Carnet de voyage

Western Cape

Par leizim
2 semaines, 2000km, 20000 souvenirs !
Novembre 2018
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
J-45àJ-1

Le choix pour l'Afrique du Sud

Nous n'avions pas de critères particuliers pour ces vacances, pas même forcément prévu de partir loin, mais des photos à couper le souffle vues dans d'autres carnets de voyage, une envie de dépaysement total et de grands espaces nous ont orientés vers ce pays. Aussi, l'idée de se rendre sur un continent que l'on ne connait que très peu (en dehors des pays plus proches de nous, en Afrique du Nord), nous plaisait.

Après, beaucoup de lecture et d’épluchage de blogs, forums et autres sites internet pour avoir un aperçu des choses à y voir et du temps à prévoir sur place et une analyse précise des prix de billets d'avion (ça commence souvent par là chez nous 😀) nous ont décidés !

L'itinéraire

Un crève-cœur ! Tellement de choses extraordinaires à voir dans ce pays, il faudrait pouvoir y passer des mois. Malheureusement, la réalité fait que nous n'avions que 16 jours (voyage compris), des choix (cornéliens) ont dû s'imposer, le plus extrême (qui risque d'en sidérer plus d'un): ne pas faire le parc Kruger.

Ce choix a été motivé par:

  • le budget, au moins un vol interne à prévoir, les accès au parc ou réserves privées et les nuits sur place ne sont pas donnés
  • le temps, pas envie de consacrer plus de temps à des formalités d'aéroports et dans un avion
  • la conviction que l'on aura l'occasion de le faire plus tard ou en tout cas de faire des safaris dans notre vie, peut-être dans des pays voisins

La partie nord du pays étant éliminée, notre intérêt s'est porté sur la région Western Cape qui nous semblait présenter plusieurs avantages: diversité de paysages et d'activités (la côte, les terres, la ville, les vignobles...), possibilité de se déplacer en voiture, accessibilité à de nombreux parcs nationaux et réserves naturelles.

Ainsi nous avons suivi l'itinéraire suivant:

  • Péninsule du Cap - 1 nuit
  • Région des vignobles - 2 nuits
  • Réserve privée dans la vallée de la Breede - 1 nuit
  • Oudtshoorn et ses environs - 2 nuits
  • Knysna et ses environs - 2 nuits
  • Plettenberg bay - 1 nuit
  • Swellendam - 1 nuit
  • De Kelders - 1 nuit
  • Le Cap - 2 nuits

Les réservations

Nous aimons choisir les endroits où nous dormons (selon l'emplacement, les commodités et les photos) et nous n'avions pas envie de consacrer du temps à cette tâche une fois sur place, nous avons donc réservé en amont depuis la France tous les B&B (via booking.com). Nous avons également réservé la voiture sur le site d'Avis. Nous n'avons fait aucune réservation d'activités depuis la France, tout s'est fait sur place.

Les formalités

Nul besoin de visa, uniquement d'un passeport valide ! Pour une location de voiture il est normalement nécessaire d'avoir le permis international (pas pour l'agence de location qui se contente du permis national) mais en cas de contrôle de la police sur la route. J'avoue m'être rendue compte de cela 10 jours avant notre départ, or le délai de délivrance du permis international en France était de 3 mois à cette période. Nous sommes donc partis sans (et sans traduction officielle de notre permis national qui pourrait être utile selon certains). Nous n'avons donc pas fait les malins lorsque nous nous sommes faits contrôlés par la police, persuadés que nous aurions droit à une amende pour défaut de papiers, mais tout s'est finalement bien passé, le policier a juste demandé de confirmer les dates d'obtention du permis et dates de naissance. Pour ceux qui sont dans les délais, je recommande tout de même de faire le permis international afin d'être plus sereins 😉

Le budget

  • Des billets d'avion: 636€/personne avec un bagage en soute avec la compagnie Joon
  • Voiture: 260€ pour 14 jours chez Avis avec conducteur supplémentaire en option + ~200€ d'essence
  • Logement: Environ 60€/nuit pour 2 avec petit dej (des prix plus élevés à Captown et pour la réserve)
  • Repas: on a dû s'en sortir pour environ 40€/jour pour 2

Nous étions partis avec un peu de cash changé en France, et avons fait des retraits sur place sans problème en faisant attention d'être dans des endroits sécurisés. Certains B&B ne prennent pas la carte bancaire mais ils le précisent avant en général, autrement la carte était pour la plupart du temps acceptée partout.

Pour information, le taux de change au moment de notre voyage était de 1€ = 16 Rands.

La valise

Comme d'habitude on part léger: une petite valise et un sac à dos chacun!

  • Un bon panel de vêtements pour parer à tous les temps et pouvoir ajuster les couches en fonction de l'avancement de la journée (shorts, T-shirts, pantalons, polaires et K-way)
  • De bonnes chaussures de marche
  • Casquette, lunettes de soleil et crème solaire
  • Une trousse à pharmacie mais on trouve tout sur place
  • Des jumelles peuvent aussi être utiles pour l'observation des animaux (lors de safaris ou depuis la côté pour apercevoir les baleines et autres phoques)

Et étonnamment, nous n'avons pas eu besoin d'adaptateur, on pensait en acheter un sur place, mais nous avons toujours trouvé des prises comme les françaises quand nous en avons eu besoin.

J2

Après une nuit réparatrice dans un hôtel proche de l'aéroport et la récupération de notre voiture nous partons aux alentours de 10h, afin de débuter par la visite des jardins botaniques de Kirstenbosch (R70/pers). Nous y faisons une balade d’1h30 environ. Il y a de quoi y passer bien plus de temps pur ceux qui le souhaitent.

Jardins botaniques de Kirstenbosch 

Nous faisons ensuite route vers Hout Bay, pour y voir les paysages, les otaries, y manger un fish & chips (R68 pour une portion avec frites) et prendre le début de la route Chapman’s Peak Drive (R47 pour le péage).

Hout Bay et la route de Chapman's Peak Drive 

Nous allons jusqu'à Boulders beach pour voir les pingouins, mais nous les observons de loin car l’entrée pour la plage nous semble exorbitant (R155/pers) et il y a une longue file d'attente pour y accéder.

Boulders beach 

Puis direction le parc de Cape point (R303/pers). Nous avons le temps de monter à pieds jusqu’au phare de Cap Point mais en redescendant la pluie s’abat sur nous. On redescend en funiculaire puis on se réfugie à la voiture. Nous passons tout de même par le cap de bonne espérance et rencontrons avec des autruches sur le chemin.

Nous aurions aimé y passé plus de temps pour se balader sur les chemins mais le vent et la pluie ont eu raison de notre motivation. Il ne s’agissait que de notre 1er jour de vacances, il n’était pas question d’attraper froid.

Parc de Cap Point 

Le trajet de notre première journée se termine en longeant l'océan pour rejoindre Kommetjie où se trouve notre B&B.

B&B The House of Braganza (66€/nuit avec petit dej): chouette maison, grande chambre et accueil très gentil. En revanche, c'est un tout petit patelin, et le dimanche soir quasiment tous les restaurants sont fermés. Nous avons été au pub du coin, très local !

J3àJ4

Nous partons à 10h de Kommetjie direction Stellenbosch.

Nous faisons auparavant un stop à Muizenberg pour faire quelques photos des cabanes de plage colorées. Il s'agit d'un arrêt sympa pour un café, son joli panorama et son esprit surf. La route pour l’atteindre est jolie également mais Fish Hoek et Saint James, que l’on traverse avant Muizenberg avaient l’air plus charmants à priori.

A savoir, il y a aussi des cabanes colorées sur la plage de Saint James.

Plage de Muizenberg 

Nous suivons la route 310 qui longe la côte, toujours superbe, pour arriver à Stellenbosch. Le mauvais temps et l’infernale circulation automobile y sont sans doute pour quelque chose, mais nous n’avons pas décelé le secret de la ville qui semble pourtant charmer les autres visiteurs. Nous avons donc passé notre chemin rapidement, plein d’espoir à l’idée d’aller chez sa voisine: Frankschoek. Là encore on ne se relèverait pas la nuit, mais elle a au moins le mérite d’être plus calme et paisible. Les paysages alentours sont magnifiques.

Nous n’avons pas visité le musée des Huguenots, le prix avait été multiplié par 8 par rapport à ce que nous indiquait le guide et visiblement le musée ne correspondait plus à ce qui était décrit non plus. Nous nous sommes contentés d’une balade dans la rue des Huguenots.

Nous faisons un dernier stop à la statue de Nelson Mandela devant la prison de drakensberg avant de rejoindre notre point de chute pour la nuit: Paarl.

Le lendemain depuis Paarl, nous allons à Babylonstoren vers 10h30. Domaine ouvert au public depuis 2015 seulement, ultra moderne mais avec une ambiance authentique, la visite est très agréable. Nous faisons la visite guidée du chai (35R/pers) qui donne quelques explications sur le domaine et leur production de vin de d’huile d’olive. On passe notamment par une série d’allées de vignes qui représente chacune une méthode de pousse pour le raisin parmi lesquelles la ballerine et le Smart Dyson.

Babylonstoren 

Nous faisons ensuite la dégustation de 5 vins (3 blanc, 1 rosé, 1 rouge) dans la jolie salle de dégustation avec vue sur les vignes (40R/pers).

Puis un petit tour dans les jardins où toutes sortes de cultures sont présentes (fruits, légumes, herbes) et dans les boutiques de la ferme et nous repartons aux alentours de 12h30. À savoir à l’entrée du domaine, une somme est à payer: 10R/pers.

Nous allons ensuite à Spice Route, qui se compose de plusieurs petits domaines dont des espaces de dégustation de bière locale, de chocolat et de glaces, quelques restaurants et boutiques. Nous avons déjeuné sur place et profité de la vue.

Spice Route 

Nous faisons un arrêt rapide au domaine Fairview, juste à côté, spécialisé dans le fromage de chèvre.

Par chance, nous n’avons eu que très peu de monde lors de nos visites, c’était donc très agréable (sauf à Fairview qui semblait faire tourner les dégustations à plein régime).

Pour finir, retour sur la route pour Tulbagh, on choisit de prendre l’itinéraire qui passe par Hawequas mountain afin de voir de jolis paysages. A part lors du passage par un tunnel (qui passe sous la montagne, 38R) nous n’avons pas été déçus de notre choix.

Route vers Tulbagh 

Doppio zéro à Stellenbosch, endroit sympa, Healthy food pour pas trop cher 200R pour 2 plats et 2 boissons)

Noop a Paarl: Cuisine sud africaine accommodée gastronomique et service charmant, on s’est régalé !

Barley & Biltong restaurant à Spice Route: plusieurs choix de viandes, bons accompagnements et service efficace (~15€/2pers)

Olive Terrace bistro (Tulbagh hôtel): recommandé par tout les gens du coin, toute petite salle mais jolie terrasse. On s’est à nouveau régalés (~25€/2pers)

Nuwerus Lodge Paarl (78€/nuit avec petit dej): gentil accueil, grande chambre sous forme de bungalow soigneusement décoré. Mais le tout nous a semblé un peu froid (au sens propre comme au figuré).

Tulbagh Mountain Manor (62€/nuit avec petit dej): A 10min de la ville, une vue à couper le souffle et un accueil chaleureux. Grande chambre et calme assuré.

J5

Nous avons fait le choix de ne pas aller vers le parc Kruger, pour une question de temps principalement et nous n’avions pas envie de devoir avancer trop rapidement dans notre programme ni de passer plus de temps dans les aéroports et les avions. Nous avons cependant trouvé une alternative qui permet de se donner un petit goût de safari. Alors oui, il s’agit d’une réserve privée, oui ils sont en charge de la protection des animaux et ils gèrent les troupeaux de façon très ordonnée. Donc non ce n’est pas la nature dans son état le plus sauvage. Cela étant dit, et pour ceux à qui cela conviendra, il s’agit selon nous d’une bonne option.

Espaces collectifs du camp de la réserve 

Pour notre 1er safari nous sommes enchantés, autant par la beauté des lieux que par la rencontre avec les animaux.

Animaux vus lors de la 1ère sortie 
Lumière du soir sur la réserve 

On apprend aussi beaucoup de choses sur chacune des espèces d’animaux et leur façon de vivre ensemble. Il y a par exemple des espèces qui sont toujours proches l'une de l'autre car elles s'alertent mutuellement de l’arrivée de prédateurs en fonction des sens les plus développés qu’elles ont (ouïe ou vue).

Le lendemain matin, réveil a 5h30 pour un départ à 6h. Il ne fait pas chaud mais la lumière est encore une fois très belle. Nous allons voir les animaux au réveil.

Animaux vus lors de la 2ème sortie 

Puis nous reprenons la route pour rejoindre Oudtshoorn. Nous passons par Seweweekspoort, qui offre un superbe paysage !

Paysages sur la route d'Oudtshoorn 

Repas à la réserve: servis à table pour le déjeuner et le dîner et buffet pour le brunch. Copieux et de bonne qualité.

Inverdoorn game reserve 425€ pour 2 personnes pour le package qui inclut la chambre, les repas (hors boissons) et les safaris.

Nous avons fait la route depuis Tulbagh, la distance était donc moins longue que depuis le Cap, mais n'hésitez pas à prévoir de la marge en termes de temps car les 20 derniers kilomètres sont de la piste, vous êtes donc obligés de ralentir autrement attention aux pneus !

J6àJ7

Oudtshoorn nous ravit aussi bien par la ville que par notre BnB. C’est mignon et il y a de jolies de maisons qui bordent la rue du Baron Van Reede et nous pouvons aller au restaurant à pieds le soir.

Depuis notre point de chute à Oudtshoorn, nous partons pour une boucle qui passe par les chutes de Meringspoort (joli panorama), Prince Albert (charmante bourgade, très paisible) et le Swartberg Pass (magnifiques points de vue mais on a eu chaud aux pneus tellement la piste est abîmée par endroit). On en prend encore plein les yeux avec toutes les couleurs de la roche et de la nature !

Casa del sol à Oudtshoorn: grand espace avec des extérieurs, bons plats et service adorable.

Jemima's à Oudtshoorn: Moins décontracté que le précédent, les prix y sont aussi un peu plus élevés, mais service très correct et bons plats.

Lazy Lizard à Prince Albert: on a adoré l’endroit et le repas, plein de choix et petite boutique de produits locaux où l’on a pu acheter des souvenirs.

BnB Oudtshoorn guest house (54€/nuit avec petit dej): superbe chambre, bon emplacement et service au top.

La boucle Oudtshoorn-Prince Albert se fait aisément sur une journée ! Vous pouvez même ajouter une visite de ferme d'autruches (nous l'avons faite le lendemain). Mais gardez en tête que le passage du Swartberg Pass se fait pour une partie à allure plus que modérée car la route est très cabossée.

J8àJ9

En quittant Oudtshoorn pour aller à Knysna, nous faisons un stop à la Ostrich Farm Chandelier.

Visite intéressante d'une heure avec une guide qui connaît notamment le nom de toutes les autruches ! On y apprend entre autre que le mâle couve les œufs la nuit (#partagedestaches), que l’on peut monter à pieds joints sur un œuf il ne cassera pas et qu’a une certaine époque les plumes d’autruche valaient plus cher que l’or.

Ostrich farm 

Nous reprenons la route jusqu’a George puis jusqu’a Wilderness afin de déjeuner avant d'emprunter la Seven Passes Road. Cette route s'avère tout aussi galère que d'autres pistes faites auparavant mais moins jolie (il y a eu pas mal d'incendies auparavant, certains paysages sont dévastés). On récupère donc la N2 pour terminer notre chemin à Knysna.

Arrivés à notre B&B, nous prenons rendez-vous pour le lendemain matin à 9h pour une visite du township de Knysna. Il suffit d’un coup de fil de notre hôte pour organiser la visite avec un guide qu’il connaît.

Notre guide passe nous chercher à l’heure convenue et nous partons avec sa voiture. Le township de Knysna est très calme, on a pu s’y balader à pieds avec le guide sans aucun problème appareil photo à la main. On a beaucoup appris sur la vie des habitants et les règles du township. Aujourd’hui les maisons en bois ou tôles (selon la région et les industries alentours) sont pour la plupart temporaires, en attendant la construction des maisons en ciment financées l’Etat. La construction est gratuite pour les futurs habitants, il s'agit toujours du même modèle de maison (42m2 avec 2 chambres, une salle de bain, un salon et un coin kitchenette) quelque soit le nombre de personnes dans la famille. L’accès à l’eau est gratuit, les habitants ne paient que l’électricité. Il y a des écoles (mais seuls les parents peuvent décider d’y envoyer les enfants ou pas), des cliniques et des petites boutiques. Les couples ne se marient que très peu et appliquent plutôt la tradition des « contrats temporaires » ou décident d’avoir des unions libres, leur permettant de fréquenter également des partenaires blancs (j’avoue qu’on a été surpris par ces explications, mais selon notre guide c’est monnaie courante et cela marche très bien. Pourquoi pas !)

Township 

Notre guide était adorable, nous avons passé environ 3h avec lui, la visite a été très intéressante et probablement notre seule occasion d’en apprendre plus sur la vie d’une grosse majorité de la population sud africaine. Donc aucun regret pour nous d’y avoir consacré une demie-journée, avec une superbe vue sur la baie de Knysna en prime. Le township a été repoussé dans les hauteurs, ils ont donc une vue imprenable, qui fait des envieux parmi les habitants de la ville, qui n’ont pas encore réussi à récupérer ces terres, malgré plusieurs tentatives.

Notre guide s’appelle Jonas, vous pouvez le contacter à l'adresse mail fjgidwa@gmail.com et la matinée de visite du township coûte 400R/pers.l

Township 

Après un déjeuner rapide, nous reprenons la voiture pour aller à The Heads, un point de vue sur l’entrée de la baie de Knysna et sur l’océan indien. L’eau est encore turquoise et les rouleaux s’abattent sur une roche orange, très beau spectacle. De là haut nous apercevons une plage en contre-bas, nous décidons d’y aller pour se balader et goûter la température de l’eau, qui s’avère plutôt bonne.

Nous finissons l’après-midi par un tour en voiture vers le célèbre hôtel des bleus lors de la coupe du monde, cela nous permet de découvrir un quartier de villas récentes donnant sur un golf et bénéficiant d’une sécurité impressionnante (une prison dorée à mes yeux). Dans le même style, l'île de Leisure Isle vaut le coup d’oeil, on se rend compte qu’un monde entier sépare les habitants du township et les habitants de Leisure Isle. Mais je n’ai pas encore réussi à définir lesquels d’entre eux vivent dans le « ghetto ».

The Heads 

Blue olive (à Wilderness): ambiance et déco sympas. On mange burgers et salades de bonne qualité pour un budget mini.

Pub Oldies (à Knysna): choix classiques de pub, bonne viande, budget moyen, a le mérite d’être ouvert le dimanche.

Chatters (à Knysna): jolis terrasse et jardin, choix de pizza infini avec pâte très fine, bonnes salades et pâtes. On s’est également régalé de la glace maison au beurre salé.

AestAs B&B (52€/nuit avec petit dej): joli jardin et belle piscine, bien située pour le centre ville et le water front (accessible à pieds). Hôtes très gentils. Pas mal d’humidité dans notre chambre qui mériterait un rafraîchissent, les chambres à l’étage disposent d'une petite terrasse, sont sans doute plus sympas.

J10

L’envie de marcher dans la nature nous a amenés à Roberg nature reserve, une presqu’île proche de Plettenberg Bay. Moyennant 50R/pers, nous accédons à 3 chemins de randonnées possibles à travers la nature. Nous choisissons le chemin intermédiaire, environ 5km, qui longe une partie de la côte et nous amène à une grande plage. La balade permet de voir au loin Plettenberg Bay, une colonie de phoques, de jolies espèces de fleurs et de superbes paysages.

Roberg nature reserve 

Plettenberg Bay côté plage, est disons plutôt sans intérêt (voire moche avec un énorme complexe hôtelier que l’on voit depuis Roberg nature reserve), mais est plutôt sympa côté ville, avec une ambiance détendue et plein de boutiques.

The fat fish (à Plettenberg Bay): très belle déco, plein de choix de plats, notamment de la mer, bon repas.

Emily moon (à Crags): chouette déco aussi et bons plats mais le service est très long et laisse à désirer.

Villa Villekula (à Crags): le meilleur petit déjeuner du séjour ! Endroit très agréable qui donne sur un étang avec un âne dans le jardin, délicieux pain fait maison.

Four winds (57€/nuit sans petit dej) Très belle maison au calme, décoration soignée et tout confort, accueil très attentionné. Mais pas de possibilité d'y dîner ni d'y prendre le petit déjeuner, ce qui serait pratique car pour accéder aux restaurants les plus proches il faut reprendre la voiture.

J11

Nous démarrons la journée à Monkeyland pour 1h de balade dans la forêt avec un guide afin d'observer les singes. Sur les 11 espèces présentes, nous avons pu en voir 9. Nous pouvons observer les singes de très près, c’est intéressant de les voir se déplacer et manger.

Monkeyland 

Puis nous prenons la direction de Victoria Bay. Minuscule bourgade avec quelques villas donnant sur la mer, il s’agit d’un endroit apprécié des surfers, malgré la pancarte indiquant qu’il n’est pas autorisé de tuer des requins ! Nous faisons juste une promenade sur la jetée et repartons vers Mossel Bay. Bien contents de ne pas avoir prévu d’y dormir, ce que nous en avons vu nous a semblé tout simplement moche ! Des villas les unes sur les autres, des barres d’immeubles, bref nous avons déjeuné et sommes repartis aussi vite.

Cela nous a permis d’arriver en fin d’après-midi à notre point d’arrêt du soir: Kwetu guest farm proche de Swellendam.

Swellendam 

Nous logeons dans un cottage dans la réserve, et quelle surprise de voir les animaux au pas de notre porte: élands, kudus, autruches, même girafes ! Le soleil commence tout juste à se coucher, la lumière est superbe et la vue magnifique, on savoure !

Kwetu guest farm 

Les animaux semblent garder un œil sur ce que nous faisons tout en étant un peu farouches, mais nous arrivons à les voir de près comme jamais. Un super moment !

Nos voisins pour une nuit 
Kwetu guest farm 

Carola Ann's (à Mossel Bay): type coffee shop, propose une petite carte de plats healthy pour le déjeuner

Lily’s (à Sewellendam): ouvert depuis une semaine. Bon plats, service qui doit encore s’organiser, prix corrects

Ikagai Coffee bar & Deli (à Swellendam): Nous y avons pris notre petit déjeuner, mais ils proposent toutes sortes de boissons et de sandwich. Dispose également d'une petite boutique de souvenirs

Kwetu guest farm (86€/nuit sans petit dej): notre coup de coeur du séjour ! Loger au milieu de la réserve, si proche des animaux, est magique ! L'accueil est sympa et le cottage très bien équipé.

Possibilité de venir se balader dans la réserve sans y loger, la balade peut se faire en voiture ou à pieds.

J12

Nous avons déjà vu plein de sortes d'animaux mais il nous reste une quête d'ampleur: les baleines! C'est la bonne saison, nous avons donc prévu un stop sur la côte pour tenter notre chance de les apercevoir.

Paysages de la route vers De Kelders 

Nous traversons à nouveau de magnifiques paysages ! Nous passons par le village de Elim, remarquable par ses maisons avec toit de chaume, où habite une communauté métis protestante qui vit selon la même organisation depuis 2 siècles.

Maisons à toit de chaume  du village de Elim

Notre choix s'est porté sur De Kelders, tout proche de Gansbaai, suite à la lecture de certains forums qui recommandait cet endroit par rapport à Hermanus. Sur les conseils de notre hôte nous faisons une promenade sur les rochers pour essayer de voir des baleines, en vain. Nous les verrons finalement de notre chambre qui a vue sur la mer. Entendons-nous bien, voir les baleines signifie ici entrevoir le dos de la baleine au loin dans la mer, éventuellement son souffle d'eau avec de la chance, mais non pas les voir sauter comme des dauphins.

Thyme on Rosemary’s (à Gansbaai): pas donnée mais bon service et bons plats. On a notamment goûté ici le bootie, célèbre plat sud africain.

Blue Goose (à Gansbaai): pas donné non plus, mais les portions sont très généreuses et les serveurs adorables.

Bay lodge (61€/nuit avec petit dej): accueil un peu particulier (la dame n'était pas là à arrivée, elle avait laissé un mot pour nous inviter à nous installer tout seul dans notre chambre) et déco du salon un peu vieillotte. Mais les chambres sont chouettes, toutes blanches et avec vue sur la mer pour la nôtre. Bon petit-dej aussi.

J13àJ15

Nous prenons la route pour notre dernière étape: Captown! Nous faisons un arrêt à Hermanus pour tenter de voir de nouvelles baleines, le coin est plutôt sympa !

Hermanus 

Nous poursuivons ensuite jusqu'à Betty’s Bay où il y a une autre colonie de pingouins. Pour 25R/pers on les voit bien plus qu’à Simon’s Town.

Betty's bay 

Nous longeons la route côtière, R44, route des baleines.

R44 

Nous rejoignons le Cap à 15h, nous prenons notre chambre, le temps est dégagé nous en profitons donc pour monter à Table Mountain, une des sept nouvelles merveilles naturelles ! C'est la fin d’après-midi, il n’y a pas trop de monde (nous attendons moins de 10 min pour acheter nos billets pour le téléphérique et montons directement dedans. Pas mal de monde en haut en revanche, mais la vue vaut vraiment le détour !

Table mountain 

Le lendemain, nous faisons une balade à pieds dans City Bowl et à Bo Kaap, puis nous rendons au Waterfront pour déjeuner et attendre le départ de notre bateau pour Robben Island à 15h.

City Bowl 

Nous avons tout fait à pieds, les distances sont assez courtes, sans aucun sentiment d'insécurité en journée.

Bo Kaap 

Le Waterfront présente aucun intérêt à nos yeux. C'est hyper touristique et ressemble à un temple de la consommation à outrance, déplaisant lorsque l'on revient de 12 jours de rêve sur les routes sans personne !Il s'agit néanmoins d'un passage obligé pour la visite de Robben Island.

Waterfront 
Robben Island 

Il faut compter environ 3h en tout pour la visite, incluant les traversées et il faut réserver les billets à l'avance, nous l'avons fait via le site internet. La visite des bâtiments et des cellules avec le témoignage d'un ancien détenu est un moment fort et très émouvant, cependant elle est menée au pas de course et le tour en bus la précédent n'a pas grand intérêt selon nous, dommage !

Le lendemain, dernier jour au Cap, il s'agit d'un samedi, jour de marché. Nous allons au Neighbourgoods market, bobo à souhait 😀 Il y plein de boutiques et une partie food court, musique à fond et apéro sont de la partie. Il est possible de se garer un peu plus loin dans des rues adjacentes sans passer par les rabatteurs locaux.

Neighbourgoods market 

Nous allons déjeuner et nous promener à Camps Bay, puis terminons notre séjour par la visite du musée MOCAA, magnifique bâtiment, anciens silos à grain convertis.

Camps Bay 
Musée MOCAA 

Aimé: la gentillesse et le sourire des gens, les paysages à perte de vue, les animaux dans leur habitat naturel et les repas (de bons produits bien cuisinés).

Moins aimé: le café hyper amer, les restrictions d’eau (when it’s yellow, let it mellow) ultra nécessaires mais auxquelles nous sommes loin d'être accoutumés (nous avons encore beaucoup d'efforts à faire), les différences qui persisistent entre noirs et blancs (une réalité qui nous a mis parfois mal à l'aise).