nous, éviter de s'y aventurer en tipi !

Nous nous arrêtons à Cabra del Santo Cristo. Les nuages se font de plus en plus menaçants. L'orage gronde. Il pleut. Ça tombe fort. L'eau déborde des caniveaux et descend en ruisseau en bas du village. Pendant ce temps, nous déjeunons tranquille.

La petite piste qui devait commencer à Estación de Cabra, la gare du village, a été en partie asphaltée. Comme c'est tout neuf et comme il pleut beaucoup, certains endroits forment des crevasses. Il y a aussi de grosses coulées de boue et de cailloux. Le paysage est magnifique.

Nous arrivons à Alicún de Ortega.

Le village de Dehesas de Guadix mérite de s'y arrêter. Ce petit village se situe au nord de Guadix, au bord du río Guadahortuna et s'étend au pied du Cerro de San Bernardino. D'ailleurs sur toutes les portes des maisons, on y trouve accroché le saint Bernardino. Nous supposons qu'il doit porter bonheur. La grande majorité de ses maisons sont troglodytes ou mixtes.

Jolie maison fleurie 

Un petit tour à pied dans ce petit village.

Il y a des conduits de cheminée partout !

Nous commençons à rentrer dans le désert de Gorafe. Déjà, c'est superbe !

De toute beauté ! 

Nous choisissons de nous arrêter à quelques kilomètres du village de Gorafe, pour être plus prêts du désert que nous ferons demain matin.

31
mai
31
mai
Publié le 1er juin 2023

Waouh, super grimpette à 25% rien que pour monter tout en haut au dessus du village de Gorafe afin d'atteindre la piste ! Ça promet !

Au dessus du village de Gorafe 

C'est parti ! Les plus courageux peuvent le faire à pieds ou en VTT (Nous avons rencontré un jeune français de Nancy parti depuis 52 jours qui parcourt le désert en VTT). Pour nous ce sera donc avec notre 4x4 car le désert de Gorafe n’est accessible que si on est équipé d’un véhicule 4x4, les pistes ne sont pas toujours en bon état surtout après les pluies orageuses de ces derniers jours.

Le désert de Gorafe est situé dans la province de Grenade. Au cœur d’un territoire sauvage et peu fréquenté, il offre des panoramas à perte de vue qui nous rappellent les paysages du nord de l'Argentine.

Que c'est beau ...

Grandiose ! 

En extase à chaque virage. Waouh ! Devant l'immensité de ce paysage, on se sent seuls au monde !

Nous croisons un autre 4x4. Il s'agit d'un guide. Nous ne pourrons pas faire le tour en entier, la piste étant fermée à un endroit pour réfection. Les dernières pluies ont ravagé la piste. Soit, il faut redescendre sur Villanueva de las Torres soit il faudra faire demi-tour. Aucune indication n'est signalée à l'entrée du désert.

Au loin, nous apercevons le barrage del Negratin.

Anciennes maisons troglodytes le long de la piste.

Des couleurs...

Des vallées, des canyons...

Mais il faut aussi regarder la piste qui par endroit est effectivement en très mauvais état, elle s'écroule dans le vide, ça fait de gros trous... faut pas tomber dedans ! Il y a aussi beaucoup d'ornières.

Des collines... au loin, nous apercevons la Sierra de Cazorla.

Los coloraos, le clou du spectacle.

Los coloraos 

Bivouac dans le désert ! Quel décor !

Avant l'orage...

Les nuages deviennent de plus en plus nombreux. Ça gronde dans le lointain. Les nuages se rapprochent les uns des autres. Le ciel s'obscurcit. Il pleut. Après la pluie vient l'arc en ciel. C'est magnifique !

Superbe ! 
Le nuage 
1
juin
1
juin
Publié le 3 juin 2023

Le jour se lève sur le désert de Gorafe. C'est magique.

Nous quittons ce bel endroit.

Et redescendons faire quelques courses à l'épicerie du village de Gorafe.

Gorafe au fond de la vallée 
Gorafe 

Petit arrêt à Guadix pour manger des tapas.

La cathédrale de Guadix 

Bivouac dans les environs de Cortes à quelques kilomètres de Guadix. Il est difficile de trouver des bivouacs tant les chemins sont boueux et gras !

2
juin
2
juin
Publié le 4 juin 2023

A quelques kilomètres de Guadix, nous trouvons des petits villages aux maisons troglodytes, très typiques et non touristiques, dans un paysage d'aiguilles calcaires érodées par le temps. Autour des villages de Cortes y Graena, de Marchal avec ses grottes, ses maisons blanches et une grande bâtisse rose, pour finir à Purullena où nous avons la possibilité de visiter une maison.

Cortes 
Marchal 
Purullena 

Visite de la maison et du musée.

Le temps est toujours à l'orage. Nous partons vers Tabernas où la météo prévoit un peu mieux.

C'est pas gagné. Nous arrivons à Tabernas sous un orage violent. Tout se déchaine. La pluie, les craquements dans le ciel, le désert de Tabernas est sous l'eau. Les rivières débordent d'eau boueuse, c'est inondé partout, c'est impressionnant. Pas question de s'arrêter ici. Nous poursuivons vers Alméria. Mais pas facile de trouver un bivouac, côté mer, ce sont les falaises, de l'autre côté c'est l'autoroute, on décide de s'écarter un peu et nous trouvons un arrêt vers le village de Vicar au bord d'une route peu fréquentée. Pour une nuit ça fera l'affaire...

Et à part ça... il a neigé la haut sur la montagne !

3
juin
3
juin
Village abandonné de San Diego

Perdus dans la nature

Publié le 4 juin 2023

Quittons le bivouac ... d'un côté vue sur la mer ... euh ? Plutôt du vinyle et de l'autre côté la montagne.

La météo n'a pas l'air de s'arranger avant lundi et ce que nous avons vu à Tabernas nous incite à la prudence, nous décidons de nous trouver un petit coin sympa vers el Cabo de Gata dans les environs d'Alméria sachant qu'il s'agit d'un parc national et que normalement les bivouacs y sont interdits. Nous verrons bien...

Nous traversons Almeria puis direction un ancien village de mines d'or. Un village aujourd'hui abandonné.

Almeria 
El Cabo de Gata 
Le temps de manger nos grillades et les nuages se sont installés laissant place .... à l'orage ! 
Le village fantôme.  

Le soleil est parti, loin au delà de l'horizon. La lune apparait, dans toute sa splendeur. Une jolie pleine lune. Et juste nous deux en pleine nature sous les étoiles.

Le lendemain matin, nous partons explorer les environs vers la mine d'or, dès fois qu'on trouverait quelques pépites ! 😆😆

Deux heures plus tard et sans pépites ! Juste une bonne salade !

Elle est pas belle, la vie ! 
5
juin
5
juin
Publié le 9 juin 2023

Ce matin, nous nous réveillons en bonne compagnie.

Vers les petites salines du Cabo de Gata.

Et enfin ... la mer ...

Jusqu'au phare.

El Cabo de Gata 

Nous trouvons une fontaine pour faire le plein d'eau.

Comme il s'agit d'un cul de sac, demi tour et direction le bord de mer. Nous avons bien aimé le petit village de San José, avec ses moulins ainsi que ses jolies plages comme celle de Genoveses, très sauvage.

Nous trouvons un bivouac sympa du côté de Venta de Pobre.

Le lendemain mardi 6 juin

Nous roulons vers le nord. Joli village de Sopalmo. J'avais trouvé un bivouac en bord de plage mais il faut rouler dans le lit de la rivière, mieux vaut éviter en ce moment avec les orages alors on continue la route...

Sopalmo 

Toujours vers le nord. Mojacar ! Waouh ... ce n'est pas du tout ce que nous cherchons. Ville balnéaire pour personnes aisées. Nous prenons un chemin, puis un autre et encore un autre et finissons par trouver le super coin pour quelques jours en attendant que les pluies s'estompent. A peine sommes nous installés qu'un monsieur en grosse voiture arrive en nous disant que nous n'avons pas le droit de nous installer ici, qu'il s'agit d'une propriété privée... Bref... j'essaie de lui dire qu'il n'y a point de panneau indiquant que nous sommes en terres privées... Bref... pas le temps de déjeuner, nous quittons cet endroit et dégotons une heure plus tard, le super coin ! Avec vue sur la mer ! Avec une fontaine ! Au final merci monsieur le super friqué !

Pour y arriver, il suffit de passer par Turre, mettre le GPS vers Cortijo Grande. On passe dans un village comme si on arrivait au Maroc ? Ensuite la route est interdite au camping-car tellement elle est étroite avec des virages serrés. Une jolie petite route à faire à moto. Et tout au bout, c'est le bout du monde sur un emplacement propre pour 2 véhicules à 700 m d'altitude. La route s'arrête.... C'est le paradis... mais attention, pas de wifi pour les accrocs !

Sur place, nos nouveaux copains !

Le soir après l'orage. Les nuages s'accrochent à la montagne...

9
juin

Tabernas, un air de Far-West en Andalousie

Après notre aventure dans les grands espaces du désert de Gorafe, nous prenions la route en direction du désert de Tabernas. Ce désert est situé à 30 kilomètres d'Almeria et s’étend sur 280 km carrés de paysages arides. On se croirait dans l’ouest américain. Dans les années 1960, les reliefs désertiques de ce désert ont servi de décor aux westerns de Sergio Leone (Le Bon, la Brute et le Truand, Il était une fois dans l’Ouest, Pour une poignée de Dollars, Et pour quelques dollars de plus…). Certains villages seraient encore en activité pour l’industrie du cinéma, comme Fort Bravo (anciennement Texas Hollywood).

Si le désert de Gorafe était plutôt un grand lac, celui de Tabernas Il y a à peine 150 ans, était recouvert d’une grande forêt ! Mais en raison du défrichement exercé par l’homme, ce n’est plus qu’un immense désert où l’été, la température monte très haut jusqu'à 48° ! Par contre lorsqu'il pleut, ce sont des pluies torrentielles qui s'abattent sur la région. Exactement comme lorsque nous sommes passés il y a quelques jours où toutes les rivières débordaient de tous côtés.

Nous commençons par la petite ville Tabernas.

Bien sur, Fort Bravo, mais de loin. La visite est payante.

Fort Bravo (Texas Hollywood) 

Puis nous rentrons sur la piste. Heureusement les pluies se sont bien évacuées, le sol étant composé de grès avec très peu de végétation n'est pas en mesure de conserver l'humidité. Par contre c'est la pluie qui provoque l'érosion et qui constitue ce paysage qu'on appelle les Badlands. C'est parti !

En piste ! 

Paysage de Badlands...

Nous descendons du 4x4 et marchons un peu le long de ces falaises, dans la rivière et c'est là que l'histoire des westerns prend tout son sens. Presque irréelle. Je m'imagine sur un cheval habillée comme une indienne... Irréel... Me voilà partie dans mes délires. Mais c'est tellement oppressant d'être là. Il se passe quelque chose. Ce décor est majestueux ! Le vivre c'est encore mieux. A croire que les indiens ont dû vivre aussi ici en Andalousie...

Quelque part ailleurs sur la terre 

En guise d'indien, voilà une Tipi qui passe...

Dans des décors de rêve ...

Nous n'allons pas quitter cet endroit magique sans aller visiter un village de décor de film, d'un côté les cow-boys.

De l'autre côté, les indiens.

Nous reprenons la piste. Je flippe un peu, même s'il n'y a pas de difficulté particulière, nous roulons parfois dans l'eau. C'est le fait de rouler dans cette rivière que le gros orage avait tout détrempé qui m'oppresse un peu... Le conducteur, lui est serein. Mais quelle beauté !

Voilà, quelle magnifique journée. Nous avons trouvé un bivouac dans ce beau désert. Parfait ! Une bonne douche s'impose !

Le lendemain matin, depuis la couchette, j'aperçois le soleil apparaitre derrière la colline. La journée commence bien sous un beau ciel bleu.

Y'a plus moche comme décor, non ? 
11
juin

Nous bifurquons vers la Sierra de los Filabres. Quelques jolis villages...

Tahal où nous faisons quelques courses dans une tienda. Courgettes, tomates, bananes, citrons, sopalin pour 6€.

Lijar, magnifique !

Lijar 

La ville de Lorca où il fait bon flâner dans les ruelles...

Bocairent

Une fruteria .... Nous y achetons des cerises... nous sommes en pleine région de cultures de cerises, des tomates, des brugnons... 4€. On fait aussi le plein du véhicule... 1,23€ le litre... 🤔 Je récupère aussi quelques clémentines dans un champs...

Bivouac sympa. Une petite dame vient discuter avec nous. Vous êtes français ? Si. Bien. Ici dans notre région, nous parlons le Valencien. C'est un dialecte catalan qui ressemble un peu au français. Il est traditionnellement parlé dans la plus grande partie de la communauté de Valence. Il a été introduit par les colons de la principauté de Catalogne dans le royaume de Valence nouvellement constitué après la reconquête des territoires musulmans par Jacques 1er d'Aragon dans la première moitié du 13ème siècle. Elle était toute contente de papoter... j'avais donc bien entendu que les gens ici ne parlaient pas espagnol... J'ai la réponse à ma question.

Nous passons par Dénia, quelle mauvaise idée, la petite ville où nous passions nos vacances lorsque j'étais enfant est devenue un site balnéaire à outrance, du béton partout jusque sur la plage et sur des kilomètres de long, jusqu'à Oliva où tous les petits camping sympa ont disparu au profit d'un grand golf... Difficile de trouver un endroit pour s'arrêter... mais en cherchant bien, nous trouvons un joli coin en pleine nature au milieu des rizières... Nous en profitons pour nous dégourdir un peu les gambettes avec une jolie balade !

14
juin
14
juin
Sur les hauteurs

Quoi de mieux...

Publié le 14 juin 2023

Pour terminer notre petite escapade en Espagne que d'aller manger une bonne paella dans le parc de l'Albufera au sud de Valence !

Parc Albufera 

De trouver un magnifique bivouac tout en hauteur (5 km de grimpette) en pleine nature, au départ de plein de randonnées et avec vue sur la mer au pied d'un ermitage...

De se réveiller avec le lever du soleil... même si on n'a pas envie de se lever...

Lever de soleil 

Le soleil commence sa montée dans le ciel. Il jette des rayons couleur or sur la mer.

Lever de soleil 


Pas encore réveillés... 

De voir ce ciel d'un bleu profond et l'ermitage de Saint Antoni tout resplendissant de blanc. Pour en savoir plus sur ce lieu c'est par ici.

De rester planté là à regarder ce paysage...

Bon, il va quand même falloir redescendre... sur terre... et de la colline aussi.

La dernière photo est Peniscola  la vielle ville

L'escapade avec notre nouvelle Tipi ... Que du bonheur !

• • •

Les vidéos

Publié le 7 juillet 2023


et un petit pouce 👍 sur Youtube serait super sympa 🤪, merci!