Carnet de voyage

A l'autre bout du monde

5 étapes
1 commentaire
4 abonnés
Dernière étape postée il y a 1648 jours
A l'autre bout du monde (et ma tendre Bretagne) j'ai décidé de faire partager mon aventure.
Septembre 2017
15 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Parce que j'ai décidé de me lancer dans l'écriture d'un blog, pour tenir informées les personnes de mon entourage et pour encourager les personnes encore indécises quant à un éventuel départ en Nouvelle-Zélande. Je m'y prends tardivement, mais j'ai préféré attendre quelques semaines.

Pour les personnes qui ne me connaissent pas personnellement, j'ai décidé de faire une année de césure dans mes études, après ma licence de droit. Besoin de changer d'air, besoin de nouveau. Et aussi besoin "d'improve my english (certaines expressions me viennent désormais plus facilement en anglais qu'en français, serait-ce une éventuelle amélioration?) La Nouvelle-Zélande me semblait être le pays idéal.. bien qu'à 18000 kilomètres de ma tendre Bretagne.

(photo prise non prise par moi mais les prochaines le seront exclusivement 😉 )

• • •


Maintenant un mois en Nouvelle-Zélande. J'ai procédé à l'ouverture d'un compte bancaire (certes tardivement), à la création d'une ligne téléphonique néo-zélandaise à Auckland. Auckland, je n'y suis pas restée. Premièrement, parce que je me sentais étouffée dans cette trop grande ville. Une ville assez impersonnelle, trop bruyante, aux prix affriolants (pensée envers Malo, il comprendra en lisant). Je me sentais pas bien, je ne me voyais pas trouver un travail ici. Deuxièmement, les prix pour les appartements étaient bien trop chers. J'ai visité de jolis coins, un peu éloignés du centre d'Auckland. Comme ce petit coin de paradis qu'est Parnell, loin des buildings. Un coin de nature, dans lequel je me suis sentie mieux,(ci-joint à coté une photo d'un parc à la jolie flore), aux maisons semblables à celles du Mississippi. Probablement l'une de mes plus belles journées, avec un repas au Cafe rhythm. Un moment agréable, probablement l'un des meilleurs à Auckland. J'ai visité d'autres endroits sympathiques tels que Ponsonby, mais cela ne m'a pas suffi pour rester. J'avais besoin d'un endroit plus calme, dans lequel je me sentirai mieux (avec la mer, évidemment).

J'ai finalement, après la fin de mon air bnb, décidé de m'envoler pour Wellington, sous les conseils avisés de quelques personnes. Un choix que je ne regrette pas.

2

Partie le 17 et arrivée le 19 septembre, me voilà plus d'un mois en Nouvelle-Zélande. Après un séjour de courte durée à Auckland, je me suis envolée pour Wellington, et ce, depuis bientôt un mois. Je ne regrette pas mon choix. En effet, Wellington est certes la capitale de la Nouvelle-Zélande mais elle n'en demeure pas moins une ville à taille humaine. C'est une ville avec son charme, une faune et flore magnifiques. Quel bonheur d'apprécier une jolie vue sur la mer, entendre les mouettes (me rappelant la Bretagne) et apprécier les prémices de l'été. Une ville agréable, où il fait bon de vivre. J'ai tout d'abord logé dans un AirBnb avec des gens vraiment supers. Un appartement open space, vraiment chouette. Un appartement près de Cuba Street, sur Victoria Street. Je compte faire un article pour expliquer un peu Wellington, donner des endroits sympas où déjeuner, où aller (si le temps me le permet). Je n'ai pas encore la prétention de dire que je connais Wellington, mais je peux dire déjà les quelques endroits que j'ai visités et adorés.

• • •

Les premières semaines se sont résumées à la recherche d'un travail. Parce que l'été arrive à grand pas, de nombreux restaurants recherchent à recruter. J'ai épluché les annonces sur Internet, j'ai erré dans les villes à la recherche de petites annonces et j'ai finalement trouvé un travail au bout de deux semaines à Wellington. Pour les curieux, je travaille à Charley Noble. Un restaurant proposant des plats délicieux, à des prix raisonnables pour la qualité proposée. Je le conseille fortement car pour ce que j'ai gouté, j'ai trouvé la nourriture de qualité et délicieuse ! Une ambiance agréable, les kiwis sont vraiment adorables et bienveillants !

Pour le logement, j'ai fini par prendre mon envol et quitté mon Air Bnb qui creusait un peu trop dans mon budget 😉 . J'habite désormais Mt Cook (à 25 minutes du centre). Un endroit paisible, calme où il fait bon de vivre. Je suis actuellement en colocation avec des néo-zélandaises vraiment adorables. Je fais tout à pied ici, n'ayant pas envie de débourser pour des frais que je juge inutiles. Tout est plat ici, marcher est agréable.


Plein de bels endroits à visiter. Ne serait-ce que le super musée de Te Papa. Il est gratuit (aucune excuse pour le visiter) 😉 . Les différents étages sont vraiment intéressés : histoire de la NZ avec la culture maorie, l'immigration (à savoir que la NZ accueille beaucoup de migrants), la faune, les fonds marins... Magnifique. Je suis allée cinq fois..Et je compte y retourner.


Wellington est une ville plus abordable qu'Auckland (même si les prix ici demeurent élevés, mais cela est propre à la NZ). Bien se nourrir revient aussi cher qu'à manger à l'extérieur, c'est pourquoi je déserte un peu la cuisine (et peut-être aussi par flemme de cuisiner). Je poste des photos très vite, avec des descriptions de chacun des paysages capturés.

3

Je m'excuse auprès de mes lecteurs (aussi peu soient-ils) pour ne pas tenir mon blog mais j'ai eu toujours du mal à tenir un blog... Je vais essayer de faire un condensé de ces derniers jours (même de ces derniers mois) notamment pour ma petite maman qui suit le blog et qui a insisté pour que je poste quelque chose. Dans les prochains posts, je vais vous partager mon escapade à Zealandia, un petit coin de paradis que j'ai adoré. Des photos d'oiseaux, de la nature à son état naturel... En espérant que cela vous plaise. Avant tout, parce que je m'étais dit que lorsque j'écrirais un article, je vous en ferais part: j'ai vécu un tremblement de terre. C'était très court, mais moment intense et étrange. J'ai cru qu'une de mes colocataires tapait contre le mur mais lorsque j'ai vu le sol trembler, j'ai bien vite compris qu'un tremblement de terre frappait la Nouvelle-Zélande. Pas de panique, il venait de loin et n'a causé aucun dommage collatéral ou matériel et les Néo-zélandais semblent à l'aise (voire habitués) par ces secousses mais moi, petite backpacker que je suis, ce tremblement de terre m'avait bien déroutée.

• • •

Tout d'abord, je vais quitter bientôt Wellington. Mon aventure s'arrête dans les prochains jours. En effet, beaucoup d'évènements précipitent mon départ. Tout d'abord, j'ai démissionné de mon travail à Charley Noble. J'ai fait de très belles rencontres, des personnes avec lesquelles, j'espère, rester en contact mais quelques différends et l'envie de découvrir autre chose m'ont poussée à partir. Depuis quelques jours, je cherche vainement où aller. J'ai trouvé finalement un petit coin de paradis sur l'île du Sud, Bleinheim, dans lequel je vais faire du fruit picking, le job auquel tout bon backpacker s'est déjà adonné. Je souhaiterais économiser pour après partir à la découverte des magnifiques paysages de la Nouvelle-Zélande.


• • •

J'ai fait pas mal de choses. Malheureusement tout vous résumer.. J'ai refait le magnifique musée Te Papa, couvrant l'histoire de la Nouvelle-Zélande. Un musée accueillant une expo sur la Guerre mondiale. Je n'avais jamais étudié la guerre du point de vue de la Nouvelle-Zélande et j'ai trouvé cela très intéressant de le découvrir. Un musée retraçant l'histoire de la Nouvelle-Zélande: des maoris à l'arrivée des britanniques. Une histoire que je connaissais malheureusement pas mais que j'ai pu découvrir. Un musée pouvant plaire à tous puisqu'il y a un coin dans lequel on peut découvrir la faune qu'abrite la Nouvelle-Zélande. Les oiseaux, les poissons, les araignées (une vitrine que j'ai évitée)... Mais aussi est expliqué les tremblements de terre (la Nouvelle-Zélande étant sujet à de nombreuses secousses) et j'en passe. Un musée dans lequel tout le monde trouve son bonheur. J'ai visité ce musée au moins cinq fois et je m'en lasserais pas. J'ai découvert des bars sympas. Le meilleur endroit pour aller boire un verre ? Courtney Place.


Les rues de Courtney Place (par Bernard Golder) 

Je vous conseille Mish mosh, residence... Des bars top, une très bonne ambiance. Les gens sont vraiment sympa ici, détendus... Je peux pas trop me plaindre. Si ce n'est la nourriture. La nourriture ici est assez grasse. Si l'on veut cuisiner, la nourriture est assez chère. Il existe quelques enseignes que les backpacker connaissent probablement : new world ou countdown (moins cher). Mais cuisiner revient à relativement cher, surtout si on veut cuisiner quelque chose de sain. J'avoue que la nourriture française me manque... Et le fromage. Ici, le fromage est bien trop cher. Un produit de luxe que je ne m'offre pas, même à Noël je n'ai pas craqué (j'ai préféré jeter mon dévolu sur des vins français, un bon verre de Chablis ça me manquait). Mais sinon, je n'ai pas à me plaindre. J'aime ma vie ici.


Voilà.. Je vais travailler mes photos sur Zealandia (retouchées quelques unes) mais je vous poste ceci pour vous faire patienter.


Enjoy your day (or night) , see u soon !

4

Hello ! J'ai décidé de partager mes petits clichés pris à Zealandia. Pour ceux qui connaissent pas Zealandia, c'est un sanctuaire animalier, situé sur Karori (accessible en prenant le fameux Cable Carqui offre une magnifique vue panoramique de Wellington). On y trouve de la faune et de la flore. Il y a 225 ha de forêt (autant prévoir deux journées si on veut tout visiter: d'ailleurs pour info, pour ceux qui s'y rendent, que lorsque vous achetez vos billets, ils sont valables 2 jours, ce qui vous permet de mieux ratisser l'endroit). La forêt en cours de restauration; Le chauffeur de la navette (gratuite 😉 ) qui est venu nous chercher du Cable Car jusqu'à Zealandia (car c'est assez reculé) nous un peu parler de l'endroit. Bon, je dois vous avouer qu'il avait un accent assez prononcé donc je n'ai pas pu tout comprendre, mais ce que je sais c'est que la forêt est en cours d'être restaurée car la Nouvelle-Zélande souhaite vraiment préserver ce "petit coin" et fait appel d'ailleurs aux dons pour y parvenir (tout comme le Wellington Zoo, pour la conservation et protection des animaux).

C'est un endroit magique... Non vraiment. On y voit la faune magnifique de Nouvelle-Zélande.

Photo prise par mes soins  

Agréable de marcher parmi cette magnifique forestation.

Photo prise par moi 


Près d'un lac.. (photo toujours de moi) 

Et un magnifique pont nous offrant une vue à couper le souffle (comme quoi, on est récompensé de nos efforts car j'ai dû bien marcher 12 km...). Mais c'est tellement agréable qu'on n'est pas fatigué. Pour vous donner l'eau à la bouche, voici les clichés que j'ai pris sur le pont 😉

On se croirait presque la forêt amazonienne.. (photo prise par moi) 

Je me suis amusée ce jour là avec mon appareil photo ! L'opportunité pour moi de prendre des photos et j'ai décidé de vous partager ces magnifiques paysages (même si j'avais d'autres photos mais il fallait bien faire un tri hélas..

Je vous partage une dernière photo pour vous montrer l'étendue de la beauté de cet endroit qui a été un véritable coup de coeur.. L'entrée est abordable, un coin restauration est disponible. Je vous encourage pour ceux qui ont la chance d'y aller, bah d'y aller ! C'est un endroit magnifique, reculé de Wellington et dans lequel vous découvrirez une magnifique flore. Parlant de la faune, elle arrive très prochainement ! Je fais au plus vite.


Enjoy guys,


Pour les gourmands:

5
5
Publié le 10 février 2018

J'avais promis d'écrire un article sur la faune de Zealandia mais prise par le temps (et aussi avec un Internet limité en auberge) je n'ai pas pu écrire ce que je souhaitais.. Je compte poster des photos incessamment sous peu des oiseaux vus, c'est promis.

• • •

Il s'est passé pas mal de choses depuis mon dernier article. Je suis allée vivre un mois à Blenheim, dans le nord de l'île du Sud. Blenheim se situe dans la région de Malborough, la région du vin en Nouvelle-Zélande (avec également Martinborough, dans le sud de l'île du Nord, à deux heures de Wellington). Beaucoup de travail était attendu dans les vignes, c'est pourquoi j'ai décidé de rejoindre Blenheim, histoire de me faire un peu d'argent (et de l'expérience). Le travail dans les vignes est plutôt difficile car c'est quelque chose de répétitif, d'assez fatiguant car on est debout dix heures, le dos plié. Ce n'est pas un travail où l'on nous demande de faire quelque chose de difficile mais simplement l'exécution est douloureuse au fur et à mesure des heures qui défilent. Quelle ne fut pas ma déception en apprenant une semaine et demie plus tard que mon employeur n'avait plus de travail à m'offrir. Je comptais beaucoup sur ce travail pour mettre de l'argent de coté pour voyager à travers la Nouvelle-Zélande mais malheureusement je me suis retrouvée sans travail, avec seulement quelques économies. J'ai également vécu une mauvaise expérience dans une share house. En effet, l'hôte de la maison où je résidais a eu un comportement quelque peu déplacé (il ne frappait jamais à ma porte de chambre avant de rentrer, un peu insistant parfois) et finalement je suis allée en auberge de jeunesse, rejoindre mes camarades des vignes. L'auberge a été une très bonne expérience pour moi ! J'ai rencontré des gens super sympas, des gens que j'espère revoir en France, car ils étaient tous français. En effet, à Blenheim, la plupart des gens que je rencontrais était soit allemand soit français.. J'ai passé d'excellents moments en auberge que je ne suis pas prête d'oublier. 😉


Si Blenheim ne m'a pas plu au premier abord car je venais de quitter la personne avec laquelle je voyageais et que c'était difficile de quitter Wellington, j'ai fini par apprécier la petite ville. J'allais à la bibliothèque le matin (notamment car j'avais un débit limité d'Internet), je marchais dans la ville, me rendais au marché le dimanche matin. J'ai fini par trouver un peu plus d'intérêt à cette ville (ville dans laquelle je vais surement retourner pour du travail, pour vous dire). L'endroit où je travaillais était plutôt agréable (je vous laisse juger par vous-même 😉 ).

Les vignes où j'ai travaillé) (à Awatere Valley) 

J'ai découvert, grâce à des personnes rencontrées à Blenheim, une magnifique plage à Whites Bay. L'eau est un peu froide (je vais pas mentir) , mais l'endroit est vraiment idyllique.

Whites Bay, à 30 minutes en voiture de Blenheim.
Vue panoramique en allant à Whites Bay (obligée de faire un arrêt pour une photo).

Autant vous dire que Blenheim cache de jolis endroits, il faut juste prendre le temps de les découvrir. C'est sur que c'est une petite ville comparée à Wellington mais elle a aussi son charme.

• • •

Je me suis rendue à Blenheim en ferry (le départ est à Wellington et l'arrivée à Picton). Le départ a été un peu chaotique (réveil assez tôt) et les au revoir un peu tristes et ajoutez à cela une mer ultra agitée, c'était pas le top. Mauvaise première expérience. Les gens autour de moi étaient malades, j'étais pas non plus très sereine et je n'avais qu'une hâte : arriver (même repartir, retourner à Wellington car j'étais un peu triste). Quand j'ai raconté ma mauvaise expérience dans le ferry à d'autres personnes ayant elles aussi pris le ferry, tous m'ont dit que leur voyage s'était bien passé, que la mer était calme. Si j'ai redouté de le prendre à nouveau (j'ai rejoint une amie), mon dernier voyage en ferry s'est très bien passé. La mer était très calme, c'était super agréable, le temps était magnifique. J'étais plus à l'aise dehors que dedans et j'ai décidé de partager quelques clichés pris lorsque je suis sortie admirer la vue. Je suis contente de ne pas être restée sur une note négative quant à mon expérience en ferry. Donc si comme moi, vous avez eu la malchance d'être tombé(e) sur une mer agitée, retentez le coup !! Ca vaut la peine.

Wellington- Picton (on s'est éloigné du large, la mer était plus calme)
Le port de Picton 
Le retour Picton-Wellington, la mer était ultra calme, un bonheur 

Si j'avais un petit conseil pour ceux qui souhaiteraient prendre le ferry, je conseillerai plus Bluebridge que Interislander. Il y a plus de places assises, les sièges sont nettement plus confortables et il y a même une salle de cinéma. Interislander est une bonne compagnie aussi mais j'ai préféré Bluebridge. De plus, les prix étaient plus attractifs.

Voilà, voilà je tâcherai de poster un article sur l'une de mes plus belles journées en Nouvelle-Zélande très très vite, avec plein de photos.

En espérant que cet article vous ait plu,