Carnet de voyage

TASMANIE - A la recherche du diable

20 étapes
14 commentaires
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 926 jours
ROAD TRIP en camping-car pendant 2 semaines en famille à la recherche du diable de Tasmanie.
Janvier 2020
19 jours
Partager ce carnet de voyage
Publié le 6 janvier 2020

Je m’étais toujours imaginée la Tasmanie comme cette île mystérieuse aux animaux étranges. En fait, pendant longtemps, je ne savais pas beaucoup de choses de cette île, à part que c’était où vivait le diable de Tasmanie.

En préparant notre road trip, j’en ai appris un peu plus sur la richesse de la faune et de la flore de cet endroit. Voilà ce que j'ai pu apprendre ....

Séparée de 240 km de la grande terre d’Australie par le détroit de Bass, la Tasmanie est une terre à part, souvent oubliée des voyageurs…

localisation de la TASMANIE 


Surnommée "Tassie", la Tasmanie est l'un des 6 états australiens et le seul état insulaire. La préservation de la nature est l'une des priorités de l'île dont près de 40% de son territoire est protégé. La Tasmanie totalise en effet pas moins de 19 Parcs Nationaux et plusieurs réserves naturelles au cœur desquels vous pourrez peut-être observer l'emblématique « Diable de Tasmanie » ! Avec peu de grandes villes, c’est LA destination parfaite pour les fans de nature.


Un coin du monde idéal pour ceux qui n’ont que 2 ou 3 semaines de vacances et qui hésitent entre la Nouvelle-Zélande et le continent australien!

Tout le monde connaît les diables de Tasmanie, popularisés par le fameux personnage de Taz dans les "Looney Tunes". Mais en réalité, ces petits marsupiaux n’ont rien de diabolique ou même d’agressif pour l’homme

Le diable de Tasmanie en bref...

  • Le diable de Tasmanie est le plus grand marsupial carnivore d'Australie après la disparition du tigre de Tasmanie. C'est l'animal emblématique et endémique de la Tasmanie
  • Sa mâchoire est si puissante qu'il peut mordre à travers les os.
  • Il doit son nom de "diable" à ses cris si stridents qu'ils peuvent donner la chair de poule.
  • Il peut atteindre 12 kg et vit en moyenne 6 ans.
  • C'est un marsupial carnivore et un charognard. Il se nourrit principalement de mammifères, d’oiseaux et de poissons.
  • Le diable de Tasmanie est si populaire que des équipes de sport portent son nom.
  • Une maladie catastrophique, découverte au milieu des années 1990, a tué des dizaines de milliers de diables de Tasmanie. Cette maladie est une tumeur faciale cancéreuse qui se transmet par morsure. Elle provoque des grosseurs autour de la bouche, empêchant l’animal de se nourrir, et il meurt de faim. Des chercheurs gardent en captivité des populations où la maladie n’est pas encore apparue. Ils ont mis en place des programmes de reproduction pour assurer la survie de l’espèce. En raison de l’épidémie, le gouvernement australien a répertorié les diables de Tasmanie comme une espèce menacée.
Publié le 6 janvier 2020

Cette journée sera courte en description mais qu'elle a été longue à vivre.

Départ de Poindimié à 6 h - Arrivée en Tasmanie à 22h

Une escale à l'aéroport de Sydney où l'atmosphère extérieure témoignait clairement des incendies meurtriers qui envahissent et détruisent l'Australie depuis quelques mois . Une horreur!

Je n'ai pas pris le temps de prendre une photo mais en voici une qui parlera à tous ceux qui connaissent Sydney. Cela vous donnera une petite idée

Arrivés à Hobart de nuit, nous avions qu'une hâte " nous coucher".

Demain, nous récupérons le camping-car et l'aventure pourra réellement commencer.

Nous avons récupéré notre camping-car. Comme à chaque fois, c'est l’excitation totale! Avant de partir, nous devons faire les courses. Les prix sont tellement attractifs que nous mettons du temps pour faire nos courses. Finalement, nous décollons de la banlieue de Hobart qu'à 14h. De là, démarre enfin notre voyage mais sans difficultés sinon ce n'est pas drôle. Conduire un camping-car dans une ville est loin d'être évident. Nous nous perdons dans ce labyrinthe de route. Après quelques sorties loupées ( je vous rappelle que l'on conduit à gauche), il nous faudra pas loin de 30 min pour récupérer enfin la route direction le parc national de Tasman.

Prenez comme point de départ Cambridge du côté de l'aéroport 

L'atmosphère est bizarre. Le ciel est grisâtre et très voilé par un brouillard ou non. Conséquences directes des incendies du continent? Nous croisons les doigts que ce voile ne soit pas présent pendant nos 2 semaines en Tasmanie car cela changerait la beauté des paysages qui nous attendent.

Petit arrêt déjeuner à Primrose Sands ( à vous de chercher sur la carte!)

Premier repas dans le camping-car avec des cerises en guise de dessert. Un vrai délice! 

Nous continuons notre route avec un arrêt à Port Arthur.

Port Arthur, la parfaite prison

En 1850, la ville de Port Arthur devient un centre pénitentiaire, dans lequel sont envoyés les prisonniers les plus terribles d’Australie, ceux lourdement condamnés, les plus ingérables ainsi que ceux recondamnés après leur arrivée en Australie. Ce choix n’est pas anodin, la Tasman Peninsula n’est reliée au reste de la Tasmanie que par un isthme, facile donc d’éviter toute évasion de Port Arthur. Des policiers avec des chiens étaient donc placés sur toute la largeur de l’isthme, ce qui suffisait puisque les prisonniers ne pouvaient pas tenter d’échappée par la mer, la faute aux nombreux requins présents dans les eaux autour de la péninsule.

Le 28 avril 1996, Martin Bryant arrive d’Hobart avec un sac rempli de semi-automatiques. Il tue 35 personnes et en blessé 37 autres en une après-midi sur le site de Port Arthur. Il purge maintenant ses 35 condamnations à perpétuité. Ce massacre a incité un contrôle bien plus sur les armes en Australie.]

Voilà pour l’histoire de Port Arthur.

Cette ancienne prison est aujourd’hui un lieu très touristique de la région.

Nous n'avons pas fait la grande visite de cette ancienne prison. Mais aux abords du site, nous avons réussi à prendre quelques photos. Nous y sommes rendus sur le site pour acheter notre pass pour visiter les parcs nationaux . En effet, l’entrée dans un parc national en Australie est payante. En Tasmanie, chaque entrée dans le parc coûte 24 $ ( soit environ 15€) mais il existe un pass de 2 mois pour 60$ qui permet d'accéder à tous les parcs. Je vous rappelle qu'il y en a 19. Certes, nous n'allons pas pouvoir tous les visiter mais le calcul est vite fait.

Malheureusement, nous arrivons trop tard. Cela fait 10 min que le Visitor information Centres ( = office de tourisme) vient de fermer ses portes. Nous en avons absolument besoin pour demain puisque nous allons faire nos premières randonnées. Mais c'est là où nous voyons que les Tasmaniens sont gentils, ils acceptent de nous ouvrir le centre pour acheter ce pass. Nous sommes sauvés car nous aurions été obligés de faire un détour sur notre programme de visite chargé.

En reprenant la route pour arriver à notre premier spot pour dormir à White Beach, le ciel se dévoile et le bleu apparaît. Nous sommes rassurés .

Nous terminerons cette journée avec un traditionnel apéro sur la plage et une baignade pour les enfants dans une eau à moins de 15°C.

La fin de cette journée en image !

Cette journée s'annonce très agréable car le soleil est avec nous. Il ne fait pas froid. Nous nous attendions à des températures beaucoup plus fraîches.

REMARKABLE CAVE

Première petite promenade pour débuter.

Le parking offre des panoramas sublimes sur Cape Pillar et Tasman Island.

Les 115 marches donnent accès à une plateforme d’observation C’est aussi le grand défi des surfeurs quand les vagues viennent s’écraser dans le tunnel. Nous avons d'ailleurs croisé des surfs qui remontaient.

La grotte elle-même est un long tunnel creusé par l’érosion dans la paroi rocheuse. C’est un endroit magnifique et spectaculaire, situé sous une falaise au bord de l’eau.


L’ouverture de la grotte représente à la forme de la Tasmanie.

éponges naturelles 

Maingon Blowhole

Cette deuxième promenade donne un panoramique très contraste entre terre et mer.

Voilà la vue à l'arrivée
Photo du milieu prise par Elina 

Nous reprenons la route direction Pirates Bay.

Pirates Bay 

Tasman Arch

C'est un grand pont naturel dans les falaises. Tasmans Arch est ce qui reste du toit d'une grande grotte marine, ou tunnel, qui a été créée par l'action des vagues sur plusieurs milliers d'années. Il y a une chemin au dessus de l'arc que nous avons pu emprunté.

Devil’s kitchen

C'est une profonde tranchée creusée dans les falaises. C'est à cela que ressemblera Tasman Arch lorsque le sommet de l'arc s'effondrera finalement. La hauteur des falaises est impressionnante.

Petite pause déjeuner à Doo Town, le petit village au bout de Pirates Bay

Nous sommes régalés avec notre premier fish & chip du voyage, préparé avec du poisson frais du jour. Mais les garçons se sont surtout régalés avec des huîtres en provenance directement du secteur. Apparemment, elles sont délicieuses.

photo prise par Elina 

Après ce bon repas, nous continuons notre visite.

The Blowhole " I'll Huff I'll puff..."

Le trou d'air 

Cela doit être bien plus impressionnant lorsque la mer est déchaînée.

Fossil Bay

The Boat Ramp

Tessellated Pavement

C'est une formation rocheuse de Tasmanie qui se présente sous la forme d'un pavement en mosaïque. Parfois, il est difficile de croire que certaines formations rocheuses sont naturelles… Cette formation géologique inhabituelle donne aux roches l'effet d'avoir été plutôt soigneusement carrelées par un géant. Cette chaussée pavée est l'une des plus grandes au monde. Mais vous ne pouvez vraiment pas imaginer à quel point c'est spectaculaire tant que vous n'êtes pas là.

Regardez la hauteur des eucalyptus
Petite pause café avec le meilleur café au monde ! 

Nous reprenons la route qui sera la dernière longue étape de la journée.

Les paysages sont impressionnants tant par la grandeur des espaces que par la diversité.

La preuve en images

Ici les boîtes aux lettres sont originales

Petite pause à Triabunna pour faire quelques courses mais surtout pour vidanger le camping-car et avoir une réserve d'eau pour se doucher.

Arrivés à notre site pour la nuit " Spiky Beach"

Vue impréssionnante sur Freycinet National Park que nous visiterons demain.

Le temps est bien plus couvert.

A côté de ce site, il y a une ancien pont en pierre " Spiky Bridge"

C'est juste un pont mais plutôt original. Construit par des détenus en 1843, ce pont sort brusquement du paysage pour dérouter les passants avec son design étrange.

Le pont a été fabriqué à partir de pierres de campagne posées sans mortier ni ciment et le parapet présente des pierres de campagne posées verticalement, donnant au pont une apparence épineuse.

On prétend que les pointes ont été conçues pour empêcher le bétail de tomber sur les côtés du pont, mais il s'avère que la vraie raison est d'aider le pont à résister aux vents violents. Il y a aussi les restes du chalet du gouverneur sur la colline surplombant le pont inhabituel.

Petite promenade sur la plage

ce ne sont pas les même températures
Petit séance d'art créatif pour Maxence
Séance de conduite pour Elina 
il est temps de se poser, un bon repas, une douche et au lit! 
Publié le 9 janvier 2020


Aujourd'hui, nous nous rendons à Freycinet National Parc, site inscrit à l’UNESCO.

Sur la route, nous croisons plusieurs vignobles. La Tasmanie produit de très bons vins grâce à son climat tempéré.

Freycinet Parc National est le parc le plus visité de Tasmanie. Ce qui en fait un des lieux les plus photographiés ce sont ses plages de rêve avec en décor d’impressionnantes montagnes de granites. Vous connaissez peut-être l’une d’entre elles, Wineglass Bay, cette plage est régulièrement classée parmi les 10 plus belles plages du monde.

Ce mélange entre terre et mer rend ce lieu exceptionnel et offre des panoramas dignes de cartes postales.

Afin de voir cette magnifique plage, nous n'avons pas le choix, il faut marcher. Ce parc propose différentes randonnées pouvant aller jusqu'à 3 jours de marches. Mais nous décidons d'être raisonnable en choisissant la randonnée de 1h30 afin d'atteindre Wineglass Bay Lookout.

Et c'est parti! Le sentier est très bien banalisé et entretenu. Nous sommes tout de suite charmés par les différentes vues sur le mont Amos d'un côté et sur le mont Mayson de l'autre.

Mont Mayson  

Il y a plusieurs points de vue sur Coles Bay. Il fait vraiment très beau, ce qui nous permet d'avoir une vision magnifique de cette baie.

Nous y sommes presque...

Et voilà... la vue est à couper le souffle. A droite, Wineglass Bay et à gauche, on arrive à voir Hazards Bay.

Un petit selfie avant de partir 

Nous ne resterons pas longtemps car comme tout lieu touristique, il y a du monde ... beaucoup trop de monde!

l'envers du décor 

Sur la route du retour, nous croisons notre premier petit kangourou car jusqu'à présent, nous les avons croisé que sur la route mais écrasés.... Que c'est triste.

Pademelon 

Un couple de français nous dit que ce sont des PADEMELONS, un marsupial cousin du kangourou et du wallaby.

Pour la descente, nous décidons de partir à la recherche des boîtes cachés, ce que l'on appelle du Géocaching. Cela fait quelques années que nous avons commencé, c'est un moment très sympa pour découvrir des lieux insolites.

1ère cache 
2ème cache 

Cette promenade est géniale, entre les rochers en granite rose, les eucalyptus avec des formes étonnantes , les vues sur les différentes baies et les montagnes, cela donne un mélange entre la Bretagne, la forêt de Fontainebleau et la Corse.

De retour au parking, nous avons la chance de croiser 3 pademelons. Les enfants sont aux anges et nous aussi.

Nous reprenons notre route vers Honeymoon Bay ( la baie de lune de miel).

Le vent commence à bien souffler...

Une petite pause repas pour manger des huîtres dans un lieu très réputer. Nous y resterons pas longtemps car le vent rend ce moment assez désagréable.

Petite pause café à Richardson Beach  

Le vent est tellement puissant que les poubelles sont toutes couchées sur la route.

Nous devions aller faire une petite promenade autour d'un far mais le vent étant vraiment très désagréable, nous décidons de changer nos plans.

Direction Bicheno une ville plus au Nord à 30 min de Freycinet Parc National.

Nous trouvons encore un post sympa près de la plage avec des rochers d'un couleur orange à cause du lichen.

Petit apéro dans un bistrot

La taille des moules sont impressionnantes 

Ballade sur la baie

Je termine sur ces deux photos. Je trouve les plaques d'immatriculation originales et ce panneau avec un cerf nous a interpellé . Des cerfs en Tasmanie? jamais entendu parler. La photo n'est pas bonne qualité car prise au vol ( impossible de s'arrêter)

Encore une journée riche en découverte.

Publié le 12 janvier 2020

C’est avec le vent et un ciel gris que nous nous réveillons sur Bicheno.

Nous apercevons au loin sur un rocher immergé sur l’eau une otarie mais elle était bien trop loin pour arriver à la photographier correctement. La mer est déchaînée.

Œufs brouillés et bacon pour le petit déjeuner

Avant de quitter Bicheno, nous sommes allés voir quelques endroits recommandés.

Bicheno Blowhole – Un geyser sculpté par les vagues dans un rocher en granit

Redbill Beach



Nous quittons Bicheno et quelques kilomètres plus loin, nous nous arrêtons dans un des nombreux parcs animaliers que l’on peut trouver en Tasmanie.




Les enfants sont aux anges. Cela faisait quelques jours qu’ils attendaient ce moment.

 Séance photos avec les nombreux wallabies en liberté dans le parc.

Et là … le moment tant attendu est arrivé – Le diable de Tasmanie

Effectivement ce n’est pas très grand. Nous sommes restés un bon moment à les regarder.

Suite de notre visite en photos...

un Tiger snake - un Bandicoot - Un opossum aux allures de Pikachu 
Des Echidnas  - trop mignons
Un wombat 
Le mâle a déploié "sa roue" devant nous, juste à notre arrivée. Spectacle magnifique.
L'Australie a soif .... Cette sécheresse est saisissante aussi en Tasmanie 
Des énormes volières  accessibles au public 

Nous aurons passé près de 3h dans ce parc.

Sur la route en longeant la côte est vers le nord. Quelques arrêts pour admirer des plages immenses de sable blanc avec des vagues spectaculaires.

Nous nous arrêtons manger dans une brasserie très réputée " Iron House"

Cette brasserie produit sa bière, son gin, son vin et son whisky. La bière que nous avons choisi était très bonne. Elle nous a fait penser à une bière bretonne que nous aimons beaucoup la St Erwan.

C'était delicious ! 

Arrivés à St Helens, nous faisons une longue pause pour laver le linge, faire quelques courses. La pluie nous a rejoint.

St Helens est une petite porte d’entrée des deux baies très connues en Tasmanie : Binalong bay et Bay of Fire.

Parcs à huîtres & Boite aux lettres très originale 

Nous reprenons la route pour une dernière fois aujourd’hui et nous décidons de dormir à lui des nombreuses plages de Bay of Fire.

D'un coup, le soleil fait son apparition accompagné d'un arc en ciel. Un signe .... Les couleurs sont impressionnantes.

Dernière nuit sur la côte Est qui nous a dévoilé ses plus belles facettes.

Réalisé sans trucage!!!
Publié le 12 janvier 2020


C’est avec un beau soleil que nous nous réveillons. 

Bays of Fire

Nous décidons d'aller découvrir cette baie si magnifique.

Cette baie qui s’étend sur 50 km, est un petit coin de paradis. On y retrouve des plages de sables vierges aux eaux cristallines et aux sables blancs ainsi que les rochers en granit recouvert de lichen. Cela n’est pas étonnant que cette région a été élue par Lonely Planet comme l’une des 10 meilleures régions du monde.

Le contraste entre terre et mer est saisissant. 
 Les plages sont immenses, du sable blanc à perte de vue !

Petit arrêt à St Helens pour faire le plein d’essence.

Nous reprenons la route vers un univers complètement différent. Nous quittons la côte Est pour se rendre au Nord Est du côté de Launceston.

1er arrêt - HALLS FALLS.

Halls Falls est une petite cascade qui longe la rivière Groom. Le chemin pour s’y rendre est une forêt mélangeant fougères et eucalyptus.

Elle n’a rien d’extraordinaire, surtout comparée à celle de Tao en Nouvelle Calédonie. Mais la promenade était tellement agréable que le détour n’était pas du temps perdu.

Petit pique-nique au pied de la cascade avant de repartir. Evidemment ce n’est pas sans oublier d’aller escalader les rochers et les troncs morts environnants. Je vis avec des singes !

2ème arrêt – La ferme de Pyengana

Pyengana, c’est un petit village paumé dans une vallée au Nord-Est de la Tasmanie, réputé pour ses vaches et son fromage « le cheddar ».

La ferme très réputée produit depuis plus de 130 ans des produits laitiers. Un café, un chocolat chaud et une glace maison en guise de pause avec un environnement qui nous fait penser à nos compagnes françaises.

3ème arrêt – Blue Tier Giant

La promenade descend à travers d'énormes eucalyptus, mousses et fougères jusqu'à la majesté du Blue Tier Giant, l'arbre vivant le plus large d'Australie.

From little  things big things grow

Cet eucalyptus a une circonférence mesurant 19,4 mètres et une hauteur de 60 m. Il faut 15 personnes pour enrouler leurs bras autour de celui-ci.

Remarquablement, son creux n'aurait pas commencé à se former avant que l'arbre ait environ 150 ans. Des creux comme ceux-ci sont des habitats importants pour les oiseaux, les opossums, les chauves-souris et les invertébrés, qui les utilisent comme abris de jour ou de nuit, ou pour nourrir ou élever des jeunes.

Une boite avec un livre d’or est posée sur le banc. Elina se fait un plaisir d’y laisser un message.

Sur la route …

photos prises en roulant  

4ème arrêt – Le tunnel de Derby

Derby est une petite ville où se situait une exploitation d’étain. Les tunnels étaient courants à Derby. Tous, sauf celui-ci, ont été détruit. Il a fallu 4 ans pour le créer. Il s’étend sur 600 m que nous avons pu traverser. Très bien aménagé, il y a des éclairages tout le long.

Derby a développé son tourisme autour du VTT. Beaucoup de pistes et d’ailleurs, ce tunnel en fait partie. D’ailleurs, nous avons croisé plusieurs personnes en VTT dans ce tunnel.

C’est à Scottdale, une ville du Nord-Est, que nous passerons la nuit. Sans grand intérêt mais cela nous rapproche de nos visites pour demain.

Et là surprise de fin de journée, la rencontre avec un ornithorynxe à l’état naturelle. Un rêve qui se réalise…

les petites bulles à la surface de l'eau nous indique sa présence 

C'est avec une journée bien chargée en souvenirs que nous allons nous coucher.

Publié le 12 janvier 2020

Nous commencerons cette journée par une visite étonnante.

Bridestowe Lavender Farm

Qui aurait cru que le plus grand champ de lavande de l’hémisphère sud se situait en Tasmanie ? Sûrement pas nous !

Bridestowe Lavender Farm c’est un peu le "copier/coller" des champs de lavande français.

Pour la petite histoire, la ferme existe depuis les années 20 ; c’est un fabriquant de parfum anglais (un nez) qui s’est installé ici en emmenant avec lui des graines de lavande de France.

L'odeur de la lavande au petit matin est très agréable 

Un chêne datant de 1880 trône au milieu de ces champs. Cela renforce cette sensation d'être en Provence.

Beaucoup de japonaises sont venues en tenue blanche pour se faire photographier. Elles envahissent les champs comme les abeilles...

Sur place vous trouverez une boutique de souvenirs et un café.

Le must: la glace à la lavande. Un vrai délice.

Cet ourson aux couleurs des champs de lavande est l'emblème de la marque.

Cet établissement est une institution ici, on peut voir la marque présente un peu partout en Tasmanie (marchés, magasins de souvenirs, visitor centre, etc)…

Sur la route ...

Batman Bridge

Une vue imprenable sur la vallée de Tamar 

Platypus House

Après une pause repas dans un petit restaurant très sympa avec vue sur le fleuve Tamar, nous décidons d'aller visiter Platypus House afin d'en savoir plus sur les ornithorynques mais également les échidnas. Vous me direz pourquoi les échidnas avec les ornithorynques? Ils ressemblent plus à un hérisson. Et bien détrompez-vous... ils ont bien plus de points communs que vous pouviez l'imaginer.

Ce qu'il faut savoir sur ces créatures fascinantes

L'ornithorynque

Si vous n'avez jamais vu ou entendu parler d'un ornithorynque auparavant, essayez d'imaginer un mélange farfelu d'un castor profilé avec le bec d'un canard, mais à une échelle beaucoup plus petite.

Beau, majestueux, mystérieux et carrément étrange sont toutes des descriptions possibles de l'ornithorynque.

C'est un animal très intéressant et originaire des rivières et des cours d'eau australiens. Et l'un des rares animaux qui appartiennent à la famille des monotrèmes (mammifères pondeurs d'œufs) unique en son genre.

Echidnas

Ces animaux épineux et à long bec délicieusement maladroits peuvent ne pas ressembler à un ornithorynque, mais les deux sont en fait liés. Effectivement, ils appartiennent également à la famille des monotrèmes.

Mais finalement, qu'est-Ce Qu'un Monotrème ?

Ce qui les rend si uniques, c'est qu'ils sont des mammifères pondeurs, ce qui est plutôt inhabituel dans le règne animal. Mais ce n'est pas tout, ils ne possèdent pas non plus de tétines. Une fois l'œuf éclos, les tout-petits sont nourris par un patch de lait. Il s'agit d'une zone de peau avec des pores qui excrètent du lait pour les jeunes.

La famille monotrème est très exclusive, composée uniquement de l'ornithorynque et de quelques espèces d'Echidnas.

Bien qu'il ait l'air mignon et innocent, il s'avère qu'il est en fait un dictateur plutôt méchant et brutal. Il est connu pour kidnapper et tuer des femelles qui refusent de se reproduire avec lui.

Voilà pour votre culture générale.

Bon bilan de cette visite : ça casse pas 3 pattes à un canard !

Si vous ne comprenez pas un mot d'anglais comme moi et bien cette visite n'a pas grand intérêt. On vous projette un film sur les ornithorynque, puis on vous emmène voir des bassins pour les voir nager et manger. Et pour finir, vous vous retrouvez dans une pièce où circulent librement trois echidnas. C'est le seul moment vraiment intéressant.


Ce qui est étonnant, c'est leur langue qui peut mesurer entre 1 et 8 cm de long. Impossible d'obtenir une photo correcte alors j'ai essayé d'en trouver une sur internet pour vous donner une idée.


Nous continuons notre voyage vers un village très particulier.

GRINDELWALD - une petite ville aux allures de la Suisse

Grindelwald est une charmante ville à seulement 15 km au nord de Launceston dans la vallée de Tamar. Elle a été développée dans le style d'un village suisse et était la vision d'un immigrant néerlandais en Tasmanie.La construction de la ville a commencé en 1980 autour d'un lac artificiel. C'est vraiment un développement résidentiel unique, avec des maisons construites dans un style suisse et créant une ambiance de rêve dans tout le village. Les maisons ont les caractéristiques authentiques de véritables chalets suisses et les visiteurs ont l'impression d'être transportés en Suisse !

En préparent ce voyage, je m'attendais à voir un village beaucoup plus grand. Finalement, il y a 2 cafés, une brasserie et 4 magasins. Ce qui fait la renommée de ce village, ce sont les activités proposées comme le mini-golf (nous arrivons trop tard pour faire une partie à la grande déception des enfants), les pédalos sur le lac artificiel et une aire de jeux avec des coussins gonflables pour sauter. Une grand hôtel a été développé autour de ce village.

Voilà pour les visites du jour.

Afin de recharger la batterie annexe qui nous sert à recharger nos différents appareils, nous décidons de passer la nuit dans un camping payant à Deloraine.

Pas de regret sur le choix car il est très agréable. Au bord d'une rivière avec en prime encore un ornithorynque.

Elina déçue de ne pas pouvoir faire une partie de mini-golf et essaye de négocier.... 
Publié le 13 janvier 2020

Nous décidons de ne pas faire tout ce dont j'avais prévu pour cette journée. Effectivement, elles sont souvent chargées et les enfants ainsi que nous sommes KO le soir. Alors, nous allons la faire à la cool .

1er arrêt : MELITA Honey Farm

Une boutique extraordinaire avec un nombre impressionnant de miel. Bon, moi, je n'aime pas le miel mais franchement c'était un arrêt super sympa.Nous repartirons avec 4 parfums de miel différents comme celui à la rose et celui au citron.

Sur la route ... Vue sur Cradle mountains

2ème arrêt - les grottes de MARAKOOPA

Pour une petite île, cela pourrait vous surprendre de découvrir qu'il y a plus de grottes en Tasmanie que partout en Australie.

petit sentier pour atteindre l'entrée de la grotte 

Été comme hiver, le climat ne change jamais à l'intérieur des grottes de Mole Creek, c'est donc un endroit parfait à visiter toute l'année. La température est de 9 degrés, alors nous nous habillons chaudement. Difficile d'obtenir des photos de bonnes qualités avec cette obscurité.

La visite a duré 45 min avec un guide qui avait l'air très intéressant mais bon il faut comprendre l'anglais... Il nous a plongé dans le noir complet pendant environ 3 min, sensation incroyable. Après avoir atteint la rivière souterraine, nous terminerons la visite par les " glow-worm" ( les vers luisants). Une vrai ciel étoilé...

Ce fut une visite très agréable, pas de regret !

Petite pause déjeuner au bout d'un ruisseau

juste à côté se trouve un café " Earthwater". Endroit "so british" très reposant. L'entrée a été faite sur une ancienne étable.

Après cette pause en pleine nature, nous reprenons la route vers notre dernière visite.

Le ciel a complètement changé. Une voile s'est installé.

4ème arrêt - la ville de Sheffield

Sheffield est la porte d'entrée de Cradle Mountain et une ville rurale sympathique et originale où l'histoire et l'art fusionnent pour créer une ville entière de peintures murales. Autrefois centre industriel, la ville s'est réinventée en tant que communauté artistique. Avec plus de 140 peintures murales, c'est la seule galerie d'art en plein air de Tasmanie et l'art regorge de plusieurs galeries, studios et musées à visiter. Les peintures murales retracent l'histoire de la région et présentent le pionnier de Cradle Mountain.

Un circuit dans la ville est disponible à l'office de tourisme. Tout commence Mural Park où nous pouvons découvrir le concours de peinture annuel International Mural Fest, avec des artistes participant à une peinture sur six jours et demi.

Mural Park 

Sheffield's se proclame fièrement la capitale murale de l'Australie. Inspiré par Chemainus au Canada, qui s'était paré de peintures murales, les habitants de Sheffield ont décidé de suivre leur exemple. C'était en 1985 et l'objectif était de développer une attraction touristique importante qui serait "une galerie d'art en plein air aux proportions héroïques, illustrant l'histoire pionnière du quartier et de ses habitants". Les peintures murales sont maintenant la raison de visiter la ville.

Nous passerons la nuit à Devonport.

Devonport est située sur les rives de la rivière Mersey et est la troisième plus grande ville de Tasmanie. C'est également le point d'arrivée et de départ du ferry Spirit of Tasmania pour son trajet quotidien vers et depuis Melbourne. Il faut compter 10h de traversée.

Finalement, nous avons bien fait de laisser de côté quelques visites car il est 19h lorsque nous nous posons.

La suite demain ....

Publié le 14 janvier 2020

Cette journée sera accompagnée par ce voile causé par les incendies en Autralie.

 Le soleil n'arrive pas à passer tellement ce voile est épais. Ce qui témoigne bien de la gravité des incendies en Australie.
Rencontré sur le bord de la route

1er arrêt - Leven Canyon

Leven Canyon est une rareté : à la fois incroyablement sauvage et facilement accessible.

l'air du parking au début du sentier 

Une piste de circuit vallonnée et surtout facile nous emmène au bord d'un magnifique canyon.

La puissante rivière Leven a traversé un pays boisé escarpé pour former le canyon.

La vue est spectaculaire.

Imaginé la vue sans ce voile  

Nous sommes à 275 m au-dessus de la rivière Leven. Il faut savoir que ce canyon a une longueur de 12 km.

Nous continuons à parcourir ce sentier fort agréable. Pour cela, nous empruntons une escalier. Je propose aux enfants de compter le nombre de marches.Ils ne le savent pas encore mais elles sont nombreuses

697 marches exactement. C'est Elina qui se rapprochera le plus avec 696.

Ce sentier étant une boucle, nous avions le choix de le faire dans un sens ou l'autre. Finalement, nous sommes ravis de notre choix. Nous préférions descendre que monter ces marches.

Nous arrivons sur un autre point de vue, bien moins haut que le premier et nous arrivons à distinguer à travers ce voile le 1er point de vue d'ou nous arrivions. On se rend davantage compte de la hauteur à laquelle nous étions.

difficile de le distinguer mais ce belvédère se trouve tout en haut de la photo de droite 

C'est la promenade que nous avons préféré pour le moment.

2ème arrêt - Prestson Falls

C'est ce ruisseau qui s'écoule ensuite 
Sur la route... 

3ème arrêt - Wings Widlife Park

Wing's Wildlife Park est une entreprise familiale exploitée et non financée par le gouvernement. La plupart des animaux du Wing's Wildlife Park ont ​​été sauvés à la suite de blessures et sont relâchés dans leur habitat naturel lors de leur réhabilitation. Ceux qui ne peuvent être libérés restent sous notre garde pour le restant de leurs jours.

Des wallabys albinos 

4ème arrêt - La ville de Penguin

Nous décidons de faire une petite pause café avant de se poser définitivement ce soir.

Cette petite ville d'à peine 4000 habitants est vraiment très charmante. Evidemment, son nom n'a pas été donné au hasard. Des colonies de pingouins se trouvent sur le long de la côte. Ils ne sont pas visibles en journée. Il faut attendre la soir au crépuscule pour les apercevoir.

Cette immense statue est l'icône de la ville la plus photographiée. Elle a été érigée en 1975 pour commémorer le centenaire de la dénomination de la ville.

Nous avions prévue initialement de dormir à Burnie, une ville voisine. Mais finalement, nous décidons de parcourir quelques kilomètres supplémentaires et s'arrêter dans un petit camping avec piscine et billard pour les enfants.

En traversant Burnie, nous avions aucun regret pour notre choix. Effectivement, cette grande ville du Nord-Ouest est très industrialisée. Aucun charme de notre point de vue.

Le camping choisi par contre est top.

Publié le 18 janvier 2020

Le soleil ne sera pas au rendez-vous aujourd’hui.

Passage par Wynyard

Nous sommes intrigués par ces photos qui semblent être réalisées en mosaïque, oui c’est vrai mais avec une mosaïque de photos. C’est très bluffant !

1er arrêt – Fossil Bluff à la sortie de Wynyard

Nous commencerons cette visite par le point de vue. Grandiose !

Sans oublier de faire une petite séance de géocaching

Pour les amateurs de géologie, ces étonnantes falaises de grès ont plus de 275 millions d'années et offrent un aperçu rare des fossiles. C'est le site de découverte du plus ancien marsupial fossile d'Australie découvert au milieu du 19ème siècle, estimé à environ 25 millions d'années.

Après une très brève promenade jusqu'à la base de la falaise, nous avons commencé à inspecter les rochers éparpillés à la recherche de signes de fossiles. Il n'a pas fallu longtemps pour commencer à repérer les couches riches en fossiles dans les roches et la falaise.

Comme un air de Bretagne…

Un moment très agréable malgré ce vent et ce temps grisâtre.

2ème arrêt – Table Cape

Le magnifique plateau de Table Cape est de loin la merveille naturelle la plus remarquable de Wynyard. Assis à 180 mètres de haut, « The Cape » comme les habitants le surnomment domine le littoral de Wynyard et offre des vues spectaculaires sur la côte de Tasmanie et les terres agricoles.

Construit en 1888, le phare de Table Cape est le seul phare en activité ouvert aux visites sur en Tasmanie. Nous avions prévu de la visiter mais vu le temps et la visibilité, nous avons décidé de poursuivre notre chemin en espérant croiser celui du soleil.

Ce n’est pas la meilleure période pour voir Table Cape car cette région est spécialisée dans la culture des tulipes.

Voici une photo qui donnera une idée de ce que cela peut être en pleine floraison. 
Champs de pavots 
Sur la route ...

3ème arrêt – Boat Harbour

Voilà ce que l’on trouve sur internet comme info sur cette petite ville côtière

Carte postale parfaite port et plage sur la côte nord de l'île. Boat Harbour est idyllique. Ce n'est pas seulement le plus bel endroit de la côte nord de la Tasmanie, mais l'une des plages les plus belles et préservées d'Australie. Le village de vacances, situé sur le flanc d'une douce colline qui tombe sur une plage d'un blanc pur avec des promontoires rocheux de chaque côté, ressemble à une publicité pour le paradis. La mer est intensément verte et bleue, la plage si propre, les collines sont vertes et fertiles, et le village est somnolent et paisible.

Et bien ce ne sont malheureusement pas les couleurs que nous avons pu voir. Sans le soleil, les choses sont bien différentes.

Arrivés à marée basse, cela a fait le bonheur des enfants. Petite pêche à pied à la rechercher des crabes et des crevettes. On se croyait en Bretagne. Décidément, on la retrouve souvent.

Après un bon petit repas au chaud dans le camping-car et un café, nous poursuivons notre circuit vers Stanley notre destination finale du jour.

Un air de Gaudi. Et viva Espana ! 

4ème arrêt - Stanley

Stanley est une petite ville côtière bien charmante avec ses villas coloniales et ce rocher énorme qui domine les toits de la ville à 150 m de haut. C’est un ancien volcan, surnommé « The Nut » datant de plus de 30 millions d’années. Il est possible de faire une belle ballade au-dessus avec une vue panoramique.

Malheureusement, la pluie et le vent violent ne nous permettront pas de faire cette visite à notre grande déception.Nous décidons de nous arrêter sur un parking face à la mer en attendant que le temps s’améliore. Vers 18 h, un beau soleil commence à faire sa place. Mais trop tard pour faire la ballade.

Nous avons dîné dans un des restos les plus réputés de la cote Nord-Ouest « Hursey Seafoods ».

Très bons produits frais et encore un excellent moment en famille 

Nous sommes très déçus de ne pas avoir pu faire la visite sur l’ancien volcan. Malheureusement, les visites en Tasmanie sont dépendantes du temps. Espérons que demain nous puissions faire notre randonnée autour d’un des plus célèbres lacs de Tasmanie dans les « Cradle Mountains ».

C’est avec un ciel voilé encore une fois que nous nous réveillons. Nous avons 2h30 de route pour atteindre notre destination donc nous avons décidé de laisser les enfants dormir et prendre la route tôt.

Godfreys Beach à Stanley 

Plus nous nous rapprochions de notre destination, plus le brouillard était intense. Aucune visibilité sur les paysages que nous traversions

Heureusement sur le site, le brouillard est finalement moins intense mais il fait vraiment très froid. Nous voyons des personnes partir avec des bonnets et des gant. Petit déjeuner avant de partir

Ce qu’il faut savoir sur Cradle Mountains

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, Cradle Mountain – Lake St Clair National Park est une des merveilles de l’état de Tasmanie, s’étirant sur plus de 160 000 hectares avec environ 3 000 lacs.

Paradis pour les randonneurs, Cradle Mountains propose d’excellentes marches, de la plus courte de 20 minutes à l’Overland Track, odyssée de 80,5km. Il faut compter 7 jours consécutifs pour un budget de 200$ rien que pour l’inscription, ce qui n’est pas rien. Notre choix se portera sur la randonnée de 6 km autour de Dove Lake.

Il fait très froid. Une fois équipé, nous prenons une des nombreuses navettes gratuites gérées par le site pour accéder au point de départ.

Et c'est parti! 

Ici les paysages sont d'une force incroyable, le parc possède une végétation différente à tout ce que l’on peut trouver sur la partie continentale de l'Australie. L’ère glaciaire a façonné les lieux : pic vertigineux, lacs, gorges profondes, monts de granit se mêlent à une flore et une faune spécifique.

Avec plus de 400 photos prises sur le site, voici celles qui retracent le mieux cette randonnée.

Après une courte pause pour manger avec un froid glacial ( mais où est le vin chaud…), le brouillard se disperse un peu et nous avons pu enfin voir ce qui nous entourait. Magique !

Nous avons adoré ce moment même s’il faisait froid. Les paysages étaient magiques voir mystiques à certains endroits.

Nous reprenons la route sans le brouillard cette fois-ci ce qui nous permet de voir des paysages très différents de ceux que nous avions l’habitude de parcourir jusqu’à présent.

Nous dormirons dans une toute petite ville située aux abords de Lake Rosebery en allant vers le Sud.

Publié le 19 janvier 2020

Il fait à peine 5°C ce matin mais le soleil brille de mille feux.

Mont Murchison 

L'objectif de la journée est d'arriver tout au sud du parc national " Cradle Mountains".

Lac  Plimsoll 
Aux portes de Queenstown 

1er arrêt - Queenstown

La ville a été établie pendant le boom minier de la fin du 19ème siècle, lorsque de l'or a été trouvé dans les montagnes environnantes.

Queenstown porte encore les reliques de cette histoire minière. Il y a un hôtel de luxe et les vestiges d'une époque aristocratique.

La rue principale 

et tout est dans un environnement surréaliste.

Pour avoir une vue plongeante sur la ville et ses collines stériles, nous nous dirigons vers le belvédère Spion Kopf

2ème arrêt - Spion Kopf

Le sommet de la colline vous offre une vue panoramique sur la ville nichée dans ses environs d'un autre monde.


Un peu de géocaching qui permet aussi de dynamiser les visites avec les loulous.

Encore trouvée et en plus un objet voyageur que nous mettrons certainement dans notre boîte créé à Poindimié. 
Un air de Concarneau avec ce canon

3ème arrêt - Horsetail Falls

Nous quittons Queenstown avec une impression d'avoir été plongés dans une autre époque.

Les exploitations minières ont dénudé les collines autour de la ville et les ont colorées de couleurs artificielles. Les collines ont eu du mal à se régénérer donnant des paysages lunaires.

Cette promenade embrasse le flanc de la montagne escarpée offrant une vue spectaculaire sur le paysage nu.

Malheureusement, nous se sommes pas venus à la bonne période pour admirer cette chute de plus de 50 m de long. Nous avons juste droit au bruit de l'eau qui s'écoule tranquillement le long de la falaise.

Nous arrivons à distinguer la mer au loin 

4ème arrêt - Iron Blow

Nous continuerons ensuite avec le Iron Blow, ancienne carrière minière qui a laissé place à un « Lac » artificiel. Le belvédère Iron Blow vous offre une vue plongeante sur la mine à ciel ouvert.

Il nous permet de voir l'histoire minière torturée de la Tasmanie.

De l'or a été découvert dans les collines de la côte ouest de la vallée de Linda en Tasmanie en 1883 sur un site baptisé Iron Blow. Les mineurs sont descendus sur le site pour découvrir des gisements de cuivre beaucoup plus rentables. Ils ont ensuite détruit le terrain pour le mettre à nu avant de déserter les villes fantômes minières voisines. Les différents couleurs des roches donnent une impression d'être sur une autre planète.

Encore une boîte de trouvée.  
Sur la route ... 

5ème arrêt - Nelson Falls

Vous allez vous dire " encore une cascade". C'est vrai mais elle était sur notre route et accessible à moins de 10 min.

Beaucoup trop de luminosité pour obtenir une photo correcte 
Sur la route .... 

6ème arrêt - Lake St Clair

Le lac St Clair est à l'extrémité sud du célèbre parc national de Cradle Mountain-Lake St Clair.

C'est au bord du lac St Clair que se termine la marche de plusieurs jours la plus emblématique de Tasmanie, l’Overland Track .

Nous resterons juste au bord, pas de promenade. Nous avons besoin de nous poser pour aujourd'hui.

Géocaching  

Nous resterons dormir dans la petite ville de Derwent Bridge, passage obligé pour aller au lac.

Pas de camping disponible mais d'après mes recherches, nous avons la possibilité de dormir sur le parking d'un hôtel restaurant en échange de venir boire un verre. Pas le meilleur spot pour la vue mais franchement ce fut l'une de nos meilleures soirées en Tasmanie.

encore du géocaching. 

Tout commence par l'apéro traditionnel du jour au soleil, que cela fait du bien. Musique, danse , uno et rigolages sont de la partie.

Dîner au restaurant de l’hôtel.

Ambiance authentique avec des propriétaires adorables. 
Publié le 20 janvier 2020

Nous sommes à 2 h de notre première destination. Nous décidons de laisser dormir les enfants et prenons la route de bonne heure.

Sur la route... 

Situé au centre de la Tasmanie, le parc national de Mount Field a été créé en 1916 comme l'un des premiers parcs nationaux de Tasmanie afin de protéger les chutes Russell et les forêts environnantes.

A peine sortis du camping-car pour faire notre visite, nous faisons la rencontre avec un pademelon assez timide.

Après avoir marché une dizaine de minutes au milieu de gigantesques arbres et palmiers, nous arrivons à la première chute d’eau, Russel Falls.

Ces chutes sont super jolies ! Sur plusieurs étages et “en escalier”, on ne peut pas voir le haut. Il faut simplement laisser place à son imagination Et cette forêt qui semble tout droit sortie d’un conte de fée s’y prête parfaitement.

Après la Russel falls, il suffit de marcher encore une dizaine de minutes pour accéder aux secondes chutes d’eau du circuit, les Horseshoe falls.

Allez on compte les marches. Un peu plus de 200  
en haut de Rusells falls face à Horseshoe falls.

Ces chutes sont moins impressionnantes que les précédentes au niveau de la hauteur mais restent tout de même magnifiques ! Les rochers recouverts de mousses et l’ambiance cosy de cet endroit lui donne un charme vraiment particulier.

Nous poursuivons notre promenade à travers des eucalyptus géants, certains datant de plus de 400 ans tout en cherchant le bout de certains arbres qui se perdent dans le ciel. Nous nous sentions incroyablement petits à côté.

Séances photos délires entre frangins 
Lorsqu'un eucalyptus pousse sur une fougère arborescente. 

Nous arrivons face à une affiche expliquant que la meilleure façon de mesurer les arbres était d’utiliser un clinomètre. L’instrument prend en compte le degré entre la cime de l’arbre et notre position. Un tableau nous permettait de convertir le degré pris.

quand les maths sont mises au profit de la nature 

J'explique à Maxence qui sera en 3ème en février qu'il apprendra grâce aux mathématiques ( la trigonométrie) comment cet instrument fonctionne exactement.

Après cette promenade, le soleil nous joue encore des tours ... Il a fallu que nous terminions pour qu'il apparaisse.

Petite pause déjeuner puis c'est reparti. Nous continuons notre périple et commençons à nous rapprocher de Hobart, capital de la Tasmanie.

Pause café 
Sur la route... 

Nous nous arrêtons dans un park " Salmon Ponds" spécialisé dans l'élevage de truites de toutes sortes et de saumons.

Les races de truites (arc-en-ciel, brun, tigre et albinos) et le saumon de l'Atlantique sont séparées dans leurs propres grands étangs et sautent hors de l'eau lorsque nous les nourrissons. Certains d'entre eux sont d'énormes poissons. Apparemment, ils peuvent peser jusqu'à huit kilogrammes.

Vous n'avez pas forcément besoin d'être passionné de pêche pour apprécier les étangs à saumon. Je peux en témoigner ! Les jardiniers seront fascinés par les arbres, les pelouses et les haies qui entourent les cours d'eau. D'immenses étendues de pelouse verte et luxuriante sont bordées d'arbres matures à la mode de l'Angleterre du XIXe siècle.

Petite visite du musée sur la pêche à la truite.

Nous dormirons à New Norfolk dans un camping situé au bord du fleuve Derwent.

Publié le 20 janvier 2020

Pour les 3 derniers jours en Tasmanie, nous décidons de faire quelques changements de programme. Tout d'abord, la route commence à nous fatiguer et les enfants ont besoin de s'amuser un peu plus. Non pas que les différentes promenades les déplaisent mais ce sont que des enfants qui veulent aussi que leurs vacances soient animées par des visites plus divertissantes. Nous leur avons programmé une journée surprise avec parc aquatique et mini-golf dans ces prochains jours.

Aujourd'hui, cette journée semble être la plus ensoleillée donc nous prenons la route vers le dernier parc national que nous visiterons " Wellington Park".

La route que nous empruntons ne nous offre pas du tout les mêmes paysages. Nous sentons bien que nous nous rapprochons fortement de Hobart.

Pour accéder à ce parc national, nous devons passé par Hobart puis emprunter une route très sinueuse et étroite sur plus de 20 km.

Vue d'en bas  

Arrivés au sommet, la vue est spectaculaire malgré ce manque de clareté.

Vue sur la ville de Hobart et l'estuaire de Derwent River 

Le Kunanyi/mont Wellington (1 271 m), nom officiel depuis 2013, est un sommet surplombant la ville de Hobart. Il est très souvent appelé tout simplement « the Mountain » par les habitants d'Hobart.

The Organ Pipes 

La caractéristique principale du Mt. Wellington est cette falaise de colonnes de dolérite appelées les « tuyaux d'orgues » .

Un peu de géocaching sur la route pour redescendre.

1ère boîte - très facile
2ème boîte plus compliquée - L'indice était derrière un rocher. Vous appelez cela un indice!!!  
la recherche de la 3ème boîte n'a pas été une réussite. 

La végétation est très diversifiée. J'ai pris plaisir à prendre ces photos.

petite pause repas dans une taverne en bas de la montagne

Nous continuons notre circuit en rattrapant la côte au sud de Hobart pour aller visiter the Fossil Cove.

Fossil Cove 

Pendant que nous prenions un bain de soleil pour nous réchauffer, Maxence a pris des photos des nombreux fossiles visibles sur les rochers, bien différents de ceux que nous avions vu à Fossil Bluff sur la côte est.

Nous nous arrêterons là pour aujourd'hui et dormirons près d'un parc à Kingston au sud de Hobart.

Et 2 boîtes de trouvées encore par les enfants. Nous en sommes maintenant à 97 boites depuis que nous avons commencé. Notre objectif serait que la 100ème soit trouvée en Tasmanie.

Ce panneau prend tout son sens  

Aujourd'hui, c'est journée récréative pour les enfants.

Nous commencerons par les emmener au centre aquatique de Hobart avec toboggan et jeux gonflables. Nous y resterons plus de 3h.

Puis l'après-midi, partie de mini-golf pour leur plus grand plaisir. Ce sera Jérôme qui gagnera au grand désespoir de Maxence. Cela s'est joué à 1 point!

Photos de jour prises au vol

Le mont Wellington qui domine la ville 

Des plaques d'immatriculations différentes

Nous dormirons dans un parc à Sandy Bay près de Hobart. Il fait vraiment froid.

Demain ce sera notre dernière journée de visite. Nous finirons par la visite de la ville.

Publié le 22 janvier 2020

Dernière journée de visite en Tasmanie.

Bonjour à tous ! 
Garage pour les annexes des bateaux .  
Au départ de notre promenade. Les canards se sont pas très matinaux 

Regardez bien cette photo. Peut être que ce type de véhicule existe en France désormais mais sérieux , tout devient automatisé.

Nous commençons notre ballade par la promenade "Battery Point Sculpture Trail " reliant neuf grandes sculptures numériques. Chaque sculpture le long de ce parcours représente un poids, une mesure, une heure, une quantité, une date ou une distance liés à une histoire sur cet endroit. Le sentier passe devant certaines des plus anciennes résidences de la ville et à travers des endroits où de nombreuses premières industries de Tasmanie ont été établies.

 1909, année de naissance de la star tasmanienne d'Hollywood, Errol Flynn
A cet endroit, se trouvait un treuil à vapeur pouvant transportant dans l'eau des navires allant 1250 tonnes .
A cet endroit, 313 nouveaux navires ont été lancés au cours des années 1800. 
 en 1923 une proposition de parc naturel a été rejetée en faveur de 26 lots des biens immobiliers les plus chers de Hobart.
Hommage aux 2000 personnes ayant travaillé sans relâche dans une usine à confiture qui se trouvait à cet endroit 
se trouve à côté de la boîte du chronométreur qui marque la ligne d'arrivée des 628 milles marins de Sydney à Hobart Yacht Race. 
 Le nombre provient d'une petite douille carrée de 12,43 pieds au-dessus du niveau de la mer qui était le point de base pour tous ...
1833 comme une date liée à la construction du nouveau quai de Hobart et au développement le long du front du quai 

Après cette chasse aux nombres cachés, nous arrivons dans l'un des quartiers les plus connus de Hobart : Salamanca Place

Autrefois terre d'accueil pour les marins, les baleiniers et les ouvriers, la Salamanca Place abrite aujourd'hui une scène culturelle dynamique.

Avec le Mont Wellington en arrière plan 

Nous quittons ce quartier très agréable et surtout très authentique.

Le Brooke St Pier est une pièce unique d'architecture flottante de 4 étages conçue pour monter et descendre avec la marée. C'est à la fois un bâtiment et un bateau.

Brooke Street Pier 
Elizabeth St Pier  
Des péniches avec restaurants 

Nous avons mangé dans ce restaurant très authentique.

Sur la route du retour

Dernière nuit dans notre camping-car

Demain nous quittons la Tasmanie pour retourner faire un dernier tour à Melbourne qui fût la première ville australienne que nous avions visité il y a maintenant 3 ans.

Publié le 23 janvier 2020

C'est le jour du grand départ. Après ces deux semaines en pleine nature, nous nous dirigeons vers une toute autre atmosphère : Melbourne.

A l'entrée de l'aéroport 
Dernières photos avec les diables 
Dernières photos vues du ciel 
Changement total ....  
C'est dans un appartement au 26ème étage que nous logerons pendant ces 3 jours. 
Photo loupée avec un certain style 
Publié le 25 janvier 2020

C'est avec un grand plaisir que nous partons marcher dans les rues de Melbourne. Cela fait maintenant 3 ans que nous étions venus lors de notre premier road-trip en Australie. Nous étions restés qu'une seule journée.

Nous commencerons par l'incontournable Queen Victoria Market. C'est le plus grand marché de l'hémisphère sud ( environ 7 hectares).

Nous avions donné aux loulous de l'argent pour s'acheter quelques souvenirs pour leur grand plaisir.

Pourquoi payer une place dans un aquarium?  
Un peu de street art . 
Une rencontre fascinante pour Maxence  

Nous continuons notre visite à travers des ruelles en dehors des grandes avenues.


Passage par Melbourne Central Shopping Center. Un Labyrinthe de magasins.

Contenue sous le cône de verre du centre commercial se trouve la tour de tir de Coop qui a été construite sur le site en 1888. Après sa dernière utilisation en 1961, la tour a été conservée pour devenir un point focal du centre.

A l'intérieur du Magasin R&W Williams qui occupent les lieux de l'ancienne usine

Direction State Library Victoria

Une petite visite s'impose

LA TROBE ( la salle de lecture) - la pièce qui nous a le plus impressionnée 


Où est Maxence ?

En attendant le tram

Une petite pause crêpe. A quel parfum pour Elina à votre avis ?

Passage par royal Arcade

Puis The Block Arcade

petite pause café 
Pâtisserie très réputée . Les gens doivent faire la queue pour venir manger une part de gâteau.
Ruelle où se trouve le restaurant où nous passerons la soirée 
Petit resto pour finir la journée 

Quand Elina prend ton appareil photo

Publié le 27 janvier 2020

Nous entamons notre dernière journée en Australie. Pour terminer notre séjour, nous sommes partis visiter le quartier des Docklands que nous ne connaissions pas.

C'est un quartier portuaire moderne dominé par les gratte-ciels et la grande roue Melbourne Star. Il est prisé pour ses magasins et restaurants au bord de l'eau.

Nous avons pris le tram pour y aller. Sur le quai d'en face, nous voyons un grand nombre de personnes attendant le tram pour se rendre à l'Open d'Australie qui se déroule chaque année à cette période à Melbourne.

Marvel Stadium est un stade omnisports. Inauguré le 9 mars 2000, il compte environ 60 000 places pour les rencontres de l'Australian Football League.

Cow up a Tree - avec une toute petite tête 
Déjà une pause pour Elina. Il faut dire que les enfants sont HS 
La grande roue cachée par les immeubles  

Nous sommes allés dans le musée Artvo.

C'est une galerie d'art présentant des œuvres défiant la réalité. Les peintures sont peintes directement sur les murs et les sols.

Voici une sélection de nos meilleures photos.

Cette mise en scène était faite pour moi!
Pause déjeuner dans un super restaurant italien 

Nous quittons ce quartier qui semble être coupé du monde de Melbourne.

Direction le Parlement en tram

Plusieurs comédies musicales se produisent en ce moment

Passage par le quartier chinois

Direction Federation Square

Actuellement, c'est l'endroit pour voir sur grand écran l'Open d'Australie, transats et parasols à disposition gratuitement, accompagnés d'animations sponsorisées par des grandes marques

Afin de s'isoler un peu de ce monde, nous ferons une pause dans l'un des parcs de la ville Queen Victoria Gardens que nous avions déjà visité il y a 3 ans.

Princes Bridges

Nous remontons les quais longeant le fleuve Yarra à la recherche d'un bar pour boire un dernier verre.

Nouvel an chinois qui se déroulera demain
La tour Eureka Skydeck que nous avions descendu à pied les 90 étages suite à une alarme déclenchée pour incendie.  

Finalement, nous n'irons pas boire un verre comme nous l'avions imaginé. Beaucoup trop de monde et par conséquent, pas de places pour 4. Nous décidons de revenir à Federation square et nous finirons notre journée dans un excellent restaurant libanais.

Pour finir ce voyage en beauté, Jérôme se rend compte qu'il a perdu sa carte bleue. Panique à bord. Il décida de revenir au restaurant italien de ce midi, lieu où cette CB a été utilisée pour la dernière fois. Coup de chance, elle avait bien été oubliée là-bas. Il fallait bien une anecdote à ce voyage.