Septembre et Octobre 2019 en camping car pour ce magnifique trip
Du 31 août au 31 octobre 2019
62 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ferry Le Pirée-Héraklion, puis en sens inverse des aiguilles d'une montre, pour un périple du 30 aout au 31 octobre 2019 !

Nous avons fait 876 km avec la petite voiture et 1111 km avec le camping car. Les cercles correspondent aux sites où nous sommes restés pour des visites sur place et aux alentours….UN REGAL ! et surtout pouvoir profiter des plages et du soleil sans se précipiter!

Malgré les 13 m de l'attelage, cela s'est bien passé ! Prendre les trajets où les bus touristiques passent et le tour est joué, sinon cela peut être surprenant....

Un peu d'angoisse quand même, car c'est l'aventure ! Il faut bien reconnaitre que de temps en temps…... au pays de l'olive, on a fait de ...l'huile!

Prêt pour l'aventure ! Bel emplacement au bord de l'eau ...seul !

2

Un peu angoissé pour l'arrivée sur Athènes et le port du Pirée avec notre attelage !

Mais accès facile au port, malgré la circulation TRES importante au Pirée!

Mais il est IMPORTANT de connaitre son code d'accès au port: ...pour nous, ce sera embarquement au B2,.... puis on suit les panneaux et ensuite patience pour la montée dans le ferry ... La bête est là

Nous sommes partis le 30 aout 2019 à 11 h du Pirée pour une arrivée à 18h au Port d'Héraklion.

Calé au fond, dans l'attente des voisins….

Installation à bord ! Pas de cabine à l'aller qui se fera de jour, mais des sièges VIP avec TV pour la petite sieste !

Des tags !

Un port pour les monstres des mers !

Le Mein Sciff 6 : impressionnant !

Longueur : 295 m ; Largeur 36m; 2534 passagers et 80% des cabines sont sur le pourtour du navire !; 1000 membres d'équipage ; Un tonnage brut de 99 600!

Vue panoramique du pont supérieur du Ferry!

L'anniversaire de Madame à bord du Ferry et au Restaurant de celui-ci….. Raki et fruits confits offerts à la fin du repas : MERCI

On longe un peu la cote

Beau temps pour la traversée et l'arrivée en CRETE.

L'aéroport sur la gauche du port !

Le port et la forteresse de Koules, une construction vénitienne gardant l'entrée du port d'Héraklion !

La descente, toujours aussi spectaculaire avec la sortie du ferry et … la foule qui monte !

Arrivée sur le sol crétois ! Premiers km à Héraklion pour sortir du port et "gymkhana" dans la circulation très importante !

En route pour LOUTRAKI: toujours des constructions à l'abandon....

Pose nocturne sur l'aire-parking d'une taverne où l'on parle français !... "PARALIA FODELE"

Une côte bien sauvage en direction de LOUTRAKI !

3

En route,...….en sens inverse des aiguilles d'une montre, pour notre tour de Crête !

LOUTRAKI : c'est une petite baie naturelle avec des eaux turquoises, claires et cristallines, environ 15 km au nord-est de La Canée, une crique tranquille avec une belle plage de sable dans la région d'Akrotiri.

Vous y trouverez une cafétéria, un joli bar de plage avec une pelouse, un restaurant de poissons, une taverne traditionnelle et une cantine de plage.

Le Parking de Loutraki Beach

LA PLAGE : Tout simplement...magnifique!

Tout ce qu'il faut pour profiter du soleil !

Un régal !

Une bonne douche !

Le bar de la plage !

Exceptionnel endroit bien connu des locaux ! Ambiance très familiale

Que demander de plus !

Une résidence avec son bar-restaurant et ses appartements

 Magnifique endroit

LA TAVERNE : Ταβέρνα Περί Ορέξεως

Une petite fête familiale: un baptême ! Animation de la soirée...

 Superbe ambiance et vers 2h du matin tout le monde part tranquillement!

Une taverne bien connue des locaux !

Un bon petit repas et comme toujours , on vous offre des fruits ou un gateau avec le célèbre "raki"

Avec le patron de la taverne et sa fille : une petite balade sympathique....

Le Monastère : " Moni Agias Triados ton Tzagkarolon"

Le monastère d'Agia Triada ou le monastère d'Agia Triada Tsangarolon est un monastère orthodoxe grec situé dans la péninsule d' Akrotiri.

Le monastère, dont le nom signifie " Sainte Trinité ", a été construit au XVIIe siècle par deux frères de la famille vénitienne Zangaroli sur l'emplacement d'une église préexistante.

Les moines produisent et vendent du vin et de l'huile d'olive sur place !

Le monastère est du type fortifié à l'extérieur et byzantin à l'intérieur. C'est le plus beau et le plus important monastère de Crète. L'église du monastère avec ses colonnes doriques, est située sur le site d'une ancienne chapelle.

L'extérieur

 Une jupe longue pour les dames est prêtée !

Vue intérieure

La boutique

La dégustation….Hum !

Le petit musée

Visite des alentours avec la coccinelle

Quelques belles résidences ...discrètes !

 Une dernière petite bière à la Taverne

Au revoir: sur la route pour Falassarna

4

KISSAMOS

C’est une des régions les moins développées en termes de tourisme. Elle combine de la rocaille, une terre presque désertique (comme sur les péninsules de Gramvoussa et de Rodopou) et des collines fertiles couvertes d’oliviers. Elle est également parée de quelques superbes plages comme celle de Falassarna sur la côte ouest.

Une pose à Kissamos pour faire le tour du secteur avec la coccinelle et le plein de courses. Stationnement au port d'embarquement

Magnifique vue sur la péninsule de Gramvoussa

Le parking et la chapelle face au port de Kissamos

Arrivée sur FALASSARNA : Une route un peu serpentée POUR y arriver, mais quelle vue !

La crique et la plage en contre-bas !

La plage et la crique où nous allons passer de bons moments ! 

Les infos !

Il y a de la place ! Un italien à nos cotés pour la nuit et un petit VW au matin

 Animation garantie la journée et le grand calme le soir et la nuit, car il n'y a que nous et les couchers de soleil !!!!

Installation sur l'immense plage de FALARSSANA : C'est vide avant 10h et après 18h et entre deux … c'est la transhumance des touristes en voiture de location et aussi le débarquement des nombreux bus qui font les circuits touristiques au départ des hôtels ( très nombreux sur la cote Nord de la CRETE).

La PLAGE

 Le paradis...
 Camping car à coté, on choisit nos horaires !
 Si "madame" se baigne , c'est que l'eau est chaude et transparente !...
Nous sommes en Septembre ! 
 Elle n'est pas belle la vie !...

Le 2ème bar: restauration rapide

Tout ce qu'il faut: y compris la douche !.. et l'eau pour l'escargot roulant 
 Sanitaires au TOP ! 

Canotage....

Quel endroit ! seul le soir face au coucher de soleil avec le camping-car face à la mer !

trop beau et quel calme !
 Tout simplement beau ...et c'est comme cela tous les soirs ! 

Les 2 bars de la plage : L'un des 2 est plus fréquenté avec cocktails, restauration...ET une animation en début de soirée

 Très bonne la bière !

Le second bar, plus simple mais super aussi !

 Effectivement , je profitte....
Madame s'y plait ! 

Promenade avec la coccinelle dans les environs proches de la plage

"MAGNIFIQUE"

Avec un petit appareil, les photos sont ok! 

Jusqu'au village de SFINARI avec une taverne renommée pour ses poissons; la route est très sinueuse, mais les paysages sont exceptionnels

 Le célèbre restaurant !
 Des paysages de ...ouf !

Des rencontres: un albanais et un Crétois de Matala. Ils travaillent sur la plage avec les quads: de bons moments ensembles !

On a bien rigolé...et en anglais ! 
Nos potes ...

Balos et et la péninsule de Granvoussa

Magique 

Incroyable site !

5

Elafonísi est une île grecque, située en mer de Libye, au sud-ouest de la Crète et à proximité immédiate du rivage. Elle dépend du district régional de La Canée. Par beau temps, il est possible de marcher jusqu'à l'île en passant par les eaux peu profondes.

Elafonisi , avec un "s" désigne quant à elle l’île rattachée (ou presque) au continent par la plage d’Elafonissi. Avec de l’eau jusqu’à la taille sur quelques dizaines de mètres, vous atteignez alors l’île d’Elafonisi ou vous trouverez de nombreuses plages et criques bien plus tranquilles que sur la plage principale d’Elafonissi. Pas de transat ici ni d’infrastructure mais bien plus de chances de trouver un endroit au calme.

Elafonissi, avec deux “s”, désigne la plage de sable fin (et rose) que l’on atteint en quelques minutes depuis le parking prévu à cet effet. L’endroit est sublime mais également pris d’assaut par les vacanciers qui ont eu vent de la beauté des lieux.

Eaux turquoise, lagon calme et baigné de soleil, sable rose sous les pieds, montagnes en toile de fond… Aucun doute, la plage d’Elafonissi est l’un des plus beaux endroits à visiter en Crète. Pour nous, la découverte de la plage fût l’un des meilleurs moments de notre road trip sur l’île

L'attraction principale d'Elafonissi sont les plages et les eaux cristallines de la mer et de la lagune. . Les plages sont de sable fin, parfois mélangé de corail rose. Comme Elafonissi est situé dans un coin reculé de la Crète vous aurez également un sens de nature sauvage, étant loin de tout.


Allez vous promener sur l'île. Traversez la lagune (en général vous aurez de l'eau jusqu'au genoux, voir mi-cuisse mais parfois le canal se ferme et vous pouvez aller sur l'île sans avoir à vous mouiller les pieds). Il y a de nombreuses petites plages sur le côté Sud et plus vous vous éloignerez, plus ce sera calme. L'eau est généralement peu profonde et sûre pour les enfants..À l'extrémité ouest de l'île il ya un promontoire avec un petit phare, et une chapelle (de peu d'intérêt). L'île qui est une réserve naturelle protégée: chaises longues et parasols ne sont pas autorisés.

Plantes et fleurs - Elafonisi est une zone protégée (site Natura 2000 ainsi qu'une micro-réserve pour la protection et l'étude d' Androcymbium rechingeri). Cette petite île abrite 110 espèces de plantes et est un rêve pour tous ceux qui s'intéressent à la botanique. Les plus notables sont les Lys de mer, Androcymbium rechingeri, Ammophilia arenaria et des Genévriers endémiques..

Services pour les visiteurs - Comme vous arrivez à Elafonisi par la route, vous devrez conduire un court tronçon de piste de terre jusqu'à la mer. Cela passe bien pour plupart des voitures, conduisez juste lentement. Il y a plusieurs parkings gratuits près de la plage.La plage principale est plus ou moins couverte de chaises longues et parasols au cours de la saison touristique. Il y a quelques gargottes offrant des boissons et des collations. Toilettes, douches gratuites et quelques cabines de change sont également situées à proximité.

Sur l'île elle-même, il n'y a rien de ce genre, mais les Genévriers ont été cloturés (pour éviter d'être dérangé par les visiteurs) et quelques chemins ont été marqués (en particulier un chemin menant à la pointe ouest de l'île et le phare qui suit à proximité de la côte rocheuse au nord) pour décourager les gens d'aller piétiner les plantes..


Traversée de "KTOPOLIA Gorge" , avec un tunnel juste, juste juste …...avant l'arrivée à Elafonisi

Comme vous arrivez à Elafonisi par la route, vous devrez conduire un court tronçon de piste de terre jusqu'à la mer. Cela passe bien pour plupart des voitures, conduisez juste lentement. Il y a plusieurs parkings gratuits près de la plage.La plage principale est plus ou moins couverte de chaises longues et parasols au cours de la saison touristique. Il y a quelques gargottes offrant des boissons et des collations. Toilettes, douches gratuites et quelques cabines de change sont également situées à proximité.

Sur l'île elle-même, il n'y a rien de ce genre, mais les Genévriers ont été cloturés (pour éviter d'être dérangé par les visiteurs) et quelques chemins ont été marqués (en particulier un chemin menant à la pointe ouest de l'île et le phare qui suit à proximité de la côte rocheuse au nord) pour décourager les gens d'aller piétiner les plantes..

Sur le parking du site !

Comme souvent entre 10h et 17h: c'est la foule des touristes en trip voiture et des bus qui déposent les clients des hotels! Avant et aprés...c'est le calme et nous ne sommes pas nombreux.


Quelques voisins la nuit, qui n'ont pas su repartir !

Une ou 2 voitures qui passent la nuit sur place.... 

La "plage "

Que dire !

La pose dans ce paradis...

3 Vues du site

 La petite ile au fond
 Passage à gauche pour accéder à l'ile
On the beach

Le poste de surveillance....

Sable de corail - Le sable rose et rouge qui se dépose sur le bord de l'eau est produit par la grande quantité de petits coquillages rouges et roses moulus par l'action de la mer.

Promenade à proximité : un site magnifique et sauvage

Un club de planche à voile !

Un sentier en bord de mer

6

Retour sur la cote Nord avec beaucoup de vent ! .. presque comme chez nous en Atlantique

Il fait beau , mais la mer est bien agitée 

Seul sur notre parking, pour faire les visites aux alentours

Beau lever de soleil et la lys des mer...en tapis

7

Pour ceux qui sont à la recherche de vacances tranquilles et relaxantes, ne cherchez pas plus loin que Plakias en Crète. La petite baie en forme de croissant de lune au sud de Réthymnon est aujourd'hui un pôle d'attraction pour les visiteurs qui souhaitent échapper à l'agitation des stations touristiques populaires.

Les magnifiques plages, les paysages montagneux époustouflants et les eaux accueillantes de la mer de Libye sont autant de raisons de visiter cette partie de la Crète.

Petite ville sympathique et accueillante avec un bel emplacement pour stationner au calme et à proximité de la plage ! Tous les magasins sont à coté, dont une boucherie avec un super choix et des prix de ouf …..UN REGAL !

L'accés à "PLAKIAS" : Sur la route panoramique vers la côte, vous traverserez quelques magnifiques pics montagneux et des gorges spectaculaires qui étreignent le village du nord avant d'être accueillis par la vue imprenable sur la mer de Libye au sud.

Un emplacement royal face à la plage !

 Magnifique arc en ciel !

Lieu de passage et de rassemblement lors des trips en 4x4

Le village de pêcheurs devenu station touristique

Des rencontres inédites : une écossaise au carpe diem et une franco allemande, études à Strasbourg qui gère l'agence de voyage!

Elle est belle la vie !

ce n'est pas ce qui manque pour les visites du secteur par mer... 

Magnifique promenade en bord de mer !

La plage de Plakias : La petite baie en forme de croissant de lune au sud de Réthymnon est aujourd'hui un pôle d'attraction pour les visiteurs

1km3 de plage ...

Faute de MNS,...on s'improvise...mais la solidité de l'édifice ???

Une originalité de la plage...le coin naturiste !

Un beau coucher de soleil !

De belles construction sur les hauteurs !

De très nombreux bars de plage !

Et toujours des constructions...transformation d'un ancien village de pêcheurs… bétonisation du bord de mer !

Promenade vers d'autres plages

Plakias et ses environs ont la réputation de compter quelques-unes des meilleures plages de Crète. Outre la principale longue plage de sable fin et doré, huit autres plages sont accessibles. Chaque plage a son propre caractère. Amoudi et sa petite plage voisine Ammoudaki (3,5 km de Plakias) est très populaire parmi les nudistes. Amoudi (5,5 km de Plakias) est une plage de sable avec plusieurs chaises longues et parasols en location. Vous pouvez également vous réfugier à l'ombre des tamaris qui entourent la plage. L'eau claire est idéale pour faire de la plongée avec tuba et de la plongée sous-marine. La plage est aussi accessible à pied. Damnoni est une vaste plage de sable située à 3 km à l'est de Plakias. C'est une plage organisée qui propose plusieurs activités nautiques telles que le kayak, le ski nautique, les pédalos et les tubes. Plusieurs tavernes locales bordent la plage où vous pouvez déjeuner en admirant la beauté de la mer. Il y a également un petit terrain de football/basket-ball avec un revêtement en gazon artificiel.

SOUDA BEACH: Une petite crique et une jolie plage juste à coté de Plakias: un endroit exceptionnel !

la plage de sable Plage de Souda est bordée de palmiers Théophraste

Cette plage organisée est également un lieu de plongée populaire. 

Des criques autour de Plakias et des places pour les camping-cars

8

Afin de permettre l'accès aux terres agricoles du monastère de Preveli, deux ponts en pierres ont été construits par les habitants au milieu du XIXe siècle.

Le plus important, appelé « Megali Kamara Preveli » ou Palaia Gefira "vieux pont" est situé en bord de route à deux pas de l'ensemble monastique de Kato Moni Preveli. Construit entre 1850 et 1852, l'édifice, vu de dessus, a une forme générale semblable à un crochet typographique ouvrant vers l'aval (« [ ») lui permettant de mieux résister aux crues. Cet ouvrage harmonieux et en très bon état enjambe par une seule arche le Mega Potamos « la grande rivière » dont les eaux peuvent être tumultueuses en période de crue. Ce pont est interdit à la circulation des véhicules mais vous pouvez emprunter l'ouvrage voisin plus récent.En traversant, puis en suivant la petite route rive gauche en direction de la plage d'Amoudi, 500 m plus loin, vous passez sur le deuxième pont nommé « Mikri Kamara Preveli ». Cet édifice également à une seule arche daté de 1852, est plus petit et moins spectaculaire que le précédent. Il est construit au-dessus de la rivière Bourtzoúkos, affluent du Mega Potamos.

Vers la plage de Preveli , et ses palmiers....en suivant le cours d'eau

Les palmiers et le célèbre rocher de la plage ! 

Kato Moni Preveli (alt. 75 m), le monastère d'en bas, dédié à Saint Jean-Baptiste“Agios Ioannis o Prodomos”, aujourd'hui déserté et en cours de rénovation, n'est pas accessible au public. Sa fondation pourrait remonter au Xe ou XIe siècle. Il a été bâti à proximité de la rivière sur des terres qui permettaient les travaux agricoles. Les passants peuvent encore y voir les constructions typiques d'une époque aujourd'hui révolue à deux pas d'un pont classé monument historique. Aujourd'hui déserté et offrant une vision assez perspicace du passé de cette région, il a été fondé au Moyen âge, pendant la domination vénitienne de la Crète, et détruit par les ottomans des siècles plus tard. Il compte quelques bâtiments restaurés et un petit musée.

Le monastère de Preveli est un monastère orthodoxe situé à Agios Vasilios dans le nome de Réthymnon, sur l'île de Crète. Le monastère borde la mer de Libye. Il est particulièrement connu pour sa résistance contre les Ottomans en 1866 et au cours de la Seconde Guerre mondiale.

L'un des monastères les plus anciens et les plus sacrés de Crète, le Monastère de Theologos, a été fondé au 17ème siècle, sur le site d'une chapelle plus ancienne du 10ème siècle. Les visiteurs peuvent admirer l'église, les symboles et autres reliques à l'intérieur du musée et se familiariser avec l'histoire de la Crète. ,

Accés au monastère

L'entrée du monastère !

Photos interdites....mais vous pouvez en acheter au musée et sa boutique !

Un musée, bien gardé, car impossible de faire des photos !

Vue sur la mer de Lybie....

 La plage de Preveli en bas et son parking! 

Ce mémorial rappelle la participation du monastère durant la Seconde Guerre mondiale.

Le pope armé ! 
 Au revoir !..
9

Vue de Plakias au loin... Ce fut une belle étape

Traversée de "Kourtaliotiko Gorge" : Gorge venteuse, aride avec de magnifiques vues

Les spectaculaires gorges de Kourtaliotiko ont été formées par la même rivière qui se jette dans la mer près de la plage de Preveli. Au cours des millénaires, la rivière a creusé ces gorges profondes sur une distance d'environ 3 km, créant ainsi de magnifiques merveilles naturelles le long du trajet. Les gorges débutent au village de Koxare et de nombreux sentiers de randonnée longent les gorges en parallèle avec la route, ce qui vous permettra de mieux découvrir ses trésors. Les pentes raides de chaque côté atteignent parfois plus de 600 mètres de haut et comportent des grottes abritant une végétation et une faune uniques, notamment des vautours. Il y a aussi de petites églises, de vieilles ruines, de magnifiques chutes d'eau et des paysages fabuleux tout au long du chemin.

Vue sur SPILI

La fontaine est d'époque vénitienne constituée de 25 bouches d'eau en tête de lion.

La fontaine de Spili est un des monuments majeurs de la Crète. L'eau de la montagne coule, abondante et sempiternelle, de la gueule de plus d'une quinzaine de lions : cette longue série date de l'époque vénitienne. Les têtes de lions, blanchies, ne sont pas sans évoquer les masques du carnaval de la Sérénissime. L'eau de source s'écoule dans un vaste "abreuvoir", mais les animaux ne peuplent plus la placette ....


Traversée de "Kourtaliotiko Gorge" : Gorge venteuse, aride avec de magnifiques vues

Explorez les Gorges de Kourtaliotiko

Les spectaculaires gorges de Kourtaliotiko ont été formées par la même rivière qui se jette dans la mer près de la plage de Preveli. Au cours des millénaires, la rivière a creusé ces gorges profondes sur une distance d'environ 3 km, créant ainsi de magnifiques merveilles naturelles le long du trajet. Les gorges débutent au village de Koxare et de nombreux sentiers de randonnée longent les gorges en parallèle avec la route, ce qui vous permettra de mieux découvrir ses trésors. Les pentes raides de chaque côté atteignent parfois plus de 600 mètres de haut et comportent des grottes abritant une végétation et une faune uniques, notamment des vautours. Il y a aussi de petites églises, de vieilles ruines, de magnifiques chutes d'eau et des paysages fabuleux tout au long du chemin.

10

Agia Galini est un endroit charmant. Un vrai bijou, l'une des plus belles perles de la côte sud de la Crète. Un village portuaire pittoresque et convivial .

Aghia Galini: une plage célèbre dans “les bras” de la mer de Libye

Ici, aux pieds du mont Psiloritis, se trouvait Soulia, le port de l’antique Syvritos détruit par les Sarrasins en 640 après J.-C. Les maisons du village actuel s’étendent en amphithéâtre sur la colline, offrant ainsi une vue magnifique sur la mer de Libye. Un peu plus à l’est, vous profiterez de la splendide plage d’Aghia Galini qui s’est transformée en destination prisée des visiteurs venant de l’étranger depuis 1960. Il s’agit d’une plage organisée, récompensée par le Pavillon Bleu. A proximité, vous trouverez des cafés, des restaurants et des hôtels.

Agia Galini est un port de pêche situé dans un cadre naturel superbe, car encaissé entre deux montagnes. Malheureusement, le village connaît un grand développement touristique, et les restos se marchent sur les pieds. Plage que l'on atteint à pied par un petit chemin à gauche du port en regardant la mer. Pas mal de monde là aussi.

des ruelles et des échoppes plus originales les unes des autres !

11

Un parking pour 2 euros avec un emplacement surveillé ! Un paradis pour le camping cariste!

Magnifique plage avec douche et eau. Ce site est un régal hors saison, et très proche de MATALA: un moment important de notre séjour !

Vue du camping car: magnifique!

Autour de Komos...

Un bon bain après la promenade sous le soleil...

Cette cite minoenne était un des deux ports de Phaistos. Il s’ agit d’ un site archéologique pas très connu mais très significatif.

Un emplacement royal !

Douche, WC, Eau ....parfait pour nous !

Un foodtruck présent toute la journée ! Restauration rapide et bonne bière

Cela mord.... 
Belle crique! 
 Au revoir !
12

MATALA résumé dans cette photo: la plage, le village à partir d'une grotte....

La plage !

vue des bars-restaurants et des grottes

Cette "capitale hippie", dans les années 70, a conservé un peu de cette ambiance !

A l’époque du "Flower Power", nombreux furent les hippies qui y firent halte sur la non moins célèbre route Katmandou. Bob Dylan et Cat Stevens en étaient.

Dommage, aujourd’hui le lieu est devenu très touristique : boutiques, pensions, restos…

En juin, "La Fête de la Peinture" ....on peint les ruelles et cela restera un an !

C'est nous !

Ces grottes où les Romains, ou plus tard les chrétiens, enterraient leurs morts sont devenues célèbres lorsqu'une communauté hippie s'y installa dans les années 1960.

La belle plage de sable de Matala est abritée par l'imposante falaise creusée de grottes. Matala était alors un haut lieu du mouvement hippie, pas aussi célèbre que Kathmandou, mais suffisamment connue pour qu'elle devienne une escale de quelques jours pour les hippies d'Amérique et d'Europe du nord souhaitant rallier le Népal.

Aujourd'hui, les falaises sont classées site archéologique et l'on peut profiter, entre deux bains dans la mer, pour les visiter.

Madame a décidé de s'y promener !

Coucou...moi aussi!

Cela devient un jeu! 

Belle vue de "Madame et la Plage"...

Un petit repas avant de partir, en bord de mer avec une magnifique vue. Ambiance reggae !..

13

Le palais minoen de Phaistos Timbaki

Le site archéologique de Phaistos (Faistos ou Festos) est le deuxième de Crète en importance juste après celui de Knossos. Construit sur la colline de Kastri (alt.100 m) dans une région où un village s'était établi près de la rivière Geropotamos dès le néolithique, le palais minoen domine depuis l'ouest la plaine de la Messara. Les premières fondations sont datées de 1900 – 1700 avant J.-C., l'essentiel des vestiges visibles actuellement sont de la période néopalatiale (1700 à 1450 avant J.-C.). D'après la Mythologie, Rhadamanthe, frère de Minos, aurait été le premier souverain de Phaistos. Cité-état florissante, elle frappait sa propre monnaie et possèdait deux ports dans le golfe de Messara : l'un à Matala et l'autre à Kommos. Détruite et reconstruite, elle aurait été abandonnée à l'époque Hellénistique au milieu du IIe siècle avant J.-C. après avoir été dominée puis dévastée par sa rivale Gortyne. Les fouilles réalisées par l’Ecole Italienne d'Archéologie d’Athènes, débutées en 1900, permettent de découvrir un site qui contrairement à Knossos n'a laissé aucune place aux reconstitutions spectaculaires mais seulement à de modestes consolidations et restaurations. On peut ainsi visualiser entre autre : l'escalier monumental, les gradins d'un espace théâtral, les magasins avec de grandes jarres de stockage “pithoi”, les silos à grains “koulourès”, la cour principale pavée, des canalisations et conduit de tout-à-l'égout, les appartements royaux, des sanctuaires, un bassin lustral... et l'emplacement où fut découvert le célèbre disque de Festos en 1908.

Les objets les plus représentatifs des fouilles sont actuellement exposés au musée archéologique d'Héraklion. Le musée de la Messara dont la muséographie est en cours, devrait prochainement présenter les importantes collections archéologiques de son territoire et notamment celles concernant les découvertes effectuées à Phaistos.

 Vue sur la vallée qui donne accès au site archéologique
 Vue sur le site , situé à Gauche !
 Entrée du site

Une magnifique carte postale qui résume le tout!

 vue générale

L'entrée

Sur le site !

La cour centrale.................................................................................................Les ailes et autres cours

                                                                                                                                  ...

La cour ouest avec les gradins du théâtre .................................................Escalier monumental néopalatial de Festos

 Appartements royaux                                                                                                              ...

Le Kouloure .................................................................................................................Le théatre

Le disque de Phaistos

Le disque de Phaistos ou disque de Phaestos est un disque d'argile cuite découvert en 1908 par l'archéologue italien Luigi Pernier sur le site archéologique du palais minoen de Phaistos, en Crète. Il pourrait dater du milieu ou de la fin de l'âge du bronze minoen (iie millénaire). Son diamètre est d'environ seize centimètres et il est couvert, sur ses deux faces, de hiéroglyphes imprimés à l'aide de poinçons. En tout, ce sont 241 signes, dont 45 différents, qui recouvrent le disque, en formant une spirale partant de l'extérieur vers le centre de l'objet. Son usage, sa signification et même son lieu de fabrication font l'objet d'âpres discussions. À ce jour, aucun autre objet similaire n'a été retrouvé.

Ce disque reste une énigme 

Entrée ouest du palais .................................................................................Entrée de l'aile principale du palais

au revoir ! 
14

Gortyne est un dème situé dans la périphérie de la Crète. Il reste des ruines disséminées sur une vaste superficie en face du site .

Vue générale du site , mais peu d'explications sur place ! Aujourd'hui la plupart des ruines visibles sur le site sont romaines.

Vestiges de la basilique Saint Tite.

Les restes de la basilique d'Agios Titos. Saint Tite a été compagnon de St Paul et fondateur de l'Église en Crète

Des ruines , mais peu d'explications!

En effet, après avoir conquis la Crète en 65 avant Jésus-Christ, les Romains ont fait de Gortyne la capitale de la province de Crète cyrénaïque, qui englobait la Lybie. Le site a finalement été détruit au IXème siècle par les Sarrasins, et est resté à l’abandon depuis.

L'ODEON

Ce platane est exceptionnel pour deux raisons :

1/ sur le plan botanique tout d'abord, il est connu que le platane est un arbre à feuilles caduques. Or celui que l'on retrouve à Gortyne est une variété endémique extrêmement rare à feuilles persistantes : Platanus orientalis var. Cretica. Seulement une trentaine d'exemplaires ont été localisés de façon sporadique, à basse altitude et uniquement en Crète.

2/en ce qui concerne la mythologie grecque : La Crète y tient une place primordiale et l'île est indissociable de l'amour entre Zeus et Europe dont l'union sacrée est localisée par toute la tradition antique sous le fameux platane toujours vert de Gortyne.

Statue d'un philosophe

 Au revoir
15

En route pour Tsoutsouros, avec des paysages magnifiques le long de la route et des champs d'oliviers ...mais très désertique!

Une partie très aride et des chèvres … sur le trajet.

Une route étroite et très sinueuse empruntée par les bus de tourisme......On est content d'arriver au petit port avec un magnifique emplacement pour les "Camping car", prés de la taverne Zorbas avec.... eau et douche !

OUF !... 

Un hôtel occupé à 80% par des touristes français et La taverne Zorbas : eau et douche à la plage !

Un petit paradis de tranquillité ! Pas de problème avec les voisins: Nous sommes seuls….

Une eau toujours aussi bonne.

 Un régal ...et quel calme !

Quelques belles résidence sur les hauteurs !

Belle vue en promenade avec la 'coccinelle'" et la mer de Lybie.

En promenade vers Dermatos: beaucoup d'emplacements pour les camping-car.

Puis retour au port avec des constructions à l'abandon !

Un début de soirée dans le calme, vue du Camping Car ! C'est pas mal...non!

Chez Zorbas

 Peu de monde en octobre...

Excellent accueil et de nombreux crétois sont heureux de parler Français !

Un petit paradis ! 
16

Au départ ,direction le village de Myrtos et ses plages...

Mais une fois engagée...une surprise: accès interdit au plus de 3T5...donc 200 m en marche arrière avec le CC et sa remorque ! On y ajoute la circulation et les voitures stationnées ! Je vous laissse deviné le calvaire.

Donc, on continue vers Ierapétra, une grande ville. On en profite pour faire les courses

Seul sur la route entre mer et montagne basse 

Les principales activités économiques sont l’agriculture en hiver et le tourisme l’été. La production agricole peut être divisée en deux activités principales. Alors que l’huile d'olive est produite dans la région depuis au moins l’époque minoenne, de grandes quantités de fruits et légumes s’exportent depuis les trente dernières années. Ils sont cultivés dans des serres en plastiques qui recouvrent 13 000 000 m2 entre la ville de Ierápetra et Nea Myrtos.

Les habitants de Ierápetra sont en moyenne les plus riches de l’île, principalement grâce aux cultures sous serres……...et cela se voit: résidence, voiture, etc..


On se pose à la sortie de la ville sur un bel emplacement au bord de l'eau.

 et toujours des constructions....

Espace délimité: protection des tortues

Vue du camping car !

A la sortie de Ierapetra, on trouve de belles résidences et cela construit encore ! Le climat particulier du sud , toujours de la chaleur, même l'hiver, attire beaucoup de monde!

17

Nous avions décidé de nous rendre à "DIASKARI BEACH" , ......……………….mais une fois en bas, impossible de remonter car la route est trop étroite, glissante, avec une pente importante sur 100 m, accompagné d'un virage serré et d'une circulation à double sens

Donc difficile de se croiser et certainement un problème moteur pour un manque de puissance soudainement ??? ...donc galère!

Maif assistance pour se sortir de ce lieu et envisager une suite plus cool de nos futures visites.

On fut dépanner par un camion de remorquage qui nous a tiré sur cette petite portion...nous cassant le parechoc et l'anneau de dépannage ainsi que son cable ! 6T5 dans la montée, cela fait beaucoup ...

Belle frayeur et parcours à venir à bien étudier sans suivre trop à la lettre le GPS et les locaux ( pas de problèmes ,vous pouvez y aller…).

Pour descendre , ce fut OK, pour remonter, ce fut une autre histoire….

 6T5 avec la remorque

De beaux paysages avec des petits villages mais pas grand monde !

Sitia au loin

Passage par SITIA...

Le long du bord de mer

Un très beau village-vacances après SITIA.

18

Moni Toplou est un monastère du XVᵉ siècle, près de la ville de Sitia à l'est de la Crète, dédié à la Vierge Marie et à Jean de Patmos. On peut y voir une importante collection d'icônes byzantines.

Moni Toplou, davantage forteresse que monastère, fut un haut lieu de résistance et de courage.

Le monastère de Toplou, situé à l'extrême nord-est de l'île, est connu pour être l'un des plus riches de l'île. D'après les fresques de la partie la plus ancienne de l'église, il est supposé avoir été construit au XIVe siècle mais sa fondation pourrait bien, d'après certains, remonter au-delà. Le monastère prend son essor au XVe siècle. Détruit en grande partie par un séisme en 1612, il est reconstruit grâce à l'aide des fidèles et la participation de la République de Venise, l'île de Crète étant encore sous son influence à cette époque.

Le monastère subit à plusieurs reprises de nouvelles dégradations et des pillages notamment sous l'occupation ottomane où les religieux sont accusés de connivence avec les révolutionnaires crétois. Baptisé initialement Panagia Akrotiriani « Vierge du Cap », le nom de Toplou n'apparaît qu'au XVIIe siècle. Cet appellation est, dans sa version la plus probable, dérivé d'un mot turc signifiant canon et prend son origine d'une petite pièce d'artillerie utilisée par les Vénitiens pour également alerter la population d'un danger imminent.

Le complexe monastique est de nos jours l'un des sites les plus visités de la région. Moyennant un droit d'entrée, il dévoile un ensemble de bâtiments intégrés à l'enceinte fortifiée. L’église actuelle a deux nefs : l'une, plus ancienne, dédiée à la Nativité de la Vierge possédantdes fresques datées du XIVe siècle, et l'autre, construite ultérieurement en l'honneur de Saint-Jean le Théologien. L'important clocher de style renaissance domine un ensemble de bâtiments qui abritent les cellules construites sur plusieurs niveaux, les cuisines, le réfectoire, les réserves... et un musée d’art religieux le « Katholicon » doté d’une collection riche en icônes typiques de l'art crétois byzantin et d’une collection de gravures d’artistes grecs du XVIIe au XIXe siècle. Sur la droite du parc arboré en sortant par la porte principale, un petit tour dans l'ancien moulin à vent permet d'en contempler son mécanisme de broyage. A l'extérieur de l'enceinte, et à l'opposée de l'autre côté de la route se dresse l'église vénitienne de Timios Stavros « la Sainte Croix » paraissant bien petite au regard des immenses éoliennes modernes qui se dressent sur la crête toute proche.

Avec son imposant clocher de style Renaissance qui se dresse sur le côté ouest au-dessus de la porte centrale, le monastère de Toplou, aussi appelé monastère de la Vierge du Cap (« Panagia Akrotiriani ») est le plus important ensemble monastique fortifié du nord-est de la Crète.Cet impressionnant ensemble s’est progressivement développé à partir du XIVe siècle pour devenir peu à peu, comme en témoignent les documents d’archives depuis le XVe siècle, un monastère prospère à l’important rayonnement spirituel. Bâti sur trois niveaux autour d’une cour, le monastère est entouré de remparts et couvre une surface d’environ 800 mètres carrés.Sa construction remonte aux dernières années de la domination vénitienne, à l’époque où la menace ottomane se faisait plus pressante. La façade est ornée d’un fronton de style Renaissance et porte une inscription dédicatoire gravée de l’higoumène Gabriel Pantogalos écrite en couplets élégiaques. L’iconostase du catholicon, qui possède de belles icônes byzantines, mérite également l’attention. Le monastère avait deux entrées successives. Un grand portail permettait d’abord d’accéder à la cour extérieure. C’est là que se déroulaient toutes les activités inhérentes à un site fortifié. Le portail extérieur était situé à l’extrémité d’une galerie voutée.La seconde porte qui menait au bâtiment principal du monastère s’appelait la « porte de la roue » ; elle était très lourde et difficile à ouvrir. Elle devait son nom à la roue qui facilitait la tâche du moine chargée de l’ouvrir et de la fermer. Juste au-dessus de la porte se trouve le « katachytra » ou « trou de l’assassin », par lequel on jetait de l’huile brulante ou du plomb fondu sur les pirates et les assaillants qui tentaient de forcer la porte. La construction du monastère sous cette forme fortifiée a été associée aux familles créto-vénitiennes de Kornaros et Mezzo à Sitia. D’ailleurs, aujourd’hui encore, l’aile sud porte le nom de Kornaros et l’aile nord le nom de Mezzo, indiquant ainsi le nom des bienfaiteurs du monastère.Le monastère a connu son apogée aux XIVe et XVe siècles, si l’on en juge par le grand nombre d’icônes importantes de cette époque, qui reflètent fidèlement l’évolution du style de Constantinople dans la peinture d’icônes. Ce style fut progressivement introduit en Crète après la chute de Constantinople. La grande valeur artistique des icônes est également révélatrice du niveau d’éducation élevé de la communauté monastique, qui joua un rôle important dans l’amélioration du niveau culturel en Crète pendant la Renaissance.Cette période de prospérité ne fut interrompue qu’1612, lorsqu’un tremblement de terre dévastateur ravagea l’est de la Crète. Sous l’occupation ottomane, le monastère fut souvent le théâtre de pillages et de massacres par les Turcs mais il parvint à survivre et à aider les Grecs assouvis. Ainsi, à partir de 1856, une école secrète fut organisée au sein du monastère. On y enseignait les lettres par le biais des textes religieux, sous les auspices de la Dimogerontia (Conseil des Anciens). C’est là que les futurs moines mais aussi les enfants des habitants de la région apprenaient à lire et à écrire.Le catholicon du monastère, qui est dédié à la Nativité de la Vierge, était à l’origine une petite église à nef unique, à l’ouest de laquelle fut ajouté un second espace vouté de taille respectable. La chapelle initiale sert maintenant de sanctuaire. Au point supérieur de l’arcade de l’extension qui est divisée par un arc transversal de soutien, des fresques de grande qualité datant de la deuxième moitié du XIVe siècle subsistent en mauvais état (Borboudakis, 2004). Toutes les représentations qui ont été reconnues proviennent d’un plus grand cycle christologique comprenant au moins seize scènes.Lors d’une troisième phase de construction, l’église à nef unique en voute de Saint Jean le Théologien a été bâtie, contiguë au côté sud du catholicon. Une remarquable collection d’icônes, de manuscrits, d’incunables, de gravures et de reliques religieuses est conservée et exposée dans le monastère, faisant de ce dernier une importante destination culturelle dans l’est de la Crète. Aujourd’hui, le monastère est actif et accueille des moines.


On arrive au "monastère" aprés une petite route sinueuse avec vue sur la mer

Nous y sommes !

Un grand parking au calme pour la nuit

On entre



Monument dédié aux moines résistants

Le clocher et la culture : potager, vigne, olivier

L'entrée principale

L'aspect d'une forteresse !

Quelques photos à la volée....car interdit! dommage

Cour intérieur et cellules

Petit musée

La boutique

à l'extérieure : l' Eglise de Timios Stavros

La distellerie : A coté du monastère, possibilité de dégustation de vins et d'huile d'olive: HUM...vous ne le regretterez pas!

Outre l'aspect monastique, Toplou possède de vastes domaines dont une partie est utilisée pour l'oléiculture et la viticulture. Huile, vin et raki obtenus grâce à un savoir-faire de plusieurs siècles, auxquels vient de s'ajouter plus récemment le miel, sont produits de nos jours selon les principes de l'agriculture biologique et font la réputation de l'appellation « Toplou ». La visite du monastère est donc également l'occasion de prendre connaissance des processus de fabrication et d'une rencontre gustative avec les différents produits.

Pas de photos à l'intérieur : interdit ! mais une excellente dégustation : VINS, RAKI et … HUILE: le tout en Français

L'entrée du site sous haute surveillance! 

Un petit musée

Traversée de la distillerie, mais après...interdit de photographier !

Les provisions sont faites , aprés une excellente dégustation et à la sortie avec notre hotesse .

19

Vue de Moni Toplou ...et des champs de vigne

                                                                             Une petite chapelle comme souvent au bord de la route

Vue sur la mer dans un paysage aride...

Arrivée au parking de ITANOS

Carte google

Itanos : " La ville abandonnée ou déserte" était une cité côtière au Nord-Est de la Crète, dans le dème d'Itanos située au lieu-dit "Erimopolis:

 Pas trop de voisins...

Les touristes habituels en journée et aprés seul au paradis !

A quelques mètres de la plage, avec quelques palmiers

Quelques vestiges

Promenade le long de la côte

 Une eau transparente et de la roche sur les abords

Une résidence ...isolée coté terre et vue coté mer

Le coin des pêcheurs : tout est prévu glacière, rechaud....

Belle vue avec des cultures en arrière plan, la petite ferme et le camping-car sur le parking

Des vestiges !

Un petit studio sur la petite colline


La plage des palmiers

Visite de la bananeraie, en face de VAI : Un passionné, qui parle toutes les langues, qui vous explique "TOUT" sur ses bananes, son vin et l'huile d'olive ! Je le recommande sans modération…

Une magnifique rencontre 

Les bananes flambées au Raki en dessert ! un régal

hum....

Promenade à la bananeraie

Belle découverte !


Promenade sur la pointe nord est de la CRETE avec la voiture .

Massif aride et zone militaire....

Direction l'autre pointe et surprise quelques caravanes ... mais toujours aussi désertique !

Interdit aux caravanes, mais il y en a ! Tranquilité assurée

STOP....Zone militaire aussi! Demi-tour

Sur le chemin du retour : beau , mais sauvage et isolé

Magnifique vue

De retour au camping-car !

20

À l'extrémité orientale de la Crète, au-delà d'un paysage désertique, la plage de Vaï est connue pour sa palmeraie naturelle - la seule en Europe , son sable clair, ses rochers ocres, ses eaux limpides.

Sur la route bordée de palmiers

Les infos avec de grands parkings

La plage et ses palmiers

Une hauteur trés sauvage et découpée et ...une plage naturiste !