Carnet de voyage

L'Inde et sa merveille

4 étapes
1 commentaire
Retrouvailles avec mon chéri, après 3 mois de séparation. La première étape de notre voyage en Asie du Sud-Est commence en Inde.
Avril 2019
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous passerons seulement quelques jours en Inde en amoureux. Le temps de découvrir Delhi, capitale de plus de 26 millions d'habitants, ville dans laquelle Paul a passé 3 mois d'échange.

Cette ville surpeuplée est complètement folle. Cela n'a rien à voir avec notre pays et encore moins notre très chère Alsace. Les tuktuk remplissent les routes dès le matin, les indiens attendent aux quatre coins des rues que la journée passe, le bruit incessant des klaxons, la pollution omniprésente surplombe la ville... Les clichées de ville "sale, polluée et bondée de monde" sont bien réels. Malgré tous ces points négatifs, j'ai adoré découvrir une partie de ce pays.

Excitée à l'idée de voyager pendant 3 mois, le choc culturel ne m'a pas effrayé. Emerveillée de tout, j'étais comme une petite fille au milieu de toute cette agitation. Prendre le positif, voir ce qui est beau, s'ouvrir aux échanges. Les indiens sont d'une gentillesses extrêmes, ils vous envoient de beaux sourires toute la journée, sont très intéressés et pose beaucoup de questions. Ils n'ont pas peur et n'hésitent pas à vous aborder pour faire un selfie ou échanger quelques mots. Il est rare de voir des européens dans ce pays (sauf aux endroits touristiques comme le Taj Mahal dont je vous parlerai plus tard), du coup lorsqu'il y en a, ils sont vraiment heureux et vous prennent réellement pour une star. On s'est prit au jeu, et on a accepté de faire les modèles, les selfies fusaient, fous rires assurés.

C'était la première fois que je montais dans un tuktuk, au début ça fait un peu bizarre, c'est marrant mais on se sent pas trop en sécurité, surtout qu'en Inde (et un peu partout en Asie) les conducteurs n'hésitent pas a se coller les uns aux autres. On a serré les fesses plus d'une fois... Mais avec le temps on s'habitue et on n'a plus peur.

Delhi est une ville remplie de temples.


Nous avons notamment visité le temple du lotus, "temple mère" d'Asie du Sud, il doit son architecture à la fleur de lotus. Il mêle toutes les croyances, un lieu de culte calme et apaisant ouvert à tous.

2

Passage obligatoire dans le célèbre Old Delhi, situé à l'intérieur de Delhi, c'est un labyrinthe de ruelles, blindé de monde, de bruit, d'odeur, de couleurs, on a du mal à se frayer un chemin, ça se bouscule de tous les cotés. Vendeurs de vêtements, de chaussures, d'épices (éternuement assurés), c'est un véritable bordel organisé. Tout est organisé par thème, il y a un quartier pour les chaussures et les vêtements, un autre pour les épices, les fruits secs etc.. On se sent un peu moins en sécurité car il y a vraiment beaucoup de monde, mais on croise plus d'européens.

Je me souviens de cette vieille dame indienne qui s'arrête et commence à discuter avec nous avec un anglais très correct, elle nous donne des conseils pour les achats, et nous préviens des arnaques. Puis on se perd dans les ruelles du quartiers des épices, pour grimper et avoir une vue sur tout le marché de Old Delhi, la vue est super sympa, on peut voir au loin des singes. On croise 2 jeunes qui nous sert la main, on ne comprend pas trop,... Finalement, pas très polis ils nous feront des gestes obscènes et des doigts d'honneur un peu plus tard. C'était clairement de la provocation envers moi, car lorsque Paul tournait la tête, ils cessaient immédiatement. J'avoue qu'on était un peu choqués, et pour le coup c'est le seul moment de mon séjour indien ou je ne me suis pas sentie en sécurité.

On se perd dans les ruelles, on se retrouve dans des petits marchés.

On est en immersion totale, c'est vraiment l'image qu'on a de l'Inde. On va croiser des mendiants démembrés, des hommes transportants un mort couvert d'un draps blanc, des enfants et des familles très pauvres. C'est très difficile à voir, certains moments m'ont fait très mal au coeur. Comment oublier cette femme, portant son nourrisson autour d'un foulard, le regard vide et les cheveux sales, elle s'approche de moi pour me demander de l'argent. Elle avait un oeil au beurre noir sur son oeil droit.

3

Le Taj Mahal est forcément une étape obligatoire pour nous dans notre course aux 7 Merveilles du Monde. Et quelle merveille... Son histoire rend le monument encore plus beau. Retour en arrière sur 2 jours magiques.

Le Taj Mahal se situe a Agra, au bord de la rivière Yamuna à 3-4h de route en taxi de Delhi.

La veille de notre visite, nous arrivons a Agra dans l'hôtel RADISSON BLU AGRA, un hôtel tout confort offert part mon chéri, ou nous passerons 2 nuits. Au programme de l'après midi: détente et piscine, on profite du confort et de la vue sur le magnifique mausolée qu'on a hâte de visiter.

Le soir on se laisse tenter par un petit restaurant en hauteur : Le Bambou café. Ici les rôles sont bien définis :

  • le petit garçon est le rabatteur : c'est lui qui nous a fait des grands signes du haut de leur balcon
  • le père s'occupe de la commande et du service
  • la mère est en cuisine pour concocter de bons petits plats
  • le grand garçon Daniel (qui a notre âge) parle très bien anglais et communique, discute, donne des conseils
  • la fille est en cuisine pour faire la vaisselle à la fin du repas

On a passé un excellent moment avec cette famille pendant plus de 2h.

Daniel nous a raconté toute l'histoire du Taj Mahal en détails et nous a apprit une super nouvelle : selon le calendrier hégirien, l'entrée du Taj Mahal est gratuite pendant 3 jours (différents chaque année) car c'est une célébration spéciale ou le vrai tombeau est ouvert au public, c'est un moment de prière pour les musulmans.

On apprendra à la fin du repas que c'est un guide du Taj Mahal, d'ou sa connaissance dans les moindres détails. Ils nous ont accueilli comme si on était leurs invités, c'était un moment très touchant qui montre encore une fois la gentillesse naturelle des indiens.

Lendemain matin, réveil vers 4h pour voir le lever du soleil sur le Taj Mahal. L'entrée était effectivement gratuite aujourd'hui, nous avons du attendre une quinzaine de minutes avant de rentrer. L'ouverture se fait en même temps que le lever du soleil.

Le Taj Mahal est un mausolée (monument funéraire richement orné destiné à recevoir un personnage puissant défunt) musulman. Shah Jahan, 5ème empereur fut à l'origine de sa construction. Sous les ordres de son père, il épousa successivement 2 femmes, mais le Maharaja ne consomma jamais leur mariage ni avec l'une ni avec l'autre et ils n'eurent jamais d'enfant. En revanche, à la mort de son père, il pu enfin épousée l'amour de sa vie, Mumtaz Mahal. Ils s'aimaient d'un amour inconditionnel.

Avant qu'elle décède en donnant naissance à leur quatorzième enfant en 1631, elle demanda 3 choses à son mari : de veiller sur leurs enfants, de ne jamais se remarier car il ne doit pas avoir des moments de bonheur et d'amour avec une autre femme qu'elle, et de lui offrir la plus belle chose du monde, quelque chose de plus précieux qu'un simple diamant. Il fut construire un bâtiment fantastique, une tombe à la hauteur de leur bonheur, il voulait que le monde entier sache combien il aimait cette femme.

Shah Jahan ira jusqu'en perse pour chercher le meilleur architecte. La construction débuta en 1632 et il fallut pas moins de 22 ans et 20000 ouvriers pour terminer la construction du bâtiment principal, et quelques années en plus pour les jardins et la cour intérieure.

Il voulait quelque chose de magique, un bâtiment tout en blanc, la couleur du paradis et de la perfection. Le marbre fut transporté à dos d'éléphants depuis Jodhpur. Il était très pointilleux, et voulait que tout soit symétrique.

Le Taj Mahal est encerclé de deux bâtiments en gré rouge, celui à gauche est une mosquée , l'autre n'est qu'une copie volontaire puisqu'il n'est pas tournée en direction de la Mecque, construite uniquement pour des soucis de symétrie.


Pendant la construction, Shah Jahan tombe gravement malade. Ses fils se battent pour avoir le trône, et c'est l'un d'eux: Aurangzeb qui prend le pouvoir et fait enfermer son père. On raconte qu'il était totalement contre le fait que son père dépense autant d'argent et de temps à construire un monument pareil pour sa défunte mère. Shah Jahan est alors enfermé, sous les ordres de son propre fils, dans le Ford d'Agra. Il meurt quelques années plus tard et sera enterré au coté de sa bien aimé à l'intérieur du Taj Mahal.

Les tombeaux à l'intérieur du Taj Mahal, accessible au public, sont en réalité des reconstructions. Les vrais tombeaux sont situés au sous sol. Nous avons eu la chance incroyable de pouvoir y accéder. Ils sont en effet ouverts seulement 1 jour dans l'année au public pour que les musulmans puissent se recueillir et prier.


C'est un des plus beaux monuments du monde. Nous avons été éblouis par sa grandeur et touchés par son histoire. Il attire chaque année 4 millions de touristes venus du monde entier. Même 350 ans après sa construction, il n'a pas changé. Des rénovations sont régulièrement mises en place essentiellement pour conserver sa couleur blanche. Son prix augmente chaque année, l'entrée pour les indiens est au moins 25 fois moins cher que celle pour les étrangers.

4

Ce fût vraiment enrichissant de pouvoir me faire ma propre image de ce pays qui a tant de préjugés. On entend souvent que le négatif, la vache sacrée qui a plus de valeur que la femme, la pollution et la saleté, la surpopulation, etc..

On oublie de dire que c'est un pays magnifique, et en faisant le bilan de mon court passage en Inde, c'est véritablement une destination que j'aimerai découvrir plus en profondeur.