Entre Aude et Pyrénées-Orientales

Météo moyenne mais belle découverte du Pays Cathare.
Du 5 au 14 avril 2024
10 jours
5
avr

Première étape sera Espéraza, commune du département de l'Aude, en région Occitanie, à 20 km au sud de Limoux. Son territoire de plus de 10 km² se situe dans la haute vallée de l'Aude, dont le cours traverse la localité du sud au nord.

Seigneurie appartenant à la famille d'Aniort pendant le Moyen Âge, Espéraza est réputée sous l'Ancien régime pour ses "carrassiers" et "radeliers" qui mènent des trains flottants de grumes jusqu'à la mer via le cours tourmenté de l'Aude. Ce bois est utilisé pour le chauffage, l'habitat et pour la construction navale à partir du XVIIe siècle.

Plus tard, la commune se spécialise dans la production de chapeaux de feutre de laine. Une industrie qui emploie plusieurs milliers d'ouvriers au XIXe siècle et décline toutefois après la Seconde guerre.

6
avr

Journée détente et repos. nous passons la nuit au bord de l'Aude.

7
avr
Etang de Pissevache 

Le mauvais temps persiste (pluie, vent), deuxième option c'est la Méditerranée. Donc nous voilà à Saint-pierre-la-mer (endroit que nous connaissons bien). Aire de camping-car au bord de l'étang de Pissevache.

Situé entre le massif de la Clape et la mer, l'étang de Pissevache est alimenté par l'eau de mer grâce à un grau naturel (ouverture dans le codon littoral permettant le passage de l'eau) et par l'eau douce en provenance de sources souterraines du massif et du fleuve Aude.

8
avr
Gruissan 

Après une nuit bercée par les rafales de vent, nous faisons un tour au marché de Saint-Pierre-la-Mer (café) et nous allons à Gruissan. Repas de midi dans le camping-car et balade sur les hauteurs en face du village (Roc de la Fount).

• • •
Villesèque-des-Corbières 

Ce soir ce sera dans un petit village perdu dans les Corbières. Villesèque-des-Corbières

9
avr

Aujourd'hui, nous avons enfin un peu de ciel bleu... Découverte de Duilhac-sous-Peyrepertuse. Sous la forteresse médiévale de Peyrepertuse se niche le charmant village authentique de Duilhac-sous-Peyrepertuse, avec ses ruelles pavées, sa fontaine des amours ou encore son centre appelé "le Fort" correspondant aux murailles d'un bourg fortifié. A la porte du Fort, se trouve l'église Saint Michel, consacrée en 1115. Autrefois, elle permettait aux habitants de Duilhac de se protéger contre les invasions.

10
avr

Nous redescendons de Duilhac, passons par Cucugnan, village planté sur une petite colline cernée de vignes, dominé par le château de Quéribus qui fait partie des restes de ce que fut la frontière avec l'Aragon et qui devint un haut lieux de l'épopée Cathare.

• • •

Petite pause au pied de Quéribus avec vue sur le mont Canigou.

11
avr
11
avr

Axat, Son territoire est traversé par le cours d'eau "Aude", cependant, l'essentiel de la commune est formé d'une cuvette qu'entourent des sommets boisés dominant la rivière, qui débouche alors des gorges de Saint-Georges. Vivant toujours de l'exploitation forestière, la commune est devenue également un site apprécié des touristes amateurs de sports en eaux vives (rafting, kayak), de pêche et de randonnées.

12
avr

-Posé au "camping de Latour-de-France". Le beau temps étant enfin là, nous programmons une balade à motos.

-Départ du camping direction Saint-Paul-de-Feunouillet.

-Passage par les Gorges de Galamus, un site naturel classé et protégé. La sortie des gorges au Sud offre une vue panoramique sur le Pic du Canigou, plus haut sommet du département. La traversée des gorges en voiture peut se pratiquer presque toute l'année. Ce lieu est très fréquenté en été, période durant laquelle la circulation est alternée sur 1,5 km. Du fait de l'étroitesse de la route, il est impossible de faire demi-tour une fois engagé.

-Cubières-sur-Cinoble, ce que l'on connaît de l'histoire du village découle principalement des textes d'archives liés à l' abbaye du IXe siècle, dont on perd toute trace d'activité après 1639 et des récits de l'inquisition révélant certains épisodes de l'histoire du dernier parfait cathare Bélibaste né vers 1280 à Cubières.

-Soulatge,

-Rouffiac-des-Corbières,

-Duilhac-sous-Peyrepertuse, village où nous avons dormi quelques jours auparavant, et monté jusqu'au parking du château de Peyrepertuse. "Citadelle du vertige"

-Cucugnan, Rendu célèbre par le conte d'Alphonse Daudet qui évoque un sermon du curé de Cucugnan durant lequel il raconte un rêve censé effrayer et ramener à l'église ses paroissiens peu fidèles, le village actuel s'est développé au XVIe siècle sous les ruines du château de Quéribus.

-Château de Quéribus, C'est au château de Quéribus, haut lieu du catharisme que se terminera la douloureuse histoire de la croisade contre les albigeois : Croisade qui embrasa tout le Languedoc, afin d'éliminer les cathares a annexer la région.

-Le seigneur de Cucugnan, Chabert de Barbaira, accueillera les derniers hérétiques cathares et le château de Quéribus sera assiégé avant de se livrer en 1255, 10 ans après le château de Montségur.

-Nous redescendons jusqu'à Maury, et rentrons au camping.

• • •
Parcour à motos 
13
avr

Voilà il faut rentrer. Nous passons Toulouse et trouvons une aire de camping-car au bord de la Garonne dans un charmant petit village "Bourret".

A proximité un ancien pont suspendu (Fermé), sur l'ancienne route de Montauban.

14
avr


Dernier jour, petite balade matinale dans Bourret et c'est le retour au Pays-Basque...

-Au XIIe siècle, une famille portant le nom de Bourret (de Borello) possédait la seigneurie de ce nom. L’un d’eux céda en 1240 au comte Raymond VII de Toulouse toutes ses possessions (château, ville, hommes). En 1357, la seigneurie passa aux mains de la famille de Terrides.Au début du XIVe siècle, on évalue la population entre 700 et 800 habitants. La population à l’étroit dans l’enceinte fortifiée, se groupa au pied du coteau, dans le faubourg, dont l’existence est certaine en 1371. L’industrie du tissage du lin paraît avoir été prospère.