Carnet de voyage

4 mois à vélo

93 étapes
115 commentaires
44 abonnés
Dernière étape postée il y a 10 heures
Un voyage à vélo en Europe pendant 4 mois. Pour commencer l'EuroVelo 6 de l'Atlantique à la mer Noire, pour le retour on verra plus tard !
1
mai
1
mai
Publié le 10 mai 2022

Voilà c'est presque parti pour 4 mois de voyage à vélo. Le but principal du voyage est de parcourir l'EuroVelo 6 de l'océan Atlantique (Saint Brevin) jusqu'à la mer Noire (Constanta). Vous trouverez des informations complètes sur les itinéraires cyclables en Europe ici https://fr.eurovelo.com/ et en particulier l'EuroVelo 6.

Parcours EuroVelo 6 

Le parcours suit globalement des fleuves et des rivières (Loire, Canal du centre, Doubs, Rhin, Danube). Cette voie parcourt 10 pays et traverse un certain nombre de capitales.

Une fois ce trajet effectué, on pensera au retour qui s'organisera en fonction du temps restant, de la forme et des envies.

A priori un train/bus de La Roumanie vers Vienne en Autriche puis de nouveau du vélo vers Prague et un retour au travers du Nord de l'Europe, puis un parcours le long les côtes pour revenir à Nantes en septembre.

Itinéraires envisagés en fonction du temps et des envies 
14
mai
14
mai
Publié le 14 mai 2022

Voilà, c'est parti en ce samedi 14 mai. Comme je tiens à partir du début de l'eurovelo 6, je prends le train de 7h46 de Nantes à Saint-Nazaire.

Première étape, rejoindre le quai avec le vélo chargé

Puis la ligne 317 de car avec un départ à 9h30 qui permet de charger le vélo et de franchir le pont de Saint-Nazaire tranquillement.

La réservation est obligatoire au minimum la veille du déplacement au 02 40 21 50 87. En juillet/août il existe aussi une navette gratuite toutes les heures qui permet de franchir le pont.


Le serpent et les chantiers de Saint-Nazaire

Officiellement la borne de départ, reste 3650 km pour la mer noire mais sans doute plus.

Les pieds dans l'océan Atlantique pour marquer ce début, direction la mer noire pour le prochain bains de pied dans une mer.

Les pieds dans l'océan
14
mai
14
mai
Publié le 14 mai 2022

Suite au voyage en train et car, me voilà au départ pour cette première journée. Direction Nantes, puis Oudon.

Le trajet n'est pas inconnu, j'ai déjà eut l'occasion de le parcourir, surtout à partir du bac du Pellerin.

On longe la Loire, puis le canal de la Martinière.

Le canal

A partir du Pellerin, on peut choisir n'importe qu'elle rive pour le parcours. Je choisi Nord Loire, certe moins joli mais plus roulant. Premier bac de ce voyage entre Le Pellerin et Couëron.

Traversée en bac

Suite du trajet vers Nantes où je salue l'éléphant en passant.

Éléphant et manège des machines de l'île

Comme il y a un vent d'est (donc de face), je continue sur la rive Nord qui est plus protégée jusqu'à Mauve où je profite du pont refait et de ses magnifiques pistes cyclables pour rejoindre la rive sud.

La Loire à Mauve

Arrivé au camping de Oudon, fin de cette première journée.

15
mai
15
mai

Deuxième jour, départ tranquillement de Oudon en passant par le marché pour quelques fruits et direction Varades pour un café en bord de Loire

Tour de Oudon
Petite route
La Loire, enfin la plage !
De Oudon à Varades

Deux cafés et une part de gâteau, et je repars avec Ingrandes, Montjean sur Loire, Challones, Possonnière, Savenière toutes ces magnifiques villes au bord de la Loire.

Ingrandes
Montjean sur Loire
Challones
Poissonnière
Savenière
Bouchemaine
De Varades à Bouchemaine

Après Bouchemaine, une petite visite à l'église et au prieuré de Sainte-Gemme.

Sainte-Gemme

Puis les Ponts de Cé pour une nuit au camping.

Château des ponts de Cé
16
mai
16
mai
Publié le 16 mai 2022

Hier j'ai rencontrée une cycliste de Nouvelle-Zélande et nous nous sommes retrouvés au camping. Elle fait un voyage de 90 jours (durée du visa) avant de continuer au Royaume-Uni.

De mon côté je suis reparti en direction de Tours, sans suivre tous les tours et détours de la Loire à vélo.

Première étape Saint-Mathurnin en roulant sur la levée, vraiment très agréable avec beaucoup de maisons en mur de schiste.

Sur la levée
Maison en schiste
La loire
Des Ponts de Cé à Saint-Mathurnin

Ensuite, on change de rive, direction Saumur. On enchaine les magnifiques villes avec beaucoup de maisons en Tuffaut.

De Saint-Mathurnin à Saumur

L'arrivée à Saumur se fait en longeant de très nombreuses caves, sans remorque difficile de goûté sans acheter. Je déjeune à Saumur sur un quai.

Saumur

Une petite visite d'un site troglodyte entre Saumur et Montsoreau, qu'elle fraîcheur agréable.

Site troglodyte

Je passe Montsoreau et quitte la région des Pays de Loire en traversant La Vienne.

Après Montsoreau
17
mai
17
mai
Publié le 17 mai 2022

La nuit dernière fut mon premier bivouac. Un coin très sympa le long de la Loire, relativement calme entre les bruits de l'autoroute (très lointaine) et les grenouilles (trop proche).

Le bivouac
Vue depuis la tente
Le bivouac

En route de bon matin.

Maison collée à la levée

L'étape du jour consiste à visiter le château de Villandry, que bizarrement je n'ai jamais vu. Quel dommage j'aurais du y venir avant.

L'intérieur du château est magnifique et les jardins une splendeur. Les rosiers sont très beaux et même si le jardin de détente n'est pas encore fleuri, les formes des buis sont splendides.

Le château
Une des chambres
Plafond du salon Oriental
Le château et le dongeon médiéval
Le château

Et une partie des jardins.

Jardin potager
Jardin de détente
Jardin des simples
Jardin du soleil
Les jardins

Ensuite direction Tours où comme à chaque fois je me suis perdu.

Batterie du cher
Le bec du cher
Le Cher

Pour la route entre Tours et Mosnes rien de palpitant. On roule au début en contrebas de la levée, puis on monte vers Montlouis sur Loire pour traverser des vignes.

Vignes

Je passe Amboise rapidement et reste sur le route pour ne pas avoir à gravir la côte vers le château.

Château d'Amboise
Lavoir de Mosnes
De Amboise à Mosnes
18
mai
18
mai

Départ vers Blois avec l'intention de visiter le château de Chaumont-sur-Loire et son festival des jardins. Malheureusement ouverture à 10h, je me contenterai une fois de plus de le voir de l'extérieur.

Château de Chaumont-sur-Loire

Je poursuis vers Blois par de jolies petites routes.

Arrivée sur Blois
Le pont à Blois
Blois

La suite de la route se passe rive nord avec de très jolis paysages et une magnifique halte tout équipée pour les cyclistes.

Sur la route

Petite balade dans Beaugency avant de rejoindre Meung-sur-Loire et traverser de nouveau. Ensuite recherche d'un lieu de bivouac dans une zone assez occupée.

Beaugency
19
mai

La nuit dernière très joli bivouac et rencontre avec deux Allemands qui voyagent avec des vélo-voitures et une remorque caravane. Impressionnant en taille, longueur et sans doute poids. Ils n'ont mis qu'un mois pour venir du nord de l'Allemagne, descendent à Bayonne, remontent toute la côte jusqu'à Hambourg, du coup on se recroisera peut-être !

Le bivouac
La vélo-voiture
Les deux pour former une grande maison
Bivouac

Ensuite en route pour Orléans afin de se balader dans la ville et faire quelques courses. A défaut de revoir le jardin de La Source, je suis allé au jardin des plantes.

Orléans

Le jardin des plantes.

Le jardin des plantes

Un petit détour pour voir le début du canal latéral de la Loire, celle-ci devenant encore moins navigable !

Canal latéral à la Loire

On continue par une balade dans Château Neuf sur Loire avec ce qui reste du château et une église en travaux. En parlant de travaux, piste complètement fermée pour travaux sans aucune indication de déviation, pas cool pour la Loire à vélo.

Château Neuf sur Loire

On passe par Sully sur Loire et son très beau château. Rencontre avec un américain qui parcours l'Europe à vélo. Pour l'instant il finit la Loire à vélo et retourne en Angleterre via le canal du Nivernais, la Seine et le bateau. Il reviendra plus tard après avoir fait le tour de l'Écosse pour descendre au Maroc. Le tout en vélo, avec 90 jours de visa et il a 70 ans, chapeau.

Sully-sur-Loire

Pour finir, mon bivouac du soir.

Bivouac
20
mai

Hier j'ai croisé le grand défi. Un parcours de Clermont-Ferrand à Paris en canoë et vélo, et chaque équipe est constituée de personnes valides et de personnes avec handicap. Je n'ai pas vu les canoë mais les tamdems de vélo couchés sont impressionnants. Pour en savoir plus : https://legrand-defi.com/?cn-reloaded=1. Aller les gens du centre on se lance ! Désolé, pas de photos.

L'étape du jour commence tranquillement par le village de Lion en Sullias. Très sympathique avec des chaises colorées partout portant des citations de film, un gîte d'étape de groupe magnifique et une armoire à livres qui laisse rêveur.

Lions en Sullias

Ensuite un petit tour dans la ville de Giens pour voir le château et l'église construits en briques rouges.

Ville de Giens

On arrive au très connu pont canal de Briare qui permet au canal latéral de la Loire (rappeller vous à Orléans) de franchir la Loire pour passer rive sud.

Pont canal de Briare

Le prochain village est Châtillon sur Loire en suivant une partie désaffectée du canal. Avant la construction du pont, les battelliers devaient traverser la Loire entre le canal rive nord et celui rive sud avec tous les risques que cela donnaient.

Fin du canal latéral rive Nord

Ma pause de midi se fait à Belleville sur Loire où je profite de la halte nautique pour avoir de l'eau et une douche et même d'un cerisier.

Belleville sur Loire

La fin de l'étape se fait en retrouvant l'américain et son ami Anglais. Nous passons une très bonne soirée dans la halte de bivouac de Boulleret.

Bivouac à Boulleret
21
mai
21
mai

Pour commencer la journée, rien ne vaut quelques kilomètres de plat avant de se lancer dans la montée vers Sancerre. La-haut, belle ville et très beau point de vue sur la vallée de la Loire.

Sancerre

On apprécie la descente avant de regarder une dernière fois la ville sur sa colline.

Sancerre vue d'en bas

On continue avec les appellations de Loire en allant faire un tour à Pouilly sur Loire.

Pouilly sur Loire

La ville suivante que j'ai déjà visité est La Charité sur Loire. Très bel ensemble et je ferai ma pause déjeuner en regardant la ville depuis l'autre côté du fleuve.

La Charité sur Loire

Je passe rapidement Marseilles lès Aubigny qui fut un grand port fluvial avec le canal latéral de la Loire et le canal du Berry qui reliait Tours, Montluçon et cette ville.

Ensuite je trouve un superbe lieu de bivouac sur lequel je reçois de bien improbables visiteurs. Il s'agit de deux agents de la police de l'environnement ou des agents de l'Office Français de la Biodiversité. Nous passons un agréable moment à parler de leurs missions, de la nature et de mon voyage. Ils me laissent dormir sur place ! Merci.

Le bivouac

Pour information, si vous voulez un petit guide très bien fait de l'eurovélo 6 en Bourgogne Franche-Comté, allez dans un office de tourisme de cette région.

Guide eurovélo 6 en Bourgogne Franche-Comté
22
mai
22
mai
Publié le 22 mai 2022

Une étape qui se déroule globalement assez loin de la Loire, en grande partie sur le canal latéral.

Après un départ matinal je roule vers Cuffy, la nouvelle fin/début de la Loire à vélo. L'ancienne fin ou début se trouvait dans la ville de La Guerche sur l'Aubois, pourquoi ce changement, mystère.

Plan de La Loire à vélo

Je prends un peu de temps pour marcher sur le magnifique site du bec d'Allier, même si les faibles volumes et hauteurs d'eau le rende moins impressionnant que la dernière fois.

Le bec d'Allier

On rejoint le canal latéral et on attaque par un magnifique pont canal au dessus de l'Allier. Une double écluse permet de rattraper 10.5m, pas mal !

Point canal sur l'Allier

On se trouve maintenant sur un itinéraire qui se nomme "La Loire en Bourgogne", joli nom pour ce morceau entre la Loire à vélo et le tour de Bourgogne.

Le canal latéral

Je visite rapidement Decize que nous avions vu en 2020, puis je déjeune avec vu sur la ville.

Decize

Encore un peu de route pour le village de Charrin qui met à disposition un emplacement de camping gratuit avec électricité et sanitaire. Moyennant 6euro, on a accès à une salle avec micro-onde, douche et autres facilités.

Sur la route de Charrin rencontre avec un couple qui fait "presque" toute l'eurovélo 6 française de Nantes à Mulhouse. Nous discutons en roulant sur les derniers kilomètres.

Mon "camping" du jour
23
mai
23
mai

La journée commence fraîchement et sous la pluie. Pliage de la tente et rangement sous des averses plus ou moins fortes.

Une étape qui débute par une balade sur le coteau de la Loire en direction de Bourbon-Lancy. Cela change des grandes lignes droites et plates du canal.

Le coteau de Loire

Ces quelques kilomètres entre Decize et Diou nous ne les avions pas fait lors de notre tour de Bourgogne. La visite de Bourbon-Lancy est sympa avec un vieux centre et plus loin un quartier de cure thermale.

Bourbon-Lancy

On rejoint ensuite une belle voie verte qui va nous mener au canal latéral. En passant on peut apercevoir le château de Saint Aubin sur Loire.

Château de Saint Aubin sur Loire

Après un bout de canal on arrive à la fin du parcours le long de la Loire. On la traverse une dernière fois sur le pont canal de Digoin. On passe du canal latéral au canal du centre qui va me mener à la Saône.

Pont canal de Digoin

L'étape du jour se fera à Paray-le-Monial. Un petit camping et opérations lessive des habits, récurer les gamelles et laver le bonhomme !

Un petit tour dans la ville pour voir la basilique.

Basilique de Paray-le-Monial

Camping accueillant avec table de pique-nique couverte, prise électrique par panneau solaire. Idéal pour faire sécher ma lessive à l'abri des ondées du jour.

Le camping
24
mai

Un trajet le long du canal du centre que l'on commence par une belle voie verte. A la fin de cette voie, je prends la départementale qui longe le canal et non pas le tracé officiel qui se perd dans les coteaux. La route n'est vraiment pas très fréquentée et cela ne pose pas de soucis. Je vois de très nombreux hérons et même une cigogne ainsi qu'un nid un peu plus loin.

Cigogne

Un petit détour hors du canal pour jeter un œil sur le château de Digoine.

Château de Digoine

On continue sur la départementale jusqu'à Montceau-les-Mines, ville avec un grand passé industriel mais où je passe sans m'arrêter.

Montceau-les-Mines

Après quelques kilomètres j'arrive au bief de partage au niveau de Montchanin. A partir de ce point les eaux ne coulent plus vers l'océan Atlantique mais vers la Méditerranée.

Bief de partage et échelle d'écluses de Écuisses

La route continue sur une belle voie verte partiellement en sous bois. Je vais passer la nuit dans un endroit très agréable : la parenthèse Bourguignonne qui offre gîtes, deux mobil-homes, un petit terrain de camping basique et une piscine.

La parenthèse Bourguignonne

Toute cette étape a été faites en compagnie de Philippe rencontrer au camping de Paray-le-Monial.

25
mai

Je repars avec Philippe direction Chalon sur Saône. On continue tranquillement le long du canal du centre où cette journée nous croisons pas mal de bateau.

Canal du centre

On profite de la présence de l'autre pour une scéance photo !

Merci Philippe pour m'avoir immortaliser

On arrive en fin de matinée à Chalon sur Saône, lieu où nous partons chacun suivre notre route. Lors de nos voyages précédents avec Hélène, nous n'avons jamais fait cette partie de l'eurovélo 6 entre Chagny et Laperrière sur Saône, bonne occasion pour découvrir Chalon.

Chalon-sur-Saône

Je reprends la route pour Saunières en longeant la Saône.

Confluence du Doubs
Vallée de la Saône

Ce soir je passe ma première soirée en warmshower chez Élodie et Jean-Claude. Magnifique lieu en bordure du Doubs et quel accueil grandiose, sympathique et généreux de leur part avec un apéro et un repas somptueux. Nous passons la soirée à discuter ensemble. Pour l'histoire, ils ne font que accueillir les voyageurs et ne voyagent pas eux-mêmes. J'étais déjà arrivé et discutais avec Élodie quand Jean-Claude est rentré. Voyant passer des cyclos il les appelle croyant que c'était moi. Et voilà que deux Suisses (Vicky et Nils) en voyage se retrouvent inviter à dormir et partager le repas. Vraiment quel sens de l'hospitalité et de l'accueil de leur part.

Hébergement du soir

Dernier détail, j'ai passé la barre des milles kilomètres parcourus depuis le départ de Saint-brevin. Il reste du chemin.

26
mai
26
mai
Publié le 26 mai 2022

Je repars après cette merveilleuse soirée avec mes hôtes et les autres invités en direction de Dole.

Depuis Chalon-sur-Saône je suis l'itinéraire de la voie bleue qui se font avec l'ev6. Cet itinéraire relie Luxembourg à Lyon, et nous en avons suivi une partie l'année dernière.

La voie bleue

On continue à suivre la Saône avant de rejoindre le canal de la Saône au Rhin, qui pour une grande partie se confond avec le Doubs. Je vais suivre ce canal pour la majorité de mon parcours restant en France.

Le long de la route

Je passe à Saint Jean de Losnes. Deuxième port fluvial français car situé entre l'axe Saône-Rhônes vers la Méditerranée, le canal vers le Rhin et le canal de Bourgogne vers Paris.

Saint Jean de Losnes

Je passe par Dôle et vais faire un tour dans la ville qui est très belle.

Dôle

Je continue entre canal et Doubs vers mon camping du soir le long du Doubs.

Sur la route

Petites remarques à ceux qui me suive :

- ceux qui n'ont pas créé un compte complet avec mot de passe ne doivent pas recevoir de notifications lorsque je met du nouveau contenu. Vous pouvez finaliser votre compte si vous le voulez.

- je vous remercie pour vos commentaires et y répond. Par contre vous ne semblez pas recevoir de notifications de mes réponses. Il faut que vous alliez revoir les commentaires pour voir les réponses.

Désolé pour ces petites complications.

27
mai
27
mai
Publié le 27 mai 2022

Je repars tranquillement vers Besançon afin de faire un tour dans la ville.

En route vers Besançon

Premier tunnel de la journée, mais uniquement pour les bateaux, les autres montent et redescendent de l'autre côté.

Premier tunnel

J'arrive à Besançon et fait un tour tranquillement dans la ville. Nous l'avions parcouru l'année dernière. Je n'ai toujours pas le courage de monter à la forteresse.

Besançon

Je ne prendrai pas non plus le tunnel de Besançon, ayant fait le tour par la ville.

La vallée du Doubs est absolument magnifique, assez encaissée, avec plein d'arbre et des falaises. Grandiose.

La vallée du Doubs

Arriver et hébergement au camping de Clerval.

28
mai
28
mai
Publié le 28 mai 2022

Une étape majoritairement le long du canal du Rhône au Rhin. En effet le Doubs tourne vers le Jura et on le perd un peu avant Montbéliard.

Dampierre sur le Doubs

Un superbe aménagement d'une piste cyclable à côté d'une route départementale assez fréquentée avec des fonds européens en partie.

Nouvelle piste cyclable

Je passe rapidement Montbéliard que nous avions visité l'année dernière. A la pause de midi je rencontre Gérard, en voyage de Toulouse via Strasbourg pour se rendre à Concarneau !

Montbéliard

Nous allons poursuivre la journée ensemble et partager le même warmshower.

Petit village en territoire de Belfort

Arrivée en Alsace, dernière étape avant de quitter la France. Il reste globalement 60km pour la Suisse.

Bienvenue en Alsace

Deuxième daim depuis le départ, celui-ci peu farouche est resté suffisamment longtemps pour que je puisses le prendre en photo.

Daim

On arrive au bief de partage du canal. On quitte donc le bassin versant du Rhône (eau qui coule vers la Méditerranée) pour le bassin versant du Rhin (eau qui coule vers la mer du Nord). Une échelle d'écluses d'un quinzaine permet de descendre dans la plaine de l'Alsace.

Bief et échelle d'écluses

Excellente soirée avec Marion et Fabrice nos hôtes warmshower de ce soir qui nous accueille Gérard et moi.

29
mai
29
mai
Publié le 29 mai 2022

Petite étape en Alsace pour aller vers Colmar où j'en rendez-vous avec ma fille lundi.

Je quitte le warmshower de Marion et Fabrice après une excellente soirée hier et une très bonne nuit dans leur jardin. Nous roulons ensemble avec Gérard et nous nous séparons à Mulhouse.

Je prend mon temps pour flâner dans les rues avant de repartir vers Colmar.

Mulhouse

Je roule tranquillement en re rapprochant progressivement des Vosges et des vignes.

Les Vosges

Je m'installe vers 12h au camping de Rouffach pour une demi journée de repos et une petite lessive.

Rouffach

En tout cas on est bien au pays des cigognes. Trois nids sur la même photo !!!

Nid de cigognes
30
mai
30
mai
Publié le 30 mai 2022

Aujourd'hui c'est un jour de repos. A peine 18km pour me rendre de Rouffach à Colmar.

Repos, discussions, repas, bières, lecture, préparation de la phase suivante de l'eurovélo 6, bref très calme et très tranquille.

Quelques vues de Rouffach à Colmar
31
mai
31
mai
Publié le 31 mai 2022

Je repars de Colmar après deux petites journées et beaucoup de repos. Direction la gare de Colmar pour prendre le train vers Mulhouse : limite l'accessibilité de la gare pour les vélos mais je réussis à le coincer dans l'ascenseur pour monter sur le quai.

Trajet en train

Je reprends l'eurovélo 6 en direction de Bâle. Le parcours est très joli le long du canal du Rhône au Rhin puis un petit canal parallèle au Rhin. Je ne verrai le Rhin qu'une fois arrivé à Bâle.

En route pour le Rhin

Et voilà le Rhin. Je passe sur la passerelle des trois pays et accède ainsi à l'Allemagne et presque aussitôt à la Suisse.

Passerelle des trois pays et frontière Suisse

Je prend le temps de flâner dans Bâle. Superbe maisons, des vélos partout et en nombre.

Promenade dans Bâle

Je visite la cathédrale.

Cathédrale

J'admire aussi les passeurs sur le Rhin avec leur bateau relié à un câble au dessus du Rhin et qui traverse uniquement en orientant le bateau dans le courant.

Bac sur le Rhin

Je poursuis ma route sur la rive Nord roulant ainsi un moment en Allemagne avant de traverser à Rheinfelden (ville qui se trouve dans les deux pays).


Rheinfelden (CH)

La route continue côté Suisse dans des forêts. Un peu de pluie avant d'arriver à Wallbach chez Brigitte et Didier mes hôtes du soir avec leurs trois enfants.

Côté Suisse

Alors non les deux bâtiments en bois ne sont pas des derricks, ni un parc à thème sur lucky Luke. Il s'agit d'anciennes mines de sel. Dans cette région l'extraction de sel est une grande activitée. Maintenant il s'extrait avec de l'eau chaude sous pression. Et résultat avec ce qui sort, ils font de l'élevage de crevettes. On peut donc avoir des crevettes made in swizerland. Voilà les explications de mon hôte.

Un petit bilan de la partie française de l'ev6 :

- 1396 km parcourus

- 17.5 jours

- beaucoup de très beau paysages

- de belles villes et villages

- souvent des souvenirs qui reviennent en me disant là on avait fait une pause, là on avait manger, ...

- beaucoup de belles rencontres sur la route

- de beaux bivouac uniquement sur la Loire 😑

- le plaisir des soirées avec mes hôtes

Aller c'est partie pour la partie centrale avec Allemagne, Suisse, Autriche, Slovaquie, Hongrie, Serbie, Croatie !

1
juin

Départ de mes hôtes du jour après un accueil magnifique et direction l'est.


On the road

J'arrive rapidement dans la ville de Bad Säckingen. Une belle ville médiévale avec pont de bois, tour, château et festival de trompette (spécial dédicace pour Hervé)

Bad Säckingen

La route m'amène dans la ville de Laufenburg où je repasse la frontière. Là le Rhin est vraiment resserrer et du coup ce n'est plus plat. Cela va d'ailleurs continuer tout au long de la route avec quelques montées et belles descentes.

Laufenburg

Je continue la vallée du Rhin avec quelques grandes plaines mais de plus en plus de coteaux.

Sur la route

Vous remarquerez la qualité du balisage des différentes directions. Spécial dédicace cette fois pour les pratiquants du roller.

Signalisation parfaite

La ville de Rheinau mérite la descente, même si après il faut remonter. D'ailleurs une remarque : en France les parcours font des détours pour vous emmener dans les villes, et bien en Suisse ils proposent des détours pour éviter les villes !

L'église est magnifique. Les photos intérieures étant interdite je vous propose de chercher sur internet.

Rheinau

Dernière étape du jour où là aussi on descend avant de remonter : les chutes du Rhin.

Chutes du Rhin

Ce soir camping hors de prix ! Demain visite de Schaffhausen en espérant que la pluie s'arrête et qu'il fasse un peu plus chaud.

2
juin
2
juin
Publié le 2 juin 2022

Je commence la matinée par visiter la ville de Schaffhausen. Belle ville médiévale qui a gardé une partie de ses tours de défense, un château et de très belles maisons.

Schaffhausen

Je continue sur une partie de l'eurovélo 6 qui aime les collines. J'aurai même une descente à 19% !!! Cela n'empêche pas de voir de beaux paysages et constructions.

Petit château en bordure du Rhin

Encore un pont couvert de bois et une tour de défense sans doute pour la ville de Hemishofen

Hemishofen

La dernière ville visitée ce jour sera Stein am Rheim. De très nombreuses maisons avec des façades peintes et/ou sculptées.

Stein an Rheim

J'ai décidé de faire presque tout le tour du lac de Constance ou Bodensee. Je suis l'eurovélo jusqu'à Radolfzell puis part vers Konstanz. Je vais poursuivre demain le tour par le sud puis l'est et rejoindrai ensuite de nouveau l'eurovélo.

Zellersee

Quelques villages sur la route.

En route
3
juin
3
juin

Très beau début de journée chaude et ensoleillée. Je commence par la visite de Konstanz (Constance en Français). Une grande ville animée et que traverse le Rhin pour relier le Bodensee ou lac de Constance à l'Undersee.

Rues de Konstanz

La cathédrale vaut aussi le coup d'oeil.

Cathédrale de Konstanz

Je commence le tour du Bondensee par la rive sud, en Suisse. C'est d'ailleurs la fin de mon parcours dans ce pays.

Bodensee

Le lac est parcourus de bateau qui font bac uniquement pour les vélos.

Traverser le lac, simple.

La ville de Romanshorn est l'étape suivante.

Romanshorn

Tout au long du parcours on traverse les voies des trains, cela permet une petite pause quand le passage à niveau est fermé.

Très nombreux passages à niveau

Une sculpture marrante qui va de l'homme de cromagnon au pilote de voiture (c'est bien sûr chez un constructeur auto). Espérant que la prochaine étape soit un vélo.

Sculpture

J'arrive dans le delta du Rhin, en fait la zone où le Rhin se jette dans le Bodensee. Zone que l'on contourne en grande partie car protégée. Au passage je franchis la frontière de l'Autriche pour quelques kilomètres dans ce pays. Le Bodensee se trouve un peu aussi en Autriche.

Delta du Rhin

Régulièrement sur le lac il y a soit des grands centres aquatique avec piscines, taubogan, ..., soit des établissements de bains.

Établissements de bains

Après c'est un changement de temps avec fortes pluies, vents, tonnerre pendant environ trois heures avant que cela ne se lève pour une belle fin de journée.

Fin de journée

Et pour finir la vue du camping : c'est la rive Suisse.

Vue des montagnes Suisses
4
juin
4
juin
Publié le 4 juin 2022

La dernière étape le long de la Bodensee avant de quitter la vallée du Rhin pour celle du Danube.

La journée commence par une forte pluie qui se termine peut avant mon départ. Le reste de la journée se fera sous le soleil et avec de très nombreux cyclistes, c'est le weekend de la Pentecôte !

Je roule jusqu'à la ville de Friedrichshafen où je m'arrête pour visiter le musée Zeppelin. Vous noterez sur la première photos un comparatif de taille entre le plus grand zeppelin le lindenburg et d'autres moyens de transport.

Musée Zeppelin

Dans le musée, ils ont reconstitué une partie de l'espace passager. Sinon vous pouvez aussi voler dans un dirigeable au-dessus du lac.

La visite terminée, direction Meersburg pour une balade dans la ville.

Meersburg et ses deux château

Je continue de rouler vers la fin du lac que je quitte à Ludwigshafen.

Sur la route

Le lac se ressere et je le quitte pour attaquer les collines entre les deux vallées.

Dans les collines

J'ai donc rejoint l'eurovélo 6 après cette parenthèse de deux jours et demi autour de la Bodensee. Au final c'est hyper touristique avec des campings bondés de camping car et caravanes (hier soir une seule tente, moi), les plages privées et payantes et très très urbanisé. Par contre de très belles villes et de beaux paysages valent quand même le détour.

Ce soir bivouac et demain j'arrive dans la vallée du Danube.

5
juin
5
juin

Un très beau bivouac qui se termine le matin par un énorme orage. Son et lumière en même temps plus pluie dilluvienne pour ranger. Autant dire que tout n'est pas sec.

Je continue la montée pour passer dans la vallée du Danube. Très beau paysage même si l'horizon est bien bouché.


Tout en haut, enfin

La route vers la vallée du Danube est superbe avec de belles descentes et encore quelques montées.

Descente dans la vallée du Danube

J'arrive à Tunttlingen où je prend le train pour la ville de Donaueschingen. Là se trouve la source du Danube, enfin suivant l'une des versions. Moi cette version me va bien. Autre fait intéressant, les distances se calculent de la mer vers la source. Pour plus d'informations lire http://www.danube-culture.org/aux-sources-du-danube-en-foret-noire-furtwangen-ou-donaueschingen/

Source du danube

C'est aussi le kilomètre zéro de la Donauradweg.

Le Danube

Un très beau château et une belle église se trouvent aussi dans cette ville, mais weekend de la Pentecôte et tout est fermé.

Donaueschingen

Allez, c'est parti vers la mer noire.

5
juin
5
juin
Publié le 5 juin 2022

Après le débat sur la source du Danube, je prend la route en direction de son delta. La première partie jusqu'à Tunttlingen où je retrouve l'eurovélo 6 est globalement plate. Je passe rapidement Geisingen qui n'a d'intérêt que pour quelques personnes passionnées de roller de vitesse.

Vers Tunttlingen

Après la vallée se resserre et devient plus sauvage. De grandes portions sans habitation qui sont magiques mais la route est loin d'être plate.

Sur la route

Quelques habitations ou église se trouvent en haut des falaises, moi je reste en bas.

Haut perchée

Voilà, je suis dans un superbe camping au bord du Danube, quelques kilomètres après Beuvron. Une récompense bien méritée après la traversée des "montagnes".

Bière locale très bonne
7
juin
7
juin

Après une journée de repos dans le très beau camping de Hausen im Tal, me voilà de nouveau sur la route.

Camping et jour de repos

La vallée du Danube est toujours resserrée et offre de magnifiques paysages en pleine nature.

Vallée du Danube

Premier ensemble architectural très joli, l'église de Inzigkofen et ses bâtiments. Pleins d'activités proposées en résidence (musique, dessin, ...)

Inzigkofen

On continue et on arrive à Sigmaringen. Son château pseudo-medieval fait parait-il de très nombreux styles, mais je n'ai pas visité !

Sigmaringen

Et sa belle église.

Église de Sigmaringen

On continue dans la vallée qui est maintenant une grande plaine, moins de charme mais pleins de belles choses sur la route. Et toujours des cigognes, j'en croise très régulièrement.

Sur la route

Dernière visite de la journée, une école et son église toujours aussi décorée à Obermarchtal.

Obermarchtal

Voilà, pour ce soir une zone de camping basique mais très sympa.

Camping du soir

Bon aller celle là quand j'ai vu le panneau je n'ai même pas essayé en vélo.

8
juin
8
juin
Publié le 8 juin 2022

Départ de bon matin de ce très beau lieu de camping, avec un petit brouillard très vite dissiper par le soleil.

En route

J'arrive à Ulm que je visite tranquillement en me baladant dans les rues, visite de la cathédrale qui avec son clocher de 161.5m est le plus haut du monde.

Cathédrale de Ulm

L'hôtel de ville est particulièrement décoré sur ses quatre façades. Il s'y trouve aussi une très belle horloge astronomique et à l'intérieur une réplique de l'avion du "tailleur de Ulm", premier deltaplane.

Hôtel de ville

Je continue la visite par le quartier des pêcheurs et des tanneurs où se trouve une maison penchée.

Quartier des pêcheurs et des tanneurs

Quelques pas encore dans la ville et je repars.

Ulm

Quelques vues de la ville de Lauingen où je passe rapidement. Ce qui est drôle c'est les trois églises (ils m'en manque une) et le beffroi de l'hôtel de ville qui rivalisent en hauteur.

Lauingen

Sur cette étape rencontre avec de nombreux français en vélo. Deux couples qui finissent leur voyage à Ulm, une dame qui va vers les sources du Danube, et un autre couple en route pour Passau.

Autre fait marquant du jour, j'ai passé la barre des 2000km depuis le départ.

Toujours autant de belles routes et une nature très présente.

Sur la route

Pour terminer, mon bivouac de ce soir, et une fois de plus il pleut !

Bivouac
9
juin
9
juin

La journée débute tranquillement par le chant des grenouilles, pas besoin de réveil !

Les premiers kilomètres sont plats mais rapidement on enchaîne quelques côtes pour découvrir ce premier petit château et sa chapelle.

Un château en haut du coteau

Je poursuis en direction de Donauwörth que je passe rapidement. Ensuite c'est le jeu entre le trajet officiel et les petites routes avec le GPS pour éviter les côtes annoncées, je m'en sors pas mal et arrive à les éviter presque toutes.

La ville de Neuburg est plus jolie et j'y passe quelques temps à pied au travers des rues.

Neuburg

Je tombe ensuite sur un château seul au milieu de rien. Par contre il y a des dépendances énormes et s'y j'ai bien compris elles contiennent des écuries et des chenils pour l'organisation de chasse à cour.

Un château au milieu de rien

Toujours de belles routes avec pas mal de passages dans de petits bois très agréables.

Dans les bois

Je passe rapidement la ville de Ingolstadt pour laquelle je trouve peu d'intérêt.

Ingolstadt

Le Danube s'élargit un peu avant d'arriver à Vohburg où je vais passer la nuit.

Vohburg

Voilà une belle aire de bivouac aménagée avec toilettes et douches chaudes, gratuitement. Vous pouvez admirer ma corde à linge !

Aire de bivouac
10
juin
10
juin
Publié le 10 juin 2022

Une journée qui commence bien avec le soleil. Je quitte la zone de bivouac pour suivre le Danube pendant quelques kilomètres sur la digue. Cela ressemble à d'autres passages que je déjà fais mais sur la Loire.

Après quelques kilomètres le Danube se resserre pour former une gorge. Au début de celle-ci une magnifique abbaye, celle de Weltenburg.

Weltenburg

La brasserie est l'une des deux plus anciennes brasserie d'abbaye au monde. Depuis 1050 ils font de la bière et même s'ils ont gagné le prix de meilleure bière brune au monde (comme la guiness), 11h du matin c'est un peu tôt.

Champ de houblon

Je prends le bateau pour parcourir quelques kilomètres vers la ville de Kelheim, évitant ainsi quelques côtes et profitant du spectacle.

Georges du Danube

Vous pouvez voir sur la quatrième photo des anneaux dans la roche. Avant que les moteurs n'existent, les bateliers se halaient sur ces anneaux pour franchir les gorges et le courant important à cet endroit.

D'ailleurs le Danube devient officiellement navigable à partir de Kelheim, soit environ 2400km jusqu'à la mer. On le remarque d'ailleurs rapidement.

Danube navigable

J'arrive dans la ville de Regensburg que je vais longuement visiter. En premier la cathédrale, très décorée comme toute les églises en Allemagne.

Cathédrale de Regensburg

On continue par une balade dans les rues, l'ancien hôtel de ville.

Rues de Regensburg

Le vieux pont de pierre et la tour du pont.

Vieux pont de pierre

Je termine le tour de la ville par la basilique Saint Emmeran.

Basilique

Et le château qui se trouve à côté.

Château

Ce soir c'est un hébergement Warmshower avec Carolin.

Vue de Regensburg
11
juin
11
juin
Publié le 11 juin 2022

Après une excellente nuit chez mon hôte Warmshower (deuxième nuit dans un lit depuis un mois), je pars après avoir déguster un très bon petit déjeuner avec confiture et miel maison.

Première étape du jour, le walhalla. Et oui, Louis 1er de Bavière a fait construire ce monument pour honorer les personnes illustres de l'Allemagne. Il m'a fallut monter quelque marches pour y arriver.

Walhalla

Et là, première rencontre de la journée avec deux Français qui font une partie de l'eurovélo 6 entre Mulhouse et Passau. Nous passons un bon moment à discuter sur les marches, puis nous roulons ensemble pendant quelques kilomètres tout en continuant à échanger. Eux ils ont fini demain soir. Je les quitte pour continuer ma route ayant prévu une étape plus longue.

En route

Un peu plus loin je recroise un père avec ses deux enfants. Cela fait une semaine environ que l'on se voit régulièrement.

Puis je rencontre un jeune couple en tandem. Ils sont en route depuis quelques jours pour 10 mois de voyage à vélo. Vienne puis vers la Grèce, la Turquie et ensuite sans doute l'Iran. Après ils ne savent pas. On échange nos coordonnées pour se suivre et on se reverra peut-être d'ici Vienne.

Je prends le temps de flâner dans la ville de Straubing avec sa basilique et son hôtel de ville.

Straubing

Journée des rencontres, je suis rejoints par un couple qui étaient mes voisins dans le camping de Hausen an Tan. Nous roulons ensemble en nous racontant ce que nous avons fait ces derniers jours et nos projets pour les prochains.

Quelques kilomètres plus loins, ils s'arrêtent pour une pause goûter et je les laisse pour continuer.

Sur la route

Ce soir bivouac à côté du Danube.

Bivouac
12
juin
12
juin
Publié le 12 juin 2022

Une petite étape en distance pour avoir le temps de visiter la ville de Passau.

Après mon bivouac, me voilà de nouveau sur les routes. Je passe un village où se déroule une procession, et parcours la campagne.

En route

Je rencontre trois Français qui marchent. Deux sont partis de Saint-Nazaire il y a deux mois. Leur destination finale est Jérusalem qu'ils espèrent atteindre dans 4 mois. Ils vont jusqu'à Vienne puis vont descendre vers la Grèce, ensuite ils verront. Chapeau !

Pèlerins et cycliste

Enfin voilà Passau. Je commence la visite par la cathédrale Saint-Étienne, style baroque très chargé à l'intérieur et très sobre à l'extérieur.

Cathédrale

Sa particularité est son orgue qui est le plus grand dans une cathédrale au monde. 17974 tuyaux, 233 registres sonore, cinq parties qui peuvent être utilisées ensemble depuis le pupitre central. Deux concerts par jour sont donnés.

Orgue

Je flâne dans les rues, visite d'autres églises toutes aussi baroques.

Vues de Passau

L'église du monastère de Niedernburg est elle vraiment dans un style dépouillé.

Monastère de Niedernburg

Un petit coup d'œil à l'hôtel de ville que l'on ne peut plus visiter depuis le COVID.

Hôtel de ville

Reste la visite du château, tout là-haut. Après le walhalla me voilà champion des marches d'escaliers, je vais battre des records si cela continue.

Le château

Le château contient un musée intéressant sur la vie de Passau au cours des siècles. La ville doit une partie de sa richesse au commerce du sel.

Le château

Reste que cela donne une vue superbe sur la ville.

Vue de Passau

Passau est à la confluence de trois rivières : le Danube bien-sûr mais aussi l'Inn et l'Ilz. Cela donne ce phénomène naturel de trois flux que l'on distingue par leur couleur.

Confluence

Ce soir je suis hébergé par Antonius du réseau Warmshower.

13
juin
13
juin
Publié le 13 juin 2022

Je quitte l'Allemagne pour entrer en Autriche immédiatement après Passau. Arrivé à Obernzell, allons voir si les églises autrichiennes ressemblent aux Allemandes.

Église de Obernzell

Pour cette première, la réponse est positive.

La vallée se resserre et bientôt il ne reste plus que le fleuve, une route de chaque côté et les collines boisées.

Vallée du Danube

La première partie de la matinée est placée sous le signe du bois avec cette arche et deux fabricants de bateaux traditionnelles en bois.

Travail du bois

La vallée se resserre tellement que la route de mon côté disparaît, un petit bac et nous voilà reparti dans un cadre magnifique.

Vallée du Danube

Avant de franchir une nouvelle fois le Danube dans un bac à câble cette fois, je fais un tour dans l'abbaye de Wilhering.

Abbaye de Wilhering

Puis traverser en regardant le château de Ottenshein.

Bac et château

J'arrive enfin à Linz. Est-ce le fait de visiter une deuxième ville en deux jours, mais je n'accroche pas et ne reste pas très longtemps.

Dans les rues de Linz

La cathédrale vaut quand-même le détour, déjà parce qu'elle est sobre et pour ses beaux vitraux.

Cathédrale de Linz

Ce soir c'est camping histoire de changer.

14
juin
14
juin
Publié le 14 juin 2022

Aujourd'hui je roule avec Eva et Andreas. Un couple d'Allemands que je croise et recroise depuis le premier camping sur le Danube. Ils sont presque à le fin de leur voyage car ils terminent à Vienne.

Nous commençons par un tour dans la ville de Enns.

Enns

La vallée se resserre une fois de plus et nous offre des spectacles magnifiques. On croise dans la ville de Wallsee une belle sculpture en bois.

Wallsee

Beaucoup de petits villages, des châteaux et des tours qui servaient à tendre des chaînes en travers du Danube pour mieux percevoir les taxes

Vallée

Ce soir camping a Melk et demain visite de l'abbaye. Mes voisins de camping sont des côtes d'Armor !

15
juin
15
juin
Publié le 15 juin 2022

La journée débute par la visite de l'abbaye de Melk. Une abbaye magnifique, de style baroque. La visite commence par un musée, qui présente la vie de l'abbaye et différents sujet sur la vie religieuse et les trésors.


Abbaye de Melk

La visite continue par une partie de la bibliothèque. On ne voit que deux salles mais elles sont magnifiques. Elle contient 85000 volumes !

On visite enfin l'église.

Comme les photos sont interdites, j'en ai pris deux sur Internet pour vous montrer et vous invite à en chercher d'autres.

Église et bibliothèque

La vue de la grande terrasse est magnifique et l'on voit le Danube et au loin les montagnes.

Vues de la terrasse

Une magnifique horloge faîte à l'origine tout en bois complète la visite.

Horloge en bois

Pour terminer, un petit tour dans les jardins ainsi qu'un pavillon dont les salles sont entièrement peintes.

Jardin et pavillon

On reprend la route, et une fois de plus la vallée se resserre pour offrir de beaux paysages. Les villages de succèdent avec château, tours, églises et belles demeures.

Sur la route

On retrouve souvent l'enseigne ci-dessous faîte avec de la paille sur de nombreuses demeures ou au bord des routes.

Enseigne en paille

Visite de l'église de Spitz qui a un clochet avec un toit en tuiles vernissées multicolores et qui n'est pas rectiligne.

Église de Spitz

Je passe rapidement la ville de Krems.

Ville de Krems

Ce soir petit camping avec environ 20 places majoritairement pour des tentes. C'est cool.

16
juin
16
juin
Publié le 16 juin 2022

Départ tranquillement de ce camping principalement réserver aux cyclistes. Le Danube est toujours aussi beau.

Le Danube

Passage par la ville de Klosterneuburg qui a une abbaye aussi vieille et aussi grande que Melk. Juste un petit coup d'œil et je continue.

Abbaye de Klosterneuburg

La route continue et c'est l'arrivée dans Vienne. Je traverse une grande partie de la ville pour rejoindre le camping, m'installer avant de repartir dans le centre.

Arrivée dans Vienne

Je commence par la cathédrale. Est parce ce que aujourd'hui c'est férié en Autriche, mais il y a un monde fou.

La cathédrale

Je flâne un peu dans les rues.

Rues de Vienne

Le quartier des musées qui se trouvent dans d'anciens palais.

Quartier des musées

L'église Saint Charles Borromée.

Église Saint Charles Borromée

Ainsi que quelques parcs.

Parcs

Demain suite de la visite de la ville.

17
juin
17
juin
Publié le 17 juin 2022

Deuxième journée dans Vienne pour visiter la ville. Au final quand même 40km de vélo !

Je pars pour la visite du château de Schonbrun. Seule visite que je ferai, je ne suis vraiment pas trop dans le trip musée. Prise de billet et en attendant l'heure de la visite un grand tour dans le parc.

Château de Schonbrun

En tout cas tous ces princes, ducs, rois n'ont pas beaucoup d'imagination. Au départ ce n'était qu'un bête relais de chasse qui a été amélioré, comme Versailles !

Ensuite un petit magasin pour trouver de quoi réparer ma tente, puis direction l'hôtel de ville. Méga exposition de voitures devant, sniff.

Hôtel de ville

Il y avait quand-même un vélo, et quel vélo. Un vélo bateau, mon prochain cadeau de Noël ?

Vélo bateau

Je vais ensuite au Belvédère pour finir ma journée.

Le belvédère

Demain je reprends la route pour un nouveau pays et une nouvelle capitale.

18
juin
18
juin
Publié le 18 juin 2022

Avant de quitter Vienne, une dernière vue sur l'île qui sépare le Danube. Cette île d'environ 25km est un immense parc de loisirs pour les habitants.

Ile de Vienne

Même si dans Vienne il y a beaucoup de voitures, les aménagements cyclables sont partout, entre autre sous ce pont d'une autoroute.

Aménagement pour les cyclistes

La route vers la prochaine ville est assez monotone, des grandes lignes droites qui traversent une zone naturelle protégée. Globalement interdit de quitter la levée sur laquelle nous roulons.

Pour me changer les idées, petit détour vers la ville de Orth an der Donau. Joli château qui abrite un musée sur cette zone protégée.

Orth an der Donau

De beaux paysages quand même au long de cette route.

Sur la route

Je quitte l'Autriche pour entre en Slovaquie et rejoindre sa capitale Bratislava.

Première curiosité, ce pont avec une secoupe posée dessus. C'est un restaurant !

Restaurant UFO

Je me promène dans Bratislava.

Rues de Bratislava

L'ancien hôtel de ville.

Hôtel de ville

L'église franciscaine (on ne visite pas) avec une nouvelle façade plaquée sur l'ancienne.

Église franciscaine

Je vais ensuite voir la cathédrale Saint Martin. Pas très imposante mais cela change des églises baroques de ces derniers jours.

Cathédrale

Je continue la visite.

Suite de la visite

Bien sûr un petit tour vers le château qui domine la ville s'impose. Il contient un musée sur l'histoire du pays.

Le château

Pour finir, une magnifique église bleue.

Église bleue

Ce soir, troisième pays de la journée, je suis en effet dans un camping en Hongrie.

J'ai aussi passé la barre des 3000km.

19
juin
19
juin
Publié le 19 juin 2022

Petit retour en arrière, samedi Eva et Andreas avec qui je roulais ont fini leur voyage et sont rentrés chez eux. Nous avons passé quelques jours ensemble et partager des dîners. Ce fut un très bon moment : ein ganz großes dankeschön für diese schöne zeit.

Aujourd'hui une longue étape, avec presque tout le temps du vent de face et une grosse chaleur. J'avais choisi la partie sud qui semblait mieux mais au final je me demande.

La majorité du parcours s'est fait sur des routes avec faibles circulation, ou sur des pistes cyclables en bordure de grosses routes. J'ai même eu deux tronçons vraiment compliqués sur des chemins de terre et de sable.

Au final peu de photos. Les villages traversés n'étaient pas exceptionnel, et les paysages n'ont plus.

J'ai quand même passé un bon moment dans la ville de Gyor qui a quelques beaux monuments.

Gyor

Au sud du Danube canalisé et utilisé pour la navigation, on retrouve plusieurs bras du Danube plus sauvage, je n'ai malheureusement pas pu en profiter beaucoup.

Sur la route

Je retrouve le "grand" Danube, puis cherche un lieu de bivouac pour la nuit.

Le Danube
20
juin
20
juin
Publié le 20 juin 2022

Quelques photos de mon bivouac le long du Danube avant de repartir.

Le bivouac

Je démarre avant huit heure pour essayer de faire un maximum du trajet avant les grosses chaleurs.

La route est plus agréable même si souvent il y a un fort trafic.

Sur la route

J'arrive dans la ville de Esztergom qui fut la capitale de la Hongrie. Une énorme basilique et un château domine le Danube. Tout est fermé, on ne visite pas.

Esztergom

La vallée du Danube se resserre et offre de beaux paysages. Je reste sur la rive sud.

Sur la route

Je fais plusieurs arrêts à l'ombre et me rafraichi avec le Danube.

Ce soir je suis chez András et sa femme, mes hôtes Warmshowers pour cette nuit.

Demain, visite de Budapest.

21
juin
21
juin
Publié le 21 juin 2022

Après une très bonne soirée, un superbe barbecue et un clafoutis avec mes hôtes, me voilà dans Budapest pour une visite de la ville.

Commençons par le parlement qui est un bâtiment magnifique et énorme.

Le parlement

Après je commence à faire un tour dans la ville avec entre autre le parc des libertés.

Le parc des libertés et un monument

Je rentre pour visiter la basilique Saint Stéphane. Ici les églises sont soit fermées, soit l'entrée est payante. En tout cas celle là est magnifique.

Basilique Saint Stephen

Je prends ensuite les Champs-Elysées pour aller voir un parc au nord est. Deux particularités, c'est le grand stade de patinage sur glace (en hiver) et en extérieur.

Stade de patinage sur glace

La deuxième est la reconstitution d'un château imaginaire présentant les différents styles hongrois. Il a été fait initialement pour les cérémonies du millénaire en 1896. Il devait être temporaire mais il a tellement plus qu'il a été refait de manière durable et est toujours là.

Le château de Vajdahunyad

Le parc possède aussi l'un des six établissement de bains thermaux de la ville.

Établissement de bains

Je parcours la ville. J'en profite pour acheter de quoi finaliser la réparation de ma tente.

En ville

Maintenant direction la première des deux collines de la journée, celle avec l'église Saint Matthias et le palais royal entre autre.

La colline du château

L'église est magnifique avec juste derrière le bastion des pêcheurs.

Église, Fisherman's bastion et vue sur la ville

Je fais un tour de la ville haute avec les archives nationales, le palais Sandor, ...

Ville haute

Et pour terminer le palais royal.

Palais royal

Pendant la guerre la plus part de ces bâtiments ont été partiellement ou complètement détruits, la reconstitution du quartier est toujours en cours.

Deuxième colline pour aller voir la citadelle, malheureusement tout est fermé pour travaux.

Une vue du sud pour finir.

Colline de la citadelle.

Afin de profiter d'un vent favorable et de température clémente, je reprend la route vers le sud. Je monte le camping à 20h après quelques kilomètres.

Sur la route

J'ai quand même parcourus 41km dans la ville.

Budapest marque aussi la fin de la deuxième grande partie de mon parcours sur l'eurovelo 6. Trois grandes parties correspondant aux trois jeux de cartes papier que j'utilise. J'ai sans doute fais les deux plus faciles en terme de routes et signalisation mais en route pour la mer noire.

1842 km de parcourus dans cette partie avec tous les tours et détours, la visite de villes et le tour du lac de Constance.

3248km depuis le départ, encore environ 1800 pour la mer noire, j'y suis presque !

22
juin
22
juin
Publié le 22 juin 2022

Une belle étape principalement dans la nature avec la traversée de nombreux petits villages. Globalement les routes ont été assez roulantes avec même de belles portions de pistes cyclables qui n'étaient pas le long de route.

Vue de la route

Quelques expositions de vieux matériel dont ce 'camion' de pompier.

Camion de pompier

Il y avait aussi dans l'un des villages traversés de belles sculptures en bois.

Sculptures en bois

Je roule depuis le début d'après midi avec Marine et Benjamin qui sont en route pour cinq mois en Europe. Ils vont jusqu'à Belgrade avant de descendre vers le sud. J'ai aussi rencontré une dame d'un certain âge qui fait tout le Danube, seule. Mais ce sont les seuls de la journée !

Ce soir c'est bivouac.

23
juin
23
juin
Publié le 23 juin 2022

Très belle journée sur la route et uniquement des voies cyclables ou des petites routes sympathiques. Encore une journée sans beaucoup de village, ni de cyclo-voyageur.

Après le bivouac, direction Folto pour faire quelques courses avant de se lancer vers le sud.

Les routes sont belles et le balisage presque complet simplifie beaucoup le parcours.

Sur la route

Au milieu de nulle part, cet ensemble de belles statues de bois, étrange mais cela donne l'occasion d'une petite pause.

Statues de bois

J'arrive dans la ville de Baja. Quelques monuments dans l'hôtel de ville.

Baja

Je reprends la route et première crevaison du voyage, cool en plein soleil. Enfin une fois réparer, je continue vers la ville de Mohacs où je vais faire un bivouac dans un ex-camping ! Au moins j'ai une plage de sable et un bain dans le Danube.

Sur la route

Voilà mon bivouac.

Bivouac
24
juin
24
juin
Publié le 24 juin 2022

Départ tranquillement de Mohacs ce matin et direction la frontière. Quelques kilomètres avant la frontière rencontre avec des militaires Hongrois puis des policiers. Ils sont présents partout sur les kilomètres que je parcours en longeant la frontière avec la Serbie. En effet nous sommes aussi à la frontière de l'espace Schengen et il y a paraît-il beaucoup de migrants.

Là c'est une vraie frontière avec contrôle à la sortie de Hongrie puis contrôle à l'entrée de la Serbie.

La Serbie accueil les voyageurs à vélo avec un beau panneau et la signalisation des voies est pour l'instant parfaites.


Signalisation des voies cyclables

La première ville Serbe ne me laisse pas une grande impression.

Église en Serbie

Je continue jusqu'à la ville de Apatin pour une pause déjeuner. Belle petite ville avec une longue rue principale piétonne et à l'ombre.

Apatin

Par contre il y a une église orthodoxe magnifique.

Église orthodoxe

Toujours des beaux paysages et je traverse deux espaces protégés pour la faune et la flore. Je découvre d'ailleurs que cette zone s'étend de la Serbie à l'Autriche. Il est temps de le découvrir. Par contre pas l'ombre d'un cerf ou autre...

Protection de la 'nature

Quelques images de la route, il y a eut cependant de grandes lignes droites dans les champs sans beaucoup d'intérêt.

Sur la route

Il y a aussi un nombre impressionnant de ruches partout. Il y en avait déjà beaucoup en Hongrie.

Ruches

Je me suis aussi régaler de prunes et de ces fruits qui ressemble à ceux du mûrier platane. Avant hier c'était des abricots !

Mûres ?

Ce soir c'est bivouac le long du Danube.

25
juin
25
juin
Publié le 25 juin 2022

Une étape sans beaucoup de rencontre ni de ville. Cela commence par 40km sans voir personne, pas une voiture, pas un cycliste, rien. Par contre des lapins, une cigogne, deux daims, des oiseaux et dans une autre catégorie des pruniers (hum).

Nénuphars

On fini quand même par traverser quelques petits villages.

Au milieu de nul part, je croise un américain en vélo couché. Nous passons un bon moment à discuter. Cela fait 7ans que sa maison c'est son vélo. Il est en route pour Budapest pour faire réparer son vélo avant d'aller rejoindre un copain en Pologne, normal !

Sur la route

Seule grande ville du jour, Backa Palanka et seul point intéressant son église orthodoxe.

Église orthodoxe

La rive où je me trouve est globalement plate, par contre l'autre rive est pleine de collines et semble plus belle mais je vais rester où je suis.

Je dois quand même traverser pour rejoindre mon hôte Warmshower de ce soir. Un bac nettement moins avenant que ceux d'Allemagne ou d'Autriche. Et je le reprends demain pour retourner sur la bonne rive.

Bac

Je tombe sur une grosse fête. Tout le monde est entrain de faire cuire un repas avec ce chaudron et des grillades. Impossible de savoir ce qu'il y a dans le chaudron mais cela sent bon.

Un petit marché de producteurs avec entre autre du fromage et du vin, mais difficile en vélo.

Fête du village

Ce soir magnifique soirée chez Branka et Pavel, difficile de résumé tous nos échanges. Deux artistes qui ont fait entre autre des bijoux, des peintures sur des objets du quotidien, de la photo. Depuis quelques années ils ont créé un refuge pour animaux et essaye de les faire adopter. Si vous voulez un chat, un chien, un mouton et autre je vous donne l'adresse. Ils ont même trois ours mais qui ne sont pas adoptables.

Le dernier projet est une exposition de photos de voyageurs en vélo, j'y serai peut-être. Elle est faîte dans le cadre de la ville de Novi Sad qui est capitale européenne de la culture 2022.

En tout cas voilà mon repas du soir.

Repas
26
juin
26
juin
Publié le 26 juin 2022

Difficile de partir ce matin et de quitter mes hôtes. Ils m'ont offert un excellent petit déjeuner et nous avons encore bavardé longtemps. Dernière scéance photos et me voilà parti.

Collines rive droite

Je reprends mon petit bac pour rester sur la rive plate. La piste cyclable, oui oui une piste cyclable, est parfaite jusqu'à Novi Sad.

Maison traditionnelle ?

La ville de Novi Sad est dominée par sa citadelle sur une rive et par la ville en elle même sur l'autre rive. Je prends le temps de parcourir la ville et de monter jusqu'à la citadelle.

Novi Sad

La citadelle n'est pas particulièrement passionnante mais offre de beaux points de vue sur la ville et le Danube.

La citadelle et les vues

La particularité de la citadelle est cette horloge qui se trouve sur le bord de la corniche. L'aiguille des heures est plus longue que celle des minutes. Cela permettait aux mariniers de voir l'heure depuis le fleuve. La question des minutes ne devait pas être importante.

Il est deux heures moins 5 !

Au milieu d'un village, ces panneaux. Je trouve les indications de distance un peu fantaisiste sur la globalité du parcours. Un panneau 3600 au départ, un de 3500 à Mulhouse après avoir traversé la France et maintenant celui-ci alors que mon compteur est largement au dessus de 3000km. Bref on verra bien à l'arrivée.

Optimiste ?

Après je suis content que l'on soit dimanche. De grandes lignes droites sur une grosse route en plein soleil, pas top du tout et heureusement que le traffic est faible. Il m'en reste un peu pour demain, on verra.

Arriver en bordure du Danube pour chercher un lieu de bivouac.

Danube

Et voilà où je vais passer une bonne nuit.

Bivouac
27
juin
27
juin
Publié le 27 juin 2022

Aujourd'hui très peu de kilomètres et journée repos dans le camping le plus proche de Belgrade. Demain visite de la ville, retour au camping pour la nuit. La route reprendra mercredi.

Les doigts de pieds en éventail
28
juin
28
juin
Publié le 28 juin 2022

Départ en transport en commun du camping pour rejoindre le centre de Belgrade. Aujourd'hui pas de vélo mais de la marche à pied.

Première étape la basilique Saint Sava. Elle est la deuxième plus grande orthodoxe du monde. Sa coupole s'élève à 80m. Sa construction a été un peu compliquée. La construction commence en 1939, s'arrête en 1941 et l'édifice n'est repris qu'en 2001. La décoration intérieure a été terminé en 2019.

Basilique Saint Sava

Dessous il y a aussi une très grand salle, moins haute mais tout aussi décorée.

Crypte de la Basilique

Juste à côté une petite église orthodoxe tout aussi décorée.

Église

Je continue à parcourir la ville. Divers bâtiments du gouvernement.

Parlement
Palais présidentiel
Mairie
Bâtiments du gouvernement

Nouvelle église avec celle dédié à Saint Marc. Beaucoup plus sobre en décoration mais quand même très grande. Il y a une immense mosaïque sous la coupole mais difficile de la photographiée.

Église Saint Marc

La balade dans la ville continue avec quelques bâtiments (musée, théâtre) et divers immeuble.

Divers bâtiments

Histoire de changer d'ambiance je vais visiter la maison de la princesse Ljubica, princesse Otomane qui habitait Belgrade. Les intérieurs sont des reconstitutions des différentes périodes de la présence des Turcs dans la région.

Maison de la princesse

Une dernière église dans laquelle on me demande de couvrir mes jambes (je suis en short).

Cathédrale Saint Michel

Et pour finir un petit tour dans la citadelle qui domine le Danube.

La citadelle

Voilà le panorama sur le Danube et la ville de Belgrade qui s'étend maintenant sur les deux rives.

Vue depuis la citadelle

Demain je reprends la route vers l'est.

29
juin
29
juin
Publié le 29 juin 2022

Départ tôt ce matin pour faire le maximum de kilomètres avant les grosses chaleurs. Au final il n'a pas fait si chaud que cela, ou bien je m'habitues. Il y a aussi beaucoup de vent ce qui donne une impression de fraîcheur mais qui est bien gênant quand il est de face.

Je traverse le quartier de Zemun, une partie assez ancienne de Belgrade. Beaucoup de bars et de restaurants ce qui doit donner beaucoup d'animation le soir.

Zemun

Un peu plus loin, une belle vue sur le Danube avant de rejoindre le coeur de Belgrade.

Le Danube à Belgrade

Ensuite c'est un peu Rock and Roll sur les 20 kilomètres suivants. Cela commence par un ascenseur pour descendre du pont sur lequel j'ai traversé la Sava, affluent du Danube. Deux fois trois voies mais de larges pistes cyclables de chaque côté et séparées du traffic. Pour l'ascenseur, la SNCF peut venir prendre des leçons. Je penses que deux vélos avec bagages rentrent !

Ascenseur

On continue sur la piste cyclable qui s'interrompt brutalement et impossible de rejoindre la route, demi tour et retour largement en arrière pour pouvoir reprendre la bonne direction.

Mais le plus stressant reste la traversée du Danube sur un pont deux fois deux voies, plus deux voies de trains au milieu et pas de piste cyclable. Comme ils roulent tous à au moins 80, c'est pas fun. Et le pont fait quand même 1,5km avec les voies d'accès et de sorties. Bien content de retrouver ma petite route.

Le prochain pont est beaucoup plus amusant même si cela n'est pas si simple de le traverser.

Petit pont

La suite du parcours sera beaucoup moins stressante avec petites routes, pistes sur les digues et quelques voies cyclables. Au bout de quelques kilomètres je longes de nouveau le Danube avec de beaux paysages.

Vues du Danube

J'arrive à Dubovac pour un camping chez un particulier. Au loin on voit les collines qui marquent le début d'un passage étroit dans lequel le Danube va se faufiler, mais c'est pour demain.

Danube

Demain départ 6h. Le bac est à 7h30 et le suivant 10h30...

30
juin
30
juin
Publié le 30 juin 2022

Départ très tôt ce matin (6h) afin de rejoindre le ferry qui part à 7h30. Comme il y en a un toutes les 3h autant ne pas le rater.

Après de grandes réflexions j'ai choisi le côté Serbe pour passer les portes de fer, on verra bien.

Voilà le ferry qui approche avec au loin le début de la vallée plus étroite du Danube.

Le ferry

La traversée dure quand même 30 minutes, certes le Danube est large mais les deux embarcadères ne sont pas en face et il faut se faufiler dans le trafic fluvial.

Traversée

L'arrivée se fait à Ram, dominé par une forteresse. Le Danube a longtemps été dans cette partie là frontière entre l'empire Ottoman et les autres. Cette forteresse a été bâtie dès le départ avec une forte artillerie.

Forteresse de Ram

Juste à côté un ancien caravansérail et une petite église orthodoxe.

Église de Ram

Ensuite, il faut grimper sur le plateau où l'on est récompensé par une belle vues et des mirabelles trouvées le long de la route.

Vue

La vallée se resserre et même si le Danube reste très large, le paysage a vraiment changé par rapport à ces dernières semaines.

La vallée

Petite étape touristique avec Veliko Gradiste.

Veliko Gradiste

Après quelques kilomètres le Danube s'étale en un immense lac avec une très grande île au milieu. Avec le vent qu'il y a aujourd'hui on pourrait se régaler en bateau à voile.

Lac

Deuxième forteresse de la journée avec celle de Golubac. Elle marque vraiment l'entrée des portes de fer. Elle est mentionnée dès 1335 et à très longtemps été Ottomane. Elle n'a jamais été prise malgré les nombreuses tentatives.

La visite propose quatre parcours en fonction de leurs difficultés. Franchement avec la chaleur je suis resté en bas avec la visite la plus simple mais qui permet quand même une bonne impression de la forteresse.

Forteresse de Golubac

Je reprends la route pour rejoindre un petit camping où je vais passer l'après-midi à l'ombre. Espérons que demain il fera moins chaud et qu'il y aura moins de vent car cela va grimper.

Sur la route
1
juil
1
juil
Publié le 1er juillet 2022

L'étape en plein coeur des portes de fer. Cela faisait un moment que je l'attendais. Franchement c'est l'une ou là plus belle des étapes depuis le début. Des paysages grandioses, des points de vues splendides et au final pas si compliquée que cela.

J'ai choisi le côté Serbe et je penses que c'est le bon au vu de ce que j'ai pu voir de loin sur la fin côté Roumain (grosse route, camions, trafic)

De mon côté la route est presque entièrement refaites et il travaille sur les quelques bouts manquants, cela veut dire que cela roule bien et que l'on peut lever les yeux sans risquer un nid de poule. Faible trafic et globalement tout le monde s'écarte.

Aller on y va !

On s'approche

Quelques kilomètres pour se mettre en jambes et déjà la vallée se resserre de plus en plus. On attaque les premiers tunnels, un peu de stress car il n'y a aucun éclairage dedans. Les premiers sont cours et on voit la sortie, pour d'autres en courbe et long c'est plus compliqué. Pour le plus long on peut prévenir les automobilistes que l'on est là. Au final je passerai dans une vingtaine.

Tunnels

On arrive au premier passage étroit, côté Serbe on doit contourner en montant. 3km d'une bonne montée suivi d'au moins autant de descente.

Premier passage étroit

Le Danube s'étale de nouveau en attendant le prochain rétrécissement.

Petit lac

C'est le moment que choisi une tortue pour traverser devant moi. Heureusement que ce n'est pas en descente à plus de 50km/h.

Tortue

Deuxième rétrécissement, le spectacle continue.

Paysages

Pause repas à l'ombre avec source d'eau fraîche, super par cette température. Il annonce 36 pour ce jour et comme il n'y a plus de vent, on les resents bien.

Fontaine

On attaque le dernier passage étroit et une bonne montée qui va nous permettre d'avoir un beau point de vue.

Dernier point étroit

On continue tranquillement avec des paysages moins grandiose mais toujours très beau.

Meule de fois traditionnelle

Au final cette étape marque beaucoup de choses :

- c'est grandiose et je ne regrette pas d'être venu jusque là. Je ne suis pas sûr que les photos rendent la majesté des paysages parcourus pendant plusieurs heures

- j'ai passé les 4000km depuis le départ

- j'ai passé le kilomètre 1000 du Danube, donc je suis à moins de 1000 de la mer noire (on mesure depuis la mer pour ceux qui ont oublié)

- j'ai un billet flixbus pour faire Bucarest / Vienne avec mon vélo non démonté

Bref tout va bien

Copain du soir

Ce soir c'est bivouac et alerte météo orage violent, fort vent. La suite demain.

2
juil
2
juil
Publié le 2 juillet 2022

Fin de mon périple en Serbie, j'ai vraiment fait le maximum possible sur l'eurovelo 6 dans ce pays.

Au final une très bonne impression. Les gens sont gentils, respectent les cyclistes, les routes sont globalement bonnes, les signalisations parfaites, les paysages magnifiques. Les moins ce sont les déchets un peu partout, les villes et villages qui n'ont pas beaucoup de caractère (de mon point de vue).

Quelques dernières images de la Serbie.

La Serbie

Finalement la nuit dernière l'orage n'est pas venu jusqu'à moi. Un peu de vent mais pas plus que cela. Pas de Dracula n'ont plus mais une copine venu voir comment moi je transporte ma maison.

Tortue

Il fait toujours aussi chaud et trouver des coins comme celui-ci pour le repas, avec un robinet d'eau c'est super.

Pause repas

Je suis maintenant en Bulgarie et je vais y suivre le Danube pendant quelques jours avant de passer en Roumanie. Mon bivouac, petit coin sympa à côté du Danube où je vais me baigner.

Bivouac
3
juil
3
juil
Publié le 3 juillet 2022

Finalement je suis passé en Roumanie sur un magnifique pont, relativement neuf et avec piste cyclable. La douane étant à la fin c'était un peu le bazard car je suis arrivé du mauvais côté, forcément il n'y a qu'une piste donc je me suis retrouvé face aux entrants en Bulgarie alors que je voulais sortir, mais tout c'est bien terminé.

Le Danube vu du pont

Ensuite un peu de monnaies roumaines et visite de la ville de calafat. La rue principale qui traverse toute la ville est gigantesque, deux fois deux voies, allée centrale, stationnement, pelouses plus arbres et trottoirs. Mieux que les champs.

Calafat

La route continue pas forcément très marrante mais de bonne qualité et les automobilistes s'écartent ce qui est bien. Aucun balisage eurovélo mais au moins des panneaux de direction et écrit en latin.

Petite ville

Dans chaque ville où village il y a des puits tout le long de la route. Le ravitaillement en eau risque d'être un peu compliqué pour les prochains jours, on verra. En attendant c'est un policier qui me remplie mes bouteilles dans le commissariat à une fontaine d'eau.

Poiama Mate, pause repas

Des champs à perte de vue avec mais, blé, tournesol, ...

Tournesol

La Roumanie c'est les Mercedes, les BMW mais aussi les charrettes avec âne ou cheval sauf que les charrettes sont interdites en ville, du moins à Calafat, dommage.

Charrette

Je crois que l'oiseau représentatif du voyage sera la cigogne. Pour l'instant j'en ai vu dans tous les pays traversés.

Cigogne

J'ai été appelé par un groupe de personnes prenant le frais au bord de la route sous un arbre. Au final après quelques bières, du Google translate et un jeune garçon de 12ans qui parle un anglais parfait, je me retrouve invité à dîner et dormir chez des gens du village. La magie du voyage à vélo.

Hôte du sour
4
juil
4
juil
Publié le 4 juillet 2022

Superbe accueil de la part de Florentina et j'ai passé une bonne soirée et un excellent repas malgré la barrière de la langue.

Aujourd'hui grosse étape sur les routes de la Roumanie, pas folichon en terme de paysage mais les routes sont bonnes et les gens sympas.

Ce qui est impressionnant en Roumanie c'est que chaque village dispose d'au moins un magasin d'alimentation générale, d'une mairie, d'un policier avec voiture et presque tous un joli petit parc avec de l'ombre, ce qui est bien pour une pause ou un repas.

Ce matin j'ai longé une zone avec un grand lac, zone manifestement avec beaucoup d'oiseaux mais malgré deux tentatives impossible de s'approcher alors je vous mets le panneau.

Zone humide

Les entrées des villes où villages sont l'occasion de vous souhaiter la bienvenue et de vous rappeler que vous en Roumanie mais aussi dans l'Europe.

Bienvenue

La traversée d'une petite forêt, première zone boisée depuis le début de la Roumanie procure un peu d'ombre.

Forêt

Pour finir la journée, visite des ruines d'une citées qui date des Romains. Elle se situait à l'extrémité d'un pont de pierre traversant le Danube. Très souvent attaquée, détruite, reconstruite la ville de Sucidava est toujours là. Fait spécial, pour l'alimentation en eau ils avaient creusé un puit de 29m de profondeur qui se trouvait après un souterrain de 250m, pas mal pour l'époque.

Ruine de la forteresse de Sucidava

Ce soir bivouac le long du Danube avec plage de sable.

Bivouac
5
juil
5
juil
Publié le 5 juillet 2022

J'espérais un beau lever de soleil sur le Danube depuis mon bivouac mais quelques nuages ont en parti réduit cet espoir. La vue est quand même très belle.

Lever de soleil sur le Danube

J'ai croisé un homme qui ramassait du bois dans la forêt à côté de mon bivouac. J'ai compris qu'il fait des provisions pour l'hiver et que le bois est cher. En tout cas le transport est impressionnant et je penses qu'il a poussé son vélo jusque chez lui.

Ramasseur de bois

La route continue sans beaucoup de variétés par rapport aux jours précédents. Cela devient un peu monotone. Seule les églises changent un peu de forme.

Église de Turnu Magurel

Je franchis un assez important affluent du Danube à savoir l'Olt, même si actuellement il semble avoir un niveau très bas.

L'Olt

Quand au Danube il est toujours assez loin.

Plaine du Danube

Ce soir je suis hébergé par un Warmshower, couple d'anglais qui aide des personnes âgées isolées.

6
juil
6
juil
Publié le 6 juillet 2022

Une bonne journée de route aujourd'hui et dans de bonnes conditions. La température est restée sous les 30°, un vent d'ouest me pousse donc tout va bien.

Départ du Warmshower après un bon repos, je suis arrivé à 15h, une lessive, et une nuit de sommeil dans un lit.

Beau paysage avec le Danube qui se rapproche ainsi que les collines en Bulgarie.

Paysages

Pause dans un petit village pour acheter le repas de midi et je rencontre mon premier voyageur depuis sans doute une semaine. Kieran parcours le Danube de Constanta à Donaueschingen en courant. Il a prévu 70 jours pour faire la distance, porte dans sac à dos tout son équipement (certe très succinct).

Martin

Arriver dans la ville de Giurgiu qui n'a pas grand chose de passionnant.

Ville de Giurgiu

Ensuite, traverser du Danube sur le pont de l'amitié vers la Bulgarie. Pas de piste cyclable mais comme il y a un convoi exceptionnel dans l'autre sens, la circulation est bloquée dans le mien sauf pour les deux roues, c'est donc sans trafic et sans stress que je franchis le pont. Ce pont a été pendant longtemps le seul point de passage, hors ferry, entre les deux pays.

Pont de l'amitié

Ensuite, 4.5km de voies express, seule route disponible. Mais comme elle sert de stockage pour les camions en attente de passer la frontière, le traffic se fait sur une file et à vitesse lente. Les camions ont environ 6km d'attente avant d'entrer dans la zone frontalière, je ne sais pas combien de temps cela peu leur prendre !

Bivouac

Ce soir bivouac sur une plage du Danube et petit bain.

7
juil
7
juil
Publié le 7 juillet 2022

Aujourd'hui je roule en Bulgarie. Cette rive du Danube est beaucoup moins plate et je parcours des collines ce qui change. Même les cultures sont plus diversifiées avec beaucoup d'arbres fruitiers (pêche, abricot, ...), des champs de lavande, et d'autres cultures. Il reste quand même une majorité de céréales, tournesol et mais.

Lavande et Mirabelles

De collines en en collines je progresse vers l'est.

Collines

Avec parfois de belles vues sur le Danube. Le temps est gris, frais (22°) et humide, presque un temps Breton.

Le Danube

Dans la région de Bulgarie où je me trouve les habitations sont vraiment en très mauvais état et de nombreuses maisons sont abandonnées. Les gens sont aussi moins accueillant et peu me salue ou réponde au mien.

J'ai aussi retrouvé les toutes petites routes sans personne voir même les pistes en terre/ sable ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps.

Petite route

Il y a même quelques panneaux indiquant des directions aux cyclistes, mais uniquement en cyrillique. Pour l'instant c'est ma route !

Panneau

La pluie s'est vraiment mise à tomber 5m après avoir trouvé mon spot de bivouac, du coup montage rapide de la tente et à l'abri.

8
juil
8
juil
Publié le 8 juillet 2022

Bon autant commencer par là, ce n'était pas mon jour.

Tout avait bien commencer avec le petit déjeuner, un temps nuageux mais pas de pluie, la tente globalement seiche.

Départ tranquillement et je rejoins l'eurovélo 6. Quelques kilomètres plus loin cela se complique avec une route en terre puis au milieu de champs de tournesols, impossible de déterminer par où passer. En plus la terre humide fait de gros paquets qui finissent par bloquer ma roue avant. Je décide de faire demi tour et galère une bonne demi-heure pour revenir sur du goudron et nettoyer le vélo. Bilan un détour de 15km pour rejoindre la bonne route plus loin.

Un peu plus loin je manque deux fois de me mettre par terre. La première dans un chemin avec des pierres en montée et la deuxième fois sur la grande route à un moment où heureusement il n'y avait personne.

Je finis quand même par arrivé à Sillistra, ville frontière. Un coup d'oeil aux ruines de la cité maintefois détruite et je quitte la Bulgarie pour la Roumanie.

Ruine de Sillistra et sculpture moderne

Une petite côte plus loin, je déjeune avec vue sur le Danube. C'est la dernière fois que je le vois. En effet il tourne vers le nord en direction de l'Ukraine puis vire de nouveau à l'est pour rejoindre la mer noire. Je ne ferai pas cette partie de l'eurovélo 6, moi je file tout droit vers Constanta.

Dernières vues du Danube

Il lui reste encore 300km pour sa partie fluvial.

Sinon je découvre en sortant mon repas que la boîte avec des tomates n'a pas supporté les chocs de ce matin et j'ai de la purée de tomates dans la sacoche, pas cool.

La route continue et beaucoup de monastère sont indiqués. Je fini par en croiser un premier sur ma route à Dervent.

Monastère de Dervent

Puis un deuxième un peu plus loin à Lipnita

Monastère de Liptina

Dans cette partie de la Roumanie, les habitations sont plus basiques et il y a de très nombreuses charrettes tirées par des chevaux. Sans doute une zone moins riche que les parties précédemment parcourues. La culture de la vigne occupe aussi une grande place avec les arbres fruitiers. Les paysages sont aussi très changeant avec de nombreuses collines et de petits bois.

Vignes

Je croise aussi plusieurs bergers avec des troupeaux de moutons et de chèvres mélangé.

Pause boisson à la fontaine

Voilà un dernier bivouac, normalement demain je suis arrivé à Constanta et à la mer noire.

Bivouac
9
juil
9
juil
Publié le 9 juillet 2022

Départ de mon super bivouac de la nuit. On continue vers l'est.

Une fleur

Je longe les ruines les ruines d'une citée, romaine à l'origine. Elle fut le lieu d'une bataille entre l'empereur romain Trajan et les envahisseurs du nord. Il y a aussi un monument en l'honneur des légionnaires morts au combat.

Ruines de Adamclisi

Petite pause dans ce lieu, il y a aussi un point d'eau bienvenue.

Pause

En passant je jette un coup d'œil au monastère de Marie Madeleine qui est en travaux.

Monastère de Marie Madeleine

On se rapproche de la mer. Je traverse le canal du Danube à la mer noire qui permet de relier le port de Constanta à cette voie de navigation et qui fait économiser quelques kilomètres aux péniches.

Canal Danube / mer noire

Constanta s'annonce et il faut encore pas loin de 10km entre le panneau de la ville et la vue sur la mer noire. Constanta est la quatrième ville de Roumanie mais la deuxième agglomération. Enfin la voilà !

La mer noire

Je continue ma route pour rejoindre un camping, bien rempli en cette saison de vacances. Je reviendrai à Constanta pour visiter un autre jour.

Je ne vais pas me baigner aujourd'hui (nuages et fort vent) mais je met mes pieds dans l'eau comme prévu.

Pieds dans la mer noire

Voilà, maintenant un peu de repos et on va envisager le retour.

Objectif 1 : valider

11
juil
11
juil
Publié le 11 juillet 2022

Aujourd'hui un petit tour dans la ville de Constanta. C'est aussi un port important avec un chantier naval.

Port

Quelques bâtiments importants dans le vieux Constanta. Ils abritent les différents musées de la ville.

Musées

Dans la vieille ville se côtoient aussi les différents lieux de cultes. On commence avec les mosquées. Les intérieurs sont de la deuxième, la plus grande vue ce jour.

Mosquées.

On continue avec une église catholique.

Église catholique

Et bien sûr une église orthodoxe.

Église orthodoxe

Je fais le tour de la péninsule (vieille ville) sur la belle promenade. Il y a beaucoup d'anciens bâtiments sur cette promenade qui sont dans un état de délabrement assez impressionnant (grand casino, grands hôtels, ...). La vie de vacances et les hébergements se sont déplacés le long de la grande plage.

La promenade.

Quelques vestiges du passé de la ville durant la période communiste.

Je repars ensuite vers mon camping en longeant au maximum le bord de mer. C'est une succession d'hôtels, d'immeubles d'appartements et sur la plage des zones privées avec bar, parasols et chaises longues. Il y a même un téléphérique pour parcourir une partie de cette vaste zone dédiée aux vacances. Pour autant ce n'est pas bondé.

Le bord de mer
12
juil
12
juil
Publié le 12 juillet 2022

Un petit bilan de cette traversée de l'Europe avec l'eurovélo 6.

4870 km parcourus en 57 jours, soit un peu moins de deux mois. J'ai ajouté deux détours, un vers Colmar pour environ 60km et le tour du lac de Constance pour environ 300km.

Je n'ai pas fait la fin du Danube et la descente le long de la côte entre le delta et Constanta pour environ 400km. J'ai choisis le raccourci de rejoindre directement la mer noire.

Au final un très beau parcours que je suis content d'avoir fait.

Le trajet est facile, bien balisé jusqu'à la fin de la Serbie et sans difficulté majeure même si il y a quelques côtes, qui ne sont pas insurmontables. Il est vraiment faisable par n'importe qui faisant un peu de vélo. La seule difficulté que je vois sont les hébergements qui plus ont va vers l'est, plus l'offre diminue.

La fin après les portes de fer ( Roumanie et Bulgarie) est globalement monotone et sans grand intérêt. Si c'était à refaire il est possible que je choisisse de descendre (Grèce) ou de monter (Pologne et Dracula).

Merci pour tous vos commentaires, continuer et n'hésitez pas à poser des questions.

Voilà un bilan rapide qui mériterait beaucoup plus. Demain j'entame le retour ! Une nouvelle aventure commence. Rendez vous en septembre à l'arrivée (normalement).

La fin de l'épisode un
13
juil
13
juil
Publié le 13 juillet 2022

On débute le voyage de retour par quelques kilomètres dans Constanta pour rejoindre la gare. C'est en train que je rejoins la ville de Bucarest.

J'appréhendais un peu car ayant acheté mon billet en arrivant à Constanta, j'avais vu qu'il n'y a aucun aménagement pour ceux qui n'ont pas deux jambes valides et encore moins pour des vélos. Coup de chance, mon train est sur la voie le long de la gare, juste 5 marchés, ouf.

Ensuite, embarquement dans le train. Un train normal sans rien de spécial pour les vélos. Encore heureux que je suis le seul.

Dans le train

Voilà, c'est parti pour deux heures et 200km. A l'arrivée, la gare est de plein pied avec les rues et c'est le terminus. Cool pour sortir, remettre tout sur le vélo et hop je suis à Bucarest.

Cinquième capitale du voyage et la première qui ne soit pas sur le Danube. Un petit tour rapide en ville et direction mon Airbnb pour ce soir (les différents réseaux d'hébergement n'ont rien donné, et les informations sur les campings sont contradictoires).

Quelques premières images quand même de la ville.

Romanian athenaeum, salle de concert
Théâtre national
Université
Bâtiments du gouvernement
Musée d'art
Bucarest

J'ai trouvé une librairie française, deux bouquins pour la suite du voyage choisis principalement en fonction du nombre de pages et du poids.

Cela me manquait depuis quelques jours.

Suite de la visite demain

14
juil
14
juil
Publié le 14 juillet 2022

Première journée à Bucarest pour une visite de deux jours. Aujourd'hui un grand tour dans la ville pour voir les principaux monuments et autres curiosités.

Commençons par la folie des grandeurs, le palais du gouvernement voulu par Nicolae Ceaușescu. Un immeuble immense qui est le plus grand bâtiment en pierre du monde. Aujourd'hui la chambre des députés et le sénat l'occupe mais le bâtiment n'est toujours pas terminé et est globalement vide.

Palais du gouvernement

Une grande partie du quartier a aussi été aménagé avec des immeubles formant une continuité architectural.

Immeubles

En face de ce palais une immense avenue, pour faire le pendant des champs Elysées parisien.

Champs-Elysées de Bucarest

Derrière le palais la construction de la cathédrale du salut Roumain se poursuit. Commencer en 2011, l'édifice n'est toujours pas fini.

Cathédrale du salut Roumain

Par contre juste à côté une très belle petite chapelle en bois qui est magnifique.

Chapelle

Dirigeons nous maintenant vers l'église du patriarche. Très belle ensemble architectural avec une belle vue sur le palais et l'église en construction. Une église orthodoxe, il me semble que c'est la première entièrement peinte, y compris dans le porche d'entrée.

Église du patriarche

Une autre église qui cette fois est vraiment à taille humaine, presque une église de poche. Il s'agit de l'église Kretzulescu datant de 1720. Tous les murs sont peints, y compris sous le porche.

Église Kretzulescu

Maintenant direction le nord pour aller faire un tour dans le parc Herastrau. L'un des plus grands parcs de la ville et qui contient le musée du village roumain : des reconstitutions des différents habitats de la Roumanie. J'avais l'intention de le visiter mais la flemme m'a juste fait faire un grand tour dans le parc à l'ombre des arbres.

Parc Herastrau

On repart vers le centre en saluant l'arc de triomphe, qui lui aussi se trouve au milieu d'une place cauchemardesque pour la circulation.

Arc de triomphe

Le monument du kilomètre zéro de la Roumanie avec tout autour sur la margelle les principales villes de Roumanie et leur distance.

Kilomètre zéro de la Roumanie

Juste à côté l'église Saint Georges. L'iconostase, la parois qui sépare la partie principale de l'église et l'autel, est particulièrement bien décoré (dernière photo).

Église Saint Georges

Ensuite une balade à pied dans la partie dite historique. Beaucoup de restaurants, mais aussi de nombreux passages entre deux rues qui contiennent des échoppes.

Ballade dans la partie historique

En plein coeur du quartier le monastère Stavropoleos. Jolie église et petit cloître.

Monastère Stavropoleos

Pour finir quelques bâtiments et photos prises dans la ville.

Bâtiments

Voilà pour cette journée. Circuler en vélo dans la ville est vraiment compliqué. Beaucoup de voitures, croisements à 4 ou 5 files du coup compliqué pour aller à gauche, trafic très important.

Le réseau de transport en commun n'est sans doute pas au point, en tout cas peu de bus et je ne sais pas pour le métro. J'ai lu que les différentes lignes de tramway ne s'interconnectent toujours pas laissant de grands vides dans le centre entre les terminus.

Bon ce soir machine à laver pour tout ce qui à servit au moins une fois. J'entame mon troisième mois, autant partir propre.

J'ai aussi franchi la distance de 5000km depuis le départ.

15
juil
15
juil
Publié le 15 juillet 2022

Deuxième journée à Bucarest sous le signe de la détente et du repos. Direction les thermes de Bucarest, bien que je trouve le mot therme peu approprié. Je qualifierai cela plutôt d'espace récréatif aquatique.

Bref piscines avec rivières, remous, bars dans la piscine et bien entendu des piscines en intérieur et extérieur.

Trois petites piscines à thème avec pour chacune un certains nombre de bienfaits.

Quatre saunas avec eux aussi des ambiances différentes et des huiles essentielles pour vous sentir mieux.

Pour les tous petits des espaces ludiques et pour les plus grands plein de toboggans plus fou les un que les autres.

Bien sûr il faut ajouter les espaces extérieurs, la plage et les nombreux restaurants.

Un bel espace de détente et pas trop de monde malgré les vacances. Un très bon moment avant de reprendre la route.

Therme de Bucarest
16
juil
16
juil
Publié le 17 juillet 2022

Une étape très très longue mais pas trop fatigante en terme de vélo. Je prend un bus pour aller de Bucarest à Vienne avec le vélo bien sûr.

Cela ne commence pas très bien car le bus n'a pas de porte vélo à l'arrière. Le bon bus est en panne et on se retrouve avec un bus de liaison Bucarest centre à l'aéroport pour faire plus de 1000km. Confort moyen, pas de wifi, pas de prises électriques, sièges pas vraiment couchettes et les vélos en soute, d'ailleurs il n'en fallait pas plus de deux sinon cela ne rentrait plus.

En plus il s'arrête régulièrement donc pour dormir c'est pas terrible.

Deux vélos en soute

Le voyage se déroule bien, quelques photos prises en route des montagnes au nord de Bucarest que nous avons traversé. Je le ferai bien à vélo mais il semble qu'il y a très peu de route et quand je vois le trafic de celle que nous avons suivi je ne suis pas tenté. A creuser un jour.

Montagnes

Voilà suite demain.

17
juil
17
juil
Publié le 17 juillet 2022

Me voila de retour à Vienne après 20h de bus. Le vélo n'a pas souffert de son voyage en soute, moi par contre on ne peut pas dire que j'ai beaucoup dormi. Enfin c'est parti.

Comme on est dimanche tout est fermé ou presque, le premier but est de trouver un repas pour midi et de l'eau. Une boulangerie me fourni le repas de midi, grâce à un petit rayon de charcuterie et fromage. Pour l'eau je trouve assez facilement une fontaine.

Me voila prêt pour débuter la deuxième partie du voyage en vélo, pour l'instant j'ai fait du train et du bus.

Pour commencer, je vais parcourir la Greenways, itinéraire cyclable qui relie Vienne à Prague. J'ai choisi cet itinéraire car il semble très sympa, un parcours loin d'être plat mais qui doit proposer des beaux paysages. On verra.

On commence par sortir de Vienne. Cela me fait vraiment bizarre de rouler dans une ville avec pistes cyclables, indications de direction, voitures qui font très attention à vous. Cela change de ces dernières semaines, il faut se réhabituer.

Dans Vienne

Il y a aussi beaucoup de cyclistes, quelques voyageurs à vélo. On se retrouve très rapidement en dehors de la ville. Mais avant un dernier au revoir au Danube.

Le Danube.

On commence par des petites routes et des pistes cyclables dans une zone humide, rivières, petits lacs se succèdent. Puis on emprunte une piste cyclable qui utilise une ancienne voie ferrée.

Sur la route

Dans la ville de Wolkersdorf, premier château du jour. Je trouve que c'est plus un grand manoir mais bon.

Schloss Wolkersdorf

On continue tranquillement en alternant les routes sans personne et les pistes. Je suis content de retrouver des paysages vallonnés même si il y a encore beaucoup de champs partout.

En route

Petite curiosité en passant dans la ville de Wilfersdorf où l'on peut voir le château berceau des princes du Lichtenstein.

Château des princes du Lichtenstein

J'arrive enfin dans un petit camping très sympa pour ma nuit.

Camping

Un couple de français qui fait la Greenways mais dans l'autre sens est arrivé au camping. Du coup j'ai les bons plans !

18
juil
18
juil
Publié le 18 juillet 2022

La journée commence lentement et plus tard que d'habitude. J'avais besoin de récupérer.

Je discute encore un peu avec Julia et Thomas puis je pars direction le supermarché pour faire le plein de nourriture.

Je quitte Poysdorf direction la frontière.

Poysdorf

Les champs laissent de plus en plus place à la vigne sur les coteaux et de nombreuses petites caves bordent les routes.

Caves et vignes

Je passe en Tchéquie en haut d'une colline, simple panneau annonçant ce changement.

Je vais voir la ville de Valtice. Un beau château domine un peu la ville.

Château de Valtice

Quelques autres monuments et bâtiments de la ville avant de reprendre la route dans les collines vers l'ouest en longeant la frontière.

Bâtiments et intérieur de l'église

La route est très vallonnée avec des paysages changeant.

Paysage

La ville suivante où je me promène se nomme Mikulov. Elle aussi est dominée par un grand château.

Mikulov

La route que je suis se mélange et se croise avec deux autres eurovelo : la 9 et la 13. Il y a aussi de très nombreux itinéraires cyclables et je croise beaucoup de personnes se promenant en vélo. Deux groupes seulement de cyclo-voyageurs avec lesquels on ne fait que se saluer.

Logo de la Greenways Prague - Vienne

Après une petite étape, je trouve un coin sympa pour mon bivouac du soir.

Bivouac
19
juil
19
juil
Publié le 20 juillet 2022

La journée commence tranquillement sur les petites routes plates, ou presque de la république Tchèque. Je suis dans une région avec une rivière principale qui globalement suis la frontière et de très nombreux lacs.

Sur la route

Il y a aussi de très nombreux bunkers le long de la frontière. Ils ont été bâti par la Tchécoslovaquie pour de protéger d'une invasion Allemande pendant la deuxième guerre mondiale, comme la ligne Maginot et France.

Bunker

Premier château de la journée dans la ville de Jarolslavice. Perché sur sa colline, il domine un grand lac artificiel avec un ancien moulin et de très nombreux bassin où l'on pratique la pisciculture.

Jarolslavice

Un peu plus loin c'est un moulin transformé en musée que je trouve sur ma route. Beau bâtiment, et cinq roues à aubes qui étaient utilisées à l'époque pour faire de la farine.

Moulin

La route continue tranquillement au travers des collines avant d'arriver dans le parc national de Podyji. Superbe forêt et très nombreuses côtes, dont certaines relève plus du VTT que du vélo de voyage. J'avoue que j'en ai gravie plusieurs en poussant, soit parceque la pente est trop forte, soit parceque c'est impossible de pédaler. Très belle passerelle pour traverser la Dyje.

Parc national Podyji

Comme globalement la route suit la frontière, j'arrive dans un lieu où a été conservé quelques mètres du rideau de fer qui a isolé l'est et l'ouest pendant des années.

Rideau de fer

Un peu plus loin grand lac artificiel avec barrage hydroélectrique et qui sert de base de loisirs à de très nombreuses personnes. Les bords du lac sont remplis de petites maisons de vacances. La rivière est aussi dominée par le château de Vranov nad Dyji.

Vranov nad Dyji

Ce soir je dors chez Viktor mon hôte Warmshowers pour la nuit.

20
juil
20
juil
Publié le 20 juillet 2022

Superbe soirée chez mon hôte d'hier soir avec sa femme, sa fille qui nous a fait un petit récital de violon et piano ainsi que Éric, un autre français. Barbecue, bières hum.

Eric en est à son dixième mois de voyage. Il a fait la Scandinavie en hiver et voyage avec un tipee et un poêle à bois, si si. 14kg quand même le poêle faut aimer transporter ! Et pour finir il vient d'Angers !

Ce matin petit cours de roller à le fille de Victor, on ne se refait pas. Quelques exercices et quelques conseils et voilà une petite scéance improvisée. Elle s'est quand même levée à 9h spécialement pour cela.

On prend la route ensemble avec Éric mais rapidement nos chemins de sépare, on se retrouvera peut-être à Prague.

Château de Uhercice

Pendant que nous finissons de discuter avec Éric avant de se séparer, arrivé de Thomas un cycliste tchèque qui fait un petit tour d'une semaine. Nous allons rouler ensemble une partie de la journée.

Sculptures sur bois dans un village

Petite balade dans Slavonice qui me rappelle les villes autrichiennes. Une petite glace à la lavande en dessert et on repart.

Slavonice

Le reste de la journée va se passer dans les collines, les vallées et les forêts. Je longe plusieurs villes mais ne suis pas du tout motivé pour aller les voir, tant pis je reste dans la nature.

Vallée, colline, forêt

Je ne regrette vraiment pas le choix de cet itinéraire pour rejoindre Prague. Je quittés maintenant la zone frontalière avec l'Autriche et me dirige maintenant vers le nord.

Sur la route.

Ce soir bivouac, dans la forêt au bord d'un lac. Que demander de plus.

Bivouac
21
juil
21
juil
Publié le 21 juillet 2022

Nouvelle étape dans la campagne de la république Tchèque, toujours aussi vallonnée et toujours aussi belle.

J'ai bien essayé de rencontrer ce dragon mais impossible.

Un dragon, où ?

Dommage que je n'ai pas mes rollers j'aurais pu faire un peu de roller hockey et attendant la glace ! Un rink en plein milieu de nulle part, étonnant.

Roller hockey ou hockey sur glace ?

Au détour d'une route je tombe sur le château de Cervena Lhota. Très joli sur son rocher au milieu du lac.

Château de Cervona Lhota

La route continue avec de belles demeures/château et quelques passages amusants comme ce tunnel où je passe juste en largeur et hauteur.

Sur la route

La ville de Tabor perchée sur un éperon rocheux (du moins pour la vieille ville) est superbe. Beaucoup de très belles demeures avec entre autre des murs peints.

Rues de Tabor

La porte d'entrée de la ville et ce qu'il reste du château.

Ville de Tabor

L'ancien hôtel de ville abrite un musée et un accès pour la visite aux souterrains de la ville.

Hôtel de ville

L'église est elle aussi magnifique.

Église de Tabor

La suite de la journée se passe dans les collines, entre les champs, quelques petites forêts et villes.

Sur la route

Voilà, ce soir un nouveau bivouac dans une forêt au sommet, ou presque d'une colline. Voilà la vue de ma fenêtre.

Vue du bivouac
22
juil
22
juil
Publié le 22 juillet 2022

Voilà la dernière étape sur cette magnifique route entre Vienne et Prague.

Aujourd'hui pas de ville où village marquant sur le trajet mais toujours autant de collines, de forêts et de petits lacs.

Sur la route

Un petit château en ruine qui se confond presque avec le rocher sur lequel il est situé.

Château en ruine

Petite variante de la journée, je vais suivre plusieurs fois des rivières ce qui n'est pas arrivé depuis le Danube.

Rivières

On continue à monter et descendre en se rapprochant de Prague.

Sur la route

J'arrive au bout de cet itinéraire dans la ville de Prague.

Prague

Ce soir je suis chez Zuzana et Michal ainsi que leur petite fille. Ils seront mes hôtes Warmshowers pour deux nuits.

Demain, visite de Prague.

23
juil
23
juil
Publié le 23 juillet 2022

J'ai passé la journée à visiter Prague, sans vélo pour changer. C'est vraiment une très belle ville que je vous invite à découvrir.

J'ai commencé par me promener dans la ville pour regarder tous les beaux bâtiments que l'on rencontre partout.

Immeubles

La place où se trouve l'ancien hôtel de ville est vraiment magnifique.

Place de l'hôtel de ville

L'église qui se trouve près de la place est complètement enclavée dans les bâtiments. Il s'agit de l'église Notre-Dame du Tÿn.

Notre-Dame du Tÿn

L'ancien hôtel de ville se dresse avec sa tour, sa grosse horloge et une petite animation toute les heures.

Ancien hôtel de ville

Pour se déplacer dans la ville vous pouvez prendre le métro, marcher, utiliser le tramway ou ces moyens plus atypiques.

Moyen de transport

La ville a encore de nombreuses tours un peu partout que je encontre tout au long de ma balade.

Différentes tours

Le musée national est abrité dans un immense bâtiments bien mis en valeur par un grand et large boulevard qui y mène.

Musée national

Je termine la visite de cette partie de la ville par le couvent de sainte Agnès de Bohême.