Carnet de voyage

les 2 Claude et l'eurovélo6 de Vienne à Constanta

23 étapes
112 commentaires
45 abonnés
Dernière étape postée il y a 23 heures
 avec 
B
bibile21
Après avoir effectué l'eurovelo6 de St Brévin à St Jean de losne en 2014 puis à Vienne en 2015 nous revoilà remontés à bloc et nos montures regonflées à 5 bars pour aller de Vienne à la mer noire
Septembre 2018
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 25 août 2018
Première réunion "sérieuse" de préparation 10 jours avant le départ 

Ca commence à frétiller et on ne pense plus qu'au départ dans les 8 jours.

Seul problème, les services de l'état sont un peu dépassés par les demandes de passeport et ClaudeB n'a pas de papiers, c'est un pauvre "sans-papier", statut peu enviable quand il s'agit de traverser grosso-modo une dizaine de pays; Le départ sera donc peut-être retardé.

• • •

Ci-dessous la carte du menu

SUR LA CARTE CA PARAIT COURT...... 
• • •

Aujourd'hui essai du vélo et sortie avec le club de Villers les pots

Reste quelques réglages à voir mais tout était dans les sacoches et on a fait une bonne sortie, mais je suis resté planqué derriere Serge Burtey qui m'a tiré un bon moment....merci Serge

Pas juste....... je suis le seul à avoir des sacoches 
2
2
Publié le 2 septembre 2018

Les papiers dans la poche, première journée sous la pluie battante.... Mais nous aussi sommes des battant..... Surtout en voiture

Arrivée Flachau, station de montagne au sud de Salzbourg (ville de naissance de Mozart) super accueil par Jeffrey qui travaille dans la station et qui est un costaud du genre 3000 km en vélo en 21 jours pour aller Gibraltar

3
3
Publié le 3 septembre 2018

Départ de Flachau sous la pluie mais l'arrivée à Vienne au sec.

On pose la voiture chez Anna, encore une baroudeur impressionnante, voyage de 1,5 an en 2011/2012 mais depuis travail et aujourd'hui en plein boom dans sa maison.

Anna et les 2 Claude 

Ça y est : premier coup de pédales dans Vienne pour retrouver Laure qui nous héberge et nous laisse son appart. Orage énorme juste à notre arrivée

Laure est française, ça nous arrange bien, et vit depuis 15 ans en Autriche

Pas de photo de Laure pour l'instant.

La météo n est pas bonne pour demain et on ne se voit pas partir comme ça

Vélo mouillé  
4
4
Publié le 3 septembre 2018

Départ 9h30 sous le soleil contrairement aux prévisions

Traversée de Vienne centre passage vers la grande roue et on retrouve l'eurovelo6

Achtung bicyclette !!!! C est l'avertisseur de ClaudeV et on double un autrichien qui parle français, nous indique un chemin plus nature pour rejoindre Bratislava. Mais l orage arrive et nous sommes obligés de nous réfugier dans une brasserie et de boire des bières. Après la pluie, son chemin est hyper glissant mais sympa

On arrive à Bratislava en traversant le Danube

et on va direct au airbnb

Le airbnb au 20eme étage exceptionnel avec vue sur Bratislava  chez  Daniel et Stanka 

🤣Soirée resto et spécialité slovaque. Ceusses qui trouvent auront un cadeau surprise. ( c est introuvable 🤣)

En plus on a trouvé une bière spéciale cyclistes. 10 degrés ça va.....

5
5
Publié le 4 septembre 2018

Départ de notre super appart vers 8h00 très motivés,

Descente des vélo dans l ascenseur 

mais pof 1, 5 km plus loin on s arrête prendre notre café dans un café qui ne ressemble pas à un café et là c'est du lourd.... Tous a la bière et au chnapps.. Un routier tchèque idem qui nous fait la conversation, super intéressé par notre roadbook

Une heure plus tard, New start on passe au chateau de Bratislava puis descente pour retrouver le Danube

Et après on roule on pédale on roule l'on pedale

Jusqu'à ce que ClaudeB casse un rayon... Réparation sur place (merci à André pour le rayon de secours...)

Danubiana     Meulensteen Art Museum

et juste à la fin grosse pluie, on se réfugié au village voisin où ça ? Dans un débit de boisson bien sûr ou nous trouvons encore une équipe à ripper le soleil

Heureusement la serveuse nous remonte le moral

Après la pluie, arrivée à Gyor où rien n' était prévu pour dormir. Réservation internet depuis le bar

Hôtel bizarre et soirée goulash

6
6
Publié le 5 septembre 2018

Les magasins fermant a 17h00, impossible dévoiler la roue avant 9h00 ce matin. Un super vélociste nous dévoile la roue et règle nos vélos tout ça pour 9 euro c'est cool mais du coup, départ après 11h30

Orage vers 14h00....enfin on est dessous....

Ça tombe bien là partie utilisée à ce moment choisi n est pas bitumée

On regrette nos vtt. Eau, boue, ornières..... pas facile avec ces vélos.

Ça se calme mais on décide de raccourcir, il y en a assez pour aujourd hui

Arrêt à Komarum, hotel+bains+breakfast bon plan

Le vélo de la voisine est dans un état....... Bouseux 
7
7
Publié le 5 septembre 2018

Pas de pluie prévue aujourd'hui. Les bulles (des bains) ont fait de l' effet

Les vélos lavés donc moral au beau fixe. Breakfast slovaque. Départ 8h45

Chaîne graissée par vendeur de scoot.

On décide de prendre rive gauche. Beaucoup de cyclistes aujourd'hui. Un groupe organisé fait vienne/buda

On suit 2 filles qui roulent pas mal : Isabelle et Jade

Ce sont 2 québécoises qui le font. Super sympa et un bon bout de chemin ensemble. Elles vont à Visegrad comme nous.

Arrivée à Esztergom, superbe place du village et superbe crevaison de ClaudeB endroit idéal pour réparer

Puis visite de Esztergom


ClaudeV a vu qu après Esztergom, l'Ev6 est en travaux donc à éviter en passant rive gauche, alors hop... En route... L'itinéraire bis est très long (même pas sur la carte) alors on prend une route qui suit le Danube au plus près.

Il fait de +en+ chaud donc on s arrête boire une petite binouze 🍻

On engage conversation difficile avec un slovaque un peu hongrois sur les bords....

Koloman et Claude et Claude  

ClaudeV paie une bière 🍺 à Koloman et on part. Il nous reste à passer à Szob à 1,5 km puis Nagymaros à 15 km.

Seul problème impossible de trouver notre route chaque chemin finissant sur la rivière Ipel. Obligés de retourner au bistrot pour demander la route.

Koloman qui sirote sa bière rigole et nous dit "one moment"..... On discute, essayons de comprendre... Et à la fin de sa bière,🍺 Koloman enfourche un vélo et nous emmène dans la pampa, chemins graviers, boue, herbes, pont sur l'Ipel, passage de voie ferrée et finalement arrivée à Szob.

C'était un grand moment !!!! 😋

On a pas pris de bière à Szob parce qu'il paraît que c'est de la pisse ! 😂Finalement arrivée à Nagymaros puis bac sur le Danube

puis arrivée à Visegrad en chambre d'hôte.Fin du trip... 20h00 quand même ! 😔

8

Première journée vraiment cool aujourd'hui.

Comme échauffement matinal, montée au chateau de Visegrad 150m de dénivelé (sans bagage) super

Notre petit dej copieux nous attendait 

Puis départ vers 10h00, on roule tranquille, mélange de routes et de voies cyclables et pas de galère 😊😊😊

Arrêt à szentendre, on fait même les magasins...

Bien sûr l'arrivée à Budapest est un peu compliquée, car c'est une grande ville, mais c'est classique. Et les Hongrois conduisent de plus en plus nerveusement....

On a booké une nuit à 28 euros. Hormis les dortoirs d'auberge de jeunesse, il n'y a rien à ce prix.

L'arrivée au 11 rue izabella est pour le moins originale

Ça sentait un peu l'arnaque :porte pas accueillante, cour intérieure delabree.

Ça ne s'invente pas : notre piaule s'appelle : "ça plane pour moi"

En fait c'est pas mal du tout et près du centre.

Visite Budapest superbe ville et plein de photos magnifiques

Le parlement

C'est nos bike mais pas nous...... 
La preuve qu'on y est allé (ou pas.....) 

Le bastion des pecheurs

Ce soir resto hongrois avec petite ambiance musique(désolé la vidéo ne passe pas mais ce n'est peut être pas plus mal...)

Rooftop.....

Même la nuit, on y arrive 

On avait garé nos vélos de compet à côté de l'entrée de l hôtel ****

Stupeur à la sortie, plus de vélo. Les voituriers avaient aimablement déplacé nos engins à 10 m, sûrement pour éviter tout risque de rayure. 😡

Et grande roue (rayons incassables)

Retour à 1h du mat merci le GPS

9
9
Publié le 8 septembre 2018

Réveil pâteux ce matin. Départ 9h00 sortie de Budapest difficile, trafic infernal par endroit et EV6 mal indiqué. Les 15 premiers kms sont pénibles.

Après la super journée d'hier, faire aussi bien est impossible.

Ensuite c'est souvent monotone mais quelques passages sympa. Je vous fais un condensé de photos du Danube

Ah si !!!! Fait important : 2ème crevaison de ClaudeB mais encore une fois chance car dans un coin sympa ombragé

Je me demande si des fois il ne me met pas des clous dans le pneu pour qu on fasse une pause....  

Une petite pose à Rackeve ou se trouve le seul moulin de Hongrie qui utilise la force du courant du Danube, encore en fonction pour faire la farine

On confirme, il fonctionne

L'anecdote du jour : on roule sur la digue du Danube aux abords d'un village et des haut parleurs, entièrement d'époque, aboient des messages incompréhensibles. Serait¬ce des restes de propagande communiste ?

Intrigué, ClaudeV lance Google traduction et ça marche malgré l'echo

Le message demandait le ramassage des crottes de chien par leurs maîtres.

Merci Google. (la propagande à bien changé)

Arrivée vers 17h30 à Dunafoldvar chez un potier "Zimmer frei"

10

Nuit chez la potière Suzanna.

Maison originale, capharnaüm de plein de choses anciennes, récup, bricolé maison, lui hongrois costaud pépère, elle dynamique, même dynamite, en un mot une artiste.... Nous met du Sinatra au réveil

Il y a même un petit musée de la vie hongroise 

Visite du château et de la boulangerie

Tour turque et porte du chateau 

Et hop on roule, on pédale et ça va super bien avec un petit vent de "cul" et de bonnes routes tranquilles. Petit passage de bac pour changer (de rive)

Première grosse bosse et passage dans les vignes (raisin très sucré) 

On s'arrête vers 3 cyclistes femmes. Problème de sacoche (pas nous... Les sacoches) cassée. On rafistole et on discute.

Elles sont Autrichiennes de Linz, très sympa et l'une parle bien français. On espère qu'elles viendront lire nos bêtises sur le blog et on leur fait un petit coucou. Bises

A droite là DDE vérifie la température de la selle 

Comme on est en roue libre, on fait un petit détour par le parc national, un petit train le fait visiter et le voilà. Impossible de ne pas le mettre dans la boite

On arrive à Baja, en franchissant le Danube par un grand pont, arrêt vers un cycliste italien.

Toujours beaux grosses ces italiens 

Lui, prévoit un tour énorme par roumanie, Turquie, iran, Pakistan, Inde, et Népal. Ce n'est pas la même dimension... C'est lui qui nous a piqué la place warmshower, la seule de Baja (on a envie de le foutre à l'eau😊)

On arrive tôt. Une chambre chacun. C'est immense. Lessive....

On dit baya... C'était la chanson du jour (Baja y a les pêcheurs, les marins. Baja y a les filles du port....)

Soirée à Baja

A droite, un enterrement de vie de jeune fille
11
11
Publié le 9 septembre 2018

Watshap vidéo avec Clément ce matin.Même loin et occupé on pense à lui🙂😘

Départ 9h15 petit dej en ville et on enquille les kms.

Parcours essentiellement sur route mais c'est dimanche donc peu de circulation

Passage de bac à Mohacs. Ça repose et c'est animé

Passage de la frontière Hongrie/Croatie vers 13h00. Y a rien à voir.

Mais mon "cher" passeport, tant attendu, sert enfin à quelque chose

Ah si ! La carte de l'eurovelo6 en Croatie. On voit le parcours du lendemain : Osijek/Ilok

🚵Ensuite surprise !!! Les routes croates sont belles, bien meilleures qu'en Hongrie et beaucoup de pistes cyclables en site propre que nous avalons avec plaisir le vent étant assez favorable. Dans ces conditions, les 2 Claude iraient au bout du monde.... 🚴🚵

Celui là, on ne sait pas d'où il sort ! 

On rencontre des hongrois qui vont à vélo à un super resto. On veut aussi être de la fête mais manque de chance, complet ils nous refusent. On se rabat sur un snack. dommage.

Arrivée Osijek à 17h00 dans notre première auberge de jeunesse. C'est tout neuf donc agréable. Et ptite terrasse en ville pour finir

L'arrivée à Osijek 
12

Départ 9h00 beaucoup de routes aujourd'hui et peu d'arrêts

On voit qu'on est plus dans notre région... Pourtant les vaches.... Mais plus de comté. D'ailleurs on ne mange plus de fromage.

Des Montbéliardes.... 

Pause de midi à Vukovar où les stigmates de la guerre sont encore présents.

Mais ils reconstruisent ou rénovent.

Entre autre le château d'eau, symbole de l intensité des combats de Vukovar est en rénovation. Apparemment il y a du boulot.

Claude v dirait que les croates reconstruisent la réplique en grand de la coupe qu'ils n'ont pas pu tenir entre leurs mains !!!

Avant.... Et aujourd'hui  et ce matin c'est aussi ça.... 

On ne mange pas à midi, mais on grignote des pommes, du raisin trouvés le long de la route. Les vendanges sont déjà terminées, il ne reste rien !! 😡

On arrive vers 14h30O. On va a la srijemska kuca, espèce de "Zimmer frei" chez Dubravko,

Accueil sympa avec l artillerie lourde... Nous sommes chez un vigneron, les vélos sont chouchoutés aussi

Super le reasling croate après 100 bornes de bike

Vite, (ça aurait pu mal finir....) on repart sur le bord du Danube à la plage. Depuis 10 jours qu on le suit, on en mourait d'envie. On pique une tête avec notre nouveau copain

Wouaff 

Visite de Ilok, petite ville avec des vins réputés, très agreable

L'église St jean de capistan de ilok 

Soirée resto dans une très belle propriété

13
13

Départ 9h00 after breakfast et passage de frontière Croatie /Serbie dans la foulée

Le premier tampon 
L'eurovélo 6 en Serbie 

Les changements sont significatifs.

En Serbie on a ça :

On roule et on pédale comme d'hab, et parfois on a ça !...

Cafeeeee. Et homologue de ClaudeV Serbe spécialiste comptages routiers

Passage à Novi Sad, ville agréable le long du Danube

A droite monument de la famille dédié aux victimes du bombardement de 1942

Beaucoup de travaux à la sortie, nouveau pont.... Tout ça n'est pas bon pour nous.

Nous prenons une variante notée sur le bouquin. Au bout d'un moment il faut choisir :chemin pourri ou pourri chemin

On prend chemin pourri et ça monte, ça monte.... He oui sur le bord du Danube on peut aussi trouver des bosses.

Je m'arrête pour demander le chemin, une famille était dans les vignes et faisait les vendanges. Le site est magnifique, avec les vignes et la vue sur le Danube.

Marina et son mari 

Ils nous invitent à leur maison, donnent de l'eau, pommes, raisin, confit de figues.... Proposent café...

Il connaît Mâcon, Cluny et veut monter un gîte et demande à garder contact.

On repart et la bosse est encore plus hard....

On ne voit pas le relief mais c'est garanti genre 15/20% 

Après 90 bornes, Un grand bâtiment avec une pub indique une chambre à 10€

En demandant à une mamy, une fille en audi récente nous voit perdus et d'un air autoritaire nous demande de la suivre.

Nous avions perdu l'habitude d'être commandé par une femme depuis un bon moment, nous la suivons dans une descente rapide jusqu'à son logement.

Visite sommaire et sous son autorité nous validons pour 10euros. Elle s'aligne sur l'hôtel.....

La voisine arrive et nous propose la restauration pour la soirée.

Au menu un grand poisson frit péché par son mari. La bête dépasse du plat...

Apparemment ce serait une perche du Danube  

Finalement un gain de temps qui était d'habitude devant une bière

14
14

Petit dej chez notre restauratrice à la toison bleue. Un ancien vend son poisson devant le resto

Les pêcheurs nous donneront peut être leurs nom. Les gros ? Celui a côté à droite, c'est la perche du Danube et les petits à droit...

Grosse côte dès le départ (10% sur 1 km environ) il faut monter sur le plateau. Route pourrie :goudron à gauche, pourri pierreux à droite donc on roule à gauche et du coup, il y a quelques situations chaudes

Pause réhydratation dans un village car on bouffe pas mal de poussière. On serait presque contents s'il pleuvait un peu pour plaquer tout ça au sol.

Ce monsieur a vécu longtemps à Québec et a bourlingué partout dans le monde

Réparation de fortune sur le vélo de ClaudeV. Des papy serbes remettent un boulon à son porte bagage.

Pou éviter la grande route, (les camions et les voitures nous serrent en croisant, un bus roulant avec la porte ouverte) very dangerousse on prend une petite route blanche sur la carte, goudron sur 1 km puis très chaotique en terre, mais cela évite la route à grande circulation.

Arrivée à Belgrade par bord de Danube et parc beaucoup plus reposant.

Il y a même des jeux pour enfants

Omnisport le Claude (couleurs des chaussures coordonnées) 
 Local du club vélo de Belgrade et Asterix à côté. Et beau pied d'atelier velo

Visite de Belgrade et puisque vous aimez ça, quelques photos.....

Ascenseur pour descendre du pont. Il tient 2 vélos. Un luxe


L'arrivée à la piaule est encore rock and roll. 6 étages a monter avec les velos

On aurait aimé avoir l'ascenseur du pont car celui là est trop petit pour nos velos

Bon exercice de handfit en fin de journée  

Mais, on n'est pas trop exigeant : 22 euros en plein centre avec la clim, ça va... La nuit sera fraîche

15
15
Publié le 14 septembre 2018

Sortie de Belgrade compliquée avec un (pont de la peur à franchir)

Zone de détritus assez présente en Serbie avec des passages très compliqués car les routes sont étroites et mal entretenues.

Détritus sur la chaussée  

Recherche piste désespérément

Pour arriver sans le savoir, parti pour 50 kms de galère.

En cours de route, il y avait un vélo isolé sans roue.

Nous nous arrêtons et un homme arrive la roue à la main qu'il venait de réparer à l'ombre

C était un autrichien qui va aussi jusqu'à la mer noire.

Herbert à 66 ans, il roule jusqu'à la nuit et dort sous sa tente.

Arrivé à midi, nous étions au milieu de nul part, en plein soleil et nous avions encore 20 kms dans les graviers et surtout sans aucune goutte d'eau dans les gourdes.

Difficile de prendre une décision et là une présence humaine.

Il était avec son âne.

Slobodan a appris l'anglais à l'école, le parle mieux que nous et nous dit que sa maison nous est ouverte quand on le désire. 

On lui demande s'il a de l'eau et il sort une bouteille fraîche et remplit nos gourdes. On se retourne et apercevons une cabane de pêcheurs.

Il nous accompagne pour boire un coup avec nous (l'eau s'étant transformée en bière) et nous propose de manger du poisson qu'un pêcheur venait de prendre.

Nous voilà à table autour d 'un poisson chat bien frit avec notre sauveur qui en plus parlait anglais.


Un congel bien garni, silure de 23 kg

Pur moment de bonheur

Nous voilà repartis avec le chien du pêcheur qui nous a suivi au moins 2 kms

Je fais un heureux. Bienvenue au Club des malchanceux. Une triple crevaison

Nous nous étions fixé un village pour dormir et il y a fallu repousser de 16 kms à Stara Palanka faute d'hébergement. Mais nous sommes au pied du bac qu on prendra demain.

16
16
Publié le 15 septembre 2018

Après la nuit à Stara Palanka dans un super hôtel (bien dengue)

De Stara Palanka, deux options :

- 1 =rive gauche par la Roumanie jusqu'à Constanta

- 2 = rive droite toujours en Serbie pendant 3 jours, puis Bulgarie et enfin Roumanie.

On se sent bien en Serbie, les gens sont accueillants, nous sourient, discutent autant que possible, redoublent de signes d'amitié, donc on passera rive droite et en plus, on passera en Bulgarie.

Donc bac à 8h30 (ne pas rater, le suivant est à 12h30)

Amis Allemands qui vont à Tessalonique...... En face forteresse de Ram 
Passera pas le contrôle technique en France ce camion, en plus ils sont 7 dedans

Et maintenant, une super journée nous attend :on attaque les "portes de fer"

Zone étroite dans laquelle le Danube se faufile entre les Carpates roumaines et les Balkans serbes et bulgares. Les paysages sont superbes

Ça commence fort 

L'inconvénient de la rive droite, très peu de villages et ravitos rares, donc courses et café à Veliko Gradiste. Rencontre avec 2 retraités,( anciens immigrés en Suisse et en Autriche) qui veulent nous offrir un verre.

Avec tout cela on a 20 km au compteur à 11h30, jamais fait si peu !!!et

Maintenant plat puis vallonné avec 17 tunnels en courbe à passer. Pas éclairés et des parties en réfection avec des trous (des vrais agrandis par la DDE locale) en attente d'être rebouchés par l'agent qui était sûrement en repos.

Nous passons la forteresse de Golubac, XIV ème siècle, gardant l'entrée des Portes de fer.

Les 17 tunnels de 50 cm à 350 m  

Big montée pour finir la journée

On arrive à 200 m d'altitude quand même 

Roue libre sur 12 km (exceptionnel) on arrive à Donji Milanovac

Petit hostel sympa chambre avec balcon donnant sur le Danube pour 16 euros

On croise nos amis Allemand qui campent, ils sont courageux....

Baignade dans le Danube

Donji au loin 
17
17
Publié le 15 septembre 2018

Temps un peu couvert ce matin, et juste 3 gouttes de pluie au depart.

Nous sommes partis pour une petite étape !!!!!

Belle route, peu de circulation et on est heureux comme des gosses avec nos rétros tout neufs qui nous changent la (sur) vie.

Une Map monde où on ne s'y retrouve pas du tout 

Et toujours ces paysages des "portes de fer" superbes et etonnants

 Temps un peu brumeux.... 
30 km de défilé avec un Danube très etroit 
Ici on est en Serbie. En face la route est en Roumanie

Passer par la rive droite du Danube est un bon plan, la majeure partie du trajet se trouve à l'ombre, protègé par les montagnes et en plus, on a pas de contre jour pour les photos

Par contre ça m'est en valeur les couleurs 


Une petite montée à 300 m.

On était déjà descendu du sommet depuis un bon moment

Après kladovo, petite variant suivant le Danube au plus près, et à mi chemin, le vent se lève, les montagnes disparaissent et de grosses rafales nous inquiètent.

On cherche alors un bar (notre refuge.......) A korbovo, on voit une maison avec des gens à la terrasse. Super ! Un bar ! En fait, nous entrons chez des gens qui finissaient un repas en mémoire d'un défunt (tradition qui se fait tous les 7 ans)

La maîtresse de maison, nous invite à venir boire le café. Une invitée s'approche et nous parle en français. Brajika, cousine de la famille et Roland, son mari sont parisiens et en vacances pour l'occasion dans la famille.

Une belle famille 

On nous offre de manger, boire du vin. Finalement nous acceptons avec plaisir café et petits gâteaux excellents. La présence de Brajika et Roland nous permet de parler de la Serbie et voyages.

Le vent est tombé, nous remercions nos hôtes et repartons pour 25 km.

Arrivée camping de Bzra Palanka. Accueil par le proprio un peu bizarre

Après négo sur le Wi-Fi et les toilettes bien degueu, il nous trouve une salle de bains (presque) propre, et on finit au café, petits gâteaux, et rakki (50°)

Les patrons 

On retrouve avec plaisir les Allemands Anita et Swen, qu'on a déjà croisés deux fois. Nos routes se séparent demain car ils continuent direction la Grèce via l'eurovélo 13.

18
18

Réveil 6h30 avec une vue du lever de soleil sur le Danube magnifique

Moment magique avec un vent assez violent 

On rejoint Anita et Swen, petite séance photo, on se souhaite bon voyage.

 Claude, Claude, Anita et Swen  

😂Anita, tu trouveras sûrement une meilleure douche que celle là.... 😂 (mais attention à la serviette....)

Exotique la douche 

Et nous partons, décontractés, dans le sens du vent

Belle route puis chemin chaotique

Le Road book tombe, et stupeur ClaudeB a perdu son téléphone (qui fait aussi appareil photo, caméra, GPS, ordi, boîte à coucou, centrale de réservation booking, traducteur, lumière, calcul de change, carnet d'adresses, radio....)

Retour en arrière jusqu'au camping pour le retrouver (34km AR) et chou blanc. Au moment de repartir, crevaison de ClaudeV. Serait-ce la journée de m....?

Moral en baisse, chaleur en hausse, Negotin nous retape avec pizza, bière, glace, et on part pour la Bulgarie. Passage de frontière serbo/bulgare.

Pas le luxe.... 

Bregovo, ville frontière bulgare paraît désertique. Après 20 km, il est déjà 17h30, on s'arrête à Novo Selo. Au centre du village l'église, normal !

Transformée en bistrot, c'est moins banal...

On boit donc une bière avec la bénédiction de la vierge Marie... 

Pas d'hôtel dans le coin, on se renseigne (au bar)

Là on tombe sur un Anglais qui prend les choses en main. Nous nous retrouvons chez Jacko, ancien patron du camping fermé mais a toujours une chambre et un coin de gazon pour les gens de passage...

Et aussi une traban comme neuve.... 

Nous validons et allons faire un tour au bar car c'est un endroit magique où l'on rencontré des autochtones où l'on peut bien sûr se désaltérer et remplir ce blog grâce à la Wi-Fi

On retrouve Nick, notre sauveur Anglais (de Manchester, au village depuis 10 ans) et Machka sa femme.

On discute bien. Il fait l'effort de parler slowly, on comprend mieux.

Pas grand chose à manger... Burger possible après négo. de Nick. Mais il faut aller acheter fromage et tomates à côté si on en veut. Nickolas se charge de tout

On devient potes et il ne veut pas qu'on paie les repas. Après palabres, il accepte la dernière tournée (hips). Le barman ferme boutique et on est toujours là....

Grand merci à Nick et Machka pour leur accueil et leur gentillesse

19
19
Publié le 17 septembre 2018

Réveil matinal, au passage en Bulgarie, on avance d'une heure.

25 km de route sympa et pause à Vidin, jolie petite ville

Porte d'Istanbul  à gauche et belles zones pietonnes

A la sortie de Vidin, on tombe sur un vélodrome désaffecté.

Claudev : t'as déjà roulé sur un vélodrome ?

ClaudeB : non

ClaudeV : ben essaie

ClaudeB : ok

Dans l'autre virage, beaucoup d'herbe.... 

Et c'est parti pour 2 tours de rêve.... Mais a l'arrivée les pneus sont couverts d'épines. Le craquement des pneus m'arrête et on opère sans anesthésie

Heureusement pas de crevaison

Après Vidin, déviation poids lourds sur notre petite route, on s'organise pour survivre en se mettant au milieu de notre voie pour les faire ralentir, les croisements de camions pendant qu'ils nous doublent étant très dangereux.

Pas d'arrêt jusqu'à Lom, car rien à voir... Et les camions nous "gavent".

Lom, petite ville sur bord du Danube, petit hôtel à côté de la plage. On se baigne et l'eau est chaude et claire.

Après la baignade, une barge est amarrée 

Vivante, ce soir c'est la fête (c'est la journée de Lom...) avec la foule dans les rues et spectacle de danses folkloriques

Surprenant pour un lundi 
20
20
Publié le 18 septembre 2018

Le refrain du jour (on ose le faire) : "C'est pas Lom qui prend le Danube, c'est le Danube qui prend Lom....tintin tin.... "

Cette petite ville qui profite du Danube nous a bien plu. le petit hôtel aussi, et la patronne aussi

Et c'est Claude qui a choisi la tapisserie de la chambre.                                                                         ...

Aujourd'hui pas grand chose à dire, sinon que la route est plus agréable, beaucoup moins de circulation et en plus petite étape de 75 bornes. Alors, petit melting-pot des photos auxquelles vous avez échappé.

Le choix est vite fait....
Café Vero... Coca ou bière ? Pas le choix !..... 
Ou va t il ? 
Maïs récoltes à la main 
Rubrique nécrologique sur une porte de garage 
Pas toujours facile de prendre la bonne direction... Heureusement, le soleil se lève à l'est 
Pas le choix!.... Il faut passer. Mais on ne fera jamais Paris/Roubaix
Tu veux tourner à droite et bien t'attendra ! Hier les camions, vous nous avez pourri la vie...

Arrivée en côte à Oryahovo sous forte chaleur. Old Hotel (tout neuf) alors que la ville est en travaux.... Un vrai champ de mines

Super salon et chambre de cyclistes pour l'hôtel en contre bas de la statut
21
21
Publié le 19 septembre 2018

Départ 8h30

Petit coup d'œil à l'église

Beaucoup de bosses, petites et grandes, 700 m de dénivelés pour la journée

La mamie va au marché avec son monocycle 
Tout petit marché.  

La route est par moment très belle et par moment complètement défoncée, heureusement peu de monde.


Cela devient de plus en plus sec, et ne reste que des noyers tout le long de la route. Même les pommiers se font rares, et nos vivres de course aussi....

En haut des bosses, parfois le Danube...... 
Des cigognes à Brest ?....... 

Arrivée 15h30 à Nikopol, au bord du Danube. Petite cité avec rien à voir, sinon des immeubles souvent délabrés, des aménagements vraiment défraîchis. On a un peu l'impression que le temps s'est arrêté ici. Apparemment un seul hôtel, l'hôtel "Gold" nous accueille avec la femme de ménage, seule présence sur place....

S'en suit un bon moment pour se faire comprendre. Ça va, les bières sont en libre-service🍻

En face, la Roumanie très proche est très industrialisée, le contraste est saisissant

Enfin un beau coucher de soleil sur le Danube

Inutile de dire que le spectacle est magnifique 
22
22
Publié le 21 septembre 2018

Ce matin, nous sommes en pression car l'étape peux varier de 65 ou 140 kms car nous voulons coucher au bord du Danube..

Le départ une bonne butte de 4 kms et nous voilà partis dans l'élan pour un arrêt café qui se situe à 50 kms du départ avec visite de l'église orthodoxe .

Photo archeo Noveo


Nous savons que la journée va avoir des hauts et des bas et là première montée que l'on croyait unique.

La deuxième après avoir pris des forces (coca ships etc) se grimpe en plein soleil durant au moins six kilomètres.

Elle ne tient pas dans une photo.

Vous la retrouvez sur le profil et vous ne pouvez pas la louper

Une double crevaison passe dans les imprévus de la journée mais nous permet de réserver la chambre pour le soir et récupérer un peu de fraicheur

Un établi improvisé  

Des montés et descentes dans un monde céréalier nous rappelant pour les bourguignons les hauts de Baigneux les juifs.

Pour les jurassiens, il n'y a pas de correspondance !!!

Nous avons une pensée pour Anna Kubu qui a la garde de notre Renault Espace.

Rassures nous Anna ! 

Nous sommes arrivés à Ruse et il nous reste plus qu'à enjamber un de ces ponts pour arriver à l'hôtel après avoir pris l'option 140 kms avec un vent de face qui nous a contré toute cette journée.

Dicton du jour :

Casse-patte dans les Balkan, balcon dans les carpates.

La partie bulgare faite aujourd'hui  avec ses grands pics
L'alternative du même  trajet côté Roumanie très plat 

Finalement, le corps s'adapte à tout dixit mon coach !

Pm 

Arrivée hotel "banlieue" de Ruse, où tout n'est pas rose, un peu bidonville et immeubles années 50 pas rénovés

23
23
Publié le 22 septembre 2018

Voilà pour pourquoi on est en retard dans le blog... On travaille tard... 😡

Après la big étape d'hier, et un peu mal au c... quand même, l'idée était de rouler plus cool sur une bonne route pour 100 bornes quand même.

Passage chez le réparateur vélo à la sortie de ruse, où on regonfle, resserre les boulons, remplace les manquants.

Ça nous booste le moral, et hop on est partis vaillants sur une 2x2 voies à la sortie de Ruse. Mais finalement, on se sent en sécurité car il y a de la place et les véhicules nous doublent en nous laissant notre espace vital.

Là c'est juste après, la route était large... Si si.... 

On évite les petits détours de l'itinéraire EV6 et on reste sur la grande route, circulation fluide comme dit bison futfut, et les camions ont la place de doubler....

Sur la route 

65 km et arrêt bouffe à Tutrakan, au bord du danube

Pas facile de choisir  merci l'écriture cyrillique 

Reste 40 km à faire tranquilles en suivant l EV6, et au début ça va, mais ensuite chemins de terre où mon VTT aurait encore été bien utile,

4 bornes de voie romaine impossible à rouler, pourtant un grand axe... 

puis passage à Popina....

Avant Popina, c'etait quand ?.... 

Rappelle toi de Popina...

On parle avec un mec qui a fait vélo-taxi à "Pariche" et nous dit OK Vetren c'est par là,. (ils ne connaissent pas la France, mais Pariche...ils connaissent)

Sauf que les terres ont été labourées, et les chemins aussi, et le lisier étendu..... Donc le chemin à disparu et on est dans la merde (au propre comme au figuré) C'est ballot car il nous reste seulement 3 km à faire pour arriver à destination.

Belle photo du champ de m.... Désolés 😂 on ne peut pas mettre l'odeur... 

On cherche, mais pas de solution. Mais on voit un cycliste au loin... Un adepte EV6 ?.... En fait c'est Evgueny, un Bulgare qui va gauler des noix et qu'on appelle au secours.

Il nous confirme qu'il y a un chemin et veut nous l'indiquer. Pas fastoche à trouver ce chemin. Il franchit les ronces, par ci, par là, et finit par trouver.

EVGUENY NOTRE SAUVEUR (ensanglanté) 

Nous le remercions et partons sur un chemin herbeux, terreux, rocheux, merdique.....

Voilà les preuves hihi.... 😁

Et finalement très montagneux.... Et on arrive à Vetren où on avait vu un ptit truc sympa avec piscine.

Désolés, mais bière obligatoire🍻, car plus d'eau dans les bidons depuis longtemps.

En plus on arrose notre 2000eme km, avec 2000 ml de ce breuvage international🍻

Créez votre road trip sur mesure, sans le coût d'une agence !

Plus de 50 circuits personnalisables inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, facile à organiser soi-même
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture