Mai et juin 2023, périple en Grece et en Italie.
Du 5 mai au 15 juin 2023
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous prenons la route le 5 mai 2023, sous le soleil.

Rapido  pressé !! Ouf ça passe!!

Partant pour 2 mois nous sommes allés dire au revoir à Soline, Mathis, Nadège et Sébastien 😂

La première étape est à Annecy pour, un peu en avance, fêter l anniversaire de Cédric.🎂

Nos enfants vont nous manquer, nous les joindrons par WhatsApp.

le superbe lac d annecy 

Dès le matin 8h la marcheuse est en action, et moi aussi.

Nous longeons ensuite le lac vers Alberville, puis via la vallée de la maurienne arrivons en Italie en prenant le tunnel de frejus.

2

Notre destination est Ancona pour prendre le ferry vers la Grèce.

Nous traversons donc l Italie ´en ligne droite ´ avec l’objectif de découvrir de nouvelles villes. Nous faisons halte à Asti.

Nous dégustons bien sûr la spécialité ‘Asti spumante ´, et assistons au ´paliot ´. 14 formations concourent : musique et lancé de drapeaux.

Découverte de la ville.

3

Arrivés à Parme, ville réputée pour son jambon et le parmesan.

Un petite marche et nous arrivons au centre, un dimanche après-midi.

4

Halte dans un nouveau pays sans presque quitter l Italie, la république de saint marin.

Premier avantage, j ai fait le plein diesel à 1,53 alors qu en France c’est environ 1,80 €. Deuxième avantage le tour du pays se fait facilement.

Nous visitons la ville, très escarpée, agréable mais un peu trop d échoppes pour touristes.

5

Ancone, antique cité étrusque / romaine.

Nous visitons Ancone la veille du départ pour la Grèce.

Attente du ferry entouré de hollandais et d allemands 
6

Nous avons choisi l option ´Open desk’, qui nous permet de passer la nuit dans notre camping car.

C est la première fois que nous trouvons cette possibilité sur un ferry.😀 nous avons une super place vue sur mer pendant le voyage de 17 heures.

Vraiment super de pouvoir être dans notre camping car, car souvent les cabines ferry sont spartiates.

7

Nous débarquons en Grèce à Igoumenitsa , au nord ouest, et prenons la route pour Parga.

Les régions prévues pour notre périple  
• • •

Parga est vraiment agréable pour une première étape, nous dînons sur le port, restaurant italien (pizza et risotto) car nous ne maîtrisons pas encore le grec.

8

En route pour Preveza nous hésitions à faire un passage à l intérieur des terres pour Acheron (rivière réputée) car la route semblait ‘ compliquée, lorsque nous apercevons un bus touristique ….nous décidons de le suivre!

Première ‘baignade ´ en grece
• • •

Nous atteignons ensuite Preveza vers 17h, beau port de plaisance et petites ruelles attrayantes.

Nous ne résistons pas à la spécialité locale, les sardines grillées.

• • •

Un peu moins facile de trouver un lieu pour la nuit, mais au final 😀

9

Après des étapes nature nous poursuivons notre voyage à la découverte de sites antiques.

Cette première halte nous permet de découvrir Naupacte, son magnifique port et ses ruelles touristiques.

Nous décidons de rejoindre Olympie, l’origine des jeux olympiques. C’est le rêve de Régine depuis la classe de 6eme de découvrir les trésors antiques de la Grèce…. Ça fait un ´bail’, 😳, quelques années me corrige t elle…..😀

10

Olympie, cité antique où sont nés 776 ans avant Jesus Christ les jeux olympiques.

Régine a pris 500 photos!’ Il faut que je négocie un peu de tri 😉

Quelques photos de ce superbe site antique.

Jean Jacques est devant l’entrée du premier stade olympique qui était interdit aux femmes car les athlètes concouraient nus .
Un outil smartphone permet de visualiser les monuments tels qu’ils étaient à l’époque  

Nous visitons ensuite le musée très instructif sur l histoire des jeux olympiques, vraiment bien !

11

Nous arrivons à sparte, nous nous installons au camping et passons une bonne soirée avec des alsaciens.

Nous visitons le lendemain le site de Mystras.

Église byzantine  

Puis, nous prenons l autoroute, déserte, pour Momenvasia.

12

Nous arrivons dans une superbe cité construite, entre autre par les Francs, sur un rocher.

Belle étape gastronomique 😊
Petite rando avant le départ
13

De superbes paysages et de magnifiques citées antiques, mais aussi des villages/villes assez moches à l’intérieur des terres avec de nombreuses décharges sauvages.

De nombreuses habitations ne sont pas terminées pour ne pas payer les taxes.

Concernant la route c est assez variable, le plus difficile est le changement très fréquent de limite de vitesse. Nous respectons ces limites et de ce fait nous nous faisons doubler sur les lignes blanches et dans les virages.😳

L accueil est très chaleureux, en particulier dans les restaurants. Difficile de résister aux nombreux restaurants, très bons et moins chers qu’en France.

Nous avons beau temps, la température est agréable.

Comme à notre habitude nous avançons vite dans notre voyage, parfois plusieurs visites (étapes) dans la même journée.

Nous avons longé, l adriatique, la mer ionienne, la mer égée et la mer de crête.

L adriatique lors de la traversée en ferry depuis l’Italie.

Dans les eaux albanaises qui sont hors Europe, le téléphone de Régine a été ´piraté’ ; elle a été avertie par Orange que son forfait internet était bloqué par sécurité mais a tout de même 60€ à sa charge 😩

Maison souvent non achevée pour ne pas payer d’impôts…vue de Sparte ville Grecque « importante »

Nous marchons moins que lors de nos autres voyages, une moyenne de 8,5 km par jour. Les sites antiques sont souvent sur une surface réduite et sur des reliefs accidentés.

14

Nous avons pris la route ´montagneuse ´ pour Mycenes.

Décor impressionnant et émouvant, je laisse la ´plume´ à mon historienne préférée.

Mycènes qui date du 13eme siècle avant JC et d’où régnait Agamemnon commandant en chef des Grecs lors de la guerre de Troie!

On a un sentiment d’humilité devant tant de grandeur.

Entrée de la citadelle « porte des lions » .La muraille de 8m de haut, faite d’énormes bloc de calcaire parfaitement ajustés.
poterie trouvés dans une tombe avec une salle semi-souterraine  d’une hauteur de 13m, d’un diamètre de 14m 
15

Nous arrivons à Nauplie en fin de journée, nous nous garons encore une fois au bord de l eau.

• • •

Dès le matin…

C est une ville agréable, nous y restons 2 jours, un record pour nous.

Dernier matin à Nauplie, et une dernière marche matinale.

16

Nous étions impatients et ne sommes pas déçus par le canal de corinthe,

• • •

Un peu plus en retrait se trouve l ancien corinthe, vestiges dégagés en 1896.

Ce soir nous faisons halte sous les oliviers, avant de rejoindre Athènes / Le piree. Nous nous y poserons 5 jours pour visiter Athènes et partir pour les Cyclades, en particulier l île de Santorin.

17

Nous arrivons au port Le piree et nous nous posons pour 5 jours, afin de visiter Athènes et d aller sur l île de Santorin.

L arrivée au port immense est effrayante, décharges sauvages et circulation anarchique. Heureusement l accueil est sympathique sur l aire de camping car qui est assez rudimentaire.

Nous prenons le métro tout neuf pour le centre d Athènes, et sous sommes immédiatement séduits par la ville.

Retour au camping car pour une bonne nuit car les 2 jours de visite d Athènes vont être intenses.

Comme conseillé à l’office de tourisme nous démarrons tôt, vers 8 heures, heureusement car vers 12h c est la foule.

L’Acropole : impressionnant Pour paraphraser Napoléon « du haut de ces monuments 20 siècles d’histoire nous contemplent »

Nous visitons également l agora Romain et le musée de l Ancient agora, puis le temple de hephaistos.

Un dernier tour en ville avant la fin de cette première journée.

• • •

Pour le deuxième jour de visite d Athènes nous commençons par la traditionnelle relève de la garde devant le parlement.

Chorégraphie au millimètre près 

Nous poursuivons dans la ville toujours trépidante.

Retour au port du Piree.

Ici la retraite est à 67 ans et il y a beaucoup de pauvreté, de nombreuses personnes fouillent dans les poubelles, vraiment nous ne pouvons pas nous plaindre en France.

Par chance nous ne sommes que des touristes, et nous avons la chance de pouvoir choisir des lieux plus agréables qu’au Piree, demain départ pour l île de Santorin.

18

Nous sommes maintenant dans les Cyclades, sur l’île de Santorin.

Après presque 5 heures de ferry nous nous installons à l’hôtel pour 2 nuits à Fira (capitale de Santorin), vue sur la mer un peu lointaine et il pleut.

L île est assez grande et heureusement nous avons prévu une voiture pour visiter.

• • •

Vue de notre chambre d hôtel.

Nous nous rendons à Oia qui est l endroit le plus spectaculaire, c est le coin préféré de Nadège.

• • •

Nous prenons quelques photos qui même par temps de pluie illustrent la beauté du site.

Le lendemain matin il fait un peu frais, nous visitons Fira qui est plus en dénivelé que Oia, comme le montre les nombreuses marches.

Il n est pas facile de résister a la tentation de tout photographier, et de s attabler en terrasse des nombreux restaurants 😏

• • •

Ne pas oublier son portefeuille ! 😡

Le cratère du volcan : la caldeira.

Nous faisons une halte à imerovigli avant de nouveau Oia.

• • •

Le soir les touristes sont à Oia pour voir le coucher du soleil.

En attente du coucher du soleil 

Le temps est un peu voilé et nous retournons à Fera, bonne idée !!

Mercredi 24 mai, pour cette dernière journée nous retournons a Fira pour une dernière visite, nous prenons le bateau à 15 h pour rejoindre le continent.

• • •

Dernières photos à Santorin.

19

Nous quittons Athènes après 2 heures de bouchons, souvent causés par l attitude ´désinvolte ´ des automobilistes qui se garent n’ importe où.

Nous prenons de l altitude et grimpons le long du mont parnasse (2457 m), traversons une station de ski (??), et nous arrivons à Delphes au camping Appolon.

Non !, Appolon n est pas dans la piscine.

C est moi  

Visite du site magnifique de Delphes.

20

Direction Les météores, un trajet de 5 heures, dans des paysages variés et magnifiques, mais également de la pluie et de la grêle, des routes sinueuses puis très ´droites ´.

Nous arrivons à kastraki en fin d’ après midi, et découvrons que les restaurants sont 3 fois moins chers qu à Santorin, bonne surprise😀

Les météores permettent la visite de 7 monastères, nous en visitons 3 au cours d une randonnée incroyable, et sportive.

La pluie, l’érosion a « créé » ces rochers géants appelés forêt de pierres
7 monastères ont été construits sur ces rochers dès le début du 14eme siècle 
Les intérieurs des monastères sont richement décorés de fresques, d’icônes toutes magnifiques 
Les entrées …taillées dans la roche
Mais pour admirer, il faut d’abord grimper 😞Les hommes doivent être en pantalon et les femmes en jupes…Celle que portait Régine n’...
Pour le plaisir encore quelques photos de la forêt de pierres 
21

C est une belle halte au bord d un lac que nous trouvons à ioannina.

Nous sommes au seul camping de la région. En Grèce les aires pour camping car sont rares, et les campings souvent ´peu développés ´.

Nous venons de traverser une zone montagneuse et l orage n est pas loin.

Le lendemain, réveil tardif, il fait beau temps, nous partons visiter l île sur le lac de Ionnina et son musée Ali pacha.

Suite de la visite de la ville de Ionnina et du musée municipal, Ali Pacha est partout.

Nous décidons de rester un jour de plus au bord du lac, et faire une balade .

Comme chaque soir le temps est orageux, nous nous posons sur le sol dur pour éviter d être enlisé avec le camping car.

22

Après notre tour de la Grèce et un point sur ce périple nous décidons de reprendre le ferry pour l Italie, et de ne pas ´remonter par l Albanie / Monténégro / Croatie.

Nous sommes un peu lassés par l état des routes, par les aires/campings rares et rudimentaires. Un couple de camping caristes nous a indiqué que c est bien pire en Albanie et Monténégro.

Nous regrettons juste de ne pas visiter Dubrovnik en Croatie, nous connaissons juste Split que nous avions visité à l époque de la Yougoslavie .

Par contre nous sommes très contents de découvrir d autres régions de l’Italie, en commençant par les Pouilles.

Nous avons pu réserver pour un trajet Igoumenitsa/Bari pour le samedi 3 juin.

23

En route vers Igoumenitsa nous faisons halte à Dodoni, pour une visite du site plus ancien que Delphes, mais plus petit.

Nous nous installons dans un camping à Igoumenitsa pour 2 jours avant de prendre le ferry pour l Italie.

Super camping en bord de plage, nous nous baignons dans la mer Ionnienne.

C’est le plus agréable camping depuis le début de notre voyage.

• • •

3 juin 19 h, nous sommes sur le port en attente du ferry, départ de Grèce pour l Italie.

24

Nous prenons le ferry, cabine assez confortable, et arrivons à Bari, capitale des pouilles.

Nous sommes très heureux de retrouver l Italie, c est un superbe pays.

Départ de Grèce  sous un temps orageux 
Sortie du ferry entre les motos et les camions

Nous connaissons un peu la région des pouilles, suite à un passage ´rapide ´ à Matera lors de notre retour de Sicile il y a quelques années.

Nous découvrons Bari, superbe ville historique très animée.

Entrée gratuite au château  
Dans les rues de la ville
Heureusement le plat de poissons grillés est pour 2
25

Nous continuons vers le sud !! Ce n est pas la direction de Lyon !

Alberobello est la capitale des Trulli, c est un village magnifique, les maisons sont en pierre sans mortier, elles datent pour la plupart du 13eme siècle. Cependant la technique de construction date de la préhistoire…. La ville est bien sûr touristique,

26

Encore plus au sud, Régine a repéré une superbe ville qui est réputée pour ses bâtiments baroques, d’ailleurs elle a le surnom de Florence des pouilles.

Lecce est une ville impressionnante, elle porte bien son surnom.

Nous reprenons la route pour une halte technique et un repos bien mérité à Tarente, avant de rejoindre la région de Naples à l ouest.

27

Après la région des Pouilles, nous traversons la Basilicate, superbes paysages de vallées puis de montagnes, et de nombreux villages perchés.

Nous atteignons Salerno, au sud de Naples. Nous connaissons Naples et la côte Amalfitaine pour les avoir visités il y a quelques années en voiture.

Nous faisons halte pour la nuit à Salerno.

La ville est peu touristique et semble ´pauvre ‘. Le quartier ancien ressemble à celui de Naples, en plus petit bien sûr.

28

Nous remontons vers le nord, les distances sont plus importantes et nous prenons l autoroute.

Nous écoutons comme d habitude de nouveaux chanteurs, Brel, Cabrel, Goldman, Pagni, Mort Schuman…. Et un peu Moustaki….Régine souhaite écouter ACDC, U2, Rolling Stone…Demain peut-être 🤔

Nous contournons Rome que nous connaissons bien, direction Orvieto en Ombrie, juste avant la Toscane qui est notre région préférée en Italie, avec Venise bien sûr.

Nous avions, par hasard, assisté à un concourt international de ténors à Orvieto il y a quelques années 👍👍 mais rien cette année 😔, la beauté de la ville compense.

Bonne grimpette d abord 
Traboule comme à Lyon 
29

Nous sommes en Toscane de sud, et une nouvelle fois enchantés de découvrir une nouvelle ville. Ville d’origine des Médicis!

30

L’étape suivante nous amène à Arezzo au nord de la Toscane. Arezzo a subi d’importants bombardements en 1945 mais a gardé son centre historique intact.

La place centrale est en préparation pour l événement annuel (photo de gauche) : la joute du Sarrazin.

31

Notre troisième visite de Lucques, superbe ville de Toscane.

Lucques est une ville fortifiée sans dénivelé, rare en Toscane , entièrement entourée d’une muraille qui a su garder son architecture « Renaissance ». Lucques a la particularité d’avoir encore un amphithéâtre Romain habité comme l’avait Arles…

Place de l’Amphithéâtre, en forme elliptique fermée créée au moyen âge sur les ruines d’un amphithéâtre Romain 

Encore de nombreuses photos de monuments historiques des églises bien sur mais aussi des villas et des palais…une évidence en Italie.

Nous prenons la route vers Turin, traversons Genova, ses nombreux tunnels et son nouveau pont.

Nous avions plusieurs fois emprunté le pont qui s est effondré, sans bien sûr prédire son effondrement nous avions eu un sentiment d insécurité.

32

Cette dernière étape sur la route du retour est très agréable.

Nous sommes passés à côté de Turin très souvent mais sans nous arrêter, sauf pour les jeux olympiques d hiver en 2006, mais nous n étions pas en ville 🤔

Nous sommes impressionnés par les grandes avenues piétonnes, les bâtiments de style baroque, les palais reconvertis en Banque ou Université, les grandes places animées où se réunissent les Turinois toutes générations confondues.

Immenses avenues  

Nous visitons une église impressionnante.

Petit apéro avant le retour  

Nous passons ensuite la frontière, retour en France direction la maison.

33

De retour à la maison, piscine ´verte ´, pelouse 👎, fouine dans la cheminée, …..

C’est le retour à la vie ´normale ‘ !!