Trekking dans la "vallée cachée": la vallée de TSUM. Ce Blog détaille une partie de notre voyage au Népal en 2022 raconté dans le blog principal intitulé "NEPAL 2022, le retour tant attendu!"
Novembre 2022
20 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Le trek vallée Tsum, la vallée cachée, se trouve, au nord du Népal, au beau milieu de la chaîne qui s’étend le long de la frontière avec le Tibet, dans le district de Gorkha, proche du massif du Manaslu.

On y découvre le Ganesh Himal et Sringi Himal, dans une région naturellement et culturellement très riche par tous les aspects de sa biodiversité.


Un trek de 20 jours très attendu pour:

# Revenir dans cette région cette année, avec des attentes encore plus grandes. En 2015 grosse déception, nous étions à l’entrée de la vallée, mais l’accès y était impossible à cause du tremblement de terre.

# Vivre de grands moments de sérénité au milieu de populations tibétaines fidèles depuis toujours à leur art et "esprit" de vivre.

# pour cette vallée est sacrée pour les bouddhistes, ses nombreux monastères et gompas nichés à flan de parois ou dans les forêts de pins qui parsèment la vallée jusqu’à la frontière tibétaine.

# Faire une petite incursion au camp de base du Ganesh Himal.


2

Voici l'itinéraire finalisé avec une agence de trekking de Katmandou

Jour 1 - POKHARA - Baluwa - Barpak (1900m)

Jour 2 - Barpak -Laprak (2200m)

Jour 3 - Laprak – Singla

Jour 4 - Singla- Tatopani (990m)

Jour 5 - Tatopani - Jagat (1370m)

Jour 6 - Jagat - Lokpa (2040m)

Jour 7 - Lokpa - Chumling (2316m)

Jour 8 - Chumling - Chhokangparo (3010m)

Jour 9 - Chhokangparo – Chule–Nile (3361m)

Jour 10 - Nile – Mu Gompa (3700m)

Jour 11 - Mu Gompa – Dupchet - Bhajyo - Mu Gompa (3700m)

Jour 12 - Mu Gompa - Rachen Gompa (3020m)

Jour 13 - Rachen Gompa - Dumje (2440m)

Jour 14 - Dumje – Lungdang Gumpa (3290m)

Jour 15 - Lungdang Gumpa - camp de base du Ganesh Himal (4000 m) - Lungdang Gumpa (3290m)

Jour 16 - Lungdang Gumpa - Ripchet (2468m)

Jour 17 - Ripchet - Philim (1570 m)

Jour 18 - Philim - Tatopani (990m)

Jour 19 - Tatopani - Soti Khola (720m)

Jour 20 - Soti Khola – Katmandou (1350 m)

3
3
Publié le 3 novembre 2022

Ça y est le départ est imminent, beaucoup d'impatience pour accéder à cette vallée, qui nous avait été refusée en 2015, terrible année du tremblement de terre au Népal, pile dans cette région.

Départ 7h30 de l'hôtel en jeep privée car les voyages en bus sont impossible dans ces vallées.



Précautions obligent !

La route de Kamandou que nous empruntons est en piteux état.

Nous changeons de route pour gagner le village de Barpak. Pause déjeuner à 11h00!!!

Puis la piste chemine sur les différents versants, un coup bonne, un coup mauvaise, voir très mauvaise.

De beaux paysages s'offrent à nous.

Nous arrivons à Barpak, il est 14h00, et tout compte fait le voyage a été rapide et pas trop ennuyeux. Nous nous installons dans une guest House, pas du luxe!

Visite du village.

Près de 700 maisons.

Mais le plus important, c'est l'histoire de ce village, lui aussi Martyr.

En effet il a été l'épicentre du terrible tremblement de terre du 25 Avril 2015 à 11h56. Un mémorial nous le rappelle.

Une grande partie des maisons ont été détruites, avec beaucoup de morts.

De nombreux glissements de terrain ont dévastés les champs.


En toile de fond nous commençons à découvrir les grands massifs qui bordent le Manaslu.

Dîner agréable.

*******************************************

La nuit a été très bruyante car c'était la dernière journée de le fête de Tihar, et tous le village à profiter de cette dernière soirée.

Matin avec grand beau temps et des montagnes illuminées.

Départ pour une grosse matinée de montée avec 930 m de marches.

Belle vue derrière nous aussi sur Barpak.

Nous arrivons à un col à 2800 m où nous faisons une pause café.

De belles montagnes apparaissent.

Nous descendons en direction de Laprak, et là nous découvrons dans toute sa splendeur les conneries de l'administration.

Suite au tremblement de terre de 2015, où un partie du vieux village de Lapak ( situé 600m plus bas) avait été détruite, l'administration a décidé de déplacer les gens dans des maisons (HLM horizontaux) inhabitables pour des paysans n'ayant des terres et des animaux.

Personnes ne s'y est déplacé !!

Pause déjeuner avec 2 français très sympas.

Puis descente vers le vrai village de Laprak.

Encore plus de 600 m de marches à descendre.

Nous arrivons à notre lodge au travers de ruelles moyenâgeuses.

Nous irons visiter le village car les parents de notre guide y habitent.


La maison du guide.

Nous traversons encore un village d'un autre temps.

Mais nous y découvrons les gens et quelques bonnes surprises.


********************************

Départ un peu plus tardif, car étape assez courte.

Descente à travers le village puis les champs jusqu'à la rivière.

Après le passage du pont, remontée en sur le versant opposé.

Très beaux panoramas sur les villages de Laprak et de Gumda et les champs en terrasses.

Remontée jusqu'à Singla où on trouve notre hébergement

Pas trop mal, chambre comme à l'habitude, Déjeuner correct.

Après lessive, décrassage et petite sieste. Visite du village.


Après midi rencontre d'un couple de Chamoniads, très sympa.

Fin d'après midi à échanger.

Dîner en commun avec un très bon curry de poulet.


****************

De Singla à Tatopani par Korbabeshi


Nuit moyenne, bruit, chiens.

Petit déjeuner super: pain tibétain avec confiture maison.

Grosse descente de 1500 m pour rejoindre le fond de vallée (Korbabhesi)  du tour classique du Manaslu.

******


Nous y étions passés en 2015.

Pause déjeuner


Il y a la route et on ne reconnaît rien du tout.

Vallée très encaissée plus de Soleil.

Arrivée a Tatopani 3 lodges, 1 fermé, et 2 Taudis crasseux.

On fait le ménage dans un et ça devient acceptable.

Je me suis planté pour l'arrêt ( c'est pourtant noté dans les programmes des agences).

Seule compensation, il y a des sources chaudes et on se lave abondamment !

Quelques voitures et camions sur la piste

***********

De Tatopani à Jagat


Nuit épouvantable dans le torrent, bruit d'enfer.

Départ sur la piste.on voit les sources chaudes sortir de la montagne.

Nous sommes en fond de vallée, quelques paysages intéressants. Les mules sont toujours d'actualité pour le transport de marchandises, car la piste est coupée en de nombreux endroits et très loin d'être finie

On quite la piste pour reprendre le chemin de trek. On passe quelques hameaux.

Le chemin est très difficile, fait de gros cailloux.

On passe un énorme éboulement, que nous avions coupé en 2015, je crois que c'est pire aujourd'hui, nous traversons sous des milliers de tonnes de rochers instables.

En 2015 nous avions aussi coupé le torrent sur 2 troncs d'arbres.

Déjeuner, puis on reprend le chemin le long de la rivière.

Ils on construit un chemin suspendu pour les périodes de crues, mais il n'y a pas de chemin pour en descendre.

On poursuit sur un chemin défoncé par les mules.

On retraverse la rivière pour terminer à Jagat.

On ne reconnaît rien.

On atterrit dans une guest House potable ( pas la mieux du coin).

Coin pour se nettoyer, chambre correcte.

Tour dans le village, rien sauf le checkpoint de police pour l'entrée dans la zone du Manaslu.

Nous rencontrons les groupes de touristes qui arrivent de Soti Khola.

*************************

De Jagat à Lokpa par Philim


Départ dans le flux des touristes.

On prend la piste jusqu'à avant Philim.

On traverse la rivière pour gagner Philim.

Pause ckeck post contrôle des permis.

Puis on continue, on est plus embêtés par les mules que les trekkers.

Pause déjeuner à Elke Bhatti.

********


On va finir le parcours avec un croisement où la majorité des gens vont vers le tour du Manaslu.

Quand même un peu de monde vers Tsum et pas mal de Français.

Chemin défoncé dans de grands éboulements qui n'existaient pas en 2015.

Nous passons sous la porte qui nous accueille dans la vallée de Tsum.


On arrive a Lokpa. On reconnaît un peu l'hôtel.

Installation, pas mal.

La vision pour démarrer demain est apocalyptique.toute la montagne sur plus de 800 m de haut est tombée et on devra traverser cela.


Demain nous rentrons vraiment dans la Vallée de Tsum.


4

Objectif Chumling

En effet, la vraie entrée de la vallée commence par ces immences éboulements que l'on ose même pas imaginer.

Des milliers de tonnes de rochers instables surplombent notre misérable chemin.

Nous partons pour le premier village Chumling.

Nous attaquons donc le chemin de tous les dangers. Au moins 500 m de traversée sous ces gigantesques éboulements.

On en mène pas large.

***

Puis pendant 2h00 on va cheminer à flanc, sans rien voir, monter et descendre soit des éboulements, soit des marches.

Puis un peu de vue sur les premiers villages.

On va traverser la rivière pour aller vers le village de Chumling.

****

Sauf que ce mauvais guide va nous emmener hors du village dans un lodge encore minable, rempli de Népalais !

Refus, je lui explique que notre trek est pour visiter les villages et non de les éviter!

On monte donc au village pour trouver un vrai lodge, où d'ailleurs on retrouve tous les occidentaux.


Visite du village et de ses alentours.

Superbe rencontre avec des nones d'un monastère voisin qui ramassent le millet.

Elles m'appellent pour un coup de main.

Rigolade, bonheur!!

Visite de la très belle Gompa, avec à la clé dégustation du thé tibétain - thé au lait avec beurre salé.

Les abords du village.


***************************************

On continue vers Chekumpar


Départ toujours accroché à flanc, mais sur un vrai chemin, les marches ont disparus.

On aperçoit et croise des petits villages.

On aperçois le chemin de retour ainsi que la montée vers le Ganesh Himal.

Après un col, et une très belle forêt, on rentre dans une vallée très cultivée et nous arrivons au village de Chekumpar où nous allons loger dans un très beau lodge.

S'en suit une petite visite du village.

********


Pluie dans l'après midi et neige sur les sommets.

Puis soirée Exceptionnelle, car étant seuls et sans électricité, le patron nous invite à partager sa cuisine familliale, autour du poêle à bois.

Un vrai bonheur que ces instants très particuliers dans cette famille - la mère, les 2 enfants (2 et 3 ans), le grand père, un ouvrier et une femme de passage.

Évidemment, ça cause, et ça boit et les enfants font les pitres.

Comme cela, j'ai droit au thé tibétain, à l'alcool local l'arak, à la soupe tibétaine.

Nous allons aussi prendre notre dîner ici, autour du poêle !


Soupe de lentilles, et Spring rolls très particulier, c'est un gros chausson aux pommes de terre, coiffé d'une omelette.

Un vrai délice jamais mangé aussi bon.


N'ayant rien à offrir, je donne de l'argent pour les enfants en remerciement.

Mais surprise, le patron nous donne un cadeau en retour ( impensable!).

Ainsi se termine cette soirée inimaginable.

Nous devons les laisser manger en famille, c'est la coutume.

*************************************

Montée à Nyile, dernier village de la vallée.


Ce matin grand beau temps, mais les sommets ont blanchis.


Départ assez froid et avec du vent . En cour de route, on trouvera de la glace.


Les sommets devant, derrière et sur le côté de découvrent et vont s'illuminer avec le lever du soleil



On aura le soleil ¾ d'heure après être parti.

Ça fera du bien, surtout que Marie Claire a pris froid et peine un peu.

Nous continuons sur cette grande plaine qui se déroule de chaque côté de la rivière.


Les Chortens ne se comptent plus.



On y découvre aussi des hermitage pour les moines qui prennent retraite.

Nous arrivons à Lamagaon où se trouve un magnifique Monastère tout neuf.

Petite visite.

Intérieur somptueux !

Plus loin on aperçoit le monastère de Rachen Gompa que nous visiterons au retour.

Puis arrivée à Nyile.

Seul Lodge, tout le monde s'y retrouve.

Après midi visite du village.

Bonne douche chaude (!!!).

Bronzette au soleil.

*************************************

Mauvais jour. Marie Claire s'est couchée enrhumée, ce matin ça à empiré.

Toux grasse, poumons pris.

Décision pour qu'elle reste couchée.

Nous changeons de programme, je montrerai rapidement à Mu Gompa, et descendrai avant midi.

Nous n'y coucherons pas, ni n'explorerons les alentours.

Médicaments avant de partir.


Ce matin il fait froid, ça a gelé dehors.

La montée avec le guide est plus que rapide. Quand même le temps de prendre quelques photos des paysages au lever du soleil.

Arrivée à Mu Gompa (3700m), 1h10 plus tard.

Ensemble assez insipide, de nombreuses chambres et le vieux monastère au milieu.

Visite de l'intérieur, avec des anciennetés mais assez fade.

On fait une pause café dans la cuisine du Monastère.

On redescend rapidement (1h).

Marie Claire est debout au soleil, mais toujours bien patraque.

Déjeuner, puis bain de soleil agréable.

Fin de journée habituelle jusqu'au coucher du soleil.


Ce sera la fin de notre remontée de la Vallée de Tsum.

Notre rêve sera en grande partie réalisé.

5
5
Publié le 24 novembre 2022

Nous ne ferons pas les étapes prévues initialement.

Nous n'irons pas au Camp de Base du Ganesh Himal.

Il y a trop de dénivelé et en altitude pour la santé de Marie Claire.

Nous allons donc refaire le chemin inverse en passant par les mêmes mêmes villages

Voici quelques autres photos de ces étape


De Nyile à Chekumpar.


Nous passons par le monastère de nones de Rachen Gompa.

Immense propriété carrée entourée de chambres et au milieu un petit monastère assez neuf.

Une quinzaine de nones y résident.

D'autres bâtiments vdont en restauration.

Puis nous continuons jusqu'à Chekumpar.

De Chekumpar à Chumling


De Chumling à Lokpa

Départ sous le soleil. Très beau chemin pendant une heure, puis passage à l'ombre, un peu frisquet.

Normalement on doit descendre de 800m mais on a toujours l'impression de monter.

On longe la rivière vous le long, puis vont arriver les passages extrêmement dangereux.


Premièrement les passages suspendus qui portent très bien leur nom.

Puis 4 passages dans des glissements de terrain (déjà passés à l'aller) ou la frousse est permanente pendant au moins ¼ h.

Et enfin nous arrivons à Lokpa à 12h, sans incident.


Notre passage dans la Vallée de Tsum se termine là.

Nous allons rejoindre le chemin du tour du Manaslu que nous allons prendre en sens inverse pour regagner le point final.

Porte de sortie de la Vallée de Tsum
6
6
Publié le 24 novembre 2022

Ces dernières étapes, vont se dérouler moitié sur des chemins très pénibles et dangereux et moitié sur une piste.


De Lokpha à Philim



De Philim à Dobhan


Nous allons encore traverser l'immense éboulement de l'aller.

Peur garantie!!

De Dobhan à Machhakhola


Petite anecdote !!!


Je ne sait pas si le hasard existe où si les choses se télescopent dans un autre espace.

Au loin sur la piste, quelqu'un gesticule!!

On se rapproche, c'est Pema le guide de notre trek du mois précédent !!!!!!!!!!!!!

Quel bonheur de le revoir. Embrassades, émotions, échanges devant l'autre nullité de guide.

Il est sur le tour du Manaslu avec 2 jeunes françaises de ………... Grenoble !!!

Il leur a déjà tout raconté de nos rencontres et treks.

Si nous n'avions pas changer notre programme à cause de la maladie de Marie Claire, nous ne nous serions jamais rencontré.

Nous reprenons rendez vous pour un repas à Katmandou avec son épouse aussi.( Le porteur Bishal ne sera pas là).

Comment peut-on appeler celà ?

Surtout après le trek déplorable que nous venons vers vivre avec le guide.


De Machhakhola à Soti Khola, dernière étape


Fin du trek

Retour à Katmandou en jeep.

Arrivée après 5h30 de pas trop mauvaise route.


Ici rend fin notre trek et probablement une très longue histoire avec le Népal.

C'est aussi cela la roue de la vie!