Carnet de voyage

PHILLIPPINES 2017/2018

14 étapes
2 commentaires
5 abonnés
Dernière étape postée il y a 102 jours
1er voyage aux Phillippines ! 40 jours pour une boucle intense et merveilleuse qui ne donne qu'une envie... y retourner ^^
Décembre 2017
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 4 avril 2018

Nous y voila... notre 2nd grand voyage. Le dernier en 2015 nous avait fais traverser Thaïlande, Cambodge et Laos. Depuis il ne nous tardait qu'une chose repartir. Certe nous avons passé un mois en Guadeloupe entre temps mais pour moi c'est comme passer à la maison, du coup le voyage tant attendu c'était celui la.

Au programme 3 mois aux Philippines, Malaisie (Île de Bornéo), Singapour et Japon. Commençons donc par le commencement... 40 jours aux Philippines.

Pourquoi les Philippines, je ne sais plus trop a quel moment l'idée est venue, le plan initial était un trip de 5 mois entre Chine, Vietnam, Malaisie, Indonésie, mais cela nous amené en Chine en plein nouvel an chinois et en hiver pour redescendre au chaud du coup que faire des habits d’hiver... puis voulant reprendre nos CDD nous n'avions que 3 mois à disposition, c'est la que j'ai pensé aux Philippines dont j'avais eu des échos et une fois penché dessus j'ai su que ce serait notre destination n°1 de ce voyage. Me voila donc depuis le retour de Guadeloupe courant février 2017 a planifier un trip de 2 mois au travers des 7000 îles que compte le pays... 60 jours qui se réduiront a 40 suite à notre décision de faire un saut à Bornéo. Je ne vous raconte pas le case tête.

Mais après des heures a parcourir site, revue, et guide de voyage en tout genre l'itinéraire a prit forme... et voila ce que ça a donné...

1er Décembre 2017, le grand départ tant attendue, nous quittons enfin le sol français à bord d'un vol de la compagnie Oman air, Après une escale à Paris ou nous avons eu la mauvaise surprise de devoir payé 40e de bus pour changer d'aéroport, une seconde à l'aéroport de Mascate dans le sultanat d'Oman, nous voici enfin arrivé à l'autre bout du monde... Manille.

Manille est une des ville les plus peuplé au monde avec plus de 20 000 millions d'habitants, et il faut l'avouer elle a mauvaise réputation. La plupart des voyageurs ne font qui transiter pour rejoindre les îles plus accueillante mais après un long voyage je ne voyais pas d'inconvénient à y rester un peu pour amortir le décalage horaire dans un bon lit ^^

Notre premier hôtel le Jade Hostel & Suites était situé à Makati, centre financier de Manille plein de building offrant une vue sympa de jour comme de nuit avec une petite piscine en prime sur le toit. Les alentours n'avait rien de très intéressant il faut se l'avouer mais nous avons fais une bonne journée de repos avant de nous bouger un peu histoire de manger autre chose qu'une soupe de patte instantané de 7eleven. Justine avait repéré un fast food (bah oui que voulez vous on découvrira la cuisine locale une autre fois) un peu particulier...

Pour s'y rendre grosse galère, on arrête des Taxi, des tricycles... aucun ne voulait nous y emmener alors que ce n'était sur la carte qu'a une dizaine de kilométré... La communication avec notre réceptionniste ne donnera rien car elle pensait que nous devions nous y rendre a pied nous montrons une adresse similaire à 1km de l’hôtel... je commençais a me dire que nous allions abandonner l'idée et rester à la piscine de l’hôtel quand on nous apprend au final que Uber fonctionne ici... alors c'est partit un ptit Uber et Alléluia (oui les Philippines sont ultra catho du coup le alléluia est de circonstance)nous y voila... bon pas de suite, si les taxi ne voulait pas nous y amener c'est que c'est long... très long... les bouchons de Manille c'est du bouchon de compète. Nous arrivons donc dans le quartier de Pasig à la nuit tombé... Et la il est la... le BRICK BURGER CAFE

Hé oui ce Fast food est en mode Lego, on retombe en enfance ^^ Pour patienter on nous donne même une boite en forme de brique avec des petits lego pour s'amuser... pas besoin de gosse on le redevient ! Puis nos Burger arrivent... et la on peu pas dire qu'ils non pas pensé le thème à fond vue que le pain à burger à lui aussi la forme d'une brique Lego ! Ce n'est pas le burger du siècle mais il est pas mauvais non plus. J'en ai pris un Rouge et Justine Noir... a quand le Bleu XD

Après le repas nous réalisons une chose... on a pas d'internet... donc prendre un Uber ça va être compliqué, heureusement on finit par trouver un resto avec wifi et c'est partit nouveau Uber direction Quezon city au nord pour aller faire un musée 3D comme on en avait déjà fais un en Thaïlande. Je vous laisse découvrir une partie de nos délires en photos :

L'avantage de cette visite c'était qu'on été quasiment seul, on est resté jusqu’à la fermeture. Et on a appelé un nouvel Uber pour rentrer à l’hôtel... un peu compliqué pour qu'il nous trouve heureusement les veilleurs de nuit du musée nous ont aidé pour communiquer avec le chauffeur. Comme souvent en Asie les habitants sont très aidant et sincèrement heureux de le faire sans rien attendre (ce qui n'est pas le cas cependant dans les régions touristiques ou tu n'a en général rien sans rien en retour)

Pour finir cette soirée direction la vie nocturne de Manille. Un petit stop dans un bar local pour boire une Tiger Beer bienvenue pour se rafraichir dans la chaleur moite de la nuit.

Et direction un lieu caché connue surtout des expat (s'en est un qui nous la recommandé) ou a lieu des concert de reggae en mode underground sous les tours de la ville. Un agréable moment pour bien finir notre premier jour de voyage.

Pour notre deuxième journée à Manille nous allons profiter de la piscine au réveil avant de quitter notre chambre. Nous avons un bon aperçue de la pollution qui recouvre la ville que nous allons prendre de plein fouet un peu plus tard dans la journée...

Après avoir quitté le Jade Hostel nous avons posé nos valises au H2O hôtel ou l'on reviendra plus tard. Notre après midi on l'a passé à découvrir INTRAMUROS le plus ancien quartier de la ville, qui était à l'époque de sa construction par les espagnoles la ville en elle même. Pour le découvrir de nombreuse calèche sont prête a vous arnaquer ^^

Pour la petite explication, on déconseille de monter dans ces calèches et de privilégier les vélo ou alors de bien négocier le tour avant le départ. La raison est simple le guide vous annonce un prix a la demi heure... mais est vague sur le temps total de la balade car évidement si a chaque stp vous prenez une heure a visiter les lieux bah vous paierez l'attente autant que le temps passé dans la calèche... résultat les demi heures s'accumulent vite. Pour notre part on a payé pour trois heures... voila un peu notre parcours.

Après nous avoir embarqué notre sympathique guide édenté ramasse un gamin (sois disant son fils qui ne va pas à l"école aujourd'hui... a mon avis il est pas souvent a l'école mais bon...) et nous voila partit a la découverte d'Intramuros avec notre cheval "Rambo".

1er stop la Cathédrale de Manille. Sa dernière reconstruction date de l’après WW2 mais elle a été détruite 7 fois depuis sa construction. Après la cathédrale le guide nous a donné tout un tas d'infos sur d'autre édifice et l'histoire de la ville sans qu'on ne déchiffre tout mais c'était sympa.

2éme arrêt le fort Santiago, un lieu d'un fort intérêt historique, la citadelle fondé par Legazpi, un conquérant espagnol, il a aussi accueillis les dernières heures de son héros national Rizal, emprisonné puis exécuté ses derniers pas sont représentés au sol par des empreintes en bronze.

Après Intramuros le guide propose de nous emmené à ChinaTown... et c'est la qu'il nous piége bien car durant 1h30 on restera a l’arrêt dans les bouchons et surtout à ce prendre les gaz échappement en pleine poire... donc pas cool de nous faire payer pour ça. On en garde aussi de bon souvenirs comme de doubler par la gauche les véhicules a l’arrêt en calèche, il faut avouer que ça n'arrive pas tous les jours mais bon c'était quand même à éviter.

Et au moment de payer le ptit filou nous dis que le prix c'est par personne, mais oui bien sur, on refuse mais il arrive a gratter un petit billet pour son fils qui fête sois disant son anniversaire le lendemain... on a donc payer quelque chose comme 2100 pesos pour trois heures. Cher pour la bas mais bon faut relativiser en France on aurait eu un tour de 30min a ce prix la mdr

Après Intramuros retour à notre hôtel. Un hôtel 5 étoiles situé dans le Manila Ocean park en face du parc Rizal. J'avais pris une chambre la bas pour sa particularité d'avoir des aquarium de méduse dans la chambre et la salle de bain. Magique.

Ayant du temps de libre nous avons décidé de ne pas retourner courir en ville et de rester la soirée dans le marine park,au programme, visite des aquariums, spectacle d'otaries (et séance photo avec une énorme) et spectacle d'eau de son et lumière.

Voila la première vidéo du carnet de ce voyage, une vidéo sur l'Ocean park... laissé vous embarquer "sous l'océan" !

Pour finir notre courte visite de la capitale philippine on est ressortit tardivement manger un bout en ville, on a pue observer de prés la misère étant donné que les rues sont pleines de sdf, sans pour autant s'aventurer n'importe ou car il est déconseillé de traîner tard dans les rues. Notre dernier resto est un peu spéciale et serait certainement super critiquer si un tel établissement voyait le jour en France, le HOBBIT HOUSE. Un pub qui a la particularité d'avoir pour personnel uniquement des nains... ou personne de petite taille pour ne pas être mal vue. L'ambiance un très agréable, il n'y avait pas grand monde quand on y étais en semaine, un petit groupe joué de la musique et le service était adorable...

Après une photos avec le personnel a l'entrée du bar (qui n'est pas sans rappeler les maisons des hobbit du Seigneur des anneaux avec ses grandes portes ronde) nous retournons pour un sommeil bien mérité avec les méduses. On vous quitte jusqu’à la prochaine étape en vidéo

2

3éme jour aux Philippines, nous abandonnons nos amis les méduses et notre lit moelleux pour gagner le port de Manille, et oui nous allons rejoindre notre 2nd destination en bateau... pas un petit bateau, un bon gros ferry le St Augustine of Hippo qui fait la liaison avec l'archipel de Palawan 2 à 3 fois par semaine. Nous aurions pu prendre un avion et y être en 2h mais on a préféré l'aventure du ferry de nuit ^^

Nous voila donc à bord de ce fameux ferry de la compagnie 2goTravel, notre 5étoiles nous semble déjà bien loin quand on regagne nos couchette en dortoir sans aucune intimité XD

Alors que Justine a préféré opté pour une petite sieste après avoir largué les amarres je suis resté sur le pont supérieur à l'air frai. On étais partit pour une longue traversé de nuit de 16h. Mais alors que je pensais pouvoir méditer au calme voila que j'entend un gars me demander si il peu s'asseoir a ma table en anglais histoire de faire connaissance. On a mis bien 30secondes avant de comprendre que nous étions tout deux français ^^

Me voila donc embarquer dans une longue discussion pour faire connaissance avec Leo qui voyage seul et que je surnommerais le chien errant... ceci étant tout a fait de manière amicale c'est juste comme ça que j'appel les gens seul qui se retrouve a faire un bout de chemin avec nous !

Ne me voyant pas revenir après quelques heures Ju finit par me rejoindre et comprend en voyant Léo que je n'ai pas vu le temps passé ^^ Et la voila avec nous pour le meilleur mmt de la traversé, le couché de soleil !

Nous avons passé la nuit a discuter et refaire le monde tandis que les locaux se sont adonné à leur passe temps favoris... le karaoké !

La traversé que l'on envisagé très longue a finalement filé vite, on a du allé se coucher deux heures avant l'arrivée histoire d'être un minimum reposé ^^

Au débarquement nous retrouvons Léo et des chiens semi errants, des vrai cette fois... on est alors accompagné par Olivier un autre français que Léo a rencontré lui aussi sur le ferry, nous ferait il des infidélités ? C'est notre Chien errant ! Bref notre joyeuse troupe de français a gros sac a dos donne dans le noir l'impression du gang des tortues ninja. Oui parce qu’il fait encore noir a notre arrivé...

Les premiers café ouvrant vers 6h30/7h nous décidons de marcher les 2km qui nous sépare du centre de Coron Town à pied pour passer le temps... mais une chose est certaine nous somme bien arrivé à Busuanga principale île de l'archipel des Calamian dans la province de Palawan !!!

3

Nous voila donc arrivé à Coron Town sur l'île de Busuanga. Léo notre nouveau compagnon de voyage a décidé de nous accompagner vers notre première destination loin du tumulte de la ville: Maricaban Bay.

Mais avant de trouver la quiétude d'une baie sauvage et peu fréquenté il faut s'y rendre et c'est la que l'aventure commence ! Nous nous rendons à la gare de "bus" de la ville qui se trouve être une vaste zone terreuse sans la moindre structure. En demandant notre chemin on nous indique la jeepney qui s'y rend 2 fois par jour. Le départ est prévue pour 9h. On est arrivé à temps... bien en avance même vue que nous partirons avec une heure de retard.

Les jeepney sont le moyen de transport en commun populaire aux philippines, à l'origine il s'agissait de jeep abandonné par les ricains après la 2nd guerre mondiale... à présent elles sont customisés à grand coup de chrome et décoration kitsch à souhait... le confort est disons... sommaire... non inexistant. 2 banquette de bois en parallèle a la route (les philippins étant petit on a souvent la tête penché)... bref les 3 heures de route s'annonce sympa... et c'est sans compté que s'entasser ne suffit pas (il y a plusieurs personne sur le toit et même un chien) non ce serait trop easy si ils ne nous bloqué pas en plus l'allée avec des sacs de ciment, denrée alimentaire et même un baril d'on ne sait quoi... on commence à comprendre pourquoi ils croient autant en Jesus... d’ailleur ils font souvent un signe de croix avant de partir... rassurant.

Après 3h on ne peu plus inconfortable (4 avec celle d'attente) quel ne fut pas notre bonheur d'arriver enfin à cette fameuse Maricaban Bay directement à notre lieu de villégiature... VICKY'S GUESTHOUSE.

La GH les pieds dans l'eau donnant sur une baie sublime nous assure un séjour des plus calme, il faut dire qu'en terme de bout du monde perdu on peu difficilement faire mieux. Vicky notre hôte nous accueille avec le sourire et s'empresse de nous servir un bon repas à base de poisson grillé et de banane (mutante ?). Un petit chat tente de venir gratter les miettes, c'est bon on se sent chez nous ^^ Leo qui n'avait pas réservé prenait le risque de se voir refoulé et risquait de refaire le chemin en sens inverse, heureusement nous étions les seuls locataire pour la nuit.

Les alentours de la GH sont très sauvage, la petite rue de terre qui y mène est bordé de maison sommaire et d'un petit commerce de proximité ou nous allons nous ravitailler en chips et boisson. Nous partons ensuite faire une petite marche dans la nature accompagné comme souvent dans ce genre de coin par une bande de chiens...

Le premier soir sera aussi l'occasion de voir un de nos plus beau couché de soleil du séjour.

La nuit tombé nous faisons la connaissance de Gwyn le fils de Brenda. Brenda est l'associé et amie de Vicky qui s'occupe d'organiser des trips en bateau pour faire du island hoping ou des tours d'observation de Dugong (une des raisons de ma venue ici malheureusement suite au passage d'une tempête les zones d'observations sont trop trouble et peu de chance de les voire on abandonnera donc l'idée de tenter notre chance). Mais revenons à la terreur des chats... le petit qui adore tirer la queue de ses peluches qu'il appel "tiger" et les traîne partout fait malheureusement la même chose avec la queue du chat... mais loin de s'en contenter il adore aussi lui uriner dessus... oui le même chat que j'ai pris dans mes mains plus tôt... le chat totalement soumis ne bronche pas, nous le dirons aux grands parents qui en rigoleront bien... hé oui nous somme bien au bout du monde XD

Brenda, aura une réaction différente apprenant cela et sermonnera le petit traumatiseur de chat en herbe quand nous le lui apprendrons le lendemain.

Léo lui propose un petite séance de pèche a la ligne depuis la terrasse à la vue de la multitude de poissons grouillant sous la maison. Nos prises seront bien maigre nous les relâcherons donc toute plus ou moins en vie.

Notre seconde journée à Busuanga nous laisserons Léo partir à la recherche d'un morne pour faire du parapente pour partir de notre côté en viré à scooter, on y reviendra dans l'étape suivante.

Je finis avec Maricaban Bay en sautant au jour de notre départ le sur-lendemain après une nouvelle nuit arrosé... la nuit il a plu des cordes et le plafond était un peu en manque d'étanchéité je me suis réveillé trempé avec de l'eau qui me gouttait deçu... basic.

A et quand même voila notre chambre deluxe en photo avec notre douche magnifique qui se constituait d'un récipient violet et d'une bassine d'eau...

Le matin de notre départ alors que Justine préférait se reposer de notre exténuante journée à scooter je partais m'adonner à mon activité favorite... le snorkeling avec la rencontre de mes premières étoiles de mer bleu. A ma sortie de l'eau j'ai été assaillis par une bande de gamins du coin et est pris congé d'eux après une séance photo pleine de fou rire.

Voila donc la fin de notre étape Maricanban Bay, bien loin du confort du H2O de Manille mais tellement plus authentique. On vous quitte en compagnie de Vicky. prochaine étape le tour de l'île en scooter !!!

4

Aujourd'hui on vous emmène faire un tour de l'île, nous avions demandé à Vicky de nous réserver un scooter mais étant en réparation elle nous a confié a Brenda qui nous a amené sur Coron Town pour en louer un. Sachant que nous devions nous y rendre le lendemain nous avons emmené avec nous nos sacs de voyage afin de les laisser sur place et pouvoir revenir le lendemain depuis Maricaban Bay directement en Scoot.

Nous voila donc à nouveau à parcourir les routes de lîle en scooter et on retrouve ce sentiment de liberté que l'on apprécie tant !

Après 2h30 on arrive au bout du monde (ouai un bout du monde encore plus au bout que Maricaban Bay ^^), de la on peu rejoindre l'île Calauit en quelques minutes de bateau, ce que nous faisons afin d'aller visiter le Calauit Safari park.

Le Safari park est un peu exagéré comme terme et honnêtement c'est cher pour s'y rendre et ne voir que quelques malheureuse girafes et quelques zèbres. Mais nous on aime tellement les Girafes qu'on a pas résisté... et puis c'est tellement inattendue d'en trouver dans ce coin perdu. La réserve accueillait autrefois plus d’espèce africaine mais aujourd'hui seul celles cité ont survécu. Au total le guide qui nous fait la visite nous annonce 22 Girafes dans le parc. Nous en verrons 6 qui viennent pour qu'on les nourrissent.

Pour compléter le nourissage le guide nous fais visiter un "mini-zoo" avec quelques espèces des philippines notamment Tortue, Civette et PorcEpic et un énorme Boa offert par je ne sais plus qui... On verra aussi un macaque en liberté et des dizaines de petit chevreuils qui sont la seule espèce endémique de la région ainsi qu'un gros Monitor Lizard.

Au retour au vue de la carte on se dis que faire le tour par le nord de l'île nous mettra 3 fois moins de temps que de rebrousser chemin par le sud pour rejoindre Vicky GuestHouse... malheureusement la route a fait place a des traces terreuses et souvent recouverte de gravier rendant les descente des montagnes particulièrement, excusé moi l'expression, CASSE GUEULE !

Nous ne le regrettons pas cependant car le Nord est sauvage et magnifique, Justine a eu une sacré frayeur en voyant un serpent au bord de la route qui était menaçant et que je n'ai pas calculé en roulant a quelques centimétre. Nous regrettons juste d'avoir été pressé par la temps car la nuit arrivant je ne voulais pas me retrouver dans le noir sur des pistes en ci mauvais état... et malgré cela nous sommes rentré bien 45min après la tombé de la nuit mais en un seul morceau...

Nos derniers instants à Vicky GH étant raconté sur l'étape précédente on vous donne rdv sur la suivante pour notre séjour à Coron Town !

5
5
Publié le 21 avril 2018

Après notre départ de Maricaban Bay nous avions réservé 3 nuits sur Coron Town la ville touristique et pied a terre principal des séjours à Busuanga. C'est de la bas que parte les nombreuses excursions pour découvrir la fameuse CORON ISLAND ! Une île qui à sans doute inspirait des films comme Avatar, ou King Kong par son côté sauvage et mystérieux.

Mais avant de vous y emmener en photos quelques explication sur notre tour. L'^le est préservé de ses habitants et on ne peu y séjourner, d'ou un business lucratif mise en place depuis Coron Town (qui se situe si ne vous suivez pas sur l'île voisine de Busuanga). Il faut donc passer par un tour en Bangka (bateau traditionnel philippin) pour y passer la journée qui fait le tour des spots accessible aux touristes.

La plupart des gens prennent un tour operator ou ils se retrouvent vite a 15/20 personnes par embarcation, avec un repas sommaire et plus que les droits d'entrées inclues. Du coup économique mais pas apaisant. Nous avons opté pour la location privée d'une Bangka en passant par un type prénommé Krish Masong dont nous avions trouver les coordonnées sur un blog. Nous nous étions donné rdv par mail la veil au soir du jour de notre virée pour organiser le trip. Sauf que petit malentendu nous séjournions au Lagrosa Backpacker Hotel et dans son mail Krish nous donnait rdv au "Backpacker hotel" et évidemment il y en a un de ce nom a 500m du notre... sauf que lui nous disait qu'il serait bien au notre hotel pour backpacker... bref le soir incompréhension on pensait ne pas faire le tour sauf que TADAM... je reçois un message a 6h du mat, je lui demande si c'est tjr possible, il me dis ok pour 7h si on veux, et nous voila a nous préparer en coup de vent...

A ce mmt la notre petit chien errant que nous avions abandonner la veille à Vicky Guest House toc a la porte, allé on l'embarque lui aussi ^^ A 7h comme convenue Krish arrive et nous présente Nash qui sera notre guide à la journée. Nash nous propose de faire un tour au marché pour prendre un petit déj (1e pour 4 énorme pancake et deux café... l'avantage de manger local) et de faire des courses pour le repas du midi...

Vers 8h on rencontre nos BoatMan et on laisse Nash s'occuper de l'administratif avec les contrôleurs... oui parce-que difficile à croire mais c'est très procédurier les Philippines. Une fois fait on a pu larguer les amarres...

N'ayant pue planifier le tour et les stops la veille on fait confiance a Nash pour nous montrer le meilleur, On se fixe 5 arrêt dans la journée (sachant qu'il faut lacher 200/300 pesos à chaque stop sa fait vite un petit budget supplémentaire en plus de la loc du bateau à 2000 et le guide à 500).

Nous voila donc en route pour le paradis, sans vous mentir ce fut sans doute le lieux le plus beau que j'ai pue voir, un genre de baie d'Halong mais dans des eaux turquoise...

En arrivant Nash nous fait bien rire en nous introduisant son monde avec une phrase mythique "Guys... welcome to Jurassic Park". Notre premier stop vers 8h45 se fait au KAYANGAN LAKE d'ou l'on peu admirer sans doute la vue la plus connue des Philippines. Autre gros avantage de cette location privée... on arrive 30min avant les autres bateau qui ne quitte le port qu'aux alentours de 9h...du coup on a une bonne vingtaine de minute à profiter de ce lac merveilleux rien que pour nous, en repartant les premiers groupe de chinois en gilet orange arrivent et l'ambiance n'est tout de suite plus aussi mystique...

Nous repartons une fois "lassé" de ce coin de rêve... ce seront surtout les groupes de chinois braillard qui nous motiveront a quitter les lieux ^^ Direction notre deuxième stop...

Le 2nd arrêt de la journée sera une pose Snorkeling sur le fameux "Coral Garden"... en réalité il y en a partout des "Coral Garden" du coup si vous lisez des choses à propos d'un Coral Garden difficile de savoir clairement ou il se situe. La pêche à la dinamite étant fréquente aux Philippines beaucoup de récifs sont endommagé voir complètement détruit, du coup un Coral Garden sera en général préservé.

Après une bonne heure à barbotter au milieu des poissons vers 11h30 Nash nous méne a notre 3éme arrêt, une petite plage, Smith Beach ou l'on peu se trouver une cabane pour manger à l'ombre. Pendant qu'on se repose et profite du coin il s'affaire avec les boatman à préparer le diner. La encore on arrive en avance sur les tours et l'on peu profiter d'un peu de calme avant que les groupes ne débarque en masse.

Notre repas fut un festin, Le poisson acheté au marché le matin était tout bonnement excellent, pour l'accompagner, du riz bien sur, des aubergines, des ribs, de la pasteque... et tout cela pour a peine 11e au final... On a mangé a 4 et il y en avait pour 2 de plus. Un pétage de bide en bonne et due forme ^^

Après le repas cape sur notre 4éme stop, SKELETTON WRECK. De nombreuse épave de navire japonais jonche les fonds autour de Coron et Busuanga, chose rare les moins profonde peuvent se faire en Snorkeling... Pour la skeleton la poupe pointe son nez a 5m sous la surface... cependant peu de monde arrive a retenir son souffle pour y plonger, du coup avec Léo on est parmi les seuls à réellement en profiter pendant qu'a la surface ce sont des hordes de chenilles humaines en gilet de sauvetage qui tente d'observer le peu que l'on voit de la surface... On prendra le temps de nager sur les récifs alentours observant par l'occasion nos premiers némo !!!

Enfin pour finir la journée le 5éme arrêt... le fameux TWIN LAGOONS ! 2 Lagons relié entre eux par un passage immergé à marée basse ou accessible par une échelle si il est submergé. L'eau ici à la particularité de mélanger courant froid et chaud, on passe donc d'une eau bouillante a gelé en un clin d’œil... une sensation amusante.

La journée finit vers 17h et le retour à Coron Town, Nash qui féte son anniversaire le lendemain nous invite a passer chez lui, il est tellement sympa qu'on ne pouvait refuser et puis honnêtement c'était le gars parfait pour nous faire visiter ce petit joyau qu'est Coron Island qui est de mon avis la plus belle île au monde... même si je les ai pas encore toute vue ! On vous quitte avec la vidéo de cette fabuleuse journée qui au passage marquait nos 2 ans de fiançailles ^^

6
6
Publié le 29 avril 2018

Ainsi donc, nous allons terminer notre tour de Busuanga la ou tout le monde le passe en générale... Coron Town. Petite ville animé dont la principale artère est bordé de petit hôtel, restaurant en tout genre et agence de tours, boutiques souvenirs... bref un sentiment de retrouver un de ces coins en Thaïlande mais a leur début de développement, ce n'est pas encore la totale overdose, l'ambiance y est très roots mais les prix sont quand même adapté aux touristes !

Le jour de notre arrivée, la veille de notre journée sur Coron Island, dsl pour le non respect de la continuité temporelle du voyage ^^ nous avions encore notre scooter nous avons donc profiter pour s'éloigner du centre ville direction sud sud est pour se rendre a Maquinit Hot Spring (source d'eau chaude de Maquinit).

Evidemment seule Ju a était en capacité de rentrer dedans car avec ma petite nature j'avais l'impression que c'était de la lave en fusion, impossible d'y mettre plus que les pieds. En prime on avait une vue de la pointe nord de l'île de Coron au bout d'un ponton en bois traversant des palétuviers...

Pour ce qui est de la ville en elle même que dire, rien de spéciale a voir, si ce n'est la vie grouillante des philippins, le soir l'ambiance gagne les bars, nous n'avions pas trop envie de dépenser nos pesos pour boire des bières trop cher et préférions les prendre dans de petite supérette et les boires sur la terrasse de notre Hotel. On a tenté les brochettes de rue, mais au vue de la circulation c'était cuit au gaz d'échappement, un des chiens errant (je parle pas de Léo mais d'un vrai chien la) nous a suivie avec son regard larmoyant dans la ville on a donc sacrifier une brochette pour vite partir loin de lui car il nous faisait trop mal au cœur le doudou...

Pour notre dernier jour sur l'île, Léo nous ayant rejoins la veille pour l’excursion de Coron Island, nous le récupérons à nouveau pour allé faire une session snorkeling au spot de SIETE PECADOS à l’extrême sud de l’île. Ce spot est souvent inclue dans les tours pour Coron Island, sur conseil de Nash notre guide il était préférable de ne pas l'inclure pour se concentrer sur les sites proches de Coron étant donné que celui ci était accessible depuis Busuanga. Ce que nous avons fait... et quand je dis accessible, l'ensemble de rochers du site est a a peine 100m de nage. Avec en toile de fond la fameuse Coron Island...

Pour nous y rendre on lit partout qu'il faut louer un bateau depuis le port de Coron Town, mais ayant repéré le lieu sur Google Map on a plutôt opté pour une option plus économique, se rendre en tricycle au village en fasse du site... on a un peu galéré a négocier le trajet, le mec ne parlant pas anglais on arrivé pas a lui faire comprendre que nous voulions juste un allé, en générale les mecs prennent 300p pour aller a Maquinit HotSpring pas loin attendre une heure et ramener les gens. On a finit par lui faire comprendre ou nous déposer et pour 200pesos... arnaque totale au retour on a payé 15pesos par personne mdr

Une fois sur site à l'eau pour une bonne et longue session de Snorkeling... Le récif est bien préservé même si ce n'est pas le plus beau du monde on y a fait des observations sympa dont notre première acanthaster (sorte d'étoile de mer recouverte de piquant).

A notre sortie de l'eau on a abusé de la gentillesse de la famille vivant sur les lieux a qui nous avions confier nos affaires en leur demandant quelques noix de cocos fraîchement coupé. L’avantage d'être dans des coins non fréquenté par les touristes c'est que l'on y rencontre des gens authentique, bons et curieux prêt a vous aider spontanément et sans attente retour.

Nous regagnons donc la ville pour 45pesos...

Bien que bien entamé par notre session de snorkeling nous rassemblons nos ultimes forces pour une petite grimpette au sommet du Mont Tapyas qui domine la ville et surplombe une baie magnifique pour observer e couché de soleil qui embrase le ciel et l'océan. Léo nous abandonne pour la descente, lui il décide de se faire un petit saut en parapente... tranquille le gars.

Ainsi nous disons aurevoir a Busuanga... du moins a sa nature car cette journée ne se termine pas la... et oui vous aviez oublié l'invitation de Nash a son anniversaire ^^

Nous voila donc embarqué dans une soirée à la Philippine, Karaoké, apéro et bonne dose de sourire. Un pur moment de bonheur de partager des instants de vie à la locale ^^ Nous garderons un souvenir impérissable de cette soirée, des rires des enfants, de chemise rouge, de Nash notre guide à la philosophie rastafari !

Nous prendrons congé pas trop tard abandonnons par la même occasion Léo qui poursuit son périple dans Palawan, nous nous quittons la zone le lendemain a 5h par avion, direction Cébu dans les Visayas... voila une longue vidéo de notre séjour sur l'île de Busuanga pour finir !

7
7
Publié le 29 avril 2018

Et voila nous avons quitté la région de Palawan pour mettre le Cap sur Cébu une des plus grande île des Philippines. Nous nous y rendons en avion ce qui nous donne l'occasion de contempler de nombreuses îles du ciel en ayant qu'une envie s'y parachuter et les découvrir... mais bon il faudrait une vie pour le faire et on a fait des choix... cette fois ce sera Cébu ^^

Et voila nous avons quitté

Nous atterrissons à l'aéroport de Mactan Cébu, une île relié a l'île de Cébu par un pont. Nous regagnons donc la ville de Cébu city (2millions d'habitant tout de même la 2nd plus grande ville du pays aprés Manille), nous avons pris une chambre dans DownTown, le quartier est grouillant et sale mais c'est dans ce coin que l'on trouve les quelques attraits historique de la ville. Noël approche, les déco sont la pour nous le rappeler ainsi que les chants de noël... FELIZ NAVIDAD comme on dit la bas va nous accompagner les 15 prochains jours ^^

On a testé le fastfood local, le Jolybee... on ne va pas s'étendre sur les burgers... on dira juste que l'on a testé et que l'on y remettra pas les pieds dans cette vie mdr Mais les employé étaient très étonné de voir des occidentaux y manger a mon avis ces derniers on pour habitude d'allé chez le concurant américain plus connue par chez nous et présent a 100m de la...

N'ayant que quelques heures devant nous, nous nous contentons d'un petit tour dans le vieux Cébu, la ville est la plus ancienne du pays et aussi la première ou se sont établis les espagnoles. Nous visitons la fameuse basilique de l'enfant saint. A l'emplacement ou a été retrouvé une relique à l'effigie de l'enfant Jésus que Magellan avait apporté au cour de l’expédition qui lui coûta la vie.

Pour en revenir à Magellan il découvrit le premier l'île dans les années 1500, après avoir convertit les habitants de Cébu à la religion catholique il se fera finalement tué par le célèbre guerrier Lapu Lapu sur l’île de Mactan (la ou se trouve l'aéroport) à peine quelques semaines après son arrivé. Ce qui nous emmène a la fameuse croix de Magellan érigé par ses hommes suite a son décès selon sa volonté. Aujourd'hui protégé par une chapelle prés de la basilique.

Voila c'est tout pour Cébu, quelques heures dans le bruit et la pollution nous ont suffit nous mettons le cap dés le lendemain sur la pointe nord de lîle. Loin de tout ce tumulte...

8

Après avoir quitté Cébu City nous mettons le cap en bus sur la pointe nord de l'île, le village de Maya. Après 5h de bus sans encombre c'est de la bas que nous prenons une bangka en direction de lîle de Malapascua. Pas d'horaire fixe, ils attendent d'avoir suffisamment de monde pour partir, ou bien si le bateau n'est pas plein comme ce fut le cas pour nous nous pouvons choisir de payer plus cher afin de partir de suite... personnellement j'aurais bien attendue une heure de plus voir si le prochain bus ou des minibus ramenait d'autre touriste mais les 4 déjà présent patientaient depuis plus d'une heure et ne voulait plus vraiment attendre donc pour 2e de plus nous voila embarquer sous la protection de Jésus...

L'île de Malapascua est minuscule, à peine 2km2. On la parcours aisément à pied et pour se rendre dans les partie les plus éloignés de la pointe sud ou se trouve le hameaux le plus habité et ou débarque de manière générale tout les visiteurs. Comme a mon habitude j'avais tenté de réserver un peu plus excentré du centre animé afin d'être au calme. Du coup après un bon repas sur Bounty Beach la plage animé du sud nous voila en route en scooter pour rejoindre notre lieu de villégiature le Tresher Cove Dive resort. On y a loué un cabanon tout ce qui a de plus rudimentaire sur la plage... mais jamais nous n'aurons été si prés de l'eau, a peine 5m nous sépare de l'eau, plus tranquille que ça tu meurt.

Au total nous devions rester 5 nuits, mais le 3éme jour le temps s'est considérablement dégradé avec le passage d'un Typhon dans la région, résultat bloqué durant 48h dans notre bungalow de fortune sans avoir l'autorisation de sortir de l'hôtel du coup gros regret d'avoir voulu nous isolé a ce point ^^ Comme disait un local "MALAPASCOUILLE SA PART EN COUILLE" Et comme nous étions la pour passer notre Open Water de plongée... bah impossible de plonger durant 3 jours consécutif.

Le beau temps est revenue le 4éme jour et nous avons pue reprendre notre petite vie insulaire. Nous n’allions pas non plus trop nous plaindre sachant que sur l'île a 30km d'ici il y avait une une trentaine de mort tout de même...

En parlant de mort les photos ci dessus ont été prise dans le petit cimetière du coin. Vous remarquerez que la bas ils n'ont rien a voir avec les nôtres. Bon sinon voila quelques photos de nos petits mmts balade sur l'île...

Et la on vous présente le Slam Garden Resort ou nous avons passé une nuit à la fin de notre séjour ayant prolonger notre présence sur l'île du au Typhon qui nous avait fait prendre du retard dans notre validation d'Open Water... et sa piscine ou nous avons d’ailleurs plongée aussi le 2nd jour de notre diplôme quand le temps se dégradait pour faire tout nos exercice la mer étant démonté.

Concernant la plongée... j'en avais marre d'être frustré de ne pas pouvoir faire une plongée de temps a autre durant mes voyages donc maintenant que la chérie est devenue un vrai petit poisson du snorkeling il était temps de passer au level supérieur ^^ Nous avons donc choisis de nous poser à Malapascua pour passer ce cap avec l'une des nombreuses écoles de plongée du coin, FRENCH KISS DIVERS ! Et oui on a choisis nos compatriotes pour plus de facilité ^^ Pour ma part ayant déjà plongée par le passé en Guadeloupe ce ne fut pas compliqué d'intégrer tout le blabla et j'étais très heureux de retrouver les sensations exceptionnel que peu procurer la plongée. Il me tardais aussi de partager ça avec mon amoureuse mais évidement ce ne fut pas une partie de plaisir pour elle dés le départ. Les deux premières plongées ce sont déroulé comme il faut sur le site de Los Bambos mais alors que je ne pensais qu'a observer la moindre petite créature comme les fameuses crevette Mantis capable de briser le verre des masques des plongeurs si l'on y prend pas garde du fait de leur force de frappe une des plus puissante du règne animal.

Ju elle se concentrait sur sa respiration à la Dark Vador avec son détendeur et avait du mal a se sentir pleinement rassuré. Le 2nd jour comme je l'ai dis plus haut impossible de plonger en mer du coup exercice en piscine qui ont beaucoup aidé Ju a prendre confiance en elle. Au vue du temps on a donc pas fait de plongée l'aprem non plus et passé notre examen écrit... 49/50 pour ma part j'ai frôlé le sans faute. Ju l'a eu avec 4 erreurs mais il ne fallait pas en faire plus de 5 du coup ça passe aussi pour elle. Il ne nous reste plus qu'a attendre pour faire nos deux dernières plongées.

Les 2 jours suivant le temps a repousser la formation, ce qui n'était pas pour déplaire à Ju, ça lui laissé l'occasion d'intégrer tout ce qu'elle venait d'apprendre alors que moi je trépignais d'impatience de retourner à l'eau au plus vite ^^

Nous voila donc 3nuits plus tard, le soleil est de retour, Aurélien m'autorise cette fois a amener l'appareil photo je pourrais donc immortaliser un peu nos plongées. On observera de jolie nudibranche, des crabes, étoiles de mer, poisson lion, pipefish, razorfish, notre premier serpent de mer, seiche, muréne et j'en passe au cour de deux plongée sur le spot de Los Banbos et le plus beau le DEEP SLOP à 18m de profondeur (profondeur max autorisé pour un open water).

Ce sera l'occasion de répéter nos exercice en pleine mer, et je vais me servire de cette passerelle pour parler des 3 moments ou doudou ma vendue du rêve !!!

N°3: Lors d'un exercice d'enlevage de masque en flotta neutre, doudou se met a couler comme une pierre... heureusement qu'Aurélien a réagit vite empêchant doudou de s'empaler sur une colonie d'Oursin au fond en dessous d'elle de justesse ^^

N°2: Va savoir pourquoi doudou se met a s'envoler comme un ballon du a un trop plein d'air sans arriver à le vider en purgeant son gilet, elle fait ce qui peu être très dangereux en plongée... un shoot. J'essaye de l'attraper tant bien que mal et de la tirer vers le fond mais non la voila partit comme un ballon a m’entraîner avec elle... double shoot, sans gravité heureusement nous n'étions qu'a une douzaine de mètres sous la surface.

N°2 Exequo: Lors d'une remonté d'urgence en air partagé... doudou m'entraine vers le fond... doudou ? tu as compris le sens du mot "remonté" ??? résultat paye ton mal de crâne pour le restant de la journée mais bon ce fut amusant quand même.

N°1: Le must, je simule une panne d'air, doudou doit me donner son détendeur principale puis se servir de son secondaire... au lieu de ça elle prend le miens (qui est censé être à cour d'air) et me donne son secondaire... magique ma femme est magique !!!

Loin de ne faire que me moquer je suis extrêmement fière de ma chérie qui va pourvoir m'accompagner de temps en temps en plongée lors de nos prochains voyages !!! Félicitation a mon binhomme... ou bifemme dans ce cas la ^^

Enfin voila nous avons terminé notre Open Water avec succès, l'occasion de remercier chaleureusement notre mono Aurélien et son professionnalisme exemplaire... par exemple ne pas boire entre les plongés... évidement dés le premier soir il nous proposa apéro à la fin des cours ^^

Enfin dernier jour avant de quitter lîle en fin de matinée, je décide de partir réaliser mon rêve en venant ici, plonger avec les requins Renard (Tresher shark en Anglais). Malapascua est le seul lieu sur la planéte ou les chance de les observer sont de plus de 90%. Il existe sur le site de plongée de Monad Shoal une sorte de plateau sous marin a trente mètre ou se retrouve à la levé du jour ces fameux requins plus habitués au profondeur qui remonte se faire nettoyer la peau par de plus petit organisme afin d'être bien luisant. Ce plateau porte le nom de station de nettoyage. Evidement si vous avez suivit je ne peu pas faire une tel pongée avec mon Open Water c'est pour cette raison que je la fait avec Aurélien dans le cadre de ma certification ADVENTURE DEEP qui me permet depuis de faire des plongées à cette profondeur. Ju à préféré passé son tour sur ce coup la ne se sentant pas encore prête pour ces profondeurs. Je pars donc seul a la nuit pour rejoindre ce site mythique qui attire beaucoup de monde, trop de monde.

Je n'ai malheureusement pas de photos ni de video vraiment terrible de ce moment magique, de 1 mon appareil bug sous l'eau se mettant a zoomer tout seul a l'allumage donc pas le temps de le sortir et le régler les requins sont déja plus la. Le premier que j'ai vu nous est passé au dessus de la tête a même pas 20m de fond, ensuite pas de chance une fois en attente sur le plateau a 30m rien pendant 10min... et ne pouvant pas rester plus de 17min a cette profondeur on est remonté a 25m pour gagner un peu d'autonomie, ils sont alors apparus a plusieurs reprise mais manque de bol, les bulles des plongeurs a 30m mon empêché d'avoir une image correcte... je pars donc émerveillé mais avec un brin de frustration, j'auarais aimé rester une nuit de plus et retenter le lendemain mais ayant déja du retard sur notre planing à cause du typhon impossible...

A mon retour ma chérie me fait beaucoup rire par son enthousiasme débordant d'avoir fait un peu de pêche a pied pour capturer des crabes... mon cœur... je viens de nager avec des requins renards... same same but different ^^

Nous regagnons Maya, puis affretons un minibus pour retourner sur Cébu City rapidement... afin de ne pas attendre les bus de ville beaucoup plus lent... mais evidemment je le regretterais les chauffeur de minibus sont des branques, payer plus cher pour risquer sa vie c'est con y'a pas a dire ! D'ailleur on a tué un poulet sur la route et vue une vache se faire accroché par une ambulance en sens inverse qui doublait dans un virage... du grand n'importe nawak... allé on vous laisse avec la vidéo de Malapascua ! on se retrouve à Cébu city pour la suite de nos aventures !!!

9
9
Publié le 8 mai 2018

De retour à Cébu City, nous y passons une nouvelle nuit afin de se reposer de notre périple en van bien intensif depuis Maya. Nous retournons séjourner au GV hotel ou nous étions resté a notre premier passage. Nous décidons de mettre le cap sur le SM Seaside, non non ce n'est pas un club sadomasochiste en bord de mer SM son les initiale de "Super Mall"... un gros centre commerciale en sorte... en fin gros... énorme devrais je dire.

Alors pourquoi choisir un mall pour notre soirée... et bien parceque comme je l'ai dis c'est un énooooorme mall, dans lequel on trouve tout bonnement... un Cinéma ! Et pourquoi cherche t'on un cinéma à la mi décembre même au bout du monde... Hé oui parceque c'est la date de la sortie du nouveau Star Wars... en tant que Big fan dans mon enfance je n'allais pas manquer un Star Wars au Ciné tout de même ! Heureusement il était en Anglais et non doublé Philippin sinon ça aurait été violent XD

Aprés un bon gros roupillon, cap sur un nouveau Mall, un Robinson Mall cette fois ci...

Noël approchant a grand pas les déco sont légion, nottament un concour d'arbre de noël artistique...

Mais comme la veille on a pas atteris ici par hasard... non nous étions en quéte d'un resto sushi... oui je sais nous allions aller au Japon le mois suivant mais bon que voulez vous que je vous dise... les sushi quoi !

Pour digérer ce pétage de bide poissonneux nous demandons au taxi de nous arrêter devant le Fort San Pedro que nous n'avions pas pris le temps de visiter a notre premier passage. Un lieu chargé d'histoire étant donné que le fort original fut construit par Legazpi et ses hommes à leur arrivé sur l'île, le fort restera Espagnole durant 3 siècle avant d'être restitué aux habitants, annexé par les Japonais durant la 2nd Guerre Mondiale puis comme hôpital de campagne suite à leur défaite pour devenir monument historique en 1950, date a laquelle on lui implanta un jardin qui fait aujourd'hui encore la joie des promeneurs amenant un peu d’oxygéne dans une ville étouffant dans les gazes d'échappement.

Ainsi ce termine notre second passage dans cette ville, dans la prochaine étape nous mettons le cap sur la côte ouest de l'île.

10
10
Publié le 11 mai 2018

Nous voila donc partis pour une nouvelle destination, MOALBOAL à trois heures de bus de Cébu City. La chance qu'on a eu c'est que la South bus station d'ou partent les bus pour Moalboal était a moins de 500m de notre hôtel, le manque de bol c'est qu'on a eu droit au bus bien miteux, genre banquette en bois bien inconfortable d'une taille standard pour deux personnes européenne mais ici pour trois taille philippin... et donc on a eu droit a se sentir bien écrasé car en plus on nous a collé un 3éme larron et en plus bien costaud pour la bas... enjoy ! On était ravis d'arriver à destination ! Sauf qu'on y étais pas tout à fait, la guest house réservé se situé a quelques kilomètre de la sur la côte à PANAGSAMA BEACH.On saute donc dans un tricycle qui bien évidement nous fera payé 2 fois plus cher que le prix normal et ce après négociation...

L'attrait de Panagsama beach est simple... le snorkeling et la plongée. Notamment pour son Sardine Run, un immense banc de milliers de sardine qui se situe à 10m du bord de côte au niveau d'un tombant. Pas besoin de plonger pour profiter du balaie hypnotique des sardines, en PMT (Palme masque tuba) cela fait très bien l'affaire. Notre session de Snorkeling fut vraiment excellente, le soleil étant au rendez vous nous en avons bien profité durant 8h non stop...

Outre les sardines le récif est superbe et bien préservé, en le longeant on a fait de nombreuses rencontres sympa nottament avec les serpents de mer ^^

Le site est aussi très prisé des tortues, si celles aux abords de la zone touristique semble farouche, certaine plus loin semblait moins intimidé. L'une d'elle était particulièrement curieuse et est venue à ma rencontre et a nager avec moi une bonne vingtaine de minutes, un moment incroyable d'autant qu'elle e suivait ou le fond été a moins d'1m50... difficile de se lasser de ses créatures dans de tel moment de communion.

Évidement après 8h de nage, on était affamé et complètement déshydraté du coup on s'est vautré à un resto en bord de mer trankilou bilou en compagnie d'un petit matou... C'est a ce mmt que Ju a trafiquer les paramétré de l’appareil photo ce qui fait que la plupart de nos vidéo de voyage on un format 4/3 à l'ancienne... et évidement je ne m'en suis pas rendue compte du voyage... enfin ce n'est pas la fin du monde mais ça ne m'aide pas pour les montages vidéo avec deux formats différent et surtout une qualité bien moindre...

De retour à notre Guesthouse nous n'en bougerons plus de la soirée, j'étais alors encore plein d'amour pour doudou, ignorant tout de ses méfaits sur l’appareil photo ^^

A l'origine nous devions rester trois jours et faire une plongée sur un spot réputé au large de Panagsama beach mais nous avions du retard sur notre planning du fait du typhon sur Malapascua, et... un second arrivé au sud de Cébu... du coup au vue du temps pourrit on a décidé de plier bagage et continuer notre route, nous avions fait un snorkeling mémorable la veille donc pas besoin de s'attarder si nous ne pouvions pas plonger. Alors on a pris la décision de partir pour Oslob au sud est de l'île, en espérant que le temps serait plus correct le lendemain et de profiter du mauvais temps pour tracer la route... aurevoir donc Moalboal après une courte mais superbe étape. Et pour finir la vidéo de notre snorkeling !

11
11
Publié le 21 mai 2018

Nous voici donc à Oslob, sur la côte est de Cébu. Arrivé de Moalboal en milieu de journée, mauvaise nouvelle il y a eu un surbooking a notre hôtel mais bon ils sont débrouillard et nous trouvent rapidement un logement proche en échange, et nous ne sommes pas bien compliqué aucun soucie pour nous de nous adapter. Le temps semblant s'améliorer nous partons à la recherche d'un scooter à louer afin de tracer la route. Nous mettons ,une fois en possession de ce dernier, le cap sur le sud de l'île, la magnifique côte de Santander... dont nous ne profiterons pas vraiment le mauvais temps refaisant son apparition... et nous voila trempé, enfin surtout moi qui protège Justine faisant rempart entre elle et ses satanés trombe d'eau...

La côte étant grise et pas très belle nous décidons de nous rendre jusqu'aux chutes de Binalayan a une trentaine de km d'Oslob. La bas pas un chat. En même temps avec la météo rare sont les aventuriers qui se risque dehors. Le proprio à l'entrée du site nous avertit que le site est fermé pour cause de typhon... mais en insistant un peu en lui signifiant qu'on ne compte pas se baigner mais juste voir la cascade il accepte de nous laisser passer et va même jusqu’à nous accompagné et nous servir de guide, trop gentil !

Et nous y voila devant ces belles chutes, et quoi de mieux que d'être seul avec un guide qui nous sert de photographe ! Suite a ce charmant moment nous tentons notre chance a d'autre chutes du coin, Aguinid Falls... mais l’accueil sera moins flexible, les locaux sont en mode apéro et nous cris avant même que l'on stop notre scoot, "CLOSED THERE ARE A TYPHOON GO BACK..." ok bon bah on rentre alors...

De retour à notre hôtel nous sortons faire un tour en ville... en village plutôt car Oslob n'est pas bien grande, à la recherche de quoi se remplir le bidou... nous opterons pour un délicieux plat universellement reconnue et raffiné... une pizza ^^ Étonnement ce fut l'une des meilleures que j'ai pue manger de mes voyage en Asie, une pâte correct et une couche de fromage digne de ce nom.... miam miam... et pendant ce temps, un chien fait sa toilette au beau milieu de la chaussé...

Le lendemain on se lève au aurore pour se rendre dans le petit village de pécheur de Tan Awan, a une dizaine de kilomètres d'Oslob. C'est la bas que se situe l'activité phare de l'île qui attire et fait parlé en bien comme en mal depuis quelques années... les requins baleines. Mais ce jour la, la mer est encore trop secoué du au passage du Typhon (qui a fait 250morts sur les autres îles tout de même) et impossible de partir en mer les observer... nous retenterons notre chance le lendemain. Et alors que nous nous apprétions a quitter le lieux après avoir profiter du levé du soleil, on entend "Justin, Joan ?" et qui ne voit on pas, Brenda (la mère du petit qui pissait sur les chats a Busuanga ^^), elle nous apprend alors qu'elle est bloqué sur l'île du fait du typhon aucun navire ne quitte les ports depuis 2j et elle espère que ce sera bon le lendemain pour rejoindre sa famille sur une autre île pour passer les fêtes de Noël. Nous avions d’ailleurs remarqué des dizaines de camions garé le long des routes prés du port de Liloan au sud la veille, nous comprenions alors pourquoi et aussi l'origine du surbooking... la plupart des guesthouse et hôtel de l'île affichait complet du fait de tous les gens coincé... enfin le monde est bien petit et c'était sympa de revoir Brenda.

Nous décidons donc de passer une nouvelle journée sur les routes de l'île et longeons cette fois la côte est de l'île jusqu'aux chutes de MANTAYUPAN les plus hautes de l'île situé à 100km d'Oslob soit 2h30 a 3h de scooter juste pour s'y rendre... je ne vous raconte pas l’état de nos pauvres fesses après 6h de route le soir...

Nous voila donc après ces 3h de route arrivé sur le site, pas un chat a l'horizon... juste un chien

Mais bon une fois de plus ça en valait la peine... seul au monde face a une cascade des plus impressionnante ça vaut le détour ^^

Malgré la fatigue nous profitons de la journée jusqu'au bout en allant faire un tour dans les ruines de l'église de "our lady of immaculate conception" et nous allons nous coucher en croisant les doigts pour les requins le lendemain matin... car ce sera notre dernière chance nous partons à midi pour notre prochaine destination.

WHALESHARK, tentative2... la bonne. Alors pour petite explication, nager avec des requins baleines était un rêve, qui ne voudrait pas cottoyer ces géants des mers pouvant allé jusqu’à 13m? Pour ceux qui l'ignorent il s'agit non pas d'une baleine mais bel est bien d'un requin, et de ce fait le plus gros poisson de la planète et totalement inoffensif sauf pour les crevettes ^^. Si les avs diverge sur ce qu'il se passe a Tan Awan c'est parceque les pêcheur du coin nourrissent depuis quelques années les gros poisson prés de leur côte pour les attirer et y emmener les touristes (du coup hors de l'eau c'est l'usine mais bien organisé cependant). Le soucie c'est que ces animaux migrateur ont cessé depuis de migrer et se sont sédentarisés. Et alors que leur voisins migrateur atteignent des tailles immense ceux la mesure dans les 9m (ce qui en fait né en moins de beaux bébés). Du coup on ne sais pas trop quel impacte cela a sur la population générale, qu'en est il de leur reproduction et si cela cesse un jour seront ils capables de se réadapter et de se nourrir par eux même... bref on peu trouver matière a réflexion et chacun dois y allé ou non en fonction de ses idées. Pour ma part j'étais un peu mal a l'aise, mais une fois a l'eau avec eux... la magie l'emporte et puis même si sa n'excuse pas tout il faut voir les bons côtés, avant ces même pécheur les tué pour gagner leur vie, du coup ils sont sans doute mieux vivant ainsi que mort, de 2 cela sensibilise les populations local a la préservation de la faune aquatique et cela leur permet d'en vivre avec le tourisme, reste a savoir trouver le juste milieu et la il faut avouer que c'est devenue une grosse machine qui devrait avoir des quotas plus stricte.

Par manque de chance l'eau ayant était très secoué les dernier jours il y avait beaucoup de particules en suspensions donc impossible d'avoir des images de qualités... et pire tout les films de ma gopro inexistant, j'avais utilisé une nouvelle carte sd acheté sur Cébu qui s'avéré être une daube et na pas fonctionné... Mais bon il reste un ou deux plans pris avec l'appareil photo, les photos et les souvenirs dans la tête ^^ J’espère qu'on aura un jour la chance d'en croisé de nouveau en pleine mer mais au moins on l'aura vécue malgré tout au moins une fois dans notre vie ^^

Aprés ces instants merveilleux avec ces géants des océans, nous retournons plié bagages à l’hôtel et rendons notre scooter, le mec qui nous la loué nous a organisé la traversé en bangka pour BOHOL, il nous a fait un bon prix et nous demande de ne pas trop en parler car ses concurrents exerces des prix supérieur et cela lui attirerait des ennuis si les autres touristes l'apprenait et venait a râler... ou bien c'est lui qui nous a enflé et il veut pas qu'on s'en rende compte mdr

A bord de la Bangka des gamins embarque pour nous vendre des boissons, une véritable mafia ces petits avec un sens des affaires aiguisé, les 3/4 des gens ont finit par acheter a force de les travailler au corps, moi il en été hors de question et j'ai tenue bon mais c'est pas simple il faut l'avouer ils sont si insistant et amusant qu'on a envie de craquer.

Bon les ptits loups c'est tout pour cette fois, on vous abandonne avec les vidéo de Cébu (hormis celles du snorkeling a Moalboal qui ont fait l'objet d'une vidéo à part dans l'étape précédente) et on se retrouve bientôt sur l'île de Bohol pour le réveillon de noël !!!

12

La traversé depuis Oslob a mis 2 bonnes heures bien bruyante à bord d'une Bangka, malgré le temps et la mer calme nous sommes très heureux de mettre pied à terre ^^ Nous arrivons sur l'île de Panglao relié par un pont à Bohol ou nous souhaitons nous rendre pour réveillonner. Et oui c'est noël !!!

Première mission trouver un tricycle qui nous emmène à la ville de Baclayon. Ceux qui nous attendent à notre arrivée sur la plage on tendance a gonflé les prix et à négocier durement, ils préfèrent attraper un pigeon à la journée que d'en emmener plusieurs au prix de base... nous finissons donc par payer une fois et demi le tarif qui serait raisonnable pour faire 25 km...

Arrivée dans le petit village de Baclayon, tout semble fermé, nous pensions nous y restaurer mais c'était sans compter qu'on est dimanche et que c'est le réveillon de noël... et étrangement pas le moindre tricycle à l'horizon... mais c'est alors qu'un brouhaha diffus atteint nos oreilles, et sachant qu'on est dimanche je pense deviné de quoi il s'agit... ni une ni deux nous nous rendons à la source du son... un pit à coq !

Voila donc pourquoi les rues sont vide et qu'on ne trouve plus de tricycle, tout les hommes du village sont ici a boire, et parier sur des combats de coqs !!! J'avais déjà assisté a ce "spectacle" cruel durant mon enfance en Martinique mais incomparable a ceux la ou les combats étaient jusqu’à la mort... le plus impressionnant reste le silence qui règne avant que les paris soit ouvert ou la c'est le déchaînement dans la salle, chacun cherchant une personne avec qui parier un même montant mais pour le poulet différent en annonçant le montant avec les doigts et en criant "INILOG" ou "BIYA" qui sont les côtés droit ou gauche de l’arène. On serait tenté de se prendre au jeux mais parier sur la souffrance animal est trop pour mois. Le pire c'est qu'on s'habitue a ce spectacle, on est dégoûté au premier combat et puis a chaque mise à mort on devient de plus en plus insensible...

Enfin vers 16h30 nous quittons le pit à coq car il faudrait que nous trovions notre hôtel avant la tombée de la nuit. Nous arrivons à attraper un tricycle mais son conducteur ne parle pas un mot d'anglais... de plus il semble bien éméché... on lui fait comprendre le nom de l'hôtel mais rien n'y fait il comprend pas et retourne sur Baclayon pour demander le chemin aux habitants...on repars alors vers les hauteurs ce qui me semble mieux car l'htêl est censé être isolé avec une vue... c'est alors que nos regards sont attirés par la license de conduite du chauffeur... et surtout de la photo qui ne correspond pas du tout a la tête du mec au guidons... a ce moment la on se dit qu'on va finir assassiner dans un champ ^^ Mais non aprés un nouvel arrêt pour redemander sa route on finit par apercevoir un panneau annonçant la direction... seulement la route n'est plus qu'une trace et le tricycle est trop lourd avec nos sacs et trois passagers nous devons donc descendre et monter a pied pour aider ^^ Le petit malin en profite pour augmenter le tarif négocié car la route est en piteuse état...

Nous finissons par arrivé au Marquis sunrise & sunset Resort ou les employés prépare le fameux Lechon de noël !!! Pour le réveillon je voulais un endroit un minimum romantique et pas trop fréquenté et c'était plutôt réussis. Bon on a eu des doutes, le coin paumé inatteignable, les locaux étranges et un cochon a la broche à l'arrivé c'était pas la meilleure entrée en matière mais regardez plutôt les autres photos et vous verrez qu'on était bien en haut de notre montagne ^^

Après un bon bain de nuit on a attaqué le repas de nöel et on peu dire qu'on s'est pété le bidou en petant le bidou du cochon... triste mais tellement délicieux. On était peu nombreux, on a discuter un peu avec 2 chinoises, à nous 4 on représenté les 75% des clients ^^ Une fois qu'on eu finit les employés ont attaqués les restes et était enfin ravis de fêter noël et on existait plus à partir de la... je voulais des renseignements pour notre départ du lendemain... sa attendrait le lendemain...

Voila donc pour notre 24 décembre 2017... pour le 25 ce sera bangka pour rejoindre la minuscule île de Pamilacan au large de Baclayon. Mais ça ce sera pour la prochaine fois ^^

13
13
Publié le 5 juin 2018

Voila nous avons quitté notre hôtel de Baclayon, la famille qui le tiens est formidable, on serait bien resté plus au vue de leur gentillesse, ils nous ont ramené à l'embarcadère gratuitement ce qui nous a fait un retour moins folklo qu'a l'allée ^^ Le temps pour cette journée de noël 2017 est plutôt sympa quand on pense a ceux restés en france qui se gèle les miches ^^ Nous embarquons donc sur une Bangka affrété par l'hôtel pour allé se perdre dans ce petit bout de bout du monde à 12km de Bohol en mer^^ Arrivé au Mary's cottage nous somme accueillis par Mary en personne qui sait s'y prendre pour être accueillante mais on décèle tout de même le côté businesswomen derrière ses grands sourire. On l'observera surtout au moment de l'arrivée de chaque hôte a qui elle répète le même numéro de bienvenue mais bon on va pas lui en vouloir c'est mieux que d'avoir quelqu'un qui vous tire la gueule comme Justine au Best Western hihihi mais non ma chérie c'est la meilleure réceptionniste du monde !

Pamilacan est un petit bout de paradis, bien que le Mary's Cottage soit un peu fréquenté en journée avec les excursions d'observation des dauphins qui s'y arrête pour manger le midi en dehors de ces heures l'île est un petit havre de paix, certe pas aussi tranquille que Koh Wai en Thailande mais vraiment loin de l'agitation des villes.

Un seul sentier bétonné parcours l'île de part en part, notre plage étant le repaire des touristes cherchant comme nous à s'isoler (à la roots cependant les cabanes en bois sont sommaires et il n'y a pas d'eau courante). On viens à Pamilacan pour une chose, chiller. Hé oui pas grand chose a faire sur l'île si ce n'est glandouiller au soleil, nager, et manger ^^

Notre cabane était cependant un repère a bête pas très ragoutante... en voila 3 exemple de créature qui ont voulu se balader sur nous et ont finit écrasé sous une tong... le cafard, l'araignée et le scolopendre... alors sur les photos les fourmis ont déjà bien entamé leur boulot de débitage des cadavres pour s'en faire des stock de bouffe ^^ Il est loin le H2O 5 étoiles de Manille ^^

Alors moi n'étant pas super fan de la bronzette sur la plage j'ai passé mes journées dans l'eau, les fonds sont vraient sympa au abords de la plage, et ils recèlent une infinité d'étoiles de mer en tout genre... voici quelques photos montrant la diversité des espèces rencontrés et certaines anomalie comme 4 ou 6 branches ^^ Je rappel qu'il ne faut pas sortir les étoiles de mers de l'eau elles y meurent vite, par contre les manipuler sous l'eau ne présente pas de danger pour elles... enfin nous espérons sinon on a fait un génocide ^^

Evidemment il n'y a pas que les sea stars, une variété incroyable de poissons haut en couleur peuple le récif ! Apparemment il y aurait des tortue mais on n'en a croisé aucune de notre séjour, dommage.

Maintenant qu'on en a finit avec les merveilles sous marine passons a celles terrestre... les couchers de soleil ^^ Pamilacan s'y prête admirablement bien de ce point de vue la !

Pour notre troisième soirée Mary a installé les tables sur le sable avec un feu de bois pour le dîner, vraiment sympa et so romantic ^^

Ju ne ma pas accompagné faire une virée à travers l'île, c'est donc seul que je me suis rendue sur la plage opposé par le seul chemin bétonné de l'île. L'occasion de voir une partie des habitants et du village principale mais autant vous dire que sa chill autant au centre que sur la plage, voir plus car pas de véhicule alors que les bangka trop nombreuse avec leur incessant va et viens rende l’atmosphère sur la plage pas si paisible que ça. J'ai donc croisé environ 15 personnes à l'allée ^^

Arrivé sur la plage au bout de la trace bétonné je tente un petit snorkeling, pas de récif imposant beaucoup d'algue et peu d'observation intéressante si ce n'est un serpent de mer, quelques poisson clown et un magnifique poisson ange a anneau bleu que je n'avais jamais observé avant.

Pour finir ce carnet sur Pamilacan nous nous somme levé aux aurore afin de nous rendre en mer au levé du soleil avec la bangka qui nous avait emmené la veille, nous avions convenue avec son capitaine cette sortie la veille et ils sont donc venue nous chercher afin d'aller observer les dauphins qui aiment fréquenter les eaux autours de l'île. Manque de bol à notre première tentative le 26 décembre ces petits enf...rés ne montre pas le bout de leur nez et gâche complètement mon cadeau de noël... j'ai observé cependant une raie faire un bon plusieurs mettre au dessus de l'eau impressionnant, mais Ju regardait dans une autre direction et n'a même pas eu cette consolation... après 2j de tergiversation nous décidons de repayer une sortie pour notre dernière journée...

Cette fois ci bingo ils sont la on a bien fait, cependant nous sommes sortis une heure plus tard qu'a notre première tentative et le nombre de bateaux a leur recherche est plus conséquent ce qui donne un aspect moins sympathique a ces sorties s'apparentant un peu trop à de la chasse aux dauphins, dés qu'ils émergent la horde fonce dans leur direction et les créatures plongent pour ne réapparaître que bien plus loin... Pas a chaque fois cependant car par moment ils se mettent à nager de concert avec les bateau et ces magnifiques créatures se mettent à bondir joyeusement et faire d'incroyable cabriole dans les airs. Le banc de dauphin présent est immense plusieurs dizaines en plusieurs groupe gravitent dans les eaux. Je n'est cependant pas réussis a a voir de photo très intéressante pour montrer leur sauts. Quand aux films avec le roulis du bateau difficile d'avoir une image stable et de cadrer au bon endroit au bon moment ^^ Sans compter que je voulais les filmer à la gopro dans l'eau mais que la perche s'est brisé a ma seconde tentative je n'ai donc qu'un rapide plan furtif de leur passage prés du bateau dommage pour les images je tenterais de faire mieux une prochaine fois ^^

Après ces instants magnifiques en compagnie de la famille a Flipper il nous a fallu rentrer en résistant a l'envie de payer plus notre bangka pour rester plus longtemps mais ayant déjà perdue de l'argent a notre première sortie nous ne pouvions trop nous le permettre...

Durant notre séjour la soeur de Mary dont je ne me souviens plus le nom a était d'une gentillesse incomparable, c'est avec elle que nous vous quittons, et avec la vidéo de ce petit bout de paradis !

14
14
Publié le 8 juin 2018

Et nous revoilà à Bohol, notre Banga attitré nous à fait faire le retour jusqu’à Baclayon.

Notre mission du jour, regagner l'île de Panglao ou nous avons réservé 2 nuits à "Bohol Coco Farm". Facile à dire, plus dure à faire. Nous ne voulions pas repayer un tricycle trop cher (250pesos pour notre destination et avons opté pour l'option bus... le premier nous à récupéré à Baclayon centre nous l'avons attrapé sur la route principale, il a rejoins Tagbilaran a 8km la capitale de l'île pour 70pesos chacun. Une fois la bas il nous a fallut trouver la gare routière des minibus et jeepney pour trouver celui qui partait pour Alona Beach au bout de lîle de Panglao et savoir surtout s'il passait par la route qui mène à notre logement. Nous embarquons donc bien entassé dans un minibus qui semble t'il peut nous déposer ou nous souhaitons pour 20pesos chacun pour 8km... same same but different hein !!! Mais la bonne blague c'est que quand il n'y a plus de place il y en a encore... lors d'un stop un peu plus loin ce sont bien 20 personnes de plus qui réussissent à monter dans le bus et nous nous retrouvons d'aprés mes calculs a 43 personnes !!! CCLA c'est ça l'Asie ^^

On finit par arriver à destination, je vous dis pas le bordel pour faire decendre quelqu'un quand il se trouve au fond du bus, heureusement nous étions collé a la sortie... mais pas heureusemen nos sacs étaient sous les banquette des gens du milieu mdr. Enfin total de l'expédition 180pesos... nous avons économisé 1e 1 euros 15 et mis 2h de plus wouhouuuuuu champion... mais l'aventure en bus était quand même plus folklo à la mode local que si nous avions prit le tricycle ^^

Nous voila arrivé à Bohol coco farm, un hôtel a Backpackers qui se la joue auberge de jeunesse et culture bio ! Le personnel super sympathique, Raymond qui nous a accueillit nous a emmené à la ville afin de louer un scooter car tous ceux de l'hôtel étaient loués. Le hic c'est qu'il est tombé sous le charme de Ju et devenait tout rouge dés qu'il la voyait alors qu'il évité de croisé mon ragard et bizarrement durant les deux jours il ne s'adressait qu'a elle une fois que je n'étais plus la ! Petit coquin ce Raymond !

Enfin on a eu de la chance car ils ne retrouvaient plus notre résa mais il restait un bungalow de dispo mais a lit séparés, tant pis on prend ce qui a ! La nourriture était tout simplement divine, du moins pour le repas qu'on a prit la bas et les petit déj locaux inclus. Le plus un café bio fait sur place, le meilleur des Philippines sans doute, un vrai délice.

Après une journée à se reposer mise à part notre expédition à la recherche d'un scooter pour le lendemain matin nous voila paré pour partir à la découverte de l'île durant les 3 derniers jours de cette année 2017. Mission numéro un... observer les tarsiers, ces primates rikiki, les plus petit au monde qui font la taille d'un poing. Autant dire ue vous n'avez aucune chance de les observer en pleine nature au vue de leur taille, du fait qu'ils soient nocturne et très craintif. Il faut donc se rendre dans un des centre de sauvegarde, ils sont 2 dont un est une vrai usine qui ne semble pas trop respecter ses protégé on a donc opté pour celui plus écolo le Philippines Tarsier Sanctuary qui est une réserve naturelle plus qu'un zoo a quoi semble s'apparenter le 2nd. La visite se fait le long d'un sentier dans les bois, des "soigneurs" étant posté par endroit pour montrer ou se situe les petit primates et vérifié que le public respecte la quiétude des lieux et n’embête pas les animaux qui se "suicideraient" en cas de stress trop important.

Alors les Tarsiers c'est à la fois mignon et dégueu, ils ont des yeux immenses et font pensés à Yoda ou de petit gremlins. Étonnement alors qu'ils semble lent et inactif il semblerait que la nuit ils soient capable de faire de très grand bond pour attraper des insectes et serait le seul animal a émettre et capter les ultrasons.

Et ma découverte la plus incroyable.... une petite araignée verte qui semble être issue d'une manipulation génétique avec un Tarsier !!! Si la nature n'est pas incroyable ^^

Seconde étape de notre journée nous nous dirigeons vers les fameuses Chocolate Hills, et traversons la magnifique Loboc River ou de nombreux bateau resto semble être l'attraction principale du coin.

Mais alors que nous roulions on tombe sur un minizoo, nous décidons d'y faire une halte, payons les quelques pesos d'entrée et un guide nous fait faire un petit tour, il parle tellement vite qu'on ne capte qu'une infime partit de ce qu'il raconte, quand il rit on rit pour lui faire plaisir, quand il marque un temps d’arrêt on se sent con car il a sans doute posé une question a laquelle on a répondue "anw ooook" mais bon c'était amusant. On a même croisé la route d'un immense Pyhon Blanc, pas possible de le mettre autour du coup comme au Laos cependant. La visite se termine en sirotant une noix de coco et c'est a ce moment que l'on s'est aperçu que nous n'allions pas du tout dans la direction des chocolate Hills !

Nous avons bien évidemment finit par retrouver la bonne route (merci GPS) nous traversons alors la fôret d'Acajou de Bilar qui offre une fraîcheur bienvenue durant quelques kilomètre. Puis un panneau indiquant Pangas falls nous a fait faire un détour. Nous avons pu profiter de tremper les pieds dans ce petit coin paradisiaque ou nous avions très envie de plonger entièrement mais bon pas trop le temps et rien pour se changer ou se sécher... dommage.

Nous arrivons enfin dans les environs de Carmen ou se situe les fameuses collines chocolats, le nom vient du fait qu'a la saison sèche les herbes qui les recouvrent brunissent. Mais a notre période elles sont bien verte. Alors comme toujours, j'aime tenter de découvrir des lieux touristiques d'une autre manière... cette fois n'y coupe pas. Alors que tout bon touriste qui se respecte se rendra a une colline aménagé ou un escalier mène au point de vue le plus connue des Chocolate hills on opte pour la version rambo ! J'entend par la en escalader une a la sauvage ^^ On a donc jeté notre dévolue sur celle ci pas très loin de la route.

La premiére partie boisé permet d'avoir des prises pour s'aider, mais par la suite on grimpe avec un dénivelé bien raid et dans des hautes herbes coupantes... je vous raconte pas comment doudou s'est faite cisailler et comment sa gratte après, mais la vue privée qu'on s'est offerte valait bien ces efforts ^^

Le retour on se fait surprendre par la nuit mais le couché de soleil qui nous accompagne sur la route avant est plutôt chouette ^^

De retour à Panglao nous avons un peu de temps pour visiter HINAGDANAN CAVE avant de changer d'hôtel, il s'agit d'une grotte avec un point d'eau ou l'on peu se baigner... et aussi d'un repére a touriste dés plus ignoble ^^ En effet, la grotte est accessible après une marche de 30s du coup on y retrouve des groupes entier de chinois braillards en lifejacket et autre qui rendent le lieux certe beau mais tellement bruyant... nous avons donc pris la photo et tayo ! En plus l'extérieur c'est l'usine avec des tas de marchand de souvenirs... bref vous pouvez faire l'impasse sur cette cave s'y vous vous rendez a Bohol ^^

Aprés avoir transféré nos sacs à l'hôtel ou nous séjournerions le lendemain pour le réveillon afin de ne pas nous encombrer, nous regagnons Tagbilaran pour la nuit. Pour le repas nous optons pour un resto atypique, une sorte de resto ambiance western ou le personnel est sourd muet... alors que nous nous attendions a devoir apprendre les rudiments de la langue des signes pour communiquer il nous suffisait d'écrire ce que nous souhaitions sur un bloc note, en plus le lieux était envahit de fourmis et vue qu'ils sont sourd il n'y avait pas de musique donc paye ton ambiance glauque ^^ C'était limite dérangeant de na pas entendre un son et l'expérience ne fut pas la plus incroyable de notre voyage.

Je fais l'impasse sur notre logement du jour qui été un hôtel sans charme en plein centre ville. Si nous dormions ici c'était pour faire une sortie Kayak nocturne pour observer les lucioles. On préféré s'épargné de la route une fois finit en ne logeant pas sur Panglao mais en se rapprochant du lieu sur Bohol. L’après midi le temps était infecte et nous avons alors pensé que l'excursion était annulé ne voyant pas notre transport arrivé. Alors que nous étions remonté dans la chambre et mis à l'aise le chauffeur est finalement arrivé... on se prépare a nouveau en mode speedy gonzales et on est partit... il pleut tjr des cordes mais bon Jesus et les tarsiers sont la avec nous et vont nous dégagé les nuages d'ici le début... et le pire c'est qu'ils l'ont fait XD

Le ciel au dessus de la rivière Abatan est finalement bien dégagé, le hic est que c'est un soir de pleine lune, et si grâce la pluie les lucioles sont plus active, on les discerne moins bien du fait de la forte luminosité de la lune. Mais le bal des lucioles dans certain arbres est tout de même fascinant. De plus c'était une première le Kayak de nuit.

Nous étions pas mal de français dans le groupe du coup ils nous ont regroupé avec un même guide, parmi tous ces compatriotes nous sympa tisons avec deux couples à table lors du repas à la fin de notre sortie, un des couples s'en allant le lendemain matin nous ne les reverrions pas par la suite mais le second, Quentin et Cassandre passait leur réveillons comme nous à Alona Beach sur Panglao. Nous projetons alors de se retrouver le lendemain soir à leur hôtel afin de le passer tous les 4, ce qui n'a faillis pas ce faire si vous lisez la suite...

Nous sommes le 31 Décembre, dernière journée de cette année 2017. Avant de regagner Panglao nous décidons de bien profiter du scooter et partons en expédition vers la cascade de Mag Aso.

En voulant suivre mon instinct et allé par la route la plus direct... on a fait n'importe quoi, déjà les routes sur le gps sont de simple chemins de terre dans le meilleur des cas et parfois même une simple trace dans l'herbe et les rares panneaux de direction ne comportait plus d'inscription lisible, au moins les locaux était étonné et heureux de voir deux blancs s'aventurant a l'aveugle dans leur coins ^^ Mais bon tout nos essaies pour regagner Mag Aso s'avérérent des échecs et nous rebroussions chemin lorsque... BOUM !

J'aurais du vérifier l'état des pneus à la location du scoot, ils étaient vraiment usés de chez usés et alors qu'on roulé a 70 sur la route bétonné on a faillis se gameler bien méchamment, par chance et reflex de ouf j'ai pas paniqué et réussis à garder le contrôle tant bien que mal sans sortir de la route, m'écraser ou rentrer dans un véhicule en sens inverse... loué sois Jésus et les tarsiers ! Doudou a eu un peu moins de chance car la surprise la faite écarter les jambes (non pas dans ce sens la bande de pervers) et elle a frapper le cale pied avec un de ses orteils qui lui a semblé cassé sur le moment). Alors que je l'abandonnais à la merci de la nature (pas de pitié quand il s'agit de survie on abandonne les faible) je partais à la recherche d'un stand de Vulcanize ^^ Par chance il y en avait un a quelques centaines de mètres... manque de bol il était muet... Justine m'y a rejoins quelques minutes plus tard accompagné d'Ariel, on est en galére et elle se fait des amis pour la soutenir elle est trop forte ma chérie. Evidemment grosse galère pour réparer car le mec n'avait pas la taille de pneu et chambre a air qu'il me fallait, un des types qui était dans le coin ma alors emmené sur son coot pour en acheter un plus loin après que le mécano muet m'est écrit les références. On a finit par trouver et réparer la bête, on sait qu'il y a eu plus de peur que de mal et qu'on a eu bcp de chance sur ce coup la, mais on en garde un bon souvenir car cela nous a aussi permis de faire de belles rencontre ^^

Malgrés notre envie d'abandonner ici nous décidons de ne pas avoir fait tout ça sans avoir trouvé les chutes et repartons alors en chasse, on passera prés de la rivière Abatan ou nous avions fait e Kayak nocturne, vraiment magnifique.

Nous finissons par la trouver cette cascades, descendre jusqu’à elle fut un exercice douloureux pour le pied de Ju mais en la portant une partie du chemin on y est arrivé ! Maintenant place a la baignade bien mérité !

En fin de journée nous regagnons Isla Divina Inn notre logement sur Panglao pour nos deux derniéres nuits dans la région. Les parents n'étant pas la c'est leur petite fille de 7 ans qui nous accueil et nous demande de patienter 5min... puis encore 5 ou 6 ou plus, elle avoue ne pas savoir ou sont ses parents mais est adorable avec nous et nous sert un verre d'eau fraîche. Une fois le grand frère revenue ce dernier nous donne les clefs de notre chambre et nous rend nos sacs laissés la veille. Etant exténuer nous prenons le temps de faire une sieste avant de profiter de la piscine... dernier bain de l'année !

Ainsi se termine cette étape avec en prime la vidéo, la prochaine... notre nouvel an sur Alona Beach avec Cassandre et Quentin !

Créez votre road trip sur mesure, sans le coût d'une agence !

Plus de 50 circuits personnalisables inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, facile à organiser soi-même
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture