Carnet de voyage

Circuit en Forêt-Noire Allemagne, en camping-car

7 étapes
10 commentaires
39 abonnés
Dernière étape postée il y a 39 jours
Un circuit qui nous faisons avec des amis pour leur faire découvrir la Forêt-Noire, suivi de la visite de Colmar et du Mont St Odile
Mai 2022
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 25 mai 2022

Nos amis qui habitent à proximité de la ville de Blois sont arrivés chez nous vendredi 13 en fin d'après-midi. Après les avoir accueillis comme il se doit, l'heure de se sustenter approche. Ce sera "tartes flambées". Nous nous empressons de nous mettre à table. Hum que c'est bon !!! et nos amis apprécient tout autant.


L'objectif de la semaine à venir est de faire découvrir la Forêt-Noire à nos amis. Nous espérons que le beau temps nous accompagnera tout au long du circuit qui fait environ 530 km.

En général je rédige les étapes en fin de journée et les publie au fil de l'eau. Pour ne pas délaisser nos amis, j'ai choisi de faire le nécessaire une fois de retour au domicile.

Samedi matin 14 mai 2022, c'est le départ en camping-car.

Après avoir roulé une petite heure, nous arrivons en Forêt-Noire et plus précisément à Sasbachwalden. Nous empruntons la 2ème rue à gauche du village pour rejoindre : le "Gaishölle". Le panneau indiquant la direction de l'endroit est petit, il faut le chercher parmi tous les autres panneaux en place. Une fois arrivés, un grand parking nous attend.

Le "Gaishölle" est un endroit sauvage avec de petites chutes d'eau qui se fraient un chemin entre les rochers de granit. Quand bien même la longueur du sentier ne dépasse pas les 800m, le dénivelé de 154m exige des pauses "récup" notamment pour des personnes d'un certain "âge" (comme nous). Nous traverserons 13 petits ponts en bois et monterons plus de 225 marches. La beauté de l'endroit vaut la peine de faire des efforts.

Un chaos de roches nous accueille dès le début du parcours.

Les couleurs du paysage changent en fonction de l'éclairage des lieux par les rayons de soleil.

Les nombreuses passerelles qui enjambent le cours d'eau permettent d'apprécier la beauté des lieux.

Ces passerelles s'intègrent bien dans le paysage.

Des pauses s'imposent... Oh, oh ! certains commencent à avoir les traits tirés. Encore un effort.

La vue sur le cours d'eau.

Nous rejoignons ensuite l'aire de camping-cars du village. Il reste une place légèrement en dehors de l'aire. Nous réglons le tarif de 12€ les 24h, un bloc sanitaire est disponible à proximité.

Comme il fait super chaud, nous décidons de rester à l'abri du soleil, sous le store du camping-car. L'envie d'une sieste nous gagne, nous luttons contre. Vers la fin de l'après-midi nous faisons une balade le long du cours d'eau qui longe le village. Nous rejoignons le haut du village et revenons vers l'aire par la route en vue de déguster en chemin une bonne "gelateria" italienne.

La beauté des rhododendrons qui longent le cours d'eau nous envoute. De vraies merveilles :

Quelques photos glanées en chemin.

Nein, nein, verboten !!! (non, non, interdit)

Sur le chemin du retour, nous croisons un attroupement de jeunes gens bien joyeux... Nous en comprenons vite la raison. Ils sont devant un "Schnapsbrunnen" (une fontaine à eau de vie) en libre-service. 1€ pour un petit verre d'alcool de fruits ou de liqueur (contribution à déposer dans la boite rouge).

En nous promenant le soir, un "Ange" attire notre attention. Il invite les passants à rentrer dans l'hôtel, avec la promesse de les envoyer au 7ème ciel moyennant finance naturellement.

La soirée se termine devant un bon verre de vin blanc : un ou deux ou davantage, je me m'en souviens plus !!! Nous n'avons plus à rouler.

2
2
Publié le 25 mai 2022

Le lendemain matin nous prenons la direction du Mummelsee : un lac de montagne qui se situe à plus de 1000 m d'altitude. Nous prendrons le sentier qui fait le tour du lac. La balade est agréable et permet d’admirer le paysage.

Une partie du sentier se fait sur des pontons en bois.

La légende raconte que dans le lac de Mummel, vivaient des ondines et une sirène, qui ne rejoignaient que très rarement la rive. On leur prêtait des pouvoirs surnaturels. Des statues taillées dans le bois, réparties autour du lac, rappellent l'existence d'autres légendes.

Nous faisons un tour dans le magasin à proximité du lac pour y admirer les sorcières et les coucous proposés à la vente. Laquelle a le plus beau sourire ? Quant aux coucous, le plus cher frôle les 2 000€.

ALLERHEILIGEN

Après la balade autour du lac, nous nous sommes dirigés vers Allerheiligen pour y voir les ruines du monastère et les cascades.

Béatrice et nos amis vont rejoindre les cascades à partir des ruines du monastère, elles sont à 2 km de distance. Quant à moi, je rejoins le parking se trouvant en aval des cascades. J'ai de la chance, le départ d'une voiture me permet de stationner avec le camping-car

Début du sentier des cascades en remontant les cascades.

Photos des cascades.

Jean est à la recherche de truites... Normal, étant pêcheur !!!

Nous voilà partis en direction de la ville d'Alpirsbach. La visite de l'église est payante, idem pour le monastère. Les avis étant partagés sur internet, nous décidons de continuer notre chemin après nous être désaltérés sur la terrasse d'un café.

SCHILTACH

La mairie.

Les maisons à colombage au centre du village.

Nous sommes allés sur le terrain de camping de la ville pour y passer la nuit. Pour 4 personnes et le camping-car nous avons réglé 47€.

Le centre-ville éclairé.

3
3
Publié le 25 mai 2022

Nous visitons à GUTACH le "Freilichtmuseum" : un écomusée avec d'anciennes fermes de la Forêt-Noire dont certaines remontent au début des années 1600. Le prix du parking est de 5€ et le billet d'entrée de 10€.

Avec Béatrice nous l'avons déjà visité à plusieurs reprises mais j'y prends toujours autant de plaisir.

L'intérieur des fermes diffère en fonction de leur ancienneté.

La chambre à coucher.

Les photos d'antan me fascinent toujours.

Plutôt coquettes les jeunes femmes !

Les personnes âgées ne sont pas épargnées des travaux pénibles.

Autres photos.

Au cours de la visite, la pluie s'est invitée.

La grange à blé.

L'intérieur d'une autre ferme.

Je n'ai pas trouvé d'explication quant à l'utilisation de cet ustensile.

Après 4h de visite, les estomacs crient famine.

HORNBERG en Forêt-Noire

Après cette magnifique visite du musée, nous décidons de nous installer sur l'aire de camping-car de Hornberg et d'y passer la nuit. En nous promenant au centre-ville, je m'aperçois que le cours d'eau s'appelle également Gutach comme le village dans lequel se trouve l'écomusée.

Le chien narguerait-il le garde champêtre ? Ce dernier annonce t-il aux propriétaires de chiens qu'ils seront mis à l'amende en cas de déjections canines dans les rues ?

Nous passerons une bonne nuit à Hornberg.

4
4
Publié le 25 mai 2022

En quittant la ville de Hornberg pour aller vers Triberg, nous passons devant le plus grand Coucou opérationnel de la Forêt-Noire. Etant arrêtés le long de la route sur l'emplacement d'un arrêt de bus, nous ne pouvons pas nous éterniser pour voir apparaître le coucou et la ronde des personnages.

TRIBERG

Nous traversons la ville et trouvons un parking réservé aux camping-cars avec 4 emplacements.

Nous rejoignons le sentier des cascades. Plusieurs circuits sont proposés.

Devinez dans quelle catégorie nous nous classons !!!

Le billet d'entrée est de 8€.

Après avoir atteint la 2ème passerelle en bois il n'y a plus de chutes plus en amont, nous faisons demi tour et croisons plusieurs écureuils le long du sentier, difficiles à photographier tellement ils sont vifs et agiles.

Nous faisons un tour dans un magasin de coucous. Il y en a à tous les prix.

En prenant la direction de Sankt Blasien nous nous arrêtons sur un parking près d'un magnifique hôtel dans un bel environnement .

SANKT BLASIEN

Visite de la cathédrale de Sankt Blasien : un bâtiment en forme de dôme de 36 mètres de diamètre et de 62 mètres de hauteur, de style néoclassique, le plus grand de ce type au nord des Alpes.

Quatre emplacements camping-cars sont proposés sur le parking de la cathédrale, 10€ pour 24 h de stationnement, pas de service disponible. Il existe à proximité des sanitaires publics.

La cathédrale et les bâtiments de l'ancien monastère, ces derniers ont été transformés en lycée et internat. Photo de l'ensemble prise à partir d'un panneau.

Eh oui, une balade nocturne s'impose !

L'intérieur dégage beaucoup de sérénité. Les colonnes et le sol sont en marbre.

Le dôme est impressionnant.

D'autres bâtiments entourent la cathédrale. Sur l'un des bâtiments, les dragons volants sont près à fondre vers leurs victimes.

Dans le centre-ville, une maison attire notre attention. Les balcons apportent beaucoup de charmes à la maison.

Demain, nous continuerons notre chemin toujours en direction du sud de la Forêt-Noire.

5
5
Publié le 25 mai 2022

Nous stationnons sur l'aire de camping-car, rue Austrasse.

Nous sommes venus pour voir le pont couvert en bois, le plus long et le plus ancien qui enjambe le Rhin. Depuis sa construction, il a régulièrement été détruit suite à des incendies, guerres, inondations et reconstruit. Il permet de rejoindre la Suisse.

Vue en direction de la France

Vue vers la Suisse.

L'abbatiale, à proximité du pont.

Nous ne nous attendions pas à voir un si bel intérieur.

Les stalles qui reprennent des scènes de la vie.

De chaque coté de l'abbatiale se trouve un magnifique dôme.

Après la visite du centre-ville, nous avons sorti le store pour nous abriter du soleil et prendre un petit moment de repos avant de continuer notre route.

Nous nous dirigeons ensuite vers le village de Bantzingen en France. J'y ai déniché un petit camping. Nous reprenons notre moment de détente que nous avons interrompu à Bad Säckingen.

Demain, nous avons prévu de visiter le centre historique de Colmar.

6
6
Publié le 25 mai 2022

Nous stationnons sur le parking rue Henry Wilhem, réservé aux camping-cars. Nous avons réglé 4,50€ pour 5 h. Il est à 10 mn à pied du centre historique.

Le fait d'avoir un plan de la ville facilite grandement la direction à prendre et les rues à visiter.

Ayant déjà visité la ville il y a 2 mois, j'ai pris moins de photos que lors de notre précédent passage. Le centre historique est vraiment plaisant et mérite que l'on s'y attarde.

Tout mignons les deux. Le garçon conscrit dit : "et maintenant que nous sommes amis, il faudra m'écrire souvent".

Photos de maisons.

Notre parcours nous fait passer devant de beaux bâtiments avant d'atteindre la "Petite Venise" de Colmar.

Pour le repas de midi, la terrasse d'un restaurant à l'abri des rayons du soleil nous attire. Nous nous sommes régalés. Puis retour au camping-car.

MITTELBERGHEIM

Ce n'est pas la première fois que nous stationnons sur le parking du village, proposé par l'application Park4night. Nous comptons y passer la nuit.

Comme nous avons encore le temps avant le repas du soir, nous faisons le tour du village, ce dernier fait partie de la liste des Plus Beaux Villages de France. Village que nous avons déjà visité à plusieurs reprises par le passé.

Nous admirons également les scènes en lien avec les vendanges.

Une cigogne vient de se poser dans le jardin d'une maison sous le regard et la surveillance de la chouette. Et comment s'appelle ce beau bébé ?

Nous passons devant une porte cochère.

Demain matin nous irons au Mont Saint Odile.

7
7

Nous avons de la chance de trouver une place de stationnement sur le parking du haut, le plus proche du sanctuaire.

Histoire de Sainte Odile : Patronne de l’Alsace depuis 1946, Ste Odile a été canonisée en 1049 par le Pape Léon IX. Selon la légende, fille du Duc d’Alsace, elle serait née vers 662 à Obernai et se serait éteinte vers 720 en l’abbaye de Hohenbourg.

A sa naissance, son père, fâché d’avoir une fille aveugle au lieu d’un fils, exige sa mort. Sa mère la cache au monastère de Palme (aujourd’hui Baume-les-Dames près de Besançon).

A son baptême, elle recouvre la vue et est prénommée Odile. L’apprenant, son frère Hugues la ramène au auprès de sa famille. Fou de rage, leur père le tue. Plus tard, repenti, il offre à sa fille Odile le château de Hohenbourg. Elle y fonde une abbaye pour accueillir les malades puis un 2nd établissement baptisé Niedermünster « Le monastère d’en-bas ».

Chut !!! c'est un lieu de prière. Les anges dansent autour de nous.

LE MUR PAIEN

Non loin du sanctuaire, on accède au mur païen, édifié dans les années 680. Il s'agit d'une enceinte longue de 11 km faisant le tour du plateau du mont Sainte-Odile. Formé d'environ 300 000 blocs cyclopéens, il fait entre 1,60 m et 1,80 m de large et peut atteindre trois mètres de hauteur. À l'époque celtique, c'était un lieu de culte.

Nous le parcourons sur plus d'un kilomètre, certaines parties du mur sont éboulées.

D'autres parties sont plus intactes. En longeant le mur, on remarque qu'il épouse les lignes déjà existantes du terrain. Difficile de ne pas se laisser envoûter par cet endroit fantastique où se mêle un curieux jeu d’ombres et de lumière.

Encore d'autres vues du mur. A voir le poids des blocs, il s'agit d'une vraie prouesse. La Masse Volumique du grès des Vosges tourne autour de 2000 kg/m3.

Pour les géobiologues, ce haut -lieu n’a pas été choisi par les anciens au hasard, menhirs et dolmen présents sur le site, témoignent du culte des Celtes, dont on sait qu’ils avaient une connaissance approfondie des courants telluriques et sacrés et des ondes invisibles.

En fin d'après-midi, nous retournons à notre domicile. Demain après-midi, nous ferons un petit tour à Betschdorf et Soufflenheim, 2 villages potiers.

En soirée, ce sera à nouveau des tartes flambées accompagnées d'un verre (ou plus) de vin blanc.

Nous passons encore une agréable soirée ensemble. Demain matin, nos amis retournerons chez eux en emportant 2 kougelhopfs ou kouglofs qu'ils ont préalablement commandés à la boulangerie du village.

Nos amis et nous, avons apprécié ce tour en Forêt-Noire d'autant plus que nous avons bénéficié du beau temps durant les 7 jours passés ensemble à l'exception de quelques heures de pluie lorsque nous avons visité l'écomusée des Fermes de la Forêt-Noire.