Carnet de voyage

Chili 🇨🇱

12 étapes
6 commentaires
22 abonnés
Dernière étape postée il y a 1512 jours
Nous voilà parti pour notre 1er pays d'Amérique du Sud!
Novembre 2019
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 24 novembre 2019


Voilà le grand départ pour l'Amérique du Sud. Long voyage en perspective:

- arrivé à Bâle après une petite heure de route (merci Sébastien)

- 2h de vol pour rejoindre Madrid

- 10h d'attentes à Madrid, heureusement que la bière et le vin n'étaient pas cher à l'aéroport

- 13h de vol direction Santiago


Tout c'est bien passé. On est arrivé au petit matin à Santiago sous un grand ciel bleu. Maintenant plus qu'à prendre un bus et une petite heure à pied pour rejoindre notre guesthouse avant de pouvoir découvrir la ville.


On est bien heureux car pour nous 2 c'est notre premier pas sur le continent sud americain !

2
2
Publié le 27 novembre 2019

Un gros coup de cœur pour cette magnifique ville. Comme vous le savez je suis un grand fan des grandes mégalopoles. Santiago ne m'a pas déçue avec ces 8 millions d'habitants. Elle rentre même dans mon top 3 des villes les plus sympathiques que j'ai pu visiter.


Notre 1ère journée fut plutôt tranquille. Notre petite guesthouse était située au milieu du quartier italien. On a été chauceux avec notre chambre car nous avons eu la chance d'avoir un balcon.

Après une petite heure de repos pour se remettre de notre long vol et du décalage horaire, nous partons à la découverte du quartier. Après plus de 4 heures de marche nous rencontrons les 1er manifestants (la crise sociale n'est toujours pas terminée et est loin de l'être). Cela nous a permis de nous rendre compte du climat encore très tendu dans cette ville entre jet de pierres, dégradations des statues et monuments, énormément de magasins restaurants fermés. Nous avons également expérimenté nos premiers spray aux poivres (et non les derniers). Entre les yeux qui coulent, la difficulté de respirer et la toux nous ne restons pas longtemps et rejoingnons notre hôtel.

Petit discussion avec des locaux qui nous racontent que les manifestations avaient beaucoup diminuées ces derniers jours mais qu'elles reprennent de plus belle (on se dit qu'on est chanceux 😅)!

À peine au lit nous sentons notre 1er tremblement de terre d'une magnitude de 5.


Notre 2ème journée commence par la visite du musée de la mémoire et des droits de l'homme qui nous a permis de mieux comprendre le coup d'état du 11 septembre 1973 et de toute la période de dictature sous Pinochet. Musée super intéressant et gratuit de plus.

Balade dans la ville dans différents quartiers, découverte du marché central, marché des fruits et légumes, quartier Bellavista et son Street art.

Nous dégustons aussi le Torremoto (littéralement tremblement de terre) une boisson typique du Chili avec du Pisco, vin blanc et glace à l'ananas. Un vrai régal.


Notre 3ème journée direction la colline San Cristobal. Une colline au plein centre de la ville très fréquentée par les locaux. Après 2h de marche nous voici au somment avec une très belle vue sur la ville.

Notre soirée nous la passons avec Jésus un chilien que nous avons rencontré plus tôt. Nous mangeons des empanadas autour d'un bon vin blanc. Nous discutions de voyages, des revendications sociales des chiliens et il nous suggère plein de visite à faire pour le reste de notre voyage. Soirée et rencontre fort sympathique.



Notre 4 ème jours départ pour le quartier des affaires et visiter la tour la plus haute d'Amérique du Sud. Petit pique nique dans un parc et pour finir notre journée visite de la maison Pablo Neruda (Chascona museum house).


Dernière journée à Santiago nous la passons à flâner dans les parcs, gravir la colline Santa Lucia et nous diriger vers la gare routière pour prendre notre bus de nuit direction Puerto Montt.



En résumé gros coup de cœur pour Santiago !



3
3
Publié le 30 novembre 2019

Nous voilà parti pour 14h en bus de nuit direction Puerto Montt dans le nord de la Patagonia !


Bonne surprise car les bus sont très confortables, ponctuels et pas trop cher.

Arrivé au petit matin sous une pluie battante, nous nous dirigeons vers notre place de camping. Nous avons décidé de passer nos premières nuits en tente afin de tester notre matériel. Nous voulions rester en ville donc nous avons trouver une guesthouse qui acceptait les campeur dans leur jardin. Ce qui est top car nous avons pu profiter des douches, des WC et de la cuisine.

Le montage de la tente fut super rapide, petite douche et nous partons à la découverte de la ville. Le centre ville est charmant mais à subi pas mal de dégât dû aux manifestations (bâtiments dégradés, banques fermées, tags...). Nous essayons une spécialité locale le "Milcao" un mélange de pomme de terre crue et cuite qui peut être également fourré à la viande.

Après plus de 3 heures de balade sous la pluie et une tempartute proche de 5 degrés, nous décidons de rentrer afin de manger. Julien prépare un bon plat de pâte aux tomates et moi je m'occupe d'ouvrir la bouteille de vin 😂🍷 !

Le soir nous sortons avec Edgardo un chilien vivant à Puerto Montt. Nous passons une excellente soirée puis direction dodo !

Nuit plutôt très agréable dans la tente malgré des fortes pluies et beaucoup de vent.


Notre deuxième journée nous la passons à visiter le marché aux poissons, marché aux légumes, différents points de vue sur la ville et l'océan. Puis nous prenons un petit bateau pour nous rendre sur l'île de Tenglo. Petite île très verte avec un magnifique point de vue sur la ville de Puerto Montt. Nous avons la chance de pouvoir observer nos premières otaries !

Nous retrouvons Edgardo en fin de journée et il nous propose de dormir chez lui car la météo va encore se dégrader. . Nous acceptons l'offre et pour le remercier nous (plutôt Julien😅) cuisions le souper.


Lendemain matin nous partons pour l'île de Chiloe !



4
4
Publié le 3 décembre 2019

Au petit matin nous faisions nos adieux à Edgardo et nous nous rendons à l'arrêt de bus au bord de l'autoroute. Edgardo nous a conseillé cet endroit pour prendre le bus afin d'éviter de marcher une heure pour se rendre à la station de bus. Après plus d'une heure d'attente et aucun bus qui s'arrête nous décidons de quand même aller à la gare routière et donc c'est parti pour une heure de marche sous la pluie.


5h de bus nous attende pour rejoindre la ville de Castro sur l'île de Chiloe. Après 2h nous montons sur le bâteau pour une traversée de 45 minutes. Retour dans le bus et 3h de route plus tard nous voilà à Castro.


On se rend dans notre guesthouse poser nos affaires et partons directement visiter la ville. Charmante petite ville au bord de l'océan avec des maisons sur pilotis et des églises en bois (classées à l'UNESCO). En fin de journée nous rencontrons un couple d'allemand et passons le soirée ensemble dans un petit bar.


Notre 2ème journée est consacrée au parc national de Chiloe. Plus de 25km de marche entre forêt, colline et bord de mer. Nous avons même de la chance et voyons plein de dauphins dans la baie. Les paysages sont magnifiques malgré le temps gris et la pluie.


En fin de journée nous visitons 2 églises parmi les plus belles de l'île, et nous mangeons notre premier ceviche au saumon un vrai régal.


Soirée tranquille à la guesthouse car bien fatigué après cette longue marche.


5
5
Publié le 12 décembre 2019

Voilà nous quittons la Patagonia et l'île de Chiloe pour nous rendre à Puerto Varas qui sera notre premier stop dans la région des lacs du Chili.


Après 2 bus et plus de 8h de route nous arrivons à Puerto Varas sous un magnifique soleil. Ça fait du bien de revoir le soleil après plus de 7 jours de pluie. On décide donc d'aller directement se poser sur la plage du lac d'Llanquihue pour manger, boire une petite bière et profiter du couché de soleil. Le lac est magnifique et est entouré de plusieurs volcans.

Malheureusement au réveil la pluie est de nouveau la, donc on décide de ne pas aller treker sur le volcan Osorno et de faire une marche au bord du lac afin de visiter deux petits villages (Frutillar et Llanquihue). Ces petits villages ressemblent beaucoup aux villages de montagne en Suisse. Toutes les maisons sont des chalets de bois. Donc pas vraiment dépaysé mais très sympa à voir. Après cette marche de plus de 6h on reprend un bus retour à Puerto Varas afin de visiter la ville. Ville très touristique sans réellement de charme à vrai dire. On passe notre soirée avec un couple de belge à nous raconter nos aventures et partageons un bon repas.


Pour notre 3ème jour le soleil est de retour. On décide donc de quitter la guesthouse et d'aller camper. On pose notre tente à Ensenada à l'autre bout du lac et partons faire la marche de la lagune verte. Marche super sympa avec une magnifique lagune, des oiseaux et même des loutres. En fin de journée on se rend à Petrohue pour visiter le petit village coincé entre 2 volcans. Notre soirée est consacrée à regarder le coucher du soleil sur le lac et les volcans juste incroyable comme moment.


Le soleil est toujours de la partie donc en ce 4ème jour on part faire notre trek sur le volcan Osorno. 30 km de trek dans un paysage lunaire un vrai régal. Le trek nous permet de nous rapprocher au plus près du volcan et d'avoir une vue magnifique sur le lac. Pour descendre nous prenons un chemin de sable ce qui nous permet de courrir sur la descente et de s'arrêter sans difficulté dans le sable en tombant un vrai bonheur.


Nous décidons de quitter notre spot de camping pour nous rendre 500km plus au nord à Pucon une ville toujours située au bord d'un lac (lac Villarica). Évidement n'étant pas très organisé nous nous rendons à la station de bus et tous les bus directs sont pleins. Donc plan B on va prendre 3 bus et plus de 12h de voyage (au lieu de 5h en bus direct) pour rejoindre Pucon. Lessiver par ce trajet nous allons directement à la guesthouse et au lit.


Première journée à Pucon sera une journée repos après tous ces treks. Nous profitons de la ville, de nouveau très touriste, mais avec plus de charme. Nous passons une grande partie de la journée au lac à profiter du soleil et de la fraîcheur de l'eau (14 degrés). Pour cette première nuit nous avions réservé une guesthouse. Grosse déception car ça devait être de style japonnais avec des chambres capsules. Mais à vrai dire c'était juste des chambres minuscules sous les combles avec juste un matelas posé au sol et même pas de place pour mettre nos sacs. Donc le descriptif capsule japonnais était juste du marketing pour dire toute petite chambre sans aucun intérêt.


Pour la suite de notre séjour dans la region de Pucon nous décidons de camper de nouveau car le beau temps est au rendez vous. Nous trouvons un petit coin tout proche de la ville pour installer notre tente pour nos 4 prochaines nuits.


Nous passons nos 3 jours à trekker dans la région, visitons des chutes d'eaux (El Salto del Castro), le lac Caburgua, des rivières et bien évidement le volcan Villarica.


Nous avons adoré la région des lacs nos 9 jours étaient juste incroyable et nous avons été chanceux car pratiquement que du soleil pour nous.


Après nos 4 nuits de camping nous prenons un bus de nuit pour Santiago. Nous arrivons au petit matin et ça nous laisse la journée pour faire nos courses de nourriture, régler nos affaires de banque et retrouver notre petit bar préféré avant de repartir très tôt le matin suivant pour l'île de Pâque. Nous avions lu que la nourriture était très cher sur l'île donc on nous a conseillé d'acheter un maximum sur le continent car 3 a 4 fois moins cher que sur l'île.

6
6
Publié le 20 décembre 2019

Nous voilà parti pour l'île de Pâques. Réveil à 3h de matin, taxi pour se rendre à l'aéroport, 2 heures de fil pour le check-in et malheureusement on nous refuse le check-in car nous n'avons pas rempli le PDI. Document indispensable pour se rendre sur l'île. Coup de stress et après plus de 45 minutes on arrive à le remplir et nous voilà parti ! 5h de vol et nous arrivons sous la pluie à l'île de Pâques. On s'acquitte du pass de 80 francs pour l'accès à l'île et nous rencontrons notre chauffeur qui nous amène à notre camping. Cadeau de bienvenu un joli collier de fleur !


Arrivé au camping on monte la tente et partons directement découvrir les premiers Moais. On est sous le charme de ces statues. Soirée tranquille au camping avant d'attaquer notre première grande journée de découverte. Sur cette île pas de transport public donc soit c'est la marche ou location de voiture. Pour soucis de budget on choisi l'option jambe.


Un peu d'histoire pour comprendre tout ce que nous avons visité durant nos 6 jours sur place.


Le peuple Rapanui (gènes polynésien) est arrivé entre le 6ème et le 8ème siècles sur l'île. La construction des Moais a commencé vers l'an 800 jusqu'en 1860 environ. Les Moais représentent des chefs de tribus ou autres personnages importants. On les construits à leur mort afin qu'ils continuent d'influencer, protéger les villages (sorte de dieu protecteur) . Tous les Moais ont été construit dans la carrière de l'île (Rano Raraku). Après leur construction dans la carrière ils sont transportés dans les villages et leur visage est toujours dirigé vers le village afin de le protéger.


Des conflits commencèrent à cause de la surpopulation dans l'île. Manque de ressource sur l'île du à la construction de plus en plus de Moais. Ceci engendre la déforestation et un manque de nourriture. Presque tous les Moais ont été détruit lors de ces conflits. Deux explications différentes exisentent pour expliquer la démolition de tous les Moais.

1) guerre entre les différentes tribus de l'île, qui amène à la démolition des Moais par les tribus ennemies afin d'enlever la protection spirituelles des Moais sur la tribu.

2) les tribus ont détruit leurs propres Moais protecteurs car ils étaient en colère contre leurs dieux du fait de ne plus avoir de nourriture (perte de confiance envers leurs dieux).


Afin de déterminer qui sera le chef de tribu il existe le culte Tangata Manu (homme oiseau). Le vainqueur de ce culte deviendra Ariki et pourra gouverner une tribu. Ce culte s'est déroulé jusqu'en 1864 date de l'arrivée des premiers colons catholique. L'épreuve se déroule dans le village d'Orongo sur le volcan du nord de l'île. Cette épreuve consiste à descendre la faillaise du volcan, nager jusqu'à l'île Motu Nui, y trouver un œuf de Manutara, revenir sur l'île de Pâques et gravir la falaise. Le premier homme rejoignant le village d'Orongo avec un œuf serra sacré chef de tribu.


Voilà un peu pour l'histoire de l'île. Nous avons passé 6 jours à découvrir différents sites (Moais, grottes, ancien village et volcan).


Notre 2ème jour est consacré à l'ouest de l'île. Nous visitons le Tahai (grand Moai), Ana Kakenga (des grottes qui servaient au peuple de cachette), Ahue Kihi-Kihi-Rau-Mea (ancien village), Ana Te Pahu (appelé aussi les banana caves, des grottes qui permettaient de stocker de l'eau) et Ahu Akivi (6 grands Moais). Plus de 30 kilomètres de marche pour voir tous ces sites et souvent accompagné par des chiens errants. Pour notre soirée on se rend au seul village de l'île (Hanga Roa) afin d'assister à des matchs de rugby.


Notre 3ème journée est consacrée à la visite d'Orongo et de son volcan. Puis nous nous rendons à Ana Kai Tangala (falaise et grottes qui servaient à cacher des bateaux). Dans l'après midi nous allons visiter Vinapu (Moais détruits), Tongariki (les 16 Moais) et la carrière Rano Raraku (carrière qui servait à la confection de tous les Moais). Durant cette journée nous avons eu la chance de rencontrer un russe qui nous a pris un voiture et 2 chiliens qui nous ont également pris en stop. Cela nous a permis de voir un maximum de chose. On a tout de même marcher plus de 40 kilomètres. Soirée au camping avec tous les campeurs à boire des coups.


Notre 4ème journée nous décidons d'aller gravir le plus au somment de l'île. Évidement c'est un volcan (Maunga Terevaka) qui culmine à 512 mètres. Plus de 2 heures pour se rendre au pied du volcan une petite heure à le gravir et plus de 4h pour retourner au camping car nous décidons de prendre le chemin le plus long pour le retour. Soirée au camping avec 2 chiliens à boire du Pisco.


Notre 5ème journée nous la consacrons au sud de l'île et à ses plages. Nous visitons la plage Anakena avec 6 magnifiques Moais sur du sable blanc. C'est sur cette plage que les premiers Rapa Nui arrivèrent sur l'île. La plage est éloignée du camping, plus de 30 km pour la rejoindre. On a de la chance avec le stop et donc pas besoin de marcher 60km dans la journée. On profite aussi pour se baigner (eau fraîche mais super agréable). Notre soirée se passe au bord de l'océan afin d'admirer le coucher de soleil sur les Moais.


Pour notre 6ème journée nous allons visiter le musée de l'île (à vrai dire pas très intéressant et très mal fait). Pour finir cette journée nous nous rendons aux 2 derniers sites que nous n'avons pas visité (2 anciens villages). Dernière soirée sur l'île en compagnie des français rencontré la veille et du couple de chilien à discuter de tout et de rien. Super moment.


Notre dernier jour rien de bien excitant, rangement de la tente et attente de l'avion pour Santiago.


On a vraiment adoré cette île. Tout était au top. On est bien crevé après avoir marché plus de 170 kilomètres en 6 jours. A vrai dire on serait bien resté quelques jours de plus. Mais la vie sur l'île est très cher. Juste pour planter sa tente dans le camping ça nous a coûté 25 francs suisse par nuit. Donc je vous laisse imaginer le prix des chambres.




7
7
Publié le 23 décembre 2019

Nous voilà de retour sur le continent à Santiago pour une nuit avant de prendre le bus pour rejoindre Valparaiso à 2 heures de routes à l'ouest de Santiago.


On arrive en fin de journée et on est de suite sous le charme de cette ville pleine de couleur et de street art. Notre petite guesthouse est au top. Située en plein centre ville, disposant d'un grand toit terrasse et d'une jolie vue sur la ville. On se balade un petit moment dans notre quartier faisons quelques courses et passons la plus part de notre soirée à organiser notre voyages pour les fêtes de fin d'année. Hé oui comme on est pas trop organisé on a encore rien réservé. On panique un peu car tous les bus sont complets ou hors de prix (idem pour les hôtels). Après plus de 2h on trouve tout de même un bus et un hôtel pour Noël à la Serena. La fin de soirée on fait connaissance avec les autres backpackers et jouons aux cartes.


Après une très bonne nuit de sommeil et un très bon petit déjeuner dans notre guesthouse nous partons à la visite de la ville. Valparaiso est une ville à flanc de colline et au bord de mer. De super point de vue à découvrir. De plus, la ville est recouverte de tag et de street art plus beau les uns que les autres. De très belles églises, un marché local, et des gens supers sympas. Notre première journée n'est que bonheur. On la termine avec une empanadas de poulet, champignon et fromage un vrai régal. Notre soirée se résume à écouter de la musique lato américaine et jouer aux cartes sur la terrasse de notre guesthouse. Le rêve que demander de plus !


Nous commençons la journée avec un petit déjeuner au top et une confiture à la cerise faite maison (un vrai régal). Direction la plage pour notre journée. On décide de s'arrêter au marché aux poissons pour déguster un très bon ceviche. Ensuite on a la chance de pouvoir observer pleins de lions de mer, goélands et autres oiseaux. Nous continuons notre balade direction Vina del Mar. Une petite ville à 10 kilomètres de Valparaiso. La balade est top car longe l'océan. On visite la ville et on se rend à la plage. Malheureusement la baignade est interdite car les courants et les vagues sont trop forts, donc on profite du soleil.


Notre dernière journée à Valparaíso n'est pas très productive. On traîne toute la matinée à la guesthouse avec d'autres voyageurs puis décidons de quand même sortir un moment. On se rend dans une ancienne prison qui a été transformée afin d'accueillir différentes associations. Étant bientôt Noël il y a même un petit marché de Noël qui se tient dans la prison. On flâne dans les rues durant le reste de l'après midi et on en profite pour manger des empanadas au fromages de chèvre, tomates et basilic (un vrai régal). Et voilà c'est déjà l'heure de refaire nos bagages pour se rendre plus au nord à La Serena ou nous passerons les fêtes de Noël.





8
8
Publié le 26 décembre 2019

Voilà on quitte Valparaíso tôt le matin pour se rendre à la gare routière. Notre bus arrive avec plus de 30 minutes de retard. On rentre dans le bus et nous cherchons nos places (N°58 et 59). Malheureusement pas de sièges avec ces numéros. On nous explique que le bus est plus petit que prévu et donc pas de place pour nous dans ce bus. Nous devons donc redescendre. Nous ne sommes pas les seuls. Un hollandais et un chilien ont le même problème que nous. Après plus de 3h d'attente on nous trouve une solution. Au lieu de faire Valparaíso La Serena en 6h avec un bus direct nous devons prendre un premier bus pour Santiago et changer pour un autre bus pour la Serena. Arrivant à Santiago notre bus pour la Serena est en retard de plus de 2h. Bref une très longue journée départ à 8h nous arrivons à la Serena à minuit. Nous sommes bien heureux d'arriver à destinations. Plus que 30 minutes de marche pour arriver à notre guesthouse. On se cuisine rapidement un plat de pâte car on on est affamé et au lit !


Après notre long périple de bus nous avons du mal à nous lever, mais vers les 11h on sort enfin du lit. On décide d'aller visiter la ville et faire nous courses pour les prochains jours car tout sera fermé le 25 décembre. On se rend au marché aux fruits et légumes on fait le plein. Puis direction le super marché pour acheter un peu de vin pour fêter Noël. On retourne à la guesthouse et les festivités ont déjà commencé. On passe notre fin d'après midi et toute notre soirée avec les autres voyageurs. Nous sommes les seuls qui ne parlons pas espagnol mais on se débrouille comme on peut. Nous rencontrons des gens de l'Uruguay, du Chili, de la Colombie et de l'Argentine. Nous passerons la soirée avec tout ce petit monde à faire la fête sur la terrace de notre guesthouse. La terrace est juste top, on a une vue magnifique sur toute la ville et sur le couché de soleil. Nous avons passé un réveillon de Noël au top !


Réveil plus que difficile après notre grosse soirée. Comme nous sommes le 25 décembre tout est fermé dans la ville. On ne croise presque personne, assez étrange cette ambiance de ville morte. Après une petite balade, nous décidons d'aller à la plage. Une petite heure de marche et nous voilà arriver sur une énorme plage de sable blanc. Toujours peu de monde. On passe notre après midi à nous baigner (plutôt à me baigner car l'eau était trop froide pour Julien). On profite également du soleil. Que demander de plus pour un 25 décembre. Pour notre dernière soirée à la Serena on ne change pas nos habitudes et la passons à la guesthouse avec la même équipe.



9
9
Publié le 1er janvier 2020

Nous quittons La Serena en milieu de journée pour nous rendre à Vicuña, un petit village dans la vallée de l'Elqui. Le trajet est plutôt court, seulement 2heures de bus. Vicuña se situe dans les terres à une centaine de kilomètres à l'est de La Serena. Cette vallée est connue pour la production de Pisco (une eau de vie de vin) qui est la boisson favorite des chiliens.


Nous voulions faire du camping mais le camping sauvage est interdit dans la vallée donc nous nous lançons à la recherche d'une guesthouse. Les prix des chambres sont exorbitants donc on décide de dormir dans un dortoir. La propriétaire de la guesthouse est super sympa et nous explique tout ce qu'on peut faire dans la région. Après ces explications nous partons directement gravir une petite colline ( Cerro de la Virgen) qui surplombe le village. Les paysages sont très différents de ce que nous avions pu voir au Chili depuis 5 semaines. C'est super aride, plein de cactus et de terre rouge. Au sommet de la colline on a une vue plutôt sympa sur la vallée et le village. On se dépêche de redescendre avant que la nuit tombe, on va faire quelques courses et retour dans notre guesthouse. On passe la soirée avec 4 français et on découvre le fameux cocktail "Pisco Sour". C'est du pisco à 40 degrés avec du jus de citron, sucre, blanc d'œuf et de la glace. Plutôt très bon. La vallée de l'Elqui est une des régions du monde la plus propice à l'observation des étoiles. Donc on en a bien profité.


Notre deuxième journée est consacrée à la découverte de la région et du Pisco. On a fait une marche de 20km le long de la rivière Rio Elqui. Notre premier stop est consacré à la visite d'une Pisqueria pour en apprendre un peu plus sur le pisco. Le raisin utilisé est le muscat. Ils en font du vin puis ils distillent le vin pour avoir le Pisco. Le pisco est une AOP qui ne peut être produit que dans 5 régions du Chili. Le degré d'alcool varie entre 20° et 50°. La viste était bien intéressante et se termine avec une dégustation. On reprend notre balade jusqu'au village de Diaguilas pour visiter une brasserie. HÉ OUI ils ne font pas que du vin et du pisco dans la région mais de la bière aussi. On viste la brasserie et on déguste 6 différentes bières accompagné d'une petit plateau apéro. Ça fait du bien après plus de 10km de marche sous un soleil de plomb. On profite également de visiter le village, ses églises et son Street art. Nous continuons notre balade au bord de la rivière et arrivons dans le village de Villaseca. Ce lieu est connu pour ses fours solaires. La nourriture est cuite dans des gros fours grâce à la chaleur du soleil. N'ayant pas très faim on ne mangera rien. Plus que 5 km et nous voilà de retour à Vicuña. Bien crevé donc on ne fera pas grand chose de notre soirée.


Notre dernière journée à Vicuña nous décidons quand même de visiter le village et le musée consacré à Gabriela Mistral poète chilienne née dans la région et gagnante du prix Nobel de littérature. Le reste de l'après midi on lézarde dans les rues. Nous passerons notre soirée à jouer aux cartes et parler voyages avec un israélien.


Déjà la fin de notre passage dans la vallée de l'Elqui et demain matin départ pour San Pedro d'Atamaca à plus de 1000 kilomètres au nord.


10
10
Publié le 4 janvier 2020

Nous voilà parti pour le désert dans le nord du Chili. Avant ça un long trajet de plus de 20h de bus nous attend. Nous quittons Vicuña à 11h et arrivons à San Pedro le lendemain à 8h du matin. Bien crevé après ce long trajet on se lance à la recherche d'un camping. Julien trouve un camping avec de la place et peu cher. Très bonne nouvelle donc on s'y rend. Mais gros problème en arrivant Julien n'avait pas regarder le sol. Il est en béton donc impossible de planter les sardines. Après plus de 2heures nous trouvons enfin notre bonheur et installons notre tente. On fait une sieste pour récupérer un peu car nous n'avons presque pas dormi dans le bus. Après notre petite sieste bien méritée nous partons en ville pour réserver des excursions afin de visiter cet immense désert. Nous avions repéré une agence qui avait des supers commentaires, malheureusement toutes les excursions étaient déjà complètes. Après plusieurs recherches nous trouvons enfin une agence qui nous satisfait et réservons une excursion pour le 31 décembre. Notre soirée on la passe au camping à cuisiner et rencontrer du monde. Après moins de 9h sur place nous aimons déjà beaucoup l'ambiance de cette ville.


Levé très tôt à 5h du matin car notre bus vient nous chercher à 6h. On est parti pour une journée d'excursion dans le désert. Notre premier stop est "Laguna Chaxa" pour observer les flamants roses ! HÉ oui on est en plein désert mais il y a beaucoup d'animaux. Le lagon est magnifique et voire des flamants rose au milieu du désert c'est juste incroyable. On en prend plein les yeux ! Juste pour situer un peu on est à 2400m d'altitude. C'est la même altitude que San Pedro ! Pour la suite de notre tour on va monter dans les hauts plateaux et allons atteindre 5000m. Pour Julien et moi c'est la première fois de notre vie à ces altitudes. Mais tout se passe bien pour nous. Pas de maux de tête et de vertiges donc on est bien content et ça nous rassure un peu pour nos prochaines marches au Pérou ! Dans les hauts plateaux nous passons notre journée à contempler des déserts de sel, des volcans, des lagunes et des lagons. Pour être sincère tous les paysages sont plus beaux les uns que les autres. On se régale ! On a de la chance et pouvons observer d'autres flamingos, des lamas, des lapins et plein d'oiseaux différents ! Notre journée se termine par la visite de 2 villages avec leurs églises construites en terre. Pour tout dire on est vraiment pas fan des tours organisés mais celui là était au top et on a adoré !

Vers les 18h on est de retour au camping et on se prépare pour le nouvel an. Pas mal de monde dans le camping et on mange tous ensemble et commençons à fêter la nouvelle année. Juste avant minuit nous décidons de sortir en ville pour célébrer la nouvelle année. Les petites rues sont remplies de monde. Ici au nord du Chili ils ont une tradition pour la nouvelle année. Ils fabriquent des épouvantails et les font brûler à minuit. Pour être sincère on ne se souvient plus vraiment de ce qui c'est passé ensuite. Mais nous sommes retournés dans notre tente vers les 4h du matins.


Notre première journée de l'année ne fut pas productive du tout. Entre grasse matinée, sieste, repos, Netflix et beaucoup d'eau !


Pour notre dernière journée à San Pedro nous allons quand même visiter le village, ses églises et son ambience unique. On en profite pour manger plein d'empenadas et se relaxer dans cette ambience unique du désert!


11
11
Publié le 4 janvier 2020

Nous voilà à la fin de nos 6 semaines au Chili. On va faire un petit bilan de notre séjour dans ce pays. On va commencer par le positif:

-On a adoré ce pays avec ces paysages tellement variés entre le centre, le sud, le nord et l'île de pâques !

-Les chiliens sont adorables, beaucoup de rencontre extraordinaire !

-La facilité de voyager à travers le pays.

Ce que nous avons moins aimé:

- Le prix de la nourriture dans les supers marchés. Juste pour vous donner une idée c'est les même prix qu'en France mais les gens ici gagnent 350 euros par mois donc je ne sais pas comment ils font pour vivire


Après avoir traversé le pays du sud au nord (plus de 4500 kilomètres parcourus), nous prenons notre dernier bus de nuit pour nous rendre à Arica à la frontière péruvienne. Nous y arrivons à 5h du matin et prenons un autre bus pour traverser la frontière afin d'atteindre Tacna notre premier stop au Pérou !

12
12
Publié le 11 janvier 2020

Hello les amis.

Juste pour info, je vous ai envoyé un lien pour notre nouveau pays le Pérou. Il faut s'inscrire de nouveau pour le nouveau blog Pérou si vous voulez recevoir et voir nos nouvelles étapes au Pérou.