Carnet de voyage

Équateur 🇪🇨

Dernière étape postée il y a 1006 jours
3ème pays de notre tour d'Amérique du sud.
Février 2020
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 12 février 2020

Il est 20h et nous embarquons dans le bus pour l'équateur. Il nous faudra 4 heures de bus pour rejoindre la frontière. Le bus s'arrête devant un pont à minuit et nous sortons pour faire tamponner nos passports au poste frontière du Pérou. Le poste frontière est une petite cabanne en bois mais personne n'est là. Nous comprenons que nous devons réveiller le garde qui dort à même le sol. Après avoir reçu notre tampon de sortie nous traversons le pont à pied pour nous retrouver du côté Équatorien, les formalités d'entrées sont rapidement faites. Il nous reste plus que 5 heures de bus pour arriver à Loja.



Nous décidons de ne pas rester à Loja (nous reviendrons dans cette ville plus tard lors de notre voyage) et de prendre directement un autre bus pour Cuenca. Le bus part sur les coups de 6h et nous arrivons à Cuenca à midi. Nous partons à la rechercher d'un hébergement pour la nuit. Nous sommes crevés donc nous choisirons la première guesthouse qui rentre dans nos prix. Nous passons le reste de la journée à visiter la ville entre églises, anciennes ruines, parcs et balade au bord de rivière. On se sent très bien dans cette ville donc nous décidons de ne pas repartir le lendemain pour Quito et d'y rester une journée de plus. Entre le bus de nuit et la journée de balade nous sommes bien crevés et allons nous coucher tôt.


Pour nous 2ème journée nous commençons par un petit café sur une belle terrasse et profitons du soleil. Nous passerons notre matinée à déambuler dans les rues et profiter du bon temps. Pour midi nous trouvons un petit restaurent servant du poisson et nous nous régalons. Malheureusement la pluie arrive en fin d'après midi donc il est temps de nous mettre à l'abri. Nous profitons de l'occasion pour goûter les bières équatoriennes accompagné d'un bon guacamole. Le repas du soir ne sera pas des plus sain, nous craquons pour des pizzas, hé oui il y a plein de stands qui vendent des énormes part de pizza pour 1 dollars (la monnaie de l'équateur est le dollars).


Voilà notre séjour de 2 jours à Cuenca se termine déjà, mais nous reviendrons dans cette ville un peu plus tard dans notre voyage. Maintenant il est temps de prendre un bus pour Quito et aller perfectionner notre espagnol.

2
2
Publié le 20 février 2020


10 h de bus plus tard nous voilà enfin arrivé à Quito. Le trajet fut super long, mais les paysages étaient magnifiques. Nous avons traversé les andes.


La station de bus étant très éloignée de chez José (l'ami de Julien qui nous loge à Quito) nous prenons donc un Uber et arrivons chez José à 23 heures. Nous irons vite nous coucher, car José se lève tôt le matin pour aller travailler. Nous avons le droit à une jolie chambre avec salle de bain privée au premier étage de sa maison, nous serons très bien installés pour nos 2 semaines à Quito.


José n'habite pas dans le centre de Quito, mais dans un quartier en périphérie qui s'appelle Cumbayá. C'est un quartier plutôt riche et sécurisé. Quito est la 2ème capitale du monde la plus haute en altitude, elle culmine à 2850 mètres. La ville de 2 millions d'habitants à été construite entre de nombreuses collines. Il faut savoir que Quito est une ville réputée dangereuse. Il n'est pas conseillé de se balader la nuit dans les rues (toujours prendre un taxi), éviter les bus durant la nuit et éviter beaucoup de quartier. Nous avons de la chance de vivre à Cumbayá qui est plutôt connu comme quartier sure.



Notre première journée, nous nous baladons dans le quartier de Cumbayá et nous allons dans différentes écoles afin de prendre des renseignements pour des cours d'espagnol. Il existe de nombreuses écoles de langue à Quito, la ville est réputée pour son enseignement de l'espagnol, c'est la raison pour laquelle nous avons choisi d'y venir. Après plus de 4 h, nous trouvons enfin une école qui nous convient et réservons 2 semaines de cours.


Notre premier week-end à Quito est gâché par une forte pluie. Samedi, la pluie et les orages sont tellement forts que nous ne faisions rien et restons chez José. Nous profitons de la journée pour discuter avec José et jouer avec son chien Casper. Dimanche le temps n'est pas aussi mauvais donc nous profitons pour aller marcher. Un sentier de plus de 23 kilomètres que nous parcourons entre lacs, forêts et habitations. Énormément de locaux marche, cours et font du vélo sur ce sentier, c'est plutôt très agréable.



Lundi, nous commençons notre première journée de cours. Nous ne sommes pas tout près de l'école donc nous devons marcher 30 minutes pour aller à l'arrêt de bus puis 40 minutes de bus (si le trafic n'est pas trop mauvais) pour rejoindre le quartier de la floresta ou se situe notre école. Nous rencontrons notre prof Ximenia et commençons les cours à 1 h. L'après-midi fut bien intéressante, nous avons passé la plupart du cours à discuter et commençons à apprendre nos premières règles grammaticales. À la fin du cours nous reprenons notre bus direction la maison. Nous arrivons vers les 19 h chez nous. Soirée tranquille à la maison en compagnie de José et Émilie (la copine de José) et profitons de parler espagnol.



Les 4 prochains jours seront identiques et nous apprenons de plus en plus de chose. Vendredi, notre programme est un peu différent, en effet, l'école organise à 11h30 un petit goûter avec tous les étudiants ce qui nous permet de pratiquer encore plus notre espagnol sur la terrasse de notre école. Le moment est très sympathique. De plus, le directeur de l'école est présent avec sa guitare et nous enseigne des chansons en espagnol.



Nous avons passé une très bonne première semaine de cours et nous avons déjà bien progressé. La météo de la semaine fut splendide avec un grand soleil tous les jours. Malheureusement, samedi, la météo n'est pas des meilleures, mais nous décidons tout de même d'aller visiter le vieux Quito. Le centre historique de Quito regorge d'églises plus belles les unes que les autres. Nous montons au sommet de la basilique de vœux et nous avons une superbe vue sur toute la ville. Nous déambulerons dans les rues de la ville le reste de la journée, mangerons du chocolat équatorien, visiterons différents parcs et finirons notre journée de visite par la place Foch. Cette place est réputée pour la fête, en effet plein de bar, de discothèque et de restaurants. Nous profitons de boire une petite bière avant de rentrer à la maison en début de soirée.



Nous passerons la journée de dimanche avec José et Émilie à aller pêcher la truite à une petite demi-heure de la maison. L'ambiance est très sympa et on profite une fois de plus de cet instant pour améliorer notre Espagnol.



Notre 2ème semaine de cours ressemble beaucoup à notre première. Le seul petit changement est notre prof. L'école préfère que les élèves changent de profs chaque semaine selon eux l'apprentissage est meilleure de cette manière. Notre nouvelle prof s'appelle Irma. Nous n'avons pas eu un aussi bon feeling avec elle qu'avec Ximenia. Son enseignement est plus basé sur des règles grammaticales très précises qui ne nous intéresse pas réellement, car notre but est de pouvoir communiquer avec les gens et non de devenir des experts en grammaire espagnole. Mais au final nous avons tout de même appris plein de choses avec elle.


Nos 2 semaines de cours sont terminées et notre espagnol est bien plus performant, maintenant il nous reste plus qu'à pratiquer lors de notre voyage.



Samedi, nous avions prévu de prendre le téléphérique de Quito et de faire une marche sur un des nombreux volcans de la région. Malheureusement, au réveil, Julien est malade, donc impossible d'aller marcher à plus de 4500 mètres d'altitude. Julien passera sa journée au lit tandis que moi, je profite d'avancer le blog, programmer nos prochaines destinations et je vais me balader en ville. Malheureusement Julien a attrapé une bonne gastro et n'est pas sorti du lit pendant 3 jours. J'ai donc annulé nos hôtels et nos bus et nous attendons qu'il aille mieux.

Heureusement mardi matin il commence à se sentir mieux et nous décidons donc de quitter Quito pour Mindo !




3
3
Publié le 21 février 2020

Julien va mieux et nous décidons donc de poursuivre notre route. Nous faisons nos bagages et prenons un Uber direction la station de bus. Nous trouvons un bus, mais nous devons attendre une petite heure avant le départ. 3 heures de route plus tard nous voilà arrivé à Mindo. Un petit village au milieu de la forêt à 1250 mètres d'altitude. La région est connue pour ses magnifiques forêts, cascades et sa vie animalières. En effet, de nombreux oiseaux et papillons qui ne vivent que dans cette région du monde. 


Nous arrivons en fin d'après-midi sous la pluie à notre guesthouse. Un endroit des plus charmants. Une maison en bois entourée de fleur et des les premières minutes nous avons la chance de pouvoir observer nos premiers colibris. Juan Carlo nous accueille les bras ouvert et nous explique pendant près d'une heure toutes les activités que nous pouvons faire dans la région. Après nous être installé nous partons visiter le village sous la pluie. Nous profitons également pour manger un bon repas dans un petit bistrot.


La météo à Mindo est assez particulière. Le soleil est au rendez-vous presque tous les matins des 6h et la pluie s'installe presque tous les après midi vers les 13h. Nous décidons donc de nous coucher tôt pour partir à la première heure du matin pour aller visiter les cascades de la région.


Lever à 6 heures du matin, petit café et nous voilà fin près à découvrir la jungle environnante. Nous sommes chanceux, le soleil est de la partie.


Nous décidons de marcher et non de prendre un bus pour nous rendre au pied du sentier des 7 cascades. Le chemin qui mène au sentier est super joli et nous profitons déjà de la flore exceptionnelle de la région. De plus, nous sommes chanceux, nous observons des oiseaux et des papillons. Mais, à vrai dire, nous voulons absolument voir des toucans. Après plus d'une heure de marche nous arrivons au début du sentier. Nous décidons de commencer notre balade en empruntent un téléphérique 🚡 à la façon équatorienne. En effet, c'est une nacelle jaune suspendue à un câble qui permet de traverser la vallée. L'expérience est superbe et la vue grandiose. 


Nous voilà parti pour 2 h 30 de marches afin d'observer les 7 cascades du sentier. Les paysages sont magnifiques et la végétation incroyable.


Nous nous arrêtons à chaque cascade et profitons du moment. Nous sommes bien heureux, car nous sommes les seuls sur le sentier (pour le moment) car il est encore tôt. Nous devons traverser certaines des cascades pour atteindre la suivante. L'eau est gelée et ne donne pas du tout envie de s'y baigner. De plus, le soleil a presque déjà disparu derrière les nuages. Malgré cela, nous nous éclatons comme des enfants sur ce sentier et adorons le décor. 


Après 2 h 30 de marche, nous nous retrouvons de nouveau au départ de la nacelle et décidons d'aller voir une autre cascade plus enfouie dans la forêt. C'est reparti pour 1 h de marche. Nous commençons à rencontrer d'autres touristes sur le sentier. L'impression de solitude et d'être perdu au milieu de la forêt s'estompe. Nous sommes déjà bien contents d'avoir pu profiter de ce lieu sans aucun touriste durant nos 3 premières heures de marche. Nous atteignons notre dernière cascade et la pluie commence à tomber. Nous rebroussons chemin. Il nous faudra une heure pour atteindre la nacelle, puis une autre bonne heure pour rejoindre notre guesthouse.


Notre sortie fut magnifique et avons pu observer énormément de végétations et d'animaux. Malheureusement, nous n'avons pas vu de toucan. 


Nous sommes de retour à notre guesthouse, en fin de journée. Julien nous prépare un bon repas accompagné d'une bonne bière. Nous sommes bien crevés après plus de 30 kilomètres de marche. 


Pour notre 3 ème journée nous voulons aller découvrir d'autres cascades au sud de Mindo. Ces cascades sont situées dans une réserve naturelle qui s'appelle la réserve des toucans. Donc nous espérons pouvoir observer ses oiseaux en pleine nature. Il nous faudra plus d'une heure et demi pour rejoindre la réserve. Le chemin est somptueux et longe une rivière. Malheureusement, pour atteindre la réserve, il nous faudra traverser une rivière. Mais le niveau de l'eau et le courant trop puissant ne nous permettrons pas de la traverser. Nous n'atteindrons donc pas les réserves ni les cascades. Nous faisons demi-tour et rentrons au village. La pluie s'invite de nouveau et nous sommes de retour bien trempé. 



Il est possible d'observer les oiseaux et donc les toucans dans des grandes volières (un genre de zoo). Nous ne sommes pas très fans de ce genre d'endroit. Nous faisons l'impasse et décidons d'aller manger en attendant que la pluie s'arrête. 


Pas de chance, la pluie ne s'est pas arrêtée, nous avons donc passé la fin de notre après midi à visiter le village, manger des brownies et observer les oiseaux. Notre soirée on la passe à la guesthouse avec un couple de français à boire quelques bières et nous raconter nos histoires de voyages. Une soirée super sympa.




4
4
Publié le 28 février 2020

Nous quittons Mindo à 6 heures du matin. Nous devons prendre un premier bus pour Quito, puis un taxi pour changer de terminal de bus et enfin un dernier bus pour Otavalo.


Nous arrivons en début d'après midi à Otavalo. Petite ville tout au nord de l'équateur réputée pour son énorme marché aux animaux et son artisanat local. La ville est entourée de chute d'eau, de lagune, de volcan donc plein d'activités aux programmes de ces quelques jours ici.


Nous passerons notre premier après midi à nous balader en ville, visiter le marché artisanal et la place centrale. On a mangé dans un petit restaurant servant du porc un vrai délice (même si normalement je n'aime pas du tout le porc). Le reste de l'après midi nous flanerons dans les rues et profitons de manger des bonnes pâtisseries.


Nous nous levons au petit matin, car la météo est très capricieuse, et nous voulons éviter la pluie. Nous partons pour 2h30 de marche dans la campagne autour d'Otavalo. Les paysages sont super beaux. Nous traversons le village de Peguche qui est très charmant. Le village est traversé par son centre ville par un train donc pas très commode. Nous continuons plus au nord en direction de Quinchuqi pour assister au marché des animaux. 


Tous les paysans de la région se retrouvent à cet endroit le samedi pour vendre leurs bêtes. Nous sommes entourés par une foule de personne vendant des vaches, cochons, poules, lapins, cochon dindes... L'ambiance est super et nous profitons de goûter à quelques petites spécialités locales. Un sandwich garni de fromage et de figues et des churros. Nous observons aussi la cuisson d'un cochon dinde à la broche. Nous n'avons pas assez faim pour y goûter, mais ça sera pour une prochaine fois. 


Nous quittons le marché en début d'après-midi et reprenons notre balade en direction de la cascade de Peguche. Pour être honnête, ce n'est pas la plus jolie des cascades, mais l'endroit est plutôt sympathique. Nous avons passé une superbe journée à découvrir la région. Pour notre soirée, nous allons tester la poutine du Pérou. Des que nous avions vu le restaurant servant des poutines nous savions que nous devions les goûter. À vrai dire, c'était plutôt pas mal et la touche péruvienne est le guacamole.



Notre dimanche, nous le passerons en ville à regarder des concerts de musique, des défilés et toute la population jouer avec de l'eau et une sorte de mousse à raser. En effet, c'est le week-end du carnaval donc le dimanche est plutôt bien animé en ville. Malheureusement, nous n'avons pas pris de photos des festivités, car les gens lancent de l'eau à tout-va et nous ne voulions pas abîmer nos appareils photo. 



Lundi, nous partons au petit matin nous balader sur un des sommets qui entoure la ville. Le temps est magnifique ce qui nous permet d'avoir une belle vue sur les collines environnante et sur la lagune. Nous visitons un lieu mythique qui était un ancien cimetière d'enfants, voyons plein d'animaux, continuons à nous faire arroser par les locaux d'eau et de mousse à raser. Nous finirons notre balade par une cascade et ce n'était peut-être pas la meilleure des idées. Il y a beaucoup de monde qui s'amuse à jeter de l'eau et nous finissons encore plus tremper que prévu.



Mardi, nous pensions quitter Otavalo pour continuer notre voyage sur la Colombie, mais c'était mardi gras, donc peu de bus, car jour férié et personne n'a pu réellement nous dire si la frontière allait être ouverte. Nous préférons donc rester une journée de plus à Otavalo. Malheureusement, la pluie et les orages sont aux rendez-vous. Nous faisons la connaissance d'un autre voyageur (John) qui lui revient de colombie et continue son voyage en équateur. Nous passerons l'après-midi à nous donner des conseils sur la suite de nos voyages.



Voilà nous quittons l'équateur pour rejoindre la Colombie. Nous reviendrons en équateur dans quelques semaines. 



N'oubliez pas de vous abonner à notre nouveau blog sur l'équateur des que vous recevrez le lien ! 


https://www.myatlas.com/kpasche88/colombie