À propos

Entrepreneur depuis une dizaine d'années, voyageur régulier, amateur de photo :)

Carnet de voyage

Découverte du Cap et sa région

6 étapes
3 commentaires
1
À l'occasion d'un voyage d'étude avec 50 Partners à la rencontre de l'écosystème startup du Cap, j'en ai profité pour découvrir la magnifique péninsule du Cap et ses vignobles proches.
Mars 2018
6 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En ce début mars, nous quittons Paris et des températures très fraîches, direction le Cap en Afrique du Sud ! Nous entamons un nouveau voyage d'étude avec 50 Partners pour rencontrer l’ecosysteme de startups, entrepreneurs et investisseurs du Cap. Outre les 3 jours de rendez-vous business, j’en ai profité pour rajouter quelques jours avant et après, et profiter de la région !

Bienvenue au Cap ! 

C’est assez difficile à décrire, mais Le Cap est le genre de ville où à peine arrivé, on s’y sent bien et on se dit « je pourrais habiter ici ». J’avais eu la même impression à Buenos Aires par exemple.

Un des atouts de la ville, c’est l’absence de décalage horaire avec la France (enfin, une heure seulement). On s’imagine bien venir ici en hiver profiter du soleil et travailler en remote 😎

Je dois avouer qu’en arrivant, prendre un apéro le soir sur le port, avec le bruit des mouettes et de l’océan, avec une température estivale, le tout au mois de mars, ça fait un bien fou !

2

Avant d’entamer le programme business, nous profitons d’une première journée tourisme pour visiter la péninsule du Cap, où se trouve à la pointe Cape Point, et juste à côté plus au sud, le fameux Cap de Bonne-Espérance.

Nous prenons la direction de Muizenberg pour faire le tour de la péninsule par la côte nord. En cette journée ensoleillée, la première vue sur False Bay (la baie au nord de la péninsule) nous laisse imaginer une excellente journée ! L'océan vire au turquoise en s’approchant des plages dont certaines, comme St James, arborent de superbes petites cabanes colorées. Difficile de faire plus belle carte postale. Un peu plus loin, nous faisons un premier arrêt sur le port de Kalk Bay, goûter un délicieux fish&ships. Oui il n'est que 10h30, oui on avait déjà pris un petit déjeuner, mais non on ne pouvait pas rater ça 😀 Repus, on va se promener sur la jetée, où on croise des phoques se prélassant. Ils ont un peu trop mangé aussi semble-t-il 😅

St James Beach
St James Beach
Muizenberg
Le port de Kalk Bay
Un phoque qui se prélasse...
La protea, fleur emblématique de l’Afrique du Sud

La route se poursuit ainsi que les belles plages, quand nous arrivons à Simon’s Town pour découvrir la colonie de pingouins de Boulders Beach. Il s’agit d’un parc protégé où la promenade est bien aménagée, afin d’observer les colonies de pingouins, tantôt dans une crique, tantôt sur la plage ou encore cachés dans la végétation. Il y a même une plage un peu plus loin où on peut parfois se baigner non loin de certains pingouins. Ils sont toujours aussi amusants à observer, que ce soit quand ils se prélassent ou quand ils courent sur le sable ! Cela m’a rappelé la colonie de pingouins de Oamaru en Nouvelle-Zélande 😀

Les pingouins de Boulders Beach 

Le parc national du Cap de Bonne-Espérance 

En longeant la côte nous arrivons enfin à l’entrée du parc tant attendu ! On entre alors dans une grande réserve, où il faut encore pas mal rouler pour arriver au cap à proprement parler. Les paysages sont superbes, tant sur le plateau que sur la côte qui n’est pas sans rappeler la Bretagne parfois. Et que dire des couleurs, un vrai régal... Cerise sur le gâteau, nous croisons même quelques autruches en liberté 😀

Le littoral de rêve du parc national de Bonne Espérance

Tout au bout de la péninsule, ce sont en fait non pas un mais deux caps à découvrir ! Cape of Good Hope est le plus au sud, et a donné son nom à la péninsule. Il prend la forme d’un immense rocher derrière lequel se cache une belle plage. On peut la voir en se rendant à l’autre cap, Cape Point, qui est lui le cap le plus à l’est de la péninsule. Beaucoup plus haut, c’est ici que se trouve le phare qui prévient de l’approche de la péninsule. La falaise de Cape Point est vraiment impressionnante, d’autant plus que le vent y souffle très fort !

En redescendant, ne manquez pas le restaurant de fruits de mer et sa belle terrasse avec la vue sur False Bay, très sympa !

On pense souvent, à tort, que le Cap de Bonne-Espérance marque la séparation entre l’océan Indien et l’océan Pacifique. En fait, la limite se trouve plus à l’est, au Cap des Aiguilles, qui est encore plus au sud que la péninsule de Bonne-Espérance. Ce qu’on peut observer en revanche c’est le courant de l’océan Indien qui se poursuit jusqu’à Cape Point, et qui rencontre les courants de l’océan Atlantique.

Le cap de Bon Espérance
Cape Point
Vue de la péninsule depuis le phare de Cape Point
Le phare de Cape Point
Gare aux macaques, ne laissez pas traîner des sacs ou de la nourriture !

En sortant du parc, nous faisons un arrêt dans une superbe ferme à autruche. C’est assez marrant de les voir de près, et même de les faire manger dans sa main ! Il faut avoir confiance mais elles ne sont pas si méchantes que ca 😉

Le retour se fera par la côte ouest de la péninsule, en passant par Noordhoek, Hout Bay puis Camps Bay. Le littoral est vraiment magnifique : tantôt escarpé avec de belles falaises, tantôt bordé de magnifiques plages où les kite surfers s’en donnent à cœur joie ! Il faut savoir que le vent est extrêmement fort sur cette côte. D’ailleurs, l'an passé la course en vélo avait été annulée, de peur que les vélos s’envolent littéralement...

3

Place au business pour 3 jours ! Lors de ce voyage d'étude avec 50 Partners, nous avons rencontré de nombreux entrepreneurs, startups, accélérateurs et investisseurs. C'est le onzième voyage de ce genre que je fais (et le sixième que je raconte sur MyAtlas), aussi je commence à avoir beaucoup de points de comparaison avec 16 villes visitées, en plus de bien connaître l'écosystème parisien.

Clairement, Le Cap est un écosystème assez jeune. Il n'y a pas encore eu l'effet d'une première voire deuxième génération d'entrepreneurs qui ont vendu leur société et soutiennent de nouvelles. Les quelques fonds de capital risque professionnels sont assez limités en taille. Les accélérateurs ou startup-factory que nous avons rencontrés le reconnaissent : le capital ne manque pas, mais les dossiers de qualité si. Par ailleurs, les mesures de discriminations positives (Broad-Based Black Economic Empowerment) n'incitent pas les meilleurs talents à se lancer dans l'entrepreneuriat, car ils accèdent facilement à des postes importants dans les grands groupes.

Entrée de Workshop17, un des accélérateurs du Cap
Working with a view!
Inspire & exchange
Des bureaux de startups très locaux ! Ça change du mobilier globalisé habituel..
La figure de Mandela est toujours très présente !

Sur le plan international, le pays n'est pas assez grand pour justifier un financement par du capital-risque. Cela incite à penser tout de suite à l'international, avec notamment le Kenya ou le Nigeria. Mais la réalité est que ces pays sont au moins autant de différences que les pays européens entre eux. L'expansion n'est pas si aisée, mais certains l'ont très bien réussie comme WiGroup, spécialiste de la fidélisation sur mobile, et qui a même attiré Richard Branson comme investisseur !

Pour autant, la ville ne manque pas d'intérêt. En se trouvant dans le même fuseau horaire que l'Europe, c'est une destination idéale pour des équipes à distance. D'autant plus que le climat en bord de mer est très agréable 😀 Certains ne s'y sont pas trompés, puisque les équipes d'Amazon AWS sont basées au Cap par exemple !

Sortir du township par l'éducation

La rencontre qui a le plus retenu mon attention est celle avec Sihle Tshabalala. Issu d'un township, passé par la case prison après pas mal d'errements, il a fondé depuis Quirky 30 pour aider les jeunes des townships à ne pas vivre le même parcours que lui. Constatant le déficit de développeurs sur le marché, il offre 1 an d'apprentissage du développement Web et mobile aux jeunes défavorisés, pour leur donner une chance de sortir de leur milieu.

Sihle est plein d'énergie et de charisme, il maîtrise parfaitement son story-telling pour promouvoir son projet, c'est impressionnant ! C'était vraiment génial non seulement de découvrir de l'intérieur le township de Langa au Cap, mais surtout de voir tous ces jeunes apprendre les dernières technologies, y compris les plus récentes comme les Progressive Web Apps ! J'ai adoré voir ces codes HTML et CSS écrits sur les tableaux dans un milieu aussi défavorisé, et de voir comment la technologie peut aider à améliorer bien des situations.

4

Ce qui fait la réputation du Cap et plus généralement de l'Afrique du Sud, ce sont aussi les vignobles ! Il fallait s'y attendre, ce sont les français qui ont développé la viticulture dans le pays, notamment autour du Cap avec l'arrivée des huguenots lors des guerres de religions.

Les vignobles se trouvent à une heure environ du Cap, ce qui en fait une excursion idéale pour s'échapper de la ville, et découvrir un cadre absolument incroyable au pied des montagnes. Après une journée de rendez-vous au Cap, nous voilà donc à nouveau en mode touriste pour découvrir un premier vignoble, Marianne, géré par... des français ! Étonnant ?

Ce qui saute aux yeux en arrivant : les domaines sont extrêmement bien entretenus ! Les grandes allées en arrivant, les petits parterres, la décoration intérieure pour accueillir les touristes, tout cela est très professionnel. Le tout dans un cadre superbe 😀

Le domaine Marianne 

La plus grande ville de la région, et par ailleurs un des plus grands vignobles du pays, c'est Stellenbosh. La ville est connue pour son architecture hollandaise, que nous avons pu découvrir en fin de journée. Mais c'est surtout l'université qui fait la réputation de Stellenbosh. Nous y avons rencontré l'accélérateur de startup de l'université, LaunchLab, ainsi qu'Innovus, une structure d'incubation qui fait le lien entre l'université et les grands industriels. C'est aussi à Stellenbosh que nous avons pu rencontrer un des rares fonds de capital risque du Cap, Knife Capital.

Promenade tardive dans Stellenbosh 

Notre visite se poursuit avec différents vignobles, dont le superbe Babylonstoren. Outre la belle propriété d'un blanc pur qui tranche avec les paysages, on y trouve de superbes jardins, et une grande verrière pour les dégustations. Ici aussi, tout est propre et bien entretenu, la visite en est d'autant plus agréable.

Du côté de Franschhoek, littéralement "le coin des français", nous découvrons l'incroyable restaurant La Petite Ferme, dont la vue sur la vallée est magnifique. Plus loin, nous ferons un arrêt au domaine La Haute Cabrière, qui ne nous laissera pas un souvenir incroyable, mais j'en ai surtout profité pour faire de belles photos dans le vignoble 😉

Le jardin du restaurant La Petite Ferme

Ce qui par contre nous laissera un incroyable souvenir, c'est le domaine Rust en Vrede par lequel nous avons terminé ces deux jours de visites. Avec plus de 300 ans d'existence, le domaine a une longue histoire, a servi de nombreuses célébrités et surtout est régulièrement classé dans le top 100 des meilleurs vins au monde.

Le domaine compte aussi un restaurant, histoire de déguster le vin autour d'une bonne viande ! Et bien sûr, le parc autour et les vignobles sont superbes : ce fut un vrai régal d'y faire des photos.

Le domaine Rust en Vrede
5

Nous avons eu la chance de dormir près du port du Cap, avec ses nombreuses petites marinas. Une grande promenade permet d'en faire le tour et d'apprécier la vue avec les montagnes derrière qui accrochent les nuages. Le quartier est très animé, avec de nombreux commerces comme à Victoria Wharf, mais aussi des terrasses et quelques concerts publics sur les quais. Très sympa de s'y promener !

La promenade du port
Victoria Wharf
Table Mountain, Signal Hill et le stade olympique en arrière plan
Le port, vu depuis Signal Hill

Les stars de la ville, ce sont bien sûr les montagnes qui l'entourent, dont le fameux Table Mountain ! Ce plateau rocheux, où on peut monter par un téléphérique, se voit régulièrement recouvert de nuages qui chutent doucement et disparaissent en contre-bas. Le phénomène est magnifique et ressemblerait presque à une vidéo en timelapse 😀 Malheureusement, les vents étaient trop forts lors de notre visite, le téléphérique était fermé et nous n'avons pu monter en haut. Nous nous sommes rabattus sur Signal Hill, accessible en voiture, et qui donne une autre vue sympa sur la ville et la côte. Entre les deux, il est aussi possible de monter à Lion's Head, un immense pic rocheux.

Table Mountain
Le stade olympique vu depuis Signal Hill
Lion's Head
Vues depuis le sommet de Signal Hill 

En faisant le tour de Table Mountain, on arrive dans le vignoble de Constantia. On y trouve deux domaines qui font partie intégrante de la ville : Groot Constantia, le plus grand et Klein Constantia. Si vous n'avez pas le temps d'aller vers Stellenbosh, visiter ces deux domaines vous donnera un bon aperçu des vignobles sud-africains. Et comme pour Stellenbosh, les domaines sont incroyablement bien entretenus et il fait bon s'y promener. Les paysages au pied des montagnes valent le détour.

Groot Constatia propose un restaurant avec une belle terrasse à ne pas manquer, et bien sûr vous pourrez y déguster les vins du domaine 😀

Le domaine de Groot Constantia 

De retour en centre-ville, je me suis rendu au tout nouveau musée d'art contemporain Zeitz MOCAA situé dans sur le port. Le bâtiment en lui-même est impressionnant : il s'agit d'anciens silos en béton, qui font penser notamment aux immenses silos du port de Montréal. La particularité ici, c'est qu'ils ont été découpés de l'intérieur avec des formes arrondies, pour y loger entre autres des ascenseurs. Le musée se répartit sur plusieurs étages et les expositions étaient assez intéressantes quand j'y suis passé, alternant entre photos, œuvres physiques mais aussi pas mal de montages vidéos.

Au dernier étage du musée se trouve un bar et restaurant sympa, avec une terrasse, offrant une belle vue sur la ville. Et si cela ne vous suffit pas, on trouve encore au dessus un hôtel (The Silo Hotel), lui-même coiffé d'une piscine ! Je n'ose pas imaginer la vue sur le Cap et Table Mountain 😀

Le musée Zeitz MOCAA 

Pour bien terminer la découverte du Cap, rien de tel que d'aller faire un tour à Camps Bay, devenue une banlieue branchée et huppée du Cap. Il faut dire que le cadre est superbe avec la plage et les montagnes de Table Mountain et Lion's Head juste derrière. La rue principale est jonchée de nombreux bars et restaurants qui s'animent à toute heure de la journée. Entre cette artère et la plage se trouve un parc et une belle promenade bordée de palmiers. Malgré les apparences balnéaires et estivales, Camps Bay est balayé par des vents très forts qui surprennent la première fois !

Camps Bay 
6

Ce voyage d'étude au Cap et les quelques jours de tourisme autour furent une excellente découverte ! J'ai tout de suite accroché avec cette ville, tandis que les environs comme la péninsule du Cap ou la route des vins vers Stellenbosh sont vraiment magnifiques.

N'ayant encore jamais fait de safari, clairement je reviendrai en Afrique du Sud, pour explorer encore plus la région du Cap (en remontant la côte vers le nord ouest par exemple), et puis bien sûr en allant jusqu'au fameux parc du Kruger.

En attendant, j'ai ramené quelques bouteilles de vins sud-africains en souvenir pour patienter 😉

Créez votre road trip sur mesure en Afrique du Sud, sans frais d'agence !

Des circuits personnalisables directement inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, voyage individuel en toute liberté
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture