À propos

Entrepreneur depuis une dizaine d'années, voyageur régulier, amateur de photo :)

Carnet de voyage

Un week-end au lac Léman

9 étapes
2 commentaires
1
Découverte du lac Léman en cabriolet lors d'un week-end prolongé en Suisse :-)
Mai 2016
4 jours
Partager ce carnet de voyage
J1
midi

Ma première découverte du lac Léman remonte à 2007 lorsque nous revenions d'un roadtrip en Europe avec des amis. Les vues depuis l'autoroute de Lausanne à Genève m'avait laissé un bon souvenir. Neuf ans plus tard, c'est à nouveau en roadtrip que je redécouvre ce lac, mais en couple cette fois, et avec un cabriolet plutôt qu'un monospace 😀

Arrivant du Jura en fin de matinée, c'est par les hauteurs de la route des Rousses que le lac s'offre à nous. Une vue magnifique, première d'une longue série tout au long du week-end, dont on ne se lassera pas.

Panorama depuis la route des Rousses
Panorama depuis la route des Rousses
Notre première vue du lac et des Alpes. Le week-end s'annonce bien 😀

Alors que nous continuons la descente vers le lac, nous nous arrêtons au signal de Bougy. Cet immense parc de plein air est pris d'assaut par les familles le week-end, avec ses aires de jeux, ses grands espaces verts et même une petite exposition de sculptures.

Mais on vient surtout au signal de Bougy pour le magnifique panorama sur le lac Léman et la belle promenade. Nous avons de la chance, un grand ciel bleu agrémente la vue et surtout, la chaîne des Alpes est entièrement dégagée, même le Mont Blanc 😀

Depuis le signal de Bougy, on distingue très bien le Mont blanc au centre et les Dents du Midi sur la gauche
J1
soirée

Premier contact avec la Suisse, nous arrivons dans la ville de Lausanne en fin de journée. Le temps de poser nos affaires à l'hôtel, nous partons pour une promenade à pied pour découvrir la ville. Le quartier de la cathédrale est particulièrement joli, et offre des vues sur la ville et le lac assez incroyables !

Le quartier de la cathédrale à Lausanne

Lausanne accueille de nombreux organismes et institutions d'envergure mondiale. On pense à l'école polytechnique de Lausanne EPFL et la business school IMD dont le MBA est régulièrement dans le top 3 du classement mondial de Forbes. En redescendant de la cathédrale vers le port, nous sommes passés par le jardin du siège du Comité International Olympique. Le parc est superbe et retrace l'histoire et les grands noms des jeux olympiques.

Le parc du CIO est idéal pour s'assoir et profiter simplement de la vue magnifique.

Nous voilà enfin au bord du lac, le long de la promenade. Il s'y dégage une grande sérénité en cette fin de journée. Les espaces verts fleuris, le lac et les Alpes en arrière plan sont magnifiés par le soleil couchant. Les gens déambulent apaisés sur la promenade en fin de journée, on sent que la vie est agréable à Lausanne 😀

La promenade au bord du lac Léman à Lausanne
J2
matin

Alors que nous étions déjà sous le charme du lac Léman et des Alpes en arrière plan, sont venues s'ajouter au tableau les vignes en terrasse de Lavaux. Autant dire que nous étions définitivement conquis !

Des vignes, un beau lac et des montagnes enneigées. Que demander de plus ?

Couvrant 20% de la surface du canton, le vignoble de Lavaux est inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis 2007. Il peut se visiter à pied via un chemin de randonnée de 32 kilomètres, ainsi qu'avec un train touristique, en parcourant une dizaine de commune. Pour notre part, on reste sur les joies du cabriolet 😀

Notre visite débute à Lutry, juste à la sortie de Lausanne. On goûte à nouveau aux joies de la promenade au bord du lac, cette fois-ci de bon matin, et nous en profitons pour prendre un café sur le petit port. La vie semble paisible ici, et on les comprend, le cadre est vraiment magnifique.

Le village de Lutry, un cadre idéal pour prendre un café le matin !

Il est temps désormais de s'aventurer dans les vignes à proprement parler. Les premiers paysages s'offrent à nous dans la commune d'Aran. Les parcelles sont découpées par des murets, qui forment des terrasses, qui se suivent et se ressemblent. Pourtant, le vin qu'on en tire est comme toujours unique, fruit de nombreux facteurs géologique, végétal et humain (sans oublier la météo...).

Plus loin, nous découvrons la commune de Grandvaux, et sa fameuse statue de Corto Maltese. Son auteur Hugo Pratt avait en effet élu domicile à Grandvaux dans les années 80.

La ville de Grandvaux

Nous continuons notre route vers la commune d'Epesses, qui constitue une des 6 appelations du vignoble, essentiellement composé de chasselas. Nous cherchons désespérément une cave d'ouverte, mais celles-ci ne le sont que le soir à partir de 17h. Dommage, avec ce soleil, ça donne soif 😀

Les vignes de Lavaux

Un détour par la tour de Marsens nous aura permis de découvrir un peu plus les techniques pour travailler ces parcelles. Comme en témoigne ce petit train mono-rail qui sillonne les parcelles et permet de remonter la récolte.

La tour de Marsens, aujourd'hui domaine privé, était à l'origine une fortification construite au XIIe siècle.

La tour de Marsens

Un restaurateur nous a finalement orientés vers le caveau Vinorama à Rivaz, qui est ouvert toute la journée. Après avoir vaillamment piloté entre les petits murets des vignes, une bonne dégustation s'impose !

Je fus agréablement surpris par la qualité des vins, très appréciables. En revanche, la Suisse reste un pays cher... À plus de 12€ la bouteille, je pense qu'on peut trouver de bien meilleurs rapports qualité/prix en France pour des vins blancs. Nous ramenons tout de même quelques bouteilles pour le souvenir, mais je garde surtout en tête la beauté des paysages 😀

Dégustation de vin au caveau Vinorama
J2
après-midi

Bien que ce ne soit pas à proprement parler près du lac Léman, nous avons fait une virée à Gruyères pour découvrir la campagne suisse. Comme son nom l'indique, c'est dans cette région qu'est produit le fromage du même nom.

Bienvenue en Suisse !

Nous arrivons en début d'après-midi à Gruyères. Le ventre vide, on craque sur le restaurant qui se trouve dans la maison du Gruyère. Au menu : une fondue et des macaronis au gruyère. Ce n'est pas raisonnable, mais c'est bon 😀 Les caves d'affinage et musée en lui-même se visitent assez rapidement. Le ton des explications est un peu infantilisant mais c'est tout de même intéressant pour comprendre la fabrication du gruyères.

Le saviez-vous ? Une vache consomme 100kg d'herbe fraiche et boit 85 litres d'eau. Avec ça elle produit chaque jour 25 litres de lait, qui donneront une tome de 2kg de gruyère.

Pour faciliter la digestion, nous montons à pied au village de Gruyères. Il s'agit d'un village fortifié, qui comporte un château médiéval et plusieurs églises et chapelles. Plus étonnant, on trouve aussi un musée sur Hans Ruedi Giger, artiste qui a beaucoup travaillé sur l'univers d'Alien. On peut aussi faire le tour du château et profiter d'une magnifique vue.

Le village de Gruyères
J3
matin

Suite à cette escapade fromagère, nous revenons au bord du lac pour passer la nuit à Montreux. Cette ville a une longue tradition musicale notamment grâce au Montreux Jazz Festival qui a fait la renommée de la ville depuis la fin des années 60. La promenade le long du lac, très fleurie est ainsi parsemée de statues en lien avec la musique et en particulier le jazz.

La promenade musicale à Montreux


Mais la plus célèbre des statues, c'est bien sûr celle de Freddie Mercury, qui a habité ici et enregistré de nombreux titres avec Queen dans leur studio de Montreux (d'Under Pressure avec Bowie jusqu'au dernier album Made In Heaven). C'est la seconde fois que je passe voir cette statue, en bon fan de Queen 😀

Ce que je ne connaissais pas, c'est le Queen Studio Experience, un musée gratuit à l'intérieur du Casino de Montreux qui retrace l'histoire de Queen à Montreux. On y trouve plusieurs pièces collectors comme des tenues de scène ou des textes manuscrits de certaines chansons.

Et surtout, on accède à une reproduction du studio de Queen, où on peut mixer la dizaine de pistes de deux titres du dernier album, avec les conseils vidéo de Roger Taylor et Brian May. Très amusant !

Queen Studio Experience à Montreux

Le lendemain matin, nous nous rendons à Vevey, à côté de Montreux. Nouvelle promenade en bord de lac, nouvelle statue aussi : celle de Charlie Chaplin, qui longtemps vécut à Vevey. La ville s'anime autour du marché autour duquel nous nous promenons de bon matin. C'est la énième promenade le long du lac, mais on ne s'en lasse pas 😀

La vieille ville de Vevey avec son marché et son port

Sur le conseil de notre hôtel, nous nous rendons au musée Chaplin's World qui a ouvert quelques semaines auparavant. Sur les hauteurs de Vevey, le musée permet de visiter la maison familiale de Chaplin où il vécut après avoir fuit les États-Unis pendant la chasse aux sorcières.

Un tout nouveau bâtiment permet de visionner un film sur la vie de Chaplin, et surtout d'accéder à une reproduction de ses studios et des décors de différents films. La visite est très interactive et ponctuée de belles statues de cires (le musée a été créé par la société Grévin).

Sans être spécialement passionné de cinéma, on est vite fasciné par la vie et la carrière de Charlie Chaplin. Ce musée Chaplin's World fut une excellente surprise, et constitue est une visite incontournable.

Le musée Chaplin's World à Vevey

With such happiness, I sometimes sit out on our terrace at sunset and look over a vast green lawn to the lake in the distance, and beyond the lake the reassuring mountains, and in this mood think of nothing but enjoy their magnificient serenity.

Charlie Chaplin

La vue depuis la terrasse de la maison de Charlie Chaplin, sur les hauteurs de Vevey
J3
après-midi

Nous reprenons la route vers l'est du lac, où nous franchissons le Rhône qui constitue en amont 75% des apports du Léman. En aval, à Genève, le Rhône reprend alors sa route vers Lyon. La rive sud du lac est en bonne partie française, et nous passons la frontière pour nous rendre à Évian-les-bains.

Soyons honnêtes, cette portion de route au sud-est du lac n'est pas particulièrement enthousiasmante. Nous avons trouvé les rives suisses plus joliment aménagées, avec en prime la vue sur les Alpes. Cela dit, on retrouve le même genre de vue en regardant en direction de Montreux.

Montreux, vue depuis la rive sud en France

Arrivés à Évian, on reprend les bonnes habitudes : une marche le long de la rive 😀 Squares fleuris, larges promenades, petits ports de plaisance : on retrouve à Évian tous les ingrédients qui nous ont tant plus sur la rive suisse. Les thermes d'Évian ont fait la réputation de la ville, surtout dans la première moitié du XXème siècle. Si il y a encore de grands hôtels en activité, certains bâtiments de l'époque ont été transformés, comme le magnifique Palais Lumière, désormais centre de congrès.

La promenade à Évian-les-bains, avec le Palais Lumière en bas à droite

Autre héritage de la grande époque des thermes, le fameux funiculaire. Construit en 1907 pour transporter les clients sur les hauteurs où se trouvent les grands hôtels, il relève plus aujourd'hui de la curiosité touristique et technique 😀 Il fut totalement restauré dans cette optique en 2002, et peut s'emprunter gratuitement.

Cela dit, une fois arrivé à la station amont, on est un peu déçu car il n'y a aucune vue sur le lac. Il faut marcher 10 bonnes minutes pour parvenir à un grand parc qui offre une vue sur la commune de Neuvecelle et le lac. Une boulangerie avec terrasse permet de faire une pause. Autre consolation : la station amont permet de visiter la machinerie du funiculaire, pour les plus curieux.

Vue sur Neuvecelle et le lac Léman

Évian, c'est sûr la ville de l'eau minérale éponyme. L'histoire a débuté avec la source Cachat à la fin du XVIIIème siècle. Aujourd'hui encore, un arrêt du funiculaire se nomme Buvette Cachat, et permet d'aller se désaltérer à la fontaine Cachat. En contrebas, un centre d'information de la société Evian donne l'occasion de mieux comprendre le cheminement de l'eau dans le massif des Alpes, et le procédé industriel d'embouteillage. C'est évidemment un peu commercial et valorisant pour Evian, mais pas inintéressant 😀

La source Cachat, qui a donné naissance à l'eau minérale d'Evian
J4
matin

Notre seconde étape française nous mène à Yvoire, une commune classée parmi les plus beaux villages de France. Situé entre Thonon et Genève, Yvoire est un village fortifié médiéval. Le sachant très prisé par les touriste, surtout en ce week-end ensoleillé, nous arrivons tôt, un peu avant 9 heures. Nous sommes quasiment seuls dans les rues, c'est appréciable 😀

Yvoire comporte notamment deux belles portes fortifiées et un château-fort, propriété de la même famille depuis le XVIIème siècle ! Les commerces sont essentiellement pour les touristes : restaurant, café, boutiques souvenirs et galeries d'arts, très propice à la flânerie donc. En bas du village se trouvent deux ports, un moderne qui assure des liaisons avec d'autres villes du lac, et un petit de plaisance qui offre une autre perspective sur le village, l'église et le château.

L'église d'Yvoire et le château-fort, vus depuis le petit port.

Sur l'emplacement de l'ancien potager du château se trouve aujourd'hui le Jardin des Cinq Sens. Bien que le prix soit un peu élevé au premier abord, c'est une excellente activité. Comme son nom l'indique, le jardin est découpé en plusieurs parties selon les sens. On trouve aussi un espace dédié aux plantes médicinales ou une reproduction des plantes et fleurs des alpages.

Le jardin des cinq-sens à Yvoire

Une des attractions de ce jardin très interactif, ce sont les plantes odorantes. Le visiteur est incité à frotter ses mains sur les plantes pour y découvrir des senteurs surprenantes : Coca-Cola, Hollywood chewing-gum, etc. Cela donne des idées pour agrémenter les parterres chez soi et surprendre les invités 😀

Plantes aux odeurs de curry, Hollywood chewing-gum ou coca-cola
J4
midi

Nous terminons notre périple par un déjeuner à Genève avec de la famille. La ville est très animée ce jour là car il y a le marathon de Genève. Notre promenade le long des quais est donc rythmée par l'arrivée des coureurs, que nous encourageons au passage !

La ville mériterait sûrement que l'on s'y attarde plus, malheureusement il est temps pour nous de rentrer à Paris.

En haut, le fameux jet d'eau du port de Genève. Au centre en bas le pont où le Rhône poursuit son chemin.

Ce week-end au lac Léman a rempli toutes ses promesses. Des paysages magnifiques, un temps exceptionnel qui rend le cabriolet d'autant plus agréable, et de bonnes surprises telles les vignes de Lavaux ou le musée Chaplin's World.

L'atmosphère de calme et de sérénité qui se dégage du lac et de montagnes autour en fait un lieu unique, idéal pour quiconque cherche à se reposer. On comprend mieux pourquoi beaucoup de célébrités y ont élu domicile sur la fin de leurs jours...