Carnet de voyage

Costa Rica

L
Par
8 étapes
2 commentaires
5 abonnés
Dernière étape postée il y a 752 jours
Par leina
Salut je me présente je m'appelle Leina, j'ai 22 ans. Je suis étudiante à l'ISC Paris et j'ai choisi d'effectuer un semestre au Costa Rica dans le cadre de ma première année de Master. PURA VIDA !
Du 9 janvier au 27 avril 2020
109 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1

Jeudi 9 Janvier je suis bien arrivée au Costa Rica après un voyage éprouvant (fatigue, mal des transports, 12h de vol seule, stress). J'ai atterri à 15h mais dans ma tête il était 22h car ici il y a 7h de plus qu'en France. Autant vous dire que je ne vais pas faire long feu ce soir. Au lit à 18h !!!

J'ai été accueillie par Nino, la propriétaire de Casa Banana ma maison pour les 4 prochains mois. Il s'agit d'une grande maison avec 16 chambres occupées seulement par des jeunes étudiants pour la plupart étrangers. Au total nous sommes 18, il y a un belge qui parle français, 3 allemandes, une chinoise, un tico (c'est à dire une personne de nationalité costaricienne) et les autres sont espagnols.

J'ai pris possession de ma chambre (j'ai la chance d'avoir douche et toilette privés) ensuite une douche rapide et au lit.

J'ai découvert que le soleil se lève plus tôt qu'en France, à 5h30, et il se couche tôt, à 17h30.

Demain j'ai beaucoup de choses à régler, comme par exemple activer ma carte bancaire, acheter une carte prépayée pour mon téléphone afin de communiquer avec mes proches, aller faire des courses, retirer des sous pour payer le loyer, acheter un adaptateur pour les prises car ce ne sont pas les mêmes qu'en France. Je vais aussi retrouver les deux autres françaises de mon école.

Je suis contente de reparler et d'entendre parler espagnol. L'accent d'ici est particulier avec une sonorité américaine.

Ma colocation se trouve dans le quartier de San Pedro, je suis à 5 min à pieds du mall et 15 minutes des deux rues où il y a tous les bars et les discothèques. C'est un quartier tranquille, avec pas mal d'étudiants puisque c'est là que la UCR (Université publique du Costa Rica) se trouve.

2
2
Publié le 28 mars 2020

Deuxième jour.

Ici la plupart des déplacements se font en Uber ou taxi car le réseau de bus n'est pas très développé et reste peu fiable. J'ai aussi pu découvrir que la vie est chère contrairement aux autres pays d’Amérique latine, les prix sont globalement les mêmes qu'en France. Les Ticos sont accueillants.

Aujourd'hui visite du centre ville de San José (la capitale), c'est je pense la chose la moins belle à visiter. En marchand je pouvais sentir tous les regards sur moi car ça se voit que je ne suis pas d'ici, je ne me sentais pas très à l'aise, limite en insécurité... mais la présence de la police m'a rassurée. Concernant les magasins, disons qu'ils ne sont pas à la pointe de la mode ahah

Cependant il y a beaucoup de bâtiments dont les façades sont peintes. Dans le quartier Amon (plus beau quartier de San José) il y a des maisons très colorées, c'est très beau.

Le seul beau bâtiment du centre ville est le bâtiment du correo c'est à dire l'équivalent de la poste en France, il s’agit d'un vieil édifice historique. Il est très important pour les costariciens car c'est ici qu'ils reçoivent leurs colis et les lettres. En effet il n'y pas de numéros sur les maisons ni même de boites aux lettres donc il est très compliqué voir impossible de se faire livrer un colis à son domicile...

Le plat typique est le casado composé de gallo pinto, c'est une spécialité à base de riz, d'haricots rouges (frijoles), auquel on ajoute de la banane plantain frite, de la salade et de la viande (boeuf,, poulet, porc). Photo en haut à gauche

J'ai décider de ne plus manger de viande.

Nous sommes allés au Zoo de San José, nous avons vu pleins d’animaux mais malheureusement ils étaient en cage c'est dommage de payer pour voir des animaux enfermés alors qu'il y a pleins de parc naturel au Costa Rica ou il est possible de rencontrer des animaux sauvages en totale liberté.

Demain nous avons un BBQ à ULACIT (notre école).

3
3
Publié le 28 mars 2020

Première excursion à la plage!

Nous avons décidé d'aller à Jaco (coté pacifique) car c'est la plage la plus proche de San josé (2h-2h30 en bus). Nous avons dormi deux nuits à l’hôtel De haan, lieu très convivial que je recommande , à deux minutes à pied de la plage, avec une piscine ouverte 24h/24h. Pour le prix comptez environ 11€ par nuit.

Nous avons été à la plage principale de Jaco où il y avait des vagues pour faire du surf. Première exposition au soleil et malgré la crème solaire j'ai pris un beau coup de soleil. Le soir nous sommes sortis dans les boites de nuits : c'était la premièrement fois de ma vie que j'entrais en boite en tongs.

Le lendemain nous sommes allés à playa Mantas où il y avait pleins de singes dans les arbres. Puis nous avons contourné la pointe pour passer de l'autre côté à la playa blanca pour voir le coucher de soleil. Pour le retour à Jaco de nuit une sacré aventure car les uber ne voulaient pas venir jusque-là, on a tenté le stop mais le stop à 10 c'est compliqué. Nous avons fini par demander à la réception d'un hôtel de nous appeler un taxi, heureusement que nous étions 4 pour diviser le montant.

Ce n'est pas la plus belle plage du Costa Rica loin de là mais c'est la plus près. Je qualifierais Jaco comme étant le Ibiza du pauvre.

Le retour en bus le dimanche soir pour rentrer à San José devait durer 1h30 mais avec les embouteillages nous avons mis presque 4h30.

4

Nouvelle excursion cette fois-ci du côté des montagnes ! Direction La Fortuna petite village à côté du Volcan Arenal.

Arrivées à destination après 5h30 de bus. Nous demandons (Inès, Rana et moi) à des gens dans la rue s'ils peuvent nous indiquer où se trouve l'adresse de notre AirBnb. Un monsieur nous dit que c'est ici, il nous donne les clefs sans vraiment s'attarder sur le prénom de la personne qui a réservé. Il nous fait visiter, on se dit que ça ne ressemble pas aux photos, que c'est mieux, on est contentes. On s’installe, on est sur le point de partir pour aller à la cascade et là un autre monsieur entre et nous demande le prénom de le personne qui a réservé, je lui dis que je m'appelle Leina et il me dit que ce n'est pas notre AirBnb, que nous nous sommes trompées. Résultat: on remballe nos affaires et nous voilà reparties à la recherche de notre AirBnb. On appelle la propriétaire qui nous indique un endroit mais on ne comprend rien à ses explications. Un monsieur dans le rue nous demande s'il peut nous aider, je lui donne le téléphone. Lui même ne comprenait pas les indications de la dame. Au final on était devant la porte. On rentre et on se rend compte que nous allons dormir dans une chambre dans le garage qui sent le moisi et le renfermé, avec des cafards. Note à moi même ne pas choisir le premier prix. 8€ petit dej inclus pour dormir dans un garage.

Après cette aventure nous sommes allées à la cascade (catarata), très belle cascade, plus de 500 marches à descendre pour y arriver. Il est possible de se baigner ensuite il faut tout remontrer. Je peux vous dire que ça fait les fesses. Ensuite nous avons marché 4km pour rentrer.

Le lendemain nous sommes allées au volcan Arenal, mais malheureusement il y avait des nuages et nous n’avons pas pu voir le haut du volcan. Nous avons marché dans la jungle. Durant la randonnée nous avons vu un arbre immense de plus de 300 ans. Nous avons vu le lac, nous avons fait beaucoup de stop et rencontré beaucoup de touristes français. En fin d'après-midi nous sommes allées aux sources naturelles d'eau chaude. Très agréable mais mieux vaut ne pas y rester à la nuit tombée car il y a pas mal de gens qui viennent pour s'exhiber. Le soir c'était la fête au village ! Les chevaux étaient de sortie, le dress code: cowboys au Far West. Première fois de ma vie que je voyais des chevaux danser.

Le jour du départ nous n'avons rien puis faire car il y avait une pluie torrentielle.

5
5
Publié le 28 mars 2020

Excursion à Cahuita, du côté Caraïbes. Je pense que c'est le plus bel endroit que j'ai visité jusqu’à présent.

Nous avons dormi dans une espèce d'immense cabane dans les bois. En face de notre AirBnb une plage de sable noir.

Nous avons visité le parc national de Cahuita où nous avons pu voir beaucoup d'animaux : des singes, des paresseux, des ratons laveurs, des bernard-l'ermite, des araignées, des papillons, etc... Les animaux et surtout les ratons laveurs ne sont pas du tout sauvage, ils s'approchent sans crainte.

Il n'y a que des plages paradisiaques de sable blanc, c'est magnifique !!!

J'ai eu la très mauvaises idée de ne prendre que mes tongs , résultat j'ai marché plus de 10 km avec des tongs, avec le sable et le sel j'ai les pieds tout irrités.

6

Malheureusement je n'ai pas beaucoup de photos de Manuel Antonio et Quepos.

Le bus arrive dans la ville de Quepos là où il y a les restaurants, les bars et les supermarchés, ensuite il faut prendre un autre bus qui va à Manuel Antonio, il n'y a pas de quoi loger à Manuel Antonio, il y a seulement des plages.

Notre AirBnb se trouvait sur une espèce de presqu’île où nous devions prendre un petit bateau pour traverser. Les maisons étaient faites de taules, ça faisait presque penser à un bidonville. Je crois que nous avons choisi la seule maison en dur. Je pense que nous étions les seules touristes car tout le monde nous regardait bizarre. Nous avons passé l’après-midi sur une plage déserte. Nous ne comprenons pas pourquoi les locaux ne se baignent pas. Nous devions récupérer notre AirBnb à 15h. Nous avons attendu devons la maison mais personne en vue, on a commencé à se demander si ce n'était pas une arnaque.15 min après le propriétaire est arrivé et nous a offert un smoothie fait maison. Le soir nous sommes allés dan un restaurant de poisson, j'ai commandé un cevice, je me suis régalée.

Nous avions prévu de visiter le parc naturel de Manuel Antonio, mais il n'y avait pas de réduction pour les étudiants et 15$ pour voir des animaux que j'avais déjà vu à Cahuita ce n'était pas nécessaire. Du coup nous avons opté pour un autre plan. Louer un transat et bronzer tout l'aprem.

Ici on sent que les locaux n'apprécient pas tellement les touristes.

7

Après plus d'un mois à rabâcher tous les week-ends que je veux aller au volcan Irazu m'y voilà.

Un paysage lunaire, 3000m d'altitude. Première fois que je sortais la doudoune au Costa Rica. On a eu beaucoup de chance car il faisait beau et il n'y avait pas de brouillard. J'ai pris un beau coup de soleil sur le visage, j'avais pris la crème solaire mais j'ai oublié de m'en mettre...

Nous avons eu de la chance car c'était le dernier jour pour le visiter car ensuite fermeture jusqu'au 13 avril à cause de l'épidémie du Coronavirus. Tous les parcs nationaux ferment leurs portes.

Nous en avons profité pour visiter la ville de Cartago mais franchement à part des barber shop et des magasins qui vendent des accessoires pour téléphone il n'y à pas grand chose à voir.

Pour parler un peu de la situation par rapport au coronavirus. Il y a environ 200 cas apparus en 3 semaines mais je pense qu'il y a plus de cas car ils ne dépistent pas tout le monde. Dès les premiers cas les écoles ont fermé et nous avons eu cours en ligne . Ensuite ils ont fermé les bars et les boites de nuits. Je limite au maximum mes déplacements, je sors seulement pour faire des courses en prenant toutes les précautions pour ne pas être contaminée. Heureusement que nous sommes beaucoup dans ma coloc, on s’occupe comme on peut. On organise des activités, c’est comme une colonie de vacance. Soirée cocktails, pictionnary, twister, chasse au trésor, soirée film, soirée jeux vidéos, jeux de sociétés, etc...

Trois de mes coloc ont du rentrer en Allemagne, beaucoup de français ont décidé de rentrer. Personnellement j'ai fait le choix d'attendre de voir comment évolue la situation et d'aviser d'ici fin avril. En espérant que fin avril je pourrai rentrer en France.

8

Le Coronavirus aura eu raison de moi. Je prends la décision de renter en France avec le dernier avion envoyé par le gouvernement français. Je pense que c'est la meilleure décision car pas d'avions prévus d'ici juin... La Pura Vida c'est bien mais je suis contente de retrouver ma famille, ma maison, mon lit et surtout le fromage de France!!!!

Pour illustrer cette dernière étape qui marque la fin de 3 mois inoubliables, j'étais obligée de mettre des photos de ma deuxième famille avec qui j'ai vécu dans la Casa Banana.

J'ai partagé mon quotidien avec eux et c’était que du bonheur. Un plaisir de les avoir rencontré mais aussi un pincement au cœur de devoir les laisser. Nous avons passé un mois confiné ensemble. A faire des cena compartida, des cours de yoga, des chasses au trésor, des soirées films, des soirées jeux, des loups garous au coin du feu, des caches aches, des Just dance, des soirées cocktails mémorables et autres activités en tout genre. Je ne me suis pas ennuyée, beaucoup de rires et de joie.

Mes bananitos vous allez beaucoup me manquer... Nous nous reverrons.

Laia, Claudia, Olmo, Mari Carmen, Juan Jo, Raquel, Maxime, Dani, Gabi, Antonia, Manja, Hermina mais aussi Echo, Javier et David et bien sur notre papa et notre maman: Angelo et Nino. + la masquotte de la maison: Tokola !

Gracias por todo, siempre en mi corazon.

Un long voyage m'attend avant de retrouver mes parents. 7h d'attente à l’aéroport, 10h de vol, une nuit à Paris et ensuite 4h de train avec un changement à Lyon pour atterrir à Grenoble et revoir mes belles montagnes (et mes parents aussi ahaha)

Je vais donc passer plus de 12h avec un masque...

Cette merveilleuse expérience restera gravée dans ma mémoire.

Merci Costa Rica.

Pura Vida Mae !!