Ce Carnet de voyage est une des différentes parties du carnet principal " l'Espagne au gré du Camping-car"
Du 26 mai au 3 juillet 2019
39 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes au désert de Tabernas et nous profitons de l'après midi pour aller visiter Almeria en moto (80 km aller-retour).

2

Nous y passons 2 jours. Nous avons trouvé un Camping " Sierra Nevada" dans la ville et à 4 km du centre, situation parfaite.

Pour raconter cette visite, j'ai scindé ceci en 4 parties.

# Visite de la ville et des quartiers populaires

Quartier de l'Albacin 
Panorama St Nicolas 

# La Cathédrale de l'incarnation

# Autres monuments remarquables

Ancien hopital 
Monastère de San Jeronimo 


# l'Alhambra et l'Alcabaz

Nous pensions visiter le palais de l'Alhambra, mais il n'y avait plus de places disponibles avant 4 jours. On nous a proposé une visite des jardins de Généralité et de Partal, des chemins de ronde et cours de l'Alhambra et de la forteresse de l'Alcabaz, mais sans le palais, ce qui nous à paru un bon plan B.

Donc voici le résultat.

l'Alhambra et l'Alcabaz 
Les jardins 


l'Alhambra 


l'Alcabaz 
Panorama sur la vieille ville de Grenade 


3

Après notre randonnée à Capileira (voir le blog randonnées) nous roulons vers la mer vers Motril pour voir une aire de CC, mais fermée. Nous continuons vers Malaga, et plus particulièrement à la Cala del Moral à 10 km de Malaga, où se trouve une autre aire de CC, pas trop mal au bord de mer.

Quoi de mieux !! 

Belle petite ville touristique avec un superbe bord de mer pas bétonné, mais avec une mer agitée et difficile de se baigner.

Le lendemain et le surlendemain, nous partons visiter (en moto) la ville de Malaga.

Nous allons découvrir les principaux lieux typiques de la Ville, mais aussi d'autres trésors cachés !

# L’Alcazaba

Le premier lieu d’intérêt à Malaga est l’Alcazaba.

Édifié au XI ème siècle par les Maures, ce palais servait à la fois de lieu de résidence aux gouverneurs musulmans et de forteresse pour protéger et défendre la ville et la province, des catholiques.

Nous allons en découvrir toutes les richesses.


# Le château de Gibralfaro

Autre site touristique principal à voir à Malaga, le château de Gibralfaro. Le château a été construit au XIV ème siècle afin de protéger l’Alcazaba. On y trouvait une caserne pour loger les soldats ainsi qu’un phare. Ce dernier à d’ailleurs donné son nom au château, Gibralfaro signifiant « montagne de lumière ».


# La cathédrale de l’Incarnation

La cathédrale de l’Incarnation, visible de loin, est l’une des plus hautes en Andalousie. La construction de la cathédrale a débuté au XVI ème siècle, sur les fondations de l’ancienne mosquée de la ville.

Nous avons pu y admirer son plafond richement décoré, l’abside constituée de magnifiques vitraux, les chapelles ou encore l’autel et l’orgue de 4000 tuyaux.

# Le marché Atarazanas

Le marché central et couvert de Malaga se trouve dans un superbe bâtiment du XIX ème siècle aux vitraux colorés. Très animé, vous y trouverez un grand nombre d’étals de fruits et légumes, ainsi que de la bonne charcuterie espagnole ou du fromage. Nous y avons fait nos achat pour le pic nique du midi.


# Flânerie dans la ville

Au gré des rues et de l'envie, on découvre la ville.

Centre Pompidou à Malaga 
4

Nous avons quitté Malaga pour descendre encore plus vers le sud.

Objectif Gibraltar, mais cette enclave, ne nous permet pas d'y aller avec le CC. Nous camperons donc à la Linea de la Conception, ville frontalière avec Gibraltar.

Nous trouvons un camping agréable,un peu bruyant, mais situé à 7 km du rocher.

Immense plage de plus de 2 km, dans un no mansland sans construction !!!!.

On aperçoit le rocher de loin, notre prochaine destination.

Le premier matin au pied de Gibraltar est est brumeux et pas très engageant pour grimper sur le rocher.

Nous décidons d'aller visiter Algésiras ( en moto) à 30 km de là.

Algésiras est une ville de tradition côtière, mais à la fois moderne et cosmopolite de par sa positon stratégique entre deux continents et son grand complexe portuaire, un des carrefours principaux du trafic maritime mondial.

Le port 

La Place Alta, le centre social de la ville, abrite d'importants monuments comme l'église paroissiale Nuestra Señora de la Palma et la petite chapelle de Nuestra Señora d'Europe. Pour parachever le patrimoine d'Algésiras: l'Hôtel de Ville, le Marché de légumes.

La place Alta 
Le marché 
5

Après avoir visité Algesiras, nous passons en terre étrangère pour visiter Gibraltar.

Gibraltar, pays de l'Empire britannique, ne fait pas partie de l'Andalousie!

Mais nous le visiterons quand même !!

C'est une enclave de 6 km2 principalement occupée par un rocher qui culmine à 426 m et qui est classé en réserve naturelle (??).

Particularité, la frontière est délimitée par la piste de l'aéroport que l'on doit couper pour entrer à Gibraltar

C'est une ville concentrée avec un port franc, des residences de luxe, une ville pleine de boutiques pour touriste et un téléphérique datant des années 50 pour atteindre un des sommets du rocher.

Depuis notre camping, nous irons visiter en moto "l'Europa point", qui est l'extrémité de Gibraltar proche du Maroc, mais pas le plus proche ni le point le plus au sud de l'Europe qui , lui, est à Tarifa, bien en Espagne.

Phares, batteries de guerre, mosquée occupent ce point.

Petite visite en ville où ça grouille de touristes (comme nous d'ailleurs!).

Le lendemain nous viendrons "escalader" le rocher par sa face Est et visiter la réserve naturelle. Voir le blog " Randonnées en Andalousie et dans les Pyrénées".

6

Nous quittons Gibraltar pour la suite du voyage en direction de Tarifa, puis Cadix.

# Visite de TARIFA

Tarifa est bien connue pour ses plages très ventees, paradis du surf et du Kite-Surf.

Petite ville, avec sa grosse activité maritime qui est le passage vers le Maroc (Cueta et Tanger) à portée de main.

La ville ressemble bien à une ville marocaine, petites maisons blanches empilées, ruelles étroites, cours intérieures et petites échoppes.

À son extrémité la plus au sud l'île de "las Palmas" est squattée par l'armée.

# Visite de CADIX.

Après quelques heures passées à Tarifa, nous continuons vers Cadix.

Cadix est concentrée sur un isthme et sur la presqu'île. Il y est très difficile de stationner (PK souterrains).

Nous statinnerons au tout début de l'isthme et prendrons les vélos pour gagner le centre ville par une magnifique piste de 6km aménagée en fronde e mer.

Nous visiterons la cathédrale et qu'elles églises.

Passage vers le marché couvert.

Déambulation dans les rues commerçantes et decouverte des places typiques de la ville.

7

Nous quittons Cadix pour Séville. Nous ferons une halte pour la nuit à Xérès, bien connu pour son vin.

Le lendemain, sur la route de Séville, nous ferons un passage par le village d'Arcos de la Frontera, un des "villages blancs" renommés dans la région - entre nous, assez décevant, on à vu mieux à Capileira dans la Sierra Nevada.

Néanmoins, petite visite.


Nous resterons dans un camping à 20 km de Séville, car il n'y a rien de plus proche

Camping très bien avec piscine et peu cher.

Le lendemain nous partons en moto pour Séville.

Encore une fois, nous ne visiterons pas l'Alcazar , faute de places. Quand mouais arrivons , il y a une queue impossible, qui attends pour renter.

# visite de la Cathédrale

Tombeau de Christophe Colomb 

# Les Archives générales des Indes

Les sont nées en 1785 de la volonté de Charles IIId'Espagne de centraliser en un lieu unique les documents relatifs aux colonies espagnoles.

Elles sont situées dans l'ancien bâtiment ayant servi de lieu aux transactions commerciales maritimes à partir de 1590.

Lettre de Christophe Colomb 

# La place d'Espagne et le parc Maria Luisa


Notre deuxième jour, nous allons visiter des sites moins importants au 4 coins de la ville , toujours après un trajet en moto depuis le camping.

# Visite de la Torre del Oro

la Torre del Oro, ou « tour de l’or de Séville » en français, est située sur les bords du fleuve Guadalquivir et a été construite au début du XIIIᵉ siècle pour renforcer les défenses militaires de la ville. Pour bloquer la circulation sur le fleuve, les Maures y tendaient une chaine reliée à une autre tour juste en face.

La tour de l’or abrite aujourd’hui le musée naval avec des maquettes et des instruments de navigation


Puis pose déjeuner devant la mairie de la ville, bâtiment insignifiant.

# Le Metropol Parasol

C’est le monument insolite de Séville. Tout récent (il date de 2011) le Metropol parasol ou las setas (les champignons en français) a été l’objet de vives critiques lors de son édification.

Et en effet, l’édifice peut surprendre. Cette structure en bois gigantesque a la forme de champignons géants et détonne un peu du style andalou.


# Le palais de las Dueñas

Il appartient à la Maison d'Albe et fut construit entre le xve et le xvie siècle. Composé de plusieurs édifices séparés par des patios et des jardins, son architecture allie les styles gothico-mudéjar et Renaissance.

Un endroit où il fait bon de flâner et montre une facette de la bourgeoisie de Séville.

Nous terminons notre journée à Séville par une déambulation dans les rues commerçantes du centre ville avant un retour au camping pour une bonne baignade dans la piscine.

8

Nous partons de Séville pour Cordoue, 150 km d'une autoroute ( toujours gratuite) et comme partout bordée de magnifiques lauriers roses, blancs, rouges et encore. Nous traversons d'immenses plaines cultivées à perte de vue de blé. ( où autre) d'oliviers et de tournesols.

A Cordoue, nous trouvons le camping municipal, à 3 km du centre. Cette fois nous prendrons les vélos, c'est plus rapide!

L'après midi nous allons en ville, voir s'il faut réserver pour visiter les sites majeurs.

L'Alcazar avait fermé ses portes à 15h30!!, Nous poussons jusqu'à la Mesquita - la Cathédrale. Pas de problème, peu de monde, nous rentrons pour la visite, on ne sais jamais !

# Visite de la Mesquita

la Mezquita ou mosquée-cathédrale de Cordoue est le lieu d’intérêt principal de la ville et certainement le plus étonnant. Édifiée en l’an 785 par un émir musulman sur les ruines d’une église, elle a été agrandie et embellie sur plusieurs siècles et est aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux exemple d’art islamique en Espagne. Suite à la conquête chrétienne, une cathédrale à même été érigée en son sein créant un singulier mélange architectural. A l’intérieur on peut admirer des colonnes et des arcades bicolores rouges et blanches à n’en plus finir et du plus bel effet grâce aux jeux de lumière.

Les extérieurs et la cour 
Les voûtes de l'ancienne mosquée 
********** 
********* 
Jeux et de lumière d'ombre 

******* La partie cathédrale ******

**** 
***** 
***** 
******* 
******* 
****** 


# Visite de la porte du pont, du pont romain et de la tour de la Calahorra

la porte est située juste en face du pont romain de Cordoue. Elle a été construite au 16ème siècle sur le site d’anciennes portes romaine et maure.

Le pont Romain a été érigé au 1er siècle avant JC, il fut l’unique pont de la ville pendant près de 20 siècles et le moyen d’accès principal à Cordoue.

Le pont traverse la rivière Guadalquivir
Vue sur la porte et la Mezquita 

A l’extrémité du pont romain, se trouve la tour de la Calahorra, une tour défensive datant de l’époque musulmane.

Pour ce deuxième jour, nous allons flâner un peu dans la ville en commençant par l'Alcazar

# L’Alcazar de los Reyes Cristianos

****** 

Nous poursuivons notre balade par le centre ville avec les places principales de Coredera et de Tendillas.

Pour une ville multiculturelle, les traces sont encore vivantes. Nous irons voir un temple Romain,un monastère, puis une mosquée et une synagogue.

***** 
***** 
***** 
***** 

Nous continuerons notre balade dans but pour découvrir quelques trésors cachés, de belles cours intérieures.

***** 
****** 
***** 

Pour terminer le séjour à Cordoue, les rues du centre ville et du quartier juif la Juderia.

****** 
****** 

Fin de notre passage en Andalousie, nous gagnons le centre de l'Espagne, Tolède, Madrid, ...

La suite sur le blog: "Visites du centre de l'Espagne".