Par leizim
Un petit tour dans la région celte espagnol: entre grands espaces et gastronomie !
Septembre 2018
10 jours
Partager ce carnet de voyage
J1àJ2

Une journée à Saint-Jacques de Compostelle

Nous arrivons à Saint Jacques de Compostelle tard le soir, 23h45, via le vol direct de Vueling. Nos bagages rapidement récupérés, nous nous rendons à la sortie de l'aéroport afin de trouver le bus de la compagnie Freire, qui nous conduira en centre-ville pour la somme de 3€/pers. Rapide (25min de trajet, a cette heure là, il n’a pas besoin de s'arrêter à toutes les stations) et pratique, on recommande !

Après une matinée au calme, nous commençons la visite de la vieille ville. Tout se fait aisément à pieds.

Nous nous dirigeons tout d’abord vers le marché présentant les meilleurs produits de la région dont les fameux piemientos de Padrón et les poissons et fruits de mer dont on se fera un régal !

Le Marché 

Suite de la balade dans les petites rues pavées de la vieille ville, le soleil est avec nous et les pèlerins sont en nombre. Nous arrivons comme eux au bout du fameux chemin: la Praza do Obradoiro et la Cathédrale, magnifique !

L’entrée de la cathédrale via la Praza do Obradoiro, permet d’accéder à la visite limitée à des groupes de 20 personnes et de voir le fameux porche de la Gloire.

Le soleil tape et la file d’attente est longue, nous optons donc pour l’entrée via la Praza das Praterias, qui permet d’accéder au reste de l’intérieur de la Cathédrale (sauf le porche de la gloire donc). Il faudra tout de même se mettre dans la file d’attente interne pour accéder à l’intérieur du maître hôtel: les pèlerins y embrassent Saint Jacques, les autres y admirent les dorures. Ça vaut le coup d’œil !

La Cathédrale 

Une balade en fin d’après-midi dans le parque Alameda nous permet d’admirer la vue sur la vieille ville et la Cathédrale.

Vue sur la cathédrale depuis le parque Alameda 

Nous avons logé 3 nuits à Hostal Mapoula: 71€/nuit

Idéalement situé: il est à 2 pas de la praza de Galicia où le bus venant de l'aéroport s’arrête et à 10 minutes de la Gare ferroviaire dans un sens et de la cathédrale dans l’autre sens. Nombreux cafés et commerces aux alentours. Les chambres sont bien agencées, calmes et propres.

Restaurants que nous avons testés à Saint-Jacques de Compostelle

Café El Muelle au pied de notre hôtel, ambiance locale et petits-déjeuners typiques sont au rendez-vous, on a beaucoup apprécié.

Restaurant 2.0 Abastos juste à côté du marché, il dispose de sympathiques petites tables en terrasse, le service y est fort efficace et les plats délicieux, quoique pas spécialement bon marché. Pour environ 30€ nous dégustons un poulpo à la Gallega, des coques et une portion d’empanada avec 2 bouteilles d’eau. Les chips et pimientos de Padron sont offerts.

Restaurant Papatorio, les tapas y sont bonnes et la viande délicieuse, mais ambiance un peu speed.

Restaurant O Tamboril Arroceria, comme sont nom l'indique, la spécialité c'est le riz. Le riz à l'encre de seiche est à tomber !

Déjeuner à 2.0 Abastos

Visite de Padrón

Le lendemain nous consacrons la journée à la visite de Padrón. Nous raffolons des fameux pimientos, le passage y était donc obligé pour nous !

Direction la gare ferroviaire de Santiago, pour prendre le train de 10h42. 15 minutes de trajet et nous voilà arrivés à la minuscule gare rose de Padrón.

Tout comme Saint-Jacques de Compostelle, Padrón est une étape des chemins de pélerinage, en effet l’histoire raconte, que ce serait ici que la barque transportant le corps de l’apôtre Jacques serait arrivée. On y visite donc l'église De Santiago.

Autre point d'intérêt, la Fundacion Camillo José Cela célèbre écrivain dont nous ignorions tout, il faut le reconnaître. Nous faisons la visite guidée qui nous a passionné grâce à un merveilleux guide ! ~15min de marche depuis le centre-ville, compter environ 2h et 3€40/pers. pour la visite guidée.

Le centre ville de Padrón est charmant mais on y fait rapidement le tour. Après un déjeuner local à la Pulperia Rial et une pause fraîcheur dans le jardin botanique, nous reprenons le train de 16h24 pour Santiago.

Padron 
J3

Le 3ème jour nous récupérons notre voiture de location à la gare afin de nous rendre à La Corogne.

Nous passons par le site de Cidade da Cultura de Galicia à Saint-Jacques de Compostelle, le style architectural et l'immensité du site nous laisse pantois !

Cidade da cultura de Galicia 

Une journée à la Corogne

1h de route via la autopista nous mène à La Corogne depuis Santiago.

Nous nous garons sur le parking de la Torre de Hercules qui a l’avantage d’être gratuit et nous partons à pieds pour le centre ville et la vieille ville. Attention, ça monte et ça descend, le retour à la voiture nous a ensuite semblé long .

La balade dans la vieille ville vaut le coup d’œil, les petites rues pavées et les placettes ombragées sont très agréables. Le bâtiment de l’hôtel de ville sur la place Maria Pita est époustouflant.

Centre historique de la ville 

Le reste est sans grand intérêt pour nous, quoique permet de se convaincre de la défiguration du littoral par de gigantesques barres d’immeubles !

Cependant, pour les courageux, le retour via le Paséo Maritimo côté plage représente une bonne balade et offre une jolie vue la tour ! Tour que nous n'aurons pour le coup pas la force d'aller voir de plus près, si c'était à refaire nous commencerions par celle-ci !

Retour par le paseo Maritimo côté plage 

1 Nuit à Pazo de Souto (Carballo): 60/nuit

Jolie demeure qui offre de grandes chambres, un jardin paisible et un service impeccable. Buffet du petit-dej bien fourni mais dîner moyen.

J5

Départ de bonne heure le matin pour longer la 1ère partie de la côte: la côte de la mort

Notre premier arrêt se fait à à Faro Rocundo qui est une bonne introduction aux paysages que nous verrons ensuite.

Faro Rocundo 
Faro Rocundo 

Puis nous passons par Laxe, Camelle, Arou et Camarinas. Nous avons tenté en vain de faire la ruta litoral entre Arou et Camarinas, mais malgré les explication de certains habitants nous nous sommes vite retrouvés sur une route plus centrale, qui passe à travers champs et forêts. De jolis paysages aussi l'océan en moins !

Nous poursuivons ensuite notre route vers Muxia jusqu'à la presqu'île de Muxia pour y admirer l'Eglise N.S da Barca, perchée sur son cap qui domine l'océan. Juste à côté, un monolithe fracturé, A Ferida (la blessure) rappelle le naufrage du prétrolier Prestige en 2002. Un dernier arrêt à Cabo Tourinan puis notre chemin se termine à Fisterra où nous passons la nuit.

Muxia, Cabo Tourinan, Fisterra

Nous avons déjeuné le midi à Camelle au Bar Rotterdam. Ambiance très animée et beaucoup de monde, ça peut être bruyant à l'intérieur. Mais on y mange de bonnes spécialités !

Le soir, dîner à Fisterra à la Pulperia La Bayonnaise 1803 où les fruits de mer sont à nouveau à l'honneur, on se régale de poulpe et couteaux !

1 nuit à Hotel Mar de Fisterra: 79€/nuit

Superbe vue et calme assuré, mais petit-dej moyen et bâtiment qui va sans doute mal vieillir.

J6
O Pindo 

Reprise de la route tôt le matin, nous traversons O Pindo et nous rendons à Carnota pour y voir ses fameux Horreos (greniers à grains sur pilotis, construits en pierre en Galice) et sa plage sauvage à laquelle on accède via une passerelle en bois, magnifique !

Carnota 

Ensuite, pause café à Noia à l'ombre de sa cathédrale dans la vieille ville, Cathedral San Martino de Noia. Sa façade est remarquable pour l'ensemble de ses sculptures: rosace aux anges musiciens, le Christ entouré des 12 rois d'Israël et les apôtres juste en dessous.

Noia 

Puis nous poursuivons la route jusqu'à Cambados et nous baladons dans la vieille ville, peu animée à l'heure du déjeuner, mais nous pouvons néanmoins profiter de l'élégance des placettes et ruelles et imaginer la splendeur du Pazo de Fefinas face à ses façades.

Notre stop suivant est Pontevedra, encore de magnifiques ruelles, places et bâtiments !

Pontevedra 

Nous avons déjeuné à Cambados au Bar O Posito, ambiance locale et menu del dia à 12€

Le 1er soir, le proprio de Casa A boucina nous a recommandé de dîner au Asador Restaurante Area Brava qui a pour seul intérêt d'être accessible en 5min à pieds de la maison.

Le 2ème soir, nous avons repris la voiture pour aller au restaurant O Con de Aldan, à Aldan, déco chouette et service attentif mais un peu cher pour les quantités et très bruyant.

2 nuits à Casa rural A Boucina: 77€/nuit avec petit dej.Superbe cadre et petit-déjeuner maison délicieux. Route sinueuse pour atteindre la maison et accueil peu chaleureux.

J7

Notre journée suivante est consacrée à l'île de Ciès.

Nous prenons le bateau de 10h15 à Cangas pour aller jusqu'à l'île. Nous arrivons à l'embarcadère de l'île aux alentours de 11h30 après un stop à Vigo pour récupérer des passagers.

Le temps n'est malheureusement pas avec nous ce jour là, nous ne profiterons donc pas de la plage élue la plus belle du monde par le Guardian. Qu'à cela ne tienne, les balades ne manquent pas et satisfont notre désir d'en prendre plein les yeux.

Nous partons pour la partie Ouest de l'île faire les 2 promenades qui mènent aux phares: pharo de Ciès et pharo da Porta

La montée pour le pharo de Ciès demande un certain effort, je conseille vraiment d'avoir des baskets aux pieds (une grande partie des gens étaient en tongs !).

Prévoir environ 3h pour cette partie, pause pique-nique comprise.

Le soleil pointant le bout de son nez pour l'après-midi, nous avons flâné en attendant le départ du bateau à 17h15.

Traversée en bateau avec la compagnie Mar de Ons, Aller-Retour: 16€/pers. A réserver en ligne à l'avance afin de faire la demande d'accès à l'île en même temps. L'autorisation est obligatoire pour pouvoir monter à bord du bateau.

Ile de Ciès 
J8

Notre journée était consacrée au trajet jusqu'à Sober en faisant un arrêt à Ourense.

La vieille ville est elle aussi très jolie et agréable à parcourir à pieds, nous avons flâné et déjeuné.

La ville est réputée pour ses thermes, il y a en a d'ailleurs au sein de la vieille ville, Estación Termal As Burgas, avec une fontaine juste devant, attention l'eau est très chaude ! Nous nous somme allés nous prélasser l'après-midi au thermes de Balade dans la ville et détente dans les thermes de Chavasqueira. L'entrée est payante (5€/pers) mais cela à l'avantage d'avoir des vestiaires pour se changer, les explications concernant le temps à rester dans chacun des bains et surtout moins de monde. Nous avons trouvé le moment agréable. A savoir, il y a des thermes publics juste à côté, où l'on peut donc se rendre gratuitement.

L'entrée des thermes privés et vue sur les thermes publics 

Puis nous avons repris la route jusqu'à Sober pour rejoindre notre B&B. Elle longe le rio de Sil, c'est joli.

2 nuits à Rectoral de Anllo (Sober): 67€/nuit

Notre coup de cœur du séjour ! C'est calme, décoré avec goût et l'accueil adorable. Il ne faut surtout pas manquer les dîners maison, un vrai régal.

J9

Nous avons hésité sur le programme de la journée, mais nous avons finalement choisi la formule proposée par la Bodega Adega Algueira incluant une dégustation, un déjeuner dans le restaurant de la bodega et une balade en bateau sur le canon: 45€/personne. Nous n'avons pas été conquis par les vins présentés à la dégustation mais les explications sur le travail de la Bodega sont intéressantes. Le repas est correct mais la balade sur le canon est le moment le plus chouette de la journée, les paysages sont magnifiques !

Ne manquez pas non plus de vous rendre sur les miradors, la vue est incontournable.

J10

Dernière journée de visite de la Galice, retour à Saint Jacques de Compostelle, avec 2 stops: à Monforte puis à Ribadavia qui valent le coup d'oeil 😀