À propos

Entrepreneur depuis une dizaine d'années, voyageur régulier, amateur de photo :)
En route vers le lac Léman, nous avons passé une matinée de randonnée aux cascades du Hérisson dans le Jura. Quatre heures de superbes paysages, bien aidés par un très beau temps !
Mai 2016
1 jour
Partager ce carnet de voyage

Carte des cascades du Hérisson dans le Jura

1

À l'occasion d'un week-end au lac Léman en Suisse, nous avons fait une première étape dans le Jura pour découvrir les cascades du Hérisson qui se situent dans le pays des lacs dans le Jura. À l'approche des cascades, nous faisons quelques arrêts sur des points de vue, et constater par nous même l'abondance d'eau 😀

La randonnée en soi n'est pas une boucle, mais un aller-retour de 7,5 kilomètres avec environ 250 mètres de dénivelé. Il vaut mieux prévoir des chaussures de marche donc. Le départ se fait à la maison des Cascades qui comporte un point d'information, des sanitaires et un café/buvette. Le site étant très prisé, il est préférable d'arriver tôt aussi 😀

2

D'une hauteur de 65 mètres, la chute de l'Éventail est la première merveille des cascades du Hérisson, que l'on découvre environ 5 minutes après être parti. Par sa forme étagée qui s'élargit à chaque étage, cette chute nous a rappelé les chutes de Dyjandi (Fjalfoss) dans l'ouest de l'Islande.

La chute de l'Éventail

La montée vers le haut de la cascade offre de belles perspectives de forêt en cette journée ensoleillée. Une fois en haut, un petit chemin permet d'aller observer la cascade sous un autre angle, avec aussi une belle vue sur les falaises de cette vallée.

Vue du haut de l'Éventail
3

La randonnée suit son chemin vers en direction du Grand Saut. Le site comporte officiellement 7 grandes cascades mais on en trouve en fait une trentaine de petits sauts et cascades comme celle ci-dessous, entre l'Éventail et le Grand Saut.

Nous arrivons ensuite au Grand Saut, une chute de 60 mètres de haut enclavée dans un "fer à cheval". Il est même possible de passer derrière la cascade en longeant la roche, pour aller visiter la grotte de Lacuzon, profonde d'une quarantaine de mètres.

C'est en remontant au dessus du Grand Saut que l'on apprécie encore plus la géologie du site. Il s'agit d'une reculée interne du Jura, creusée par une langue du glacier qui recouvrait le massif. On observe bien les différentes strates de la roche, et la grande profondeur de la vallée.

À droite, l'accès à la grotte de Lacuzon
4

Viennent ensuite deux plus petites cascades : le Gour Bleu, avec une belle vasque qui recueille les eaux et Château Garnier, plus modeste avec 5 mètres de haut. Entre les deux, la rivière retrouve une allure plus paisible.

D'où vient ce nom du Hérisson ? Le torrent qui traverse la vallée se nomme simplement le Hérisson. Il prend une double source dans les lacs de Bonlieu et d'Ilay, avant de dévaler 300 mètres de dénivelé sur le site des cascades, puis rejoindre l'Ain.

5

La vallée a longtemps été habitée et exploitée pour la force motrice de l'eau, avec plusieurs moulins, jusqu'à la fin du XIXème siècle. On peut en observer des restes au moulin Jeunet par exemple. On trouvait aussi des forges, fonctionnant sur le principe de retenues d'eau permettant de faire tourner une roue et d'actionner un outil de forge ensuite.

6

La randonnée se termine avec le saut Girard, haut de 35 mètres. Il doit malheureusement son nom à un moine qui mit fin à ses jour en sautant du haut de la cascade. Avant de faire le chemin inverse pour rentrer, on peut faire une pause gourmande et se désaltérer au gîte à côté du saut Girard.

7

Les cascades du Hérisson furent une très belle découverte ! Le cadre est superbe, et l'ensemble du site très bien aménagé et sécurisé.

À environ une heure du lac Léman, nous avons apprécié cette étape dans le Jura, que je ne connaissais pas pour ma part.