Carnet de voyage

La suite des pays d'Europe Centrale

Dernière étape postée il y a 704 jours
On a vraiment envie de partager avec vous toutes nos aventures, et peut-être vous donner envie de marcher sur nos traces! San prétention, voici nos récits de voyages avec les anecdotes bien sûr.
Août 2017
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Après un mois en Pologne, nous voici en République Tchèque.

Nous n'avons fait que traverser, mais notre arrêt à OSTRAVA et ses hauts fourneaux nous ont ravi!

Avez vous déjà joué au jeu Machinarium? Oui? Alors vous allez vous retrouver en plein jeu. Non? Alors voici à quoi ça ressemble. C'était encore un de ce moments hors du temps que l'on adore, ces moments ou lorsque tu sors du lieu, tu as l'impression d'avoir changé d'époque, tu as besoin d'un moment pour te reconnecter à la vie réelle et nous, ça nous fait kiffer grave!

On avait faim donc on s est arrêtés dans un snack -cantine ou on nous a servi ce qui restait, du porc farci avec du lard et du fromage, pommes de terre, ice tea local et desserts locaux ... pâte feuilletée fourrée avec une crème pâtissière mais à la slovaque.. un peu fade le dessert mais local !

Bien sûr, entrecoupé de paysages tellement différents de chez nous, de maisons typiques, de pauses au bord de l'eau avec des contemplations merveilleuses, des bâtiments tellement ciselés,


des voitures en panne en pleine route nationale, avec les passagers qui poussent longtemps, longtemps... sans s'arrêter à la station service.....et tout le monde double comme il peut !

Des moments amusants ou les panneaux t'annoncent BREST et que là tu penses à ta Bretagne.....

Les moments ou tu n'as plus d'eau, ou tu vois des pompes en plein village, ou tu t' arrêtes mais ou les pompes sont hors service....Alors tu trouves un cimetière tout en haut d'une colline et tu prends l'eau là bas..

Les moments ou tu cherches à te poser pour la nuit mais tu ne trouves rien de bien quand, par hasard, tu te retrouves au fond d'un verger...Alors tu ramasses des pommes, tu fais une compote, tu bois une vodka pomme, bref t'es juste heureux quoi!


2
2
Publié le 15 septembre 2017

Ensuite nous avons suivi la route jusqu'en Autriche, à vrai dire on s'est arrêtés à Vienne, c'est tout.

Mais quelle halte! On trouve une place de parking devant un immense terrain vague dont une partie est clôturée par des palettes de bois, et ou sont posés des containers.Intrigués, on s'avance vers l'entrée et on découvre qu'il s'agit d'un lieu alternatif .

Crée en 2015, par des étudiants, projet temporaire de futur lab,plateforme pour la recherche et l'expérimentation expérimentaux et interdisciplinaires à la faculté d'architecture et d'aménagement du territoire de l'Université de Vienne.

il y a une cuisine ouverte, ou étudiants et réfugiés se mélangent, l'idée c'est que le repas et la cuisine rassemblent les gens et ceci autour d'une immense table en bois ou plus de 40 personnes peuvent s'y installer. Les réfugiés cuisinaient leurs spécialités.

Il y a également un bar, alcools ou pas, il y a un écran géant ou l'on a pu visionner 3 courts métrages en Anglais, présentés par le jeune réalisateur sur la guerre en Syrie.

Il y a un atelier réparation de vélos, un atelier bois avec toutes les machines nécessaires à toute construction, il y a un superbe potager participatif.

On y a passé une soirée magique, c'était juste géant et si vous passez à Vienne, et que c'est un Jeudi, seul jour d'ouverture, il faut vraiment aller y boire un verre, manger un bout et profiter de l'animation du jour, et vous donner ce que vous voulez pour les boissons et repas, c'est pas top tout ça?

Le lendemain, sous la pluie, nous sommes allés visiter Vienne, un peu tristounet mais bien typique. Nous aurions voulu faire un tour de calèche, l'incontournable activité à faire là bas, mais c'était très, trop cher, tout comme le musée de Sissi l'impératrice.

Nous avons donc flané dans la ville et c'était déjà très bien. Trouverez vous l impératrice, cachée derrière une fenêtre ?

Nous avons fini notre 3ème jour au Prater, immense fête foraine permanente avec des manèges vieux comme le monde, Malie a adoré et nous aussi!

Et se ballader en pleine ville, dans un immense parc, accompagnés de musique foraine, gratuitement, ça nous a changé et ca fait du bien.

j ai été particulièrement attiré par l animation visuelle d un manège train fantôme, regardez les 3 vidéos mais si vous avez pas le temps, il faut absolument que vous regardiez la 3 eme! j ai fait poireauter manu et malie pour réussir à la filmer ...

3
3
Publié le 15 septembre 2017

Partis de Vienne, nous voici arrivés en Slovaquie, à Bratislava. Nous ne ferons que cette ville car notre destination c'est la Hongrie et puis nous pensons que Prague et la Suisse bohémienne nécessiteront quasiment un voyage à eux tous seuls, ca sera donc pour une autre fois!

on arrive sous la pluie!

On se pose sur un spot indiqué par l'application Park4night, un grand parking le long du Danube et l'on voit 2 camtars (camions aménagés).

Manu va promener le chien, Malie se pose dans sa chambre et moi je vais voir qui sont ces voyageurs. Il s'avère que ce sont des français...Trop bien!

Présentations faites, il s'agit d'un full timer aussi, de jeunes qui voyagent entre les saisons d'hiver, d'un jeune couple en voiture qui va en Iran.

Tout ce petit monde revient de Roumanie, ils en parlent des étoiles plein les yeux, ca donne vraiment envie. Un autre fois, ça ne fait pas partie de notre route. Ils partent le jour même en Pologne donc on parle 1 heure et on se dit au revoir.

Nous on part visiter la ville à pied et on n'est pas déçus. La vieille ville est petite mais juste authentique.

On s est arrêtés prendre un goûter dans un salon de thé/ librairie et j ai découvert qu ils prenaient des libertés avec certains noms d auteurs français ( voir photo), on a vu une boutique de bonbons fabriques sur place devant nous, qui finissent par ressembler aux fameuses canes de pâtes fimo, mais vous laisse découvrir en photos.

Nous sommes rentrés tranquillement et là, surprise, les camtars sont toujours là, ils ont un petit souci d'huile moteur, du coup, on se pose tous au bar à coté et on boit quelques bières en papotant. 60 centimes la bière...On va pas se priver!

Retour chez nous pour dîner et superbe surprise....La ville illuminée en face de nous, avec le chateau en hauteur....Voilà ce que ça donne, pas mal non comme vue pour s'endormir?

Au réveil, avant de partir, un petit café du matin face au Danube, en téléphonant à mon amie, besoin de l entendre ! Ana... voilà ce que je voyais en discutant 😉

4
4
Publié le 4 octobre 2017

On passe la frontière et on va se caler au bord d'un étang sableux qui nous ravi, on peut même faire les leçons sur la plage, y'a pire comme salle de classe, non?

on s arrête déjeuner à ESZTERGOM , black hamburger pour Malie et dessert commun bien bourratif! Puis promenade dans la ville,on monte au château, c'est le festival de la gastronomie j en profite pour me faire tatouer un arbre au henné, oui le henné est compatible avec la gastronomie...quelqu'un a quelque chose à redire? 😉


5
5
Publié le 4 octobre 2017

Nous voici arrivés à Budapest, une capitale de plus et je kiffe ce moment, c'est quand même la classe tout ce voyage.....

On se pose sur l'immense parking au pied du plus grand parc de la ville, le Varosliget et nous rejoignons quasi directement nos potes les tracanciers, un couple de full- timer comme nous que nous avons déjà vu deux fois et qui sont drôlement cools !

Ils nous emmènent manger dans un bon restau, buffet de spécialités hongroises, on s'en met plein le ventre. Ensuite c'est promenade dans la ville, le tout commenté par Isa qui est un guide au top! On admire différents bâtiments éclairés, il fait bon, tout va bien..... On traverse la rue des bars, samedi soir, tous les jeunes sont là à faire la fête, c est entraînant! Et on termine par une énième bière au KARAVAN , endroit insolite, plein de vie, ancienne cour désaffectée investie par des baraques ou boire et manger.

Le lendemain matin, c'est brunch au SZIMPLA KERT, on tombe sous le charme direct. Encore un bâtiment, immense cette fois, dans le quartier juif, désaffecté, squatté puis transformé par ces squatteurs en un lieu atypique ou l' on peut bruncher le dimanche à l'étage produits transformés par des producteurs bios qui vendent également dans la cour en bas, et boire un coup en semaine avec des concerts divers.

On s'est régalés mais on vous laisse découvrir ce lieu magique, un des plus beaux de notre voyage, à tel point que Manu veut y retourner.

on rentre par le métro dit du Millénium, inauguré pour le millénaire de la Hongrie (Millenniumi Földalatti Vasút ou M1) et qui est le deuxième plus ancien métro d'Europe après celui de Londres, crée en 896.

Je découvre, seule, des tentes installées aux abords du parc ainsi qu'une table avec un gros nounours sur une chaise.Intriguée, je m'approche des deux messieurs présents, leur demandant si je peux prendre des photos, on dirait un squat de réfugiés. On échange en allemand et j'apprend que ce sont des activistes et qu'il y a un projet du gouvernement qui accompagne la reconstruction du quartier du château Buda. Il a été annoncé en 2011, et les premiers travaux viennent d'être entamés. L'objectif - en plus de la restauration du Városliget, le plus vieux parc municipal de la ville - est de créer un quartier des musées à Budapest

L'argument le plus convaincant contre le projet porte sur son emplacement. La plupart des habitants de Budapest ne souhaitent pas voir s'établir un quartier des musées dans le Városliget.

Les activistes sont installés depuis 1 an, 4 camps sur le parc et ne comptent pas en bouger. Quasi 2000 au départ, ils sont 70 irréductibles aujourd'hui. Il m'emmène visiter, m'explique leur combat, les affrontements avec la police et nous rejoignons une belge, DIANA, avec qui je peux échanger en anglais.J'apprends que certains sont venus juste squatter, profiter et vols, violences sont légions ce qui a refroidi la plupart des défenseurs (euhhhh le temps hivernal, -15 n'a pas aidé non plus)

On discute longuement, je finis par rejoindre ma famille mais on se revoit le lendemain aprèm.

Echanges hors du temps, improbable, DIANA, elle est sur une autre planète clairement mais on apprend aussi sur sa longue vie de nomade à travers le monde et on discute problèmes société.

Je suis ravie d'avoir découvert ce combat, ces personnes, voici la suite en images!

6

A une heure trente de Budapest, se trouve l'un des endroits les plus magiques de la Hongrie!

Les termes dans les grottes ......

On déambule au travers les grottes tout du long, c'est joli, l'eau est éclairée par des spots qui changent de couleur, l'eau est délicieusement chaude, on y a passé 5 heures,tout ça pour 8 euros par personne la journée complète!

je vous laisse découvrir en photos, je n'ai prise que les quatre premières, vu du haut et je suis allée emprunter les autres à d'autres personnes qui avaient un appareil photo submersible, eux 😉

Après tout ca, nous avons suivi le chemin que nous avait indiqué notre copine des tracanciers pour aller dans la Steppe hongroise.

Isa, elle nous a vendu ça à merveille: cochons laineux, spectacle traditionnel de 5 chevaux monté sen même temps, bref, ca nous a donné grave envie..Une steppe quoi....Le genre de paysage qu'on ne voit quand même pas tous les jours, et il nous semblait important que Malie voit ceci aussi.En route nous nous sommes arrétés devant la TISZA, fleuve ou serait mort ATTILA, et on y est restés 4jours.

Impossible de repartir, on y était bien, devant une barge qui faisait passer du matin au soir les travailleurs. Et oui, c'est le seul moyen de passer de l'autre coté de la berge.

Je pense surtout qu'après tous ces jours passés en ville, on a eu besoin d'un bon coup de vert😉

Et puis on était (censés...) être à 7 kms de la Steppe, donc peinards quoi sauf que.........Quand on a repris les route qui nous en séparait.....j'ai trouvé que c'était drôlement bien vert et boisé quand même. Manu se fait la même réflexion que moi en me demandant la définition du mot STEPPE.....


Bon, on se dit que ça va nous tomber dessus d'un coup, genre le choc visuel derrière la colline quoi....

A part traverser le village improbable ou toutes les poules sont en totale liberté dans les rues et pas loin d'en être les seules habitantes?...On arrive au point P...Un magnifique camping certes....qui m'indique que l'on peut voir de magnifiques oiseaux, qu'ils ont un bel étang ou l'on peut pêcher mais pas de cochons laineux du tout, que c'est à 80 KMS......

Isa répond à mes sms au même moment et se rend compte qu'elle aurait peut être indiqué une mauvaise adresse.......J'en suis littéralement morte de rire, on allait à une ferme nommée eldorado......Comme le camping un peu plus loin.....

On a donc repris la route une bonne heure et nous sommes arrivés à bon port mais....La steppe hongroise, ça se mérite à priori..Faut arriver par le bon coté (pas nous....) du coup on s'est plutôt cru à VOUE dans l'aube, que dans la steppe et ceci jusqu'au bout.

Heureusement, une fois montés dans la calèche (rhoooo comme dans la petite maison dans la prairie la même je vous dis) le spectacle est plutôt sympa!

Une longue traversée de cette Steppe, entrecoupée d'arrêts "animaux": moutons à superbes cornes, buffalos, bon les cochons laineux, très attendus de notre part.....étaient 3 au fond d'un enclos dont on ne pouvait s'approcher à cause des buffalos pas gentils......

Et on a fini par un spectacle de........3 gars à cheval, nous montrant que leurs chevaux n'avaient pas peur du fouet servant à rassembler les troupeaux (de chevaux aussi, vous suivez encore là?) en leur claquant ce fameux fouet de cuir autour des oreilles durant....je ne sais pas...Une éternité..Puis les ont fait asseoir, puis nous on proposé de faire un tour!

Bon tu traverses pas la steppe à cru avec un bel hongrois vêtu de bleu durant des heures hein??????

Tu montes, tu fais un tour en rond devant tous tes potes qui te regardent et tu descends.....

Allez ne critiquons pas, ça a permis à Malie d'oser monter à cheval, sorti de ça... je ne vois pas trop l'intérêt, ça fait un peu animaux de cirque!

Bon, on est contents d'avoir vu la steppe, on a vu de véritables magnifiques chevaux et les boeufs nous ont impressionné! Merci Isa 😉

Retour a Budapest car on n'a pas tout vu.....

7

On retrouve Isa, dans un mac do mais par n'importe lequel, dans une partie de la gare ou Sissi attendait le train ... trop classe!

on va boire un café dans un superbe bâtiment hongrois, salon de thé chic et apaisant.

On a aussi eu la chance de pouvoir aller à 'ouverture de l'expo wordpress 2017, un moment géantissime, et on en a profité pour visiter le musée étnographique ou l'expo avait lieu.

On se régale d'un Langos, spécialité, sorte de beignet salé, avec crème fraiche et oignons, pas gras du tout, non non non ........Mais une tuerie!

L'aprèm, on retrouve une famille française, les CARAVAZIK qui parcourt l'Europe pendant 6 mois, on accroche en deux secondes. Hortense est juste magique, pétillante et douce à la fois, le genre de femme et maman que j'adore: écolo oui, bio oui, végétarienne oui, couches lavables...évidemment! MAIS qui n'est pas une terroriste de tout ça, qui sait prendre ce qu'il y a à prendre, qui reste pondérée, qui gère à merveille ses convictions selon les possibilités; Si c'est pas possible, elle passe au traditionnel sans "complexes", bref vous l'aurez compris... j' a-do-re!

Patrice super zen, ça s'est passé au top avec mon ours 😉 Et leurs deux mini gars sont juste heureux de vivre et ça se voit.N'hésitez pas à aller voir leurs aventures ici ou !

Le soir s'ajoute à la troupe d'autres français, les SLOW AND CURIOUS garés à coté, une famille au top, énergique qui suit le Danube pendant un an.

Véro, ben j'ai trop accroché aussi, rigolote, tu sens la grimace de clown poindre à la moindre occasion, je me retrouve pas mal en elle, encore une fille drôlement chouette, positive, énergique, qui n'hésite pas à aller s'inscrire quand elle voit une course en plein Budapest....... manu plus zen en apparence mais qui fourmille d'idées dans sa tête, tu sens que ça ne s'arrête jamais, j'adore....et leurs deux ptits gars bien zen, qui me font étrangement penser aux deux miens plus jeunes.... Idem, vous pouvez faire leur connaissance ici ou

Isa nous rejoint et nous voici à 12 dans le camping car! OUI ca tient! Pas de photos, désolés mais on était tellement partis dans nos discus enflammées qu'on a tous zappé....

Vero nous offre des savons home made, parce qu ils en offrent aux familles sympas qu ils rencontrent 😉

Essai le lendemain matin, ça sent trooooop bon et top à l usage, merci Vero.. ca nous a donné envie d'en fabriquer !

Fin de Budapest en beauté pour moi...Soirée entre filles, Isa et moi (oui encore elle...)

Un restau au top, musiciens, soupe de champignons dans une énorme brioche, une bonne bière et on finit au spectacle musical "dans" la fontaine...

J 'ai énormément apprécié ce moment, un an que je n'avais quitté ni mon homme, ni ma fille, et bien là, ça fait du bien quand même de temps en temps 😉 Merciii Isa!

quelques photos avec légende de tout ce qu on n'a pas pu raconter ...

les toboggans e budapest
patisserie hongroise étrange !
le parc varosliget, budapest
entre les patisseries étranges, les chenilles sphynx,  le fromage unique..y'a ps à dire la Hongrie c'est un autre monde!

Allez le lendemain on part, trop froid, trop gris, on décide de zapper la Croatie et on file direct en Italie! Besoin de soleiiiiiiiiiil

8
8
Publié le 16 octobre 2017

On fait une halte nuit obligée au bord du lac BALATON, le plus grand lac d'Europe, presque 600 kms carrés quand même!

un café du matin romantique, une vieille hongroise qui va chercher de l herbe pour ses lapins, deux gars devant un bar qui nous regardent comme des extra terrestres!

Puis à NOVA, Hongrie, intriguée par une équipe cassant des briques je m'approche pour comprendre, pensant qu'une famille entière les récupère, mais pourquoi faire? .

En fait les briques sont recyclées en Hongrie et ils les nettoient des sites de maisons éboulées pour en remonter d' autres. Le patron appelle un français et me passe le téléphone pour m'expliquer car je ne maîtrise pas le hongrois et lui pas le français!

on a finit par prendre un café tous ensemble, que je viens de faire et on échange comme on peut en allemand !! j échange aussi notre facebook avec szilvi . un truc de ouf ...

Ces moments là font partie de ce que j attendais du voyage ....


On passe la frontière slovène, encore un vieux poste de frontière à l'abandon et on se pose au bord d'un fleuve ou l'on voit des barques/bars fermées, dommage, on serait bien allé tester en réel!!

On passe aussi chez ADRIA, espérant visiter l'usine, c'est quand même de là que sort notre maison sur roues! Refus, pas possible, ils ne prennent que les groupes...déçus, on s'en va!

On est vite consolés par un réveil au bord d'un lac, ou la lumière du petit matin me stupéfait....Faites vous plaisir:

Ne prenant pas l'autoroute car vignette payante...On découvre les départementales slovènes, des chemins des bois en fait! on est vraiment dans un autre monde... La traduction du panneau nous a fait un peu peur, on s est arrêtés pour demander ce que ca voulait vraiment dire avant de passer!

ah oui et un petit florilège de panneaux slovènes qui nous ont bien fait marrer ou stupéfait! on a aussi chercher le mot avec le plus de consonnes à la suite ...

Et voilà, quelques photos bonus de ce qu on a vu sur la route pour finir et venez nous suivre en Italie ......