Carnet de voyage

Balkans et Carpathes à moto 2018

38 étapes
4 commentaires
Par jmseni
Un mois avec nos deux motos jusqu'à la mer noire !!
Du 24 juin au 24 juillet 2018
31 jours
Partager ce carnet de voyage
1

La moto de Flo a 36400kms .

Etape d'approche . 450 kms d'autoroute à travers l'Italie .Température agréable . Arrivée à Gorizia (Frioul) vers 16 h dans un Best Western en plein centre . Petit tour dans la ville et apéro à l'italienne sur une jolie place .

Hotel Gorizia Palace à Gorizia 

Repas dans une trattoria, des plats de pâtes pantagruéliques , ambiance très bruyante

Retour à l'hôtel pour regarder la fin d'un match de la coupe du monde....

2

Ce matin, au réveil la pluie tombe, elle ne s'est pas fait attendre cette année ...On hésite un peu et comme elle tombe faiblement , nous décidons de prendre quand même la direction des montagnes .

Le GPS nous égare un peu lors de la sortie de Gorizia et nous entraîne immédiatement sur une "route" minuscule.... Nous remontons ensuite la vallée de la Soca, superbe, particulièrement verte . Il y a des pêcheurs, des cyclistes, des randonneurs, des alpinistes, des parapentistes et beaucoup de kayakistes. Cette vallée fut le théâtre de batailles durant la première guerre mondiale .



C'est la route du col de Vrsic , petite route de montagne avec 49 épingles à cheveux !!! Humide par endroits et des petits pavés carrés dans la descente vers la station de ski de Kranjska Gora . Nous nous arrêtons au refuge du col pour y déguster un Apfelstrudel (miaaaam...)

3

Direction Ljubljana , avec un petit arrêt à Bled, très jolie petite ville au bord d'un lac TRES touristique . On avale un panini car il commence à faire très faim ....

4

Arrivée à Ljubljana en milieu d'après midi .

Hotel Park 

Repos plus douche et direction le centre ville .

Il y a des dragons partout en particulier sur le superbe pont art-déco (Zmajski most) . Le dragon est le symbole de la ville, il provient de la légende grecque de Jason . Après avoir avec les Argonautes volé la Toison d'Or, il aurait combattu un dragon afin de rentrer chez lui ....

5

Réveillés dés 6 h par le soleil !!! Les rideaux ne sont pas du tout occultants !

On met les petits masques et on se rendort . Après un bon petit-déjeuner, on profite du beau temps et on se met en route pour les gorges de Vintgar .

C'est un chemin aménagé, le plus souvent sur des passerelles en bois, le long d'un torrent de montagne au fond d'une gorge. C'est très beau, mais il y a beaucoup de monde .

Gorges de Vintgar 
6

Après avoir passé environ 1 h 30 dans les gorges, nous reprenons la route dans une vallée entre les montagnes couvertes de magnifiques forêts, un rivière vert émeraude, la Sava Bohinjka, coule le long de la route..... Arrêt repas à une petite terrasse à Bohinjska Bistrica où nous déjeunons "légèrement" de patates, charcuteries, fromages..... Nous repartons dans les montagnes, par la station de Soriska Planina et rejoignons la petite ville de Skofja Loka .

C'est une des plus anciennes cités médiévales de Slovénie, ceinte de murs. Il y a peu de monde . Nous nous y promenons, les maisons sont très bien conservées (restaurées) , nous montons jusqu'au château, qui ne se visite pas .

7

Retour à l'hotel, nous voyons la fin du match.....Nul 0/0, mais la France finit 1ére du groupe ...

Allez hop, resto et balade dans les rues de Ljubljana . Il ya de belles maisons, de belles églises, la lune luit juste au dessus du chateau ...

8

C'est vraiment une jolie petite capitale . Les immeubles sont majoritairemnt de style autrichien, de baroque à sécession et art-déco . La ville a été détruite par des tremblements de terre en 1511 et 1895 . Il est très agréable de flâner sur les bords de la Ljubljanica qui la traverse , sur laquelle on peut voir les ponts ornés de dragons . Nous visitons aujourd'hui le château qui surplombe la ville et dans lequel il y a une petite expositions sur .....les dragons ....Package funiculaire et visite

Nous grimpons sur la plus haute tour qui offre une vue imprenable sur toute la région .

Les marches pour accéder au donjon sont aussi aux marques du dragon

Il y a un joli marché dans la vieille ville au pied du chateau

Feu de toiture.... départ général ...

Les pompiers Slovènes n'ont rien à nous envier . Pas contre, ils ne bougent qu'aux ordres .....
9

Nous déjeunons au resto du château (excellent gâteau au chocolat 😀) . Comme nous sommes montés en funiculaire, nous redescendons à pied à travers les arbres . C'est très vert .

Nous allons visiter la Cathédrale Saint-Nicolas, baroque avec une superbe porte en bronze

Petite glace maison au bord du fleuve, sous les tilleuls....Il ya beaucoup de glaciers, de chocolatiers et de libraires.....Ville donc intéressante ...😉

Toute la journée, le soleil a joué à cache-cache avec les nuages et la pluie

10

La jolie église franciscaine, en plein centre ville

Le château vu depuis une berge

Notre hôtel à Ljubljana (c'est la tour en gros plan.... avec petit parc à ses pieds...)

Il y a beaucoup de sculptures modernes un peu partout en ville

11

Ce matin... il pleut . Nous sommes obligés de changer nos plans .

Nous avions prévu de faire une balade dans le sud de la Slovénie, jusqu'à l'Adriatique, mais nous n'avons pas envie de rouler sous la pluie . Nous allons visiter le musée National . Il ya une collection permanente d'oeuvres slovènes du XIII ème au XX ème siècle . Quelques pièces intéressantes . Il ya aussi 2 expos temporaires dont une de la peintre slovène Ivana Kobilca, une très bonne portraitiste.

Elle a passé pas mal de temps à Paris ....

Une découverte... Nous ne connaissions même pas son existence .

Nous allons nous promener et paresser sur un banc dans le Parc Tivoli, il y a plein d'écureuils et d'oiseaux , corneilles et passereaux diversement colorés...

Nous déjeunons sur le tard d'un hot dog (ça peut être bon !!!) et de pêches . Puis nous faisons un peu de lèche-vitrines... et un dernier tour dans la ville

Belle décoration austro-hongroise 
La mairie avec sa belle horloge 
Notre hôtelier a un bon sens de l'humour.... 
12

Aujourd'hui, grosse étape de liaison qui va nous faire travers la Slovénie, et la Croatie, pour arriver en Serbie à Belgrade .Evidemment, il pleut . La journée est passée presque intégralement sous des trombes d'eau ...

A chaque frontière, nous perdons énormément de temps , ainsi qu'au péage de Belgrade . Bizarre, il n'y avait pas grand monde sur l'autoroute, mais la queue au péage.....

La dite autoroute est en très mauvais état, avec des gros trous .

Arrivés à l'hôtel, après de beaux embouteillages en ville, nous avons eu la bonne surprise d'être surclassés dans une suite 😀 et le parking offert . Uniquement parce que le sous-sol avait été inondé à cause des pluies, l'ascenseur ne fonctionnait pas et il y avait des odeurs dans le hall .

Hotel Nevski 

Un étage à pied, pour profiter de cette belle suite, ça vaut le coup.

Du coup, comme la journée de roulage a été très éprouvante, repos avant de sortir dîner .

Vue depuis la chambre.... 

Nous dînons dans un restaurant situé dans une rue piétonne très animée . Un quatuor (Violon, guitare, contrebasse et accordéon) a joué pendant quasiment tout le repas . Très bon et pas cher !!

13

Nous nous rendons à la forteresse (Kalemegdan) qui se trouve au-delà d'un grand jardin . Il n'y a rien à y visiter à proprement parler, juste les fortifications, il ya une petite exposition de tanks et de canons en train de rouiller tranquillement....

Une petite église avec de drôles de gardiens

L'église de la forteresse 

Il y a une belle vue sur le Danube.... Mais aussi de nombreux immeubles décrépits...Dommage ...

Nous visitons la ville, il y a de nombreux immeubles Art-Nouveau, mais certains auraient besoin d'une bonne restauration ...

Il ya encore à Belgrade des traces des bombardements effectués par l'OTAN en 1999 qui ont détruit en particulier le QG de l'armée, l'immeuble et les émetteurs de la radio-télévision ainsi que la nouvelle ambassade Chinoise . La Serbie subit toujours des sanctions financières .


Nous décidons d'aller regarder le match de l'équipe de France dans le beau salon de notre suite ....

Victoire 4 / 3 contre l'Argentine ..

Nous allons dîner dans un pub (Guinness...) pour regarder l'autre match de la journée .

14

Ce matin, départ pour Sofia .Nous avons du mal à trouver l'autoroute . Bravo le GPS Garmin . Mais un gentil scootériste local (oui ça existe) nous amène à la bretelle d'entrée .

La route s'est bien passée à part le passage de la frontière entre la Serbie (Hors UE) et la Bulgarie (UE) . Même après avoir remonté 5 kms d'autos embouchonnées, il nous a fallu 1 h 30 !!!!

Il y avait plein de voitures immatriculées en Belgique et en Allemagne, mais à bord il y avait des familles turques surtout . 

Ma carte d'identité périmée (la mairie de Nice n'avait pas voulu me la changer, car la validité est prolongée de 5 ans...) a failli ne pas passer.... C'est long à expliquer aux policiers serbes....Trés mauvaise idée de nos ministres de l'intérieur et des affaires étrangères !

Bonne nouvelle , l'autoroute est gratuite pour les motos en Bulgarie ! Après 1/4 h de queue au guichet, le préposé local me dit , avec l'accent...."motorrrrcycle, motorrrrcycle, no vignette, GRRRRATIS !"

A un moment il n'y a plus d'autoroute et nous pouvons mieux nous rendre compte que le pays est vraiment pauvre ; il y a beaucoup de bâtiments abandonnés, hôtels, restaurants, stations-service... Les immeubles et maisons sont vétustes et les gens pauvrement vêtus. Ca devrait être différent à Sofia .

Autre particularité des autoroutes Serbes et Bulgares, elles sont fréquentées par les piétons et cyclistes, c'est très dangereux !

Nous arrivons à l'hôtel facilement . Il ne paye pas de mine mais l'intérieur est très bien et les motos au fond d'un garage impeccable .

Notre hotel Budapest, à Sofia 
Le Parlement la nuit 

Après installation, nous sortons dîner à pied .

Nous sommes un peu loin du centre et avons un peu de mal à trouver un resto, il va falloir qu'on se repère . On rentre tard et fatigués.

15

Aujourd'hui à Sofia , visite de la cathédrale Alexandre Nevski .Le plus célèbre monument de la ville . Elle a des superbes coupoles recouvertes de feuilles d'or qui brillent bien au soleil !!! Elle date du début du XX ème . A l'intérieur c'est une débauche de marbres, de dorures, d'albâtre, d'onyx .

Cathédrale Alexandre Nevski 

A côté se trouve la basilique Sainte-Sophie, fondée aux VI ème et VII ème siècles , sur une nécropole romaine. Avec un plan en croix . Elle fut un temps transformée en mosquée .

Basilique Sainte-Sophie 

Sur l'esplanade attenante, il ya un marché aux puces et de belles statues et sculptures .

De l'autre côté de cette esplanade se trouve l'église russe Sveti Nikolai, bâtie entre 1912 et 1914 par des émigrants russes . Minuscule et sombre à l'intérieur.

Saint Nicolas de jour et de nuit 

Ensuite promenade dans le centre ville . Sofia est une grande ville avec un superbe métro . Une ligne a une station proche de l'hôtel !!!!!! 😀 Les stations sont très belles et particulièrement propres !!!

Le métro de Sofia 

Il ya de beaux bâtiments du début du XX ème et de l'ère soviétique (présidence, musées, opéra...) Nous faisons des kilomètres et sommes assez fatigués . Nous trouvons une terrasse agréable où regarder le match du Brésil . Ensuite resto et retour à l'hôtel pour voir le match du soir .

16

Le temps est beau ce matin, nous enfourchons la Kawa pour nous rendre au Monastère de Rila . Il se trouve à une centaine de kms au sud de Sofia, au milieu d'une épaisse forêt. Le site est magnifique, à comparer à celui de la Chartreuse , en Isère . C'est le lieu le plus touristique de Bulgarie . La route pour y accéder à partir de l'autoroute est refaite à neuf, pleine de petits virages 😀😀😀😀

Le premier monastère du lieu est en activité dés le IX ème siècle . L'ensemble actuel date de la Renaissance Bulgare, et a été achevé en 1847

La porte de Doupnitza 

L'ensemble monastique de 8.800 m2 est fortifié, prévu pour assurer une autarcie complète .

L'intérieur du Monastère de Rila 

A l'intérieur de la cour du monastère se trouve l'église de l'Assomption . Les coupoles et parois sont décorées de fresques colorées . 1200 scènes représentant des épisodes de la Bible (pesée des âmes, Cène, Apocalypse..)

L'intérieur de l'église est aussi une débauche de dorures, d'icônes et de fresques ....

L'église de l'Assomption 

La tour de Hrelyo date du XIV ème siècle . 23 mètres de haut avec des murs épais de 1,80 m .....

Au milieu de ce lieu paradisiaque (si seulement il n'y avait pas autant de touristes amenés par bus....) des colombes peu farouches vivent en toute sérénité .

Le monastère comprend aussi un petit musée avec des livres anciens, des gravures, des objets liturgiques .

Un torrent de montagne longe les murailles 

Pendant le retour, nous essayons de trouver, en vain (bravo le GPS Garmin , 300 euros...) la route du mont Vitocha, aux portes de Sofia, station de ski de la capitale et parc naturel .

Nous passons à l'hôtel nous reposer et prendre une douche . La température est montée à 31° C cet après-midi . Ca faisait longtemps que nous n'avions pas eu aussi chaud !

17

Nous partons, pas très tôt.... pour aller visiter le musée d'art . Il y uniquement deux petites expos ... Une sur Le Bernin et le baroque romain et l'autre de portraits de Nadar .

Très intéressant . Puis nous allons à la Galerie Nationale où se trouve une collection permanente assez variée avec évidemment beaucoup de peintres bulgares .

Nous passons le reste de la journée à nous promener en ville et en nous arrêtant de terrasse en terrasse.....

La Rotonde Sveti Gueorgui qui se trouve dans un cour encadrée par un Sheraton et la Présidence de la République, est un ancien therme romain datant du II ème siècle, puis transformé en église aux IV ème et V ème, puis en mosquée sous la domination ottomane, puis à nouveau en église aux XI ème et XV ème ....Autour on peut distinguer les ruines d'une rue et d'une maison .

La rotonde Svéti Guéorgui 

L'église Svéta Nédélya , d'origine médiévale a été reconstruite après un séisme en 1858 . Puis détruite à nouveau lors d'un attentat en 1925 visant le roi Boris III , tuant 128 personnes.....Pas nouveau les attentats...

Svéta Nédélya 

L'église Svéta Petka Samardjiiska est minuscule , à moitié enterrée . Encadrée par la plus grande station de métro de la ville et l'ancien Grand Magasin d'état Tzoum

Svéta Petka Samardjiiska 

Juste à côté se trouve la grande mosquée de Sofia. Les travaux du métro ont dévoilé des ruines romaines qui ont été conservées, en plein coeur de la ville !!!

La mosquée 

Les jardins nous apportent un peu de fraîcheur

Au moment où nous prenons l'apéro, un énorme orage éclate.... C'est la débâcle sur le Boulevard Vitocha, l'artère piétonne principale.....Nous sommes obligés d'acheter un parapluie pour pouvoir repartir .

Nous nous jetons ensuite dans le premier restau venu, et évidemment ..pas bon !!!

Nous ne rentrons pas trop tard car nous devons préparer les valises pour le lendemain .

Chocolaterie locale .... 😀
Le Palais de Justice 
18

Départ ce matin pour Bucarest .

Chance, il ne pleut pas !! Par contre, la météo a prévu de grosses pluies et de l'orage dans le sud de la Roumanie aujourd'hui. Nous prenons l'autoroute qui traverse les Balkans . Jolies montagnes très vertes couvertes de forêts . Puis, plus d'autoroute.... nous poursuivons sur une route à deux voies où foncent et se doublent les camions et les autos, avec de temps en temps une charrette à cheval, des trous, des trous, des trous ....

Ah oui, j'oubliais, sur l'autoroute, on a vu des gens la traverser, attendre des bus . La route continue dans une immense plaine, beaucoup de champs à perte de vue .

Nous passons la frontière, le pont sur le Danube est gratuit pour les motos . Et, surprise, la vignette autoroutière (La Rovinietta... 😀) est gratuite pour les motos .

Aucun problème aux deux frontières , en Roumanie, une policière jette à peine un coup d'oeil à nos cartes d'identité . Ca change !

A l'entrée de Bucarest, beaucoup de circulation, totalement anarchique, mais toujours pas de pluie . Les rues sont défoncées, l'attention maximum est requise! Le GPS nous conduit à notre hôtel presque directement .

Nous ressortons après une bonne douche et un petit repos bien mérité car la route a quand même été assez fatigante . .

Hotel Rin Central 

Nous constatons que notre hôtel, malgré son nom (Rin Central) n'est pas si central que ça... Il faut marcher un bon moment et les trottoirs sont assez pourris et sales pour arriver au centre . Nous dînons dans un restaurant recommandé par le Routard et nous nous régalons pour très peu cher !!!

19

Nous demandons à la réception de nous appeler une taxi pour aller dans le centre-ville .

Etrange statue devant l'hotel Intercontinental ...Coeur de Bucarest lors de la révolution de 1989

Visite au musée national d'art dans un superbe bâtiment . Il y a une belle collection de peintres italiens , flamands, allemands et français ainsi qu' une petite expo de gravures de la Renaissance italienne .Une autre aile est consacrée aux peintres roumains ainsi qu'aux objets religieux .


Le musée est très grand . Nous grignotons un morceau et allons nous reposer sur les bancs d'un parc voisin .

 Pas farouches...

L'architecte s'est bien lâché dans le hall et les escaliers !!!



Certains bâtiments sont bien fatigués... 

Il y a de nombreux passages construits au début du XXème siècle ..

De nombreux immeubles art-déco dans le centre

Carol Ier est omniprésent !!

Les bancs de la ville sont superbes !!

Il y avait un fort contingent français ici lors de la première guerre mondiale.

Il ne faut surtout pas croire que l'on soit plus avancés que les pays de l'Europe de l'est .... Pour certains points, ils sont plus performants que nous . Par exemple, il n'y a pratiquement plus de monnaie, les gens règlent leurs courses courantes par carte (même un café...)

La 4G+ fonctionne de partout et le WiFi est gratuit et généralisé ..... Bon, leurs installations peuvent laisser penser que ça ne fonctionne pas, et pourtant...

En fin d'après midi, nous allons voir le 1/4 de finale, France / Uruguay dans un pub .. Victoire 2/0 .... 😀

Petite ballade dans les rues pour nous rendre dans un resto avec une terrasse agréable, mais envahie par les moustiques.... Florence a compté 7 piqûres ...

Retour à l'hôtel en taxi pour moins de 2 euros la course... Il ne faut pas se priver !!!

20

Ce matin , nous continuons la visite de Bucarest .

Direction un quartier qui n'avait pas été touché par le tremblement de terre de 1977 . Il a été entièrement rasé à la demande de Ceaucescu pour bâtir le " Centre civique" qui concentrait tous les pouvoirs de l'état .

Nous commençons par la Piata Unirii

Piata Unirii . 

Nous remontons ensuite le Boulevard Unirii (leurs Champs Elysées) en direction du palais du Parlement . C'est le deuxième plus grand bâtiment officiel du monde après le Pentagone . 270 m de long, 240 de large, 86 de hauteur . 2.550 000 m3 de volume pour 60.000 m2 de planchers.. Plusieurs milliers de pièces dont certaines ont 19 m de haut !!! Mégalo !

Le Palais du Parlement 

Il y a quand même de très beaux immeubles le long du boulevard . De nombreux architectes y ont apporté une touche personnelle

Le Palais est maintenant le siège de la Présidence roumaine .

Non loin , au milieu des immeubles, se trouve une église du XVI ème siècle, rescapée, montée sur des vérins elle a été déplacée sur 300 m au moyen de rails . Il y avait un baptême en cours à l'intérieur et nous n'avons pas pu la visiter .

L'église Mihai Voda 

Cette auberge, "Hanui lui Manu" a été construite au début du XIX ème . Un traité de paix mettant fin à la guerre opposant la Russie à La Turquie y a été signé en 1812 . Depuis elle a été reconvertie en restaurant bar , très prisé par les touristes.... Infréquentable ...

Auberge Hanui lui Manuc 


Au coeur historique de Bucarest se trouve le palais princier de Curtea Vecha dont les fondations et murailles datent du XIV ème . C'est le plus vieux bâtiment de la ville . Il fut aussi la résidence du célèbre Vlad Tepes (Dracula....) . Au milieu se trouve l'église de l'Annonciation (Biserica Buna Vestire)

Biserica Buna Vestire 
Vlad Tepes  

Il y a de nombreux immeubles datant du début du XX ème, bien restaurés, en particulier celui-ci , siège d'une grosse banque .


Le siège de la CEC Bank 

Nous déjeunons légèrement et à peine sortis du resto , la pluie se met à tomber, de plus en plus fort . Comme nous n'en sommes pas loin, nous décidons de nous réfugier dans le musée d'histoire .

Il y a une expo fort instructive sur la première guerre mondiale sur les fronts des Balkans. Il y a un trésor , et SURTOUT une exposition sur la colonne Trajane . Si l'originale se trouve toujours, évidemment, sur le Forum romain, il y a ici une reproduction que l'on peut admirer de près avec beaucoup d'explications .

Pour rappel, l'empereur Trajan au II ème siècle de notre ère est allé conquérir la Dacie , actuelle Roumanie, et cette colonne en retrace les péripéties .

La colonne Trajane 

Quand nous ressortons vers 18 h, il ne pleut presque plus et nous trouvons un bar pour voir la 2ème mi-temps d'un match, puis resto et retour , en taxi, à l'hôtel....

21

Ce matin, youpi, il ne pleut pas . Nous allons nous promener dans le jardin botanique Dimitrie-Branza , un peu excentré .

Il s'étend sur 17,5 ha . Il ya peu de monde, un petit café-terrasse sympa . En 1866 il comptait déjà 3.700 espèces de plantes cultivées à l'air libre et sous serres . Il a été occupé pendant la première guerre, bombardé pendant la seconde, et enfin quelque peu négligé sous la période communiste . Il reprend maintenant vie grâce à l'apport de donateurs .

Le  jardin botanique 

Nous y passons un long moment, et nous sommes bien fatigués . Nous décidons de prendre le métro pour rentrer dans le centre, mais, mauvaise idée : il est aussi cher que le taxi et les stations ne sont pas aussi belles qu'à Sofia .

Nous nous rendons sur la colline de la Patriarchie. C'est le centre du pouvoir de l'église orthodoxe de Roumanie .

Après avoir déjeuné sur le pouce, nous retournons dans le coeur de la ville mais c'est dimanche et tout est un peu au ralenti . Nous en avons marre de marcher et nous nous reposons à une terrasse de café un bon moment avant de nous mettre en quête du restaurant du soir .

La Dacie avait été conquise par Rome, qui lui a apporté, entre autre sa langue . La ville de Rome a fait cadeau à plusieurs villes roumaines de reproductions de sa fameuse louve allaitant Rémus et Romulus .

 louve capitoline
22

Eh oui, comme nous devons rouler aujourd'hui, il pleut .

Vues de notre chambre, les rues ont l'air bien détrempées, il va falloir faire attention aux trous cachés !!!

Vue depuis l'hôtel Rin Central 

Nous prenons la route direction Constanta . La sortie de Bucarest n'est pas facile, mais nous arrivons relativement vite sur l'autoroute . Il faut toujours être aux aguets, car même là, le danger est partout : le bitume en mauvais état, les conducteurs en délire, les travailleurs de l'autoroute en plein milieu....

Il y a beaucoup de cigognes dans les champs, ce sont vraiment de beaux oiseaux !!

Nous arrivons tôt à Constanta, l'hôtel est un peu désuet, mais notre chambre est déjà prête !

Hotel Class 

Petite douche et nous partons découvrir la ville .

Avant tout, manger quelque chose . Nous nous installons à une terrasse, mais nous sommes chassés par une belle averse (nous sommes poursuivis...) . Nous attendons que la pluie cesse , dés qu'elle diminue, nous fonçons à l'hôtel pour une bonne sieste . Quand nous émergeons, grand soleil !!

Nous repartons . Constanta a été fondée au VII ème siècle avant JC par les Grecs ..Puis ce fut une colonie romaine . Il subsiste dans la régions quelques vestiges, , entre autre dans un parc, mais pas la moindre légende .

Les sites romains de la région Dobrogea 

L'empereur Auguste, n'ayant pas apprécié la liberté de ton de "L'art d'aimer" envoya le poète Ovide en exil à Tomis (nom romain de Constanta ) . La statue du poète sur la Piata Ovidio sert de perchoir aux mouettes et goélands....

Ovide 

Ce bel édifice date de 1912, c'est le musée d'histoire et d'archéologie . Etrange architecture !!!

Il y a un monument à la gloire des paysans, ouvriers et soldats roumains... pas mal .

A côté du musée, se trouve un petit marché aux puces et d'artisanat . Je n'avais pas l'impression que les "Pictures Of Lily" étaient comme ça 😉

La Promenade du bord de mer est très fréquentée . Au large, des convois de porte-conteneurs et cargos font route vers l'Ukraine ou la Russie .

L'ancien Casino, datant de 1910, a été pendant de nombreuses années laissé à l'abandon . Architecture Art-Nouveau . Quel dommage..... Dans toute la ville, il y a d'ailleurs des maisons très abîmées, des bâtiments commencés et jamais achevés . Il y en a toutefois d'autres en bon état surtout le long de la rue principale, très animée avec ses bars et ses restaurants .

Le Casino de Constanta 

Nous trouvons un resto, très bon, pas cher, mais parmi les fumeurs, ça commence à lasser....

23

Nous partons ce matin pour Tulcea .

Ce n'est pas très loin, du coup, nous avons prévu de visiter les ruines romaines d'Histria et la forteresse médiévale d'Enisala . Il fait très très chaud, et le GPS nous égare sur une "route" de campagne où l'on doit slalomer entre d'énormes trous dans la chaussée . C'est assez éprouvant .

Nous arrivons à Histria et la température monte toujours . Il fait chaud et humide, nous suons dans nos tenues de moto .

Des cigognes ont bâti leurs nids sur des pylônes

Ce sont des vestiges romains, il ne reste pas vraiment grand-chose mais c'était un grande ville fondée au VIIe avant JC par les Grecs . La ville a été entourée de murailles et tours au IIIe siècle . Il y a une grande place dallée, des thermes, une basilique chrétienne, des fragments de mosaïques . Des fouilles sont toujours en cours à deux endroits du site .

Histria 

Nous repartons et après avoir roulé quelque temps, bifurcation et route en terre ... Sur 2 kms , avec de gros camions . Et ce n'est pas une erreur du GPS, c'est vraiment la route de Tulcea !

Du coup, on imagine l'état de la route vers Enisala et nous décidons de laisser tomber la visite de la forteresse...

On prend un petit orage avant l'arrivée, mais juste quelques gouttes .

Toute la région entre Constanta et Tulcea est cultivée, toutes sortes de cultures, la terre doit être très bonne . Mais des panneaux indiquent de ne pas pénétrer dans les champs semés de tournesols et de maïs transgéniques.....

Arrivés à Tulcea, l'hôtel n'est pas super, il date de l'ère Ceausescu, mais la chambre est grande, ça ira pour 2 nuits .

Hotel Egreta 

Nous faisons un petit tour en ville, tous les immeubles, y compris ceux situés sur le port sont quasiment en ruines . Les balcons s'effritent, il vaut mieux ne pas passer dessous.

 Le long du port
La capitainerie du port de Tulcea 

L'impression générale est celle d'une ville très pauvre et mal ou pas entretenue...

Nous effectuons une réservation pour une balade en bateau dans le delta du Danube pour le lendemain .

Le soir nous dînons sur une terrasse, très bon et copieux et très bon marché, où nous pouvons regarder la demi-finale France - Belgique .... 1 / 0 😀

Il y avait quelques belges, mais nous étions les seuls français ...

Coucher de soleil sur le port de Tulcea 
24

Aujourd'hui, journée assez reposante .

Nous nous rendons à l'embarcadère (Yellow flag, nous a-t-on dit) où nous montons à 10 h dans un joli bateau en bois qui doit nous conduire dans le delta du Danube .

Outre le capitaine, se trouvent à bord un couple de Roumains et leur enfant ; très bien, on ne se bouscule pas . Pendant 5 heures, nous parcourons une (petite) partie du delta appelée "la forêt aux oiseaux" .


Et effectivement, nous pouvons observer quantité de volatiles : cormorans, pélicans, hérons, aigrettes, ibis, canards, oies, crabiers , goélands..etc... et d'autres dont nous ne connaissons pas le nom !

les oiseaux du delta 

Le delta du Danube est classé réserve de biosphère par l'UNESCO . Sa superficie est de 5.600 km2 . A mi- chemin entre les pôles et l'équateur, 5 voies de passage d'oiseaux s'y croisent ...

Une vingtaine de zones sont strictement protégées et interdites d'accès au public ..

Un lieu vraiment superbe où nous aimerions revenir !

Le dédale de bras d'eau uniquement accessibles à de petites embarcations pourrait nous faire penser aux bayous ...

Le bayou du Danube... 

Dans ces petits bras d'eaux, nous ne croisons que peu de bateaux . Il n'y a pas foule . C'est bien...

C'est vraiment un moment exceptionnel ... Vers midi, nous accostons pour faire une pause déjeuner, très typique, chez le capitaine . C'est son épouse qui a préparé le repas .

Ces gens vivent sur un îlot dans une cabane de pêcheur très rustique construite au moyen de roseaux .

Pas d'électricité, pas de gaz, pas d'eau courante (mais la 4G+ passe bien...) un four à bois .

Nous avons mangé ...du poisson .....Grillé en entrée, puis de la soupe qui mijotait sur un feu de bois, soupe de poisson, évidemment, avec quelques pommes de terre et tomates . Puis du poisson bouilli . Pas de dessert ! 😦

Pour faire passer le tout, de l'eau... (en bouteille fort heureusement et non du Danube) et de la vodka locale .

Ce n'était pas le repas du siècle, mais c'est le quotidien de ceux qui habitent ici . Il suffit le placer une nasse au bord de la rive et en quelques minutes les poissons sont pris !!

Mais la pêche est sévèrement règlementée, les nasses sont mesurées fréquemment par la police locale .

Pause déjeuner 

Durant le trajet de retour, nous longeons des vignes, mais aussi malheureusement des cimetières de bateaux qui doivent polluer lentement mais sûrement tout le delta .

Retour au port vers 15 h, repos à l'hôtel puis dîner en terrasse avec à la télé l'autre demi-finale .

La Croatie se qualifie et sera donc l'adversaire de la France pour le titre !!

25

Journée de liaison entre Tulcea et Brasov (Kronstadt) , jolie petite ville aux pieds des Carpathes . Eh oui, nous allons en Transylvanie, le pays de Dracula .

Il fait très chaud et la route est assez longue .

Nous roulons pendant 30 kms prés de la frontière ukrainienne et mon téléphone bascule sur le réseau ukrainien à 13,20 Euros /Mo ...... Le court passage en Serbie nous a déjà coûté bien cher sans nous être connectés à internet autrement qu'avec le wi-fi des hôtels .

A Braila, nos devons emprunter un "ferry" pour franchir le Danube ....A un moment la route se transforme en piste (....) et des indigènes surgissent de toutes parts pour nous indiquer un chemin vers un "ferry" . Pour embarquer avec l'écart entre la barge pourrave et le chemin, plus la différence de niveau, ils mettent une poutre coupée en biseau afin d'engager la moto.... Je n'en mène pas large surtout au moment où la roue avant touche le pont bien gras et que les amortisseurs se tassent . Bon, la Kawa est passée.... Flo me laisse le soin d'embarquer sa Béhème....

La sortie n'est pas mal non plus ....On n'a pas eu le réflexe de faire des photos , j'ai pêché celle-ci sur le net pour vous donner une idée ...Mais la sortie était bien pire en réalité ....si , si ... allez voir !

On poursuit avec de longues routes rectilignes, une traversée de Buzau fort laborieuse . A midi, difficile de trouver un endroit un peu civilisé pour manger . Enfin, avant d'aborder les Carpathes , on repère une gargote en bord de route et on mange pour pas cher du poulet accompagné de légumes, tout local et délicieux, à un prix ridicule pour nous...

Enfin nous abordons des routes de montagne, youpi ! il fait un peu moins chaud et il y a des virages.... Ca fait plaisir .

Nous arrivons enfin à Brasov (prononcer Brachow) et trouvons notre hôtel . On dirait un ancien relais de poste. Nous avons une belle chambre . Il n'y a pas de clim, mais ici on ne devrait pas en avoir besoin .

Hotel Safrano  

Nous sommes en plein centre et en profitons pour faire un tour . C'est très très animé, il y a un festival de musique sur la place centrale (Piata Sfatului) . Il y a beaucoup plus de monde ici que lors de nos dernières étapes , et surtout beaucoup de touristes.

Piata Sfatului et la colline de Tampa 

Un petit air d'Hollywood à Brasov !!


Après un petit apéro en terrasse, bien mérité , nous dînons dans un petit resto situé dans une cour intérieure, à l'écart de l'agitation .

 La bière locale !!!   😀

Une bonne nuit en perspective....

26

Ce matin, après un bon petit déjeuner, nous décidons de monter jusqu'au belvédère de Tampa, sous les lettres, pour admirer la vue . On peut monter en téléphérique ou a pied . Il ya plus de 300 mètres de dénivelé et nous nous y rendons à pied bien sûr . Ca nous fera du bien de marcher sans piétiner .

En montant nous passons devant un lycée sportif qui a une section escrime . Dommage qu'ils soient en vacances, je serais aller jeter un coup d'oeil ! .

Le lycée sportif de Brasov 

Il y a aussi l'académie de tennis de Ion Tiriac, natif de la ville . Le club-house, construction typiquement allemande, a l'air sympa

Et sur le stade d'athlétisme, surprise !!! Les Jeunes Sapeurs Pompiers de Transylvanie font leurs épreuves sportives .... Le parcours sportif est un peu différent du nôtre toutefois .

Les JSP de Transylvanie . 

Brasov est une ville qui comporte de nombreuses fortifications . Chaque corporation avait en charge l'un des bastions.

Le bastion des tisserands .

Ca monte assez raide jusqu'au sommet, mais on est à l'ombre . La vue sur Brasov est effectivement très belle, dommage qu'il y ait plein de débiles montés en téléphérique . Il n'y a rien en haut à part une petite buvette merdique . On prend de l'eau et quelques chips, et on redescend par un autre chemin qui serpente sous les câbles du téléphérique .

Brasov  

Arrivés en bas, je m'aperçois que je n'ai pas mes lunettes de vue claires....perdues ????? Donc on n'entre pas dans l'église noire car je n'y verrai rien avec mes solaires !

On fait un tour dans la vieille ville, où le style saxon est très présent . L'autre nom de Brasov est Kronstadt , la ville a été bâtie par des colons saxons au XIII ème siècle .

Il y a des maisons médiévales, baroques, classiques, un peu de tout en fait, mais très bien rénovées pour la plupart et l'ensemble est agréable .

On passe par la petite rue Sforim, qui serait la plus étroite d'Europe .

Strada Sforii 

Nous rentrons à l'hotel bien fatigués d'avoir tant marché . Repos puis dîner , à l'intérieur pour une fois, donc à l'abris des fumeurs très (trop) nombreux dans ce pays .

De nombreuses maisons en cours de réfection sont bâchées afin de ne pas dénaturer la rue .

Strada Republicii  

Nous passons devant l'église Noire, noircie par un incendie en 1689, de pur style Hallenkirche (Gothique allemand) . Elle n'a jamais été nettoyée, car le fait qu'elle n'ait pas été détruite par l'incendie avait été considéré comme un miracle.

Biserica Neagra 
27

Temps plutôt beau ce matin . Nous enfourchons la Kawa (Flo fait la feignante...) pour aller visiter le chateau de Peles . Il a été construit par le roi Carol de Roumanie, et achevé en 1914 . Carol était allemand, il rêvait d'un château pouvant rivaliser avec ceux de Louis II de Bavière .Tous les styles se mélangent dans ce château construit au milieu de la forêt : allemand, italien, baroque ; idem pour la décoration des salles .

Le rendu est très harmonieux . Il y a par exemple une frise de Gustav Klimt dans un salon mauresque, des lustres et miroirs de Murano dans les couloirs .

En revanche la visite y est très mal organisée, et comme il y a énormément de monde, il y a de l'attente et des embouteillages .

Le chateau de Peles 

Sortis du château, nous faisons un tour dans le jardin et mangeons quelques biscuits en buvant un coup . Puis nous repartons direction Bran ....

28

Bran !!! C'est le château de Dracula, mais en fait, Vlad Tepes n'y a jamais habité .

C'est un château médiéval construit au XIV ème siècle pour protéger les routes commerciales et les populations alentour . Bram Stocker y a situé les "aventures" de Dracula et du coup, tout le monde y va. Vraiment tout le monde . La queue pour prendre le billet d'entrée est encore plus importante que pour le château de Peles . Et ensuite à nouveau une queue pour entrer . Il y a tellement de bousculade que la visite y perd de l'intérêt .

Mais bon, comment venir en Transylvanie sans visiter le Château de Dracula !!!!

Le Chateau de Bran 

Retour à Brasov et derniers kilomètres sous la pluie .

29

Nous sommes assez fatigués et donc nous allons.....marcher !

Nous déjeunons un peu plus tard que d'habitude et montons jusqu'à la Citadelle . Celle-ci est fermée au public, mais nous poussons quand même la porte et le gardien nous laisse entrer moyennant un petit bakchich . La vue est superbe et nous faisons le tour du fort en évitant de nous faire voir de l'extérieur.... 😀

La Citadelle 


Église orthodoxe Saint Nicolas du Schei , qui date du XVIème siècle et a été maintes fois remaniée .

Sfantu Nicolae din Schei 

Sur la Piata Sfatului , il ya une autre église orthodoxe avec une belle façade .

Nous allons visiter l'Eglise Noire . C'est un très bel édifice gothique allemand, en pleine restauration . Son autre originalité vient des tapis anatoliens des XVI et XVII e siècles, dons des marchands de Brasov, qui pendent des balustrades .

A l'extérieur de la cathédrale se trouve une statue de Honterus, théologien , géographe et fondateur du système éducatif roumain au XVI ème .

Nous nous rendons chez un glacier artisanal, que nous avions repéré hier, et où il y a une serveuse francophone . Nous y dégustons de délicieuses glaces . Retour à l'hôtel avant de ressortir pour notre dernier dîner à Brasov .

On regarde la finale du mondial ... France / Croatie Deux à zéro . Ils sont Champions du Moooooonde !

30

Départ de Brasov sans prendre de petit-déjeuner afin de ne pas perdre trop de temps . La météo semble nous être clémente aujourd'hui .

Notre trajet est fait de routes de campagne et de montagne avec l'assortiment habituel de trous dans la chaussée, de carrioles, de camions, de chauffards et d'innombrables lacets.... Et nous arrivons enfin au début de la fameuse route "Transfagarasan" .

Dés les premiers virages, nous nous arrêtons à une jolie terrasse avec chats où nous déjeunons avant d'entamer la montée . Nous longeons le Lac Vidraru, il y a beaucoup de monde pour admirer le point de vue depuis la retenue .

Ca monte, ça monte , la route n'est pas en très bon état . Il commence à faire bien froid et dés que nous le pouvons, nous faisons un arrêt afin que Flo puise enfiler son coupe-vent .

Transfagarasan , côté sud 

On passe un tunnel pour arriver du côté nord, il ne fait plus que 9 ° C..... On voulait s'arrêter, mais c'est plein de monde là aussi, impossible d'approcher du petit Lac Bâlea . Il y a plein d'étalages de cochonneries diverses pour touristes et un téléphérique qui arrive de ce côté . Un petit téléphérique rouge, comme dans les maquettes ... Flo n'aurait pas voulu le prendre 😀

Nous entamons la descente, et bien sûr, nous prenons la pluie . Il y des petits rainurages particulièrement perturbants....


Transfagarasan , côté nord  

Concernant la route, nous sommes un peu déçus, c'est très loin des belles routes alpines autrichiennes comme la Grossglocknerhochalpenstrasse .

Nous arrivons donc à Sibiu, sous la pluie ...

Notre hôtel est très bien situé, en plein centre piéton et possède un parking à quelques mètres .

Hotel Imparatul Romanilor 

Il y a une piscine et nous allons y faire quelques longueurs, c'est bon pour le dos !

La piscine de l'hotel Imparatul Romanilor  

Sibiu a été construite elle aussi par les saxons au XII ème siècle et comporte un plan de ville médiéval .

Vraiment une très belle ville; la Piata Mare, à proximité de notre hôtel, ressemble à une place autrichienne .

 Piata Mare 

Dans le centre historique, les maisons sont superbes, souvent de style baroque .

Originalité du lieu, de nombreuses toitures sont percées de lucarnes en forme d'yeux . On se sent observés en permanence....

Les yeux de Sibiu 

Nous visiterons plus tard en détail...

Depuis notre restaurant ce soir , nous avons une belle vue sur l'église évangélique . Les tuiles des toits sont vernissées et changent de couleur avec la luminosité ..

31

Il fait très beau ce matin et après le petit déjeuner , nous prenons la route pour aller rouler sur la "Transalpina" . C'est le pendant de la Transfagarasan, mais plus à l'ouest . Flo décide de faire le sac de patates aujourd'hui et nous ne prenons que la Kawa ..

Au bord du Lac Vidra nous nous arrêtons pour une pause et en profitons pour acheter du miel local .

Après le lac nous allons vers la partie sud de la route à la recherche d'une pompe à essence . Nous sommes un peu inquiets car les indications données par le GPS sont totalement erronées . On fait quand même 46 kms supplémentaires pour en trouver une ...

Cette route monte très haut et suit un parcours de crêtes, il y fait bien frais et Flo doit enfiler à nouveau son coupe-vent . En revanche, les paysages valent vraiment le coup d'oeil .

La Transalpina  

En fait, c'est la partie sud de la route qui monte le plus haut et qui est la plus viroleuse . Nous faisons une halte déjeuner à l'intersection des routes 7A et 67 C qui marque la limite entre les deux parties de la route .

pause déjeuner sur la Transalpina 

Un bon repas de motard en ballade.....Saucisses frites et bibine 😉 Les saucisses étaient vraiment très grasses, et un gros chien tout sale a aidé Flo à finir les siennes.

Il y a des vestiges de vieilles stations de ski alors qu'une autre est en pleine construction .

La partie Nord de la route serpente à travers une belle vallée, arrosée par la rivière Sébes , au milieu de forêts très touffues . Parcours bien agréable, nous prenons un peu de pluie mais rien qui nous mouille vraiment . Nous rentrons à l'hôtel assez tard dans l'après-midi .

32

Pas de roulage aujourd'hui . Visite du musée d'art , qui expose les collections amassées au XVIII ème siècle par le Baron von Bruckenthal qui était alors gouverneur de Transylvanie . On y trouve des oeuvres italiennes et flamandes principalement . Il y a entre autre un Veronese et un Titien . Nous avons court-circuité les peintres roumains . Il y a une version très controversée bien qu'excellente du "Massacre des innocents" de Bruegel qui est en fait une copie réalisée par son fils .

Le massacre des innocents  


Egalement une intéressante exposition de gravures allemandes anti-guerre de 1914/1918

Ludwig Hesshaimer 

La cour est agrémentée d'un joli jardin plein de roses odorantes, et d'un beau chat roux très sociable qui dort en boule sur une chaise (c'est la mascotte du musée) .

Nous partons ensuite faire le tour des remparts de la ville . Dommage que les tours soient fermées, nous ne pouvons pas emprunter le chemin de ronde en bois . Ces fortifications ont été construites entre 1357 et 1366 .

Nous essayons de visiter l'église Evangélique, du XIV ème siècle, mais elle est en travaux et nous ne pouvons voir que quelques (belles) pierres tombales .

Je monte seul dans le clocher car l'escalier est ajouré et Flo a le vertige . De là-haut belle vue sur toute la ville . La toiture de l'église vient d'être refaite de tuiles colorées .

L'extérieur de l'église est gothique, les points de vue sont effectués depuis les petites tourelles entourant le clocher .

Biserica Evangelica 
Piata Mica 

Il s'en passe des choses à Sibiu, même pour les motards !!!

33

Journée d'autoroute . Il y a beaucoup de vent au début, mais, heureusement ça se calme vite . Il y a deux longs secteurs sans autoroute ( en construction ) et le GPS nous balade à deux reprises vers de petites routes , je commence à criser un peu....

La route est saturée de camions, il n'y a que deux voies, en pas très bon état . Vers Timisoara, nous reprenons de nouveau l'autoroute . Le passage de la frontière se déroule relativement vite, on a bien remonté la file d'attente .....

L'arrivée à Budapest est impeccable, malgré un ralentissement de quelques kilomètres . Nous arrivons à notre hôtel . Mercure, moderne et immense mais très central . (on l'a réservé sur le site Accorhotel, avec une proposition à - 45 % ......)

Hotel Mercure Korona 

J'en profite pour aller à la piscine de l'hôtel, mais surprise.....l'eau est froide.... Quelques longueurs puis un tour au sauna !

Nous sortons nous balader pour une petite découverte de la ville . On a un peu de temps car nous sommes repassés en Europe occidentale et avons gagné 1 heure .

Le centre de Budapest est très beau, il y a de superbes immeubles avec des façades originales , de beaux monuments . Les rues et les trottoirs ne sont plus défoncés , on peut marcher plus sereinement .

On va voir le Danube et les quais .

Pesti Vigado , salle de spectacles . 

Il y de beaux bâtiments "Art-nouveau", en particulier le Palais Gresham construit en 1904 par un compagnie d'assurance anglaise, maintenant un hôtel Four Seasons .

Le Palais Gresham 
Coucher de soleil sur Buda depuis les quais de Pest  
34

Pour notre premier jour à Budapest, nous nous rendons au "tourist info" pour acheter des Budapest Card, qui nous ouvrent des entrées gratuites ou des réductions dans les musées mais aussi la gratuité des transports en commun . Ensuite direction un "Décathlon" pour acheter des serviettes et un bonnet de bain car nous comptons aller aux bains .

Nous passons du côté Buda au moyen du métro puis d'un bus pour monter vers le Château (Varhegy) .

C'est vraiment le point d'attraction de Budapest . Il y a une forte concentration de touristes déversés par bus entiers.... Des hordes de japonais et chinois suivant des ombrelles de diverses couleurs . Le selfie est généralisé, et il est difficile de prendre des photos sans avoir quelqu'un en train de se photographier devant une oeuvre....

L'Eglise Mathias (Matias Templon ) domine la ville du haut de son clocher . Elle a été construite dés le XIII ème siècle mais elle a subi de nombreux transformations ... De lourdes restaurations aussi, mais c'est une belle pièce architecturale . Les tuiles colorées vernissées contrastent particulièrement bien avec la façade blanche rénovée .

Matias Templon

Elle a été le lieu de couronnement des rois et reines de Hongrie , en particulier François Joseph et Sissi en 1867 pour lequel Franz Liszt composa sa "Messe du Couronnement" .

L'intérieur est aussi bien décoré, chargé avec des couleurs chatoyantes . Il y a des vitraux et une belle rosace .

Certaines restaurations ont quand même été très grossières avec des interprétations qui n'auraient plus cours actuellement .

Sur l'esplanade trône une statue équestre du roi Mathias Corvin

Cette partie de Budapest, le Bastion des Pêcheurs (Halaszbastya), datant de 1900 doit être la plus forte concentration touristique .... Avec son lot de vendeurs de cochonneries, de portraitistes..... Mais la vue sur Pest et le Danube vaut le coup !

Halaszbastya 
Le Parlement 
Le "Pont des chaines" le Palais Gresham et au fond, l' Eglise Saint-Etienne 
Le Danube, au fond  Margitsziget 
Aigle royal Hongrois 
...mais aussi des corbeaux...  😀

Dans un des Palais se trouve la Galerie Nationale . Il y a beaucoup de belles oeuvres des XV ème et XVI ème siècles, mais à partir du XVIII ème , ça se gâte: il n'y a plus que des artistes hongrois . Nous y passons un bon moment . Nous n'avons pas le temps de visiter l'exposition Frida Kahlo.

La Galerie Nationale 

Nous redescendons à pied vers l'Hôtel Gellert avant de prendre le métro pour aller nous reposer à notre hôtel . Après une bonne petite sieste , nous reprenons le métro pour changer de quartier et trouvons un resto italien, super bon, mais au service très lent . Nous rentrons tard . Nous passons devant la Basilique Saint Etienne , imposant bâtiment .

Szent Istvan Bazilika 
35

Ce matin, nous allons au Parlement réserver nos places pour la visite guidée . Comme celle-ci est programmée à 12h15, nous avons le temps de visiter le quartier .

Il ya là-aussi quelques beaux immeubles .

Nous allons juste prendre un café au Musée des Arts Nouveaux, car malheureusement , nous n'aurons pas le temps de le visiter .

Maison Bedo, Musée des Arts-Nouveaux 

Petite visite au Centre Contemporain de la photographie Robert Capa (Hongrois de son vrai nom Endre Ernő Friedmann ) . Il y a une exposition de photos de Robert Capa (Guerres, Manifs américaines, Mai 68), une exposition de Garry Winogrand et une autre des primés par la fondation Capa ces dernières années , en particulier une photo d'escrime !!!

 Fondation Capa

Il est l'heure de retourner au Parlement . Il y a une belle esplanade, des lions montent la garde à l'entrée .

Le Parlement 

Cette esplanade est récente, voulue par Viktor Orban . De nombreux arbres ont été abattus . C'est une fournaise...

La Parlement a été terminé après 17 années de chantier en 1904 . Bâti exclusivement avec des matériaux Hongrois . L'architecte s'est beaucoup inspiré du parlement britannique . C'est un imposant bâtiment de style principalement néo-gothique .

L'intérieur du Parlement  

La visite est intéressante, encadrée par des militaires , mais il est interdit de photographier la Salle de la Couronne qui abrite la couronne, le globe royal et le sceptre . Le trésor est gardé par 2 sentinelles....

Les salles et couloirs sont particulièrement luxueux, marbre, faux marbre... cuir, dorures à profusion .

A quelques pas se trouve le très controversé "monument à la mémoire des victimes de l'occupation allemande"..... Alors que la Hongrie de cette période, dirigée par l'amiral (???) Horthy était alliée du Reich et qu'en 1944, pas moins de 450.000 juifs ont été déportés dans des camps par les "Croix Fléchées" , mouvement fasciste hongrois et non par les allemands......

Il y a souvent des manifestions et de nombreux témoignages déposés rappelant la réalité des choses .

 Monument à la gloire des victimes....

Nous nous rendons ensuite en métro "prendre les eaux" aux Bains Gellert .

C'est très dépaysant, les bâtiments sont art-déco, avec de belles balustrades et verrières . Il y a 2 piscines dehors, une avec des vagues artificielles, une autre avec de l'eau thermale , des saunas, des bacs d'eau froide .

A l'intérieur, encore une piscine, ainsi que plusieurs bassins à des températures variables , jusqu'à 40°, avec différentes décorations . De nombreuses prestations sont possibles, massages, boues, hydrothérapies...etc ...etc..

Nous y passons presque 3 heures !!!

Hotel Gellert 
Bains Gellert 

Nous repassons de l'autre côté de la ville (Pest) . Nous empruntons le pont réservé aux piétons "Szabadsag" .

 Szabadsag

Nous en profitons pour visiter l'église baroque de l'Université "Egyetemi Templom" , oeuvre de l'architecte Andras Mayerhoffer en 1725 . La nef est recouverte d'un fresque en trompe-l'oeil . La chaire est ornée de "putti" donnant l'impression de s'envoler .... De très belles orgues ... Une des plus belles églises baroques que l'on ait eu l'occasion de visiter !!!

Egyetemi Templom 

Nous mangeons un gâteau pas très loin de l'hôtel où nous faisons une pause . Les bains c'est crevant ! Nous ressortons sous une pluie battante pour chercher un restaurant . Pas facile un samedi soir !!!!

36

Nous décidons de nous rendre à "Varosliget", le bois de la ville, qui se trouve au nord de Pest . Nous y passons un bon moment . L'entrée principale est bordée par une grande esplanade appelée Place des Héros (Hösök tere).


Hösök tere  

On y trouve un monument célébrant le 1.000 ème anniversaire de la conquête du pays par les magyars . La colonne, haute de 36 m est surmontée d'une statue de l'archange Gabriel . La plate-forme au bas du monument accueille le Prince Arpad et les chefs des 7 tribus magyars . Il a été très difficile de réaliser des photos où l'on ne voie pas les crétins montés sur le monument pour faire des selfies...

l'archange Gabriel 

La colonnade à l'arrière représente toutes les gloires du pays

A l'intérieur du bois se trouve un petit château "Vajdahunyad Var",et une chapelle, absolument éclectiques, avec des éléments romains, gothiques, renaissance, baroques, construits à l'origine en carton et bois pour l'exposition universelle de 1896 ....

Vajdahunyad Var 

Nous restons un bon moment dans le parc . Il y a un plan d'eau avec des autos à pédales en plastique coloré (des pédalos en fait), plein d'arbres et de belles pelouses sur lesquelles on peu marcher et s'allonger, ce que nous faisons....

Nous repartons ensuite pour faire une petite croisière sur le Danube grâce à notre Budapest Card, sur les bateaux-bus publics .

La vue depuis les bateaux offre de nouvelles perspectives .

Le Parlement vu depuis le bateau 

Nous faisons une petite halte sur l'île Marguerite .... Promenade et pause déjeuner .

 Margit sziget

Il y une petite église romane, reconstruite en 1930 et un beau château d'eau . L'ile est remplie de gens qui courent, qui pédalent , qui patinent, qui se promènent en voiture à pédales ou électrique......

De retour à Pest, nous nous arrêtons à la terrasse d'un des plus beaux cafés le long du Corso qui longe le Danube pour siroter un verre de Tokai (hors de prix..) frais et délicieux .

Nous retournons ensuite tranquillement à l'hôtel avec un arrêt pour visiter la Basilique Saint-Etienne .

Monument néo-renaissance dont la construction dura 54 ans (En hongrois, on dit "quand la basilique sera finie" et non "quand les poules auront des dents" 😀😀 )

Le dôme culmine à 96 mètres, comme le Parlement (pour rappeler la conquête par les Magyars en 996). L'intérieur est plein de marbre rouge, et entièrement peint . Belle église !!!


Szent Istvan Basilika 

Nous trouvons pour la soirée un bon restaurant italien et rentrons à l'hôtel assez tôt pour préparer les bagages

37

Nous partons sous un ciel très gris, et ça n'a pas manqué : la pluie !!!!

De grosses averses qui ont duré longtemps . Il y a beaucoup de circulation en direction de la Slovénie, avec énormément de camions . Nous longeons le Lac Balaton que Flo, concentrée sur la circulation, ne voit même pas .

Quand la pluie cesse enfin, nous sommes entrés en Slovénie sans nous en apercevoir (zut, on n'a pas fait le plein avec le reste de nos Forint ).... La pluie a cessé, chassée par le vent . Nous prenons des zones de travaux, des bouchons , nous arrivons plus tard que prévu à Abano, à l'hôtel que mes parents nous ont gentiment offert 😀😀 enfin, pas tout l'hôtel, juste la nuit!

Nous ne sommes pas dans la piscine avant 18 h, mais nous en avons bien profité, longueurs, bains à remous, apérol spritz au bord de l'eau .

Un bon repas ensuite et on était à peu prés rétablis...

Hotel Résidence 
38

Grosse chaleur, fatigue de la veille cumulée à nos 6.500 kilomètres du mois..... La route a été longue.....Mais nous sommes bien rentrés, accueillis par les minettes ...

Et demain la pauvre Flo doit déjà aller travailler..........