Ouest Canadien : Colombie-Britannique & Alberta *

Un road trip inouï sur les routes de la Colombie-Britannique. De Vancouver jusqu'aux portes de Calgary : grands espaces et randonnées vous attendent dans ce premier opus sur le continent Canadien.
Du 10 juin au 9 juillet 2019
30 jours
1
1

Après un peu plus de trois semaines passées sur l'île de Vancouver, voici la deuxième partie de ce voyage au Canada (première partie, Ouest Canadien : Découverte de Vancouver Island). Arrivée du Ferry à Horseshoes Bay, direction Vancouver pour la nuit, puis, départ du Road-Trip à la découverte de la Colombie-Britannique et de l'Alberta.

Nuit en auberge de jeunesse pas très loin du centre. The Cambie Hostel dans Gastown.

https://cambiehostels.com

Rendez-vous 11h sur Canada Place pour récupérer notre " Ford Flex " et prendre désormais la route vers le nord. Pas de visite de Vancouver pour l'instant, celle-ci étant réservée pour la fin du voyage.

Shannon Falls Provincial Park.

Les sommets se dévoilent petit à petit le long de la route 99, les pentes se raidissent et on entre dans les massifs montagneux. Situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Vancouver, Shannon Falls est le premier parc provincial de notre liste. Première ballade et première cascade sur le continent. C'est un site très touristique, pas mal de monde sur les sentiers qui mènent à la cascade. Ensuite, quand le dénivelé augmente la foule se raréfie.

 First Fall.

Malgré l'humidité ambiante et la période de l'année (début juin), les risques de feux de forêts sont déjà importants dans cette zone. Les panneaux "Forest Fire Danger Rating" sont présents à de nombreux points pour vous prévenir des risques éventuels.

Quelle différence entre un Parc National et un Parc Provincial au Canada ? A priori, pour les parcs provinciaux, c'est la province qui entretient et protège son parc alors que les parcs nationaux sont régis par une agence fédérale. En plus de cela, les parcs provinciaux sont eux gratuits.

https://www.pc.gc.ca/en/index

Sea to Sky Gondola.

Ce télécabine vous permet d'accéder au relief rapidement. Un point de vue sensationnel et vertigineux vous attend lors de la montée et également une fois sur place. De nombreuses randonnées pour tous les niveaux partent de ce point, vous offrant des panoramas saisissants sur Squamish, ses montagnes alentours et sur la Baie Howe (Panorama Trail, Sky Pilot Suspension Bridge, Stawamus Chief..).

The Squamish and Chief Viewpoint. 

En une bonne dizaine de minutes, vous serez au sommet du télécabine pour la somme de 50$ environ. Pour les plus téméraires, il est évidemment possible de réaliser cette ascension à pied (prévoir quelques heures..). Dans l'enceinte de la télécabine, il est possible de se restaurer, d'accéder à une boutique et des aires de jeux pour les enfants.

https://www.seatoskygondola.com

 De la mer au ciel.

Malgré l'attrait touristique des lieux, et avec une bonne discrétion, il vous sera possible d'apercevoir de nombreux animaux (oiseaux, rongeurs..).

Rencontres avec la faune locale : Stellars's Jay & Pileated Woodpecker. 

Squamish.

Après ce premier épisode montagneux, nous prenons la route de Squamish situé quelques kilomètres plus loin. Notre guide nous présentait une des villes les plus pluvieuses du Canada, installée à l'extrémité d'un bras de mer, au fond de la Baie d'Howe (par chance, nous sommes passées au travers). C'est un endroit calme et charmant que nous trouvons lové au pied d'un immense dôme de granite : Stawamus Chief. L'activité forestière est importante alors ne soyez pas surpris d'observer des géants de bois flottés à l'embouchure de Mamquam Blind Channel. Dès que le soleil baisse sur le débarcadère, les couleurs sont épatantes et les traits de Squamish se reflètent sur l'eau scintillante.

Squamish Amérindien : "langue salish de la côte". 

Après cette première journée, nous reprenons Sea to Sky Highway en direction des quartiers de Garibaldi Highlands afin de trouver un endroit pour notre première nuit en voiture de l'aventure. La place trouvée, nous ferons une balade au crépuscule dans un joli parc avoisinant Angelus Lane.

Brohm Lake.

Dès les premières lueurs du jour, la route nous mène sur Brohm Lake. Randonnée matinale, personne à l'horizon, l'endroit nous apparait idyllique avec les rayons de soleil à travers les feuillages. Le lac est au milieu des bois, facile d'accès parfait pour une petite mise en jambe (jambes qu'il vous faudra bien protéger car même très tôt, et en cette période de l'année, les moustiques sont omniprésents).

Brohm Lake Trails. 

Brandywine Falls Provincial Park.

La journée continue et nous nous rendons vers le Parc Provincial de Brandywine Falls. Un court sentier, dans un écrin de verdure, nous amène à la cascade tumultueuse de la rivière Brandywine. 70 mètres de chute dans un décor époustouflant d'origine volcanique, qui se jettent finalement dans le Lac Daisy en contre bas.

 Pour nous, c'est 1890. Et vou

Brandywine tirerait son nom de deux théories locales.

1890 : deux vieux trappeurs, Charles Chandler et George Mitchell se sont arrêtés aux chutes en montant leurs camps de chasse. L'un avait une bouteille de vin et l'autre une bouteille de brandy. Ayant décidé de faire du thé, ils y mêlèrent le brandy et le vin. Ils seraient restés évanouis 24 heures..

1910 : Jack Nelson, de la compagnie Howe Sound and Northern Railway, parie sa bouteille de brandy contre la bouteille de vin du bucheron Bob Mollison, à celui des deux qui estimerait le mieux la hauteur des chutes. Ils mesurèrent la hauteur avec une chaîne et Mollison gagna. Nelson lui paya son dû et nomma les chutes « Brandywine »

Laquelle préférez-vous ??

Daisy Lake. 

Whistler.

Nous laissons derrière nous Brandywine pour découvrir, à quelques kilomètres de là, une des plus grandes stations de skis nord-américaine : Whistler. Située en pleine montagne, c'est un paradis pour les amateurs de glisse en saison hivernale et pour les randonneurs l'été. Ce fut également un des principaux sites pour les Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver en 2010.

Whistler Olympic Plaza. 

Whistler est agréable et pour cause, il est principalement piéton. Vous pouvez vous garer sur la partie extérieure des zones piétonnes sur de grands parkings et accéder à l'intégralité du centre à pied. L'ambiance est paisible lorsque vous flânez dans les ruelles. Le coeur du village est très moderne avec un effet étrange mais plaisant : une architecture dans le style Disney avec un thème montagne.

Blackcomb.

Il y a un parcours sympathique à quelques encablures du village où randonneurs et VTT se croisent : Lost Lake Trail. Vous avez la possibilité de prendre plusieurs chemins en direction du lac, de faire le tour de celui-ci avec des points de vue intéressant tout au long de la promenade. La baignade est conseillée et revigorante.

Kitkat green tea : test non concluant.. 

Comme les lacs ne manquent pas sur notre route, une pause s'impose, les pieds dans l'eau et le regard dans les montagnes à notre passage devant Green Lake.

 Summer Lane.
2

Le climat change au fil des kilomètres parcourus. Plus nous nous enfonçons dans les terres, plus les paysages se diversifient et s'assèchent. Les immenses sommets s'aplanissent petit à petit pour laisser place aux grands espaces et aux plaines forestières.

Nairn Falls Provincial Park et Pemberton.

La prochaine nuit est prévue à Pemberton, cependant, en premier lieu, avant d'atteindre le village, nous visitons Nairn Falls Provincial Park. Une petite randonnée le long de Green River vous mène aux chutes protégées du parc, toutes deux reliées par un canyon. Le volume d'eau en mouvement et le courant sont assourdissants, c'est spectaculaire. L'effervescence des eaux et les nuances colorées de fin de journée illuminent le décor et lui donne un air bucolique.

Ucwalmicw Tmicw : the people and the land are one. (Lilwat.ca) 

Après la découverte d'un sentier sur Pemberton Creek et quelques courses dans un supermarché de la ville, nous passons la soirée sur les rives de One Mile Lake. Un rivage tranquille et de quoi pique-niquer pour ensuite faire le tour du lac sur des pontons au milieu des hautes herbes.

Night accross Hemlock St & Harrow Rd. 

Joffre Lakes Provincial Park.

Dès le matin, nous partons plus au nord en direction de Lillooet. Pour se dégourdir les jambes, nous nous arrêtons presque au hasard à Joffre Lakes Provincial Park avec pour objectif d'aller observer un nouveau lac sous les premiers rayons du soleil. Sur place, une bonne surprise nous attend. Ce n'est pas un, mais trois lacs qui se succèdent si l'on accepte de marcher plus.

 Lower Joffre Lake.

Alors ce qui devait n'être qu'un échauffement s'est transformé subitement en randonnée magnifique de quelques heures pour monter jusqu'au dernier lac. Le premier lac est beau, le second l'est plus encore avec ses eaux transparentes et turquoises.

 Découverte de la couverture du chien.

Le sentier longe la rive pour monter ensuite vers une cascade époustouflante Holloway Falls qui se fraye un passage pour se jeter ensuite dans le lac.

 Holloway Falls.

Le troisième marque l'apothéose. Le sommet d'une chaine de montagnes enneigées avec les eaux des glaciers turquoises au dessous. Après plusieurs heures de montée sans eau pour nous hydrater (oui, on ne prends pas d'eau quand la balade prévue initialement ne doit durer que quelques minutes.. grosse erreur toujours prévoir de l'eau, on ne sait jamais..), celle du dernier lac fut la bienvenue.

 Upper Joffre Lake.

Nous sommes restées longtemps devant ce paysage extraordinaire, nous avons même eu la chance d'observer un phénomène optique peu fréquent pour nous : un halo lumineux autour du Soleil dût à la réfraction des rayons solaires dans des cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère.

http://www.astrosurf.com/luxorion/halos.htm

Duffey Lake, Seton Lake et Lillooet.

Retour au pied de la montagne, nous reprenons la voie 99 vers Duffey Lake Provincial Park. L'étendue d'eau est saisissante. A la sortie de ce lac sont amassés des centaines de troncs, un barrage flottant au gré du courant.

 Duffey Lake.

Petit ravitaillement aux abords de Roger Creek Rec Site puis, par une chaleur écrasante, une pause baignade s'impose à Seton Lake proche de l'entrée du village de Lillooet. Le fond aquatique regorge de cailloux multicolores quand on jette un oeil.

Seton Lake. Descente à pied : 10 min. Remonter chercher la voiture et redescendre pour se baigner.

Nous voilà ensuite dans le petit village de Lillooet au creux de la vallée, sur les rives du plus grand fleuve du Canada : le fleuve Fraser. Le climat est très sec dans ce secteur, c'est un des lieux où les températures sont les plus élevées en été. Nous ne ferons seulement qu'un arrêt au Visitor Centre pour récupérer des cartes et des idées pour la suite.

Marble Canyon Provincial Park et Clinton.

Quelques kilomètres plus au nord, nous longeons Pavillon Lake. Une immense étendue d'eau au bord de la Highway 99. Puis, nous marquons un arrêt à Marble Canyon Provincial Park pour observer le paysage au bord de Crown Lake où nous rencontrerons des dizaines de canetons en pleine leçon de vie avec leur mère.

Vidéo des canards sur demande. 

Les vastes étendues nous ouvrent les bras. La route à perte de vue dans la vallée : Cariboo Highway jusqu'à Clinton. Les plaines et les chevaux au loin. L'air est sec mais la vue est incroyable.

La petite maison dans la prairie. 

Arrivée à Clinton pour une nuit à l'hôtel. Un peu de repos et une bonne toilette. Petite visite nocturne. Le village est petit, perdu au milieu de nulle part mais il semble agréable et calme.

Delicious cookies. Lavage de la couverture du chien. 

Motel charmant. Les propriétaires ont été très accueillants et généreux, ils nous ont offert des cookies tout chauds, fait maison en guise de bienvenue.

https://nomad-motel.business.site

Chasm et Green Lake.

Afin de rendre notre itinéraire de route plus agréable, notre chargée d'accueil touristique sur Lillooet a conseillé de prendre les petites routes pour nous rendre à Clearwater. Un plan à travers une myriade de lacs et des gouffres que nous avons décidé de suivre (attention à votre niveau d'essence avant de partir). De Clinton à 70 mile House, nous suivrons la 97, d'où nous ferons un premier détour à Chasm Ecological Reserve par Chasm Road.

Chasm, littéralement gouffre en français, est le résultat de la fonte des eaux glaciaires qui ont érodé ce plateau durant des millions d'années. La vue depuis les arêtes sur les gorges est fantastique, la hauteur est colossale et vaut la peine d'être admirée.

Bonaparte. 

Au niveau de 70 Mile House, nous bifurquons sur la droite sur North Bonaparte Road pour ensuite prendre North Green Lake Road. Une pause à Green Lake s'impose. Malheureusement, elle fut très courte. Le temps de prendre quelques photographies de ses eaux lisses aux reflets épatants et de retourner en vitesse dans la voiture. Malgré les sprays et autres anti-moustiques, nous nous sommes faites dévorer. Impossible de rester statique sans quoi une quinzaine de moustiques venaient s'installer pour déjeuner.

 Mosquitos !

De Lone Butte à Little Fort.

Stop essence sur Lone Butte. Ne soyez pas surpris de voir sur votre chemin une colline du même nom que le village. Beaucoup de lacs bordent notre chemin pour aller sur Little Fort. Le premier est Horse Lake, où nous nous arrêtons brièvement toujours à cause des moustiques.

Pause nourriture dans la voiture. 

Nous passons ensuite devant Sheridan Lake, puis nous nous hasardons sur Bridge Lake. Un ponton en bois nous attend avec à son extrémité une surprise peu commune ; un canapé confortable pour contempler la vue (tellement confortable et surprenant qu'il nous a fallu une dizaine de kilomètres ensuite pour nous rendre compte que nous y avions oublié un appareil photo..). Si vous êtes assez discret, vous pourrez sans doute apercevoir quelques animaux sauvages qui ont élu domicile dans ce coin.

Noix de cajou.. Il nous attendait sur le canapé.. regardant l'orage arriver.. 

Le Lac des Roches est le dernier du programme avant de rejoindre Little Fort et Clearwater pour la nuit. Son point de vue est très sympathique. Les champs de lupins violets et roses tout autour étaient somptueux.

Avant l'orage.. 
3

Une trentaine de kilomètres restent à parcourir sur la route Panaméricaine de Little Fort jusque Clearwater : la porte d'entrée pour Wells Gray Provincial Park. Un parc moins fréquenté que les parcs nationaux mais tout autant digne d'intérêt pour ces paysages et ces magnifiques chutes d'eau.

Clearwater.

Un petit village assez routier mais sympathique. Nous nous arrêtons pour le ravitaillement dans les grandes surfaces locales, puis pour patienter jusqu'au dîner, nous nous adonnons au Géocaching. Nous avons découvert quelques caches bien réalisées aux abords de Dr. Helmcken Mémorial Hospital, d'où nous avons pu jouir d'un joli point de vue sur North Thompson River.

Le Géocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technique du géopositionnement par satellite pour rechercher ou dissimuler des « caches » ou des « géocaches », dans divers endroits à travers le monde.

Après cela, petit passage au Visitor Centre pour avoir de précieuses recommandations et récupérer des cartes de Wells Gray pour notre exploration du lendemain. Ces offices de tourisme sont des étapes presque obligatoires pour nous, afin de trouver le meilleur programme possible au quotidien. Durant nos voyages, il y a tellement de choses à découvrir que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps inutilement. Sans elles, le road-trip en général n'aurait pas été celui que vous connaissez désormais.

Ensuite, nous avons repéré un endroit pour la nuit près d'un centre médical sur Murtle Crescent avant d'aller dîner, sous un orage grondant, dans un restaurant à l'entrée du village.

Wells Gray Bar, une brasserie de passage. Le repas était très bon et le personnel très serviable.

http://www.wellsgrayinn.ca/ammenities.htm

Wells Gray Provincial Park.

De bonne heure, nous partons dans la brume vers notre étape la plus lointaine du parc, en espérant ne pas rencontrer trop de touriste. Partir tôt maximise également les chances d'apercevoir des animaux sauvages (ours, wapiti, caribou..). Cela a fonctionné pour nous, sous une épaisse nappe de brouillard nous avons pu voir nos deux premiers ours, un grizzli puis un ours noir, à quelques kilomètres d'intervalles.

Beautiful British Columbia. 

La route se transforme en piste forestière au bout de quelques kilomètres (praticable sans problème). Celle-ci vous emmène au plus profond de la forêt pour mieux la découvrir.

Le point le plus éloigné que nous franchirons est Bailey's Chute (il est possible d'aller bien plus loin encore à condition de rester plusieurs jours). Le brouillard s'est dissipé. Après une petite marche rapide et facile vers Clearwater River, on accède à deux cascades. Leur chute est de faible hauteur mais leur débit est impressionnant.

Marcus & Myanth Falls. 

Deuxième randonnée de la journée. Un tour un peu plus long, d'une heure environ et assez facile. Le temps d'apercevoir, perdue dans un champ, la masure des premiers habitants du parc : Ray Farm et de faire le circuit autour d'Alice Lake. Le chemin passe par des sources minérales que vous pourrez facilement repérer par leurs teintes oranges éclatantes.

Une fois encore n'oubliez pas votre anti-moustique ! Couvrez-vous bien. Leur nombre et leur voracité dès la matin est incroyable.

Surtout ne pas s'arrêter de marcher.. 

Dirigeons nous désormais vers Helmcken Falls, haute de plus de 140 mètres, elle est la chute d'eau la plus connue du secteur et d'une beauté à couper le souffle. Un sentier vous mènera aux abords de la gorge dans laquelle elle se jette pour rejoindre Murtle River.

 McBride Falls. The Power of Water.

Quelques kilomètres plus loin, vous traverserez Murtle River via le Mushbowl. Puis, Dawson Falls se situe à quelques encablures du pont. Peu fréquenté et facile d'accès, c'est un nouveau mur d'eau colossal pourvu d'un débit énorme.

Murtle River. 

Moul Falls : il vous faudra environ 5 à 6 kilomètres pour atteindre cette chute (attention, les derniers mètres sont dans une pente assez raide). C'est une des seules cascades à être accessible de près. C'est un lieu très humide de part la force de l'eau qui atterrit juste devant vous.

Il est possible de passer derrière la cascade, cependant il faut faire très attention, ce n'est pas à la portée de tous. Le passage est périlleux et dangereux. Il faut prendre le risque d'être entièrement rincer en deux secondes et prendre garde où vous mettez les pieds..

Magnifique, mais complètement tarées.. Allemand à vélo, couple Californiens (échange de cartes). 

Dernière randonnée de la journée à Spahats Creek Falls. La balade vous mènera au point de vue sur la deuxième chute juxtaposée à la première mais difficilement accessible pour l'observer. Le cumul des deux cascades mesure près de 80 mètres de hauteur et fini sa course dans Clearwater River.

 Spahats Falls.

Une fantastique journée s'achève avec des beaux souvenirs plein la tête et nous quittons Wells Gray Provincial Park. Direction Blue River et la plage d'Eleanor Lake (Angus Horne St) pour passer la nuit avant de repartir vers les parcs nationaux désormais (le Canadian Pacific Railway bruyant pas loin, on laisse la couverture du chien..).

4

A partir de maintenant, on entre sur les grands territoires des parcs nationaux. Il nous a fallu environ une heure et vingt minutes pour rejoindre le Visitor Centre de Mount Robson : une des portes d'entrée de notre premier parc : Jasper National Park.

La plupart des parcs nationaux sont payants. Une journée coûte approximativement 10$ par personne. Selon la durée de votre séjour dans l'ensemble des parcs nationaux, il est intéressant d'investir dans un pass découverte valable un an pour environ 70$ par personne (celui-ci est rentable en une semaine pour des allées et venues illimitées dans tous les parcs).

Lors de notre halte, nous avons opté pour un pass découverte. Au total, nous passerons une dizaine de jours dans les parcs donc le calcul était sans surprise. C'est un gain de temps : pas besoin de se rendre dans une office jour après jour pour obtenir un permis, pas d'attente donc au final : la liberté.

Arrivée en Alberta.

Avant même de commencer notre périple dans le parc, le panorama qui s'offre à nous est splendide. Le Mont Robson est majestueux juste devant nos yeux. Nous quittons la Colombie-Britannique et dès nos premiers kilomètres en Alberta, nous sommes ébahies par la beauté des paysages environnants. La chance nous sourit en quelques minutes. Un caribou, tout près, se restaurait sur le bas côté.

 Caribou, cerf, renne, wapiti.. ?

Jasper National Park.

Première randonnée à Jasper : Old Fort Point pas très loin du centre. Une à deux heures de balade, le temps d'admirer les montagnes et la vallée de Jasper. Ce sont également nos premières Red Chairs sur le continents. De belles chaises rouges typiques que vous retrouverez partout dans les parcs sur des emplacements propices à la béatitude et en connexion avec la nature.

Une robe pour grimper. 

Petit ravitaillement dans Jasper, magasins, restaurants, quelques souvenirs puis nous cherchons un camping. Il est interdit de passer la nuit dans sa voiture en dehors des zones autorisées sous peine d'une amende très onéreuse. En période estivale, il est très compliqué de trouver une place sans réserver à l'avance (dans le cas où c'est possible). Vous pouvez parfois faire une longue route avant de trouver un point où dormir. L'assistance des Visitor Centre est d'une grande aide. Ainsi, nous passerons la nuit dans un Campground Overflow c'est-à-dire un camping secondaire puisque tous étaient complets.

Campground Overflow : un site auxiliaire où on vous donne une place de parking, et pour seule commodité, des toilettes sèches au loin, pas de douche.. Entre 10 et 15$ la nuit, moins cher que les lodges hors de prix, cependant l'hygiène laisse à désirer. Méfiez-vous aussi car dans ces endroits c'est principalement premier arrivé, premier servi..

Une première nuit dans les parcs et la température n'est plus ce qu'elle était les jours précédents. On frôle l'isotherme et un simple plaid nous sert de couverture.. autant dire qu'à partir de là, les nuits seront courtes et difficiles.

Maligne Canyon Valley.

Le soleil n'est pas encore levé que nous partons déjà pour notre premier rendez-vous de la journée : Maligne Canyon. Personne sur les sentiers. Nous passons sur plusieurs ponts qui permettent d'apercevoir différents points de vues sur la rivière et ses chutes.

 Maligne Lookout.

Cap vers Maligne Lake mais avant cela nous faisons un arrêt à mi-chemin aux abords de Medicine Lake. Un panorama mêlant sommets et lacs se présente devant vous. Le paysage est remarquable mais l'atmosphère étrange. Les ravages de l'incendie de 2015 se distinguent encore nettement dans la vallée.

 Silence, ça pousse.

L'arrivée sur Maligne Lake est époustouflante. L'eau est clair et turquoise. Vous pouvez louer des kayaks et faire des croisières (c'est cher : plus de 100 $, mais cela vous donnera l'occasion de vous rendre sur un site très célèbre, accessible essentiellement par bateau, à l'autre bout du lac : Spirit Island). Une randonnée facile : Mary Schaffer Loop Trail, proche de la rive, vous permettra d'admirer le paysage et peut-être même d'observer des ours noirs.

Déjeuner sur l'herbe. 

Plus difficile mais tout aussi magnifique : Bald Hills Trail. Près de sept kilomètres de montée abrupte pour un résultat qui vous en mettra pleins les yeux. Panorama sur les montagnes, les deux lacs. Vous vous sentirez étonnamment petit dans ce décor.

Black Trail.. 

Demi-tour et nouvel arrêt le long de Medicine Lake. La lumière a changé, un nouveau lac s'offre à nous.

Nid d'aigles proche de la rive. 

Soirée au bord de Edith et Annette Lakes, avant de nous rendre dans un camping alternatif à Snaring Campground cette fois. Ces lieux sont tellement simples et proches de la nature que parfois, quand vous sortez vos déchets par exemple, vous tombez nez à nez avec un animal sauvage.

 Se brosser les dents dehors..

Pocahontas.

Une nouvelle nuit fraîche puis direction Pocahontas pour une mise en jambe matinale sur Upper Loop et Coal Mine Trail. Ces sentiers sont assez simples. Vous pourrez observer quelques anciens vestiges de l'ancienne exploitation minière, une jolie vue sur la vallée et une chute d'eau.

 Sur la charrette.

Miette Hot Spring.

Les sources d'eau chaude de Miette Hot Springs sont situées au fond de Fiddle Valley. Une belle surprise nous attendait dès notre arrivée. Un ours noir se tenait à l'aise sur la cime d'un arbre près de la route.

Black Bear. 

De là, nous avons effectué une randonnée avant d'aller nous détendre dans les piscines thermales. Sulphur Skyline Trail est un sentier assez difficile mais très fréquenté. Départ sous une chaleur écrasante en milieu montagnard, pour arriver petit à petit sur un niveau subalpin puis alpin au sommet. Celui-ci offre une vue spectaculaire sur la vallée, Miette Hot Springs et les montagnes environnantes.

La nature de cet endroit est exceptionnelle, puisque au delà de ce sommet, vous ne trouverez aucun artifice humain : pas de route, pas de chemin, pas d'antenne ou maison, pas de montagne à ski.. rien, la nature à l'état brut.

Un oiseau nous a montré la voie sur une bonne partie du sentier. 

Fin de randonnée, place à l'hygiène et à la détente. Première douche depuis quelques jours déjà.. c'est dans ces moments là que l'on se rend compte : la douche, c'est la vie. Les premiers pas dans la piscine sont exaltants, une eau à 38 degrés : le bonheur mais on ne tient pas longtemps. Il y a quatre bassins : un a 15, 23, 35 et 38 degré environ.

Quelques conseils : le premier est de commencer par les bassins les plus froids sans quoi il est difficile d'entrer dedans ensuite. Le deuxième, pour bien apprécier les bienfaits des thermes, pensez à bien vous hydrater et à ne rester maximum que quinze minutes dans les eaux les plus chaudes (les maitres-nageurs vous font sortir du bassin dans tous les cas pour votre sécurité).

https://www.hotsprings.ca/miette

En revenant sur nos traces, de nouvelles surprises sur notre route.

 Mountains Goats & Grizzli.

Nous passerons la nuit près de Lions Park à Hinton (commandant de navire). La ville est hors du parc, niveau prix, c'est l'endroit idéal pour se faire un bon MacDo, faire des courses et prendre de l'essence.

Retour dans Jasper National Park et Mount Edith Cavell.

Début de matinée pluvieuse. Une trentaine de kilomètres séparent Jasper du Mount Edith Cavell dans les vallées d'Athabasca River et Astoria. Malheureusement, nous pourrons seulement faire une petite balade sous la pluie pour aller voir le lac et le glacier.

Edith Cavell était une infirmière anglaise qui fut exécutée par les Allemands pendant la Première Guerre mondiale pour avoir aidé des soldats Alliés.

 Elle est où Edith ?

La Vallée des Cinq Lacs.

Située à une quinzaine de minutes de Jasper, Valley of the Five Lakes Trail offre le choix de deux randonnées simples au milieu de cinq lacs aux somptueuses teintes turquoises. La première, de cinq kilomètres environ peut vous donner un petit aperçu sur les lacs. La seconde, d'une petite douzaine de kilomètres, vous mène à travers toutes ces étendues et vous donne la possibilité de les contempler sous tous les angles.

 Les arbres ont des yeux..

Athabasca Falls.

La cascade la plus touristique du parc. Accès très facile donc touristes en masse.. A éviter aux heures de pointes sous peine de longues files d'attentes pour une photo. Sans compter que plus les touristes sont nombreux plus le manque de respect est grand et parfois affligeant. Athabasca Falls reste un incontournable, le site est magnifique et les trails avoisinants sont très agréables. L'univers coloré mêlant les roches, l'eau et le soleil est enchanteur. Le débit de la rivière est considérable et forme par endroit des marmites de géants appelés Potholes.

Pas très haute mais assourdissante. 

De multiples arrêts sont possibles le long de la 93, pour des panoramas extraordinaires sur la rivière et les montagnes adjacentes.

 Fryatt, Brussels, Catacomb Mountains..

Honey Moon Lake.

La journée a été longue et notre point de chute pour la nuit est Honeymoon Lake Campground. Nous laissons la voiture à notre emplacement (une quinzaine de dollars la nuit) puis direction le lac pour une petite balade au crépuscule.

 Honeymoon Lake.
• • •

Une dernière nuit glaciale. C'est ainsi que s'achève ce premier opus de notre road-trip dans l'Ouest Canadien. Ces premières semaines nous ont révélé, en partie, la beauté générée par la Colombie-Britannique et l'Alberta, nous laissant des souvenirs inoubliables. Le voyage n'est qu'à demi-consommé et nous avons découvert qu'une infime portion de la magnificence de ces états.

Dans le carnet qui va suivre nous continuerons notre épopée en direction de Calgary en raison des aléas climatiques puis nous reviendrons sur nos pas dans les Parcs Nationaux. Nous visiterons également les plaines fruitières de l'Okanagan avant de rejoindre notre étape ultime : Vancouver.

• • •