Carnet de voyage

GUINEE . . . du Tarn & Garonne au Fouta Djalon

378 étapes
167 commentaires
107 abonnés
Dernière étape postée il y a 97 jours
Pour la cinquiéme année consecutive nous allons essayer de nous rendre ds le Fouta. Mais cette fois par l’extrême sud est du Sénégal, région de KEDOUGOU.
Octobre 2019
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 31 août 2019

On est à fond, vidange, révision moteur, ajout de panneaux solaires chez EAC à Balma, etc. A fond aussi sur les cartes, les guides, les sites touristiques et les info que nous glanons, de ci de là. Départ prévu, le 1, 2 ou 3 oct de Castelsarrasin vers Dancharria ou nous ferons quelques courses . . . et pour la premiére fois nous envisageons les Cantabriques, Asturies, Galice et Portugal avec Marie et Chantal . . . (à suivre)

2
2
Publié le 5 septembre 2019

Située à l’extrême Sud-Est du Sénégal, coincée entre le Mali à l'Est et le massif du Fouta Djalon en Guinée Conakry au Sud, la région de Kédougou cache encore des ethnies trés curieuses, soucieuses de leur authenticité et de leurs traditions. Les Bediks, Bassaris et Coniaguis occupent cette région traversée par le fleuve Gambie.

3
3
Publié le 5 septembre 2019

Les Bédik vivent dans une région peu touchée par l'islamisation. Les Bédik ont des contacts avec d'autres ethnies minoritaires dans le pays (Bassari, Sérères), parlent leur propre langue et se sont constitué une religion qui associe croyances traditionnels et éléments de catholicisme.

Leurs ancêtres seraient les familles Keita et Camara venues du Mali à la suite d'une guerre initiée par Alpha Yaya venant du Fouta Djallon.

Les Bédik sont généralement de religion traditionnelle et croient en un dieu créateur et à la résurrection des corps après la mort. Quelques-uns sont chrétiens et Iwol possède une église.

Leurs rites ont des points communs avec ceux des Bassaris. Comme eux, ils arborent une série de masques végétaux lors de certains rituels. On les a appelés « Peuple de la vallée heureuse » en raison des nombreuses fêtes qu'ils célèbrent.

  • Le « Manindam » est la cérémonie d’initiation des adolescents, dite « du père des Esprits ». Elle se déroule d'avril à mai.
  • Le « Gamond » est fêté entre mai et juin, sur le thème de la fécondité et de la puberté, de la pluie et de la santé.
  • « Eyamb » est une fête qui se déroule en juin ou juillet, fête de la puberté, mais spécifiquement consacrée aux jeunes filles non mariées.
  • Le « Matyang » est fêté en novembre ou décembre.

Pour en savoir + + + : https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9dik_(peuple)

4
4
Publié le 10 septembre 2019

Le pays bassari est une région de collines sur la frontière entre le Sénégal et la Guinée, plus précisément dans une zone située à l'Est de Youkounkoun, à l'Ouest de Kédougou et au Sud du fleuve Gambie. Côté sénégalais, le pays bassari est inclus en quasi-totalité dans le territoire du Parc national du Niokolo-Koba. Côté guinéen, certains villages ne sont accessibles qu'à pied ou en deux-roues. Cet isolement explique en partie le fort maintien des traditions au sein de la population bassari.

D'après les recherches effectuées par les scientifiques, les Bassari seraient apparentés aux Bantous d'Afrique centrale et australe. Pour affirmer cela, ils se sont appuyés sur les ressemblances physiques, et les ressemblances culturelles, telle que les parures ou les coiffures.

On pense qu'à l'époque de l'empire du Ghana, puis du Mali, ils auraient migré du Golfe de Guinée et l'Afrique centrale, qui sont les points de départ de l'expansion Bantou, pour s'installer dans les hautes collines du sud-ouest du Sénégal et au Fouta-Djalon, où ils vivent dans les montagnes les plus hautes. Un récit historique parle d'eux à l'époque où Soumaoro Kanté se battait contre Soundiata Keita. On dit qu'ils étaient partisans du premier. Quelques Bassaris, à l'époque de Koli Tenguella lors de sa remontée vers le Fouta-Toro qu'il voulait conquérir, le suivirent avec d'autres individus appartenant à plusieurs ethnies, pour grossir son armée. Ainsi quelques Bassari se sont installés au Fouta-Toro et se sont fondus dans la population. Là-bas ils ont intégré la grande caste des soldats de Koli, les Sebbe Kolyaabe.

Contrairement à d'autres peuples d'Afrique de l'Ouest, les Bassaris ont résisté aux razzias esclavagistes et à l'islamisation. Cette ethnie résolument de religion traditionnelle s'est réfugiée sur les contreforts montagneux du Fouta-Djalon pour échapper au harcèlement séculaire des Peuls musulmans. Les Bassaris ont toujours été plus ou moins protégés des djihads peuls, grâce à leur isolement et au fait qu'ils vivent en altitude. Malgré cela, beaucoup ont été convertis à l'islam par les chefs peul Alpha Yaya Molo et Thierno Timbo. D'autres sont devenus chrétiens avec les missionnaires européens au xxe siècle.

Leur nombre total est estimé entre 10 000 et 30 000.

Selon le recensement de 1988 au Sénégal, les Bassari étaient 6 195, sur une population totale estimée à 6 773 417 habitants, soit 0,1 %2.

Ils sont généralement cultivateurs ou chasseurs. Les pratiques animistes restent prépondérantes, y compris chez ceux qui pratiquent la religion catholique. Beaucoup se sont installés dans la grande ville du Sénégal oriental, Tambacounda. D'autres sont partis vers Dakar.

Ils veulent que leur culture perdure, malgré le fait que beaucoup se marient avec des personnes appartenant à d'autres ethnies. Beaucoup se wolofisent, ou sont bilingues, parlant wolof et bassari. Traditionnellement, ils cohabitent avec les autres groupes tenda, les Peuls, et les Mandingues, Malinké, Soninké, Diakhanké et Diallonké.

Leur langue est le bassari.

masques Lukutas peu avant leur combat rituel avec les jeunes adolescents bassaris

Le passage d'une classe d'âge à une autre se fait à travers des rites d'initiation faisant un large appel aux génies.Pour les rites d'initiation, les Bassaris se déguisent en "Lokouta". Pour eux, ces êtres ("Lokouta"), à la tête enserrée d'un disque de raphia et couverts de boue ocre, ne sont pas des hommes, mais l'incarnation visible des génies bienfaiteurs qui peuplent les grottes. Les "Lokouta" font des combats rituels contre des adolescents qu'ils jettent à terre. L'adolescence vaincue préfigure l'entrée dans l'âge adulte. Les initiés vont se réfugier dans les bois aux abords de la grotte sacrée. Là, le "père-caméléon", un ancien, gardien de la coutume, leur révélera les premiers rudiments de l'histoire secrète du peuple bassari et, en perpétuant le cycle initiatique, fera de chaque adolescent un homme accompli, digne "fils du caméléon", leur totem.

Les Bassaris se coiffaient traditionnellement de la même manière : les hommes comme les femmes se rasaient le crâne sur les côtés et laissaient les cheveux longs sur le milieu du crâne, qu'ils coiffaient en cimier. Les femmes avaient aussi recours au tressage des cheveux, avec des modèles parfois très compliqués. Les jeunes hommes ont souvent les cheveux tressés.

La société bassari est organisée en classes d'âge, chaque classe ayant des rôles et prérogatives définis en fonction des circonstances (fêtes, repas, tâches agricoles…).

Traditionnellement, seuls 7 noms de famille sont utilisés : Bonang, Bindia, Bydiar, Boubane, Biès, Bianquinche, Bangar.

5
5
Publié le 17 septembre 2019

Ca approche, en principe nous quittons CASTELSARRASIN le 2 oct . . . mais pas trop tôt. Direction Dancharia ou nous avons prevu de faire les courses le 3 au matin. Puis ce sera Bilbao et le musée Guggenheim . . . a suivre

6
6
Publié le 18 septembre 2019

Nous partons de concert avec Marie et Chantal, deux Super Nana Solo qui affronteront l'Espagne et le Portugal, chacune ds son Ccar .....Oh Oh LA BELLE EQUIPE !

7
7
Publié le 26 septembre 2019

Collage du sticker Park4night

8
8
Publié le 29 septembre 2019

On part mardi de CASTELSARRASIN, direction Dancharia à la frontière Espagnole ou nous retrouvons nos AMIES Chantal et Marie.

9
9
Publié le 30 septembre 2019

On est a fond, on charge cette aprem, et on devrait avoir assez d'énergie avec ces panneaux

10
10
Publié le 1er octobre 2019

Avec Vibraction, impossible de se perdre.

11
11
Publié le 1er octobre 2019

Route paisible de Toulouse a Pau, au loin, vers L'Ouest les nuages menacent, quelques gouttes......Et ce soir, un peu tardivement nous nous posons en plein Pays Basque dans une ferme France Passion. Demain nous retrouverons nos co voyageuses a Dancharia.

12
12
Publié le 2 octobre 2019

Tres belle region verte et vallonnée, on sait pourquoi c'est vert, il pleut quasiment sans discontinuer depuis hier soir. Avons retrouvé Marie et Chantal à Dantcharia, ce soir, Apero tous les 4.

13
13
Publié le 3 octobre 2019

Depart matinal de Tolosa, nous etions sur une aire . . . qui était juste un terrain vague plat . . Il etait 10h sous la brume matinale. La route grimpe, le soleil arrive, la route est belle. Nous arrivons a Ondarroa, la mer, l'ocean est bleu. Lekeito, impossible de stationner, nous degageons, direction Gernika ou Guernica visite (photos à suivre). Ce soir bivouac Park4night au cap Machichaco et toujours un grand soleil.

14
14
Publié le 4 octobre 2019

Du cap Machichaco a Laredo. Matin pluvieux et doux, la nuit fut calme et la route encombrée vers Bilbao. Stationnement pas tout a fait immédiat, on a un peu jardiné, mais emplacements convenables a prox de Guggenheim. Visite du musée. Architecture toujours aussi surprenante de Franck Jerry, mais expo décevantes. On repart vers Laredo, beaux emplacements en bord de plage.

15
15
Publié le 4 octobre 2019

Matin ensoleillé, et brumes. . . Un village typique du Pays Basque comme nous les aimons.

16
16
Publié le 4 octobre 2019

Je ne pensais pas que les Basques etaient Fan de Hitchcock. . . sur un mur en bord de mer peu avant Ondarroa

17
17
Publié le 4 octobre 2019

Nous ne pouvions pas passer si près et ne pas aller y faire un tour.... ca tombe bien il fait Beau et Chaud ( contrepeterie Belge)

18
18
Publié le 4 octobre 2019

Et Guernica evoque bien sur Picasso

19
19
Publié le 4 octobre 2019

Coucher de soleil sur le Cap Matxitxako. . . Désolé mais on est au Pays Basque

20
20
21
21
Publié le 4 octobre 2019

En octobre

22
22
Publié le 5 octobre 2019

Étranges sculptures . . . je n'en sais pas plus !

23
23
Publié le 5 octobre 2019

La symbolique de la misére des enfants qui plongent pour récupérer les pièces jetées par les "Touristes" !

24
24
Publié le 5 octobre 2019

"On met les voiles" . . . depuis el Centro BOTIN.

25
25
Publié le 5 octobre 2019

El Centro BOTIN construit par l'architecte Renso Piano qui réalisa le centre Georges Pompidou a Paris

26
26
Publié le 6 octobre 2019

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Grotte_d'Altamira

27
27
Publié le 7 octobre 2019

Partis tot du camping de Santillana del Mar, vers 10h, direction Cabezon de la Sal, balade dans la forêt de Sequoias. Puis cap au Nord vers Comillas et tres bons moments al Capricio de Gaudi (photos a suivre). Direction Potes et les Picos de Europa. A 1500 metres beau coin pour le bivouac (merci park4night) sur la N621 a prox du col de San Glorio et plus précisément au Point de Vue du Corzo (Chevreuil). A cette altitude l'air est pur, le paysage est grandiose . . . et le lever de soleil devrait etre phénoménal !

28
28
Publié le 7 octobre 2019
29
29
Publié le 7 octobre 2019
30
30
Publié le 7 octobre 2019

Tres beaux sieges «Art nouveau»

31
31
Publié le 8 octobre 2019

Le soleil se lève sur les Picos de Europa.

32
32
Publié le 8 octobre 2019

Entre Cantabrie, Castilla Leon et Asturies

33
33
Publié le 8 octobre 2019
34
34
Publié le 8 octobre 2019

Du col de San Glorio dans les Picos de Europa, la route serpente dans des gorges et des vallées de tte beauté. Arrivés vers 16h sur une aire gratuite a Langreo . . . sous la pluie.

35
35
Publié le 9 octobre 2019

Tres peu de route ce jour mais VISITE EXCEPTIONNELLE du Musée de la Mine à El Entrego, à l'Est de Oviedo.

36
36
Publié le 10 octobre 2019

Depart de plus en plus tôt de Gijon (vers 11h) et cette fois cap a L'Ouest pour 193kms. Nous traversons les Asturies et rentrons en Galice. Arret a Cudillero, charmant petit village (photos a suivre). Arrivés vers 16h sur une tres belle aire gratuite a San Cibrao (parc4night 27890)

37
37
Publié le 10 octobre 2019

Trés joli village, d'accés facile, en bord d'Ocean, dans les Asturies, à l'Ouest de Gijon

38
38
Publié le 10 octobre 2019

Quelques vagues !

39
39
Publié le 10 octobre 2019

Rencontres éphémères !

40
40
Publié le 10 octobre 2019
41
41
Publié le 10 octobre 2019
42
42
Publié le 11 octobre 2019

Super journée avec balade jusqu'aux deux Caps, Estaca de Bares et Cabo Ortegal (photos a suivre). Nous sommes par contre assez déçus par l'habitat des villes et villages que nous traversons, maisons aux peintures criardes, verts passés, etc. Néanmoins les forêts d'eucalyptus et au delà de 500 mètres, les résineux nous enchantent.

43
43
Publié le 11 octobre 2019

La punta de la Estaca de Bares. On a adoré, c'est magnifique sous le soleil et sans trop de vent.

44
44
Publié le 11 octobre 2019

C'est l'arbre majeur de la Galice, il est beau, élancé et terriblement odorant.

45
45
Publié le 12 octobre 2019

Cabo de Ortegal

46
46
Publié le 12 octobre 2019
47
47
Publié le 12 octobre 2019

Sur notre route vers le Sud, nous avons fait une belle visite a Betanzos, rues etroites et «Bow Windows» tres spectaculaires (Photos à suivre) puis visite rapide de La Corogne, stationnement difficile. Nous prenons enfin la «Route de la Mort» vers Malpicas de Bergantiños et Camariñas. Bivouac venté, tres venté à Cabo Vilan.

48
48
Publié le 12 octobre 2019
49
50
50
Publié le 13 octobre 2019

Au hasard d'une bien belle balade en ville.

51
51
Publié le 13 octobre 2019
52
52
Publié le 13 octobre 2019
53
53
Publié le 13 octobre 2019

Sur la «Route de la mort», non qu'elle represente un quelconque danger pour nous voyageurs mais pluot pour les navigateurs qui autrefois attirés par les feux des «Nofrageurs» venaient se briser la et etaient largement pillés

54
54
Publié le 13 octobre 2019

Ca aurait pu etre une journée comme une autre, et ca le fut, par contre la nuit fut difficile et au Cap Velan, on a déménagé a 3h30, trop secoués ds le camion pour dormir. Bref, balade a Cabo de Barca, Muxia et soir sommes au bien nommé Cap Finistère. IL PLEUT !

55
55
Publié le 13 octobre 2019

Traditionnellement on y fait secher le maïs.

56
56
Publié le 14 octobre 2019

Du Cap Finistere a Santiago de Compostela, tres belle route entre Eclaicies et Averses.

57
57
Publié le 14 octobre 2019
58
58
Publié le 14 octobre 2019

Quelques oeuvres de ceramiques.

59
59
Publié le 14 octobre 2019

avec le Cap Finistere qu'on appelle ici Cabo Fisterra

60
60
Publié le 14 octobre 2019

Immense grenier a maïs ds la petite ville de Carnota, au sud de cap Finistère et sur la route de Santiago.

61
61
Publié le 14 octobre 2019
62
62
Publié le 15 octobre 2019
63
63
Publié le 15 octobre 2019
64
64
Publié le 16 octobre 2019

Partis aux aurores du camp de Santiago, nous avons emprunté la 4 voies vers Ourense puis la N120 pour rejoindre les gorges du Sil. Tres belle route mais pas assez de soleil pour les photos. Néanmoins belle balade ce soir aire calme et deserte a Ribadavia que nous visiterons demain matin.

65
65
Publié le 16 octobre 2019

Ca manquait toujours de soleil mais on a bien aimé.

66
66
Publié le 16 octobre 2019

Construit au Xe siècle, aujourd'hui transformé en Parador. Cloitre remarquable.

67
67
Publié le 17 octobre 2019

Visite du quartier juif de Ribadavia ce matin (photos a suivre) puis «Au revoir Galice et Bonjour Portugal» Nous commencons par le magnifique parc national de Penada Geres . . . Un tres beau parc naturel, sous le soleil. Arrivés tot a Ponte de Lima

68
68
Publié le 17 octobre 2019

Le vieux quartier juif, commerce du Vin autrefois !

69
69
Publié le 17 octobre 2019

Mais aussi un peu au sud de la Galice, superbe avec le soleil

70
70

15 arches, rien que ca !

71
71
Publié le 18 octobre 2019

De Punta de Lima a Guimaraes. Et pour info nous avons passé une excellente nuit sur le grand parking foirail au bord du fleuve Lima expressement interdit aux «Autocaravanas» Ce sera néanmoins la journée «Megalo» (photos à suivre)

72
72
Publié le 18 octobre 2019

Au dessus de Viana do Castelo, la basilique de Santa Lucia construite au debut du XXe siècle ne presente pas beaucoup d'intérêt. . . Les vitraux peut-être ?

73
73
Publié le 18 octobre 2019

Et au dessus de Braga le sanctuaire Bom Jesus et son escalier monumental de 517 marches !

74
74
Publié le 19 octobre 2019

Pluie, pluie et pluie sans discontinuer. Arrivés vers 15h a Porto, juste pour un rayon de soleil.

75
75
Publié le 19 octobre 2019

Beaucoup de chance d'être arrivé là ce soir. Un autre véhicule vient d'y passer la nuit. Immense parking en dur, derrière le bâtiment de la Police et a deux pas du bus n° 500 qui doit demain nous accompagner au centre de Porto.

76
76
Publié le 19 octobre 2019
77
77
Publié le 19 octobre 2019
A deux pas de Porto  
78
78
Publié le 20 octobre 2019
79
79
Publié le 20 octobre 2019
80
80
Publié le 20 octobre 2019
81
81
Publié le 20 octobre 2019
82
82
Publié le 20 octobre 2019
83
83
Publié le 20 octobre 2019
84
84
Publié le 22 octobre 2019

De Porto a Pinhao ce jour au plus près du fleuve Dourou et a travers les vignobles en terrasses du merveilleux breuvage local tres apprécié des Anglaises depuis fort longtemps. Arrivés sur une aire superbe a Barcos.

85
85
Publié le 22 octobre 2019
86
86
Publié le 22 octobre 2019
87
87
Publié le 22 octobre 2019
88
88
Publié le 22 octobre 2019
89
89
Publié le 22 octobre 2019

Cerise sur le gâteau du DOURO. A 2h30 de Porto, train touristique, il longe le fleuve Douro.

90
90
Publié le 23 octobre 2019

Tres belle balade . . . Mais sous la pluie vers Guarda et sa cathédrale (photos à suivre) et a travers la Serra da Estrella jusqu'à Manteigas. Parait que demain il va faire beau . . C'était déjà prevu pour aujourd'hui, mais il y a eu un peu de retard. . .

91
91
Publié le 23 octobre 2019

On n'a pas pu se garer plus près.

92
92
Publié le 23 octobre 2019
93
93
Publié le 23 octobre 2019

Quelques details, entre autre les piliers torsadés remarquables en hommage aux découvertes maritimes de l'époque.

94
94
Publié le 24 octobre 2019

Depart glacial de Monteigas, il faisait 5°C ce matin, mais grand spectacle ds la Serra da Estela, puis route cool vers Coimbra et grande balade de 3h ds les rues qui montent et qui descendent pour finir ds la somptueuse bibliothèque de l'Université, pas de photos de la biblio, mais des bâtiments alentour.

95
96
96
Publié le 24 octobre 2019
97
97
Publié le 24 octobre 2019
98
98
Publié le 24 octobre 2019
99
99
Publié le 24 octobre 2019
100
100
Publié le 24 octobre 2019
101
101
Publié le 24 octobre 2019
102
102
Publié le 24 octobre 2019
103
103
Publié le 25 octobre 2019

Etrange impression de gigantisme.

104
104
Publié le 26 octobre 2019

Les cloitres, on en comptera huit dans cet ensemble monastique.

105
105
Publié le 26 octobre 2019

La tres célèbre « Fenêtre de Tomar» qualifiée de «Delire végétal» . . . On comprend pourquoi !

106
106
Publié le 26 octobre 2019

Le réfectoire et couloir des cellules.

107
107
Publié le 26 octobre 2019

Le baroque . . .

108
108
Publié le 26 octobre 2019

De Tomar a Alcobava en visitant la tres belle cathédrale gothique de Batalha (photos à suivre)

109
109
Publié le 26 octobre 2019

Monastère gothique et variations «Manuelines»

110
110
Publié le 26 octobre 2019

Dentelles de pierre.

111
111
Publié le 26 octobre 2019

Quelques vitraux ......

112
112
Publié le 26 octobre 2019

Les cloitres et leur sérénité magnifique. Nous ne sommes pas ds la simplicité cistercienne. . .

113
113
Publié le 27 octobre 2019

Quelques details, colonnes .....

114
114
Publié le 27 octobre 2019

Les chapelles inachevées . . . Surprenant !

115
115
Publié le 27 octobre 2019

Arrivés tard a Péniche, apres vidanges, remplissage, lavage et séchage à Intermarché tout près. Depart laborieux ce matin de Alcobaca, un semi marathon venait de demarrer. Nous avons neanmoins pu visiter une tres belle cathédrale gothique cistersienne sobre et un cloitre lumineux à Alcobaca (photos a suivre) qui tranche avec les bâtiments religieux de Tomar et Batalha.

116
116
Publié le 27 octobre 2019
117
117
Publié le 27 octobre 2019
118
118
Publié le 27 octobre 2019
119
119
120
120
Publié le 27 octobre 2019
121
121
Publié le 27 octobre 2019
122
122
Publié le 27 octobre 2019

La plus haute vague du monde n'était pas au RV

123
123
Publié le 28 octobre 2019

De Peniche a Lisbonne, quelques beaux coup d'oeil sur la route et arrivée, stationnement difficiles.

124
124
Publié le 30 octobre 2019

De Sesimbra a Evora, route monotone a travers l'Alentejo, mais quelques photos a suivre des megalites Tromlech dos Almendres.

125
125
Publié le 30 octobre 2019

Au sud de Lisbonne

126
126
Publié le 30 octobre 2019

A l'Ouest de Ivora

127
127
Publié le 31 octobre 2019
On aime, ou on n'aime pas le "Baroque" ! Ca reste néanmoins trés surprenant !  
128
128
Publié le 31 octobre 2019

Venez voir, ce sont vraiment des restes humains.

129
129
Publié le 31 octobre 2019

Toute une histoire. En 2014 lors d'une visite en Guinée Bissao, j'ai eu le malheur de photographier cette petite tour d'angle, j'ignorai que derriere le mur se cachait une caserne importante de Bissao, on m’arrêta donc et je dus pendant de longues heures m'expliquer . . . . Souvenirs, Souvenirs lusitaniens !

130
130
Publié le 31 octobre 2019
131
131
Publié le 31 octobre 2019
132
132
Publié le 31 octobre 2019
133
133
Publié le 31 octobre 2019
134
135
135
Publié le 31 octobre 2019
136
136
Publié le 31 octobre 2019

Le musée des "Bondieuseries" et trés belle vierge en Ivoire en boite fermoir !

137
137
Publié le 31 octobre 2019
138
138
Publié le 1er novembre 2019

De Evora a Zambujeira do Mar. Avons traversé l'Alentejo (pas grand intérêt) pour rejoindre la cote Atlantique a partir de Sines, et même si le temps est brumeux gris et ciel bas la cote revele quelques beaux coups d'oeil, entre autre le cap Sardao. (Photos à suivre)

139
139
Publié le 1er novembre 2019

Jugez par vous-même !

Et pourtant, j'ai fait un effort !  
140
140
Publié le 1er novembre 2019

Quelques retouches, pour le plaisir, le ciel est bas, chargé et la lumière est «Blanche»

141
141
Publié le 1er novembre 2019
142
142
Publié le 2 novembre 2019

Tres belle cote, quelques photos a suivre, et bivouac de rêve au dessus de l'océan. Sur la plage les surfeurs s'en donnent a cœur joie !

143
143
Publié le 2 novembre 2019
144
144
Publié le 2 novembre 2019

. . . . qui revendique au cap Finistère en Galice sa position Extrême Ouest de l'Europe.

145
145
Publié le 3 novembre 2019

Du cap Saint Vincent, un de nos plus beaux bivouac a Monchique, la route, la petite route que nous avons suivi grace a TomTom nous a permis de decouvrir un Portugal authentique, beau, pauvre et parfois tres délabré. Photos a suivre.

146
146
Publié le 3 novembre 2019

Du nord au sud, et surtout a l'intérieur du pays, nous croisons de nombreuses maisons en ruine. En ville, des entrepots, des usines, vraies ruines industrielles . . .

147
147
Publié le 4 novembre 2019

De Monchique a Sao Bras de Alportel par le Nord, Sao Barnabe et Dogueno

148
148
Publié le 4 novembre 2019
149
149
Publié le 5 novembre 2019

Petite journée bien sympa. Partis de Sao Bras de Alportel aux aurores, vers 10h, petit arret et balade à Olhao (photos a suivre) et à Tavira où les facades et toits traditionnels a 4 pans l'emportent sur les facades dégradées, ruinées (photos a suivre) Ce soir, encore merci a P4N, sommes face a la lagune pour une vue imprenable et un possible beau coucher de soleil.

150
150
Publié le 5 novembre 2019
151
151
Publié le 5 novembre 2019
152
152
Publié le 5 novembre 2019
Beaucoup d'édifices délabrés, en ruine ! Quel dommage !  
153
153
Publié le 5 novembre 2019
154
154
Publié le 5 novembre 2019
155
155
Publié le 5 novembre 2019

Les fameuses toitures traditionnelles a 4 pans de Tavira

156
156
Publié le 5 novembre 2019
157
157
Publié le 5 novembre 2019
158
158
Publié le 6 novembre 2019

. . . que nous avons beaucoup aimé pour sa diversité, ses edifices religieux et ses côtes découpées, exposées aux Vents Mauvais. Adoré Porto, Coimbra, un peu moins Lisboa et l'Algarve touristique. Dernières images de Cacela, petit village de cinéma bleu et blanc.

159
159
Publié le 6 novembre 2019

Arrivés a Seville et plus précisément au seul camping de cette ville au sud a Dos Hermanas. Tres convenable, et bus a 2 pas qui pour 2,4€ nous depose derriere la Place d'Espagne, c'est le 132 !

160
160
Publié le 7 novembre 2019

Toujours plaza de España, hier

161
161
Publié le 7 novembre 2019

. . . encore un peu de la Plaza de España !

162
162
Publié le 7 novembre 2019

Mentionnée comme étant "La Plus Grande Cathédrale du Monde", c'est effectivement un edifice surprenant au clocher "Giralda" ancien minaret !

Désolé pour les convergences . . . mais j'ai pas pu faire mieux !  
163
163
Publié le 7 novembre 2019

Depuis le haut de la Giralda

164
164
Publié le 7 novembre 2019
165
165
Publié le 8 novembre 2019

De Cacela Velha au Portugal a Seville Dos Hermanas.

166
166
Publié le 8 novembre 2019

De Seville, Dos Hermanas à Ronda, par une plaine monotone jusqu'à Villamartin puis tres belle route par El Bosque, Ubrique et Grazalema jusqu'à Ronda (photos a suivre)

167
167
Publié le 8 novembre 2019
168
168
Publié le 8 novembre 2019
169
169
Publié le 8 novembre 2019
La dernière photo est fort probablement le minaret d'une ancienne mosquée. 
170
170
Publié le 9 novembre 2019

Avant dernier jour sur le continent Européen, demain le Maroc, l'Afrique. Tres belle route de Ronda à la Punta Mala. Ce soir encore un bivouac de rêve, le rocher de Gibraltar est a deux pas (photos a suivre)

171
171
Publié le 9 novembre 2019

. . . L'Espagne du Nord Ouest nous a beaucoup plu malgré la pluie, nous avons adoré le Portugal, quoique l'Algarve . . . Bof. Enfin, Seville et Ronda, que des bons moments. Pour notre dernière soirée en Espagne, sommes a deux pas du rocher de Gibraltar.

Tres beaux petits villages de montagne. 
172
172
Publié le 9 novembre 2019
173
173
Publié le 10 novembre 2019

Ferry tres rapide de Algesiras a Ceuta, formalités de rentrer au Maroc ultra rapides et billet a 128€.

174
174
Publié le 12 novembre 2019

De Martil a Bni Bouzra, tres belle côte, plus de connexion, bivouac hasardeux, on nous demande de bouger et on se retrouve ds un tres éphémère camping . . . Pas cher : 50Dh. Mais ds la matinée super visite de Tetouan . . . sous la pluie. (photos a suivre).

175
175
Publié le 12 novembre 2019

Encore une Ville Blanche

La médina. 
176
176
Publié le 12 novembre 2019
177
177
Publié le 12 novembre 2019
178
178
Publié le 12 novembre 2019
179
179
Publié le 12 novembre 2019

De Beni Bouzra a Al Hoceima, tres belle route qui surplombe la mer, s'enfonce dans les terres, monte jusqu'à 850 mètres pour redescendre au niveau des plages et criques. Balade a l'Ouest de Al Hoceima ds le massif du Bokkoyas : SUPERBE.

180
180
Publié le 12 novembre 2019
Le massif des Bokkoyas, a voir absolument !  
181
181
Publié le 13 novembre 2019

De Al Hoceima a Ras El Ma par les Trois Fourches au nord de Melilla. Merci P4N

182
182
Publié le 13 novembre 2019

Entre Al Hoceima et Saidia, au Nord de Melilla le tres sauvage et tres escarpé «Cap des Trois Fourches». Faire le detour ABSOLUMENT sauf si vents violents, vous allez vous faire peur !

183
183
Publié le 14 novembre 2019

De Raz el Ma a Guefait par les gorges du Zegzel au Sud de Berkane dans les monts Beni Snassen, a voir absolument, avec grotte du Chameau et grotte des Pigeons. Puis grands plateaux desertiques, les mines de charbon de Jerada et ou nous sommes ce soir, l'oasis de Guefait

184
184
Publié le 14 novembre 2019
185
185
Publié le 14 novembre 2019

A quelques kms au sud de Berkane dans les monts Beni Snassen

186
186
Publié le 14 novembre 2019
187
187
Publié le 14 novembre 2019

Toujours ds les monts Beni Snassen

188
188
Publié le 14 novembre 2019

L'oued Za

189
189
Publié le 15 novembre 2019

De Guefait a Bouarfa, longue traversée des plaines a l'Est de Guercif, puis Debdou qui conserve deux synagogues et merite une petite visite. Le Rekkam ensuite, quelques flocons et pluie glaciale a 1500 metres. Arrivés enfin à Bouarfa et bivouac ds la grande cour de l'hôtel Climat, a nouveau ouvert qui propose emplacements, elec et toilettes gratuites. Demain Iche, ce sera une decouverte.

190
190
Publié le 15 novembre 2019
191
191
Publié le 15 novembre 2019
192
192
Publié le 16 novembre 2019

De Bouarfa a Ich, le bout du monde, route magnifique, photos a suivre. Accueil ds le village par Mohamed Allal, charmant.

193
193
Publié le 16 novembre 2019
194
194
Publié le 16 novembre 2019
195
195
Publié le 16 novembre 2019
196
196
Publié le 17 novembre 2019

Tres belle piste a quelques kms a l'ouest de Ich, nous longeons la frontière algérienne, et traversons des sites extraordinaires. Pas un chat bien sûr. Photos a suivre.

Le trajet du jour est en «Orange» 
197
197
Publié le 17 novembre 2019

Largement répertoriées, ces gravures couvrent une large dalle d'une quinzaine de metres.

198
198
Publié le 17 novembre 2019
199
199
Publié le 17 novembre 2019

Tres belle piste roulante, longeant la frontière algérienne jusqu'à Figuig

200
200
201
201
Publié le 18 novembre 2019

Route sans intérêt si ce n'est celui de longer de tres près la frontière algérienne.

202
202
Publié le 18 novembre 2019
203
203
Publié le 20 novembre 2019
204
204
Publié le 20 novembre 2019
205
205
Publié le 20 novembre 2019
206
206
Publié le 21 novembre 2019

De Arfoud au camp Serdrar, traversée du djebel Ougnat, photos a suivre, tracé Vert.

207
207
Publié le 21 novembre 2019
208
208
Publié le 21 novembre 2019
209
209
Publié le 21 novembre 2019
210
210
Publié le 21 novembre 2019
211
211
Publié le 21 novembre 2019
212
212
Publié le 22 novembre 2019

Des milliers de fossiles a 3 kms du camp

213
213
Publié le 23 novembre 2019

Tres belle balade, 180 kms de montagne dans le djebel Sagho. Quittons a regret Camp Serdrar et prenons la route de N'Kob. Montée au col Tazazert 2200 mètres, arrêt buffet, une omelette et des fruits, un regal. Puis direction Iknounn, toujours goudron, mais ensuite cap sur Alnif par une piste qui remontera a 1800 metres au niveau du Col Bougafer. Piste cassante, 60 kms en 4h. Arrivés fatigués a Alnif. Piste BLEUE ce jour

214
214
Publié le 23 novembre 2019

Autour de Serdrar, au moins deux sites de fossiles. Le premier ou nous avons ramassé et photographié de petites pieces et le second, veritable carrière ou des blocs de 10 tonnes sont extraits de la montagne et tranchés en vue de l'utilisation domestique. Deux photos, bloc brut et coupe.

215
215
Publié le 23 novembre 2019

Tres beau massif, aujourd'hui goudronné, ce qui ne change rien pour nous, nous pouvons atteindre facilement le col de Tin Tazzazert a 2300 mètres. Coups d'oeil sublimes

216
216
Publié le 23 novembre 2019

A 2300 metres, une petite auberge ou nous nous sommes régalés d'une omelette berbère avec tomates et oignons ......UN REGAL

217
217
Publié le 23 novembre 2019

70 kms de pistes en 4h

218
218
Publié le 25 novembre 2019

Partis de Tineghir nous franchissons les gorges du Todra, haut lieu du tourisme extrême oriental. Tres vite la route devient superbe, nous sommes seuls. Passage a 2706 metres, descente vers Agoudal, c'est un tres bon goudron depuis le depart, mais à Agoudal, cap au sud vers Boumalne, piste réservée aux 4x4, nous croisons neanmoins une WV Golf. Montée a 3000, un peu de neige, pour le Fun et descente vers notre camping .

219
219
Publié le 25 novembre 2019

Un peu en amont des gorges «Touristiques» Rencontres !

220
220
Publié le 25 novembre 2019
221
221
Publié le 25 novembre 2019
222
222
Publié le 25 novembre 2019
223
223
Publié le 26 novembre 2019
224
224
Publié le 26 novembre 2019

Ce matin la descente des gorges du Dades, soleil levant, nous avona adoré, photos a suivre, puis visite de la kasbah de Ameridil a Skoura. Arrivés a Ait Benhaddou apres les courses au Carrefour Market de Ouarzazate bien achalandé et pourvu en alcools en tout genre.

225
225
Publié le 26 novembre 2019

Avant de rentrer ds les gorges etroites, belles couleurs d'automne

226
226
Publié le 26 novembre 2019
227
227
Publié le 27 novembre 2019

Tres belle visite ce matin a Aït Bennadhou puis cap au sud vers Zagora et Mahamid. Arrivés chez Phil,camp ESPRIT DESERT . . . nous en avions entendu parler. C'est au delà de ce que nous pensions ! Bravo, Bravo, et en plus on nous offre le thé shiba ...(absinthe)

228
228
Publié le 28 novembre 2019

De Mhamid a Foum Zguid par Zagora.

229
229
Publié le 29 novembre 2019

Tres beau parcours du jour, dans un premier temps belle piste roulante puis petite route ds l'Anti Atlas et belle arrivée a Taliouine.