À propos

Entrepreneur depuis une dizaine d'années, voyageur régulier, amateur de photo :)
Découvertes en vacances en 2010 puis à l'occasion de voyages professionnels pour Ubisoft, Montréal et Québec sont des villes très sympas à visiter si vous avez du temps libre lors d'un déplacement !
Mai 2010
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ma première visite à Montréal remonte à 2010, lors de vacances de printemps (pendant lesquelles j'ai pris les photos de ce récit). Mon avis est forcément biaisé car mes différentes visites ont toujours eu lieu au printemps ou à l'automne, les saisons les plus agréables !

Au détour de la ville, un mélange de neuf et d'ancien, et une vie culturelle forte !

Au premier abord, Montréal ressemble à une ville nord-américaine classique. On retrouve notamment un quadrillage très typique, plutôt pratique pour se repérer !

Mais rapidement, on trouve un mélange de neuf et d'ancien, parfois un peu brutal (comme l'église ci-dessus au milieu de buildings), parfois plus harmonieux comme les quartiers bohèmes du Plateau Mont-Royal et ses maisons victoriennes.

Logeant souvent en centre-ville, j'en ai toujours profité pour arpenter la ville à pieds quand j'avais quelques heures à tuer, notamment vers le parc du Mont-Royal ou encore le Vieux Montréal. À noter qu'il est possible dans le centre de parcourir un réseau souterrain de galeries commerciales qui représente près de 30 kilomètres de tunnels, très utiles lors de l'hiver rigoureux !

L'accueil par les québécois est plutôt chaleureux. Le tutoiement de rigueur des francophones y participe pour beaucoup même si cela surprend. "On a pas gardé les vaches ensemble" m'est souvent venu à l'esprit la première fois qu'un commerçant me tutoyais 😀

Les amateurs de vieilles pierres seront rassurés, Montréal ne manque pas de beaux bâtiments !

Au fil de mes visites, Montréal m'a beaucoup rappelé deux autres villes : Berlin et San Francisco. On y retrouve ces dimensions multi-culturelle et cosmopolite, une ville ouverte d'esprit d'une certaine façon. Avec des similitudes architecturales (le mélange de vieux bâtiments en briques et de neufs, comme à San Francisco) et météorologiques (hiver très rigoureux souvent méconnu des touristes, comme à Berlin !).

2

Une de mes balades préférées à Montréal se trouve au Vieux Port. Composé de nombreux espaces verts, promenade, petits parcs et grands quais, le Vieux Port propose de nombreuses activités selon la saison (vélo, roller, patin à glace).

Le quartier garde des traces d'une ancienne activité industrielle, comme en témoigne les vieux bâtiments industriels désaffectés au sud, près du parc des Écluses. Les nombreuses voies ferrées qui longent le port sont elles encore en activité. Lors de ma dernière visite, je me suis retrouvé à attendre plusieurs minutes qu'un très long convoi de marchandises finisse de passer 😀

Vue du Vieux Port depuis la tour du musée Pointe-à-Callière

Situé dans le quartier du Vieux Montréal, on retrouve près du Vieux Port des monuments emblématiques de Montréal, comme la Basilique Notre-Dame ou le Marché Bonsecours qui accueille des boutiques d'art et restaurants.

La basilique Notre-Dame et le Marché Bonsecours

Au nord du Vieux-Port se trouve le quai de l'Horloge, avec la tour du même nom. La visite m'aura valu 192 marches à gravir, mais je fus gratifié d'une belle vue sur le port et le pont Jacques Cartier qui permet de rejoindre l'île Saint-Hélène.

L'eau au Québec. Entourée par le fleuve Saint-Laurent à l'est et la rivière des Prairies à l'ouest, la ville de Montréal est en fait une île ! Avec 16% de sa surface occupée par des lacs, l'eau est abondante au Québec et est fournie gratuitement (pas de compteurs individuels !)

La tour de l'Horloge et le pont Jacques Cartier
3

L'autre promenade classique lors de mes visites, c'est le parc du Mont Royal. Avec plus d'une centaine d'hectares, on peut s'échapper complètement de la ville et profiter des espaces boisés, des lacs et des nombreux chemins pour aller courir, faire du vélo ou tout simplement se poser sur l'herbe.

Le point d'orgue du parc, c'est le Chalet du Mont-Royal et son belvédère à 230m de haut. La petite grimpe est largement récompensée par la vue sur Montréal, et m'a souvent donné l'occasion d'apprécier les nombreux oiseaux et écureuils qui peuplent le parc 😀

Vue sur le pont Jacques Cartier, le centre ville de Montréal ainsi que le plateau Mont-Royal, avec le stade olympique au loin

Au nord se trouve le quartier du plateau Mont-Royal, notamment les boulevard Saint Laurent et la rue Saint-Denis. Aimant bien marcher, il m'arrivait d'aller à pied d'Ubisoft (au nord du boulevard Saint-Laurent) vers la place des Arts (plus sympa dans ce sens, ça descend !). Les nombreuses maisons victoriennes du quartier, souvent colorées, valent le détour, de même que les nombreux petits restaurants et bars.

4

Lors de ma première visite en touriste, j'ai particulièrement apprécié la visite du musée Pointe-à-Callière. Le musée, en s'appuyant notamment sur l'archéologie de la ville, présente une belle perspective sur l'histoire de Montréal. La visite commence par un film de 20 minutes qui retrace bien les évolutions, depuis Ville-Marie (la première colonie sur le lieu) jusqu'au Montréal d'aujourd'hui.

Dans les sous-sol du musée, on peut découvrir un ancien cimetière du XVIIe, un système de vidange des eaux de la ville ainsi que d'autres fondations et pièces archéologiques. Cadeau bonus, la tour du musée offre une superbe vue sur le Vieux-Port, idéal pour les amateurs de photo comme moi 😀

Le musée de Pointe-à-Callière à gauche, celui d'art contemporain à droite

L'autre site qui a attiré mon attention est le musée d'art contemporain de Montréal, dit le MACM. Situé sur la place des arts, il rassemble plusieurs milliers d’œuvres. Aimant bien l'art contemporain, j'ai poursuivi à quelques minutes à pieds avec la galerie d'art contemporain du Belgo qui accueille de nombreux artistes autour des arts visuels.

La Biosphère du parc Jean Drapeau et la tour du stade Olympique à côté du Biodôme,

Plus éloigné du centre-ville (mais accessible en métro), le parc Jean Drapeau mérite aussi un détour. Situé sur l'île Sainte-Hélène, il a accueilli l'exposition Universelle en 1967 et en conserve les bâtiments. Celui de la Biosphère est assez emblématique, et propose une exposition intéressante autour de l'eau et du fleuve Saint-Laurent.

Toujours sur le thème de la nature, je m'étais rendu au Biodôme, près du stade Olympique, situé au nord-est de la ville (accessible en métro aussi). Il s'agit d'un musée vivant rassemblant zoo, aquarium et jardin botanique pour découvrir quatre écosystèmes différents des Amériques.

5

Destination très prisée des touristes, la ville de Québec est l'emblème de la culture francophone au Canada, et reste l'unique ville fortifiée en Amérique du Nord. Une visite s'impose !

Astuce : en me levant tôt pour prendre le car de 6h à la gare routière de Berry-UQAM, j'ai pu faire l'aller-retour à Québec dans la journée, avec le car du retour partant vers 19h. Le trajet est un peu long (3h) mais cela fait une bonne journée sur place 😀

Le symbole de la ville, c'est bien sûr le château Frontenac. Impossible de le louper en arrivant tant il surplombe majestueusement la ville à 54m de haut, tout proche du fleuve Saint-Laurent. Il s'agit aujourd'hui d'un hôtel de luxe mais il est possible de le visiter.

La promenade au pied du château est très prisée aux beaux jours !

En poursuivant au sud du château, on arrive sur les fortifications et la citadelle de Québec, ainsi que le parc des Champs de Bataille. Ces trois sites permettent de découvrir la ville de Québec à travers son histoire militaire notamment. Il est possible d'y faire de belles promenades avec de superbes vues sur le fleuve Saint-Laurent.

6

À seulement une demi-heure en bus au nord de Québec, la chute de Montmorency est l'occasion de prendre l'air et de sortir de la ville ! Elle n'était pas mentionnée dans mon petit guide mais j'en recommande la visite (cela m'aura pris environ 2 heures en tout).

La ville de Québec vue depuis la chute

Alimentée par la rivière du même nom, la chute se déverse directement dans le fleuve Saint-Laurent. Bien que moins large et imposante, elle atteint 83 mètres de haut et dépasse de 30 mètres celles du Niagara ! Différents chemins sécurisés permettent de bien l'apprécier, de même qu'un pont suspendu assez impressionnant 😀

7

La ville de Québec ne se résume bien sûr pas qu'à son château emblématique. C'est aussi le Vieux Québec, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, qui par ses ruelles pavées et vielles maisons rappellera les villes européennes. La ville accueille aussi le siège du gouvernement de la province de Québec.

Avant de repartir, je fais un dernier passage par le château pour admirer le fleuve Saint-Laurent, fil conducteur de mes visites à Montréal et Québec. En poursuivant en aval du fleuve, on arrive en Gaspésie, dont on m'a recommandé la visite pour ses grands espaces naturels. Mais là, il faudra que je prévois de vraies vacances 😉